JavaScript

This website requires the use of Javascript Explain This   to function correctly. Performance and usage will suffer if it remains disabled.
Enregistrer pour le lire plus tard
Disponible dans ces langues :
  Français
OĂč se trouve l’Église de Dieu aujourd'hui ?
New York, Etats-Unis Jamaïque Pérou Idaho, Etats-Unis Inde Belgique Kenya Arkansas, Etats-Unis Afrique du Sud Angleterre Nigéria Ohio, Etats-Unis

Il existe une seule organisation qui enseigne l’entiĂšre vĂ©ritĂ© de la Bible et qui est appelĂ©e Ă  vivre de “toute parole de Dieu.” Savez-vous comment la trouver ? Christ a dit qu’elle :

  • enseignerait tout ce qu’Il a ordonnĂ©
  • appelerait les membres mis Ă  part par la vĂ©ritĂ© pour sortir du monde
  • serait un petit troupeau
A propos de l’auteur
David C. Pack 

Fondateur et Pasteur GĂ©nĂ©ral de l’Église de Dieu RestaurĂ©e, RĂ©dacteur en Chef du magazine The Real Truth et voix du programme tĂ©lĂ©visuel The World to Come, David C. Pack a atteint plusieurs millions de personnes dans le monde entier en proclamant les puissantes vĂ©ritĂ©s de la Bible inconnues de la plupart des gens. Il est l’auteur de 80 livres et livrets, et a personnellement Ă©tabli plus de 50 congrĂ©gations. Il est Ă©galement apparu en tant qu’invitĂ© sur The History Channel. M. Pack a frĂ©quentĂ© l’Ambassador CollĂšge Ă  Pasadena, en Californie. Il est entrĂ© au ministĂšre de l’Église de Dieu Universelle en 1971 et a Ă©tĂ© personnellement formĂ© par son fondateur, Herbert W. Armstrong.

Rencontres et fréquentations selon la Voie de Dieu

par David C. Pack

Des millions de personnes provenant de diffĂ©rents milieux, de familles brisĂ©es, et malheureuses, ces personnes ont commencĂ© leurs relations par de mauvaises habitudes de rencontres (dating, rendez-vous, sorties) et des frĂ©quentations sĂ©rieuses (courtship ou courtiser) qui n’étaient pas, et encore aujourd’hui, ne sont pas assez sĂ©rieuses, relations et frĂ©quentations conduisant au mariage. Ces mauvaises habitudes de ces activitĂ©s rendent presque impossible la rĂ©ussite du mariage et souvent mĂšnent directement au divorce. Et les rĂ©sultats sont souvent tragiques. Les effets presque universels des rencontres et frĂ©quentations modernes (dates, dating) dĂ©montrent une ignorance Ă©vidente, mĂȘme sur les points de base pour de bonnes rencontres et de bonnes frĂ©quentations conduisant Ă  des mariages heureux, durables et solides. Presque personne ne comprend le vrai BUT des rencontres et/ou des frĂ©quentations sĂ©rieuses qui peuvent suivre. La prochaine Ă©tape, avoir un mariage heureux, cela devient aussi presque impossible. Il y a une bonne façon pour frĂ©quenter, et ultimement courtiser! Quelle est-elle? Et il y a de bonnes et de moins bonnes personnes Ă  frĂ©quenter. Comment pouvez-vous faire la diffĂ©rence? Il est temps de dĂ©sapprendre les mauvais principes, la mauvaise base acquise par la sociĂ©tĂ©, et d’apprendre et d’appliquer les vrais et bons principes de DIEU, qui conduiront vers des mariages heureux et des familles heureuses! PrĂ©sentant la perspective de Dieu, ce livre rĂ©vĂšle ces principes.

 Langue Afrikaans Deutsch English Español Français Italiano Kiswahili Nederlands Polski Srpski Tahiti
Introduction

Le monde ignore toutes les bonnes valeurs (les causes) qui produisent les bons rĂ©sultats (les effets) que les gens espĂšrent et recherchent. MĂȘme si tous les gens veulent ĂȘtre heureux, et pensent qu’en suivant les normes Ă©tablies dans la sociĂ©tĂ©, alors, c’est la bonne maniĂšre d’atteindre le bonheur, mais, a majoritĂ© des gens sont misĂ©rables et ne savent pas pourquoi. C’est spĂ©cialement vrai dans les rencontres (le dating) et les frĂ©quentations modernes (le courtship).

Les rencontres suivies par des frĂ©quentations plus sĂ©rieuses sont supposĂ©es conduire Ă  des mariages heureux. Mais le mariage ne pourra ĂȘtre heureux s’il n’est pas fondĂ© sur la BONNE FONDATION. La majoritĂ© des couples n’ont aucune idĂ©e que la fondation des mariages heureux, stables et forts, commence longtemps avant le jour des noces. En plus, d’avoir une mauvaise fondation, la majoritĂ© des gens n’ont aucune idĂ©e comment choisir le bon partenaire!

Qu’est-ce que le dating et Ă  quoi sert-il? Plusieurs opinions rĂ©vĂšlent une variĂ©tĂ© de dĂ©finitions, et elles sont toutes diffĂ©rentes. La dĂ©finition la plus simple du Webster’s Seventh New Collegiate Dictionary, la dĂ©finit comme : une rencontre (une date) n’est qu’un moment Ă©tablit entre deux personnes de sexe opposĂ©, afin de partager une activitĂ© sociale.

Et qu’en est-il des frĂ©quentations sĂ©rieuses, ou courtship, ou pĂ©riode pour faire la court? La trĂšs grande majoritĂ© des gens ne connaissent rien (ni ne se rappellent) de cet art perdu, et plusieurs n’utilisent mĂȘme plus ce terme. Ceux qui le font, ne connaissent pas les principes Ă  utiliser durant cette pĂ©riode de courtship (des frĂ©quentations sĂ©rieuses conduisant au mariage) ou de son vrai BUT. Comme rĂ©sultat, si deux personnes se rencontrent pour une sortie ou une date, cela ne signifie pas nĂ©cessairement qu’ils soient intĂ©ressĂ©s Ă  poursuivre leurs rencontres jusqu’au mariage. MĂȘme si les deux personnes Ă©taient sĂ©rieuses Ă  partir de ce point (c’est souvent le cas aujourd’hui aprĂšs juste deux rencontres), la majoritĂ© des gens appellent encore cela des rencontres.

En fait, il n’y a pas de dĂ©finition commune et gĂ©nĂ©rale parmi les gens pour dĂ©crire la diffĂ©rence entre les rencontres ou dating, et les frĂ©quentations sĂ©rieuses ou courtship, mais il y a une grande diffĂ©rence!

Aussi, parce que ces mots semblent trop officiel et vieux-jeu, les adolescents d’aujourd’hui utilisent rarement sinon jamais le terme dating et encore moins courtship. L’idĂ©e d’une date, par exemple : lorsqu’un homme demande Ă  une femme si elle voudrait partager un repas, ou l’accompagner officiellement Ă  une activitĂ© sociale quelconque, cela ressemble trop Ă  un engagement officiel. Plusieurs, simplement, Ă©vitent les situations officielles de dates. Ils sont plutĂŽt concernĂ©s Ă  aller avec les tendances actuelles et populaires.

Vous devriez porter attention ou ĂȘtre concernĂ©s! Il y a trop en jeu pour ne pas l’ĂȘtre. Il y a de nombreux principes importants derriĂšre le dating, que l’on puisse considĂ©rer afin de pourvoir le faire avec succĂšs, et d’ĂȘtre capable, Ă©ventuellement, d’aller vers des frĂ©quentations plus sĂ©rieuses (ce qu’est le courtship) et, ultimement, vers le mariage. Vous devez savoir, connaitre, pour l’occasion oĂč vous rencontrerez une personne spĂ©ciale pour vous. Il y a un processus spĂ©cifique impliquĂ© dans la bonne façon du dating qui vous aidera Ă  aller dans la bonne direction.

Quand fut la derniĂšre fois vous avez utilisĂ© ou vous avez entendu le mot courtship (ou faire la court)? Ce terme est trĂšs rarement utilisĂ© dans la sociĂ©tĂ© d’aujourd’hui, et la majoritĂ© des gens n’ont aucune idĂ©e de ce qu’il signifie rĂ©ellement. Le dictionnaire Webster dĂ©clare que le mot courting signifie : «engagement dans une activitĂ© sociale conduisant Ă  un engagement et au mariage». Mais la majoritĂ© des gens rĂ©pond : «Mais, n’est-ce pas lĂ , du dating?». La rĂ©ponse est non! Le courting est une Ă©tape sĂ©parĂ©e, importante et une partie intĂ©grante du processus liĂ© au mariage, et pointant et conduisant vers le mariage. Par consĂ©quence, vous devez comprendre et appliquer la bonne façon de faire du courtship.

Et il y a aussi ceux qui veulent faire des rencontres (dates), et frĂ©quenter sĂ©rieusement (courting) dans le but de se marier une deuxiĂšme fois. Bien sĂ»r, malheureusement, la mort peut nous sĂ©parer d’un conjoint. D’autres, Ă  cause d’une habitude (ou modĂšle) maritale dĂ©faillante, ils divorcent et ils espĂšrent faire mieux la fois suivante. Mais il n’y a personne pour leur dire comment faire mieux. ÉchaudĂ©s, et peut-ĂȘtre mĂȘme brulĂ©s, plusieurs rĂ©pĂštent les mĂȘmes mauvaises habitudes, les mĂȘmes erreurs, les mĂȘmes techniques et tactiques, inlassablement, dans leurs relations, choisissant encore le mĂȘme genre de personnes qu’ils viennent de quitter, et rĂ©pĂ©tant les mĂȘmes erreurs! Ces gens ont aussi besoin de conseils et d’ĂȘtre guidĂ©s, et ce livre offre cela.

Il y a sur le marchĂ© de nombreux livres disponibles, Ă©crits dans la perspective humaine, sur la façon de rencontrer des partenaires, de frĂ©quentations sĂ©rieuses dans le but de trouver un potentiel conjoint. Il semble qu’il n’y ait aucune fin des auteurs et conseillers dans les relations humaines pour ces rencontres, comme des sociologues, des psychologues, des conseillers en mariage et bien d’autres soi-disant experts dans ce domaine, qui offrent tous leurs opinions. Ce livre ne prĂ©sente pas ma perspective, ma vue, mon opinion sur ce sujet, il n’aurait pas plus de valeurs que celles des autres.

ConsidĂ©rez le dĂ©bat intense au sujet du statut et de la reconnaissance lĂ©gale des couples de mĂȘmes sexes. Les États-Unis et les autres pays de l’Ouest sont pris au milieu de ce conflit, et quasiment une GUERRE odieuse! À savoir si les partenaires sexuels devraient obtenir un permis, certificat, reconnaissance lĂ©gale de mariage. En AmĂ©rique (U.S.), les unions civiles ont dĂ©jĂ  obtenue cette reconnaissance lĂ©gale dans certains Ă©tats (et maintenant reconnu au Canada). Et comme la bataille continue de se dĂ©rouler, le PrĂ©sident AmĂ©ricain et ses alliĂ©s poursuivent un amendement constitutionnel bannissant le mariage de mĂȘme sexe, frustrĂ©s que la cour de justice dĂ©finit ce qu’est ou ce que constitue le mariage. Le PrĂ©sident dĂ©clara que : le mariage devrait ĂȘtre dĂ©fini par le peuple!

Est-ce rĂ©ellement les humains, le peuple, les gens qui ont inventĂ© l’institution du mariage? Est-ce exact? Est-ce que les gens devraient dĂ©cider qui est son conjoint dans le mariage et ce que constitue un mariage? Si ce sont les gens, alors ce sont aussi les ĂȘtres humains qui devraient dĂ©finir les moyens traditionnels de choisir un conjoint poursuivant ce mĂȘme but!

La réponse à toutes ces questions est un grand NON!

Soyons clair. MĂȘme si les Ă©rudits religieux et les thĂ©ologiens assument que c’est le monde de Dieu, mais ce ne l’est pas! Je le rĂ©pĂšte, ce ne l’est pas! Ce monde, n’est pas le monde de Dieu, ce monde ne reflĂšte pas Ses voies. Les coutumes, croyances, valeurs, philosophies, traditions et pratiques, ne sont pas de Dieu. Mais Dieu appelle, et travaille avec, un tout petit groupe de gens, qu’Il est en train d’entrainer pour un but trĂšs spĂ©cial. Qui, et comment, une personne choisit de rencontrer, dans le but de frĂ©quenter plus sĂ©rieusement, et vers le mariage, est insĂ©parable de ce but.

Ce livre est beaucoup plus qu’un autre manuel contenant des trucs pour le dating ou des moyens faciles et efficaces. Ce que vous lirez dans ce livre rĂ©vĂšle ce que Dieu a Ă  dire sur ce sujet. Ce que les gens peuvent dire ou faire, et ce qu’ils veulent, est hors de propos et habituellement juste incorrect! C’est la perspective de Dieu, Sa vue, Son opinion, Sa façon et Sa maniĂšre qui offre (et engendre) tout ce qui est bon dans la vie.

Dieu veut que chaque ĂȘtre humain ait un heureux mariage. Et c’est directement liĂ© Ă  la personne et Ă  la maniĂšre que les rencontres ou dates et les frĂ©quentations ou courtship ont lieues avant le mariage!

Pour pleinement assimiler et comprendre les nombreux principes qui s’appliquent au dating, au courtship, Ă  l’engagement et au mariage, une bonne fondation (ou base) doit premiĂšrement ĂȘtre coulĂ©e. Faites le patiemment, soigneusement, prenez le temps pour cela, afin de bien solidifier et de bien construire solidement votre connaissance de base. Il est vraiment essentiel d’apprĂ©cier, de pleinement COMPREndre, tout ce qui va suivre. Le lecteur fera une grande erreur en rejetant, Ă©vitant, passant par-dessus cette connaissance de base, des certaines parties du dĂ©but du livre, pour aller chercher des informations spĂ©cifiques qui dĂ©crivent ce qui devrait arriver ou survenir lors des dates.

Si ce sont des trucs, de bonnes idĂ©es, que vous recherchez, alors, ce livre n’est pas pour vous. Mais comme nous le verrons plus loin dans ce livre, il y a plusieurs points spĂ©cifiques pour mettre en application dans les chapitres qui suivront, qui ne peuvent ĂȘtre appliquĂ©s efficacement sans comprendre premiĂšrement la base essentielle des bonnes relations qui engendreront de vrais bons rĂ©sultats. Vous devez absolument lire les chapitres les uns aprĂšs les autres, afin de tout bien saisir, parce qu’ils sont Ă©tablis les uns sur les autres.

Un mot aux parents et aux adolescents :

Parents, ce livre pourrait ĂȘtre d’une grande valeur, d’une grande aide, il peut vous ĂȘtre absolument utile dans l’entrainement et la prĂ©paration de vos enfants durant leurs jeunes annĂ©es, prĂ©cĂ©dant l’ñge adulte pour le mariage. Si vous l’utilisez!

Adolescents, ce livre pourrait aussi vous guider, et vous protĂ©ger des dangers et des piĂšges trĂšs nombreux et gĂ©nĂ©ralement invisibles. Lisez-le. Étudiez-le. AdhĂ©rez-y. Vous serez Ă©normĂ©ment heureux de l’avoir fait!

Rencontres et frĂ©quentations selon la Voie de Dieu! Ce livre est rĂ©ellement diffĂ©rent, et le fait d’appliquer son contenu pourrait changer votre vie Ă  jamais!

Chapitre Un – Le dating aujourd’hui

Pourquoi voulez-vous en apprendre plus au sujet du dating et du courting? N’est-ce pas quelque chose que les gens font lorsqu’ils prennent des exemples des autres et les mettent en pratique lorsqu’ils en ont l’occasion? Y a-t-il une bonne ou une mauvaise façon pour le dating, comme dans le cas d’apprendre Ă  marcher, ou d’aller en bicyclette, les gens ne peuvent-ils juste pas faire cela, naturellement, comme ils l’expĂ©rimentent (apprennent de leurs propres erreurs et expĂ©riences)?

Les faits rĂ©els et actuels, sont que les standards d’aujourd’hui de pratiquer le dating, le courting (courtship) et l’engagement, sont tous mauvais, TOUS MAUVAIS!

Mais, comment puis-je dire cela? Tout ce que vous avez Ă  faire, est de regarder Ă  l’étonnante diversitĂ© des effets nĂ©gatifs et mauvais de millions de relations brisĂ©es et branlantes pour rĂ©aliser que le dating et le courtship pratiquĂ©s aujourd’hui sont hors normes et dĂ©vastateurs. Mais, avant que nous examinions cela, nous devons premiĂšrement expliquer une des lois actives, rĂ©elles et visibles Ă  laquelle tout ĂȘtre humain est confrontĂ©e : celle du principe ou de la loi de CAUSE et EFFET.

Le principe ou loi de cause et effet

La plupart des gens vivent toute leur existence complĂštement ignorants de LA RAISON que les choses tournent soient «bonnes» ou mauvaises». Ils semblent incapables de saisir (comprendre, rĂ©aliser, voir) que ce qu’ils font, ou qu’ils ne font pas, a un effet direct dans leur vie. La plupart des gens ne voient pas que pour chaque CAUSE, il y a un EFFET, ou Ă  l’inverse, il y a un effet pour chaque cause. Ils ne comprennent pas non plus que ce principe est une LOI. Les scientifiques reconnaissent cela dans le domaine de la physique, mais la sociĂ©tĂ© ne sait pas que c’est aussi valable dans la vie, que la loi de cause et effet n’est pas moins immutable ou inopĂ©rante que la loi de la gravitĂ© ou n’importe quelle autre loi de la science.

Raisonnons ensemble, considérez quelques points de base. Comment est-ce que la loi cause et effet agit dans la vie des gens? Voici de simples exemples :

  • Si vous mangez rĂ©guliĂšrement trop, qu’arrivera-t-il? Vous allez ĂȘtre malade, et fort probablement engraisserez, ou les deux! Il n’y a pas de mystĂšre lĂ -dedans.
  • Si vous buvez trop d’alcool, vous deviendrez intoxiquĂ©. Et cela engendrera de nombreux autres mauvais effets : maux de tĂȘte, arrĂȘtĂ© pour avoir conduit un vĂ©hicule avec les facultĂ©s affaiblies, responsable d’avoir causĂ© un accident d’automobile, peut ĂȘtre mĂȘme blessĂ© ou tuĂ© quelqu’un d’autre. Encore, il n’y a pas de mystĂšre ici.
  • Si vous brisez les lois de la sociĂ©tĂ©, l’effet est que vous irez sĂ»rement en prison. Cela vous nuira, vous et toute votre famille, votre patron, votre carriĂšre, et mĂȘme votre futur. Une autre fois, il n’y a pas de mystĂšre lĂ -dedans.

De cette maniĂšre, la loi de CAUSE et EFFET a un impact direct dans votre vie, et la vie des autres sur la terre. Les façons que cela survient sont sans fin. Allons mĂȘme plus loin dans nos exemples :

  • Si une industrie pollue l’environnement, le rĂ©sultat sera la contamination de l’air, de l’eau, ou du sol, nourrissant le trĂšs dĂ©battu problĂšme du rĂ©chauffement planĂ©taire.
  • Si des pays vont en guerre, les rĂ©sultats ou les effets seront des bouleversements Ă©conomiques, des famines, et beaucoup de souffrances et de douleurs pour tous ceux qui seront impliquĂ©s.
  • Si des parents nĂ©gligent de bien Ă©duquer et enseigner leurs enfants, ou si les enfants n’obĂ©issent Ă  leurs parents, les effets seraient de pauvres performances Ă  l’école, des problĂšmes de drogues, des conduites criminelles, ou mĂȘme pires


Bien sĂ»r, aucun de ces points n’est trop difficile Ă  comprendre.

La façon de vivre de Dieu inclut les bons principes du dating, du courtship et de l’engagement, et cette façon de vivre est aussi basĂ©e sur la loi de CAUSE et EFFET. La Bible contient des centaines de lois et de principes, ayant tous des causes et ayant aussi tous des effets pour ceux qui les respectent ou les ignorent!

Qu’une personne connaisse et puisse identifier toutes les lois et les principes de la Bible, ce n’est pas important pour savoir que si vous les brisez, vous rĂ©colterez certains effets, et ils seront plutĂŽt dĂ©sagrĂ©ables. Tout comme brisant la limite de vitesse permise entrainant une pĂ©nalitĂ©, un billet d’infraction, que le conducteur ait su ou non cette limite de vitesse, il aura brisĂ© cette limite de vitesse, il a brisĂ© cette loi et il devra payer le prix de l’infraction. Ceux qui brisent une des nombreuses lois de Dieu, ne sont pas exemptĂ©s des pĂ©nalitĂ©s Ă  payer, qu’ils sachent ou non que ces lois existaient!

Regardez au monde autour de vous. Il est rempli de familles brisĂ©es, de divorces, de mariages malheureux, de foyers avec seulement un parent, de maladies transmises sexuellement, d’ignorance crasse, de pauvretĂ© et misĂšre partout. Ne vous ĂȘtes-vous jamais demandĂ© pourquoi? Pourquoi l’humanitĂ© n’a jamais Ă©tĂ© capable de rĂ©soudre ses problĂšmes? Pourquoi ces problĂšmes ne font que s’empirer avec le temps? La rĂ©ponse : parce que les lois et les principes de Dieu sont continuellement brisĂ©es par les milliards de personnes sur la terre!

L’Auteur de la Bible dĂ©clare que Ses grandes lois, les 10 commandements, sont saintes, justes, bonnes et spirituelles (Rom. 7 :12, 14). ConsidĂ©rez cette loi de cause et effet, prenez le temps pour y rĂ©flĂ©chir. Lorsque les lois et les principes de Dieu sont obĂ©is, il y a des bĂ©nĂ©dictions qui dĂ©coulent de cette obĂ©issance, de nombreux bĂ©nĂ©fices et de bonnes choses dans les vies de ceux qui les mettent en pratique. Mais l’humanitĂ© a rejetĂ© Dieu et Son livre d’instruction, qui rĂ©vĂšle la cause de tous les problĂšmes et des effets indĂ©sirables.

Les EFFETS

Alors, comment est-ce que la loi de cause et effet s’applique au dating et au courtship? Et oĂč ces pratiques conduisent-elles? La rĂ©ponse est simple. Le dating, et le courtship qui peut suivre, sont les prĂ©curseurs aux relations sĂ©rieuses et ultimement, au mariage. L’effet, qui se traduit par un mariage rĂ©ussi ou manquĂ©, est ce qui rĂ©sulte de bonnes ou de mauvaises bases du dating et du courtship.

Le principe de cause et effet va dans les deux sens. Rappelez-vous, comme nous l’avons dĂ©jĂ  citĂ©, pour chaque cause, il y a un effet, et pour chaque effet, il y a une cause! Ainsi, examinons les effets du dating moderne. Nous pouvons demander : Sont-ils bons?

Afin de dĂ©terminer si le dating pratiquĂ© aujourd’hui est correct, nous devons examiner ses fruits. En d’autres mots, nous devons analyser les effets du dating aujourd’hui. Si les effets sont mauvais ou pourris, alors, nous devrions ĂȘtre capables d’admettre qu’il y a quelque chose qui ne va pas, et fort possiblement trĂšs mauvais, avec lui, la cause, la maniĂšre que les gens dans la sociĂ©tĂ© pratique le dating, le courtship et mĂȘme l’engagement.

Par consĂ©quence, il est essentiel d’examiner l’état gĂ©nĂ©ral de l’institution du mariage. Si le dating et le courtship sont faits de la bonne maniĂšre, nous devrions nous attendre Ă  ce que la condition gĂ©nĂ©rale du mariage dans la toute la sociĂ©tĂ© aujourd’hui est en santĂ©.

Les mariages aujourd’hui

Un grand nombre de gens questionne la validitĂ© de l’institution du mariage Ă  tous les jours. Plusieurs sont concernĂ©s par la direction des tendances courantes, ou Ă  la mode. Il y en a qui se demande si le mariage peut mĂȘme survivre. D’autres, se sont mariĂ©s d’aprĂšs leurs propres «termes», ou «sur une base d’essais», ou «temporaire». Des millions de personnes, simplement, vivent ensemble, sans ĂȘtre mariĂ©s, et il y en a maintenant de plus en plus, qui cohabitent ensemble, comme des «partenaires sexuels».

Tout cela aurait Ă©tĂ© impensable il n’y a que 50 ans. Virtuellement, presque tous les gens d’alors planifiaient, et espĂ©raient se marier et avoir des enfants. Et le mariage Ă©tait pour la vie! Toutes les communautĂ©s, les NATIONS, tous fonctionnaient de cette façon!

Si le dating et le courtship Ă©taient pratiquĂ©s correctement aujourd’hui, ils formeraient la fondation d’une merveilleuse relation entre un homme et sa femme comme Dieu l’avait ordonnĂ©e. Les deux passeraient toute leur vie ensemble dans la joie et le bonheur. Cette relation planifiĂ©e et voulue par Dieu inclurait toute la famille et les enfants expĂ©rimenteraient une vie plus productrice et abondante, parce que leur foyers et leurs familles pourvoiraient un environnement fort et positif, capable de prendre soin d’eux jusqu’à l’ñge adulte, et jusqu’à leur mariage avec des enfants. Les parents enseigneraient Ă  leurs enfants tout ce qu’ils ont besoin de savoir et ce mĂȘme processus continuerait dans les gĂ©nĂ©rations successives.

Est-ce que cela semble ĂȘtre utopique? Une belle histoire que l’on raconte aux enfants Ă  l’heure du coucher? Aujourd’hui, OUI! C’est parce que la sociĂ©tĂ© moderne est pleine de la mauvaise sorte d’éducation, de dĂ©sinformation, d’opinions nĂ©gatives et destructrices, de psychologie erronĂ©e, d’ignorance crasse, de mauvais avis et de mauvais conseillers, et que tout cela empĂȘche virtuellement toutes les jeunes personnes d’avoir de bons exemples, de bons avis et conseils, d’avoir tout espoir d’avoir un mariage heureux et fort.

Voici quelques statistiques, tendances et faits qui en rĂ©vĂšlent beaucoup. Et ce que les sociologues, les planificateurs /conseillers matrimoniaux, et d’autres experts dans le domaine en disent. MĂȘme si cela peut ĂȘtre choquant, ce ne sont que quelques brefs exemples de tout ce qui aurait pu ĂȘtre inclus. Prenez le temps pour considĂ©rer les Ă©normes implications (effets) de ces statistiques. RĂ©flĂ©chissez-y profondĂ©ment et imaginez les vraies personnes vivantes derriĂšres ces statistiques :

  • 50% des femmes mariĂ©es et 66% des hommes mariĂ©s aux États-Unis commettent l’adultĂšre (combinĂ©es, ces statistiques indiquent qu’environ 83%, cinq sur six, des mariages impliquent au moins un partenaire adultĂšre).
  • Les divorces par 1,000 mariages : 1969—140; 1990—380 (une hausse de 171%); 1996—451 (une hausse de 222% depuis 1969).
  • ComparĂ©s aux premiers mariages, les remariages sont 50% plus Ă  risque de se terminer en divorce durant les cinq premiĂšres annĂ©es, et ils tendent Ă  ĂȘtre instables, se brisent plus souvent, et plus rapidement (Statistics Canada, Canadian Census Bureau).
  • Le statut des divorcĂ©s en AmĂ©rique, est la catĂ©gorie maritale la plus en croissance. Le nombre des divorcĂ©s a plus que quadruplĂ©, de 4.3 millions en 1970 Ă  18.3 millions in 1996.
  • Le National Institute for Healthcare Research, dit que le divorce maintenant, se classe comme le facteur numĂ©ro un reliĂ© au taux de suicide dans les villes majeures des États-Unis, se classant au-dessus de tous les autres facteurs : physiques, financiers, et psychologiques.
  • Plus de 50% des gens dans leur vingtaine, interviewĂ©s dans un sondage Gallup, agrĂ©ent avec cette dĂ©claration : «On voit tellement peu de bonnes choses et d’heureux mariages aujourd’hui, que l’on se questionne pour savoir si on veut rĂ©ellement de cela comme une façon de vivre!» Parmi les jeunes adultes, plus de la moitiĂ© ont dĂ©clarĂ© qu’un de leurs plus grands doutes au sujet du mariage est la possibilitĂ© qu’il finisse par un divorce! N’est pas incroyable?

Environ la moitiĂ© de tous les mariages Ă©chouent! Comment-est-ce possible? Essayez d’imaginer la douleur, les souffrances et les frustrations que plusieurs personnes expĂ©rimentent. Y a-t-il une ou des raisons Ă  toutes ces choses? Est-ce seulement parce que les gens ne peuvent ĂȘtre ensembles? La trĂšs grande majoritĂ© des gens n’ont aucune idĂ©e, aucune rĂ©alisation, que s’ils suivraient la bonne voie, la bonne façon dĂšs le dĂ©part d’une relation, selon la façon de Dieu, ils Ă©viteraient bien des misĂšres, et beaucoup de malheur!

Mais le divorce n’est pas le seul malheureux effet de la mauvaise sorte de dating et de courtship. Les pratiques de la mauvaise sorte de dating et de courtship ont des effets secondaires de pousser les jeunes gens Ă  dĂ©cider de vivre ensemble. Ou, plus prĂ©cisĂ©ment, de coucher ensemble, au lieu de s’engager (pour le reste de sa vie) dans les liens sacrĂ©s du mariage!

ConsidĂ©rez juste ces statistiques de la Grande Bretagne : En 1972, il y avait 480,000 couples (un homme et une femme) qui choisirent de se marier. En 2001, moins de trois dĂ©cennies pus tard, seulement 286,000 mariages eurent lieu, mĂȘme si la population avait cru de 7%. En 2005, le nombre de mariages au Royaume-Uni tomba Ă  244,710, une Ă©tonnante baisse de 10% comparĂ©e Ă  2004, cela baissa en l’espace de juste une annĂ©e. Et depuis 1986, le nombre de femmes choisissant de cohabiter a plus que doublĂ©, passant de 13 Ă  28%. Les taux pour les hommes sont lĂ©gĂšrement plus bas. Pour ce qui est des l’AmĂ©rique, le nombre de couples non-mariĂ©s et cohabitant ensemble, a augmentĂ© de 10 fois de 1960 Ă  2005.

Tout cela dĂ©crit un monde en rĂ©volte contre l’institution du mariage!

Les jeunes victimes

La cohabitation n’est pas le seul mauvais effet secondaire du divorce. Il est important d’arrĂȘter et de regarder aux enfants, les plus oubliĂ©s des effets des mariages qui ont Ă©chouĂ©. Vous serez choquĂ© par les implications nĂ©fastes des statistiques suivantes. Elles dĂ©crivent les États-Unis, et reflĂštent le niveau de dĂ©sintĂ©gration du tissu social qui soutien et forment la base de la sociĂ©tĂ©, de la nation la plus puissante du monde :

  • 75% des enfants du divorce finissent eux aussi par un divorce.
  • Les enfants des familles divorcĂ©es lĂąchent l’école deux fois plus que ceux des familles stables.
  • Parmi les adolescents et les femmes adultes, le divorce parental est liĂ© Ă  la pauvre estime de soi, aux activitĂ©s sexuelles prĂ©coces, une plus grande dĂ©linquance, et une beaucoup plus grande difficultĂ© Ă  Ă©tablir des relations maritales et hĂ©tĂ©rosexuelles stables. De plus, le divorce, habituellement, survient des annĂ©es avant que des problĂšmes ne soient observĂ©s.
  • 50% des enfants aujourd’hui passeront une partie de leur vie d’enfance dans un foyer avec un seul parent.
  • En 2000, 33% des bĂ©bĂ©s sont nĂ©s d’une mĂšre non-mariĂ©e, comparĂ© Ă  seulement 3.8% en 1940. (Plus de 1/3 du nombre d’enfants qui non jamais connus un foyer avec des parents mariĂ©s.
  • Le haut taux de divorce affecte directement un million d’enfants chaque annĂ©e.
  • Dans une Ă©tude rĂ©cente, 62% des hommes ont agrĂ©Ă© que mĂȘme si ce n’était pas idĂ©al, c’est acceptable pour une femme adulte d’avoir un enfant seule, si elle n’a pas trouvĂ© l’homme idĂ©al.
  • Une des Ă©tudes les plus rĂ©vĂ©latrices jamais faite aux États-Unis sur la santĂ© mentale a trouvĂ© que les gens qui sont divorcĂ©s sont presque deux fois plus aptes Ă  avoir une maladie mentale que ceux qui sont mariĂ©s. Ils sont 6 Ă  10 fois plus aptes Ă  utiliser l’aide de psychologues et 4 Ă  5 fois plus aptes Ă  devenir des clients assidus (rĂ©guliers) de ces cliniques.

Plusieurs enfants aujourd’hui sont les victimes de l’ignorance de leurs parents, de la bonne façon du dating et du courtship. Si leurs parents avaient seulement pris le temps d’étudier les principes de Dieu sur le sujet, ces enfants ne souffriraient pas de la maniĂšre qu’ils souffrent actuellement durant l’enfance, et mĂȘme plus tard dans leur vie et mĂȘme dans leurs mariages.

  • Est-ce que vos enfants, ou vos futurs enfants, deviendront des statistiques?
  • Souffriront-ils de ces diffĂ©rents effets du divorce ou de foyers avec un seul parent?
  • Attendrez-vous jusqu’à ce que vous subissiez tous les mauvais effets de la mauvaise sorte de dating, de courting et de prĂ©paration au mariage, avant de vous occuper des blessures potentielles pour vous et vos enfants?
  • Ou, vous occuperez-vous des causes maintenant, avant qu’il soit trop tard?

D’autres statistiques choquantes

Retournons pour un instant, au sujet des couples non=mariĂ©s qui vivent ensemble. La moitiĂ© de tous les premiers mariages aujourd’hui sont prĂ©cĂ©dĂ©s par la cohabitation, comparĂ© Ă  aucun pour la pĂ©riode du dĂ©but du 20Ăšme siĂšcle, il y a juste 100 ans de cela.

Les jeunes adultes maintenant, remettre si souvent le mariage jusqu’à la fin de leur vingtaine et le dĂ©but de leur trentaine. La majoritĂ© des jeunes hommes et femmes choisissent d’établir et d’assurer leur carriĂšre, emploi et profession avant le mariage (ce qui peut ĂȘtre bon), ils passent aussi trĂšs souvent une longue pĂ©riode non-mariĂ©e, mais sexuellement active sans attaches, des relations sans bagues


Mais, regarder aux mariages dĂ©truits et brisĂ©s, aux enfants meurtris et blessĂ©s, et aux familles brisĂ©es, ne dĂ©crit pas entiĂšrement la situation des effets de la mauvaise sorte des habitudes du dating aujourd’hui. Malheureusement, le dating aujourd’hui conduit directement et presque universellement, au sexe prĂ©-marital. L’emploi du mot conduit, n’est probablement pas le bon terme utilisĂ© dans cette phrase, parce que les dates d’aujourd’hui impliquent souvent le sexe le tout premier rendez-vous! Actuellement, plus que souvent que non, le sexe est la norme Ă©tablie et espĂ©rĂ©e comme faisant parti de la premiĂšre date, et pour la majoritĂ© des dates qui suivront. Des millions font cela.

Beaucoup de gens, aveuglĂ©s par pur dĂ©sir sexuel, commettent la fornication (relation sexuelle en dehors des liens du mariage) comme une vĂ©ritable façon de vivre! Les couples sont entourĂ©s de tous les cĂŽtĂ©s par le sexe illicite, et souvent guidĂ©s seulement par leurs hormones, ils se laissent aller Ă  leurs instincts charnels et leurs penchants naturels au lieu de ce qui est juste et bon, les couples commettent souvent et rĂ©guliĂšrement toutes sortes d’activitĂ©s sexuelles imaginables. Et ils font cela tout naturellement, sans arriĂšres pensĂ©es. En seulement quelques minutes, et souvent sous l’influence de drogues ou d’alcool, les jeunes gens rejettent sans le savoir la possibilitĂ© d’une merveilleuse, saine, enrichissante et productrice relation maritale ordonnĂ©e par Dieu. À la place, ils choisissent le cĂŽtĂ© Ă©goĂŻste et la gratification instantanĂ©e, accordant aucune considĂ©ration pour les effets Ă  long terme qu’ils ne pourront absolument pas Ă©viter plus tard.

Une statistique choquante que nous avons dĂ©jĂ  mentionnĂ©e, dĂ©montre et place cette tendance Ă  la premiĂšre place : Un tiers de tous les enfants aux États-Unis aujourd’hui sont nĂ©s hors des liens du mariage! Pensez Ă  ce que cela signifie! Un enfant sur trois commence sa vie sans une famille et sans l’environnement appropriĂ© que le CrĂ©ateur Dieu Tout-Puissant avait prĂ©vu et voulu!

La spirale descendante

Analysant toutes ces informations, nous commençons à comprendre les problùmes croissants affligeant la plupart des familles d’aujourd’hui :

  • Qu’arrive—t-il Ă  tous ceux de notre gĂ©nĂ©ration qui ont mĂȘme perdu la connaissance de base d’avoir un mariage et des enfants heureux?
  • Qu’arrivera-t-il Ă  la prochaine gĂ©nĂ©ration?
  • Qu’arrivera-t-il aux enfants d’aujourd’hui et Ă  leurs enfants?

Les statistiques rĂ©vĂšlent que les adolescents des familles intactes sont moins sexuellement actifs, les adolescents des familles brisĂ©es sont deux fois plus en danger d’avoir des enfants hors les liens sacrĂ©s du mariage. Et comme nous l’avons dĂ©jĂ  mentionnĂ©, 75% des enfants qui ont souffert du divorce de leurs parents, l’expĂ©rimenteront eux-mĂȘmes. En d’autres mots, les choix que les gens font maintenant en ce qui regarde le dating et le courtship, peut fort bien conduire au divorce, qui, ensuite, dĂ©truit les mariages de leurs enfants, et les enfants de leurs enfants, dans un cycle sans fin et qui s’empire. Les effets des mauvaises habitudes du dating d’hier, ont occasionnĂ© d’horribles conditions dans d’innombrables vies aujourd’hui, et les tendances seront encore plus grandes demain!

La destruction des relations se rĂ©pand comme une infection, comme un cancer, rendant la chose encore plus facile pour tous, afin de suivre les mauvais exemples et de prendre la façon facile eux-mĂȘmes. La fin tragique des rĂ©sultats est que le divorce et les vies brisĂ©es engendrent plus de divorces et plus de vies brisĂ©es. À l’heure actuelle, cette tendance qui s’empire, continuerait jusqu’à ce que l’institution du mariage et tout le concept des familles traditionnelles soient irrĂ©versiblement dĂ©truits, exceptĂ© que Dieu interviendra bientĂŽt dans les affaires de l’humanitĂ© et coupera court la spirale descendante avant que l’extinction de l’humanitĂ© ne survienne!

Les mariages échoués
 tellement non-nécessaires

Un trĂšs grand nombre de mariages ont Ă©chouĂ©s inutilement. La raison est que les couples ne furent jamais enseignĂ©s avant de choisir soigneusement quel serait leur compagnon compatible de leur vie. Le divorce en rĂ©sulta, simplement parce qu’il n’y aurait pas du y avoir un mariage auparavant entre eux! Bien sĂ»r, plusieurs autres mariages Ă©chouĂšrent parce que les couples n’ont jamais su comment faire rĂ©ussir leur union! Ce qui est un autre et diffĂ©rent problĂšme, dont le sujet est hors des paramĂštres de ce livre. Mais aucun mariage ne peut atteindre son plein et merveilleux potentiel, et possiblement Ă©chouĂ©. Si les cĂ©libataires ne connaissent pas ce qu’ils devraient regarder dans un possible partenaire, un futur conjoint, ou mĂȘme ce qu’ils devraient examiner soigneusement sur ceux qu’ils datent sĂ©rieusement.

Lorsque la plupart des gens regardent attentivement les effets que nous avons discutĂ©s, ils admettent que ces effets sont vrais, rĂ©els, et qu’il y a quelque chose qui manque terriblement et qui ne pas! Tragiquement, ces mĂȘmes gens ne veulent pas croire que tous ces mauvais effets puissent dĂ©couler de mauvaises causes! Examinerez-vous ces causes? Comprendrez-vous et accepterez-vous les principes du bon dating, du bon courtship et du bon engagement?

Avant de discuter de ces choses, et nous le ferons avec beaucoup de détails, nous devons examiner soigneusement et établir la trÚs importante FONDATION, si cruciale afin de vous aider à comprendre tout ce que vous apprendrez!

Chapitre Deux – Un mĂ©lange fatal

Les pratiques du dating aujourd’hui sont presque toutes mauvaises. Cependant, avant de pouvoir comprendre pourquoi elles sont mauvaises, nous devons nous demander pourquoi cette situation est si confuse et dans un tel Ă©tat. Pourquoi autant de jeunes gens sont incapables de correctement pratiquer le dating, le courting et de rĂ©colter les bĂ©nĂ©fices d’un mariage heureux et une vie de famille enrichissante? Pour bien comprendre la raison que les gens ne suivent pas les bons principes du dating et du courtship, nous devons d’abord comprendre la fondation de la sociĂ©tĂ©. Tout le fondement, la base doit ĂȘtre examinĂ©e.

Pour y arriver, nous devons retourner au commencement


Au commencement


Il y a environ 6,000 ans, le premier homme et la premiĂšre femme furent crĂ©Ă©s. Ces deux premiers ĂȘtres humains : Adam et Ève, furent aussi le premier couple, et le premier mari et la premiĂšre Ă©pouse de l’histoire humaine, et ils vivaient dans le jardin d’Éden. Comme Ă©tant le CrĂ©ateur de l’institution du mariage, Dieu leur expliqua Son rĂŽle dans Sa relation avec eux, Il leur expliqua aussi Ses lois qui gouvernent la relation entre-eux. AprĂšs les avoir crĂ©Ă©s et expliquĂ© Ses lois, Il dĂ©clara : que c’était trĂšs bon!

Un rĂ©sumĂ© de ce rĂ©cit est trouvĂ© dans les premiers chapitres du livre de la GenĂšse. Ce qui est clair, c’est que Dieu enseigna au premier couple Sa façon de vivre, la voie qui engendre la paix, le bonheur suprĂȘme, l’abondance, la prospĂ©ritĂ© et toutes les bonnes choses de la vie.

Mais, Ă  cause de Son but infini, Dieu crĂ©a ces premiers ĂȘtres humains libres de dĂ©cider, c'est-Ă -dire que Dieu leur a donnĂ© le libre arbitre. Adam et Ève avaient le pouvoir de choisir. Dieu ne les força pas Ă  accepter Sa façon de vivre, Ses lois, mais il leur enseigna la bonne façon de vivre, la voie qui mĂšne Ă  toutes bonnes choses. Il leur laissa le libre arbitre de dĂ©cider de les accepter ou de les rejeter.

GenĂšse 3 rĂ©vĂšle ce qui arriva dans le jardin d’Éden avec Satan, tentant Ève. Ce rĂ©cit dĂ©montre les subtilitĂ©s du diable pour sĂ©duire les gens et pour discrĂ©diter Dieu, et il testa le premier couple par leur vanitĂ© intellectuelle tout en mettant en doute la crĂ©dibilitĂ© de Dieu.

Il y avait plusieurs sortes d’arbres dans le jardin, il y avait entre-autre, DEUX arbres trĂšs spĂ©ciaux. Il y avait l’arbre de la vie, reprĂ©sentant la voie de vivre de Dieu. Adam et Ève furent instruits de manger (ou prendre) de cet arbre autant et souvent qu’ils le voulaient. Il y avait aussi l’arbre de la connaissance du bien et du mal. Ce premier couple mariĂ© fut expressĂ©ment interdit de manger (de prendre) de cet arbre. Dieu leur dit que le jour oĂč ils en mangeraient, ils mourraient certainement.

RĂ©flĂ©chissez Ă  ceci : Dieu, et Dieu seul, dĂ©cide ce qu’est le pĂ©chĂ©! L’homme n’a pas reçu l’autoritĂ© de dĂ©cider ce qu’est le pĂ©chĂ©! Mais, il a reçu l’autoritĂ© de dĂ©cider (le libre arbitre) s’il obĂ©irait ou dĂ©sobĂ©irait!

Adam et Ève avaient un CHOIx CLAiR Ă  faire! Par la subtilitĂ© sĂ©ductrice de Satan et par le biais de leur vanitĂ© spirituelle (qui les conduisit Ă  se rebeller contre Dieu), ils rejetĂšrent finalement ce que leur disait Dieu, et ils choisirent de croire Ă  ce que leur disait le serpent, et ils prirent du fruit interdit de l’arbre de la connaissance du bien et du mal (ils dĂ©cidĂšrent de dĂ©finir par eux-mĂȘmes, ce qui Ă©tait le bien et ce qui Ă©tait le mal ou de dĂ©cider ce qu’était le pĂ©chĂ©). Ils rejetĂšrent la loi parfaite de Dieu ainsi que Son gouvernement sur eux et sur toute la crĂ©ation, et ainsi ils furent pris captifs par Satan et sa voie de vivre et du pĂ©chĂ©. Ils choisirent la nature humaine au lieu de la nature divine. À cause du pĂ©chĂ©, ils n’eurent plus accĂšs aux bĂ©nĂ©dictions, Ă  la protection, Ă  la direction ou l’accĂšs au don gratuit du Saint Esprit de Dieu. Toutes ces choses auraient pu ĂȘtre accessibles et disponibles, s’ils avaient seulement pris de l’arbre de la vie.

À partir de ce jour fatidique, l’humanitĂ© fut coupĂ© de Dieu, ayant rejetĂ© Dieu et Ses voies (És. 59 :1-2). C’est la raison pour laquelle l’humanitĂ© ne peut pas, connaitre la vĂ©ritĂ© au sujet du but derriĂšre le bon dating et le but derriĂšre le bon courtship. L’homme a choisi sa propre voie, un mĂ©lange de bien et de mal, et le fruit de son choix est littĂ©ralement un mĂ©lange, de mariages qui rĂ©ussissent, qui fonctionnent plus ou moins, et qui sont des Ă©checs. Par consĂ©quent, la trĂšs grande majoritĂ© des couples ne connaissent pas le vrai bonheur et la joie d’avoir un mariage comme l’a voulu Dieu, pour CHAQUE MARIAGE!

Tout mĂ©lange de bien et de mal est toujours fatal! Si quelqu’un ajoute juste un peu d’arsenic ou de cyanure dans un gĂąteau, cela tuera certainement et indĂ©niablement toute personne qui en mangera. Toutefois, lorsqu’on applique cette analogie Ă  l’humanitĂ©, c’est que les gens mangent Ă  tous les jours de ce poison, un vĂ©ritable poison 6,000 fois plus mortel que le cyanure, le poison des pensĂ©es mauvaises!

Le vrai auteur du dating moderne

La majoritĂ© des gens prennent pour acquis que ce monde appartient et est guidĂ© par Dieu, que toute la civilisation est supervisĂ©e par Lui. Est-ce vrai? Qui est le vrai leader de ce monde? Lorsque nous aurons rĂ©pondu Ă  ces questions, nous aurons alors identifiĂ© le vrai auteur derriĂšre les pratiques du dating d’aujourd’hui. En d’autres mots, nous pouvons citer une ou deux expressions bien connues de tous, assez pour que le monde intĂšgre cette façon de penser dans leur vie : Si tout le monde le fait, fait le donc! Et celle-ci : Si ça ne te tue pas, ça te rend plus fort!

Il est trĂšs important et voire mĂȘme vital, de comprendre le rĂŽle de Satan! Le serpent sĂ©duisit Ève, entrainant aprĂšs eux, toute l’humanitĂ© dans une voie s’éloignant et se coupant de Dieu et de Ses lois. En choisissant de prendre du fruit interdit, Adam et Ève se soumirent, eux et tous leurs descendants Ă  la façon de penser du serpent.

Ouvrez votre Bible et lisez ces versets explicites :

  • Le diable est : « pour les incrĂ©dules dont le dieu de ce siĂšcle a aveuglĂ© l'intelligence, afin qu'ils ne vissent pas briller la splendeur de l'Évangile de la gloire de Christ, qui est l'image de Dieu.» (2 Cor. 4 :4).
  • Satan est aussi appelĂ© : «Maintenant a lieu le jugement de ce monde; maintenant le prince de ce monde sera jetĂ© dehors» (Jean 12 :31; 14 :30; 16 :11).
  • Et : « dans lesquels vous marchiez autrefois, selon le train de ce monde, selon le prince de la puissance de l'air, de l'esprit qui agit maintenant dans les fils de la rĂ©bellion» (Éph. 2 :2).
  • L’apĂŽtre Jean ajouta que Satan : «Et il fut prĂ©cipitĂ©, le grand dragon, le serpent ancien, appelĂ© le diable et Satan, celui qui sĂ©duit toute la terre » (Apo. 12 :9).

Étonnant mais vrai, et la majoritĂ© des gens n’accepteront jamais cette dĂ©claration, de peur que cela s’applique Ă  eux-mĂȘmes, et que cela n’affecte leurs habitudes de pratiquer le dating et le courtship.

ÉsaĂŻe 14, 12-15, nous raconte une remarquable histoire, contenant plusieurs indices au sujet de l’archange dĂ©chu Lucifer (qui devint connu sous le nom de Satan) et oĂč il rĂ©sidait, ce qu’il fit, et ce qui lui est arrivĂ© : «Te voilĂ  tombĂ© du ciel, Astre brillant, fils de l'aurore! Tu es abattu Ă  terre, Toi, le vainqueur des nations! Tu disais en ton coeur : Je monterai au ciel, J'Ă©lĂšverai mon trĂŽne au-dessus des Ă©toiles de Dieu; Je m'assiĂ©rai sur la montagne de l'assemblĂ©e, A l'extrĂ©mitĂ© du septentrion; Je monterai sur le sommet des nues, Je serai semblable au TrĂšs Haut. Mais tu as Ă©tĂ© prĂ©cipitĂ© dans le sĂ©jour des morts, Dans les profondeurs de la fosse».

ÉzĂ©chiel 28, 12-17, raconte en parallĂšle la mĂȘme histoire qu’ÉsaĂŻe 14, mais avec quelques dĂ©tails de plus. Et ce passage est Ă©galement important Ă  comprendre. Ce rĂ©cit dĂ©crit (au dĂ©but) une personne humaine que les Ă©rudits dĂ©clarent ĂȘtre le roi humain de Tyr. Cependant, une lecture attentive et profonde des versets, dĂ©montre que cela est impossible et mĂȘme ridicule :

Verset 12 : «Fils de l'homme, Prononce une complainte sur le roi de Tyr! Tu lui diras : Ainsi parle le Seigneur, l'Éternel : Tu mettais le sceau Ă  la perfection, Tu Ă©tais plein de sagesse, parfait en beauté».

Verset 13 : «Tu Ă©tais en Éden, le jardin de Dieu; Tu Ă©tais couvert de toute espĂšce de pierres prĂ©cieuses, De sardoine, de topaze, de diamant, De chrysolithe, d'onyx, de jaspe, De saphir, d'escarboucle, d'Ă©meraude, et d'or; Tes tambourins et tes flĂ»tes Ă©taient Ă  ton service, PrĂ©parĂ©s pour le jour oĂč tu fus créé». Ce passage parle d’un ĂȘtre qui : «Tu mettais le sceau Ă  la perfection, Tu Ă©tais plein de sagesse, parfait en beauté», qui avait Ă©tĂ© dans «Tu Ă©tais en Éden, le jardin de Dieu». Aucun ĂȘtre humain n’a jamais Ă©tĂ© parfait, et le diable Ă©tait le serpent qui sĂ©duisit Ève au jardin. Le verset 13 dĂ©clare que Lucifer fut crĂ©Ă©, il Ă©tait un ĂȘtre spirituel crĂ©Ă© par Dieu.

Le livre de l’Exode, chapitre 25, versets 17-20 dĂ©crit les deux autres archanges qui restĂšrent fidĂšles, se tenant au trĂŽne de Dieu. Leurs ailes couvrent le siĂšge de la misĂ©ricorde. Aucun roi humain ne pourrait jamais rĂ©pondre Ă  cette description.

Le verset 14 dĂ©clare : «Tu Ă©tais un chĂ©rubin protecteur, aux ailes dĂ©ployĂ©es; Je t'avais placĂ© et tu Ă©tais sur la sainte montagne de Dieu; Tu marchais au milieu des pierres Ă©tincelantes.». Ce verset 14 l’appelle un chĂ©rubin protecteur. La derniĂšre partie du verset 14 dĂ©clare que ce «roi» Ă©tait : «  sur la sainte montagne de Dieu; Tu marchais au milieu des pierres Ă©tincelantes». Cela dĂ©crit l’endroit et les alentours du trĂŽne de Dieu.

Le verset 15 dĂ©clare : «Tu as Ă©tĂ© intĂšgre dans tes voies, Depuis le jour oĂč tu fus crĂ©Ă© Jusqu'Ă  celui oĂč l'iniquitĂ© a Ă©tĂ© trouvĂ©e chez toi».

Le verset 16 déclare : «Par la grandeur de ton commerce Tu as été rempli de violence, et tu as péché;». Ce verset déclare aussi que ce chérubin : «Je te précipite de la montagne de Dieu, Et je te fais disparaßtre, chérubin protecteur, Du milieu des pierres étincelantes» comme étant rejeté de la présence de Dieu à Son trÎne, au septiÚme ciel.

Le verset 17 rĂ©vĂšle que : « Ton coeur s'est Ă©levĂ© Ă  cause de ta beautĂ©, Tu as corrompu ta sagesse par ton Ă©clat; Je te jette par terre, Je te livre en spectacle aux rois».

Lucifer Ă©tait un ĂȘtre spirituel crĂ©Ă©, lumineux, un archange de lumiĂšre, (c’est ce que son nom signifiait : porteur de lumiĂšre), tout comme le sont ses ministres (maintenant) aujourd’hui (2 Cor. 11 :13-15). Cet ĂȘtre brillant, lumineux, sage, parfait en beautĂ©, amenait auparavant la lumiĂšre Ă  tous ceux qui Ă©taient autour de lui. MAIS, il se rebella et il pĂ©cha, devenant alors le prince des tĂ©nĂšbres. Sa rĂ©bellion le tourna en un ĂȘtre tordu, perverti il devint un ange dĂ©chu et rejetĂ©. MĂȘme s’il fut crĂ©Ă© avec une trĂšs grande intelligence, il est devenu littĂ©ralement fou, un ĂȘtre qui ne pouvait plus discerner le bien du mal!

NĂ©anmoins, il est celui qui est en charge, en CONTRĂŽLe de ce monde!

Un long passage dans le Nouveau Testament offre une meilleure vue ou aperçu de l’autoritĂ© et de l’influence du diable sur toutes les nations de la terre. Matthieu 4 contient le rĂ©cit bien connu de la confrontation de Christ avec le diable aprĂšs avoir jeĂ»nĂ© 40 jours. Le diable tenta Christ Ă  trois reprises en tordant les Ă©critures (un de ses jeux favoris). À un certain point : «Le diable le transporta encore sur une montagne trĂšs Ă©levĂ©e, lui montra tous les royaumes du monde et leur gloire, et lui dit : Je te donnerai toutes ces choses, si tu te prosternes et m'adores» (Matt. 4 :8-9). Nous examinerons ce passage plus en dĂ©tail dans quelques moments! Notez that Christ repris Satan (v. 10) et cita Deut. 6 :13 : «Tu craindras l'Éternel, ton Dieu, tu le serviras, et tu jureras par son nom». À ce point, la tentation se termina et le diable partit.

Notez aussi qu’à aucun moment Christ n’a dit : «Ces royaumes m’appartiennent! Ou encore, ces royaumes ne sont pas Ă  toi, tu ne peux les donner! Penses-tu m’offrir ce qui m’appartient dĂ©jĂ ? Christ ne rĂ©pondit aucune de ces choses. Pourquoi? Parce qu’Il savait que tous les royaumes (et leurs gouvernements) de ce monde appartiennent Ă  Satan, ce sont les royaumes du monde de Satan! Christ savait trĂšs bien que Satan pouvait les donner Ă  qui il voulait. Alors, Christ rejeta son offre pour rĂ©gner sur la terre et d’avoir le contrĂŽle de toutes les nations Ă  cette Ă©poque (ce n’était pas dans le plan de Dieu de rĂ©gner par/sous la puissance de Satan!), mais le diable avait l’autoritĂ© de les offrir Ă  qui il le voulait.

Comprenez bien et rĂ©alisez, sachez les implications ici. Les nations et les gouvernements de ce monde, et toute leur gloire, Ă©taient et sont encore sous le contrĂŽle di dieu de ce monde, le prince de la puissance de l’air. C’est la PURE VÉRITÉ de votre Bible! Ce monde avec ses mauvaises habitudes, ses voies perverties de faire les choses, ses systĂšmes corrompus, sont tous sous le contrĂŽle du diable! Et cela a une influence directe sur la raison pour laquelle le monde ne peut juste pas par lui-mĂȘme parvenir Ă  la BONNE CONNAISSANCE du dating, du courtship et du mariage, et pourquoi toutes les religions et les institutions d’éducation ont lamentablement manquĂ© Ă  enseigner ces choses de la bonne maniĂšre depuis le tout dĂ©but!

Une séduction TOTALE

Comme nous venons de le mentionner, Satan a sĂ©duit tout le monde (la planĂšte entiĂšre) (Apo. 12 :9). Vous avez bien lu! TOUT LE MONDE! C’est une Ă©norme dĂ©claration, et elle est dans votre Bible!

Comment est-ce que le diable peut sĂ©duire 7,2 milliards d’ĂȘtres humains? Le verset 9, d’Apo. 12 rĂ©vĂšle : «Et il fut prĂ©cipitĂ©, le grand dragon, le serpent ancien, appelĂ© le diable et Satan, celui qui sĂ©duit toute la terre, il fut prĂ©cipitĂ© sur la terre, et ses anges furent prĂ©cipitĂ©s avec lui».Notez que ses anges devenus des dĂ©mons, furent prĂ©cipitĂ©s avec lui. Ils assistent et aident Satan dans son Ɠuvre de sĂ©duction planĂ©taire.

Et si Satan a sĂ©duit le monde entier, alors, ce n’est pas le monde de Dieu. C’est soit Ă  l’un ou Ă  l’autre! Puisque le monde entier est sĂ©duit, et puisque le MONDE ENTIER est : «Nous savons que nous sommes de Dieu, et que le monde entier est sous la puissance du malin» (1 Jean 5 :19), il devient clair pourquoi il est coupĂ© de Dieu. Les gens qui sont sĂ©duits pratiquent le pĂ©chĂ© (rappelez-vous d’ÉsaĂŻe 59 :1-2).

(Note de l’auteur : Pour arriver Ă  notre but dans ce livre, continuez Ă  voir ces passages en relation de la maniĂšre que les gens sont influencĂ©s par le processus du dating, du courtship et de la sĂ©lection du bon partenaire pour le mariage.)

Personne n’aime entendre dire qu’il ou elle est sĂ©duite, et personne n’aime entendre dire qu’il ou elle est ignorante du plan et du but de Dieu. Ces dĂ©clarations blessent l’orgueil humain, mais pas autant que de rester blessĂ©s par ceux qui les ont sĂ©duits.

Si une personne ne peut accepter ce qui est déclaré dans Apocalypse 12 :9 comme venant directement de Dieu, tout espoir de se libérer de cette terrible séduction sera perdu! De telles personnes ont choisit de rester sous le contrÎle de leur ravisseur pour le restant de cet ùge.

(Si vous doutez que la Bible est la Parole inspirĂ©e de Dieu, lisez notre livre : L’autoritĂ© de la Bible
peut-on la prouver? Et prenez le temps pour prouver par vous-mĂȘmes son autoritĂ©. Ce livre, la Bible, est le livre de tous les temps, le plus mal compris et le plus mal interprĂ©ter par n’importe qui. Mais il peut ĂȘtre PROuVĂ© comme Ă©tant la Parole de Dieu!)

Le prince de la puissance de l’air

ConsidĂ©rez maintenant, cet important verset. ÉphĂ©siens 2 :2 parlent du diable lorsqu.il y est dit : «  selon le prince de la puissance de l'air, de l'esprit qui agit maintenant dans les fils de la rĂ©bellion».

C’est un fascinant passage, avec la pensĂ©e continuant Ă  la fin du verset 3, oĂč l’apĂŽtre Paul dit aux frĂšres d’ÉphĂšse ce qu’ils Ă©taient auparavant : «Nous tous aussi, nous Ă©tions de leur nombre, et nous vivions autrefois selon les convoitises de notre chair, accomplissant les volontĂ©s de la chair et de nos pensĂ©es, et nous Ă©tions par nature des enfants de colĂšre, comme les autres...». «  des enfants de colĂšre», aussi appelĂ©s : «Que personne ne vous sĂ©duise par de vains discours; car c'est Ă  cause de ces choses que la colĂšre de Dieu vient sur les fils de la rĂ©bellion.» les fils de la rĂ©bellion, dans ÉphĂ©siens 5 :6.

Et comment cette appellation s’harmonise-t-elle avec les mots : «le prince de la puissance de l’air»?

Notez encore ÉphĂ©siens 2 :2. Ce passage dĂ©clare que l’esprit de Satan travaille dans les enfants de la rĂ©bellion (ou de la dĂ©sobĂ©issance). Voyez-vous cela? Il a le pouvoir d’utiliser l’air afin d’émettre par son esprit ses attitudes, ses pensĂ©es de rĂ©bellion et de dĂ©sobĂ©issance! Il envoie des Ă©motions nĂ©gatives, des attitudes Ă©gocentriques et Ă©goĂŻstes, et aussi des dĂ©sirs charnels dans l’esprit de chaque humain. Et cette diffusion pĂ©nĂštre les pensĂ©es et l’esprit des gens Ă  leur insu. Cette puissance de l’air donne au diable une Ă©norme INFLUENCE, lui permettant d’infuser dans l’esprit des gens des pensĂ©es confuses, charnelles, colĂ©riques, d’orgueil et de vanitĂ©, de compĂ©titions malsaines, de convoitises, de haine, de jalousie, de tout ce qui dĂ©crit la «nature humaine»! Directement dans l’esprit et les pensĂ©es des gens, et Ă  leur insu!

Continuons d’examiner l’influence du diable par l’entremise d’une analogie. D’une façon de parler (c’est une analogie qui reflĂšte la rĂ©alitĂ©), Satan est le propriĂ©taire de la plus grande station de radio Ă©mettrice sur terre. Elle Ă©met, ou diffuse, 24 heures par jour, 7 jours par semaines, 52 semaines par annĂ©e, continuellement sans jamais arrĂȘtĂ©, et elle atteint et sĂ©duit le MONDE ENTIER!

Commencez-vous Ă  voir d’oĂč provient la prĂ©occupation, le dĂ©sir, le but de dating pour le sexe? Pourquoi autant de cĂ©libataires semblent n’avoir que cela Ă  l’esprit?

À ce point, une comprĂ©hension trĂšs importante est absolument nĂ©cessaire avant que nous continuions. Un vrai ChrĂ©tien obĂ©it Ă  Dieu, Ă  Ses lois. Paul a enregistrĂ© que Dieu a une loi SPIRITUelle (Rom. 7 :14). Les vrais ChrĂ©tiens les gardent (observent). Et lorsqu’ils observent ces lois, ces lois les protĂšgent, comprenez-vous? Mais lorsqu’ils brisent (enfreignent, transgressent) les lois de Dieu, de la mĂȘme maniĂšre, ces lois les brisent (ne les protĂšgent plus).

Dans le livre des Actes, chapitre 5, verset 32, Pierre fait rĂ©fĂ©rence au Saint Esprit : «  le Saint Esprit, que Dieu a donnĂ© Ă  ceux qui lui obĂ©issent». Prenez le temps de lire ce verset soigneusement. Les vrais ChrĂ©tiens comprennent et pratiquent PLEINEMENT, ENTIÈREMENT, ce que cela implique. Le Saint Esprit de Dieu est donnĂ© lors du baptĂȘme, et du repentir (Actes 2 :38). Cet Esprit aide les vrais ChrĂ©tiens Ă  obĂ©ir aux 10 commandements de Dieu.

Des ĂȘtres sans sexe

Il y a un aspect trĂšs important au sujet de Satan qui a un impact direct sur le dating et le courtship.

ConsidĂ©rez la nature et le design des anges. La Bible explique que ces ĂȘtres spirituels crĂ©Ă©s par Dieu, existent et qu’ils sont sur un plan plus Ă©levĂ© que celui des humains. Dieu crĂ©a l’homme infĂ©rieur aux anges : «Tu l'as fait de peu infĂ©rieur Ă  Dieu» (Ps. 8 :5) et : «Tu l'as (l’=homme) abaissĂ© pour un peu de temps au-dessous des anges» (HĂ©b. 2 :7).

Notez la maniĂšre que JĂ©sus parla de l’état des futurs fils nĂ©s de Dieu, d’un certain parallĂšle avec les anges : «Car, Ă  la rĂ©surrection, les hommes ne prendront point de femmes, ni les femmes de maris, mais ils seront comme les anges de Dieu dans le ciel» (Matt. 22 :30). MĂȘme si les anges, lorsqu’ils se manifestent (apparaissent physiquement aux hommes), c’est invariablement comme hommes, mais ils n’ont pas de sexe, ils ne sont ni mĂąles ni femelles. Le diable, un archange dĂ©chu, est aussi SANS SEXE! Il n’a pas d’organes sexuels. Il n’a pas la possibilitĂ© ni la capacitĂ© de se reproduire et il est complĂ©tement incapable d’expĂ©rimenter une relation maritale (relation sexuelle et mari/Ă©pouse) ni familiale (pĂšre/enfant), mais ces relations sont possibles et nĂ©cessaires aux ĂȘtres humains! Il ressent le but des relations maritales et familiales, le grand potentiel, celui qui est offert aux humains seulement, un potentiel qui rendra les ĂȘtres humains des fils de Dieu, que lui ne pourra jamais atteindre ni recevoir. Il ressent l’institution du mariage. C’est dans son intĂ©rĂȘt de tordre et de pervertir cette institution du mariage et de la famille. Cela inclut d’inspirer et de promouvoir l’acceptation et la banalisation grandissante des unions alternatives et des mariages de mĂȘmes sexes.

En contraste, Dieu a donnĂ© aux ĂȘtres humains la merveilleuse capacitĂ© de se reproduire. Dans la bonne atmosphĂšre d’une famille traditionnelle, cela engendre un bonheur et une joie incomparable. Et, comme les parents Ă©lĂšvent, Ă©duquent, enseignent, et instruisent leurs enfants correctement, ces enfants grandiront pour devenir des parents merveilleux, tout comme leurs propres parents.

Comprenez et saisissez cette trĂšs importante vĂ©ritĂ©. Satan ne pourra jamais expĂ©rimenter les bĂ©nĂ©dictions merveilleuses que Dieu a donnĂ©es Ă  l’humanitĂ©. D’oĂč, le gĂąchis catastrophique que la famille est devenue par son influence. (Rappelez-vous la liste des terribles statistiques au chapitre 1.)

Brillant et intelligent, Satan connait la loi de CAUSE et EFFET. Le but de Satan est de dĂ©truire, contrefaire, tout ce que Dieu fait, incluant les ĂȘtres humains, les familles, le mariage, le dating et le courtship, TOUT! Il sait que pour ultimement dĂ©truire les heureux mariages et les familles, et de dĂ©truire les vraies valeurs enseignĂ©es aux enfants et aux adolescents, avant qu’ils n’atteignent l’ñge de se marier et de fonder une famille, il doit absolument s’attaquer Ă  la cause. L’une des façons qu’il fait cela, est de s’attaquer Ă  la FONDATION des bons dĂ©parts des couples heureux, que sont le bon dating et le bon courtship!

La sociĂ©tĂ© d’aujourd’hui

Depuis 6,000 ans, le diable a sans cesse, dirigĂ© et guidĂ© l’humanitĂ© dans de mauvaises voies, le plus loin possible de celles de Dieu. Tout ce que vous voyez autour de vous aujourd’hui, votre communautĂ©, votre ville, pays, et toutes leurs institutions Ă©tablies, de mĂȘmes que leurs gouvernements, sont tous mauvais, tous fondĂ©s et Ă©tablis sur de mauvaises fondations.

Vous devez admettre que ce n’est pas le monde de Dieu, que ce n’est pas l’auteur de ces gouvernements, religions, cultures, systĂšmes d’éducation, famille valeurs, et styles de vies alternatives qui sont pratiquĂ©s par de plus en plus de gens. Ce sont toutes des institutions et des idĂ©es inventĂ©es et imaginĂ©es humaines, sous la direction, l’inspiration et le contrĂŽle du diable. MĂȘme s’il y a quelques unes de ces choses qui ne sont pas complĂ©tement mauvaises, elles sont au mieux, un mĂ©lange dĂ©rivĂ©, un fruit provenant de, l’arbre de la connaissance du bien et du mal.

Regardez attentivement le monde autour de vous. Cherchez dans les journaux locaux. Visitez la section des magazines dans toutes librairies ou magasins de livres et de revues. N’oubliez pas les chaines tĂ©lĂ©visĂ©es. Vous verrez par vous-mĂȘmes que l’accent est presque toujours is sur la personne elle-mĂȘme, c'est-Ă -dire sur le soi. L’emphase est mise sur la beautĂ© physique, l’excĂšs, le vide de la culture et la mise en Ă©vidence de la convoitise et l’exaltation du soi.

Ce sont lĂ  des influences, avec de puissants messages, le culte du soi, des influences compĂ©titives dĂ©signĂ©es pour attirer votre attention, et l’attention des jeunes gens s’engageant vers la pĂ©riode du dating. Sachez reconnaitre ces influences afin de comprendre leurs effets sur la culture moderne du dating.

De plus, le monde des pays de l’ouest se noie dans les gadgets de communication comme les tĂ©lĂ©phones mobiles, les pagers, les tablettes, les ordinateurs de derniĂšre gĂ©nĂ©ration, etc. Ces inventions sont (comme une extension de leur corps) possĂ©dĂ©es par des gens qui doivent ĂȘtre instantanĂ©ment et continuellement en contact les uns avec les autres de peur de ne plus ĂȘtre «in» et de se retrouver «out», mĂȘme pour un court moment.

Puis, il y a ceux qui, veulent se rebeller contre le courant populaire de la sociĂ©tĂ©, ils choisissent de dĂ©montrer qu’ils ont du caractĂšre, qu’ils rĂ©sistent aux normes Ă©tablies, en portant du linge qui choque, afin de se dĂ©marquer des autres, et de faire voir ce qu’ils ont, ou plutĂŽt de dĂ©montrer ce qu’ils sont
 Ceux-lĂ  sont dĂ©primĂ©s, provenant souvent de foyers de la classe moyenne, avec un ou deux parents, leurs vĂȘtements le dĂ©montrent amplement, ils s’habillent de noir, de style «Gothique», portant du maquillage noir et blanc, et du rouge Ă  lĂšvres souvent noir aussi, contrastant avec leur peau presque blanche.

Aujourd’hui, de grands nombres d’adolescents de toutes les classes de la sociĂ©tĂ©, s’habillent comme s’ils Ă©taient des voyous, des oubliĂ©s, des rejets (volontaires) de la sociĂ©tĂ©. C’est comme s’ils voulaient dĂ©montrer une culture qui est emprisonnĂ©e dans un cycle de pauvretĂ© sans fin, de violence et sans espoir.

D’autres, remplissent leurs vies avec des parties sans fin, ils font continuellement la fĂȘte, pour eux, la vie est une suite sans fin de parties! MĂȘlant mĂ©dicaments, alcools, en plus des drogues dans leur systĂšme. Ne voyant aucun espoir ni but dans leur vie, n’ayant pour seul objectif que d’avoir du «plaisir», refusant de faire face aux dures rĂ©alitĂ©s de la vraie vie. Inutile Ă  dire, la grande majoritĂ© des cĂ©libataires sont totalement inaptes et sans aucune prĂ©paration pour choisir un partenaire sĂ©rieux pour la vie, et encore moins pour comprendre ce qu’un tel engagement signifie s’ils en trouvent un.

Mais, continuons dans le mĂȘme sens. Une visite Ă  n’importe quel magasin de musique rĂ©vĂšle une autre sous-culture de ce monde moderne. Une gĂ©nĂ©ration de jeunes pleine d’orgueil et de vanitĂ©, mais, qui se voit et se croit pure Ă  ses propres yeux (Pro. 30 :12). Portant des coupes de cheveux ressemblant Ă  des rayons de bicyclettes, ou Ă  une criniĂšre de lion, mais ce ne sont qu’un petit nombre parmi l’immense variĂ©tĂ© de styles, les adolescents d’aujourd’hui cherchent continuellement Ă  se dĂ©marquer de la gĂ©nĂ©ration de leurs parents et de se sortir du groupe de la sociĂ©tĂ© dont ils Ă©vitent Ă  tout prix. Leurs chois musicaux, si on peut appeler cela de la musique, ressemble plutĂŽt Ă  du bruit infernal appelĂ© rock, rap, punk ou hip-hop, mais pour ces jeunes, peu importe ce que cela ressemble, tant que leur semblables approuvent et qu’ils se sentent acceptĂ©s. Plusieurs d’entre eux idolĂątrent les groupes les plus populaires faisant le plus de bruit discordant, qu’ils appellent musique. Mais qui ressemble plus Ă  des cris et des hurlements qui semblent provenir de gens souffrant terriblement.

Observez aussi les remises de trophĂ©es dans le domaine musical tĂ©lĂ©visĂ©. Notez les vĂȘtements osĂ©s et rĂ©vĂ©lateurs des femmes qui les portent, ne laissant pas grand chose Ă  l’imagination. Ces vĂȘtements attirent l’attention sur ce qu’elles ont, rĂ©vĂ©lant des parties de leur corps qui devraient ĂȘtre cachĂ©es. La sociĂ©tĂ© en gĂ©nĂ©ral en est venue Ă  accepter et Ă  s’habituer Ă  ce genre d’exhibitionnisme, considĂ©rant cela normal, mĂȘme chic et Ă  la mode.

Ensuite, notez que la grande majoritĂ© des jeunes aiment regarder des vidĂ©o-clips, les personnes prenant part comme danseurs et danseuses aux artistes populaires, la maniĂšre qu’ils sont habillĂ©s, et aussi les nombreux tatous gravĂ©s sur leurs corps mis en Ă©vidences. Le body piercings et les coupes de cheveux sortant de l’ordinaire sont aussi trĂšs populaires. MĂȘme dans les commerciaux Ă  la tĂ©lĂ©vision dĂ©montrent explicitement cette mode. Une entiĂšre gĂ©nĂ©ration de jeunes est sous un bombardement continuel des tendances actuelles. Des exemples de comportements sexuels suggestifs remplissent aussi les annonces de biĂšres, rendant banal la sexualitĂ©.

Ensuite, Ă©coutez attentivement la maniĂšre que les gens parlent (tout comme la mode des textos). MĂȘme les plus Ă©rudits scolarisĂ©s utilisent un langage argotique passant pour ĂȘtre «branchĂ©s» et «in» par la multitude. Cela ressemble plus Ă  des enfants n’ayant pas plus qu’un niveau de troisiĂšme annĂ©e scolaire. C’est comme si les gens se disant «cool» choisissent plutĂŽt de paraitre illettrĂ©s et ignorants. D’autres, aiment copier ceux qui ne peuvent former des phrases complĂštes et sensĂ©es, ne pouvant dire deux mots sans avoir Ă  utiliser ou Ă  maudire le nom de Dieu en vain.

Regardez aux divertissements populaires, films, vidĂ©os, jeux vidĂ©os et aux mĂ©dias. La trĂšs grande majoritĂ© de ces activitĂ©s ne sont ni plus ni moins que ce que les gens aiment, cherchent et dĂ©sirent. Aujourd’hui, le mot divertissement signifie «quelles sont les limites (acceptables et dĂ©centes) dont je puis aller?» Peu importe ce que Dieu pense. Qui se prĂ©occupe de ce que Dieu pense ou quels sont Ses limites et Ses standards? La plupart des gens veulent et dĂ©sirent avoir des relations extra maritales, du sexe avec qui n’importe qui et plus de violence, qui finalement font disparaitre complĂ©tement la ligne sĂ©paratrice entre le bien et le mal, moins de moralitĂ© qui signifie l’amoralitĂ© (c'est-Ă -dire pas de morale), moins de sens commun, moins de dĂ©cence, et la promotion de banalisation d’éthique au lieu de choisir entre le bien et le mal, changeant le mal en bien et le bien en mal.

Sans parler des films dĂ©pravĂ©s sexuellement, leurs effets sur l’esprit humain est rĂ©ellement dĂ©vastateurs, ces films corrompent Ă  l’extrĂȘme l’esprit humain fragile et hautement influençable et banalisent, pervertissant et tordant fortement la pure et vraie sexualitĂ©. Cette sous-culture d’absolue perversitĂ© et d’extrĂȘme dĂ©pravation affecte mĂȘme les plus jeunes qui ont accĂšs Ă  ces vidĂ©os et films. La pornographie dĂ©truit toute possibilitĂ© de connaitre une relation heureuse et stable.

La musique, la dance, l’habillement, le langage, les livres, jeux vidĂ©os, la conduite et le comportement en gĂ©nĂ©ral, et bien d’autres tendances qui sont d’actualitĂ©s et Ă  la mode aujourd’hui, deviendront invariablement la coutume demain. Cela encourage les habitudes et coutumes des gens Ă  intĂ©grer cette façon de vivre que nous disons extrĂȘme aujourd’hui, deviendront ordinaires, populaires et mĂȘme banal demain.

MĂȘme aux niveaux collĂ©gial et universitaire, l’air est chargĂ© de tension sexuelle, Ă©lectrisĂ©e par la pression et les mauvais jugements des Ă©tudiants. Utilisant des «pansements temporaires», l’approche des adultes responsables et en charge prĂ©fĂšrent dĂ©tourner leurs yeux aux Ă©garements de la jeune gĂ©nĂ©ration montante et en formation, qui est trĂšs active sexuellement, toujours prĂȘte Ă  essayer la prochaine perversion Ă  la mode, gĂ©nĂ©ralement traduite comme la derniĂšre tendance. Malheureusement, plusieurs essaient l’homosexualitĂ© et le lesbianisme, pensant que ces attitudes et comportements sont «cool», et quelque chose qu’on se doit d’essayer et d’expĂ©rimenter. De plus en plus de jeunes adolescentes et de jeunes femmes adoptent la tendance d’avoir une relation sexuelle avec une copine tout en continuant activement d’ĂȘtre hĂ©tĂ©rosexuelles.

Plusieurs d’entre eux (et elles) sont passĂ©s d’essayer ce style de vie, Ă  vivre ce style de vie! Et le cycle de perversion continuera et deviendra pire, jusqu’à ce que cette sociĂ©tĂ© reflĂšte les temps prophĂ©tisĂ©s de NoĂ© et de Sodome et Gomorrhe : «Ce qui arriva du temps de NoĂ© arrivera de mĂȘme aux jours du Fils de l'homme. Les hommes mangeaient, buvaient, se mariaient et mariaient leurs enfants, jusqu'au jour oĂč NoĂ© entra dans l'arche; le dĂ©luge vint, et les fit tous pĂ©rir. Ce qui arriva du temps de Lot arrivera pareillement. Les hommes mangeaient, buvaient, achetaient, vendaient, plantaient, bĂątissaient; mais le jour oĂč Lot sortit de Sodome, une pluie de feu et de souffre tomba du ciel, et les fit tous pĂ©rir. Il en sera de mĂȘme le jour oĂč le Fils de l'homme paraĂźtra» (Luc 17 :26-30).

C’est le monde dans lequel vous vivez! Et ce monde essai de vous sĂ©duire avec ses principes, voies, convoitises, dĂ©sirs, tentations, du dating et du courtship. Mais ce monde de Satan n’est pas le seul empĂȘchement Ă  un heureux mariage.

La nature humaine
 quelle nature?

Rappelez-vous de l’influence de Satan et de sa nature rebelle. Avant l’invention de la radio, son pouvoir, ne pouvait pas ĂȘtre facilement compris (comme super diffuseur de ses attitudes et comme prince de la puissance de l’air). Mais, cette analogie aide grandement Ă  comprendre son Ă©norme pouvoir de diffuseur d’attitude! Lui, il Ă©met, diffuse ses attitudes rebelles et mĂ©chantes, nous, sommes les antennes qui recevons ses ondes.

Nous pouvons maintenant mieux comprendre ce que veut dire : « dans lesquels vous marchiez autrefois, selon le train de ce monde, selon le prince de la puissance de l'air, de l'esprit qui agit maintenant dans les fils de la rĂ©bellion» (Éph. 2 :2). Tout comme les vrais ChrĂ©tiens, les gens de ce monde (sans exception), sont aussi inspirĂ©s et guidĂ©s par un esprit, l’esprit du dieu de ce monde. Satan Ă©met, diffuse un esprit de dĂ©sobĂ©issance par des (ses) attitudes dans les ĂȘtres humains. Le verset d’ÉphĂ©siens est clair. Mais un monde sĂ©duit ne sait rien de cette comprĂ©hension!

Si vous Ă©coutez une chaine de radio, vous choisissez le poste que vous dĂ©sirez entendre. Bien sĂ»r, les gens aujourd’hui aiment «surfer», et c’est la mĂȘme chose pour les chaines de tĂ©lĂ©vision. Éventuellement, un poste les intĂ©resse et ils l’écoutent. Dans chaque cas, les postes sont choisis par choix. Les gens ont le contrĂŽle de ce qu’ils dĂ©sirent Ă©couter ou regarder.

Mais ce n’est pas la mĂȘme chose avec la station Ă©mettrice de Satan. Personne ne peut dĂ©cider de syntoniser (choisir) le poste de radio du diable. Et jamais personne n’a cherchĂ© Ă  ĂȘtre sĂ©duit! Mais, chaque ĂȘtre humain sur la terre est automatiquement ajustĂ© sur la longueur d’onde de la station Ă©mettrice de Satan! Sa nature est constituĂ©e par : sa mĂ©chancetĂ©, son hostilitĂ©, sa rĂ©bellion, sa sĂ©duction et son Ă©gocentrisme. Il diffuse continuellement ses ondes dans l’air. On ne voit pas ses ondes, pas plus que l’on ne peut voir les ondes de la radio ou de la tĂ©lĂ©vision. L’air autour de nous est littĂ©ralement chargĂ© et crĂ©pite avec les puissantes ondes diffusĂ©es par le prince de la puissance de l’air, Satan. Personne en est exempt.

Alors, c’est rĂ©ellement la nature mĂȘme de Satan qui est appelĂ©e la nature humaine. En fait, une fois que cette nature est injectĂ©e dans les gens, la vraie nature du diable devient naturelle en eux. Elle devient leur nature, leur nature humaine!

Il est important que vous rĂ©alisiez comment cet esprit travaille dans (ou affecte) les gens. C’est une des plus grandes clĂ©s pour comprendre exactement comment Satan peut sĂ©duire et manipuler sept milliards de personnes.

La nature humaine

MĂȘme si nous comprenons maintenant que la nature humaine origine (vient) de Satan, nous devons aussi comprendre qu’elle n’est pas «hĂ©ritĂ©e», mais qu’elle est acquise! Un parent qui perd un Ɠil, une main ou une jambe, n’engendre pas des enfants avec un Ɠil, une jambe ou une main. Lorsque Dieu utilisa une des cĂŽtes d’Adam pour crĂ©er Ève, cela ne fit pas que les deux premiers parents engendrĂšrent des enfants avec une cĂŽte en moins! Aussi, la Bible rĂ©fĂšre Ă  leur fils Abel, comme Abel le juste. Leur dĂ©sobĂ©issance n’a pas empĂȘchĂ© Abel d’obĂ©ir Ă  Dieu


Adam et Ève Ă©taient pour ainsi dire, des «bĂ©bĂ©s» adultes. Tout comme des bĂ©bĂ©s aujourd’hui, ils Ă©taient purs au moment de leur crĂ©ation. Mais, ils furent exposĂ©s aux Ă©missions des ondes de Satan quelques temps aprĂšs, et le rĂ©cit biblique nous rĂ©vĂšle qu’ils ne purent y rĂ©sister. Ils furent crĂ©Ă©s le sixiĂšme jour de la semaine (le Vendredi), ils se reposĂšrent le jour du Sabbat (Samedi), et ils furent ensuite sĂ©duit par Satan (Gen. 3 :1-6), fort probablement le jour suivant (Dimanche), Ă  l’ñge de deux jours! Satan attendait les deux premiers bĂ©bĂ©s humains : Adam et Ève. Aucun bĂ©bĂ© de deux jours ne peut discerner le bien du mal. Tout comme tant de jeunes gens, Adam et Ève croyaient rĂ©ellement qu’ils Ă©taient assez matures pour ĂȘtre capables de prendre leurs propres dĂ©cisions.

RĂ©flĂ©chissez Ă  ce qui suit : Tout comme la majoritĂ© des enfants aujourd’hui, Adam et Ève choisirent de ne pas Ă©couter (obĂ©ir) Ă  leur Parent, Dieu. Mais ils choisirent de croire au mensonge de Satan : «vous ne mourrez certainement pas!». En choisissant de croire Satan, ils rejetĂšrent de se soumettre aux rĂšgles et lois du gouvernement de Dieu dans leur vie. Si Adam avaient obĂ©it Ă  l’instruction de Dieu, il se serait qualifiĂ© pour remplacer Satan et pour administrer le GOUVERNEMENT de DIEu sur terre.

Notez cette exhortation du Nouveau Testament qui dĂ©crit la maniĂšre que la nature humaine est acquise : «Car je suis jaloux de vous d'une jalousie de Dieu, parce que je vous ai fiancĂ©s Ă  un seul Ă©poux, pour vous prĂ©senter Ă  Christ comme une vierge pure. Toutefois, de mĂȘme que le serpent sĂ©duisit Eve par sa ruse, je crains que vos pensĂ©es ne se corrompent et ne se dĂ©tournent de la simplicitĂ© Ă  l'Ă©gard de Christ» (II Cor. 11 :2-3).

Paul Ă©crivait Ă  des gens qui vivaient 4,000 ans aprĂšs Adam et Ève. Il reconnaissait que le diable Ă©tait encore vivant et trĂšs actif. Les Corinthiens Ă©taient des adultes capables d’ĂȘtre sĂ©duits et que leurs «pensĂ©es ne se corrompent et ne se dĂ©tournent de la simplicitĂ© Ă  l'Ă©gard de Christ». De la mĂȘme maniĂšre que le fut Ève. Et Paul les avertit d’ĂȘtre sur leur garde afin de ne pas retourner aux voies de la nature humaine. Tout comme la nature humaine d’Ève n’était pas mauvaise et hostile Ă  l’égard de Dieu (voir Rom. 8 :7) avant qu’elle ne fut sĂ©duite, ni celle des Corinthiens avant qu’ils ne furent convertis.

Lorsqu’une personne est appelĂ©e et qu’elle a commencĂ© le processus de la conversion, et qu’elle a reçu le don du Saint Esprit, cette personne enlĂšve progressivement sa vielle nature humaine de sa vie passĂ©e. C’est ce que Paul dĂ©crivit dans Éph. 2 :3 : «Nous tous aussi, nous Ă©tions de leur nombre, et nous vivions autrefois selon les convoitises de notre chair, accomplissant les volontĂ©s de la chair et de nos pensĂ©es, et nous Ă©tions par nature des enfants de colĂšre, comme les autres..». Cette dĂ©claration identifie bien l’influence de Satan comme le «prince de la puissance de l’air».

Pensez Ă  ceci pour un moment : Ce serait injuste de la part de Dieu d’injecter aux bĂ©bĂ©s nouvellement nĂ©s la nature humaine et de les mettre sous Sa «colĂšre». Voyez-vous ce point? La nature humaine est ACQUIse, et cela les met (place) sous la colĂšre de Dieu!

Une traduction anglaise particuliÚre de la Bible, The Phillips Bible (édition de 1962), décrit trÚs bien ce que nous parlons ici. La maniÚre que tous les gens ont ACQUIs la nature humaine de Satan, et Son influence inspirant toutes les pratiques sociales modernes. La partie entre parenthÚse fait partie de cette traduction :

«Vous suiviez le courant des façons de vivre de ce monde, et vous obĂ©issiez Ă  son dieu invisible [Satan] (qui opĂšre encore dans ceux qui ne rĂ©pondent pas Ă  la vĂ©ritĂ© de Dieu)
 Nous vivions tous de cette maniĂšre dans le passĂ©, et nous suivions tous les impulsions et l’imagination de notre NATURE MÉCHANTE
 tout comme les autres.»

Regardez autour de vous, n’est-ce pas vrai? La majoritĂ© des gens vivent tout simplement leur vie selon ce que leurs impulsions et leurs idĂ©es (ou leur imagination, fantasmes, rĂȘves, etc.) les mĂšnent. Le premier chapitre d’ÉphĂ©siens est le rĂ©cit de Paul des bĂ©nĂ©dictions de Dieu en JĂ©sus Christ aux frĂšres de leur appel dans la voie de vivre de Dieu. Prenez le temps pour le lire. Les ÉphĂ©siens Ă©taient sortis des voies de ce monde et n’étaient plus «par nature», «des enfants de la colĂšre», et ils ne soumettaient plus au «prince de la puissance de l’air». Ils avaient commencĂ© Ă  se dĂ©vĂȘtir de leur vielle nature humaine en se soumettant Ă  Dieu au lieu de leurs impulsions, attitudes, dĂ©sirs charnels de mĂȘme qu’aux diverses tentations provenant de la longueur d’onde de Satan.

Avec la comprĂ©hension de l’influence de Satan le diable, la sociĂ©tĂ© et soi-mĂȘme (nos trois pires ennemis), vous devez rĂ©aliser le grand danger que nous faisons tous face. RĂ©examinez les tentations, tendances, dĂ©sirs charnels, qui vous ont affectĂ©s durant toute votre vie.

RĂ©alisez que vous vivez dans un monde complĂštement dĂ©nuĂ© de la bonne façon de vivre (la voie de donner au lieu de la voie de prendre), et par consĂ©quent, incapable de produire des mariages heureux, bĂ©nis. RĂ©alisez aussi que vous aviez absorbĂ© plusieurs de ses tendances, de ses idĂ©es et poursuites, de ses perspectives. Ces choses vous ont conditionnĂ© afin d’assimiler les caractĂ©ristiques et les valeurs, autrement dit, la nature mĂȘme de cette sociĂ©tĂ©. Mais, tout comme les Corinthiens, vous pouvez aussi vous dĂ©vĂȘtir des valeurs (qui constituent la nature) de ce monde.

Combiner Satan, sa sociĂ©tĂ© (son monde) avec votre nature humaine crĂ©e une dangereuse situation explosive, spĂ©cialement en ce qui regarde le dating et le courtship. Pour ceux qui ont des yeux pour voir, le monde a prouvĂ© qu’il ne connait pas la bonne façon, la façon de Dieu.

Êtes-vous maintenant prĂȘts Ă  examiner la mauvaise forme du dating de ce monde de la perspective de Dieu?

Chapitre Trois – La convoitise et l’engouement : La mauvaise fondation

Satan a virtuellement contrefait tous les aspects des voies de Dieu. RĂ©flĂ©chissez Ă  ceci : Tous les gens comprennent le crime de la contrefaçon, du faux. Le but d’un faussaire est de crĂ©er une contrefaçon qu’on ne peut distinguer de l’original. Par exemple, si un faussaire veut reproduire, imiter ou copier des billets de 20$, ce serait ridicule et une grosse perte de temps de reproduire une imitation qui ne serait pas acceptĂ©e.

ConsidĂ©rez ceci : Si vous voulez contrefaire le Christianisme, vous n’offririez sĂ»rement pas le Bouddhisme. Vous offririez quelque chose qui ressemble le plus que possible Ă  l’original, quelque chose qui semblerait ĂȘtre le vrai Christianisme. Cela doit absolument paraitre comme le Christianisme, Ă  l’Ɠil exercĂ©.

La Bible dĂ©crit trois sortes de vĂ©ritables amours. Afin de rendre confus et de sĂ©duire ceux qui ne se doute pas, le diable a produit des contrefaçons de chacune de ces trois sortes d’amours, qui en passant, forment une mauvaise fondation pour le dating aujourd’hui.

Examinons maintenant de prÚs la plus grande contrefaçon produite par le plus grand faussaire de tous les temps.

Le vrai amour?

DiffĂ©rentes dĂ©finitions et idĂ©es fausses au sujet de l’amour existent. Plusieurs personnes croient que c’est une dĂ©votion, d’autres, croient que c’est une passion sexuelle, et d’autres encore, croient que c’est d’avoir de l’affection pour une autre personne. Puis, il y en a d’autres qui croient que c’est de l’adoration, ou du respect, ou de se soucier des autres, ou mĂȘme de l’admiration, d’avoir des sentiments profonds. Et il y en a d’autres qui voient cela en termes poĂ©tiques. Finalement, c’est comme un mystĂšre qui ne peut ĂȘtre expliquĂ© ni compris.

Alors, qu’est-ce que l’amour?

En regardant les mauvais rĂ©sultats des mariages manquĂ©s, nous y voyons des sĂ©parations, des divorces, et le cycle sans fin, de la cohabitation (habiter ensemble sans ĂȘtre mariĂ©), tous ceux-lĂ  croyaient rĂ©ellement qu’ils Ă©taient en amour. Il est Ă©vident que le monde ne comprend simplement pas ce qu’est le vrai amour. Le problĂšme est que beaucoup de gens croient que leur relation Ă©tait au dĂ©part, fondĂ©e sur une base solide, alors qu’en rĂ©alitĂ©, elle ne l’était juste pas. Ces mĂȘmes gens croyaient qu’ils Ă©taient en amour, seulement pour se rendre compte, dĂ©couvrir, que leur Ă©motions et sentiments Ă©taient comme un feu de paille.

La sociĂ©tĂ© base souvent ses valeurs sur les opinions des voies les moins qualifiĂ©es, celles de l’industrie du divertissement. L’une de ces voies pourtant trĂšs populaire, de l’industrie de la musique, Madonna, dĂ©clara : «La chose la plus importante est d’avoir l’amour
 cela arrive avec un mariage, sans un mariage, avec un seul parent, peu importe». Que veut dire rĂ©ellement cette dĂ©claration? Ne donne-t-elle pas la permission aux gens de dĂ©finir ce qu’est l’amour, de la maniĂšre qu’ils veulent?

Puis, il y a ceux qui veulent entendre ce que les experts disent. Voici un exemple :

“Qu’est-ce que l’amour? Est-ce la mĂȘme chose que le dĂ©sir (convoitise, luxure)? C’est une dure question. Il y a plusieurs sortes d’amour, il y a l’amour romantique, parental, platonique. En gĂ©nĂ©ral, l’amour est d’ĂȘtre attachĂ© Ă©motionnellement, Ă  une autre personne. Vous voulez ĂȘtre prĂšs de cette personne. Vous voulez partager des choses (ou du temps, des activitĂ©s) avec elle, avoir une complicitĂ© mutuelle. Vous voulez prendre soin d’elle et qu’elle prenne soin de vous. L’amour romantique vient habituellement avec une forte attraction physique ou sexuelle. Vous voulez touchez cette personne, la tenir entre vos bras, et rĂ©ciproquement pour elle, et mĂȘme avoir des relations sexuelles avec cette personne.

“Le dĂ©sir, ou convoitise, est une attraction physique. Le dĂ©sir peut quelques fois tourner en amour. Souvent, lorsque deux personnes s’attirent mutuellement, elles ont rĂ©ellement une trĂšs forte attirance physique. Lorsque deux personnes «tombent» en amour, le dĂ©sir peut grandement diminuer ou voire mĂȘme disparaitre avec le temps, mais il peut ĂȘtre remplacĂ© par une attirance Ă©motionnelle plus profonde, plus intime.

“Lorsque vous tombez en amour, aprĂšs une certaine pĂ©riode vous pouvez voir et dire la profondeur et la qualitĂ© de cette relation, cette attirance. Habituellement, le temps rĂ©vĂšle la vĂ©ritĂ©.

Cette dĂ©finition semble certainement bien. Tous les gens veulent ĂȘtre prĂšs, partager, comprendre et prendre soin d’une autre personne, et vice versa. Toutes ces choses sont fondamentalement bonnes. Mais, les experts restent terriblement confus au sujet de la dĂ©finition exacte du VRAI AMOUR. Comme rĂ©sultat, ils donnent des opinions qui sont un mĂ©lange de bien et de mal.

Nous trouvons ces explications de ce qu’est l’amour Ă  travers toute la sociĂ©tĂ©. Par exemple, regardez aux scĂ©narios dans les soi-disant «comĂ©dies romantiques ou sentimentales». Les gens se sentent rĂ©confortĂ©s et heureux lorsqu’ils voient de telles romances typiques entre deux personnes formant un couple. Peu importe combien romantiques, idylliques et biaisĂ©es peuvent ĂȘtre les images d’amour d’Hollywood, cela fait rĂȘver les gens au vĂ©ritable amour lorsque l’acteur dit Ă  l’actrice qu’il veut ĂȘtre plus prĂšs d’elle, qu’il veut la comprendre et prendre soin d’elle.

Cette idĂ©e de ce qu’est l’amour est un mĂ©lange de bien et de mal. Rappelez-vous qu’Adam et Ève choisirent de dĂ©cider par eux-mĂȘmes (ou de dĂ©finir, dĂ©terminer) ce qu’était le bien et le mal. La sorte de bien (d’amour) dĂ©crit dans ces films d’Hollywood illustre une façon de vivre, qui est essentiellement Ă©goĂŻste, centrĂ©e sur le soi. GĂ©nĂ©ralement, les gens font de bonnes choses parce qu’ils espĂšrent quelque chose en retour. En fait, ils donnent afin de recevoir.

Mais la voie de vivre de Dieu est complÚtement différente. Elle est ALTRUISTE!

Sachez que le but de Satan est de rendre sa contrefaçon paraitre bonne. De se sentir bien, naturel. Cependant, en examinant de trÚs prÚs cette contrefaçon, nous exposerons la vérité, les mauvaises conceptions des gens, et vous pourrez comprendre le vrai amour.

Un engouement

Bien sĂ»r, de nombreuses personnes parlent (et espĂšrent) de trouver le vĂ©ritable amour. MĂȘme si les opinions abondent Ă  ce qu’il est, virtuellement, tous les gens disent qu’ils le cherchent. Malheureusement, plusieurs personnes passent toute leur vie Ă  chercher le vrai amour sans le trouver. Vous avez sĂ»rement du entendre la question : «Est-ce que l’amour est une illusion?» Le fait est que la majoritĂ© ne sait pas ce qu’il est rĂ©ellement. Pourquoi? La sociĂ©tĂ© n’a pas la connaissance vitale qui leur rendrait ou donnerait la signification claire!

Comprenez-vous ce qu’est le VRAI AMOUR? Ou, prĂ©fĂ©rez-vous accepter le fait que le monde et votre propre nature humaine, vous a conditionnĂ©s Ă  croire et Ă  penser ce que vous croyez et pensez maintenant? Rappelez-vous que ce qui semble juste et bien Ă  vos yeux peut vous conduire au dĂ©sastre (Pro. 14 :12 et 16 :25)!

La diffĂ©rence entre le VRAI AMOUR et l’ENGOUEMENT, requiert un examen en profondeur et complet.

Commençons par la dĂ©finition de l’engouement. Ce mot origine de la langue française et le dictionnaire «Le Petit Larousse Illustré», Ă©d. 2012, le dĂ©finit comme suit : n. m., 1. Fait de s’engouer, emballement pour, par exemple : l’engouement pour des cours de cuisine. Tant qu’au verbe : Engouer : Admirer vivement, s’enticher de


Alors, dans un certain sens, les gens qui se sont entichĂ©s ou emballĂ©s pour une idĂ©e, une chose, ou mĂȘme un groupe musical par exemple, peuvent ĂȘtre considĂ©rĂ©s comme Ă©tant hypnotisĂ©s ou sĂ©duits par ce qui les a engouĂ©s! Toutefois, trĂšs peu de gens admettent que leur choix les a sĂ©duits, et encore beaucoup moins de gens admettent qu’ils sont sĂ©duits de quelque maniĂšre que ce soit! Ou mĂȘme, qui va admettre qu’il est sous l’emprise trĂšs forte d’une idĂ©e, d’une croyance, d’une tendance, ou d’une mauvaise habitude ou d’une maniĂšre de penser et d’agir nocive?

Pourquoi? Parce qu’ils ignorent les signes de l’engouement. Actuellement, ils ne les connaissent mĂȘme pas et ils ne peuvent les voir, quelqu’un qui est sĂ©duit, ne sait mĂȘme pas qu’il est sĂ©duit! Ils sont sous l’emprise de l’engouement, qui commence habituellement trĂšs doucement, souvent Ă  un trĂšs jeune Ăąge, comme par une attraction, un dĂ©sir d’ĂȘtre avec (ou de possĂ©der) ce qui leur plait, ou ce qu’on appelle un amour innocent. Tragiquement, les parents approuvent souvent cela, pensant que les amours amourettes) de jeunesses sont purs et innocents. Et ils encouragent les enfants Ă  commencer Ă  un trĂšs jeune Ăąge. C’est une maniĂšre de penser trĂšs dangereuse, qui enfouit profondĂ©ment dans l’esprit des enfants une façon d’aborder les relations avec l’autre sexe comme Ă©tant naturelle, alors qu’ils ne sont que des enfants d’ñge d’aller Ă  la maternelle.

L’engouement peut impliquer une trĂšs puissante attraction. Ne sous-estimez jamais cela. MalgrĂ© que cela stimule les Ă©motions et les sentiments qui font que les couples pensent qu’ils sont en amour, l’engouement n’est rien d’autre qu’un puissant dĂ©sir, une expĂ©rience dĂ©sirable, un rĂȘve romantique Ă©veillĂ©. Mais, Ă  ce point, dans une relation, il est presqu’impossible de convaincre quiconque de cela. La raison et la logique semble disparaitre par magie, parce que les gens croient qu’ils passent par une expĂ©rience divine et merveilleuse qui durera Ă  jamais.

Identifier l’engouement

Tout ce que nous venons de dĂ©crire n’est d’aucune utilitĂ© Ă  moins d’identifier l’origine de l’engouement. Comment savoir si vous commencez Ă  ĂȘtre sous l’effet de l’engouement (ou si vous commencez Ă  ĂȘtre sĂ©duit)?

Le plus apparent symptĂŽme de l’engouement est une confiance complĂšte dans les Ă©motions, Ă  l’exclusion de presque tout autre chose au sujet d’une personne, permettre aux Ă©motions de nous conduire, puis de nous dicter nos actions. DĂšs le dĂ©but d’une relation, posez-vous les questions suivantes :

--Quelle est votre attraction majeure (ou ce qui vous attire le plus) pour l’autre personne?

Si vous sentez un engouement, alors votre intĂ©rĂȘt principal sera presque certainement sur l’apparence physique. D’un autre cĂŽtĂ©, si vous aimez rĂ©ellement l’autre personne, vous serez intĂ©ressĂ© par toute sa personnalitĂ©, et cela inclura son caractĂšre.

--Comment cette attraction commença?

Presqu’invariablement, l’engouement survient vitement, l’amour se dĂ©veloppe toujours plus lentement. «Le coup de foudre», devrait plutĂŽt ĂȘtre appelĂ© «la convoitise» (ou l’engouement) au premier regard (Ă  premiĂšre vue). Tout ce qui a de l’importance demande du temps. Mais, lorsque cela affecte la vie d’une personne, elle ne voit juste pas cette simple vĂ©ritĂ©.

--Combien consistent est votre intĂ©rĂȘt?

L’engouement est comme une balade en rollercoaster, des hauts et des bas, aves des virements abrupts, souvent sur des banalitĂ©s, fluctuant entre des hauts rassurants et des bas profonds de dĂ©couragements et de doutes. Mais avec le vrai amour, l’intĂ©rĂȘt d’une personne devient de plus en plus profond et consistent avec le temps. L’engouement implique des sentiments, comparables Ă  des extrĂȘmes, tandis que l’amour implique le dĂ©veloppement du caractĂšre, dĂ©montrant de la balance et de la tempĂ©rance.

--Comment voyez-vous l’autre personne?

La personne qui est sous l’emprise de l’engouement vit dans son propre monde. Leur attraction est comme l’attraction de la terre sur la lune, ou le soleil, tout leur univers tourne autour de l’autre personne. Vraisemblablement, rien d’autre n’a d’importance, et les deux amoureux sont complĂštement enveloppĂ©s dans l’orbite de l’autre! Et, invariablement, cela les enveloppe autour du corps de l’autre.

Durant cette Ă©tape de l’engouement, plusieurs de ces personnes deviennent aveugles, rendues presque complĂštement incapables de voir quoi que ce soit de mal avec l’autre personne. MĂȘme si des signes Ă©vidents de danger paraissent partout, la personne sous l’engouement ne les reconnait pas, aucun d’eux. Elle a tendance Ă  voir ce qu’elle veut (ou imagine, dĂ©sire) voir, au lieu de ce qu’elle a BESOIN de voir. (ConsidĂ©rez ceci : Des Ă©tudes rĂ©vĂšlent que pas plus de 2% des gens conseillĂ©s pour le mariage, considĂ©rerons qu’ils peuvent (ou pourraient) ĂȘtre INCOMPATIBLEs. Et encore moins Ă©couterons les conseils les urgeant de terminer leur relation.)

--Maintenant, demandez-vous : Comment est-ce que les autres vous voient?

Si vous ĂȘtes sous l’emprise de l’engouement, vos parents et la majoritĂ© de vos amis, n’approuveront sĂ»rement pas votre relation. Leur objectivitĂ© leur permet de voir ce que vous ne voyez pas, un grand potentiel de difficultĂ©s, lorsque la personne engouĂ©e ne peut mĂȘme pas voir les problĂšmes les plus Ă©vidents.

Le rĂŽle des Ă©motions

RĂ©pĂ©tons-le pour y mettre une emphase : Les Ă©motions sont la base de l’engouement. Ne vous y trompez pas, les Ă©motions peuvent ĂȘtre bonnes, mĂȘme merveilleuses, et elles sont certainement parfaitement normales dans les bonnes circonstances. Toutefois, les gens Ă©motionnellement immatures sont incapables de contrĂŽler leurs Ă©motions et, comme rĂ©sultat, deviennent vitement engouĂ©s.

Évidemment, la maturitĂ© physique prend du temps, de la naissance Ă  l’adolescence et jusqu’à l’adulte. Aussi, et la majoritĂ© reconnait gĂ©nĂ©ralement cela, venir Ă  la maturitĂ© mentale est un processus, et cela demande aussi beaucoup de temps. Mais trĂšs peu de gens reconnaissent et rĂ©alisent l’importance de la maturitĂ© Ă©motionnelle.

La plupart des gens croient que l’amour est une Ă©motion qui possĂšde (arrive soudainement et prend) une personne. C’est une raison que la contrefaçon ressemble tant au vĂ©ritable amour. Cette sorte d’amour ne dure jamais longtemps, parce qu’il n’est pas fondĂ© sur la bonne base (fondation)! Cela ne veut pas dire qu’une personne Ă©motionnellement mature supprime ses Ă©motions, mais, qu’elle les exerce (utilise) de la bonne façon. C’est comme tout ce qui a de la valeur, la maturitĂ© Ă©motionnelle prend du temps et des efforts pour se dĂ©velopper et s’acquĂ©rir.

Regardons maintenant Ă  ce qui arrive rĂ©ellement avec cet amour Ă©motionnel. Trop souvent, cela dĂ©bute par un «haut» qui domine et contrĂŽle une personne. Rappelez-vous, peu importe si cela semble trĂšs rĂ©el, ces sentiments et Ă©motions ne dureront pas! Si les couples basent (fondent) leur mariage sur ces sentiments et Ă©motions, leur relation s’effondrera rapidement sous le stress.

De nombreuses personnes ne reconnaissent pas que le mariage est beaucoup plus MENTAL qu’émotionnel. Comme un auteur bien connu a dĂ©clarĂ©, les gens pensent trop souvent avec leurs hormones et leurs organes sexuels au lieu d’utiliser leur bonne logique! Le mariage (et le dating) est une dĂ©cision mentale, quelque chose qui devrait ĂȘtre objectivement rĂ©flĂ©chi sur une bonne pĂ©riode de temps. Mais, il y a aussi une dimension spirituelle pour ceux qui cherche la direction et l’aide de Dieu pour trouver le bon partenaire de toute une vie.

La vraie preuve de prĂ©sence de maturitĂ© Ă©motionnelle, n’est pas le fait de tomber en amour (venir sous l’emprise de l’engouement). Le vrai test de maturitĂ© est de la maniĂšre que vous maitrisez les situations, les circonstances et les relations, ce que vous dĂ©cidez, que vous choisissez de faire Ă  leurs sujets!

Tomber en amour?

La plupart des gens sont familiers avec les nombreux clichĂ©s entourant l’idĂ©e de «tomber en amour». Plusieurs chansons ont comme sujet cette expression, tel : «je ne peux m’empĂȘcher de tomber en amour», ou; «j’ai un sentiment que je ne peux contrĂŽler
 celui de tomber en amour avec toi, bĂ©bé», «je crois que je ne peux juste pas me contrĂŽler
et que je doive tomber en amour avec toi ». Plusieurs films, comĂ©dies romantiques, journaux, magazines, sont remplis avec ce scĂ©nario : ils illustrent et dĂ©montrent des couples tombant en amour Ă  premiĂšre vue, ou ce qui est appelĂ© un coup de foudre. Ce terme est si commun, qu’il est entendu dans plusieurs conversations sur ce sujet.

C’est partout et tous les gens acceptent cette idĂ©e, et jusqu’à un certain degrĂ©, cette expression semble tout Ă  fait naturelle et acceptĂ©e de tous! Mais, Ă  la vĂ©ritĂ©, personne ne peut tomber en amour! Le vĂ©ritable amour n’est pas quelque chose qui arrive par chance. Il se dĂ©veloppe avec le temps, il est basĂ© sur l’importante fondation que le CrĂ©ateur nous a donnĂ©e.

Les gens ne tombent pas en amour, mais ils tombent dans le piĂšge de la convoitise!

Tomber dans le piĂšge de la convoitise!

Rappelez-vous que la nature humaine est naturellement hostile envers Dieu (Rom. 8 :7). Et que celui qui est l’auteur de cette nature, le super sĂ©ducteur et diffuseur d’attitudes, est rempli de vanitĂ©, de jalousie, de convoitise, d’envie et de cupiditĂ©, et il infuse ces attitudes dans chaque ĂȘtres humains. Ses voies peuvent ĂȘtre dĂ©finies simplement par la voie de «prendre», et la convoitise est la base, la fondation de sa façon de vivre de prendre. La convoitise a des motifs purement Ă©goĂŻstes, et est concernĂ©e seulement Ă  accomplir ce qu’elle dĂ©sir et veut.

Les avis offerts par les programmes sociaux comme le Planned Parenthood (Planification Parental), qui ne place que trĂšs peu d’emphase sur l’abstinence (sexuelle) ou le contrĂŽle de soi-mĂȘme (self-control), mais ne donne qu’un avertissement d’ĂȘtre prudent, lorsque une personne est sexuellement active, cet avertissement, ne sert qu’à alimenter les dĂ©sirs charnels Ă©goĂŻstes. Les adolescents se demandant quand avoir des relations et activitĂ©s sexuelles ont une rĂ©ponse claire de la sociĂ©tĂ© : (et Ă  plusieurs reprises et de diffĂ©rentes façons) de toujours faire ce qui leur semble bon, faire ce qui leur aidera Ă  enjoliver leur vie, et Ă  se prĂ©parer Ă  accomplir leur plans pour le futur. Cela se traduit par : «Pensez seulement Ă  vous!» Et «Il n’y a que vous qui compte!»

Voici ce que Christ inspira l’apĂŽtre Jean d’écrire : « car tout ce qui est dans le monde, la convoitise de la chair, la convoitise des yeux, et l'orgueil de la vie, ne vient point du PĂšre, mais vient du monde» (1 Jean 2 :16). Jean divisa tout ce qui a dans le monde en TRois CATĂ©GORIES : La convoitise de la chair, la convoitise des yeux, et l'orgueil de la vie! Faites une pause et rĂ©flĂ©chissez pour un moment. Les trois catĂ©gories de ce passage dĂ©crivent le monde en gĂ©nĂ©ral. Ils rĂ©sument la maniĂšre que les gens pratiquent le dating, le courtship et consĂ©quemment, se marient!

L’une des plus puissantes forces derriĂšre le dating aujourd’hui, n’est juste que le dĂ©sir sexuel (ou la motivation sexuelle). Bien sĂ»r, c’est Dieu qui a incorporĂ© le dĂ©sir (et les impulsions) sexuel dans les ĂȘtres humains dans un but pur et saint. Le monde retenu captif par les influences de Satan, a tournĂ© ce but pur et saint en convoitise. ManipulĂ© les gens par et avec le sexe, est maintenant devenu une pratique commune. Depuis des dĂ©cennies, le passe temps populaire et Ă  l’échelle nationale, des filles et des gars, est de se regarder, de s’examiner. Des millions de personnes se convoitent continuellement devenant une habitude anodine et sans gravitĂ©.

Aujourd’hui, tous les commandements de Dieu sont constamment brisĂ©s. Notez : «Vous avez appris qu'il a Ă©tĂ© dit : Tu ne commettras point d'adultĂšre. Mais Moi, Je vous dis que quiconque regarde une femme pour la convoiter a dĂ©jĂ  commis un adultĂšre avec elle dans son coeur» (Matt. 5 :27-28). Tous les gens sans exception, dans la sociĂ©tĂ©, sont confrontĂ©s mĂȘme BOMBARDĂ©s par la tentation de la convoitise.

Dieu Tout Puissant crĂ©a le sexe. Dans la bonne optique du but qu’il fut crĂ©Ă©, le sexe est une des expĂ©riences physiques la plus merveilleuse qui soit qu’un homme et une femme puissent partager. Mais, comme nous l’avons dit plus haut, Satan a tordu, pervertit, ce plaisir que Dieu avait voulu pour les couples mariĂ©s, le rĂ©duisant a un acte mauvais, dĂ©gradant, et pratiquĂ© presque universellement entre des Ă©trangers. Satan a utilisĂ© le sexe pour sĂ©duire et possĂ©der les esprits de jeunes gens afin de dĂ©truire leur caractĂšre et pour ruiner toutes chances d’avoir un mariage heureux, et une relation de toute une vie entre un homme et une femme.

Il est facile de comprendre ce que Jean voulait dire par : la convoitise de la chair, la convoitise des yeux. Aujourd’hui, les gens comprennent ce passage par ce qui est considĂ©rĂ© “hot” ou “sexy”. Plusieurs rejettent (ou plutĂŽt perdent) leur virginitĂ© aprĂšs une nuit de beuverie avec d’autres cĂ©libataires et qu’ils rencontrent une personne “sexy”.

La convoitise de la chair est profondément enracinée dans la nature humaine! Paul a écrit : «Je dis donc : Marchez selon l'Esprit, et vous n'accomplirez pas les désirs de la chair. Car la chair a des désirs contraires à ceux de l'Esprit, et l'Esprit en a de contraires à ceux de la chair; ils sont opposés entre eux, afin que vous ne fassiez point ce que vous voudriez». (Gal. 5 :16-17). Ce passage décrit la bataille continuelle et quotidienne de tous les vrais Chrétiens.

Comprenez bien ceci! Ceux qui cherchent Ă  plaire Ă  Dieu, ne doivent pas chercher les convoitises de la chair. Des millions de gens font exactement cela lorsqu’ils font le dating, et d’une maniĂšre naturelle. TrĂšs peu de gens utilisent le simple bon sens, qui ne semble plus ĂȘtre le bon sens, c’est tragique, mais utilisent plutĂŽt leurs hormones et leurs impulsions, et dans presque toutes leurs relations!

Une définition du mot Grec : Pornos

Dans le monde d’aujourd’hui, la convoitise est le carburant pour le sexe, et vice-versa, et le bon emploi du sexe dans un mariage heureux est devenu si pervertit, que, virtuellement, toute une gĂ©nĂ©ration ne sait mĂȘme plus discerner le bien du mal. La quasi-totalitĂ© des gens ne comprennent pas que les relations sexuelles prĂ©-maritales sont une atteinte directe au succĂšs du mariage, de mĂȘme que PÉCHÉ! Le sexe avant le mariage ruine et mine les bonnes relations potentiellement durables et harmonieuses.

Paul a décrit plus précisément ce que les gens désirent et convoitent : «Or, les oeuvres de la chair sont manifestes, ce sont l'impudicité, l'impureté, la dissolution, l'idolùtrie, la magie, les inimitiés, les querelles, les jalousies, les animosités, les disputes, les divisions, les sectes, l'envie, l'ivrognerie, les excÚs de table, et les choses semblables. Je vous dis d'avance, comme je l'ai déjà dit, que ceux qui commettent de telles choses n'hériteront point le royaume de Dieu» (Gal. 5 :19-21).

De nombreuses personnes voient et comprennent que l’adultĂšre est rĂ©ellement et terriblement destructeur pour leur mariage (et tous les mariages). Mais, qu’en est-il de la FORNICATION? Un terme rarement utilisĂ© de nos jours (dĂ©suet), et encore moins compris. Si vous dites Ă  quelqu’un : «Tu commets la fornication», cette personne en rirait et se moquerait de vous en vous disant que vous ĂȘtes «vieux jeu!», et que «vous avez besoin de grandir et de vous renouveler, de vous ajuster Ă  la sociĂ©tĂ©, de vous libĂ©rer des anciennes normes d’antan!».

Mais, qu’est-ce que la fornication? Dans les termes les plus simples, c’est toutes relations sexuelles en dehors des liens du mariage. Examinant la racine de ce mot dans le Grec, le mot fornication rĂ©vĂšle un point intĂ©ressant. Le mot dans le Grec est porno, d’oĂč le mot pornographie est tirĂ©.

Au moins sur la surface, la sociĂ©tĂ© semble gĂ©nĂ©ralement admettre que la pornographie est basse, pervertie et tordue, et qu’elle ruine des vies. (Mais des millions de personnes en sont secrĂštement affectĂ©es et accrochĂ©es.) Et la fornication est encore trĂšs destructrice! Incroyablement, plusieurs croient qu’elle est bonne pour leur relation, mĂȘme qu’elle aide Ă  voir si un couple est «sexuellement compatible» avant de s’engager dans le mariage.

Mais ce n’est jamais le cas, la rĂ©alitĂ© des faits! Dieu a voulu que le sexe soit dans le mariage. Lorsque le sexe se consume, pratique Ă  l’extĂ©rieur du mariage, il dĂ©truit les futurs (et prĂ©sentes) relations, et ultimement, les individus eux-mĂȘmes!

Différentes formes de dating

Il y a plusieurs mauvaises sortes, formes de dating aujourd’hui. De plus, la vaste majoritĂ© des gens cherchant un partenaire pour le mariage, manquent d’organismes de qualitĂ© dans le domaine social et de bons endroits pour choisir un bon partenaire potentiel. Et d’une bonne Ă©ducation et d’exemples provenant d’une source sĂ»re telle que des parents qui peuvent correctement les diriger dans l’art du respect de soi-mĂȘme et des autres, les prĂ©parant ultimement au dating, aux rencontres des personnes de l’autre sexe. Toutefois, plusieurs reconnaissent que les formes actuelles et populaires de dating ne sont pas les bonnes façons ni solutions, ces gens reconnaissent qu’elles ne fonctionnent pas rĂ©ellement. Malheureusement, les cĂ©libataires et les adolescents n’ont pas d’autres choix que d’accepter ce qui est offert Ă  ceux qui cherchent l’amour.

Voici quelques exemples de ces méthodes ou choix :

Les soirĂ©es de dance (party) : Un des choix les plus communs pour les gens jeunes gens aujourd’hui, est de rencontrer d’autres jeunes gens par l’entremise de ce qui est appelĂ© des partys ou des soirĂ©es de dance, Le but est de pouvoir trouver un partenaire potentiel, pour le dating, plus prĂ©cisĂ©ment, un partenaire sexuel d’un soir. Bien sĂ»r, dans une atmosphĂšre de musique trĂšs forte, rythmĂ©e, avec beaucoup de base, et impliquant la plupart du temps de drogue et d’alcool.

L’atmosphĂšre dans ces Ă©tablissements porte les participants Ă  perdre leur propre contrĂŽle. Typiquement, les jeunes femmes sont bien disposĂ©es et cherchent Ă  se faire frĂŽler et bousculer par les jeunes hommes, et cela est habituel dans ces endroits et est considĂ©rĂ© parfaitement normal que les hommes touchent de leur corps celui des femmes en tout temps, tout en dansant.

Ces occasions de dance stimulent les pensĂ©es sexuelles dĂ©bridĂ©es des participants, ce n’est ni plus ni moins qu’une sorte d’orgie sous le couvert d’aimer la musique!

De plus, le bruit est si fort, qu’aucune conversation n’est pratiquement possible, voir mĂȘme pratiquement impossible. Quiconque dans un tel environnement, rempli d’alcool, et ivre de l’excitation du moment, puisse possiblement, utiliser sa saine raison et sa logique pour faire un bon choix de rencontre (date)? La rĂ©ponse claire est NOn! Ils sont plutĂŽt concentrĂ©s sur leurs dĂ©sirs sexuels pressants et urgents!

Toute cette illustration tourne autour des dĂ©sirs de convoitise Ă©goĂŻstes et ne dĂ©sire qu’une satisfaction instantanĂ©e!

L’astrologie : D’autres consultent les Ă©toiles au sujet du dating. N’ayant pas la vraie connaissance, ils cherchent leur «ùmes sƓurs», ou «l’amour de leur vie». Pour y arriver, ils vont sur internet pour savoir s’ils sont compatibles en remplissant des quiz de cinq minutes qui sont supposĂ©s rĂ©soudre toute la confusion au sujet de leur dating!

Le dating en ligne (Internet) : Cette tendance trĂšs populaire implique une simple recherche sur l’Internet afin de choisir le service de rencontre dĂ©sirĂ©. Tous ces sites de dating dĂ©clarent tous ĂȘtre capables de vous aider Ă  trouver l’amour. Ceux qui cherchent pour une date, du sexe ou juste une relation, have ont trouvĂ© la bonne place! Ces sites dĂ©clarent amener la passion et l’excitation dans votre vie.

Les statistiques qui suivent démontrent que les nombres de personnes participant à ces sites, augmentent vitement, sur cette sorte de dating :

  • Sur l’Internet, la catĂ©gorie “Personals/Dating” surpasse les catĂ©gories “Business/Investments” et “Entertainment/Lifestyles”, et elle est la catĂ©gorie payante la plus payante disponible.
  • Les revenus engendrĂ©s par cette catĂ©gorie ont quadruplĂ©s, passant de $72 millions en 2001 Ă  $302 millions en 2002, en juste une annĂ©e. Quelques site web virent jusqu’à 10,000 inscriptions par jour!

Des avocats spĂ©cialisant dans ce type (cette façon, ce genre) de dating ont Ă©tĂ© aussi loin qu’à dire que le dating en ligne pouvait actuellement arranger ce qui n’allait pas avec les mariages d’aujourd’hui. Étonnant!

Cette tendance a amené la pratique du dating en une science, dans laquelle une personne rempli un questionnaire incluant souvent des centaines de questions différentes. AprÚs un examen approfondit, des couples sont formés (en anglais : matched).

Comme conséquence directe, les crimes sexuels ont aussi dramatiquement accrus. Au Japon seulement, les crimes sexuels, à cause du dating en ligne, ont presque doublé entre 2001 et 2002.

Les journaux sont remplis d’histoires dĂ©montrant le danger de faire des rencontres avec des Ă©trangers par le moyen de l’anonymat de l’Internet ou les annonces classĂ©es pour ce genre de dating.

Le speed dating : Une autre tendance rĂ©cente est la pratique du speed dating. C’est reconnu comme Ă©tant une façon rapide et facile de mettre une fin Ă  votre solitude! Parce qu’apparemment, c’est regardĂ© comme un moyen plus efficace d’accroitre vos chances de trouver l’amour.

Simplement dĂ©crite, ce genre de rencontre implique un groupe de personnes ayant signĂ© pour cet Ă©vĂ©nement spĂ©cial de “speed dating”. Tous se rassemblent, et passent cinq minutes avec chacune des personnes prĂ©sentes, en une rotation continue. À la fin de la cession, les gens choisissent ceux et celles avec qui ils dĂ©sirent sortir (date).

Seulement cinq minutes, c’est la base de leur dĂ©cision! L’apparence physique est Ă©videmment la principale considĂ©ration, et de plus en plus de gens participent Ă  ce genre de rencontre. La «rat race», ou la «course folle effrĂ©nĂ©e» qui continue tout autour de nous a mĂȘme pris le dessus sur le dating, les cĂ©libataires maintenant capables d’ĂȘtre plus efficaces et de perdre moins de temps pour connaitre une autre personne par un processus graduel!

Un article du mois de Novembre 2003, paru dans le USA Today, dĂ©crit l’énorme changement dans la maniĂšre que les jeunes adultes datent et choisissent leurs partenaires. L’article commence avec cette dĂ©claration : “Le Courtship est «out» (passĂ© date, pĂ©rimĂ©, dĂ©suet) comme les amourettes d’aujourd’hui ont changĂ© pour le «speed dating», et les «rencontres en lignes». L’article dĂ©crit en dĂ©tail les tendances que nous sommes en train de discuter. Notez :

“Lorsque c’est le moment de trouver cette personne spĂ©ciale, [le nom de la personne citĂ©e en rĂ©fĂ©rence] devient analytique : En 16 mois, [il ou elle passa, par le speed dating, environ 2,500 trois minutes de dates rapides au cout de $1.45 par date, sans mentionner environ 100 ‘vraies ou plus sĂ©rieuses dates’, qui durĂšrent le temps d’une tasse de café 

“Cette mĂ©thode [de cet homme], peut-ĂȘtre systĂ©matique Ă  l’extrĂȘme, illustre ce que les experts appellent le plus significatif changement dans la culture du dating AmĂ©ricain depuis le milieu des annĂ©es 1960. À cette Ă©poque, il existait quelque chose appelĂ©e courtship, dans lequel les couples se rencontraient par l’entremise de personnes reconnues pour cela, soit dans les activitĂ©s sociales des collĂšges, Ă  l’église, par d’autres parents, et Ă©taient souvent engagĂ©s avant mĂȘme leur 21Ăšme anniversaire.

“De nos jours, les cĂ©libataires ĂągĂ©s entre 20 et 30 ans et qui ont passĂ© leurs annĂ©es collĂ©giales concentrĂ©s sur leur carriĂšre, au lieu de se concentrer sur leur vie amoureuse, n’ont pas de telles ressources de rencontres. Et ni le temps de chercher un conjoint selon l’ancienne façon du passĂ©, ou d’attendre que ce conjoint survienne soudainement dans leur vie.

“Alors, ils se rabattent sur les aspects attirants et efficaces du speed dating, des rencontres en ligne et de plans d’action pour rencontrer quelqu’un qu’ils dĂ©sirent le plus vite possible et au moindre cout.

“Les Ă©vĂšnements de speed-dating amĂšnent les cĂ©libataires dans une sĂ©rie de trois sĂ©ances de mini-dates de 10 minutes, et souvent dans des bars. À la fin de la nuit, les participants dĂ©signent qui ils dĂ©sirent revoir, et si c’est un match, le courtship commence (habituellement, une relation sexuelle pour voir s’il y a compatibilitĂ©)


“Les individus en ligne ont perdu (ou plutĂŽt trafiquĂ©) leur identitĂ© propre pour faire paraitre une façade, une image qu’ils dĂ©sirent que les gens voient d’eux et non pas ce qu’ils sont rĂ©ellement. C’est comme, dirait un de ces utilisateurs, une premiĂšre ligne de dĂ©fense.”

Manifestement, le dating au 21Úme siÚcle, a radicalement changé en juste quelques années, et le concept du courtship a pratiquement disparu.

L’espace ne nous permet pas d’énumĂ©rer toutes les mauvaises formes de dating que nous voyons dans ce monde aujourd’hui. Mais, rĂ©alisez que vous avez beaucoup Ă  DÉSAPPRENDRE! La majoritĂ© de ce que vous avez appris et avez Ă©tĂ© conditionnĂ© Ă  croire au sujet du dating et du courtship n’est pas correct! C’est basĂ© sur de mauvaises Ă©motions et dĂ©sirs de convoitise et sur l’égocentrisme! Acceptez cela comme un fait! Et rĂ©alisez qu’en regardant vers le tout puissant CrĂ©ateur pour Sa bonne façon de pratiquer le dating est la seule façon qui Ă  long terme engendrera de bons fruits et surtout le bonheur!

Chapitre Quatre – Établir la bonne fondation

Tous les ingĂ©nieurs et les architectes comprennent l’importance de la fondation d’un bĂątiment. Pour construire un gratte-ciel au milieu d’une ville, ces spĂ©cialistes expĂ©rimentĂ©s examineraient premiĂšrement le sol, avant de commencer la fondation. Le plus haut et gros la structure, plus forte la fondation requiert du support. De mauvais calculs peuvent conduire au dĂ©sastre. ConsĂ©quemment, toutes les prĂ©cautions prises pour s’assurer que c’est correctement construit. Autrement, un Ă©norme montant d’argent et d’efforts seraient dĂ©pensĂ©s en vain.

Pourquoi des milliards de personnes semblent incapables d’appliquer le mĂȘme principe dans leur propre vie, spĂ©cialement lorsqu’il y a beaucoup en jeu? Le mariage, dans un sens, est le deuxiĂšme plus grand «édifice» dans la vie d’une personne (tout de suite aprĂšs le salut)? Mais trĂšs peu de personnes ne voient pas l’importance d’établir, au tout dĂ©but, la BONNE FONDATION, ou n’importe quelle fondation. Malheureusement, aucune Ă©cole ou cours d’architecture maritale n’enseigne comment faire cela.

NĂ©cessitĂ© d’établir LA bonne fondation

JĂ©sus Ă©tait un charpentier. Cela signifie qu’Il comprenait l’importance de soigneusement Ă©tablir une bonne fondation avant de commencer Ă  construire un bĂątiment. Il savait que c’était la premiĂšre Ă©tape au processus de construction d’un bĂątiment et surtout de la stabilitĂ© de la structure. Dans le livre de Luc, utilisant cette analogie, Il dĂ©crit un homme qui : «Il est semblable Ă  un homme qui, bĂątissant une maison, a creusĂ©, creusĂ© profondĂ©ment, et a posĂ© le fondement sur le roc. Une inondation est venue, et le torrent s'est jetĂ© contre cette maison, sans pouvoir l'Ă©branler, parce qu'elle Ă©tait bien bĂątie. Mais celui qui entend, et ne met pas en pratique, est semblable Ă  un homme qui a bĂąti une maison sur la terre (dans le rĂ©cit de Matthieu, il est Ă©crit sur le sable), sans fondement. Le torrent s'est jetĂ© contre elle : aussitĂŽt elle est tombĂ©e, et la ruine de cette maison a Ă©tĂ© grande.

Le monde ne comprend pas que la bonne maniĂšre de pratiquer le dating et le courtship (selon la façon de Dieu), forme la base solide que tous les mariages doivent ĂȘtre fondĂ©s. Au lieu de cela, la grande majoritĂ© des gens basent inconsciemment leur mariage pratiquement, Ă©motionnellement et psychologiquement sur le sable! Lorsque des problĂšmes surviennent dans les mariages, comme cela arrive souvent, les Ă©checs en rĂ©sultent parce que la fondation est mal Ă©tablie. Ainsi, de nombreux couples sont emportĂ©s par le «dĂ©luge» pour lequel ils n’étaient pas prĂ©parĂ©s.

Combien d’annĂ©es sont requises pour construire un gratte-ciel? Tout ce qui est requis et nĂ©cessaire comme l’inspection et la dĂ©saffectation du terrain, les travaux de creusage, de coulage du bĂ©ton pour la fondation, seulement cela, demande souvent des mois voire mĂȘme une annĂ©e. De la mĂȘme maniĂšre, cela demande des efforts et du temps pour construire une relation solide et durable. Et cela demande aussi du travail et du temps de prĂ©paration, comme premiĂšrement de nettoyer le terrain (c'est-Ă -dire de dĂ©sapprendre la mauvaise connaissance sur laquelle votre comprĂ©hension de choisir un partenaire de vie est fondĂ©e.

La majoritĂ© des ĂȘtres humains vivent leur vie guidĂ©e par leurs Ă©motions et feelings, et souvent par leurs impulsions. Utilisant leur logique et leurs expĂ©riences, d’innombrables couples ne rĂ©alisent pas que la destruction de leur union est juste Ă  l’horizon. Ce qui semble bien et juste aux yeux des gens, conduit souvent aux souffrances et ultimement Ă  la mort (Pro. 14 :12, 16 :25).

Un autre important aspect de cette analogie est que la fondation n’est souvent mĂȘme pas visible! Lorsque vous regardez un secteur plein de maisons, les fondations ne sont presque pas visibles. Dans une ville, les Ă©normes piliers de ciment qui sont profondĂ©ment enfouis dans le sol sous les gratte-ciels, ne sont absolument pas visibles. C’est la mĂȘme chose et vrai pour le dating, le courtship et d’autres domaines de nos vies. Souvent, nous ne voyons pas la fondation, mais elle est d’une importante critique!

Au tout dĂ©but d’une relation, lorsqu’il y a beaucoup de joie et de bonheur, tout semble bien aller et merveilleux. Sur la surface, une relation basĂ©e sur la convoitise (un fort attrait et dĂ©sir sexuel) et l’engouement, est souvent difficile Ă  distinguer des vrais principes bibliques. L’engouement est souvent pris pour le vĂ©ritable amour, et trĂšs peu de personnes (comme les jeunes) peuvent voir la diffĂ©rence. NĂ©anmoins, la relation construite sur l’engouement s’effondrera presque certainement aprĂšs quelques temps (ainsi que les aspirations des gens), tandis que la relation qui est construite, basĂ©e sur le vrai amour perdurera.

Souvent, des dĂ©clarations comme : «Ils Ă©taient tellement en amour », ou : «J’étais lĂ  avec eux lorsqu’ils tombĂšrent en amour, et je savais que ce serait pour toujours ». Ce genre de dĂ©clarations est souvent fait par des amis ou des proches. Mais tous ceux qui sont impliquĂ©s, autant les participants que les observateurs, Ă©taient aveugles ou ignorants de l’importance d’une solide fondation.

Les mariages heureux n’arrivent pas par chance! Le succĂšs requiert beaucoup d’efforts et de patience, et surtout la prĂ©paration doit commencer bien avant la date de mariage. Et la fondation du vĂ©ritable succĂšs marital a plusieurs Ă©lĂ©ments.

Comprendre et connaitre le vrai Dieu

Il n’y a aucun livre dans la Bible avec le titre : «Comment rencontrer, courtiser et se marier». Il n’y a pas non plus de chapitres spĂ©cifiques ou de versets utilisant les mots «dating» ou «courtship». Par consĂ©quent, plusieurs soi-disant ChrĂ©tiens ont recourt Ă  leurs propres croyances et feelings sur ce sujet. Mais, il y a des Ă©lĂ©ments trĂšs importants des lois et des principes de Dieu, qui doivent ĂȘtre compris afin de former une bonne fondation pour rĂ©aliser une vie (cela inclus aussi un mariage et une famille) heureuse et abondante.

Le monde ignore le vrai Dieu et Ses lois. C’est pourquoi tant de monde se demande : Qui est Dieu? La rĂ©ponse Ă  cette question : «Dieu est Esprit, et il faut que ceux qui L'adorent en esprit et en vĂ©ritĂ©. Et : Nul ne peut venir Ă  Moi (JĂ©sus Christ), si le PĂšre qui M'a envoyĂ© ne l'attire » (Jean 4 :24; 6 :44). Il est impossible pour les humains de connaitre le vrai Dieu Ă  moins qu’Il ne se rĂ©vĂšle Ă  eux, et mĂȘme de saisir Ses lois qu’Il a mit en place, et qui gouvernent toutes choses, incluant le mariage.

PremiĂšrement, vous devez absolument prouver l’existence du vrai Dieu. Ce livre est Ă©crit pour ceux qui seront capables de comprendre les principes qu’il y dĂ©crit, principes qui sont basĂ©s sur ce que Dieu enseigne dans Sa Parole, la Bible.

De nombreux passages bibliques seraient nĂ©cessaires pour pleinement comprendre le vrai Dieu de la Bible. Cependant, pour notre but dans ce livre, 1 Jean 4 :8 dĂ©clare : «Dieu est amour». Parce qu’Il est aussi parfait, Il a une parfaite comprĂ©hension de ce qu’est l’amour. Dans Son Plan Magistral pour l’homme, il y a un but pour chaque ĂȘtre humain.

Dieu sait depuis le commencement de la CrĂ©ation qu’il n’est pas bon pour l’homme d’ĂȘtre seul. Alors, Il crĂ©a une femme pour Adam (Gen. 2 :18). Rappelez-vous qu’Il a aussi enseignĂ© Ă  Adam et Ă  Ève Ses lois et Il leur a expliquĂ© comment, s’ils les gardaient, cette loi amĂšnerait de merveilleuses bĂ©nĂ©dictions et du vrai bonheur, de la joie dans leur vie.

La voie altruiste de vivre (ou de donner)

La Bible enseigne qu’il y a deux voies de vivre, diffĂ©rentes et opposĂ©es. L’une est mieux dĂ©crite comme Ă©tant la voie de donner, l’autre, la voie de prendre.

La voie de donner est altruiste, c’est la voie du souci pour autrui, du souci et du bien-ĂȘtre pour les autres. Cette voie est dirigĂ©e vers l’extĂ©rieure, loin de soi-mĂȘme! Elle est diamĂ©tralement opposĂ©e Ă  la voie de prendre Ă©goĂŻste, elle est centrĂ©e sur le soi, avec ses propres intĂ©rĂȘts, ses propres besoins seulement.

La Bible enseigne que Dieu a une nature divine (2 Pi. 1 :4). Cette nature est naturelle Ă  Dieu, mais elle n’est pas naturelle pour les humains. Sa voie de vie reflĂšte la voie de donner (Jac. 1 :17), les ĂȘtres humains pratiquent naturellement l’opposĂ©. Aussi simple que cela est, votre façon de pratiquer le dating reflĂštera la voie de prendre ou de donner.

MĂȘme si la trĂšs grande majoritĂ© des gens ne l’admettront jamais, ils sont presque totalement prĂ©occupĂ©s durant toute leur vie Ă  possĂ©der, Ă  prendre, Ă  accumuler, Ă  amasser, Ă  satisfaire tous leurs besoins, en fait, les gens sont rĂ©ellement centrĂ©s sur eux-mĂȘmes. La personne moyenne voit une date avec une chose Ă  la pensĂ©e, de sa propre perspective, du point de vue de la personne la plus importante dans sa vie, d’ELLE-MÊME! MĂȘme si les gens ne l’admettent pas consciemment, c’est nĂ©anmoins vrai. À moins d’avoir l’aide de Dieu. InfluencĂ© par votre nature humaine charnelle, vous penserez naturellement, automatiquement Ă©goĂŻstement, vous mettrez toujours vos besoins (nous parlons ici des dĂ©sirs sexuels et charnels) en premier.

Soyez dĂ©terminĂ© Ă  partir de maintenant, d’ignorer les dĂ©sires Ă©goĂŻstes. Rappelez-vous, la voie de Dieu est de donner. Lorsque vous approchez chacun des aspects du dating et du courtship, gardez cette perspective fondamentale Ă  l’esprit. Dieu nous a crĂ©Ă©s Ă  l’origine pour donner aux autres. (En fait, apprendre Ă  donner est le plus grand but de la vie!) Dans le dating et le courtship, cette approche vous sera bĂ©nĂ©fique de diffĂ©rentes maniĂšres si vous la gardez prĂ©sente et active Ă  l’esprit.

Demandez-vous toujours, et soyez concernĂ©, par la sorte de date que vous donnez Ă  l’autre personne, au lieu de chercher ce que l’autre personne peut vous donner, ce que vous pouvez obtenir, prendre, de l’autre personne. Et, en effet, c’est ce que vous dites ou faites si vous ĂȘtes concernĂ© seulement Ă  avoir du bon temps.

La voie de Dieu simplifiée

Les hommes ont Ă©tabli des millions de lois. Mais, l’homme ne comprend pas et ne rĂ©alise pas l’énorme signification des lois de Dieu, dĂ©crites dans les dix commandements. Pour la plupart des gens, ces lois sont considĂ©rĂ©es ĂȘtre des principes juifs de moralitĂ©. Mais ces commandements dĂ©crivant les lois de Dieu existaient bien avant et depuis longtemps, avant l’existence mĂȘme de MoĂŻse et d’IsraĂ«l et qu’elles ne lui furent donnĂ©es, Ă©crites sur des tables de pierre, au Mont SinaĂŻ.

Les lois de Dieu peuvent se rĂ©sumer en un seul mot : l’amour. Les dix commandements dĂ©crivent l’amour envers Dieu et l’amour envers son prochain. Les quatre premiers (Ex. 20 :3-8), dĂ©montrent comment aimer Dieu. Notez :

  • Tu n'auras pas d'autres dieux devant ma face.
  • Tu ne te feras point d'image taillĂ©e, ni de reprĂ©sentation quelconque Tu ne te prosterneras point devant elles, et tu ne les serviras point;
  • Tu ne prendras point le nom de l'Éternel, ton Dieu, en vain;
  • Souviens-toi du jour du repos, pour le sanctifier.

Dans Matthieu 22 :37-38, Christ résume les quatre premiers : «Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton coeur, de toute ton ùme, et de toute ta pensée. C'est le premier et le plus grand commandement».

Les six derniers commandements (Ex. 20 :12-17), instruisent l’homme comment aimer son prochain. Notez :

  • Honore ton pĂšre et ta mĂšre,
  • Tu ne tueras point.
  • Tu ne commettras point d'adultĂšre.
  • Tu ne dĂ©roberas point.
  • Tu ne porteras point de faux tĂ©moignage.
  • Tu ne convoiteras point.

La loi de Dieu amplifiée

Les dix commandements forment la seule vraie fondation de tous les aspects de la bonne maniĂšre de vivre, incluant comment Ă©tablir et maintenir une bonne relation. Cette loi existait bien avant MoĂŻse, e fait, depuis le dĂ©but de la CrĂ©ation. Les dix commandements furent amplifiĂ©s dans le Nouveau Testament et ils sont encore en effet aujourd’hui. Tout comme Celui qui Ă©tait le Dieu de l’Ancien Testament. Christ dĂ©clara : «JĂ©sus Christ est le mĂȘme hier, aujourd'hui, et Ă©ternellement» (HĂ©b. 13 :8).

JĂ©sus a aussi dit : «Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophĂštes; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir» (Matt. 5 :17). Christ savait que les commandements forment la fondation sur laquelle toutes les lois de Dieu sont Ă©tablies. Comme le Dieu de l’Ancien Testament, Il inspira la prophĂ©tie dans ÉsaĂŻe 42 :21 : «L'Éternel a voulu, pour le bonheur d'IsraĂ«l, publier une loi grande et magnifique». (Cette prophĂ©tie fut accomplie Ă  sa premiĂšre venue.)

Dans le Nouveau Testament, Christ fit des rĂ©fĂ©rences Ă  plusieurs des commandements, et dans chacun des cas, Il les magnifia et renforcit. Rappelez-vous, par exemple, ce qu’Il dit concernant le septiĂšme commandement, qui illustre trĂšs bien notre but ici : «Vous avez appris qu'il a Ă©tĂ© dit : Tu ne commettras point d'adultĂšre. Mais moi, je vous dis que quiconque regarde une femme pour la convoiter a dĂ©jĂ  commis un adultĂšre avec elle dans son coeur» (Matt. 5 :27-28).

Violer l’esprit de n’importe quelle des lois de Dieu est un pĂ©chĂ©, et le pĂ©chĂ© est de briser la loi de Dieu (1 Jean 3 :4), c’est contre Dieu (Ps. 51 :4). Ceci est la perspective qu’une personne doit avoir pour comprendre correctement le dating et le courtship. Votre perspective devrait reflĂ©ter celle de Dieu. Mais la Bible ne nous dit pas spĂ©cifiquement comment aborder chacun des aspects du dating et du courtship, il y a des principes qui doivent ĂȘtre appliquĂ©s pour Ă©tablir et rĂ©tablir une longue et bonne relation. Toutes les actions que vous entreprenez dans le dĂ©roulement du dating et du courtship, devraient ĂȘtre basĂ©es sur la voie de DONNER. Vouas demandant continuellement si votre conduite reflĂšte l’amour envers Dieu et l’amour envers les autres.

Le pĂ©chĂ© est l’opposĂ© de l’amour, et cela inclus la vanitĂ© (la compĂ©tition, les contestations, les arguments, l’égoĂŻsme, l’envie, la jalousie, l’orgueil, la haine et la convoitise, font tous parti de la vanitĂ©). Une Ă©tude profonde et sĂ©rieuse dĂ©montre que toutes ces attitudes, affectent les relations aujourd’hui.

Mais, qu’est-ce que le pĂ©chĂ©?

La Bible enseigne que tous les ĂȘtres humains, hommes, femmes, enfants, ont quelque chose en commun : «Car tous ont pĂ©chĂ© et sont privĂ©s de la gloire de Dieu» (Rom. 3 :23). La Bible dit aussi que lorsque vous pĂ©chez (pas SI), vous vous mĂ©ritez automatiquement la pĂ©nalitĂ© de mort (Rom. 6 :23).

Mais qu’est-ce que le pĂ©chĂ©? Comment se fait-il que les gens se mĂ©ritent une peine de mort?

De nombreux leaders religieux enseignent que Christ est mort pour nos pĂ©chĂ©s et qu’Il a rĂ©pandu Son sang pour nous nettoyer de tous les pĂ©chĂ©s. Ils enseignent que nous sommes alors libĂ©rĂ©s de l’esclavage du pĂ©chĂ©, tout en prĂȘchant que cela nous libĂšre d’observer les lois de Dieu. Avez-vous remarquĂ© qu’ils ne dĂ©finissent jamais ce qu’est le pĂ©chĂ©? Qu’ils ne vous mettent jamais au dĂ©fi de chercher dans la Bible pour savoir et prouver comment Dieu dĂ©fini le pĂ©chĂ©?

S’ils avaient eux-mĂȘmes chercher dans la Bible cette rĂ©ponse, ils auraient lu 1 Jean 3 :4, oĂč Jean a Ă©crit : «Quiconque pĂšche transgresse la loi, et le pĂ©chĂ© est la transgression de la loi». Lorsque vous transgressez la loi, vous pĂ©chez, ou : lorsque vous pĂ©chez, vous brisez la loi.

Oui, mais quelle loi? Paul y rĂ©pond : «Que dirons-nous donc? La loi est-elle un pĂ©chĂ©? Loin de lĂ ! Mais je n'ai connu le pĂ©chĂ© que par la loi. Car je n'aurais pas connu la convoitise, si la loi n'eĂ»t dit : Tu ne convoiteras point» (Rom. 7 :7). La loi de Dieu rĂ©vĂšle ce qu’est le pĂ©chĂ©, et elle est trĂšs spĂ©cifique Ă  ce sujet.

Encore une fois, de quelle loi parlait Paul? Notez : «Mais je n'ai connu le pĂ©chĂ© que par la loi. Car je n'aurais pas connu la convoitise, si la loi n'eĂ»t dit : Tu ne convoiteras point» (le mĂȘme verset). C’est le 10Ăšme commandement, trouvĂ©e dans Exode 20 :17 et DeutĂ©ronome 5 :21. Les apĂŽtres Paul et Jean faisaient tous les deux clairement rĂ©fĂ©rence aux 10 commandements. Les deux apĂŽtres enseignĂšrent que le fait de briser cette loi Ă©tait un pĂ©chĂ©.

Jean a aussi Ă©crit dans 1 Jean 5 :17 : «Toute iniquitĂ© est un pĂ©ché ». Puisque tous les commandements de Dieu sont justes (Ps. 119 :172), alors, l’injustice (le pĂ©chĂ©), doit ĂȘtre l’opposĂ©. Par consĂ©quent, le pĂ©chĂ© est la transgression des commandements de Dieu.

L’apĂŽtre Jacques appliqua ce principe lorsqu’il enseigna : «Car quiconque observe toute la loi, mais pĂšche contre un seul commandement, devient coupable de tous. En effet, celui qui a dit : Tu ne commettras point d'adultĂšre, a dit aussi : Tu ne tueras point. Or, si tu ne commets point d'adultĂšre, mais que tu commettes un meurtre, tu deviens transgresseur de la loi» (Jac. 2 :10-11). Bien sĂ»r, Jacques faisait aussi rĂ©fĂ©rence aux 10 commandements.

ConsidĂ©rez ceci : Les gens vivent leur vie sans jamais commettre physiquement, un meurtre, ou l’adultĂšre, voler ou mentir. NĂ©anmoins, tous ont pĂ©chĂ©. Comment est-ce possible? Parce que mĂȘme lorsque nous obĂ©issons Ă  la lettre de la loi, nous pouvons quand mĂȘme briser l’esprit de la loi dans notre esprit, et cela est de pĂ©cher.

Sachez ceci, le pĂ©chĂ© commence toujours dans l’esprit. Avec le temps, ce que vous pensez, c’est ce que vous devenez Ă©ventuellement, ce que vous faites. Vous ĂȘtes, ce que vous (gardez Ă  l’esprit continuellement) pensez (Pr. 23 :7). Notez ce que Christ a dit : «Mais ce qui sort de la bouche vient du cƓur (de l’esprit), et c'est ce qui souille l'homme. Car c'est du coeur que viennent les mauvaises pensĂ©es, les meurtres (6Ăšme comm.), les adultĂšres (7Ăšme comm.), les impudicitĂ©s, les vols (8Ăšme comm.), les faux tĂ©moignages (9Ăšme comm.), les calomnies (3Ăšme comm.). VoilĂ  les choses qui souillent l'homme » (Matt. 15 :18-20).

Aussi, Jacques 1 :14-15 démontre que les mauvaises pensées produisent éventuellement de mauvaises actions : «Mais chacun est tenté quand il est attiré et amorcé par sa propre convoitise. Puis la convoitise, lorsqu'elle a conçu, enfante le péché; et le péché, étant consommé, produit la mort (qui est ultimement, le salaire du péché)».

Le milieu social des cĂ©libataires dans cette sociĂ©tĂ© de ce monde aujourd’hui est une vĂ©ritable Ă©tude sur la nature humaine, des tentations, convoitises, et des pĂ©chĂ©s sexuels de toutes sortes.

La convoitise enfante le péché

La trĂšs grande majoritĂ© des gens ne font jamais le lien entre les pensĂ©es et les actions. La Bible nous donne un tragique exemple de ce que les pensĂ©es de convoitise peuvent mener au dĂ©sastre. MĂȘme les Ă©tudiants qui dĂ©butent l’étude de la Bible sont familiers avec le rĂ©cit de l’adultĂšre du roi David avec Bath-ShĂ©ba. Cette histoire dĂ©montre jusqu’à quel point la convoitise peut concevoir le pĂ©chĂ© (ou pousser quelqu’un Ă  pĂ©cher), et le rĂ©sultat est la mort.

Voici le rĂ©cit de David : «Un soir, David se leva de sa couche; et, comme il se promenait sur le toit de la maison royale, il aperçut de lĂ  une femme qui se baignait, et qui Ă©tait trĂšs belle de figure» (2 Sam. 11 :2). Au lieu de dĂ©tourner ses regards, et de mettre cette image hors de son esprit, il se permit de cogiter sur cette situation et de former de mauvaises pensĂ©es, et par le fait mĂȘme, brisa le 10Ăšme commandement, convoiter la femme d’un autre homme.

Ces pensĂ©es le conduisirent Ă  s’informer au sujet de cette femme (v. 3), et il dĂ©couvrit qu’elle Ă©tait la femme d’un de ses plus fidĂšles serviteurs, Urie. Malheureusement, cela n’arrĂȘta pas David de briser le 7Ăšme commandement en commettant l’adultĂšre avec elle (v. 4). Son pĂ©chĂ© impliqua aussi l’infraction du 8Ăšme commandement. David prit (vola) ce qui ne lui appartenait pas, la femme d’Urie.

Éventuellement, ces pĂ©chĂ©s eurent un effet, la naissance d’un enfant illĂ©gitime (v. 5). Plus tĂŽt, voulant couvrir la grossesse de la femme, David conspira contre Urie, qui Ă©tait Ă  la guerre, combattant fidĂšlement pour son roi. Le rappelant du front, David pressa Urie, par la manigance et la tromperie, de coucher avec sa femme, Bath-ShĂ©ba, afin de lui faire croire qu’il Ă©tait le pĂšre de l’enfant pas encore nĂ© (versets 6-13). Ces actions brisaient l’esprit du 9Ăšme commandement, porter un faux tĂ©moignage (mentir).

Lorsqu’Urie refusa de coucher avec Bath-ShĂ©ba, croyant qu’il devait plutĂŽt ĂȘtre sur le front avec les autres soldats, David orchestra le meurtre d’Urie en le plaçant en avant de la ligne de conflit. Assurant alors sa mort certaine (versets 14-17). David avait maintenant brisĂ© le 6Ăšme commandement, tu ne tueras point.

Ce qui a commencĂ© par de mauvaises pensĂ©es charnelles se termina par de multiples pĂ©chĂ©s, et des rĂ©sultats catastrophiques! Le pĂ©chĂ© commence souvent d’une façon anodine, innocente et sans consĂ©quence, mais, Ă  moins qu’elles ne soient identifiĂ©es, reconnues, arrĂȘtĂ©es et repenties dĂšs le dĂ©but, elles conduisent Ă  la catastrophe et Ă  une complĂšte destruction.

Éventuellement, lorsque David en vint Ă  voir et reconnaitre ses pĂ©chĂ©s comme Dieu les voyait, il se repentit. C’est la raison pour laquelle il a Ă©crit : «Car tu n'es point un Dieu qui prenne plaisir au mal; Le mĂ©chant n'a pas sa demeure auprĂšs de toi. Les insensĂ©s ne subsistent pas devant tes yeux; Tu hais tous ceux qui commettent l'iniquité» (Ps. 5 :56).

La fondation Ă©tablie

Le besoin d’établir, puis de construire sur de bonnes bases est spĂ©cialement important en ce qui concerne le dating et le courting. Si une personne n’est pas sur une bonne base solide et stable, en plus d’une comprĂ©hension claire, il est alors impossible de construire une maison Ă©quilibrĂ©e et stable physiquement et ou spirituellement. Vous avez maintenant la connaissance nĂ©cessaire de base pour ĂȘtre capable de comprendre les principes que nous vous avons Ă©noncĂ©s de la Parole de Dieu en ce qui regarde le dating et le courtship.

De plus, la Bible compare les Chrétiens à des constructeurs généraux, des architectes, des bùtisseurs. Notez les paroles de Paul : «Selon la grùce de Dieu qui m'a été donnée, j'ai posé le fondement comme un sage architecte, et un autre bùtit dessus. Mais que chacun prenne garde à la maniÚre dont il bùtit dessus. Car personne ne peut poser un autre fondement que celui qui a été posé, savoir Jésus Christ. Or, si quelqu'un bùtit sur ce fondement avec de l'or, de l'argent, des pierres précieuses, du bois, du foin, du chaume, l'oeuvre de chacun sera manifestée; car le jour la fera connaßtre, parce qu'elle se révÚlera dans le feu, et le feu éprouvera ce qu'est l'oeuvre de chacun» (1 Cor. 3. 10-13).

Ce que vous avez appris jusqu’à ce point, est une PRĂ©CIeUSe connaissance. Nous pouvons alors demander : Êtes-vous dĂ©terminĂ©, dans toute relation potentielle, de construire avec de l’or, de l’argent, et des pierres prĂ©cieuses?

Chapitre Cinq – Le vrai amour, et la façon qu’il est liĂ© au dating

Nous avons vu que lorsqu’Adam et Ève mangĂšrent de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, ils se coupĂšrent, eux, et le reste de l’humanitĂ©, de Dieu. ConsĂ©quemment, l’humanitĂ© est coupĂ©e de Dieu elle aussi, elle est coupĂ©e de la seule SOURCE du vĂ©ritable amour. Et comme rĂ©sultat de cette coupure suivant leur dĂ©cision, des millions, voire des milliards de personnes n’ont pas eu accĂšs Ă  la connaissance rĂ©vĂ©lĂ©e de Dieu, de ce qu’est ce vĂ©ritable amour. Le feeling (la sensation, l’impression, l’opinion ou l’idĂ©e que les gens se font) qu’ils ont un vĂ©ritable amour, n’est seulement qu’une sensation, un feeling, ou une idĂ©e. Pour eux, c’est cela!

Mais, vous n’avez plus besoin d’ĂȘtre ignorant de ce que c’est en rĂ©alitĂ©. Dieu crĂ©a les hommes et les femmes avec la capacitĂ© de ressentir et d’avoir cet amour, de le recevoir d’une autre personne et de le donner Ă  une autre personne. Et ce que Dieu dĂ©sire et veut, c’est que tous les humains expĂ©rimentent cet amour dans leur vie. Vous pouvez trouver le vĂ©ritable amour dans une relation, et nous avons vu que c’est trĂšs diffĂ©rent d’un simple engouement. Mais, pour devez comprendre premiĂšrement ce que cet amour est!

La dĂ©finition de l’amour

Le Nouveau Testament utilise deux diffĂ©rents mots Grecs, traduits gĂ©nĂ©ralement par le mot français «amour». Le premier est trouvĂ© dans Col. 3 :19, oĂč les maris sont commandĂ©s de : «Maris, aimez vos femmes ». Dans ce passage, le mot amour traduit en Français vient du mot Grec «agape». Ce mot signifie l’AMOUR de DIEU, et pour comprendre le vĂ©ritable amour qui peut ĂȘtre partagĂ© entre un homme et une femme, nous devons premiĂšrement connaitre ce qu’est l’amour de Dieu.

Une personne doit d’abord admettre que les opinions des hommes ne comptent pas! La Bible est la seule autoritĂ©. Et comment Dieu dĂ©fini Son amour dans Sa Parole?

Jean a écrit : «Car l'amour de Dieu consiste a garder ses commandements, et Ses commandements ne sont pas pénibles» (1 Jean 5 :3).

Plus tĂŽt, nous avons parlĂ© au sujet de l’amour, et de la loi de Dieu, maintenant, nous avons Ă©tabli le lien. La Bible dĂ©fini clairement que le plus grand amour est de garder (observer) les commandements de Dieu. Malheureusement, bien que chaque soi-disant ChrĂ©tien veuille expĂ©rimenter l’amour de Dieu, la majoritĂ© d’eux croient que les commandements sont pĂ©nibles et durs! Et ils disent que cette loi a Ă©tĂ© abolie par le sacrifice de Christ.

N’est-ce pas surprenant que le dating, le courtship et le mariage aujourd’hui, sont dans un tel Ă©tat de confusion, engendrant tant de tragiques rĂ©sultats et ruinant tant de vies? Quel espoir ou chance de succĂšs, peut avoir un mariage sans la comprĂ©hension ni avoir accĂšs Ă  l’amour de Dieu?

Sachez que les COMMANDEMENTS et la Loi sont la mĂȘme chose. Notez comment Paul amplifia ce que Jean a Ă©crit : «L'amour ne fait point de mal au prochain : l'amour est donc l'accomplissement de la loi» (Rom. 13 :10). Ici, l’amour est dĂ©fini comme Ă©tant l’accomplissement de la loi. L’obĂ©issance aux 10 commandements accompli la loi, et l'amour ne fait point de mal au prochain.

Rappelez-vous d’Actes 5 :32 : « le Saint Esprit, que Dieu a donnĂ© Ă  ceux qui lui obĂ©issent». Les vrais ChrĂ©tiens obĂ©issent Ă  la loi spirituelle de Dieu. JĂ©sus n’a jamais enseignĂ© que nous n’avions besoin que de croire en Lui pour ĂȘtre sauvĂ©. Lorsque nous demandons ce qu’une personne doit faire pour avoir la vie Ă©ternelle, ĂȘtre sauvĂ©, JĂ©sus n’a pas rĂ©pondu : «Croyez seulement en Moi!». Il rĂ©pondit : « Si tu veux entrer dans la vie, observe les commandements» (Matt. 19 :17). Lisez ensuite comment le Saint Esprit est directement reliĂ© Ă  l’amour de Dieu : « l'amour de Dieu est rĂ©pandu dans nos cƓurs par le Saint Esprit qui nous a Ă©tĂ© donné» (Rom. 5 :5). Seulement si nous obĂ©issons Ă  Dieu!

OĂč se trouve le problĂšme, la difficultĂ© de comprendre, d’accepter, une loi que Dieu dĂ©clare ĂȘtre l’amour? Toutes les dĂ©finitions fabriquĂ©es par les hommes dans leurs religions qu’ils ont crĂ©Ă©es, dĂ©finissent un amour plutĂŽt sentimental, platonique, utopique, et leurs dĂ©finitions ne signifient absolument rien pour Dieu! Et c’est la mĂȘme chose pour leurs dĂ©finitions du pĂ©chĂ©. Seulement Dieu peut dĂ©finir ce qu’est le vĂ©ritable amour!

Ici encore, garder (observer) les commandements de Dieu, dĂ©montrent un vrai amour altruiste Ă  l’égard des autres!

ConsidĂ©rez que le plus grand don que Dieu a donnĂ© Ă  l’humanitĂ©, a Ă©tĂ© rĂ©duit Ă  un peu moins qu’un slogan religieux : «Car Dieu a tant aimĂ© le monde qu'il a donnĂ© son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne pĂ©risse point, mais qu'il ait la vie Ă©ternelle» (Jean 3 :16).

Dieu est la seule Source du vĂ©ritable amour, et c’est seulement dans Sa Parole, la Bible, que nous pouvons trouver exactement ce qui constitue le fondement du vĂ©ritable amour entre un homme et une femme.

Retour au Grec

Comme nous l’avons mentionnĂ©, deux diffĂ©rents mots Grecs furent traduits par le mot Français «amour» dans le Nouveau Testament, ce sont les mots philia et agape. Les Grecs savaient qu'il y avait diffĂ©rentes formes d’amour, et en comprenant ces deux mots, plus un troisiĂšme mot Grec, Ă©ros, qui n’est pas trouvĂ© dans le Nouveau Testament, et qui peut lui aussi ĂȘtre traduit en Français par le mot amour, nous pouvons mieux comprendre et discerner l’amour qu’une personne doit s’efforcer de dĂ©velopper dans une relation.

Examinons le mot PHILIA. C’est le mot Grec pour la provenance du mot «philadelphie», qui signifie amour fraternel. C’est la sorte d’amour physique et attachant que nous trouvons entre des frĂšres (sƓurs), des amis, dans les familles. Les parents et les enfants, la parentĂ©, et les amis proches partagent tous ce genre d’amour dans leurs relations.

Examinons le mot ÉROS. C’est le mot duquel provient le mot Ă©rotique. Éros, est la romance, l’amour sexuel entre un mari et son Ă©pouse, mais pas la convoitise! C’est une des trois parties composantes de l’amour que Dieu dĂ©signa. Voulant ĂȘtre le sommet, l’apogĂ©e, le pinacle du plaisir physique ressenti entre les deux conjoints dans le mariage, le seul endroit oĂč l’expĂ©rimenter, solidifiant et soudant le couple en une seule chair, comme Dieu l’a toujours voulu depuis le tout dĂ©but.

Clairement, Ă©ros n’est pas mauvais, mais il ne devrait pas ĂȘtre la seule forme d’expression de l’amour recherchĂ©e dans un mariage. Malheureusement, la trĂšs grande majoritĂ© des couples n’ont aucune idĂ©e que le mariage ne peut ĂȘtre basĂ© seulement sur l’amour romantique, Ă©rotique. Il ne faut pas exclure les deux autres formes d’expression de l’amour, qui sont Ă  des niveaux plus Ă©levĂ©s et qui doivent aussi faire partie intĂ©grante de la relation. La romance et le sexe, certainement, jouent un grand rĂŽle dans le bonheur, le rapprochement et l’intimitĂ©. Mais ce n’est pas suffisant pour faire la relation rĂ©ellement durable et satisfaisante. Deux autres ingrĂ©dients sont nĂ©cessaires.

Comprenez bien ceci! MĂȘme si l’amour sexuel et la romance (Ă©ros), l’amour fraternel et familial (philia), sont vitalement importants, les deux ne peuvent qu’ĂȘtre pratiquĂ©s que sur le plan physique.

Examinons maintenant le mot AGAPE. Avant de plonger plus profondĂ©ment dans la signification du mot Ă©ros, examinons la sorte d’amour que la Bible instruit les conjoints (Ă©poux et Ă©pouses) d’avoir l’un pour l’autre : «Maris, aimez vos femmes, comme Christ a aimĂ© l'Église, et s'est livrĂ© lui-mĂȘme pour elle» (Ép. 5 :25). L’amour qui est fait rĂ©fĂ©rence ici, comme dans bien d’autres nombreux passages, est agape. Dieu exprime cet amour pour l’humanitĂ©, SPIRITUeLLement, par Son Esprit Saint travaillant dans les esprits convertis. Rappelez-vous de Rom. 5 :5.

Agape (l’amour divin) n’est pas juste un FEELING, mĂȘme s’il implique d’autres Ă©motions, sentiments et feelings. C’est une maniĂšre contrĂŽlĂ©e de penser. Il est absolument important de reconnaitre, de discerner que l’esprit charnel, naturel, n’a pas l’Esprit de Dieu, l’esprit charnel, naturel ne peut simplement pas expĂ©rimenter cet sorte d’amour, et aucun mariage ne le peut non plus, s’il laisse Dieu hors de cette relation!

Les trois sortes d’amour sont importantes, et nĂ©cessaires, pour que le lien du mariage soit fort, et perdure. Mais, rappelez-vous, chacun d’eux, est trĂšs diffĂ©rent :

  • Philia, est l’amour fraternel.
  • Éros, est l’amour exprimĂ© par la romance et le sexe.
  • Agape, est l’amour le plus important et nĂ©cessaire, c’est l’amour SPIRITUEL.

(Prenez le temps pour Ă©tudier 1 Cor. 13, ce chapitre est souvent appelĂ©e le chapitre de l’amour. Il dĂ©crit explicitement les diffĂ©rents attributs d’agape.)

Plusieurs mariages (et relations) ne vont jamais plus loin que le stade Ă©ros. D’autres, croissent pour dĂ©velopper un vrai philia l’un pour l’autre. Mais les mariages et bien de relations, qui atteignent le pinacle du bonheur suprĂȘme, ont graduĂ© vers agape la plus haute et pure forme d’amour, quoi que trĂšs rare, nous le voyons Ă  l’occasion (voir quelques paragraphes plus bas).

Tandis que les deux autres formes d’amour, avec le temps, ils viennent et vont naturellement dans une relation, agape n’est pas naturelle dans les ĂȘtres humains. C’est rĂ©ellement une dimension inconnue au monde aujourd’hui.

Reconnaitre le véritable amour

Demandons encore une fois la question : Qu’est le vĂ©ritable amour? Nous avons appris que c’est un intĂ©rĂȘt altruiste, portĂ© vers les autres et non vers soi, qui constitue la base de la voie de donner. Cet amour implique le fait de mettre de cĂŽtĂ© ses propres intĂ©rĂȘts afin de servir ceux des autres. C’est la dĂ©finition du vĂ©ritable amour altruiste.

Rappelez-vous, Dieu est amour. Mais l’homme est et a toujours Ă©tĂ© hostile envers Lui, Dieu donna quand mĂȘme Son seul et unique Fils afin de racheter l’humanitĂ©. C’est pour cette raison que Christ dit : «Il n'y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis» (Jean 15 :13).

Comprenez l’énormitĂ© de ce don. Si Christ n’avait pas rĂ©ussi dans Son but lorsqu’Il Ă©tait humain, le PĂšre aurait Ă©tĂ© pratiquement seul pour tout le restant de l’éternitĂ©, n’ayant plus personne, exceptĂ© les anges, avec qui partagĂ© Son amour!

Par ce que Dieu est amour, Il dĂ©sire que TOUS puissent expĂ©rimenter et avoir le mĂȘme amour qu’Il possĂšde! Comme une personne se repentit, qu’elle se soumette Ă  Dieu, et qu’elle soit baptisĂ©e, cette personne a accĂšs Ă  Dieu par Son Esprit Saint. Et cet amour divin coule et coulera Ă  travers la personne nouvellement convertie. Cet amour coulera pendant toute sa vie dans toutes ses relations.

Saisissez cet important point. Cet amour affecte absolument tout ayant Ă  voir avec le dating et le courtship. Le vrai amour est ALTRUISTE. Il n’est pas un haut Ă©motionnel (mĂȘme s’il implique certainement des Ă©motions). Il combine un intĂ©rĂȘt altruiste et de la vraie affection pour l’autre personne dans une relation. Mais, il doit toujours continuer Ă  couler, mĂȘme pour inclure tous les autres ĂȘtres humains.

Il y a plusieurs chansons au sujet de l’amour ayant dĂ©butĂ© soudainement par un «coup de foudre», «au premier regard». Une de ces chansons raconte : « des Ă©trangers dans la nuit, Ă©changeant des regards, cherchant une Ăąme sƓur, espĂ©rant une chance de trouver l’amour avant la fin de la nuit ». Une autre raconte : « à travers une salle pleine de gens, sachant fortuitement qu’ils venaient tout juste de tomber en amour ».

RĂ©flĂ©chissez Ă  ces paroles
, peuvent-elles rĂ©ellement arriver? NOn! En rĂ©alitĂ©, ce ne sont que des dĂ©sirs, des scĂ©narios sexuels, des fantasmes, de la CONVOITISE, l’amour au premier coup d’Ɠil (ou coup de foudre)! BasĂ© seulement sur l’apparence, une personne peut ĂȘtre attirĂ©e par une autre Ă  travers une salle bondĂ©e de monde, mais une relation basĂ©e sur cela seulement est mauvaise, et ne durera jamais.

On ne peut simplement pas tomber en amour au premier regard, mais une personne peut dĂ©velopper avec le temps, vers un vĂ©ritable et profond amour. Cet amour se dĂ©veloppe par une admiration mutuelle et dans le respect l’un pour l’autre, et implique, comme nous allons le voir, beaucoup de pensĂ©es, et une sĂ©rieuse analyse.

Ne soyez pas séduits!

J’ai conseillĂ© de nombreux couples d’adolescents qui croyaient sincĂšrement ĂȘtre en amour. MĂȘme ĂągĂ©s d’environ 18 ou 19 ans, ils Ă©taient convaincus qu’ils se marieraient un jour. GuidĂ©s par leur raisonnement humain, ces adolescents cherchaient Ă  valider leurs feelings pendant qu’ils Ă©taient dans une relation inappropriĂ©e. MĂȘme aprĂšs avoir entendu l’explication de ce qu’était le vĂ©ritable amour, ils persĂ©vĂ©rĂšrent Ă  croire qu’ils partageaient et donnaient l’un Ă  l’autre, qu’ils pratiquaient le vrai amour altruiste. Ils savaient qu’ils Ă©taient amourachĂ©s, entichĂ©s l’un de l’autre, et ils souhaitent que les autres comprennent.

Les adolescents sont gĂ©nĂ©ralement incapables d’analyser leurs motivations dans une relation, et soit une grossesse ou une maladie, ou encore la perte de la virginitĂ©, et surtout beaucoup de dĂ©sillusions, en d’autres mots, il est TROP TARD! Pour quelques uns, mĂȘme ces points ne les stimulent pas Ă  la rĂ©alitĂ©.

La nature humaine pourrait ĂȘtre comparĂ©e Ă  un oignon, avec un cƓur pourri. Chaque couche de peau (Ă©paisseur ou pelure) est une motivation diffĂ©rente. Et comme les Ă©paisseurs extĂ©rieures de peau semblent bonnes (dans ce cas, le supposĂ© vrai amour), une personne doit enlever chacune des couches de peau pour voir ce qui a au cƓur. Chaque couple d’adolescents qui pensent sincĂšrement qu’ils sont en amour, doivent analyser la motivation derriĂšre la motivation, et honnĂȘtement reconnaitre les bases de leur relation, c'est-Ă -dire L’ENGOUEMENT, stimulĂ© par la convoitise!

Notez ce que le Créateur Dieu déclare au sujet de vos feelings, émotions, sentiments, et votre coeur : «Le coeur est tortueux par-dessus tout, et il est (le mot qui suit est manquant dans la version Française, mais présent dans le texte original Hébreu) désespérément méchant, qui peut le connaßtre?» (Jér. 17 :9). Et rappelez-vous encore une référence citée plus tÎt : «Telle voie paraßt droite à un homme, mais son issue, c'est la voie de la mort» (Pro. 14 :12).

Si vous ĂȘtes un adolescent et que vous avez le feeling (que vous croyez savoir) d’ĂȘtre en amour, ATTENTION! Notez : «La voie de l'insensĂ© est droite Ă  ses yeux, mais celui qui Ă©coute les conseils est sage» (Pro. 12 :15).

Prenez le temps de relire pĂ©riodiquement ces 3 passages, et de les mĂ©diter : JĂ©rĂ©mie 17 :9; Proverbe 14 :12 et Proverbe 12 :15. Et rappelez-vous d’affronter honnĂȘtement et courageusement les faits et d’écouter les conseils sages qui peuvent vous guider dans la bonne voie!

De nombreux adolescents empruntent la voie sĂ©ductrice de croire sincĂšrement qu’ils sont en amour. Étant sĂ©duits par leurs propres raisonnements et certitudes, refusant d’écouter les conseils pourtant sages des autres, ils ruinent leurs vies et celles des autres! La fornication, des maladies transmises sexuellement, des enfants non voulus ni planifiĂ©s, la honte et les familles dĂ©sappointĂ©es, les difficultĂ©s financiĂšres et la pauvretĂ©, les problĂšmes psychologiques, (conduisant quelques fois au suicide), la perte d’éducation et de scolarisation, l’innocence perdue, des amitiĂ©s perdues, du bonheur perdu, et surtout un futur perdu! Ce sont de terribles rĂ©sultats!

Ne vous trompez pas, ces choses ne s’appliquent pas seulement aux adolescents! Les lois sont des lois, et lorsqu’elles sont enfreintes, il y a des effets, qu’on les ignore ou non, elles ne font pas de favoris ni d’exceptions! Elles s’appliquent Ă  tous ceux qui les brisent. Mais, les lois spirituelles et Ă©ternelles de Dieu lorsqu’elles sont observĂ©es, sont capables de prĂ©venir tous les effets nĂ©gatifs des humains. Briser ces lois (qui sont la cause des bons effets positifs), engendre une multitude de mauvais effets, qui BRISERONT tous ceux qui les ignorent.

Un simple principe s’applique ici : «Ainsi donc, que celui qui croit ĂȘtre debout prenne garde de tomber!» (1 Cor. 10 :12). Ce principe peut s’appliquer Ă  tous les aspects de la vie :

  • Êtes-vous certain que vous pratiquez la bonne forme de dating dans vos relations?
  • Quel danger ne voyez-vous pas ou ignorez-vous?
  • Verrez-vous les bonnes prioritĂ©s?
  • DĂ©montrerez-vous du caractĂšre et ferez-vous les bons choix?

Tout votre futur dépend des réponses que vous donnerez à ces questions et le sérieux que vous y apporterez!

La conversion vient en premier

Le seul plus grand but pour chaque personne est de naitre dans le royaume de Dieu, afin de partager le rĂšgne sur terre avec Christ Ă  Son retour. Tous les autres buts, incluant la poursuite d’un mariage heureux, sont de moindre importance. Cela signifie que recevoir le Saint Esprit de Dieu, qui commence la voie de la conversion, est une des plus importantes prioritĂ©s aprĂšs avoir atteint le stade adulte.

Cependant, commencer Ă  sĂ©rieusement pratiquer le dating devrait attendre, il y a un certain type de dating qui peut ĂȘtre fait avant qu’une personne ne soit convertie. (La diffĂ©rence entre ces deux Ă©tapes, c'est-Ă -dire avant et aprĂšs la conversion, sera expliquĂ©e plus loin avec plus de dĂ©tails.)

PremiĂšrement, une personne ne devrait jamais pratiquer le dating sans supervision, ou aller plus loin dans l’étape plus sĂ©rieuse du courtship, jusqu’aprĂšs la CONVERSION, qui commence par le repentir, le baptĂȘme, et la rĂ©ception de l’Esprit de Dieu!

Pourquoi est-ce que le statut d’ĂȘtre baptisĂ©, est-il si important? Voici la raison trĂšs importante. Les maris et les Ă©pouses doivent exprimer l’amour de Dieu (agape) l’un Ă  l’autre, et, pour que cela soit possible, Dieu doit travailler dans chacun d’eux et ensuite, leur mariage. Cela survient seulement si Son Esprit est prĂ©sent dans chacun d’eux! Rappelez-vous de Rom. 5 :5, en plus de Gal. 5 :22, qui explique que l’amour est un des fruits du Saint Esprit.

Examinons le moment qu’une personne reçoit le Saint Esprit. Notez Actes 2 :38 : «Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisĂ© au nom de JĂ©sus Christ, pour le pardon de vos pĂ©chĂ©s; et vous recevrez le don du Saint Esprit». Une personne doit premiĂšrement se repentir, qui est de se dĂ©tourner de la dĂ©sobĂ©issance aux lois de Dieu. Et, de se faire baptiser afin de recevoir l’Esprit Saint. Sans cela, vous ĂȘtes incapables d’aimer votre conjoint de la maniĂšre que Dieu l’a voulue.

(Assurez-vous de lire notre brochure : Que faut-il entendre par le baptĂȘme par immersion?)

Il y a quelques personnes qui demanderont : «Qu’est-ce que la conversion a Ă  voir avec le dating ou le courtship?», ajoutant : «Je n’ai aucune intention de me marier Ă  ce moment». Toutefois, si vous devenez sĂ©rieux dans votre dĂ©marche du dating et du courtship, mĂȘme avant la conversion, vous ĂȘtes dĂ©jĂ  en train de fonder une relation qui est basĂ©e sur l’aspect et l’attrait physique.

RĂ©flĂ©chissez Ă  cela : Ne pas voir l’importance de recevoir l’Esprit de Dieu avant de commencer Ă  pratiquer sĂ©rieusement le dating (nous ne parlons pas encore du mariage), cela Ă©quivaut Ă  dire Ă  Dieu que vous n’avez pas besoin de Son aide et Sa direction pour choisir votre conjoint. Que vous avez seulement besoin Son aide en bĂ©nissant votre mariage aprĂšs le fait accompli, aprĂšs que vous ayez dĂ©cidĂ© qui serait votre partenaire pour toute une vie! Ultimement, vous formerez une relation sans chercher l’aide et la direction de Dieu pour obtenir du succĂšs dans votre dĂ©marche.

Prendriez-vous une importante dĂ©cision d’affaires, (certainement pas aussi importante que le mariage), sans premiĂšrement dĂ©terminer vos chances de succĂšs?

Il y a des mariages qui n’auraient jamais du avoir lieu, peu importe ce que le couple ressent et mĂȘme s’ils sont convertis. Nous examinerons et expliquerons cela plus loin dans ce livre. Tous ceux qui choisissent un conjoint sans la direction de Dieu, prennent une chance! Ils n’ont aucune assurance indĂ©pendamment de la rĂ©ussite et du succĂšs de la relation.

Plusieurs lecteurs peuvent avoir dĂ©jĂ  fait l’erreur d’avoir mariĂ© la mauvaise personne, et mĂȘme quelques fois, plus d’une fois. Et dans presque tous les cas, un manque de maturitĂ© Ă©tait impliquĂ© avec l’un ou l’autre des partenaires ou mĂȘme les deux. Si c’est votre cas, que votre mariage ait failli ou non, vous pourriez lire ce livre pour des conseils. Vous demandant comment vous pourriez faire mieux la prochaine fois. (Cela est une autre question que nous examinerons plus loin.)

Peu importe combien de maturitĂ© une personne peut avoir (et les adolescents matures seraient les derniers Ă  vouloir Ă©couter, entendre et prendre les sages conseils), vous devriez maintenant comprendre clairement qu’aucun adolescent ne peut dĂ©velopper le vĂ©ritable amour divin. Cela ne signifie pas que vous ne pouvez pas pratiquer le dating, mais que vous devez ajuster votre dĂ©finition du dating. Vous devez TOUJOURS gardez cela en terme gĂ©nĂ©ral. Les adolescents ne devraient JAMAIS plonger sĂ©rieusement dans une relation personnelle (lors du dating), mais garder cela gĂ©nĂ©ral. (Voir les chapitres 7 et 8 pour plus de dĂ©tails.)

Une personne non-convertie peut pratiquer le principe de : « Il y a plus de bonheur Ă  donner qu'Ă  recevoir» (Actes 20 :35), jusqu’à un certain degrĂ©. Mais ne pas avoir l’Esprit de Dieu, un esprit charnel qui est aussi immature, ne peut pas faire face et vaincre les Ă©preuves et les dĂ©fis du mariage.

Parents d’adolescents

Si vous ĂȘtes un parent d’adolescents, vous devriez faire attention Ă  ne pas forcer votre enfant Ă  sortir et frĂ©quenter ceux de votre choix. (Nous examinerons ce sujet plus loin dans le livre.) Si vous faites cela, vous les dĂ©couragerez et les chasserez de vous et vers la voie opposĂ©e.

Dieu est Lui-mĂȘme un parent et, comme tout parent, Il veut le meilleur pour Ses enfants. Cependant, Il sait trĂšs bien qu’Il a fait les ĂȘtres humains libres de choisir, capables de faire des erreurs, mais aussi d’apprendre de leurs erreurs. Et mĂȘme si l’expĂ©rience est un bon enseignant, il est de loin moins douloureux et bien mieux d’apprendre des instructions des exemples des autres.

Les parents sont responsables pour enseigner les voies de Dieu Ă  leurs enfants. Comme vos enfants grandissent et deviennent plus vieux, vous devriez leur donner graduellement, de plus en plus de responsabilitĂ©s. Sous votre surveillance et direction, cela les aidera Ă  prendre de bonnes dĂ©cisions. Durant leurs derniĂšres annĂ©es d’adolescence, juste avant qu’ils ne deviennent des adultes, les adolescents devraient prendre leurs propres dĂ©cisions. Mais, il y aura des moments oĂč vous aurez besoin d’intervenir. Si votre adolescent veut passer du temps avec de mauvaises compagnies, n’écoutez pas ses objections, et intervenez, coupez court Ă  ses mauvaises influences! Comme parents, vous ĂȘtes rĂ©ellement les seuls Ă  guider vos adolescents. Soyez prĂȘts Ă  prendre du temps pour leur enseigner activement les principes de Dieu et Ses vĂ©ritĂ©s. Et pour intervenir lorsque cela est nĂ©cessaire afin de les protĂ©ger d’eux-mĂȘmes.

Soyez certain que si vous n’enseignez pas vos adolescents, quelqu’un d’autre le fera et ce ne sera probablement pas ce que vous voudriez ce qu’ils apprennent!

La maturité émotionnelle est vitale

La majoritĂ© des gens dans cet Ăąge moderne ne basent plus leurs dĂ©cisions et leurs actions sur des valeurs morales solides. Ils ont Ă©tĂ© programmĂ©s pour agir selon leurs feelings. TrĂšs peu de gens ont appris qu’ils doivent contrĂŽler leurs propres Ă©motions.

Un chanteur bien connu a dĂ©jĂ  enregistrĂ© une chanson qui devint trĂšs populaire, intitulĂ©e “Feelings.” Mon pĂšre aimait beaucoup cette chanson et j’en vins Ă  l’aimer aussi. Regardant cela des annĂ©es plus tard, cette chanson devint dans un certain sens, prophĂ©tique pour notre Ăąge, et l’ñge dans laquelle nous vivons vous et moi, a un impact rĂ©el sur chacun de nous, et cela affectera directement comment et avec qui vous formez une relation dans votre vie.

Cet Ăąge fut appelĂ© «l’ñge du bon feeling». Je m’explique. La majoritĂ© des gens prennent des dĂ©cisions, arrivent Ă  des conclusions ou rĂ©agissent Ă  des situations, basĂ©es presqu’exclusivement sur la façon que les choses leur donnent un feeling. Depuis quelques gĂ©nĂ©rations maintenant, la presque totalitĂ© des gens sont devenus subtilement conditionnĂ©s, par l’éducation, la psychologie, et surtout la sociĂ©tĂ© elle-mĂȘme. Les gens Ă©coutent, et restent en contact Ă©troit avec leurs feelings, qui sont un guide pour leurs actions dans toutes les situations.

Une grande partie de ce conditionnement implique des gens ayant été virtuellement entrainés à répondre exclusivement à leurs FEELINGS! Ils ont été enseignés, éduqués, montrés, et à élever leurs feelings au point de se demander presque continuellement comment ils se sentent, comment ils «feel» sur presque tout!

Cela reprĂ©sente un Ă©norme changement dans la façon gĂ©nĂ©rale que la plupart des gens pensent et rĂ©agissent, et voient les circonstances dans lesquelles ils se trouvent. Le dating et le courtship ne sont pas des exceptions, et peuvent avoir aussi Ă©tĂ© affectĂ©s plus que tout autre domaine d’activitĂ©s humaines.

Voici ce qui est diffĂ©rent, ce qui a changĂ© aujourd’hui. La vaste majoritĂ© des gens, incluant toute la sociĂ©tĂ©, rĂ©agissait auparavant, aux diffĂ©rentes circonstances, Ă  l’environnement autour d’eux, basĂ©s sur ce qu’ils avaient Ă©tĂ© enseignĂ©s : LES VALEURS, l’ ÉTHIQUE, LES PRINCIPES MORAUX, LES CROYANCES RELIGIEUSES, LES STANDARDS DU MONDE, L’INTÉGRITÉ DU CARACTÈRE, etc. Cela signifie que les gens prenaient en compte les choses sur la base du bien versus le mal, le bon versus le mauvais, la sagesse versus le manque de sagesse, la loi versus le pĂ©chĂ©.

Malheureusement, et tragiquement, prendre en compte ces VALeUrS maintenant, dans ce monde aujourd’hui, ne veut plus rien dire ni a aucune valeur dans la pensĂ©e des gens! Aujourd’hui, les dĂ©ceptions et regrets des feelings blessĂ©s, des Ă©motions et des perceptions déçues, sont devenus beaucoup plus importants, ont reçus plus de crĂ©dibilitĂ© dans les valeurs et des pensĂ©es des gens, qu’à aucun autre temps de l’histoire humaine.

Il n’y a aucun aspect de la vie qui n’ait pas Ă©tĂ© changĂ© par cette tendance.

Vivre quotidiennement de fantasmes et de scénarios sexuels amoureux

Des millions d’enfants et d’adolescents aujourd’hui ne peuvent mĂȘme pas accepter les obstacles les plus simples, les problĂšmes pourtant faciles Ă  surmonter, et les dĂ©fis de base de la vie quotidienne, par ce qu’ils n’ont presque jamais Ă©tĂ© dit : «NON!», par leurs parents ou d’autres personnes d’autoritĂ©s. Ils ont rarement Ă©tĂ© refusĂ©s quoi que soit. Par consĂ©quence, lorsqu’ils sont confrontĂ©s Ă  quelques problĂšmes, ou crises, ils s’effondrent, ils sont dĂ©sarmĂ©s et dĂ©munis.

Le rĂ©sultat fut que la gĂ©nĂ©ration d’aujourd’hui vit une sorte de «rĂȘve les yeux grands ouverts», ou encore, «une vie imaginĂ©e (qui n’a rien Ă  voir avec la rĂ©alitĂ©)». Tout tourne autour de mĂ©lodrames Ă©motionnels, parce que la sociĂ©tĂ© a Ă©tĂ© conditionnĂ©e par le rĂ©cent phĂ©nomĂšne de «tĂ©lĂ© rĂ©alité», de «romans savon», de semaine en semaine, d’épisode en Ă©pisode, qui se rĂ©pĂšte inlassablement devant leurs yeux rivĂ©s sur le petit Ă©cran.

TrĂšs souvent, lorsque les enfants ne sont pas rĂ©primandĂ©s, ou corrigĂ©s, ils veulent faire tout ce qu’ils veulent et dĂ©sirent, sinon ils se fĂąchent et font des crises. Habituellement, les parents ne font rien, et comme ces enfants grandissent pour devenir des adultes, ils rĂ©alisent Ă©ventuellement, que cela est un comportement inacceptable, que celui de tomber sur le plancher, se rouler par terre et crier. Ainsi, les gens apprennent assez rapidement (pas tous les adultes), Ă  cacher et supprimer leur excĂšs de colĂšre.

Mais, peu a changĂ© Ă  l’intĂ©rieur. MĂȘme si les adolescents et les adultes ont appris Ă  cacher, supprimer ou couvrir leurs Ă©motions Ă  l’extĂ©rieur, plusieurs d’entre eux crient encore, et leur colĂšre bouille intensĂ©ment, les mettant en (si l’on peut l’exprimer ainsi) piĂšces Ă  l’intĂ©rieur. C’est exactement pourquoi autant de gens grandissent, paraissant matures Ă  l’extĂ©rieur, mais en rĂ©alitĂ©, ils sont restĂ©s terriblement immatures Ă  l’intĂ©rieur!

De nombreuses jeunes personnes et mĂȘme des adultes aujourd’hui, souffrent de morositĂ©, de dĂ©pression, et de dĂ©couragement trĂšs souvent et facilement lorsqu’ils ne sont pas le centre d’attention. Dans la poursuite du bonheur, la plus grande partie de la sociĂ©tĂ© ne se prĂ©occupe presque jamais des besoins des autres, exceptĂ©s pour ses propres besoins et dĂ©sirs, sans Ă©gard aux consĂ©quences. Regardez seulement aux athlĂštes professionnels du sport, ils sont les modĂšles par excellence des enfants, des adolescents et mĂȘme des jeunes adultes, qui les copient.

Les adolescents aujourd’hui sont trĂšs facilement influençables par leurs semblables, comparĂ©s Ă  ceux d’il y a juste une gĂ©nĂ©ration. Au lieu d’utiliser leur propre raisonnement et caractĂšre, afin de prendre de bonnes dĂ©cisions, ils succombent Ă  la voie plus facile de suivre la foule (la tendance et la mode). L’acceptation par ses semblables est devenue trĂšs importante dans le monde d’aujourd’hui. Pire, et mĂȘme trĂšs courant, la majoritĂ© des individus maintenant, refusent de prendre la responsabilitĂ© de quoi que ce soit, c’est une attitude trĂšs rĂ©pandue aujourd’hui, dans cet Ăąge de non-responsabilitĂ©, de victimisation, oĂč presque tout n’est pas de leur faute! C’est presque toujours la faute des autres, jamais la sienne! C’est comme un jeu de «trouver le coupable», jeu qui est devenu une Ă©pidĂ©mie.

À l’ñge de 16 ans, un adolescent a habituellement atteint un certain niveau de maturitĂ© physique. C’est Ă  ce point qu’il commence Ă  penser plus sĂ©rieusement Ă  la vie. Et, c’est ici un point important Ă  comprendre, c’est vers l’ñge de 25 ans qu’un jeune adulte atteint un niveau significatif de maturitĂ© mentale. MĂȘme ces donnĂ©es s’appliquent plus aux gĂ©nĂ©rations passĂ©es.

Qu’en est-il de vous?

Les exemples d’immaturitĂ© citĂ©s plus haut, sont mieux dĂ©crits comme une Ă©pidĂ©mie affligeant des millions de personnes aujourd’hui. Quel est votre niveau de maturitĂ©? Êtes-vous certain que vous dĂ©veloppez de la maturitĂ©? Assez pour gĂ©rer adĂ©quatement le dating, et possiblement le courtship (pour courtiser), supposant que vous avez l’ñge requis et que vous soyez converti?

Une vraie maturité est absolument essentielle pour pratiquer avec succÚs le dating. Cela est vrai pour deux raisons :

PremiĂšrement, la majoritĂ© des gens (en fait, personne) n’aime pas avoir une date avec une personne immature. Si vous ĂȘtes immature, et que vous refusez de croitre et de vous dĂ©velopper dans la maturitĂ© Ă©motionnelle et la stabilitĂ© mentale, les seules personnes que serez capables de dater (et ou attirer afin de prendre rendez-vous, faire des rencontres), seront les mĂȘmes que vous, immatures et instables.

DeuxiĂšmement, et le plus important, comme vous vieillissez, et que vous commencez Ă  dater, faire des rencontres, il est essentiel d’avoir dĂ©jĂ  atteint un certain niveau de maturitĂ© avant de devenir plus sĂ©rieux. L’amour et la bonne perspective de la relation, sont impossibles sans la maturitĂ©! Une personne doit ĂȘtre assez mature pour comprendre les implications d’une relation sĂ©rieuse. Un engagement de toute une vie dans le mariage peut ĂȘtre juste Ă  l’horizon!

Que celui qui croit se tenir debout prenne garde de tomber! Analysez oĂč, dans votre personnalitĂ© et votre caractĂšre, vous avez besoin de croitre et de vous dĂ©velopper. Travaillez sur ces besoins! Mettez-vous des buts, et faites des actions en ce sens, progressez. Allez Ă  Dieu et demandez-Lui de vous montrer oĂč vous avez besoin de croitre.

Voici une liste de questions et de sujets à réfléchir :

  • Pouvez-vous faire (prendre) de bonnes dĂ©cisions?
  • Prenez-vous des responsabilitĂ©s?
  • Pouvez-vous gĂ©rer des Ă©checs, des revers, des refus?
  • Êtes-vous capables d’affronter des crises, ou vous dites-vous : elles se rĂšgleront par elles-mĂȘmes?
  • Reconnaissez-vous vos erreurs, fautes?
  • Pouvez-vous diffĂ©rencier l’engouement du vĂ©ritable amour?
  • Êtes-vous sujet Ă  regarder des Ă©missions (films) tĂ©lĂ©visĂ©es mauvaises?
  • Êtes-vous accrochĂ© Ă  de mauvais passe-temps ou de mauvaises sortes de musique?

Demandez-vous aussi :

  • Vous efforcez-vous pour dĂ©velopper plus d’intĂ©rĂȘts dans les autres, Ă  aimer la culture?
  • Avez-vous une forte Ă©thique du travail (assidu et dĂ©diĂ©)?
  • Êtes-vous gĂ©nĂ©ralement heureux, plutĂŽt optimiste et positif (pas facilement dĂ©couragĂ©)?
  • Êtes-vous patient avec les autres?
  • Est-ce que les autres vous dĂ©criraient comme une personne en contrĂŽle de ses Ă©motions (et non impulsif)?
  • Votre famille et vos amis vous regardent-ils comme un individu responsable?

MĂȘme si la maturitĂ© est toutefois absolument importante dans tous les aspects de la vie adulte, elle est spĂ©cialement vitale comme fondation pour le dating, le courtship et, ultimement, le mariage! Pour avoir un mariage rĂ©ussi et heureux, une personne doit ĂȘtre mature spirituellement, Ă©motionnellement et intellectuellement! On ne peut contourner cela, il n’y a pas d’exceptions. MĂȘme si certains semblent physiquement et mentalement capables d’entrer en relation avec une autre personne, ils sont souvent incapables de maintenir cette relation. Ils manquent trop de ces nombreuses qualitĂ©s essentielles si nĂ©cessaires pour persĂ©vĂ©rer et surmonter les hauts et les bas que chaque relation engendre et expĂ©rimente.

D’autres aspects de l’amour et du dating

La maturitĂ© et la conversion sont les pierres de construction les plus fondamentales pour la bonne sorte de dating. La maturitĂ© est directement reliĂ©e Ă  la responsabilitĂ©. Et comme les enfants deviennent des adolescents, ils commencent Ă  poser des questions de vie trĂšs importantes : «Que ferais-je pour vivre?» «Serais-je capable de soutenir ma famille et moi-mĂȘme?» Ce sont lĂ  des questions rĂ©elles et absolument rĂ©alistes


Le mariage est une relation planifiĂ©e (et crĂ©e) par Dieu, et, comme prĂ©paration conduisant Ă  cela, le dating ne devrait jamais ĂȘtre une simple poursuite charnelle du plaisir! Mais malheureusement, plusieurs jeunes personnes ne prennent pas le temps de planifier leur futur. Au lieu, succombĂ© Ă  une nuit de plaisirs sexuels poussĂ©e par des convoitises charnelles et des impulsions sexuelles peuvent engendrer de nombreuses souffrances et dĂ©sastres dans des esprits immatures et non prĂ©parĂ©s, forçant des grossesses non-dĂ©sirĂ©es et inattendues, obligeant les jeunes personnes Ă  commencer Ă  se prĂ©parer Ă  fonder une famille sans connaitre les joies et les bĂ©nĂ©dictions d’une bonne prĂ©paration.

Contrairement Ă  cela, Dieu commença Ă  planifier pour Ă©tendre Sa famille bien avant la crĂ©ation de la terre. Notez : «En Lui (JĂ©sus Christ) Dieu nous a Ă©lus avant la fondation du monde (la terre), pour que nous soyons saints et irrĂ©prĂ©hensibles devant Lui, nous ayant prĂ©destinĂ©s dans Son amour Ă  ĂȘtre Ses enfants d'adoption par JĂ©sus Christ, selon le bon plaisir de Sa volonté» (Éph. 1 :4-5).

PrĂ©parez-vous Ă  rejeter l’influence de la sociĂ©tĂ©`sur vous. Admettez que vous avez besoin de dĂ©sapprendre presque tout ce que vous avez absorbĂ©, appris, et de le remplacer par de bons et sages principes bibliques. Lorsque vous serez armĂ© avec ces nouvelles valeurs, vous pourrez fermement avoir confiance que Dieu vous bĂ©nira avec le meilleur conjoint possible pour vous.

Si vous cherchez de sages conseils, que vous exercez de la vision, et que vous ĂȘtes prĂȘts Ă  attendre, les voies de Dieu vous donneront les plus grandes rĂ©compenses que vous pouvez imaginer!

Chapitre Six – Le but du dating

Maintenant que vous avez commencĂ© Ă  dĂ©sapprendre les mauvaises façons de penser et de comprendre comment construire une fondation solide sur Dieu et Ses voies, vous ĂȘtes prĂȘts Ă  apprendre le bon but du dating.

Ce chapitre explique la raison pour laquelle les gens datent, pour les rĂ©alitĂ©s pratiques qui accompagnent cette activitĂ©. Si vous demandez Ă  plusieurs personnes dans la rue la raison que les gens pratiquent le dating pour faire des choses ensemble, vous aurez de multiples et diverses rĂ©ponses. Ces rĂ©ponses peuvent inclure : avoir du plaisir, connaitre d’autres personnes, avoir un ou une amie, avoir du sexe, la pression des autres, trouver un compagnon ou une compagne, ne plus ĂȘtre seul, combattre la solitude, etc. Quelques unes de ces raisons sont bonnes et valables, par contre, d’autres ne le sont pas!

Il y a des raisons de base beaucoup plus importantes pour le dating.

Les temps ont changé

Admettez que la sociĂ©tĂ© s’est dĂ©veloppĂ©e d’une façon plutĂŽt rapide durant le dernier siĂšcle. Les pratiques et les habitudes du dating ont changĂ© dramatiquement! Un bref survol sur l’histoire rĂ©cente dĂ©montre que les temps et la moralitĂ© ont subi un changement draconien!

La mode et l’habillement ont aussi changĂ© plus que toute autre. Dans le milieu des annĂ©es 1800, lorsque les femmes s’habillaient modestement, elles portaient des robes longues, du haut du cou jusqu’aux pieds, avec des manches longues jusqu’aux poignets. Les hommes portaient des chemises avec des cravates, et ces vĂȘtements se portaient, autant pour les hommes que pour les femmes, partout, autant au travail que pour les activitĂ©s sociales et sportives. C’était la norme acceptĂ©e par tous.

La sociĂ©tĂ© suivait cette moralitĂ© en ce qui concernait le dating, le courtship, le mariage et le sexe. Si un jeune homme voulait avoir une date avec une jeune femme, il devait premiĂšrement demandĂ© Ă  son pĂšre pour la permission, et Ă  un certain point lui demander s’il pouvait la courtiser. Bien sĂ»r, il n’était aucune question de sexe, parce que cela Ă©tait honteux, pratiquer la fornication et de subir ses tragiques rĂ©sultats Ă©taient beaucoup moins frĂ©quent.

En dĂ©pit de la tendance largement rependue, par la mauvaise interprĂ©tation et la mĂ©comprĂ©hension de la pudeur Victorienne (que toute forme de sexe est intrinsĂšquement mauvaise), ironiquement, Ă  cette Ă©poque, les mariages heureux et durables Ă©taient beaucoup plus communs qu’ils ne le sont aujourd’hui! La raison est que les gens, gĂ©nĂ©ralement, avaient plus de caractĂšre que ceux de notre Ăąge moderne. Et cela Ă©tait vrai, mĂȘme si la majoritĂ© des gens de cette Ă©poque ne savait pas comment choisir le bon futur conjoint, ou partenaire de vie.

Au tournant du siĂšcle, une nouvelle tendance apparait lentement. La tradition de la nĂ©cessitĂ© d’un chaperon pour accompagner les jeunes couples disparait. MĂȘme lĂ , les jeunes gens comprenaient encore clairement les limites dĂ©finies. À ce point dans l’histoire, un couple pouvait avoir partagĂ© un petit baiser, mais seulement aprĂšs que leurs intĂ©rĂȘts aient Ă©tĂ© sĂ©rieux ou alors, qu’ils se soient engagĂ©s.

Cela est en contraste direct de l’idĂ©e populaire moderne de «sans limites» pratiquĂ©e par les couples aujourd’hui, ou encore, de «juste avoir du plaisir», «s’évaluer», «s’avoir si on se complĂšte mutuellement», et mĂȘme, juste avoir une relation sexuelle
, ce sont lĂ  la norme, encore bien loin de penser de former un couple pour la vie.

La sociĂ©tĂ© a mĂȘme continuĂ© de changer plus rapidement comme le siĂšcle Ă©voluait. De nombreux nouveau livres, magazines et bien d’autres publications, discutant et dĂ©crivant que le sexe devint disponible, aida les gens Ă  rejeter les restrictions de la pudeur Victorienne. Vers les annĂ©es 1950 (juste aprĂšs la 2Ăšme Guerre Mondiale), une nouvelle moralitĂ© s’installa, et avec cette derniĂšre, vint le saut de la pudeur vers la libĂ©ralisation, d’un extrĂȘme Ă  son opposĂ©!

Aujourd’hui, le dating est maintenant une pratique qui implique presque immĂ©diatement des rapports sexuels. La presque totalitĂ© des gens aujourd’hui n’a pas entendu parler du concept du courting. La moralitĂ© des adolescents a chutĂ© Ă  son point le plus bas de l’histoire, et n’ayant aucune fin apparente de s’arrĂȘter de chuter, mais s’empirant!

Malheureusement, la sociĂ©tĂ© d’aujourd’hui voit, relie, associe, incorpore, le sexe dans tout. Les effets sont si incrustĂ©s, que juste un retour modeste vers une gĂȘne, affecterait presque instantanĂ©ment l’économie. Les agences de publicitĂ©s et leurs produits d’avertissements changeraient en une nuit, tout comme l’industrie de la mode et du vĂȘtement. Des milliers de compagnies d’internet dĂ©clareraient faillite! Sans compter les agences de publicitĂ©, maintenant complĂštement non-Ă©quipĂ©es pour offrir autre chose de diffĂ©rent. L’industrie de la musique s’effondrerait aussi, tout comme les producteurs de films et de tĂ©lĂ©vision auraient Ă  changer et Ă  s’adapter s’ils veulent rester en affaires. Ce serait un monde complĂštement diffĂ©rent, non reconnaissable. Plusieurs parmi eux ne pourraient s’ajuster assez vite.

Pour en apprendre plus au sujet du but du sexe, lisez notre livre : Le sexe, et son but inconnu. La lecture de ce livre est nécessaire pour comprendre le but du sexe, planifié et voulu par Dieu.

Qu’et-ce qu’une date?

La dĂ©finition la plus simple du Webster’s Seventh New Collegiate Dictionary, de ce que constitue une date, et qui fut briĂšvement discutĂ© dans le chapitre de l’INTRODUCTION. Il est bon de s’en rappeler : «une rencontre (une date) n’est qu’un moment Ă©tablit entre deux personnes de sexe opposĂ©, afin de partager une activitĂ© sociale».

C’est une description assez simple Ă  comprendre, une date n’est qu’un rendez-vous, pour une activitĂ© sociale quelconque ou autre. Soit entre deux personnes de sexe opposĂ© ou en groupe.

La prochaine question est de savoir quand, le dating peut commencer.

Quand devrait-on commencer le dating?

Durant les annĂ©es de l’adolescence, le dating devrait avoir lieu seulement dans des groupes d’adolescents et sous la supervision et la permission parentale. Et comme la jeune personne grandit, vieillit et devient de plus en plus mature, et se rapproche de l’ñge plus sĂ©rieux et appropriĂ© du mariage, le dating personne Ă  personne peut commencer. Le processus commence Ă  l’intĂ©rieur des groupes de rencontres (dating) et converge vers cet objectif progressivement, jusqu’au bon moment plus sĂ©rieux du courtship, bien entendu, si le couple devient sĂ©rieusement intĂ©ressĂ©. Alors, cela progresse vers l’engagement, et finalement, le mariage.

(La conversion est un autre pré requis pour le dating personne à personne. Nous examinerons cette étape cruciale au chapitre 7).

Par l’entremise des groupes de dating, vous vaincrez la nervositĂ© et apprendrez Ă  relaxer et Ă  dĂ©gager une certaine confiance et assurance naturelle pour la personne du sexe opposĂ©. Cela aidera grandement lorsque vous serez prĂȘts Ă  commencer le courting. Vous serez alors plus apte et capable Ă  Ă©valuer les situations et les personnes avec plus de prĂ©cisions. (Le but bien sĂ»r est de faire un bon choix avec lequel vous vivrez le reste de votre vie).

Par-dessus tout, essayez de rencontrer (dater) le plus de personnes diffĂ©rentes et variĂ©es que possible. Pourquoi? Parce que cela vous donnera un plus grand choix et de connaissance de personnalitĂ©s et de caractĂšres, et qui vous donnera le bĂ©nĂ©fice important de voir quelle sorte de personnalitĂ© vous plait et attire, et avec laquelle vous seriez plus compatible, n’oubliez jamais que faire un bon choix requiert parfois du temps et des recherches.

Ceci est trĂšs important Ă  faire, et Ă  reconnaitre. Vous avez besoin de savoir quelles sortes de personnes vous rendent confortable, bien, Ă  l’aise, et lesquelles ne le sont pas. Vous trouverez certainement quel type de personnalitĂ© vous complĂšte. Cela peut aussi ne pas ĂȘtre le cas. (Rappelez-vous, vous apprenez en mĂȘme temps beaucoup Ă  votre sujet, sur vous-mĂȘme! Et vous aidez aussi l’autre personne Ă  faire de mĂȘme.)

Paul dĂ©clara : « Je me suis fait tout Ă  tous » (1 Cor. 9 :22), dans le but d’aider et de bĂ©nĂ©ficier toutes autres personnes. Le fait de dater le plus grand nombre de personnes augmentera de beaucoup le choix que vous ferez de la bonne personne dans votre vie. De plus, cela vous bĂ©nĂ©ficiera aussi dans les activitĂ©s sociales et les rapports que vous aurez dans le futur.

Au tout dĂ©but de la pratique du dating, la romance ne doit jamais ĂȘtre impliquĂ©e! Domme nous l’avons vu, les adolescents sont trop jeunes pour cette activitĂ© plus sĂ©rieuse. Cela viendra plus tard, lorsque la personne est assez mature et d’ñge pour contempler le mariage et ses Ă©normes implications. MĂȘme si les gens avec la pensĂ©e moderne de la pratique du dating protesteront, ce n’est seulement qu’à cette Ă©tape (et pas avant) une jeune personne peut commencer Ă  rencontrer (dater) personne Ă  personne sĂ©rieusement, avec la perspective et le potentiel de progresser ensuite vers le courting et la romance. MĂȘme si cette approche peut paraitre vieux-jeu, il est absolument essentiel de ne pas brĂ»ler (sauter) d’étapes, lorsqu’une personne est trop jeune pour ĂȘtre capable de discerner (savoir, connaitre, apprĂ©cier) quelle sorte de personnalitĂ© match (correspond, complĂ©mente, etc.) la vĂŽtre pour rendre une relation rĂ©ussie, durable et heureuse.

Admettez que la sociĂ©tĂ© vous pousse et met la pression de toute part, pour vous embarquer dans la romance bien avant que ce ne soit le temps appropriĂ©. La romance dĂ©butĂ©e trop tĂŽt implique un prix trĂšs Ă©levĂ©. J’ai conseillĂ© beaucoup trop de jeunes gens qui ont eu Ă  payer ce prix, et mon travail Ă©tait d’aider Ă  reconstruire des mariages et des vies brisĂ©es. Des milliers de jeunes adolescents ont grandi pour finalement regretter amĂšrement les souffrances et les dures consĂ©quences qu’ils font maintenant face, par ce qu’ils pensaient qu’ils Ă©taient plus matures, qu’ils savaient, qu’ils Ă©taient prĂȘts pour la romance, qu’ils ne l’étaient en rĂ©alitĂ©.

Ce serait utile de rĂ©sumer quelques points importants ici : Les groupes de rencontres (dating) peuvent commencer Ă  l’ñge de 16, oĂč, un petit nombre peut-ĂȘtre six Ă  huit, se rĂ©unissent pour quelques activitĂ©s. Des adultes responsables, habituellement des parents, devraient ĂȘtre impliquĂ©s. (Bien entendu, mĂȘme de plus grands groupes de rencontres pour des activitĂ©s peuvent et devraient commencer aussi Ă  cet Ăąge, et toujours accompagnĂ©s de la surveillance de parents et d’adultes.)

Rappelez-vous que nous parlons d’un groupe de personnes de sexes diffĂ©rents, participant Ă  des activitĂ©s ensemble. Sous aucune circonstance, cela devrait devenir une activitĂ© de «jumelage (ou d’accouplement)». Les parents doivent ĂȘtre particuliĂšrement sur leurs gardes, attentifs, avec les adolescents moins responsables, parce que ce seront justement ceux-lĂ  qui se croiront les plus responsables, ceux qui pensent qui peuvent contrĂŽler une relation, probablement bien avant qu’ils ne le soient vraiment.

Avant qu’une personne ne soit baptisĂ©e et convertie (entre 18 Ă  20 ans, le plus tĂŽt), il ou elle ne devrait pas date une personne seule. Dans de rares exceptions, un groupe de dating est la seule maniĂšre qu’une jeune personne devrait dater avant la conversion. Rappelez-vous, le fait de penser que dater sĂ©rieusement une personne seule est convenable et bien, surtout avant le baptĂȘme, est comme de dire Ă  Dieu que vous n’avez pas besoin de Sa direction dans cette deuxiĂšme plus importante dĂ©cision (aprĂšs la conversion) dans la vie de chaque personne. La dĂ©cision de choisir le conjoint dont vous passerez le reste de toute votre vie physique.

Il y a une exception trĂšs rare, inhabituelle, Ă  cette rĂšgle pour le dating avant la conversion. Dans cet exemple, oĂč un adolescent aurait Ă  escorter, accompagner ou ĂȘtre accompagner par une personne Ă  une activitĂ© d’une Église, ou quelque chose de cĂ©rĂ©monial, spĂ©cial, ou encore Ă  une fonction d’école. Mais, tous les principes dans ce livre doivent ĂȘtre appliquĂ©s durant cette unique occasion.

L’ñge de 18 ans est l’ñge le plus tĂŽt qu’une personne puisse commencer Ă  considĂ©rer de pratiquer le dating seule Ă  seule, avec une personne de sexe opposĂ©. De 19 Ă  20 ans, c’est le meilleur Ăąge pour commencer cette activitĂ©. Peu importe l’ñge que cet activitĂ© commence, il est important d’avoir dĂ©jĂ  Ă©tablit la bonne fondation pour ce genre de rencontres, et dans toutes sortes de situations. Il devrait dĂ©jĂ  y avoir en tout premier lieu, une certaine assurance et confiance en soi de la part de chacune des personnes impliquĂ©e dans l’activitĂ©. Autrement, le danger que la personne gĂȘnĂ©e, nerveuse et timide croisse de plus en plus fort et profondĂ©ment, et que cette personne ne se sente rejetĂ©e et mise de cĂŽtĂ©. J’ai souvent vu cela arriver.

Par la participation des groupes de rencontres ou de dating, vous serez capables de vaincre la nervositĂ©, la timiditĂ© et la gĂȘne et vous apprendrez Ă  dĂ©velopper cette confiance et assurance et surtout Ă  ĂȘtre relaxe et Ă  rĂ©pondre naturellement Ă  la personne de l’autre sexe, et vous serez capables d’évaluer vous-mĂȘmes plus tard les situations de dating plus objectivement. Cela se dĂ©montrera aussi immensĂ©ment bĂ©nĂ©fique lorsque vous arriverez Ă  l’étape plus sĂ©rieuse du courting.

En voici plus au sujet du dating de groupe

Les adolescents d’aujourd’hui n’ont aucune idĂ©e du danger de dater seule, personne Ă  personne. Mais comment est-ce diffĂ©rent de dater en groupe? Et pourquoi est-ce si important lequel vient en premier?

Le dating personne Ă  personne, mĂšne ultimement au mariage. Avant cette Ă©tape du mariage, le dating personne Ă  personne oblige, implique, un certain niveau d’attachement, de rapprochement, d’intimitĂ©. MĂȘme si plusieurs n’acceptent pas cela, ils admettent toutefois, que les rencontres personne Ă  personne, dans la sociĂ©tĂ© d’aujourd’hui, conduisent presque toujours Ă  une relation physique, Ă©motionnelle et sexuelle.

Il y eut un temps, il y a quelques dĂ©cennies de cela, les mariages d’adolescents abondaient. Aujourd’hui, c’est moins commun, les gens attendent maintenant un peu plus longtemps avant de se marier. Mais, cela n’arrĂȘtent pas les couples de faire ce que les couples faisaient durant le temps que les mariages d’adolescents Ă©taient plus communs, dating une personne avec une personne, ce qui implique d’ĂȘtre rĂ©gulier comme s’ils allaient se marier, mais sans se marier.

Et cela engendre une multitude de problĂšmes. Cependant, il y a beaucoup moins de tentations dans les situations de groupes de dating.

Alors, qu’est-ce qu’un groupe de rencontres ou de dating? C’est simplement plusieurs personnes du mĂȘme Ăąge se groupant et participant dans des activitĂ©s quelconques. C’est la parfaite opportunitĂ© d’appliquer tous les principes que nous couvrons dans ce chapitre.

Le monde n’a aucune comprĂ©hension des nombreux bĂ©nĂ©fices du dating en groupe, que c’est une façon de dĂ©velopper votre personnalitĂ© et celle des autres autour de vous. Durant les annĂ©es d’adolescences, les jeunes personnes ne juste pas prĂȘtes pour dater en solitaire. Si elles le font, elles se coupent, privent elles-mĂȘmes des opportunitĂ©s de croitre et de devenir de meilleures personnes. Profitez de ce temps passĂ© avec plusieurs autres personnes, appliquant tous les principes que nous discutons, pour dĂ©velopper votre personnalitĂ© et votre caractĂšre autant que vous pouvez.

La voie de Dieu est toujours la meilleure! Ses lois sont pour notre bénéfice. Vous devez en venir à vous convaincre profondément que Ses lois marchent.

Être rĂ©gulier dans les sorties

Avant d’aller plus loin, il est important de discuter des implications et des DANGERS de «sortir rĂ©guliĂšrement» avec «une seule et mĂȘme» personne. Cette tendance est acceptĂ©e comme une vĂ©ritable façon de vivre et normale par la sociĂ©tĂ©. Mais, c’est mauvais et produit beaucoup de problĂšmes que les gens refusent de regarder, d’admettre et mĂȘme d’oser en parler.

Il y a un dicton qui dit : «Fais attention qui tu frĂ©quentes trop souvent, la tendance est de le (ou la) marier». Les frĂ©quentations rĂ©guliĂšres conduisent Ă©ventuellement au mariage. Il y a beaucoup de couples qui ont la tendance de tomber dans cette pratique qui semble ĂȘtre juste la voie naturelle.

Clairement, un des buts du dating est de trouver la bonne personne pour le ou la marier! Il y a cette bonne personne bien sĂ»r, (mais c’est plus prĂ©cis de dire : le meilleur genre de personne), et Dieu pourvoira ce bon genre de personne, la personne spĂ©ciale pour vous, lorsque le moment appropriĂ© surviendra. Ici encore, ce n’est seulement qu’en attendant patiemment pour la sĂ©lection et le timing de Dieu que vous saurez que vous aurez rencontrez la personne spĂ©ciale pour vous. Mais vous pouvez dater en gĂ©nĂ©ral, en attendant ce moment-lĂ , dans le but de vous connaitre vous-mĂȘme et que les autres vous connaissent aussi!

Des millions de personnes se coupent elles-mĂȘmes de recevoir ce bĂ©nĂ©fice important en pratiquant le bon dating!

Plusieurs jeunes personnes commencent Ă  frĂ©quenter rĂ©guliĂšrement durant leurs annĂ©es d’études, du secondaire jusqu’au collĂšge, pensant qu’elles ont trouvĂ© la bonne personne. Mais, Ă  cause de leur immaturitĂ©, et qu’elles ne laissent pas Dieu les guider, elles ne peuvent pas savoir avec certitude.

Pourquoi les adolescents veulent-ils frĂ©quenter rĂ©guliĂšrement? Souvent, Ă  cause de la pression de leurs semblables, et des changements en eux-mĂȘmes, plusieurs adolescents sont incertains, et le fait de frĂ©quenter d’une maniĂšre rĂ©guliĂšre, les sĂ©curise, du moins, cela leur donne un sens de sĂ©curitĂ©. C’est la façon facile de se demander avec qui ils passeront leur vie, ou une grande partie de leur vie et dans les activitĂ©s comme aller au cinĂ©ma, au bowling, au restaurant, dance de l’école, party, sports, Ă©vĂšnements, etc. Cela procure une certaine assurance qu’ils ne seront pas seuls lors de toutes occasions sociales.

Directement reliĂ© Ă  la sĂ©curitĂ©, il y a le statut, le symbole attachĂ© au fait d’avoir un ami (amie) rĂ©gulier, vous ĂȘtes «in», vous ĂȘtes comme tout le monde, comme tous les autres! Vous vous identifiez comme faisant partie de la foule.

Clairement, comme nous l’avons vu, les adolescents aussi, frĂ©quentent rĂ©guliĂšrement un ou une compagne, Ă  cause de leur bas niveau de maturitĂ© Ă©motionnel. Il est clairement plus facile que de demander une autre personne pour une sortie occasionnelle, et beaucoup plus facile que de demander et ou de convaincre une autre personne diffĂ©rente. Sortir rĂ©guliĂšrement permet aux adolescents de cacher leur gĂȘne et leur timiditĂ©. C’est aussi moins dispendieux de sortir rĂ©guliĂšrement (Ă  moins qu’une grossesse ne survienne!), parce qu’ils n’ont plus Ă  s’en faire pour cacher leurs faiblesses et leur gĂȘne, et ils n’ont plus Ă  dĂ©ployer autant d’efforts pour plaire. (Cependant, le dating ne devrait jamais ĂȘtre utilisĂ© seulement pour impressionner une autre personne.).

En plus, la majoritĂ© de ceux qui frĂ©quentent rĂ©guliĂšrement la mĂȘme personne ne se posent jamais la question : «Comment puis-je ĂȘtre certain que j’aime cette personne (ou que c’est la bonne personne pour moi), mĂȘme si je ne me suis pas donnĂ© la chance de connaitre d’autres personnes auparavant?» Malheureusement, plusieurs de ces jeunes personnes qui n’ont pas l’expĂ©rience d’avoir connu diffĂ©rentes personnalitĂ©s et caractĂšres, croient rĂ©ellement qu’elles sont «en amour»!

Sortir rĂ©guliĂšrement avec une seule personne, est une façon ou une mĂ©thode paresseuse et dangereuse de pratiquer le dating. Cela Ă©limine l’importante opportunitĂ© et l’occasion de connaitre diffĂ©rents aspects de caractĂšre et de personnalitĂ© d’autres personnes et de dĂ©veloppement social.

Bien entendu, frĂ©quenter toujours la mĂȘme personne, parmi les adolescents, semble invariablement conduire vers le sexe prĂ© marital. Agir sur des dĂ©sirs Ă©goĂŻstes du moment, est une dĂ©cision de voler votre propre bonheur futur de votre futur mariage, incluant celui de votre futur conjoint, et ou celui des autres partenaires sexuels du moment de leur futur mariage aussi.

Les garçons ne l’admettront pas, mais ils savent que le fait de frĂ©quenter une fille rĂ©guliĂšrement, rend beaucoup plus facile la tĂąche de la convaincre Ă  faire des compromis sexuels, Ă  baisser leur garde. Les inhibitions ont une tendance Ă  disparaitre avec la familiaritĂ©.

Soyez déterminer et résolus de toujours démontrer la volonté nécessaire (la force de caractÚre) de faire les bons choix MAINTENANT, au lieu de choisir les plaisirs temporaires, accrocheurs et néfastes du péché (Héb. 11 :25).

Il y a un autre effet nĂ©gatif sĂ©rieux et potentiel du fait de frĂ©quenter une personne seule Ă  long terme (sortir ou frĂ©quenter rĂ©guliĂšrement avec une mĂȘme personne) : MĂȘme sans avoir de relation sexuel (fornication), si vous passez tout votre temps avec cette mĂȘme personne, plus tard, vous comparerez inĂ©vitablement votre futur conjoint Ă  cette personne.

Aussi, la dĂ©tresse Ă©motionnelle qui suit une cassure, ou une sĂ©paration, surtout Ă  un jeune Ăąge, peut tordre, altĂ©rer, endommager votre opinion et jugement de l’autre sexe. Voici le cĂŽtĂ© obscure le plus important et presque jamais vu de ce problĂšme : Nous avons dit que «Le dating pratiquĂ© trop jeune, conduit au mariage trop tĂŽt, qui finalement, conduit vers le divorce trop tĂŽt». Chaque peine d’amour (cassure de relation Ă©motionnelle) est comme un divorce miniature, rendant les autres prochains divorces plus faciles. Un tel processus (paraissant inoffensif) se dĂ©veloppe rapidement et s’incruste profondĂ©ment Ă  l’insu des gens durant les jeunes annĂ©es d’adolescences, et qui finalement, est trĂšs difficile Ă  dĂ©raciner ensuite.

Si vous avez une relation personnelle rĂ©guliĂšre «steady», et que vous ĂȘtes un adolescent,” vous sentez probablement, que votre situation est diffĂ©rente. Vous pensez probablement que vous vous aimez rĂ©ciproquement. Mais, si c’était rĂ©ellement vrai, vous arrĂȘteriez immĂ©diatement votre relation. Vous attendriez que vous soyez tous les deux capables de mieux dĂ©velopper la relation et, plus important, jusqu’à ce que Dieu vous montre qu’Il guide cette relation, et qu’Il le fera en Son temps, pas le vĂŽtre!

Le dating, un art perdu

La majoritĂ© des gens rient Ă  l’idĂ©e que le dating est un ART. Toutefois, la raison Ă  cela est que le dating est devenu un art perdu. GĂ©nĂ©ralement parlant, il n’y a juste pas de lignes directrices ou de principes gouvernant le dating moderne. StimulĂ©s par leurs impulsions du moment, les gens tombent dans leurs propres convoitises charnelles et sexuelles, faisant ce qu’ils croient ĂȘtre la norme du test de la pression de leur entourage.

Dans les gĂ©nĂ©rations passĂ©es, les parents enseignaient Ă  leurs enfants ce qu’ils devaient faire durant le dating, et ce qu’ils ne devaient pas faire! Les parents imposaient les rĂšgles concernant l’habillement, oĂč les adolescents pouvaient aller, ce qui Ă©tait permissible et ce qui ne l’était pas, et quand retourner et ĂȘtre Ă  la maison. Et ces rĂšglements Ă©taient renforcĂ©s avec cĂ©lĂ©ritĂ©. En plus, les jeunes gens Ă©taient enseignĂ©s Ă  bien se comporter. Les problĂšmes de frĂ©quenter quelqu’un rĂ©guliĂšrement, et les dangers d’avoir des relations sexuelles prĂ© maritales en plus des abus d’alcool, facilitaient la frĂ©quentation des mauvaises compagnies et des mauvaises actions. (Dans la sociĂ©tĂ© d’aujourd’hui, malheureusement, les mauvaises compagnies et les mauvaises actions sont presque les seuls choix!) Les adolescents, depuis leur plus tendre enfance, Ă©taient enseignĂ©s Ă  respecter les autres personnes, les garçons Ă©taient enseignĂ©s Ă  se comporter en gentlemen, et cela signifiait de regarder les filles comme des ladies, et les jeunes filles Ă©taient enseignĂ©es Ă  se comporter en ladies.

Cet enseignement impliquait une bonne Ă©tiquette, la diffĂ©rence entre les bonnes et mauvaises maniĂšres. Juste Ă  regarder les jeunes gens manger aujourd’hui, peut ĂȘtre choquant, c’est comme un vĂ©ritable assaut sur les sens (visuels, olfactifs, auditifs) des gens plus ĂągĂ©s. (Plusieurs d’entre eux aujourd’hui mangent comme des porcs mangent leur bouillie!) Il y eut une Ă©poque que les gens comprenaient que les bonnes maniĂšres Ă©taient importantes, et ceux qui en manquaient n’avaient pas Ă  une deuxiĂšme date!

Je (l’auteur) me rappelle des enseignements, des conseils que mes parents me donnaient dans les annĂ©es 1960, lorsque, terrifiĂ©, j’allai Ă  ma premiĂšre date pour une dance. Mon cousin plus ĂągĂ© m’aida en apprenant quelques pas de dance, incluant la distance Ă  se tenir de la fille avec qui je danserais. Je ne fis pas souvent de dates, mais, lorsque je revenais Ă  la maison aprĂšs une dance, je devais leur donner un compte-rendu (bref rĂ©sumĂ©) de la maniĂšre que la date s’était passĂ©e. Ils aimaient entendre tous les dĂ©tails particuliers, et ils aimaient ensuite discuter de la soirĂ©e avec moi.

Il est Ă©vident que la plupart des parents aujourd’hui, ont, en quelque sorte, pris la position de politicien, ils prĂ©fĂšrent rester neutres, se fondre avec la foule, ne pas sembler ou passer pour ĂȘtre trop autoritaires, au lieu d’ĂȘtre un enseignant pour leurs enfants. Plusieurs ont abdiquĂ© de leurs responsabilitĂ©s de parents, comme s’ils participaient Ă  un concours de popularitĂ© de parents! Parce qu’ils se disent, «les autres parents n’enseignent pas cela Ă  leurs enfants ou adolescents!». Malheureusement, de telles dĂ©clarations sont gĂ©nĂ©ralement vraies. Cela exige beaucoup de courage et de conviction, et aussi de dĂ©termination pour les parents, d’aller contre le courant populaire afin d’enseigner Ă  leurs enfants les vraies valeurs, le but du dating.

Le dating, rĂ©ellement, est devenu un ART PERDU. Mais vous pouvez retrouver cet art! Vous ne pouvez imaginer tous les bĂ©nĂ©fices pour vous et pour les autres, qui accompagneront la bonne sorte de dating. La bonne sorte de dating doit ĂȘtre une opportunitĂ© non seulement pour le plaisir, la rĂ©crĂ©ation et l’exercice, mais aussi pour apprendre au sujet des gens, pour dĂ©velopper des attributs sociaux et de l’étiquette, et pour dĂ©velopper votre personnalitĂ© et celle des autres en plus de bien d’autres buts.

Les conversations, un autre art de perdu!

La capacitĂ© de communiquer efficacement est le plus important talent Ă  acquĂ©rir, et le dating pourvoit un moyen parfait pour la dĂ©velopper! Être capable de communiquer efficacement vous profitera en de multiples maniĂšres et occasions durant tout le reste de votre vie. Cette capacitĂ© fortifiera les amitiĂ©s, vous ouvrira des portes, et vous aidera Ă  rĂ©ussir au travail.

L’art de la communication requiert de la pratique, ce qui crĂ©e l’expĂ©rience. Cela demande du temps pour apprendre prĂ©cisĂ©ment Ă  vous exprimer avec tact, avoir de la rĂ©partie, avec sagesse, et de bien communiquer avec les autres. Socialiser, fraterniser, Ă©changer, dater en groupe ou seul (lorsque vous ĂȘtes plus matures et prĂȘts) vous aidera certainement Ă  acquĂ©rir cette capacitĂ©. La majoritĂ© des gens lorsqu’ils communiquent avec les autres, utilisent souvent les mĂȘmes mots, les mĂȘmes termes, expressions et phrases, gĂ©nĂ©ralement en grande partie parce qu’ils n’apprennent jamais Ă  dĂ©velopper, accroitre, varier leur vocabulaire. Alors, ils retombent invariablement dans leurs anciennes habitudes de parler qu’ils connaissent le mieux, Ă  leurs expressions.

Voici quelques exemples d’expressions souvent utilisĂ©es lorsqu’ils sont Ă  court de mots, lorsqu’ils ne savent plus quoi dire de valeurs : «tu sais », tu sais ce que je veux dire », «euhhh », et toutes ces expressions vides.

Apprenez Ă  exprimer vos pensĂ©es avec couleur et enthousiasme (contrĂŽlant vos poussĂ©es Ă©motionnelles, excĂšs de colĂšres), et essayez d’élargir votre vocabulaire en apprenant de nouveaux mots et en les utilisant. Vous verrez que les autres peuvent vous trouver intĂ©ressant et mĂȘme fascinant avec qui parler. Croyez-moi, vous vous dĂ©marquerez des autres!

Peut-ĂȘtre le plus important, efforcez-vous de devenir une personne qui Ă©coute attentivement et activement. Cela implique que vous donniez aux autres l’opportunitĂ© de s’exprimer et que vous leur dĂ©montriez un sincĂšre intĂ©rĂȘt dans ce qu’ils ont Ă  dire. DĂ©velopper la capacitĂ© d’ĂȘtre Ă  l’écoute est probablement l’aspect le plus important d’une bonne communication. Vous serez surpris de ce que les autres vous trouvent un excellent auditeur avec qui parlĂ©. Et cela, juste par le fait que vous les Ă©coutez attentivement et activement parler! L’exhortation biblique : « que tout homme soit prompt Ă  Ă©couter, lent Ă  parler, lent Ă  se mettre en colĂšre» (Jacques 1 :19), a plus qu’une application, et elle accomplira des miracles dans vos conversations.

Les dates sont des opportunitĂ©s de partager avec les autres vos idĂ©es, votre pensĂ©e, vos projets, etc. Et aussi de dĂ©velopper l’écoute active. Posez des questions au sujet de votre date. Discuter mutuellement vos intĂ©rĂȘts, vos voyages, vos passe-temps, les nouvelles locales, nationales, internationales. MĂȘme si cela va Ă  l’encontre des normes de la sociĂ©tĂ© d’aujourd’hui, l’homme doit s’efforcer de prendre te contrĂŽle de la conversation et de rendre cette Ă©change agrĂ©able Ă  la femme et lui permettre d’ĂȘtre Ă  l’aise. Cependant, cela ne signifie pas non plus que les femmes devraient juste attendre silencieusement, mais elle devrait activement participer Ă  cette communication. Les deux cĂŽtĂ©s devraient s’efforcer d’ĂȘtre actifs et de dĂ©montrer de l’intĂ©rĂȘt dans l’autre afin de rendre cette date une expĂ©rience profitable, plaisante et intĂ©ressante.

La grande majoritĂ© des dates aujourd’hui ne sont pas aussi Ă©difiantes ou enrichissantes, mais plutĂŽt aussi divertissante comme une sortie au cinĂ©ma
 Qui malheureusement, ne permet pas de bonnes conversations, afin de permettre de mieux se connaitre. Nous avons aussi abordĂ© le sujet des clubs de rencontres (ou de dating), ils ne servent qu’à s’introduire sans aller plus profondĂ©ment, Ă©tant plutĂŽt superficiels, ils ne donnent pas d’atmosphĂšre conduisant Ă  de stimulantes conversations.

Sans de bonnes conversations, peu importe le moyen ou la maniĂšre, il est beaucoup plus facile de se rabattre sur d’autres activitĂ©s (principalement le sexe, la consommation d’alcool, et d’utilisation de drogues, ce qui est trĂšs frĂ©quent avec les adolescents) et il est presqu’impossible d’en apprendre au sujet de la personne dont vous passez du temps.

Non seulement le dating a dĂ©jĂ  Ă©tĂ© regardĂ© comme une chance de dĂ©velopper des grĂąces (affinitĂ©s) sociales, mais cela servait aussi comme une opportunitĂ© de croitre intellectuellement. C’est virtuellement absent aujourd’hui, particuliĂšrement parmi les plus jeunes. Rarement, dĂ©sormais, les dates sont mentalement enrichissantes ou intĂ©ressantes. Aujourd’hui, l’idĂ©e de s’asseoir en face d’une autre personne et de tenir une vraie conversation intĂ©ressante, enrichissante, fascinante, une discussion couvrant des sujets complexes, est Ă©trangĂšre Ă  la plupart des jeunes gens, et la majoritĂ© des jeunes adultes.

Il Ă©tait une fois


Il n’y a pas si longtemps, la vie de famille et en gĂ©nĂ©ral, Ă©tait trĂšs diffĂ©rente de ce qu’elle est aujourd’hui. Avant l’évĂ©nement de la radio, de la tĂ©lĂ©vision, des salles de cinĂ©mas, des ordinateurs, des jeux vidĂ©o et des appareils cellulaires, et les nombreux magazines disponibles aujourd’hui, les gens passaient leur temps Ă  autres choses. Ils passaient beaucoup plus de temps ensemble, Ă  jouer des jeux de sociĂ©tĂ©, Ă  discuter, Ă  parler autour de la table en prenant un repas, Ă  profiter de la nature, et tout cela pour de longues pĂ©riodes. Les familles Ă©taient bien plus unies et solides.

Pour ceux qui avaient de plus hauts standards d’éducation, il y avait une forte tendance sur la quantitĂ© de lectures, particuliĂšrement sur les livres plus longs. Cela amĂ©liorait grandement la capacitĂ© des gens Ă  Ă©changer dans un plus grand Ă©ventail d’idĂ©es et de sujets. Les gens connaissaient les auteurs, Ă©taient plus philosophes, connaissaient mieux l’histoire mondiale, la gĂ©ographie, les Ă©vĂšnements courants et les conditions mondiales, les grands et les chefs des nations, etc. Leurs conversations reflĂ©taient une certaine profondeur.

Rappelez-vous, pour les premiĂšres 5,900 annĂ©es environ, l’existence de l’homme sur terre, aucun outil moderne de communication n’existait. Cela signifie que le seul style de vie des jeunes gens d’aujourd’hui, commença il y a un peu plus de 100 ans. Cela signifie aussi que les gens n’ont aucune idĂ©e ni aucun concept, de la maniĂšre que la grande majoritĂ© de l’humanitĂ© vivait, et parlait, et communiquait, pour presque 6,000 annĂ©es!

Tragiquement, et en partie comme rĂ©sultat de ce changement total de style de vie, et Ă  cause des conditions qui s’empirent, ces deux facteurs majeurs affligent les jeunes gens de cet Ăąge moderne. Plusieurs parmi eux grandissent sans avoir Ă©tĂ© enseignĂ©s les bonnes choses (valeurs) et Ă  penser et Ă  savoir comment s’exprimer correctement, au sujet de tout ce qui est profond. Clairement, c’est parce que la majoritĂ© des jeunes gens ne lisent plus beaucoup, et cela inclut n’importe quelle partie importante d’un journal, et encore moins de n’importe quel livre, ou de magazines. Comme rĂ©sultat, les conversations se dĂ©roulent trop souvent rapidement Ă  une sorte d’échange rapide et sans profondeur, se rĂ©sumant souvent Ă  du commĂ©rage au sujet d’autres personnes, tel que : il a dit ceci, elle a dit cela, et : il a fait ceci ou cela, et ainsi de suite


Les conversations aujourd’hui offrent aussi peu d’informations Ă©difiantes que ne le fait un opĂ©ra savon. Cela n’est pas surprenant, comme nous l’avons vu dans les chapitres prĂ©cĂ©dents, la majoritĂ© des gens vivent leur vie comme s’ils Ă©taient dans un opĂ©ra savon, prisonniers entre le superficiel et la fiction. Le rĂ©servoir de connaissance et d’expĂ©rience duquel ils devraient ĂȘtre capables de tirer de l’inspiration, est soit vide ou non-existant.

Un jour, un homme sage a dit : «Les grands esprits parlent au sujet des IDÉES, les esprits moyens parlent au sujet des CHOSES, et les pauvres esprits parlent au sujet des AUTRES!». De quel groupe faites-vous parti? Quel groupe vous dĂ©crit le mieux? Si vous vous estimez appartenir au deux derniers groupes, dĂ©terminer Ă  changer de groupe, et soyez prĂȘts Ă  passer du temps pour apprendre comment le faire!

Planifier vos dates

Le dating devrait ĂȘtre une activitĂ© agrĂ©able pour tous ceux qui y sont impliquĂ©s. Bien sĂ»r, le but important dans chaque date, est d’avoir du plaisir. Mais, et cela peut ĂȘtre surprenant, si vous ĂȘtes rĂ©ellement dĂ©diĂ© Ă  rendre agrĂ©able ce moment pour l’autre personne, et pour les autres personnes dans cette activitĂ© (cela demande de la planification), vous en bĂ©nĂ©ficierez le plus!

Ne nĂ©gligez pas de planifier vos dates. Cela exigi8ge des efforts, mais il est trĂšs important que vous preniez le temps de le faire. Non seulement vous serez heureux de l’avoir fait, mais vous ne serez pas déçu comme le sont la trĂšs grande majoritĂ© aujourd’hui : lorsqu’a lieu la date, au lieu de prendre le leadership, les hommes demandent : «Que faisons-nous?» MĂȘme si les hommes devraient au moins solliciter les femmes Ă  l’avance leurs idĂ©es ou suggestions, des activitĂ©s qu’elles aiment, mais, quelque chose devrait toujours ĂȘtre planifiĂ©e (comme «plan B»).

Pensez Ă  diffĂ©rentes idĂ©es, activitĂ©s, et gĂ©nĂ©rez des plans que tous aimeront, comme une longue marche en montagne, pratiquer un sport quelconque, comme du tennis, de la natation, faire du ski de fond ou alpin, de la glissade, etc.), visiter un musĂ©e, un site historique ou panoramique, visiter un zoo, aller pour un repas spĂ©cial, et plusieurs autres activitĂ©s intĂ©ressantes et enrichissantes. Finalement, le cinĂ©ma n’offre pas rĂ©ellement la place aux Ă©changes fructueux et inspirants, soyez prudent avec le choix du film, Ă©vitez les films qui pour la trĂšs grande majoritĂ© aujourd’hui, ne font appel qu’à nos Ă©motions et peuvent pervertir notre bon sens et notre bon jugement, et n’ont virtuellement aucune vĂ©ritable valeur.

Essayez de rendre (ou de faire de) vos dates inspirantes et instructrices. Cela ne veut va dire que vous deviez Ă©tudier l’archĂ©ologie ou l’histoire ou autre chose comme cela, pour une date. Mais vous devriez au moins apporter quelque chose d’enrichissant pour l’autre personne et l’autre personne fasse la mĂȘme chose pour vous tout aussi bien. Faites tout ce que vous pouvez pour accroitre votre bagage de connaissance lorsque vous en avez la chance. Vous pourrez ainsi en apprendre plus au sujet de votre date.

L’éducation et la rĂ©crĂ©ation sont deux importants aspects de tout enseignement. Les enseignants comprennent ces besoins, et cela ne devrait pas s’arrĂȘter lorsque l’école est terminĂ©e et que le dating commence.

Aussi, assurez-vous d’ĂȘtre Ă  l’aise (bien avec vous-mĂȘme) et de profiter agrĂ©ablement de occasions de connaitre les autres. Rappelez-vous encore que, comme vous commencez Ă  dater, votre focus ne doit pas seulement d’ĂȘtre trop sĂ©rieux avec les autres, mais aussi d’avoir du bon temps dans une activitĂ© avec une personne du sexe opposĂ©e.

La personnalité

DĂ©velopper votre personnalitĂ© est un autre bĂ©nĂ©fice merveilleux du dating, et cela devrait ĂȘtre un de vos buts. Comme vous datez avec plusieurs diffĂ©rentes personnes, vous rencontrez non seulement diffĂ©rents personnalitĂ©s, mais vous apprenez Ă©galement Ă  les connaitre. Comme vous passez du temps Ă  parler, Ă©couter, Ă©changer avec diffĂ©rents individus, vous observerez aussi diffĂ©rents aspects de leur personnalitĂ©, et vous apprendrez aussi comment rĂ©pondre avec sagesse, dĂ©licatesse et politesse avec ces diffĂ©rents caractĂšres. MĂȘme si vous pouvez conclure que vous ne voulez pas dater sĂ©rieusement une personne particuliĂšre, vous bĂ©nĂ©ficierez beaucoup de rencontrer plusieurs autres personnes, et vous noterez probablement certains caractĂšres et traits de personnalitĂ©s que vous serez plus attirĂ©s et dont vous aimerez approfondir et mieux connaitre.

Apprenez Ă  vous sentir bien, Ă  ĂȘtre Ă  l’aise, en prĂ©sence et en compagnie d’une personne de sexe opposĂ©. Naturellement, vous serez attirĂ© par certaines personnalitĂ©s, ou caractĂšres, mais soyez quand mĂȘme ouvert Ă  tous les diffĂ©rentes personnes, afin de ne pas crĂ©er de malaises. Cherchez des situations non familiĂšres ou ordinaires, et planifiez des dates qui vous forceront Ă  communiquer, Ă  vous exprimer et Ă©changer avec l’autre personne. Chaque ĂȘtre humain a quelque chose Ă  offrir aux autres.

Malheureusement, la sociĂ©tĂ© d’aujourd’hui semble ĂȘtre dans une continuelle «guerre des sexes»! À cause de l’importance exagĂ©rĂ©e de la psychologie moderne et de la faussetĂ© durable (et bien imprĂ©gnĂ©e) de l’enseignement de la thĂ©orie de l’évolution, il existe maintenant une sorte de mystĂšre profond entre les hommes et les femmes. Les deux sexes croient sincĂšrement qu’ils ne peuvent rĂ©ellement pas se connaitre l’un l’autre
 C’est outrageusement faux! De plus, cela facilite Ă  quiconque, de dire Ă  la personne de l’autre sexe : «Tu ne me comprends pas!»

Demandez-vous, posez-vous la question : Est-ce que Dieu aurait crĂ©Ă© les hommes et les femmes d’une maniĂšre qu’ils ne puissent se comprendre l’un l’autre? Dieu ne l’a pas voulu. Mais l’évolution, OUI! Les psychologues et les soi-disant experts ne sont pas capables de comprendre les diffĂ©rences les plus cruciales entre les hommes et les femmes, parce qu’ils ignorent le livre d’instructions de Dieu, la Bible, mais vous, vous le pouvez!

Cependant, soyez prudents de ne pas prendre pour acquis que vous en savez toutes les rĂ©ponses. Cherchez Ă  comprendre le sexe opposĂ©. Apprendre Ă  diffĂ©rencier diffĂ©rents types de personnes, vous aidera Ă  comprendre les diffĂ©rences psychologiques entre les hommes et les femmes, et cela sera d’une trĂšs grande valeur lorsque viendra le temps de vous marier.

En plus d’apprĂ©cier les diffĂ©rences anatomiques, apprenez Ă  distinguer, reconnaitre et voir les nombreuses autres diffĂ©rences agrĂ©ables entre les hommes et les femmes. Aussi, soyez prudent pour ne pas stĂ©rĂ©otyper «tous les hommes» ou «toutes les femmes» en des classes de personnes qui ne s’appliquent pas rĂ©ellement en gĂ©nĂ©ral.

Les hommes ont Ă©tĂ© crĂ©Ă©s pour comprendre les femmes. Autrement, comment pourraient-ils guider, pourvoir, servir, aimer une femme pour la vie? Et l’aider Ă  atteindre son plein potentiel humain? De la mĂȘme maniĂšre, une femme doit aussi comprendre, aimer, aider son mari, ou mĂȘme l’inspirer. S’ils ne peuvent se comprendre mutuellement, comprendre le rĂŽle de l’autre, comment pourraient-ils travailler, croitre ensemble vers un mĂȘme but? Avoir du succĂšs en Ă©duquant et pourvoyant aux besoins de chacun de leurs enfants dans la famille Ă  l’intĂ©rieur du mariage?

MĂȘme Ă  cause des diffĂ©rences Ă©videntes entre les hommes et les femmes, il n’y a aucune raison qu’il y ait une absence, ou un manque de comprĂ©hension et ou de communication entre eux.

Malheureusement, l’APPARENCE EXTÉRIEURE est souvent le seul facteur dĂ©terminant pour choisir une personne pour une date. Si une personne est physiquement attirante, il ou elle semble avoir une bien meilleure chance de dater les autres (la prĂ©somption que la personnalitĂ© et le caractĂšre de cette personne soient aussi attirants). Cependant, cela met aussi l’accent sur le cĂŽtĂ© physique seulement, et la voie de prendre Ă©goĂŻstement au lieu de la voie de donner altruĂŻstement. TrĂšs souvent, les personnes «ordinaires», ayant une apparence «moyenne», (celles qui ne se concentrent pas sur la beautĂ© physique seulement), ce sont celles-lĂ  qui ont les plus belles personnalitĂ©s, les plus beaux caractĂšres, qui ont le moins de vanitĂ©! C’est parce qu’elles n’ont pas passĂ© leur vie Ă  se concentrer sur elles-mĂȘmes et leur apparence extĂ©rieure, mais elles ses sont concentrĂ©es sur l’apparence intĂ©rieur et le bien ĂȘtre des autres.

Une bonne personnalitĂ© implique un regard positif sur la vie. Cela inclus un vĂ©ritable intĂ©rĂȘt dans les autres et leurs besoins, ayant un bon sens de l’humour, de l’enthousiasme et une capacitĂ© Ă  s’adapter Ă  diffĂ©rentes personnalitĂ©s, caractĂšres et situations. Une personne ayant une bonne personnalitĂ© est versatile, flexible, capable d’interagir avec toutes sortes de gens ayant toutes sortes d’intĂ©rĂȘts.

La pratique de «frĂ©quenter rĂ©guliĂšrement (une seule personne)» ne dĂ©veloppe pas aussi bien la personnalitĂ© d’un individu que de frĂ©quenter Ă  l’intĂ©rieur d’un groupe, diffĂ©rentes personnalitĂ©s et caractĂšres. Et lorsque cette pratique (de frĂ©quenter une seule personne) dĂ©bute trĂšs tĂŽt dans la vie d’une personne, une merveilleuse opportunitĂ© est perdue. Comme nous venons de l’expliquer, avoir un ami rĂ©guliĂšrement, coupe la chance Ă  une personne de dĂ©velopper beaucoup plus son caractĂšre, sa personnalitĂ© et ses expĂ©riences sociales avec une personne de l’autre sexe. La personnalitĂ© d’une personne devrait ĂȘtre vibrante, pleine de vie et intĂ©ressante, au point de resplendir du charisme. Le fait de se contraindre Ă  connaitre une ou deux autres personnalitĂ©s et caractĂšres, restreint et n’aide sĂ»rement pas au dĂ©veloppement trĂšs important de la personnalitĂ©.

Vous trouverez que, plus vous datez, certaines personnalitĂ©s vous attireront plus que d’autres. Certains attributs, certaines qualitĂ©s ou points d’intĂ©rĂȘts, vous seront automatiquement plus pu moins attirants. Vous dĂ©couvrirez comment les autres voient les passe-temps, l’habillement, les Ă©vĂ©nements mondiaux, etc. Et vous Ă©largirez votre vision et connaissance des autres!

Lorsque vous datez (rencontrez, ayez un rendez-vous), essayez d’ĂȘtre gentil, respectueux, poli et ayez de la considĂ©ration pour l’autre personne (soyez naturel, ne projetez surtout pas une fausse image de ce que vous n’ĂȘtes pas!). Ce sont-lĂ  des traits de caractĂšre qui dĂ©finissent votre personnalitĂ©, et ils peuvent certainement ĂȘtre amĂ©liorĂ©s et amplifiĂ©s. Le dating est une opportunitĂ© extraordinaire pour dĂ©velopper ces importants caractĂ©ristiques.

Enfin, le dating est une extraordinaire opportunitĂ© pour vous changer vous-mĂȘmes, ou pour vous amĂ©liorer vous-mĂȘmes (votre personnalitĂ©!). C’est aussi, en partie, une activitĂ© positive pour dĂ©velopper votre caractĂšre. Et ces deux aspects sont des parties intĂ©grales de chaque personne, en fait, cotre caractĂšre est invariablement liĂ© et une dĂ©monstration claire de votre personnalitĂ©, et vice-versa.

DĂ©terminez de devenir et d’ĂȘtre une meilleure date, le rĂ©sultat sera d’amĂ©liorĂ© votre personnalitĂ© et votre caractĂšre!

La bonne Ă©tiquette sociale

MĂȘme un bref regard Ă  la majoritĂ© des jeunes gens aujourd’hui dĂ©montre combien la plupart d’eux manque amĂšrement de ces qualitĂ©s : le respect, la reconnaissance, la dignitĂ©, le respect pour la propriĂ©tĂ© des autres, le dĂ©corum et bien d’autres domaines de comportement. Plusieurs sont rudes, et mĂȘme impolis et grossiers lorsqu’il est question de bonnes maniĂšres et d’étiquettes. Et cela est vrai en gĂ©nĂ©ral dans la gĂ©nĂ©ration d’aujourd’hui. La bonne nouvelle est que tous peuvent continuellement s’amĂ©liorer et changer pour le mieux en ce qui concerne le dating et les relations sociales en gĂ©nĂ©ral.

Le comportement social acceptable et dĂ©sirable reprĂ©sente et dĂ©montre une application spĂ©cifique des lois altruistes d’amour de Dieu. Ces lois sont basĂ©es sur le respect envers les autres.

La Bible enseigne que : «La charitĂ© (l’amour) est patiente, elle est pleine de bontĂ©; la charitĂ© n'est point envieuse; la charitĂ© ne se vante point, elle ne s'enfle point d'orgueil, elle ne fait rien de malhonnĂȘte, elle ne cherche point son intĂ©rĂȘt, elle ne s'irrite point, elle ne soupçonne point le mal, elle ne se rĂ©jouit point de l'injustice, mais elle se rĂ©jouit de la vĂ©ritĂ©; elle excuse tout, elle croit tout, elle espĂšre tout, elle supporte tout» (1 Cor. 13 :14-17).

Essayez de faire votre but de : «Ne faites rien par esprit de parti ou par vaine gloire, mais que l'humilitĂ© vous fasse regarder les autres comme Ă©tant au-dessus de vous-mĂȘmes» (Phil. 2 :3). Le fait de donner aux autres les rend heureux, encouragĂ©s et inspirĂ©s et les aide Ă  sentir «spĂ©cial». Dans l’art du dating, les petites choses (actions ou intentions) ont souvent beaucoup de signification.

Efforcez-vous d’ĂȘtre un gentleman ou une lady, dans tous les nombreux autres aspects du dating et de la vie en gĂ©nĂ©ral, cela exige de la pratique. Vous pouvez Ă©tudier l’étiquette en lisant des livres, ou en visitant certains web sites. Ignorez ceux qui vous regardent comme si vous Ă©tiez restĂ©s accrocher au passĂ©. Vous aurez Ă  apprendre Ă  ouvrir des portes, aider les autres Ă  trouver un siĂšge, aider votre date Ă  enfiler son manteau, et bien d’autres façons d’ĂȘtre attentif aux besoins des autres.

Lors d’une date, le vrai gentleman sera toujours prĂȘt Ă  payer la facture au restaurant, et la vraie lady, reconnaissante, et non vice-versa.

Souvent, la meilleure façon d’apprendre est par l’exemple, observez les couples ĂągĂ©s, les maris et leurs Ă©pouses, et notez comment les deux personnes du couples interagissent rĂ©ciproquement l’un envers l’autre et envers les autres gens. Par ce moyen trĂšs simple, vous y trouverez une mine d’or d’exemples et de suggestions pour la bonne Ă©tiquette et les bonnes maniĂšres. Vous apprendrez comment agir et comment ne pas agir Ă  l’égard des autres. Profitez de vos annĂ©es scolaires pour vous amĂ©liorer et pour dĂ©velopper vos attitudes sociales.

Et comme vous Ă©largissez et dĂ©veloppez vos attitudes sociales positives avec grĂąces et exemplaritĂ©, vous aurez du succĂšs et du plaisir dans votre dating et vous rendrez les autres aussi heureux et plus confortables dans votre prĂ©sence. Travaillez-y pour ĂȘtre un exemple inspirant dans un Ăąge (une Ă©poque, ne gĂ©nĂ©ration) ne connaissant plus ce qu’est la bonne Ă©tiquette (Matt. 5 :16).

Maintenant, vous comprenez mieux les buts de base pour le dating :

  • DĂ©velopper votre personnalitĂ©,
  • Édifier un caractĂšre,
  • Apprendre des autres,
  • Croitre socialement dans le respect des autres,
  • Avoir du plaisir en apprenant et se dĂ©veloppant,
  • Accroitre son expĂ©rience en communication,
  • Comment communiquer et interagir avec les autres.

Comme les annĂ©es d’adolescence passent, le dating pourvoit une excellente et merveilleuse opportunitĂ© pour apprendre beaucoup d’information au sujet du sexe opposĂ©. Cela augmentera grandement votre capacitĂ© un jour pour dĂ©couvrir la personnalitĂ© avec laquelle vous passerez votre vie d’adulte et fonder une famille.

Chapitre Sept – L’art du courtship (faire la cour ou courtiser) : dĂ©velopper une relation sĂ©rieuse

À ce moment du livre, je (l’auteur, David C. Pack) crois que cela serait utile de vous raconter la maniĂšre que j’ai rencontrĂ© ma premiĂšre (et dĂ©funte) Ă©pouse, et les circonstances qui nous conduisirent Ă  notre engagement et notre mariage.

Au mois de FĂ©vrier 1971, j’étais Ă  quatre mois de ma graduation de l’Ambassador College (CollĂšge Ambassadeur), de PasadĂ©na, Californie. Il semblait que j’allais ĂȘtre assignĂ© dans le ministĂšre de JĂ©sus Christ. J’avais passĂ© tous mes Ă©tĂ©s prĂ©cĂ©dents, durant mes annĂ©es de Junior et de SĂ©nior du CollĂšge Ambassadeur, en servant dans la congrĂ©gation d’Indianapolis, Indiana. Pour ĂȘtre plus efficace dans cet appel Ă  plein temps dans l’Église de Dieu, je savais que je devais me marier.

Mais, je venais tout juste de terminer une relation qui n’avait Ă©tĂ©, finalement, qu’une terrible perte de temps, malgrĂ© les nombreux mois que j’y avais consacrĂ©s. Ce ne fut qu’une expĂ©rience inutile et vide de leçons. Je me questionnais et je cherchais oĂč j’avais fait des erreurs, ce que j’avais oubliĂ© ou pas fait des choses correctement durant cette relation. La femme dont je m’étais intĂ©ressĂ©, se rĂ©vĂ©la ĂȘtre trĂšs immature. Elle aurait Ă©tĂ© pour moi un trĂšs mauvais choix de vie, une terrible erreur. Mais, parce que j’avais Ă©tĂ© si intensĂ©ment impliquĂ©, j’étais alors complĂštement aveugle et ne pouvait rien voir jusqu’à ce que cette relation se termine.

Je dĂ©cidai alors, immĂ©diatement, de chercher conseil auprĂšs d’un membre de la facultĂ© qui Ă©tait aussi un ministre sĂ©nior. Il discerna rapidement que je n’avais pas rĂ©ellement cherchĂ© la direction et les conseils de Dieu dans le choix d’une partenaire (une future conjointe). J’avais fait MON choix, sans ĂȘtre certain que c’était aussi le choix DE Dieu. J’allai directement au dortoir (oĂč je demeurais au CollĂšge) et je commençai un jeĂ»ne de 48 heure (sans prendre d’eau ni nourriture), accompagnĂ© de beaucoup de priĂšres et d’études bibliques. C’était trĂšs clair pour moi, que ce ministre avait vu juste, je n’avais pas cherchĂ© Ă  connaitre la volontĂ© ni le conseil de Dieu dans cette affaire. Mais, j’avais pris pour acquis que ce l’était.

AprÚs avoir réalisé cela, je décidai de toujours chercher conseil auprÚs de Dieu à partir de cette expérience et sur toutes les futures occasions, peu importe lesquelles!

En l’espace de quelques semaines, je me fis une liste de plusieurs personnes graduĂ©es du CollĂšge que je devais avoir au moins une date avec chacune d’elles. Et cette fois-ci, j’étais dĂ©terminĂ© Ă  prendre le temps nĂ©cessaire, Ă  aller lentement, Ă  me donner du temps pour ĂȘtre absolument certain si Dieu me guidait dans ma recherche vers une personne particuliĂšre, si, il devrait y avoir une deuxiĂšme et mĂȘme une troisiĂšme date, ou plus. Je dĂ©cidai avant tout que, peu importe combien intĂ©ressĂ© je puisse ĂȘtre aprĂšs une premiĂšre date, je devais attendre au moins trois semaines jusqu’à la rencontre suivante. Environ une semaine plus tard, j’avais ma premiĂšre date : 13 heures de purs plaisirs Ă  glisser sur la neige, avec la femme qui devint mon Ă©pouse et la mĂšre de nos trois enfants.

Elle Ă©tait un peu plus ĂągĂ©e que je ne l’étais, elle avait plus de maturitĂ© et possĂ©dait plus d’expĂ©riences que toutes celles de mes premiĂšres dates et relations que j’avais expĂ©rimentĂ©es. Je connaissais cette jeune femme superficiellement, depuis quelques annĂ©es (elle Ă©tait une Ă©tudiante sĂ©nior et j’étais alors un dĂ©butant en premiĂšre annĂ©e du CollĂšge). Je n’avais aucune idĂ©e qu’elle fut un parfait «match» pour moi! Je ne sais pas pourquoi l’idĂ©e de la dater ne m’a jamais frappĂ© auparavant
 À tout Ă©vĂ©nement, j’avais dĂ©cidĂ© dĂšs le tout dĂ©but de mes activitĂ©s de dating, d’y aller lentement, de prendre tout le temps afin de permettre Ă  Dieu de me montrer si cette personne Ă©tait un match pour moi, ou non. Ainsi, je m’assurais que Dieu nous «rapprochait ensemble». Il est le meilleur Matchmaker que vous ne puissiez jamais avoir, dans ce genre d’importante dĂ©cision, qui nous affectera le reste de toute notre vie!

Cela arriva il y a plus de 33 ans, trois enfants, et de nombreux petits-enfants naquirent de ce mariage, je n’ai jamais eu aucun regret. Encore et encore, et en de trĂšs nombreuses façons et occasions, nous avons vu la main de Dieu dans notre mariage, Il nous a guidĂ©, soutenu, enseignĂ©, bĂ©ni, protĂ©gĂ©, Il ne nous a jamais abandonnĂ©!

Inclure Dieu dans votre vie

Vous aussi, vous pouvez apprendre la leçon que j’ai apprise, sans les angoisses. MĂȘme si nous avons dĂ©jĂ  couvert les buts de base du dating, nous n’avons pas encore couvert en dĂ©tail le besoin vital d’ĂȘtre proche de Dieu durant tout le processus. Il dĂ©sire ardemment vous aider et vous guider lors de votre expĂ©rience de dating, Il le fera, si vous Lui demandez sincĂšrement et rĂ©guliĂšrement et que vous Lui permettiez, et surtout, que vous suiviez Ses conseils.

Tous les ĂȘtres humains ont besoin de sagesse, et ils ont Ă©tĂ© crĂ©Ă©s pour fonctionner correctement lorsqu’ils l’utilisent, dans chaque situation. La sagesse vient de Dieu. Si vous Le cherchez, Il satisfera tous vos besoins par de sages et parfaites rĂ©ponses (Luc 11 :9-13). Aussi, essayez d’inclure le passage suivant dans vos priĂšres quotidiennes : «Si quelqu'un d'entre vous manque de sagesse, qu'il la demande Ă  Dieu, qui donne Ă  tous simplement et sans reproche, et elle lui sera donnĂ©e» (Jac. 1 :5).

La bonne sorte de dating est un processus basĂ© directement sur les principes divins. Il n’y a pas de lois ou de commandements spĂ©cifiques pour chaque question ou circonstance survenant dans la vie. La Bible n’a pas Ă©tĂ© Ă©crite pour rĂ©pondre Ă  chaque question que l’esprit humain puisse avoir au sujet de chaque problĂšme. Autrement, ce serait un livre avec des millions de mots au lieu des 750,00 mots, approximativement, qu’il contient actuellement. De nombreux aspects de la vie sont clairement abordĂ©s Ă  travers la loi, la Bible est un livre vivant (HĂ©b. 4 :12), Ă©crit d’une façon que les principes clairs et les lignes de conduites peuvent ĂȘtre trouvĂ©s et appliquĂ©s Ă  toutes les dĂ©cisions importantes de la vie.

Priez au sujet de vos dates avant de partir, et pas seulement pour les plus importantes! Salomon a Ă©crit : «Confie-toi en l'Éternel de tout ton coeur, et ne t'appuie pas sur ta sagesse; Reconnais-Le dans toutes tes voies, et Il aplanira tes sentiers» (Pro. 3 :5-6). AprĂšs chaque date, demandez Ă  Dieu de vous aider Ă  voir ce que vous pourriez apprendre et changer, puis demandez-Lui de vous aider Ă  vous amĂ©liorer pour la prochaine Ă©tape.

Ne permettez pas Ă  vos amis, Ă  vos proches, ou Ă  quelque autre personne de ce monde Ă  vous influencer pour dater selon leur façon. Soyez sur vos gardes, et demandez Ă  Dieu de vous donner une bonne et claire perspective. Personne de sain d’esprit ne dirait : «tout va bien, je peux maintenant continuer par moi-mĂȘme, sans l’aide de Dieu!»

Mais Dieu n’est pas la seule personne que vous devez inclure directement dans le processus du dating et du courtship! DĂ©pendamment de votre Ăąge, il est aussi fondamental que les parents soient impliquĂ©s, Ă  un certain degrĂ©, dans les dĂ©cisions importantes du dating.

Parents impliqués dans le processus

Une idĂ©e qui est aussi une pratique commune Ă  tous les adolescents pour les dates et le courtship aujourd’hui, est : «Ne jamais laissĂ© les parents et les personnes plus ĂągĂ©es se mĂȘler de nos affaires ni de se tenir avec eux (surtout lors du dating et du courtship)!» Cependant, rappelez-vous que les parents ont les intĂ©rĂȘts de leurs enfants Ă  cƓur. MĂȘme s’ils n’ont pas besoin qu’on leur dise tous les petits dĂ©tails des sorties de leurs enfants, les parents qui aiment leurs enfants (malheureusement, ce ne sont pas tous), devraient gĂ©nĂ©ralement ĂȘtre tenus au courant.

La sociĂ©tĂ© d’aujourd’hui promeut l’antagonisme entre les jeunes gens et leurs parents, ce qui est souvent appelĂ© «le faussĂ© des gĂ©nĂ©rations», et cette hostilitĂ© implique le fait de regarder tous les adultes comme «l’ennemi». Pire, les figures d’autoritĂ© de toutes sortes, semblent portĂ©es le titre «de super-ennemi»!

Le fossĂ© des gĂ©nĂ©rations est maintenant devenu un champ de bataille entre les parents et leurs adolescents. Le 5Ăšme commandement (et c’est un COMMANDeMENT, un ordre!), se lit comme suit : «Honore ton pĂšre et ta mĂšre» (Ex. 20 :12; Deut. 5 :16). Mais, des millions de jeunes gens aujourd’hui dĂ©montrent peu ou pas de respect aux personnes qui les ont engendrĂ©s dans ce monde, et qui les ont nourris, habillĂ©s, et enseignĂ©s. Ils sont trop occupĂ©s Ă  se sentir incompris, lorsqu’en fait, leurs parents les comprennent trĂšs bien.

Aucun parent ne veut que leurs enfants apprennent les leçons de la dure façon. Si les enfants (ou les adolescents) refusent les conseils de leurs parents, c’est la voie qu’ils choisissent, s’assurant un futur de dures leçons Ă  apprendre et beaucoup d’erreurs dont ils auront Ă  rĂ©parer plus tard, plus de souffrances inutiles, et de pertes de temps prĂ©cieux, et possiblement une grande perte de bonheur qu’ils ne pourront malheureusement rĂ©cupĂ©rer (lisez Pro. 13 :13-16).

Combien de fois avez-vous entendu vos parents dire : «Quand j’avais ton Ăąge, je croyais tout savoir!»? Cependant, les adolescents ignorent cela, et ils agissent de la mĂȘme maniĂšre, comme s’ils savaient tout! Les jeunes gens croient souvent que leurs parents ne comprennent pas leurs besoins, ni leurs circonstances. Mais, la rĂ©alitĂ© est que : «Ce qui a Ă©tĂ©, c'est ce qui sera, et ce qui s'est fait, c'est ce qui se fera, il n'y a rien de nouveau sous le soleil» (Éccl. 1 :9). Tous les parents Ă©taient auparavant un adolescent. Ils ont expĂ©rimentĂ© toutes les phases de l’adolescence.

Jeunes gens, Ă©coutez attentivement vos parents. Puisez dans leurs connaissances et leurs expĂ©riences. Demandez-leur leurs avis sur presque tout. RĂ©flĂ©chissez Ă  leurs conseils, leurs avis, et prenez avantage de leurs nombreuses annĂ©es d’expĂ©riences. Informez-vous au sujet du dating et du courtship auprĂšs d’eux au lieu d’écouter ce que vos amis ont Ă  dire sur ces sujets. Dans un monde coupĂ© de Dieu, les proches et les amis ne peuvent offrir, ou que trĂšs peu, les bons avis!

Qu’est-ce qui fait une bonne date?

Tout le monde dĂ©sire et veut que chacune de leur date se passe bien, qu’elle soit rĂ©ussie, plaisante et mĂ©morable. Il y a certains ingrĂ©dients essentiels pour une bonne date que tous devraient s’efforcer d’inclure.

Le mode de vie rapide d’aujourd’hui affecte presque tous les gens. Le stress engendrĂ© par ce mode de vie fait parti de la routine quotidienne pour la trĂšs grande majoritĂ© partout dans ce monde, semblant crĂ©er Ă  l’occasion une tension nerveuse palpable, dans l’air. Les premiĂšres dates peuvent ĂȘtre des expĂ©riences trĂšs stressantes, spĂ©cialement les dates faites en solitaires (hors d’un groupe supervisĂ©). Avant la date, les hommes et les femmes sont stressĂ©s au sujet de leurs apparences, de ce qu’ils diront, de la façon qu’ils rĂ©agiront. Et il y a ce stress au sujet de mĂȘme demander une date. Mais, soyez rassurĂ©s, la date ne se dĂ©roulera probablement pas parfaitement! Toutefois, avoir la bonne attitude, la bonne perspective, accroitra grandement les chances de succĂšs.

Une des meilleures façons de crĂ©er une atmosphĂšre relaxe, dĂ©tendue, est d’utiliser un peu d’humour pour briser la glace. Mais, assurez-vous que cet humour est pur, clair, sans sous-entendu malveillant ou impropre, et qu’il soit de bon aloi, mature. Il y a des gens qui considĂšrent «drĂŽle» d’agir continuellement d’une maniĂšre immature, (parce qu’ils ne le voient pas sous ce rapport), mais cela repousse invariablement les autres matures. Évitez de trop utiliser l’humour!

Comme les hommes et les femmes deviennent plus ĂągĂ©s, il y a une tendance naturelle Ă  regarder de futurs conjoints potentiels dans toutes les dates. Une certaine attitude «d’analyse automatique» peut se dĂ©velopper Ă  chaque fois que l’occasion se prĂ©sente. Cette attitude peut sournoisement et involontairement pousser l’une des personnes Ă  vouloir «changer» l’autre. Sachez que cela ne fonctionne pas (JĂ©r. 13 :23), on ne peut changer les autres, et c’est trĂšs mal placĂ© d’offrir des suggestions de toutes sortes dans le but de changer une autre personne, surtout lors des toutes premiĂšres dates. Une possible relation peut ĂȘtre anĂ©antie en un instant si vous ignorez cet avis. Le seul moment pour offrir des conseils ou des suggestions est beaucoup plus tard, et seulement s’ils sont demandĂ©s par la personne.

Concentrez les premiĂšres dates sur les principes discutĂ©s au chapitre prĂ©cĂ©dent au lieu d’essayer de jouer Ă  une sorte de «quiz» avec l’autre personne. Les deux personnes profiteront de la date beaucoup plus s’ils apprennent Ă  mieux se connaitre mutuellement. Cet objectif est presqu’inexistant dans le dating aujourd’hui. Essayez d’en faire votre objectif dans toutes vos dates, et comme nous l’avons expliquĂ©, le choix de l’environnement doit ĂȘtre inspirant et conduire Ă  la conversation.

Comme nous l’avons aussi mentionnĂ© plus tĂŽt, quelques uns sentent que cela leur est impossible de comprendre le sexe opposĂ©. Comme vous avez vu, ce n’est simplement pas vrai. Le dating devrait ĂȘtre un temps pour connaitre ce que (et comment) pense la personne du sexe opposĂ©. Assurez-vous d’avoir l’esprit ouvert avec l’autre personne et de bien la comprendre sans avoir Ă  deviner, supposer ou imaginer quoi que ce soit Ă  propos de l’autre personne.

Il est essentiel, spĂ©cialement pour les filles, de se sentir confortable, Ă  l’aise, en sĂ©curitĂ© lors d’une date. Assurez-vous toujours de rendre votre date une bonne expĂ©rience enrichissante, inspirante et met Ă  l’aise l’autre personne, que ce soit dans un groupe ou seul Ă  seul avec une personne du sexe opposĂ©.

Posez des questions au sujet de l’autre personne et dĂ©montrez de l’intĂ©rĂȘt rĂ©el dans les rĂ©ponses, cela aide Ă  Ă©tablir la confiance entre les deux personnes et les met Ă  l’aise. Efforcez-vous continuellement de cultiver une attitude positive, intĂ©ressĂ©e, attentive et ouverte. Cela vous permettra de profiter aussi de votre date, et en fera une expĂ©rience mĂ©morable et riche.

Êtes-vous, vous-mĂȘme, une bonne date?

Dans la vie, il y a les optimistes et les pessimistes, et le rĂŽle que vous choisirez fera une Ă©norme diffĂ©rence dans l’apprĂ©ciation de votre date. Attendez-vous (anticipez) Ă  avoir du bon temps lors de vos dates. Soyez enthousiaste (avec sincĂ©ritĂ©)! Cela laissera une bonne impression sur toutes les personnes que vous daterez. Gardez Ă  l’esprit, (soyez conscient) de L’IMAGE que vous laissez, rappelez-vous toujours qu’il y a plus que des dĂ©sirs et des plaisirs sexuels.

Bien entendu, si vous pratiquez le premier but Ă  chaque date, celui de vous assurez que les autres ont du bon temps, cela fera certainement, de vous, une bonne date. Soyez considĂ©rer envers les autres. Demandez-leur ce qu’ils leur feraient plaisir, ce qu’ils aimeraient faire, ou de ce qu’ils aimeraient parler. (Prenez encore note, vous les hommes, vous devez ĂȘtre prĂȘts Ă  agir comme un leader lorsque cela se rĂ©vĂšle nĂ©cessaire.)

Une bonne date commence par la prĂ©paration et la maniĂšre que vous vous y prĂ©parez. Votre habillement parle plus fort que vous, il dĂ©montre quel genre de date vous serez, et quel genre de personne vous ĂȘtes.

La trĂšs grande majoritĂ© des gens qui suivent la mode, en sont gĂ©nĂ©ralement esclaves. Dans le passĂ©, suivre la mode impliquait le fait de paraitre propre et bien habillĂ© (un vieux mot de cette Ă©poque : endimanchĂ©), les cheveux trimĂ©s, la barbe rasĂ©e et de bien se tenir autant que possible. Les tendances modernes requiĂšrent virtuellement que les gens passent des heures devant un miroir Ă  crĂ©er soigneusement une image exceptionnelle. Le but, spĂ©cialement parmi les hommes, incluant aussi les femmes, est justement de crĂ©er une image EXCEPTIONNELLE qui se dĂ©marque de toutes les autres! Plusieurs vont mĂȘme jusqu’à porter leur «look» Ă  choquer, comme porter des pantalons trop grands, usĂ©s jusqu’à en voir la peau en dessous, trop courts ou trop longs, sans bretelles ni ceintures, des chandails (t-shirts) trop grands, des couleurs qui s’opposent et ne s’harmonisent pas, des coupes de cheveux bizarres, et de toutes couleurs, ayant des tatouages partout sur leur corps, et des bijoux perçant leur peau, etc.

Cette mode tendance fut presqu’entiĂšrement Ă©tablie par des rock stars et des membres de gangs de rue, qui essayaient de maximiser les effets chocs de leur apparence, destinĂ©s Ă  attirer l’attention sur eux-mĂȘmes. Plusieurs s’efforçaient (et mĂȘme encore aujourd’hui) d’ĂȘtre reconnus pour cette diffĂ©rence extrĂȘme, les identifiant de quiconque autre de toute la planĂšte!

Le but cachĂ© derriĂšre ce genre de mode, est encore suivi aujourd’hui ouvertement par des millions de jeunes gens, une mode destinĂ©e Ă  Ă©tonner les autres par des styles qui peuvent ĂȘtre dĂ©crits comme outrageux, repoussant, mĂȘme grotesque, comme s’il y avait une contestation Ă  savoir qui serait le pire «look». Étonnamment, et assez incroyablement, plusieurs personnes pensent actuellement, que cette mode n’est pas si mal Ă  la fin!

Faites attention à ceux que vous imitez (copiez)! Être un adepte convaincu et esclave de la mode (ou quelque autre habitude ou style de vie) n’est jamais bon, suivre les tendances modernes, est de prendre une mauvaise pratique et de la tourner en quelque chose de pire, voire souvent en de grandes pertes de temps, d’argent, des bonnes mƓurs, et est habituellement une pratique sensuelle (sexuelle) qui ne donne que de mauvais effets!

Rappelez-vous, les extrĂȘmes ne donnent jamais de bons effets (rĂ©sultats), et que l’équilibre, la sobriĂ©tĂ© et le bon goĂ»t sont toujours de mise. D’un autre cĂŽtĂ©, mĂȘme si vous devez toujours essayer de paraitre de votre mieux, il est nĂ©faste d’afficher une attitude vaniteuse ou orgueilleuse, telle que : «je dois paraitre le meilleur», ou «je dois ĂȘtre la plus belle», afin d’attirer le maximum d’attention. Mais, n’oubliez pas cette perspective, celle qui prĂ©sente, qui donne, Ă  l’autre personne un VRAI et bon aperçu de ce que vous ĂȘtes rĂ©ellement, et non une fausse image ou une image de ce que vous aimeriez ĂȘtre et que vous n’ĂȘtes pas.

Aussi, efforcez-vous d’ĂȘtre poli et respectueux dans toutes vos paroles et vos actions. Rappelez-vous, chaque personne peut s’amĂ©liorer en toutes choses. Par consĂ©quent, apprenez, lisez, accroissez votre niveau de connaissances, cela fera de votre date une expĂ©rience agrĂ©able et enrichissante, et surtout mĂ©morable!

Demander à quelqu’un pour une date

Il y a une bonne façon de demander Ă  quelqu’un une date, et une grande variĂ©tĂ© de ne pas demander!

Par exemple, si vous ĂȘtes en train de planifier ou d’organiser un groupe pour le dating (la planification est toujours trĂšs importante), l’opinion de ceux qui sont (et seront) impliquĂ©s pourraient ĂȘtre trĂšs utile. Souvent, les adolescents veulent faire quelque chose ensemble, et ils se rassemblent et ils ne font finalement rien! Cela se termine platement, de façon banale. À la fin, rien n’est accomplit, et cela mĂšne gĂ©nĂ©ralement vers le trouble, et c’est tout ce qui peut ĂȘtre appelĂ© «accomplit»!

Assurez-vous de planifier quelque chose avant mĂȘme de sortir ou mĂȘme de proposer une sortie (ayez quelques choix judicieux et intĂ©ressants). Le dating est une activitĂ© constructive, mentalement stimulante et plaisante lorsque cela est bien fait. Perdre son temps autour des magasins ou des commerces (aussi appelĂ©s dĂ©panneurs) ouverts tard le soir, ne bĂ©nĂ©ficiera personne de votre groupe de dating!

Si vous avez progressĂ© en solitaire seulement avec la mĂȘme date, comment pourriez-vous demander Ă  d’autres personnes pour une date (vu votre manque d’expĂ©rience ou de connaissances en ce domaine)?

PremiĂšrement, l’homme devrait toujours initier la demande pour une sortie (la date). Et il devrait ĂȘtre organisĂ© et savoir quoi faire et oĂč aller. L’invitation Ă  la date ne devrait gĂ©nĂ©ralement pas arriver par hasard ou par chance. Mais, elle devrait ĂȘtre intentionnelle et planifiĂ©e.

Les premiĂšres fois qu’un homme demande une date, peut impliquer de l’anxiĂ©tĂ©`; ou de la nervositĂ©. Mais regardez cela comme une opportunitĂ© de croitre en courage et en leadership (des caractĂ©ristiques manquantes dans les hommes aujourd’hui).

Le rĂŽle des croyances religieuses

La question des croyances religieuses jouent un rĂŽle Ă©norme dans votre choix de personnes Ă  dater. En fait, c’est le tout premier point Ă  considĂ©rer avant mĂȘme de commencer Ă  dater.

Le principe gĂ©nĂ©ral (et aussi un enseignement) pour ceux qui sont dans l’église de Dieu, est de ne pas frĂ©quenter (dater, sortir) ceux qui sont dans le monde (Jac. 4 :4 Apo. 18 :4) De plus, Amos 3 :3 demande : «Deux hommes (ou un homme et une femme) marchent-ils ensemble, sans en ĂȘtre convenus?» La rĂ©ponse ici est NON! Dieu dĂ©clare clairement : «Ne vous mettez pas avec les infidĂšles sous un joug Ă©tranger. Car quel rapport y a-t-il entre la justice et l'iniquitĂ©? Ou qu'y a-t-il de commun entre la lumiĂšre et les tĂ©nĂšbres?» (2 Cor. 6 :14). Ce passage n’offre aucune exception Ă  la rĂšgle.

Les ChrĂ©tiens doivent Ă©viter toutes les circonstances qui impliquent une relation approfondie et sĂ©rieuse avec ceux qui ont des croyances diffĂ©rentes. Cela inclus des partenaires, associĂ©s et ou amis d’affaires, d’appartenir Ă  des clubs sociaux, des organisations impliquant des fraternisations sociales, et, clairement, cette instruction est insĂ©parable de l’activitĂ© personnelle du dating et du courtship, qui conduisent inĂ©vitablement vers un joug Ă©tranger, et l’union marital, ou le MARIage (avec une personne hors de l’Église)! Actuellement, une personne qui est baptisĂ©e, convertie et qui a l’Esprit de Dieu, est prohibĂ©e (interdite) de mĂȘme dater une personne qui ne l’est pas. (Aussi, notez Rom. 8 :9, et 14).

Ceux qui sont jeunes et qui commencent Ă  dater en groupe, pourraient, en de rares occasions et en des circonstances vraiment spĂ©ciales, participer, aller, sortir avec un groupe de personnes du mĂȘme Ăąge, comme par exemple lors d’une activitĂ© scolaire.

Laissez-moi répéter un point vu plus tÎt, pour y mettre une emphase sur la raison pour laquelle vous devriez faire trÚs attention ici.

Il y eut une Ă©poque lorsque les gens parlaient de ceux qui frĂ©quentaient les mauvaises personnes, foules ou gangs. Il y a toujours eu de telles mauvaises personnes ou mauvais groupes Ă  ne pas frĂ©quenter dans toutes les Ă©coles, collĂšges, dans toutes les gĂ©nĂ©rations, sociĂ©tĂ©s, et de tous les Ăąges. Mais les choses ont radicalement changĂ©es, et pas pour le meilleur. Aujourd’hui, les mauvaises personnes Ă  ne pas frĂ©quenter incluant certains groupes, sont malheureusement devenus les SEULES personnes ou groupes! Les vrais bons amis et fiables et pouvant ĂȘtre recommandĂ©s sont trĂšs rares et presqu’inexistants! Si vous avez un tel ami, vous ĂȘtes exceptionnel!

RĂ©flĂ©chissez Ă  ceci : Vos amis, bons ou mauvais, vous influenceront. MĂȘme le meilleur des amis aura une liste de prioritĂ©s complĂštement diffĂ©rentes de ceux qui s’efforcent de vivre selon la voie de Dieu. Leurs pensĂ©es ne sont absolument pas tournĂ©es et axĂ©es sur Dieu et Son Église. Alors, soyez extrĂȘmement prudent si vous choisissez de participer occasionnellement Ă  des groupes de dating ayant des croyances religieuses diffĂ©rentes, et de permettre Ă  vos parents d’ĂȘtre les dĂ©cideurs Ă  savoir si «l’exception» dont vous voulez participer est rĂ©ellement une «exception».

Alors, si vous choisissez de dater avec des personnes de croyances religieuses diffĂ©rentes, sachez qu’ils vous influenceront. Rappelez-vous, votre esprit est dĂ©jĂ  naturellement hostile contre Dieu (Rom. 8 :7). MĂȘme s’ils ne cherchent pas volontairement Ă  vous influencer, cela arrivera lentement Ă  votre insu avec le temps. Dieu sait trĂšs bien et c’est la raison pour laquelle Il vous donne cette instruction, que vous serez, Ă©ventuellement, attirĂ© Ă  dĂ©sobĂ©ir, Ă  Lui et Ă  Ses lois (1 Cor. 15 :33).

Il y en a qui, ignorant 2 Cor. 6 :14 : «Ne vous mettez pas avec les infidÚles sous un joug étranger. Car quel rapport y a-t-il entre la justice et l'iniquité? Ou qu'y a-t-il de commun entre la lumiÚre et les ténÚbres? ». Plusieurs personnes pointent à 1 Cor. 7 :14 : «Car le mari non-croyant est sanctifié par la femme, et la femme non-croyante est sanctifiée par le frÚre; autrement, vos enfants seraient impurs, tandis que maintenant ils sont saints», et ils argumentent que ce verset justifie que les Chrétiens peuvent se marier avec des personnes non-converties.

Ce passage (1 Cor. 7 :14) n’a rien Ă  voir avec le dating ou le courting! Le contexte de ce verset fait rĂ©fĂ©rence Ă  un MARI ou Ă  une ÉPOUSE, qui a Ă©tĂ© appelĂ© Ă  la vĂ©ritĂ© APRÈS que le couple Ă©tait dĂ©jĂ  mariĂ©. Dans un tel cas, Dieu prit la dĂ©cision de n’appeler qu’un seul des partenaires de ce mariage dans Son Église. Le rĂ©sultat immĂ©diat est que l’un deux devint un conjoint non-convertit.

Dans toutes les affaires impliquant des croyances religieuses, assurez-vous d’user une grande discrĂ©tion. Si vous sentez que Dieu appelle une personne Ă  la vĂ©ritĂ©, cherchez conseil auprĂšs de vos parents ou d’un ministre avant de dater. Toutefois, assurez-vous de ne pas vous sĂ©duire vous-mĂȘmes en pensant que cette personne est sur le point de joindre l’Église. Cela n’arrive presque jamais. Plusieurs se sĂ©duisent eux-mĂȘmes par ce raisonnement.

«Mais nos croyances se ressemblent »

Une question plus compliquĂ©e se soulĂšve. Dans cet Ăąge, la grande majoritĂ© qui sont (et qui Ă©taient) de vrais ChrĂ©tiens ont maintenant compromis leurs croyances religieuses, Ă©tant devenus confus ou tiĂšde sur plusieurs doctrines dont ils avaient compris. Dans de tels cas, lorsqu’ils contemplent maintenant le mariage, les mĂȘmes principes s’appliquent comme il est indiquĂ© plus haut.

Si la personne dont vous ĂȘtes intĂ©ressĂ©e ne croit pas complĂštement en toute la vĂ©ritĂ© de Dieu comme vous, vous ĂȘtes alors en dĂ©saccord avec cette personne et vous ne pouvez pas par consĂ©quent marchez avec elle en harmonie (Amos 3 :3). Un potentiel mariage entre de telles personnes implique au moins, un joug partiel en commun. Le fait que cela est Ă  un moindre degrĂ©, est hors de propos, dĂ©nuĂ© de pertinence, et n'a aucune importance.

Essayez de comprendre, admettre et accepter cette réalité!

Comprenez ce point trùs important : Le vrai Christianisme de la Bible est beaucoup plus que juste une religion d’une personne. Le vrai Christianisme se vit 24 heures par jour, 7 jours par semaine! Et il touche et affecte toutes les facettes de la vie :

  • La vĂ©ritĂ© de ce qu’il y a aprĂšs la vie,
  • La comprĂ©hension du salut,
  • Savoir si toutes les FĂȘtes de Dieu doivent ĂȘtre observĂ©es ou non (incluant les jours saints et surtout le 4Ăšme commandement : le Sabbat! Et devrions-nous garder ou rejeter les fĂȘtes paĂŻennes!),
  • Les diffĂ©rentes lois financiĂšres de la Bible,
  • Les lois sur les viandes pures et impures,
  • Le rĂŽle des maris et des Ă©pouses dans le mariage,
  • La nature de Dieu,
  • Comprendre les prophĂ©ties,
  • Les lois de la santĂ© et de la guĂ©rison,
  • La vĂ©ritĂ© au sujet de la bonne nouvelle,
  • ·  Et beaucoup, beaucoup plus!

Il y a une comprĂ©hension reliĂ©e Ă  ces points qui s’applique ici, et elle se trouve dans virtuellement chaque mariage. La Bible enseigne qu’il y a des principes, des rĂšgles pour l’éducation des enfants, et ces rĂšgles sont diamĂ©tralement opposĂ©es Ă  ce que la sociĂ©tĂ© croit, enseigne et pratique. Pratiquer les bons principes d’éducation des enfants est un emploi Ă  plein temps, et cela implique les deux parents accomplissant chacun leur rĂŽle de parent envers leurs enfants, d’une façon organisĂ©e, coordonnĂ©e, harmonieuse et UNIE.

Si vous dĂ©cidez de vous marier avec une personne qui observe quasiment, presque, en partie, des croyances similaires, mais pas rĂ©ellement les mĂȘmes croyances, vous vous assurez que vos enfants grandiront tout en Ă©tant exposĂ© aux subtiles nuances et influences reflĂ©tant diffĂ©rentes croyances, invariablement pratiquĂ©es par ce qui est une attitude ou une position incertaine, moins engagĂ©e. Ceux qui considĂšrent un mariage avec une personne de croyances diffĂ©rentes ont des prioritĂ©s complĂštement opposĂ©es. Ce que les prophĂ©ties rĂ©vĂšlent, c’est qu’il y a beaucoup plus en jeu que ce que l’on croit!

Ne rejetez pas la religion comme «quelque chose avec laquelle on peut nĂ©gocier». Dieu interdit explicitement Ă  Ses vrais serviteurs de marier des personnes de croyances diffĂ©rentes, cette instruction est une des nombreuses vĂ©ritĂ©s que les gens ignorent. MĂȘme si certaines autres diffĂ©rences peuvent ĂȘtre nĂ©gociĂ©es, les croyances religieuses diffĂ©rentes concernant les vĂ©ritĂ©s de la Bible ne le peuvent. C’est un endroit oĂč vous ne devriez jamais faire de compromis ou de nĂ©gociation, JAMAIS!

Autre, qu’en de trĂšs rares exceptions, le dating avec des personnes d’autres croyances religieuses diffĂ©rentes (bien sĂ»r, cela ne comprend pas ceux qui sont convertis) ne devrait JAMAIS ĂȘtre fait. Les raisons et les principes dont nous avons pleinement dĂ©taillĂ©s et expliquĂ©s plus tĂŽt. Et il y a de nombreuses raisons que ce ne doit pas ĂȘtre fait (dating et courtship) avec ceux de croyances diffĂ©rentes.

Avec ce principe Ă  l’esprit, plusieurs ont fait la grave erreur Ă  pousser d’autres Ă  se faire baptiser afin de pouvoir se marier. Cela contourne, dĂ©vie la volontĂ© de Dieu et diminue (pervertie) la vraie signification de la conversion en la rendant comme une simple obligation ou dĂ©tail nĂ©gligeable nĂ©cessaire, pour un mariage dont Dieu n’est mĂȘme pas impliquĂ©! Ne vous y trompez pas, on ne se moque pas de Dieu si facilement.

Est-ce que les caresses et les baisers sont acceptables?

Nous avons dĂ©jĂ  discutĂ© des relations sexuelles prĂ© maritales, mais il y a d’autres aspects sur ce sujet dont il faut comprendre.

Nous avons aussi vu que la sociĂ©tĂ© est presqu’entiĂšrement motivĂ© par le sexe. Les influences sexuelles abondent, elles sont partout. Les hommes et les femmes sont tous deux programmĂ©s Ă  penser que le sexe est bon dans pratiquement toutes les situations ou circonstances.

Dieu crĂ©a les ĂȘtres humains mĂąles et femelles. Par extension, cela signifie qu’Il a crĂ©Ă©, voulu et planifiĂ© le mariage et la relation familiale. Et il ne peut y avoir de famille sans relations sexuelles. Comme le CrĂ©ateur et l’Auteur du sexe, Dieu dĂ©termina le milieu oĂč il devait se pratiquer, c'est-Ă -dire : le mariage (HĂ©b. 13 :4)!

Les relations sexuelles rapprochent l’homme et la femme dans le mariage, partager ces merveilleuses sensations que Dieu crĂ©a pour la relation du mariage est une des grandes bĂ©nĂ©dictions qu’Il a voulue pour le couple Ă  l’intĂ©rieur de la saintetĂ© de cette3 relation. Toute autre forme de sexualitĂ© Ă  l’extĂ©rieur du mariage est expressĂ©ment interdite, et c’est un pĂ©chĂ© (Gal. 5 :19-21).

Mais, qu’en est-il des embrassades et des caresses? Pour la grande majoritĂ© des adolescents aujourd’hui, juste la pensĂ©e que ces choses sont des pĂ©chĂ©s semble absurde. En anglais, le mot «petting» signifie pelotage, et le mot «necking» rĂ©fĂšre plus Ă  une forme de caresses ou d’attouchements corporels et sexuellement axĂ©s, ou d’embrassades passionnĂ©es, sexuellement stimulantes et excitantes. Ces activitĂ©s appartiennent au mariage, et nulle part autre, peu importe les opinions des amis ou de la sociĂ©tĂ©. RĂ©flĂ©chissez Ă  ceci : Aimeriez-vous que quelqu’un d’autre ait mis ses mains partout sur le corps de votre future Ă©pouse ou conjoint? Alors, ne mettez pas vos mains sur le corps d’une future conjointe de quelqu’un d’autre! Aussi, dans une sociĂ©tĂ©`oĂč les femmes sont beaucoup plus agressives, ce conseil s’applique aussi aux femmes.

Il n’y a que Dieu qui peut dĂ©cider ce qu’est le pĂ©chĂ©, et personne d’autre. Par ce que les ĂȘtres humains ne connaissent pas Son but magnifique pour le sexe dans le mariage, ils essaient de tordre la dĂ©finition de Dieu. (Rappelez-vous le dĂ©bat national provoquĂ© par la dĂ©claration infĂąme : «Cela dĂ©pend de la signification que vous donnĂ© au mot (le mariage)!».

Le necking et le petting en dehors du mariage ne sont pas des Ă©tapes conduisant au summum de L’AMOUR, mais plutĂŽt vers les profondeurs de la CONVOITISES! PratiquĂ© avant le mariage, ces actions augmentent les tentations pour aller plus loin sexuellement. Rappelez-vous le passage de Jacques : «Mais chacun est tentĂ© quand il est attirĂ© et amorcĂ© par sa propre convoitise. Puis la convoitise, lorsqu'elle a conçu, enfante le pĂ©chĂ©; et le pĂ©chĂ©, Ă©tant consommĂ©, produit la mort» (Jac. 1 :14-15).

Maintenant, la grande majoritĂ© de nos lecteurs comprennent que le necking et le petting conduisent Ă©ventuellement aux rapports sexuels. En fait, Dieu voulu que cela soit ainsi! Le necking et le petting sont le commencement des rapports sexuels. Croire autrement, est extrĂȘmement naĂŻf, ignorer le fait qu’aucune jeune personne et encore moins les adultes, a assez de volontĂ© ou de force intĂ©rieure pour rĂ©sister aux dĂ©sirs et Ă  l’attirance naturelle que Dieu a voulue dans le couple.

DĂ©terminer la «compatibilitĂ© sexuelle» est devenue une excuse (facile et favorite en plus d’ĂȘtre trĂšs populaire) utilisĂ©e par la presque totalitĂ© de ceux qui ne veulent qu’une relation sexuelle avant de s’engager. L’idĂ©e ici, est que les couples veulent savoir s’ils sont sexuellement compatibles, faits l’un pour l’autre, tout comme la personnalitĂ©, la perspective, les intĂ©rĂȘts, et bien d’autres, avant de se marier. Tout comme dans l’exemple de l’acheteur qui veut conduire, essayer l’automobile de son choix AVANT de l’acheter! Cette façon inconsciente de penser et d’agir dĂ©coule du rĂ©sultat d’échecs de nombreux mariages (voire des millions), qui sont attribuĂ©s Ă  une mauvaises santĂ© sexuelle dans les unions (convoitises, adultĂšres, pornographie, fornication, etc.).

Sans aucune exception, le sexe Ă  l’extĂ©rieure du mariage est du entiĂšrement Ă  la convoitise. Prendrez-vous garde Ă  la Parole de Dieu? Lui obĂ©irez-vous et garderez-vous votre virginitĂ© jusqu’au mariage, vous gardant pur et chaste comme vous le voudriez pour votre futur conjoint? Si vous le faites tous les deux, les rĂ©compenses seront incroyablement merveilleuses!

La masculinité et son rÎle dans le dating

Avant de discuter du courtship, nous devons analyser les diffĂ©rences distinctes entre les sexes. Le monde aujourd’hui en est grandement ignorant, voire mĂȘme inconscient, et, dans une sociĂ©tĂ© hautement conduite, inspirĂ©e par «l’égalitĂ© des sexes», la grande majoritĂ© des gens ne rĂ©alise pas qu’il y a des buts planifiĂ©s, commandĂ©s et ORDONNÉS PAR DIEU! Des buts ordonnĂ©s et inspirĂ©s pour les hommes et les femmes.

Si vous ĂȘtes un homme, vous ĂȘtes rĂ©ellement masculin, dans le sens que vous avez Ă©tĂ© crĂ©Ă© pour ĂȘtre un homme! À moins que vous ayez Ă©tĂ© influencĂ© ou sĂ©duit pour croire autrement par les pensĂ©es tordues, les raisonnements erratiques ou les stĂ©rĂ©otypes d’un monde confus et sĂ©duit?

Et vous les femmes, vous efforcez-vous pour ĂȘtre fĂ©minine dans le sens que Dieu l’a voulu? Ou acceptez-vous les pressions et les influences de la SOCIĂ©tĂ©? Lui permettant alors de dĂ©finir votre rĂŽle pour vous, permettant Ă  cette sociĂ©tĂ© de vous dicter ce Ă  quoi vous devez vous conformer selon ses propres standards, normes et apparences?

La vraie masculinitĂ© a Ă©tĂ© dĂ©nigrĂ©e, minĂ©e, abaissĂ©e, et dĂ©valuĂ©e Ă  toutes les occasions possibles, pendant plus d’un demi-siĂšcle. Presque tous les films et programmes tĂ©lĂ©visĂ©s dĂ©nigrent les hommes comme des «machos», ou «manquant de colonnes vertĂ©brales» et souvent remplacĂ©s ou secourus par des femmes plus compĂ©tentes et sages. Le subtil message est que les hommes sont faibles, ne fonctionnant que par instinct comme les animaux, et qui ne peuvent survivre que par l’assistance continuelle d’une femme plus intelligente qu’eux. Cette pensĂ©e se continue dans les adolescentes qui imitent leurs mĂšres et suivent leurs exemples. Les hommes sont regardĂ©s comme Ă©tant moralement faible, ayant une pauvre intelligence et manquant de caractĂšre pour prendre de bonnes dĂ©cisions, encore moins de bonnes!

D’un autre cĂŽtĂ©, les femmes sont reprĂ©sentĂ©es comme Ă©tant agressives, plus masculines que leurs contreparties. Elles sont vues comme sachant toujours quoi faire, et pour savoir manipuler les hommes afin d’en arriver lĂ  oĂč elles veulent et de leur faire faire ce qu’elles veulent tout en leur laissant croire que c’est eux qui dirigent et dĂ©cident


La force de caractĂšre et le courage sont rares dans les hommes aujourd’hui, la grande majoritĂ© Ă©tant devenus faibles et incertains. L’impact de ce que des millions de personnes regardent sur le petit Ă©cran et au cinĂ©ma affectent de plus en plus la vraie masculinitĂ©, en dĂ©possĂ©dant les hommes de leur naturel et en les rendant de plus en plus effĂ©minĂ©s. Tragiquement, depuis les annĂ©es 1960 en particulier, les hommes ont trop volontairement abdiquĂ© de leur rĂŽle de leader, laissant les femmes remplir ce rĂŽle (le vide qu’ils ont eux-mĂȘmes crĂ©Ă©). Dieu n’a jamais voulu une telle confusion. Cette situation a causĂ© beaucoup de malheur, de tensions inutiles, et Ă©normĂ©ment de frustrations dans les relations maritales. La prophĂ©tie d’ÉsaĂŻe est finalement accomplie : «Mon peuple a pour oppresseurs des enfants, et des femmes dominent sur lui...» (És. 3 :12).

Dieu a crĂ©Ă© l’homme en premier, avant la femme, et l’a placĂ© comme leader de la femme dans la relation du mariage. Mais, ceux qui accomplissaient modestement ce rĂŽle ordonnĂ© par Dieu, ont tous disparu! Ce n’est alors pas surprenant que l’index de faillite ou d’échec du mariage est Ă  son plus haut taux que jamais auparavant!

Prenez note que l’homme fut crĂ©Ă© physiquement diffĂ©rent de la femme. Il est gĂ©nĂ©ralement plus grand, plus costaud, une voix plus grave, il est plus velu et en quelque sorte plus brut (moins dĂ©licat que la femme). Il a des Ă©paules plus larges, il est aussi plus musclĂ© et une allure masculine. Le Proverbe 20 au verset 29 dit ceci : «La force est la gloire des jeunes gens (hommes)». Lorsque nous regardons attentivement Ă  la sociĂ©tĂ©, nous voyons que les hommes d’aujourd’hui souffrent d’embonpoint, et ils ne sont pas si forts. Un homme devrait toujours s’efforcer pour ĂȘtre en forme, en santĂ© et fort. Il a Ă©tĂ© crĂ©Ă© ainsi afin de pourvoir aux besoins de sa famille, et d’ĂȘtre capable de travailler fort lorsque cela est nĂ©cessaire.

D’un autre cĂŽtĂ©, 1 Pierre 3 :7 dĂ©crit les femmes comme Ă©tant «le sexe plus faible», et dont les hommes doivent «honorer (et aussi respecter)». Dans les six versets prĂ©cĂ©dant ce passage, les femmes sont dĂ©peintes comme ayant «un esprit doux et paisible», trĂšs loin de ce que la sociĂ©tĂ© produit comme modĂšle de rĂŽle!

Les diffĂ©rences entre les hommes et les femmes ne sont pas seulement physiques, mais elles existent aussi sur le plan mental et Ă©motionnel. Les hommes sont plus compĂ©titifs et plus agressifs, ils prennent gĂ©nĂ©ralement plus de risques lorsqu’ils sont confrontĂ©s Ă  des dĂ©fis. Les femmes sont habituellement plus intuitives, elles ressentent les choses Ă  un plus profond niveau. Les hommes sont gĂ©nĂ©ralement plus logiques et analytiques. Ce sont lĂ  des qualitĂ©s inhĂ©rentes Ă  chacun d’eux, des qualitĂ©s, rĂŽles et responsabilitĂ©s crĂ©Ă©s et voulus par Dieu, Dieu voulant que les hommes soient des leaders naturels dans la famille.

De plus, un homme masculin se trouve sur une base solide avec de solides principes et de solides valeurs spirituelles, et il ne désire pas abandonner ou faire des compromis avec les décisions basées sur ces (ses) valeurs morales. Il a un but et une direction, et il utilise son intelligence et des initiatives afin de prendre de bonnes décisions. Sa force est plus grande que seulement sur le cÎté physique.

La masculinitĂ© est la capacitĂ© d’ĂȘtre tempĂ©rĂ©, Ă©quilibrĂ©, d’utiliser son bon sens, et son bon jugement, et d’ĂȘtre capable de prendre des responsabilitĂ©s lorsque cela est nĂ©cessaire, tout cela semble trĂšs peu apprĂ©ciĂ©, vital et reconnu comme le rĂŽle des hommes dans ce monde d’aujourd’hui. La descente vertigineuse et rapide dans la faiblesse du rĂŽle des hommes ne fait que s’empirer et s’accĂ©lĂ©rer, par le fait qu’il n’y a plus d’exemples d’hommes rĂ©ellement masculins qui dĂ©montrent ces traits naturels de base des hommes, donc, plus de modĂšles Ă  suivre des rĂŽles pour les jeunes hommes.

Mais, vous pouvez ĂȘtre diffĂ©rents, si vous le voulez rĂ©ellement, et les vraies femmes fĂ©minines le verront et l’apprĂ©cieront, parce que c’est de cette façon qu’elles ont Ă©tĂ© crĂ©Ă©es Ă  penser!

Bien sĂ»r, ce n’est qu’un bref aperçu des nombreuses raisons que les hommes devraient toujours s’efforcer d’ĂȘtre. Distinctement diffĂ©rents des femmes.

La féminité et son rÎle dans le dating

Qu’est-il arrivĂ© Ă  la vraie fĂ©minitĂ©? Rappelez-vous, c’est le monde de Satan, et il ne veut pas que l’humanitĂ© vive selon les voies de Dieu. Comme un ĂȘtre spirituel, il n’a pas de sexe, il ne veut pas que les hommes soient masculins ni que les femmes soient fĂ©minines! Il veut la confusion dans les rĂŽles, dans tous les domaines, façons et maniĂšres que possible.

Tout comme dans sa contrepartie masculine, la vraie fĂ©minitĂ© est presque inexistante aujourd’hui. Le mouvement fĂ©ministe a conduit la sociĂ©tĂ© d’un extrĂȘme Ă  l’autre. L’humanitĂ© ayant crĂ©Ă© une expression tordue : les droits Ă©gaux pour tous!», exprimait en rĂ©alitĂ© son dĂ©sir de voir des femmes fortes rĂ©gner sur des hommes faibles (bien sĂ»r, nous parlons ici du caractĂšre), a aidĂ© Ă  renverser l’institution du mariage.

Malheureusement, tout au long de l’histoire humaine, les mĂąles ont abusĂ© des femmes (
comme un sexe plus faible). MĂȘme si l’expression : «les droits Ă©gaux pour tous» a grandement aidĂ© Ă  minimiser ces problĂšmes d’abus, une telle Ă©galitĂ© avait et a un terrible prix Ă  payer. N’ayant aucune comprĂ©hension du GOuVERNeMENT de DIEU, et aucune comprĂ©hension de la nĂ©cessitĂ© de ce gouvernement dans la famille, la sociĂ©tĂ© a produit des familles dont les maris (et pĂšres), les Ă©pouses (et mĂšres), les enfants, les grands-parents et les autres de la famille par extension, ne voient simplement pas le lien direct de la bonne comprĂ©hension des rĂŽles pour chacun des membres de la famille pour assurer l’unitĂ©, le bonheur, la paix, la prospĂ©ritĂ© dans la famille.

Le mouvement de «libĂ©ration de la femme» a aussi grandement influencĂ© et virtuellement pris en charge l’éducation des enfants. Comme rĂ©sultat, un vide Ă©norme existe maintenant, et les femmes ne sont plus enseignĂ©es la dĂ©finition de la vraie fĂ©minitĂ©, que ce soit dans la famille, l’école, la sociĂ©tĂ©, ou mĂȘme la religion.

Une vraie femme fĂ©minine veut ĂȘtre une femme. Elle ne veut pas le rĂŽle de l’homme, elle sait et comprend qu’elle ne serait pas heureuse si elle ferait quelque chose pour ce qu’elle n’a pas Ă©tĂ© crĂ©Ă©e. Dieu a intentionnellement crĂ©Ă© la femme diffĂ©rente de l’homme. La femme fĂ©minine honore l’exclusivitĂ© de son Ă©tat, de son ĂȘtre, sachant qu’elle est attirante Ă  la gent masculine. Elle comprend et respecte les diffĂ©rences que Dieu a crĂ©Ă© dans chacun des sexes.

Les femmes sont physiquement faibles et Ă©motionnellement diffĂ©rentes. Elles pleurent plus facilement et ont souvent besoin d’exprimer ouvertement leurs sentiments aux autres.

Une vraie femme fĂ©minine sait pourquoi elle a Ă©tĂ© crĂ©Ă©e. Elle comprend le rĂŽle qu’elle doit accomplir dans le mariage, comme aide pour l’homme (Gen. 2 :18). Faire, remplir, accomplir son rĂŽle, lui aide Ă  ĂȘtre heureuse.

Une femme fĂ©minine reconnait ses responsabilitĂ©s de soumission et de service. Dieu crĂ©a les Ă©pouses pour ĂȘtre heureuses lorsqu’elles se soumettent Ă  leurs maris et lorsqu’elles et accomplissent leur rĂŽle, et surtout lorsque leurs maris font de mĂȘmes. Elles savent rejeter le manque de respect de la part de la sociĂ©tĂ© qui les ridiculise les accusant d’ĂȘtre «vieux-jeu», «passĂ©-date». Elles reconnaissent que cette sociĂ©tĂ© est coupĂ©e de Dieu et misĂ©rable comme rĂ©sultat.

Si vous ĂȘtes en train d’étudier Ă  savoir comment bien pratiquer le dating, vous n’ĂȘtes pas encore mariĂ©. PrĂ©parez-vous pour le futur, et essayez de pratiquer cette façon altruiste et essentielle de penser maintenant. Faites-en une habitude de donner, de servir Ă  toutes les fois que vous en avez l’occasion et capable de le faire.

Une femme de vertu est pleine de ressource et est diligente dans tout ce qu’elle fait. Ignorez l’image (le vieux clichĂ©) populaire de la femme fĂ©minine comme une femme idiote et ignorante. C’est trĂšs loin de la vĂ©ritĂ©! Elle comprend les finances (revenus et dĂ©penses), elle s’efforce d’ĂȘtre crĂ©atrice, imaginative, et travaille dur Ă  tout ce qu’elle entreprend.

Un autre important aspect de la fĂ©minitĂ©, et presque COMPLĂ©TEment perdu de vu des filles et des jeunes femmes aujourd’hui, c’est la modestie. Êtes-vous modeste? Êtes-vous consciente de votre posture, de votre attitude, de votre apparence, le regard dans vos yeux et le ton de votre voix? Portez-vous des vĂȘtements provocateurs qui ne couvrent pas autant ce qu’ils devraient? Sachant que, lorsque vous les portez, que vous dĂ©sirez atti8rer les regards, d’ĂȘtre suggestifs et sexuellement attirants? Ou, vous habillez-vous d’une maniĂšre discrĂšte, Ă©lĂ©gante et modeste, avec dignitĂ©? Une femme devrait naturellement ĂȘtre concernĂ©e, prĂ©occupĂ©e par son apparence, et jamais d’une maniĂšre vaine (Pro. 31 :30).

Femmes, gardez fermement votre confiance sur (et en) Dieu (espĂ©rez avec une confiance ferme en Lui). L’homme doit prendre le leadership dans les dates, la femme doit rĂ©aliser et comprendre que cela exige de la vraie foi, une foi patiente, pour croire qu’un homme guidĂ© et inspirĂ© par Dieu lui sera envoyĂ©. La femme sage sait que prendre les choses entre ses mains ne peut qu’ultimement Ă©chouer. Elle doit patiemment attendre pour l’intervention de Dieu pour en sa faveur.

Êtes-vous aimable, patiente, ayant une bonne culture? PossĂ©dez-vous une personnalitĂ© attirante dont vous dĂ©veloppez continuellement? Êtes-vous continuellement heureuse et ouverte aux autres? Sinon, faites-vous des efforts pour vous amĂ©liorer?

Quel est votre BUT gĂ©nĂ©ral? Souhaitez-vous ĂȘtre la meilleure Ă©pouse possible lorsque le temps viendra pour le mariage? Appliquez ces principes de fĂ©minitĂ©. Prenez le temps pour lire, pour Ă©tudier le Proverbe 31 : le chapitre de «la femme vertueuse». Ce qui est trĂšs important, c’est que vous apprĂ©ciez le fait que vous ĂȘtes une femme! Et qu’un jour prochain, votre mari vous apprĂ©ciera pour cela!

Qu’en est-il du remariage?

Une explication importante est nĂ©cessaire Ă  ce point. Ce peut ĂȘtre votre cas de regarder pour une deuxiĂšme fois pour un conjoint. Si c’est votre cas, toutes les informations contenues dans ce livre, sont applicables. DĂ©pendamment de votre situation, de vos circonstances, et de vos raisons et conditions uniques et Ă©videntes, plusieurs de ces principes ont besoin de quelques modifications et ajustements. Mais, que vous soyez ĂągĂ©s de 25 ou 50 ans, toutes les informations sont applicables.

Les gens espĂ©rant se remarier peuvent engendrer de nombreux problĂšmes aux nouvelles relations. Ils doivent partager ces problĂšmes potentiels avec l’autre personne (aussi mariĂ©e avant) intĂ©ressĂ©e avant de s’engager et de se marier. Si c’est l’homme seulement qui ait dĂ©jĂ  Ă©tĂ© mariĂ© auparavant, c’est une sorte de problĂšme. Si c’est la femme qui ait dĂ©jĂ  Ă©tĂ© mariĂ© avant, c’est une autre sorte de problĂšme. Assurez-vous d’en discuter ouvertement afin qu’il ne reste aucune ambigĂŒitĂ© avec le conjoint prospectif. Vous n’avez pas besoin d’entrer dans des dĂ©tails hautement spĂ©cifiques ou atroces, la conversation doit ĂȘtre franche, ouverte, honnĂȘte entre vous, parlez de tous les mariages (et mĂȘme les relations Ă  long terme comme «vivre ensemble») que chacun ait pu avoir vĂ©cues et expĂ©rimentĂ©es.

Puisque vous avez dĂ©jĂ  Ă©tĂ© mariĂ©, vous devez vous demander ce qui n’a pas marchĂ© lors de votre premier mariage. Vous devez vous examiner ce qui n’a pas marchĂ© et quelles Ă©taient les fautes qui ont faites que cela n’a pas marchĂ© lors de cette premiĂšre expĂ©rience. OĂč pouvez-vous vous amĂ©liorer? Portez votre attention sur vos faiblesses et les choses que vous pouvez amĂ©liorer. Apprenez de vos erreurs passĂ©es. Lorsqu’un mariage Ă©choue, la faute est trĂšs rarement sur une seule des deux personnes. Sans aucun doute, que vous ayez Ă©tĂ© l’initiateur ou que vous ayez Ă©tĂ© le rĂ©cipient de l’action du divorce, vous avez jouĂ© un rĂŽle dans l’échec du mariage.

Enfin, vous devez aussi faire face Ă  d’autres considĂ©rations :

  • Est-ce que l’autre personne a dĂ©jĂ  Ă©tĂ© mariĂ©e?
  • L’autre personne, sera-t-elle capable de vous comprendre si vous avez dĂ©jĂ  Ă©tĂ© mariĂ©?
  • Serez-vous capable de mettre de cĂŽtĂ© votre premiĂšre relation, vos bonnes et vos mauvaises expĂ©riences (comprenant que vous dĂ©butez une toute nouvelle relation)?
  • Si la personne que vous voulez marier n’a jamais Ă©tĂ© mariĂ©e auparavant, ĂȘtes-vous prĂȘts Ă  attendre pour que cette personne en vienne Ă  s’ajuster et Ă  comprendre certains aspects du mariage avec lesquels vous ĂȘtes dĂ©jĂ  expĂ©rimentĂ©s?
  • Êtes-vous prĂ©parĂ©s Ă  reconnaitre, admettre qu’il peut y avoir des moments lorsqu’aucun de vous n’ĂȘtes sur le mĂȘme «page»?
  • Que ferez-vous lorsque cela arrivera?
  • Serez-vous prĂ©parĂ© pour ĂȘtre flexible et tolĂ©rant Ă  ce moment-lĂ ?
  • Ou bien, baisserez-vous les bras, prĂ©fĂ©rant vous sentir abattu par une diffĂ©rence d’opinion ou d’idĂ©e?

Les circonstances qui ont terminĂ© votre mariage, et le moment depuis qu’il est terminĂ©, jouent un rĂŽle. Il peut s’ĂȘtre terminĂ© pour plusieurs raisons, ayant chacune d’elle ses propres implications :

  • Votre conjoint vous a laissĂ©, vous avez laissĂ© votre conjoint (et, bien sĂ»r, une panoplie de diffĂ©rentes raisons ayant possiblement intervenu, comme l’infidĂ©litĂ©, l’alcoolisme, etc.);
  • La mort de votre conjoint par un accident;
  • La mort du conjoint aprĂšs une longue et terrible pĂ©riode de maladie;
  • La perte d’un enfant, de laquelle vous ou votre conjoint n’avez pas Ă©tĂ© capable d’admettre, ou une faillite, etc.

Voici le point : Peu importe la ou les circonstances qui sont survenues, elles doivent toutes ĂȘtre considĂ©rĂ©es, pour le meilleur ou le pire, vous en avez Ă©tĂ© affectĂ©. Ces circonstances pourraient avoir et probablement, Ă  un degrĂ© ou l’autre, auront un impact sur votre futur mariage. Mais cela ne veut pas dire qu’elles vous frapperont de plein fouet automatiquement, ou qu’elles anĂ©antiront toutes chances de succĂšs pour une prochaine relation.

Un autre facteur qui pourrait vous stimuler ou dĂ©sirer Ă  vous remarier, est la solitude. Peut-ĂȘtre avez-vous de bons souvenirs et du bonheur de l’amour que vous partagiez avec votre conjoint et qui vous pousse maintenant, prĂ©maturĂ©ment dans le remariage, vous poussant Ă  entrer dans une mauvaise relation. Faites attention de ne pas permettre Ă  la solitude de vous pousser dans un second mariage.


Et j’ai des enfants!

Aussi, dans un remariage, lorsqu’il y a prĂ©sence d’enfants, qu’ils proviennent d’une union reconnue ou non, ces enfants feront parti du remariage, vous devenez par ce fait un beaux-parents. Pouvez-vous accepter cela (peu importe l’ñge des enfants venant dans votre vie), vous prĂ©parez-vous pour cette rĂ©alitĂ©, l’accepterez-vous, mĂȘme si cela arrive plus tard dans votre vie? Tout aussi important, est-ce que votre futur conjoint acceptera, ou viendra Ă  accepter vos enfants (et peut-ĂȘtre mĂȘme vos petits-enfants)?

Essayez de connaitre les enfants de votre futur conjoint durant le dating et le courtship. Dépendamment de leur ùge, parlez avec eux de ce qui se passe entre vous deux, aidez-leur à comprendre. Mais ne leur permettez jamais de vous dicter ce que vous devez ou non de faire ou décider, encore moins de vous juger!

Il y a plusieurs facteurs compliquĂ©s tous aussi importants Ă  considĂ©rer avec la prĂ©sence d’enfants. Des arrangements tels «les miens et les nĂŽtres», et «les tiens et les nĂŽtres», sont diffĂ©rents de ce que pourraient devenir plus tard des arrangements comme «les tiens, les miens et les nĂŽtres».

Et il y a cette question Ă  savoir si vous permettrez Ă  l’autre personne de vous aider Ă  Ă©lever et Ă  Ă©duquer vos enfants. Aussi, l’autre personne, voudra-t-elle vous aider? Il devra y avoir une entente sur la maniĂšre que sera faite cette aide, c'est-Ă -dire, comment le ou les enfants seront Ă©levĂ©s et Ă©duquĂ©s comme un effort conjoint, avec les deux conjoints travaillant ensemble d’un commun accord et effort dans toutes les situations.

Tous ces points sont absolument importants. Ils doivent tous ĂȘtre rĂ©solus, au moins en principe, et avant le mariage.

Un autre point liĂ© Ă  cela et qui doit ĂȘtre considĂ©rĂ©, est que, si une seule personne ayant eu un ou des enfants auparavant, cette personne peut croire et sentir qu’elle en a fini avec le fait d’avoir d’autres enfants. Est-ce acceptable aux deux futurs conjoints? Si une des deux personnes semble «pliĂ©e», n’agit-elle pas contre sa volontĂ©? Il est absolument vital que cette situation soit discutĂ©e et rĂ©glĂ©e bien avant mĂȘme de commencer Ă  planifier le mariage.

Et finalement


Il est important pour ceux qui considĂšrent le remariage n’essaient pas de refaçonner leur nouvelle Ă©pouse (ou mari) Ă  l’image de l’ancienne. Ce mariage est derriĂšre vous, Ă  jamais! La personne Ă  laquelle vous Ă©tiez mariĂ© Ă©tait un ĂȘtre humain unique. Ainsi est aussi la personne que vous considĂ©rez maintenant pour le courtship et le mariage. Il est important pour vous deux, que vous rĂ©alisiez que vous ĂȘtes en amour avec l’autre personne, et non avec une image du passĂ©! Poursuivre et rĂ©pĂ©ter le passĂ© est un effort perdu, inutile et rempli de dĂ©ceptions. Si vous n’avez pas encore pleinement acceptĂ© que c’est impossible de retourner en arriĂšre et de revivre le passĂ©, alors, vous n’ĂȘtes pas prĂȘt Ă  sĂ©rieusement dater et encore moins Ă  vous remarier.

Nous sommes maintenant prĂȘts Ă  discuter de la plus sĂ©rieuse Ă©tape du dating : le COURTSHIP!

Chapitre Huit – Progresser du dating vers le courtship

À ce point, nous avons presqu’exclusivement discutĂ© de dating. Mais qu’en est-il du courtship? Chaque relation atteint un point auquel le couple deviendra soit plus intĂ©ressĂ©, et dĂ©sirera poursuivre une relation plus sĂ©rieuse (avancĂ©e, profonde), ou ils dĂ©cideront qu’ils ne sont pas sĂ©rieusement attirĂ©s l’un envers l’autre, et ils dĂ©cideront de juste rester des amis.

Il n’ya pas de moment spĂ©cifique pour vous trouvez soudainement dans la phase du courtship. Cependant, comme le dating permet de s’impliquer de plus en plus dans une relation, et comme une personne devient de plus en plus sĂ©rieusement intĂ©ressĂ©e avec cette autre personne, il y a une pĂ©riode de transition que les deux personnes doivent passer au travers, du dating au courtship. Cela ne devrait pas survenir comme on tourne le bouton d’une lumiĂšre, comme c’est le cas pour l’engagement, mais plutĂŽt comme un gradateur de lumiĂšre, c'est-Ă -dire progressivement.

Avant ce point (de passer au courtship), c’est une erreur de croire que le dating est fait exclusivement avec une seule personne. Il y a un processus durant lequel vous progressez lentement du dating plusieurs diffĂ©rentes personnes (l’une aprĂšs l’autre bien sĂ»r) Ă  peut-ĂȘtre identifier une personne en particulier, qui vous semble plus intĂ©ressante, et vous choisissez de la dater plus souvent que les autres, afin de dĂ©terminer si elle est la personne que vous dĂ©sirez approfondir plus sĂ©rieusement.

Ce processus peut prendre plusieurs mois, ou mĂȘme des annĂ©es, dĂ©pendamment de la rapiditĂ© avec laquelle vous dĂ©couvrez plus de compatibilitĂ© sur plusieurs niveaux (sujets, caractĂšre, etc.) Cette phase pourrait ĂȘtre prĂ©cĂ©dĂ©e en rĂ©trĂ©cissant votre choix pour le dating Ă  une ou deux personnes comme candidats possible pour le mariage. C’est Ă  cette derniĂšre phase que le courtship commence. Et vous ne dater que cette personne Ă  partir de ce moment-lĂ .

Mais, atteindre l’étape du courtship ne devrait jamais signifier qu’un couple a dĂ©cidĂ© de se marier. Ils n’ont atteint que l’étape oĂč une plus sĂ©rieuse investigation au sujet de leur intĂ©rĂȘt mutuel l’un envers l’autre.

Il y a plusieurs importantes choses Ă  Ă©valuer lorsque vous commencez Ă  courtiser. C’est rĂ©ellement le point dont vous commencez Ă  considĂ©rer une personne comme un conjoint possible pour toute une vie. Utiliser la sagesse et le discernement est crucial avant de s’impliquer Ă©motionnellement. Ce qui suit, est une sĂ©rie de points que les couples doivent considĂ©rer aprĂšs ĂȘtre devenu plus intĂ©ressĂ© l’un dans l’autre. En essence, le courtship (faire la cour), est la dĂ©cision d’entreprendre l’étape suivante beaucoup plus sĂ©rieuse encore, mais pas la DERNIÈRE!

Chercher la Voie et la volonté de Dieu

Retournez pour un moment au point de dĂ©part. La meilleure façon de choisir la MEILLEURE PERSONNE pour vous, est de ne pas choisir du tout, mais de laisser la dĂ©cision entre les mains de Dieu! Ses voies et Sa comprĂ©hension sont infiniment meilleures que les nĂŽtres ((És. 55 :8). Et Il est Le seul Ă  nous guider vers la meilleure personne pour nous!

Mais vous devez ĂȘtre prĂȘts Ă  faire votre part.

Dans un sens, La façon de dater de Dieu est un processus naturel, vous apprĂ©cierez naturellement d’ĂȘtre dans la prĂ©sence de certains types de personnes plus que d’autres. Mais ce sentiment naturel de bien-ĂȘtre, d’ĂȘtre confortable, avec certaines personnes et de ne pas ĂȘtre Ă  l’aise avec d’autres, viendra occasionnellement, seulement si vous avez Ă©tablit le but de dater plusieurs diffĂ©rentes personnes avant mĂȘme de considĂ©rer une relation sĂ©rieuse. Et lorsque le temps viendra oĂč vous serez prĂȘts Ă  courtiser (si vous avez la façon de Dieu), vous aurez du succĂšs pour vous trouver un conjoint.

Trouver et choisir un conjoint est un processus qui est mieux administrĂ© et gĂ©rĂ© par la direction gĂ©nĂ©rale de Dieu. Vous ne pouvez pas savoir si vous avez «trouvé» le bon conjoint Ă  moins que vous n’ayez permis Ă  Dieu de vous prendre par la main et de vous conduire jusqu’à lui (ou elle), et croyez-moi, Il le fera! Si vous Lui permettez! Rappelez-vous, l’Esprit de Dieu ne vous guidera pas si vous n’attendez pas jusqu’au bon moment, avant mĂȘme de penser Ă  la bonne personne. Permettez donc Ă  Dieu d’activer votre esprit! Permettez-Lui de vous diriger Ă  en apprendre plus au sujet de cette autre personne!

En mĂȘme temps, cherchez de sages conseils et avis! Ne vous permettez surtout pas d’atteindre le point oĂč vous succomberez aux Ă©motions sans avoir premiĂšrement ces conseils et avis.

Ne soyez pas confus, oui, c’est une merveilleuse Ă©motion d’ĂȘtre «en amour», d’avoir la tĂȘte dans les nuages, que nos pieds ne touchent plus Ă  terre! TrĂšs peu de choses dans la vie sont comparables Ă  cela. NĂ©anmoins, il y a une pĂ©riode durant la premiĂšre Ă©tape du dating sĂ©rieux et de la pĂ©riode de faire la cour, le temps oĂč vous pouvez encore faire de bons jugements, de bonnes dĂ©cisions, sans ĂȘtre obnubilĂ© par des poussĂ©es Ă©motionnelles (et ou sexuelles) fortes. Pensez Ă  ceci de cette maniĂšre : Il est important de rĂ©primer les feelings d’amour sexuels (Ă©ros), tout en portant diligemment toute votre attention sur les liens de l’amour fraternel (philia), pratiquant et dĂ©veloppant le vĂ©ritable amour de Dieu (agape) dans la relation.

Prenez avantage (profitez) de cette Ă©tape!

Laissez-moi rĂ©pĂ©ter : peu importe votre Ăąge, cherchez des conseils auprĂšs de vos parents. Demandez-leur des avis spĂ©cifiques sur votre situation. Lorsque cela est possible, parlez avec d’autres de mĂȘmes croyances et valeurs (en ce qui regarde le dating et le courtship) et qui ont pratiquĂ© rĂ©cemment le dating, le courtship et le mariage. S’ils vous connaissent bien, c’est encore mieux.

Aussi, il est important de porter une attention spĂ©ciale Ă  ceux qui dĂ©montrent le bon exemple, et qui apprennent de ceux qui partagent leurs histoires, expĂ©riences ou difficultĂ©s ou voire mĂȘme des regrets. Demandez-vous : Vais-je apprendre en suivant de bons exemples, ou j’apprendrai de la dure façon, en rejetant les conseils, les exemples et les instructions des voies de DIEU?

Comme vous courtisez et que vous considĂ©rez vous engager, il est absolument vital de chercher des conseils avec un vrai ministre de Dieu. Malheureusement, plusieurs reportent jusqu’au dernier moment, c’est toujours mieux de demander de l’aide et des conseils plus tĂŽt dans une relation que trop tard. Les ministres de Dieu sont lĂ  en place pour vous guider et vous aider Ă  comprendre la volontĂ© de Dieu. Il peut y avoir des exceptions, l’homme doit gĂ©nĂ©ralement faire les premiers pas et chercher des conseils avec un ministre en premier. La femme peut toutefois ne pas avoir peur de faire ces mĂȘmes pas.

Rappelez-vous que dans ce monde, le dating et le courtship sont basés sur la convoitise : «Car tout ce qui est dans le monde, la convoitise de la chair, la convoitise des yeux, et l'orgueil de la vie, ne vient point du PÚre, mais vient du monde» (1 Jean 2 :16).

Rappelez-vous que dans ce passage, les attitudes de ce monde sont identifiĂ©es par trois catĂ©gories : la convoitise de la chair, la convoitise des yeux, et l'orgueil de la vie, Ces trois catĂ©gories dĂ©crivent la voie (maniĂšre, façon, habitudes) de la sociĂ©tĂ©, spĂ©cialement dans le date, l’approche naturelle, physique de se choisir un partenaire! Soyez absolument certain que vous ne suivez pas, mĂȘme inconsciemment, les standards et les habitudes de ce monde pour vous choisir un conjoint!

N’oubliez jamais que vous devez construire une toute diffĂ©rente sorte de base, ou de fondation. Vous devez avoir une attitude altruiste, tournĂ©e vers les autres. La Bible nous exhorte : «Bien-aimĂ©s, aimons nous les uns les autres; car l'amour est de Dieu, et quiconque aime est nĂ© (engendrĂ©) de Dieu et connaĂźt Dieu» (1 Jean 4 :7).

Rappelez-vous, la sorte d’amour de ce monde est toujours Ă©goĂŻste. MĂȘme si cet amour n’est pas toujours exprimĂ© Ă©goĂŻstement, Ă  la fin, le motif est toujours centrĂ© SUR LE SOI! Rappelez-vous aussi qu’une personne charnelle n’est pas capable d’exprimer un autre amour que celui qui est centrĂ© sur le soi!

Examinons maintenant d’autres points qui doivent ĂȘtre considĂ©rĂ©s durant le courtship (la cour), ces points ne devraient jamais devenir une liste de points Ă  surveiller et basĂ©s sur le «physique» seulement. Rappelez-vous, il n’y a pas de conjoint parfait, et il n’y a personne de parfait et cela vous inclus. Ces principes doivent vous aider Ă  vous arrĂȘter et Ă  penser tout en cherchant une relation saine et mature. Comprenez que si vous les ignorez, vous en souffrirez, et pas seulement vous, mais beaucoup d’autres personnes (vos futurs enfants, votre belle-famille, etc.), mais pas autant que vous et votre future conjoint!

La santé physique

Il y a un dicton populaire disant : «Vous ĂȘtes ce que vous mangez!» Ce dicton est vrai! Ayant grandit dans une famille possĂ©dant un commerce de produits naturels et de santĂ© pour plus de 35 ans, j’ai pu voir directement la dĂ©gĂ©nĂ©ration dans la diĂšte des gens du monde de l’Ouest. Les rĂ©sultats ont Ă©tĂ© dĂ©vastateurs, l’accroissement dans les maladies, et une augmentation parallĂšle dans les soins de santĂ©, l’obĂ©sitĂ©, la dĂ©pression, la dĂ©pendance sur une multitude de drogues, des pertes d’emplois comme consĂ©quence, le dĂ©crochage scolaire, des pertes en Ă©nergie et en santĂ©, et surtout; la perte du goĂ»t de vivre et de la qualitĂ© de vie.

La sociĂ©tĂ© moderne change trop vite. Et les effets de ces changements engendrent une dĂ©pendance Ă  la malbouffe, aux restaurants de fast-food qui rendent ces cochonneries disponibles sur demande! Cela a produit des rĂ©sultats prĂ©visibles et surtout trĂšs visibles : l’obĂ©sitĂ©-globale et les maladies qui s’y attachent. Ce nouveau terme inventĂ© par les chercheurs spĂ©cialement pour le problĂšme de l’obĂ©sitĂ© qui explose maintenant Ă  travers la planĂšte. Cela est arrivĂ© parce que, dĂšs leur plus jeune Ăąge, les jeunes enfants sont nourris (par leurs parents) avec de la nourriture vide! De la nourriture remplie de calories vides», sans fibres naturelles, sans vraies vitamines, au lieu de fruits, de lĂ©gumes, et de grains entiers et naturels. TrĂšs peu de personnes connaissent, et se rappellent encore moins, du fait que des corps en santĂ© sont faits Ă  partir de la vraie sorte de nourriture qui les constitue. Malheureusement, la majoritĂ© vie par et avec du sucre, des desserts, du soda, du cafĂ© en abondance, des patates-chips (aussi appelĂ©es croustilles), des aliments faits de farine blanche et de gras, et surtout beaucoup de sucre et de sel, beaucoup de viandes pleines de toxines comme dans les charcuteries, et insuffisamment d’eau claire et pure!

Si vous ajoutez Ă  la mauvaise diĂšte alimentaire le manque total d’exercice, je parle ici d’exercice rĂ©gulier, le tableau de santĂ© pĂ©riclite dramatiquement! Pareillement, trĂšs peu de gens, incluant les jeunes enfants et les adolescents, ne font plus d’exercices comme ils devraient en faire ou comme ils en faisaient autrefois, les 30 Ă  60 minutes quotidiennes dont les Ă©tudes recommandent.

Tous ces facteurs et bien d’autres contribuent aux Ă©normes problĂšmes de santĂ© qui continuent de prospĂ©rer Ă  travers le monde entier. La santĂ© physique et la vitalitĂ© du monde ne gĂ©nĂ©ral, et surtout des pays de l’Ouest, diminuent rapidement.

Avez-vous regardĂ© de prĂšs Ă  la santĂ© de la personne que vous courtisez prĂ©sentement? L’autre personne devrait faire la mĂȘme chose que vous. Que voyez-vous, et que voit votre conjoint potentiel en vous? Comme Christ a dit : « on connaĂźt l'arbre par le fruit...» (Matt. 12 :33), ce n’est pas toujours avec des mots que l’on connait une personne, ce sont souvent ses ACTIONS (fruits) qui parlent pour elle.

Soyez attentif Ă  ce qui suit : Est-ce que votre futur conjoint est prĂ©occupĂ© par sa santĂ©? Regarde-t-il (ou elle) Ă  constamment amĂ©liorer sa santĂ©? Est-il ou sera-t-il diligent avec la santĂ© de vos enfants? Que mange-t-il? A-t-il suffisamment d’heures de sommeil? Pratique-t-il assez d’exercices pour se garder en forme? Discutez de ces choses afin de bien vous entendre et de vous rappeler que vous devez les appliquer dans votre vie!

De plus, considĂ©rez les maladies hĂ©rĂ©ditaires l’un de l’autre. Est-ce que ses parents ont des maladies hĂ©rĂ©ditaires et physiques qui peuvent survenir et affecter vos futurs enfants? Êtes-vous prĂȘt et capable d’accepter ces possibilitĂ©s et de vivre avec elles maintenant et plus tard lorsqu’il y aura de plus grands stress dans votre vie?

Si vous ĂȘtes intĂ©ressĂ© dans une fille, vous devriez regarder aussi Ă  sa mĂšre, parce que vous regarder Ă  ce que votre future Ă©pouse ressemblera probablement dans 25 ans. Et c’est la mĂȘme chose pour les garçons. MĂȘme si cela n’arrive pas exactement de cette maniĂšre pour chaque personne et qui ne devrait jamais ĂȘtre le seul facteur dĂ©terminant, c’est une importante rĂ©alitĂ© Ă  considĂ©rer ou ignorer. Les maladies hĂ©rĂ©ditaires avec la dĂ©gradation de la santĂ© et de mauvaises habitudes alimentaires, jouent un trĂšs gros rĂŽle dans les tendances physiques et l’état de la santĂ© future.

Lorsqu’ils dĂ©crivent leur bilan de santĂ© physique, leur surplus de poids, plusieurs de ces personnes choisissent de se cacher derriĂšre ce clichĂ© moderne : «je suis confortable avec mon corps!» Mais, avec ces gens, ce que vous voyez maintenant, ne fera que de s’empirer avec le temps aprĂšs le mariage.

RĂ©flĂ©chissez Ă  ceci : Personne ne peut reculer dans le temps et dĂ©faire, changer plusieurs annĂ©es de mauvaises pratiques alimentaires et de manque d’exercice! Ayant violĂ© la majoritĂ© des principes (ou les lois) d’une bonne santĂ©. Mais, vous pouvez commencer lĂ , oĂč vous vous trouvez, dĂ©terminer de faire des changements constants et progressifs, dans le but d’amĂ©liorer votre santĂ© et faites-en votre style (ou mode) de vie. Est-ce que votre futur conjoint fera aussi la mĂȘme chose?

(Vous pouvez lire notre livre : God’s Principles of Healthful Living.)

La santé mentale

La santĂ© mentale est directement liĂ©e Ă  la santĂ© physique d’une personne. Le mental et le physique ne doivent pas seulement ĂȘtre compatibles, mais doivent aussi ĂȘtre stable et balancĂ©s. Deux aspects de cela sont considĂ©rĂ©s :

Prenez une perspective analytique. Demandez-vous si la personne que vous considĂ©rez est rĂ©ellement mentalement balancĂ©e. Est-ce que cette personne ou une autre dans sa famille est mentalement stable? Est-ce que sa famille a une histoire de dĂ©pression ou dĂ©sordre mental? Je dois vous avertir de NE PAS creuser trop profondĂ©ment, ou d’analyser chacun des cas de santĂ© mentale de toute la famille et sa parentĂ©. Soyez discret, pondĂ©rĂ©, et utilisez votre observation avec une certaine analyse, est beaucoup plus important que vous puissiez penser. Tout comme des problĂšmes de santĂ© physique peuvent souvent apparaitre plus tard dans la vie, les problĂšmes de santĂ© mentale le peuvent aussi. Personne n’en est exemptĂ©. Les enfants tendent Ă  croitre en absorbant de ce que sont leurs parents, de ce qu’ils peuvent possiblement savoir avant de devenir des adultes eux-mĂȘmes. C’est souvent plus tard dans la vie que les enfants ressemblent de plus en plus Ă  leurs parents.

Puis, demandez-vous comment vous ĂȘtes mentalement liĂ©s l’un l’autre? Lorsque vous parlez, ĂȘtes-vous intellectuellement stimulĂ©s? Êtes-vous capables d’avoir du plaisir dans vos Ă©changes, dans vos LONGues conversations au sujet de diffĂ©rents aspects de la vie? Trouvez-vous difficile de maintenir de longues conversations, voyant que vous manquez quelques fois de la capacitĂ© nĂ©cessaire d’arrĂȘter sur un sujet donnĂ©, et de l’approfondir plus sĂ©rieusement que d’ordinaire? Aussi, trouvez-vous que vous manquez de sujet auquel parlĂ©?

Beaucoup de personnes croient que le plaisir dans le dating vient du fait d’explorer le corps de l’autre
 Le plus grand plaisir vient du fait d’explorer les pensĂ©es de l’autre. Vous devriez ĂȘtre capables de dĂ©buter facilement une conversation sur tout sujet, et sur une grande variĂ©tĂ© de sujets. Vous devriez ĂȘtre capables d’avoir du bon temps, et de passer de vous sentir bien avec cette personne.

Si, sur un sujet plus sĂ©rieux ou complexe, la personne semble agrĂ©Ă©e sur tout sur ce que vous dites, cela devrait sonner une cloche pour vous. C’est que, dans une situation de dating, il y a des gens qui inconsciemment, essaient de dĂ©montrer ou mettre en Ă©vidence, leur meilleur cĂŽtĂ©, ils (ou elles) essaient de donner la meilleure impression possible sur l’autre personne en essayant de ne pas la contrarier. Si vous ne recevez pas de rĂ©ponses rĂ©guliĂšres Ă  ce que vous dites, mĂȘme si ces rĂ©ponses sont nĂ©gatives ou n’appuient pas ou n’approuvent pas nĂ©cessairement ce que dites, sur diffĂ©rents sujets, ou mĂȘme diffĂšrent d’opinions et ne les expriment pas, faites attention! Ce que vous voyez de la personne est ce que vous aurez Ă  vivre avec pour le reste de votre vie, et cela peut ĂȘtre trĂšs long!

Assurez-vous de ne pas juger une personne sur une premiÚre impression, prenez le temps de connaitre cette personne aprÚs quelques rendez-vous. Alors vous pourrez exercer un meilleur jugement ou vous aurez une meilleure évaluation de cette personne aprÚs avoir passé du temps ensemble.

Avoir un haut taux de quotient intellectuel (QI) est bien, et avoir une bonne instruction et Ă©ducation et de connaissances gĂ©nĂ©rales, est trĂšs bien, mais cela ne devrait pas ĂȘtre un facteur si important. Mais, vous devriez faire tous vos efforts pour trouver quelqu’un du mĂȘme niveau intellectuel que vous. Vous serez beaucoup plus heureux si vous faites cela!

Faites attention Ă  ceci : il est trĂšs mauvais qu’une des deux personnes soit de loin plus intelligente que l’autre, trop d’écart Ă  ce niveau ne fonctionne pas dans un couple! De telles situations engendrent des stress et des frictions inutiles dans la relation de couple. Chacun d’eux ont des difficultĂ©s Ă  remplir leur rĂŽle respectif. L’un des deux peut se sentir infĂ©rieur et dĂ©nigrera l’autre afin de compenser pour son insuffisance. Le niveau d’intelligence ou la capacitĂ© mentale ne peuvent ĂȘtre mesurĂ©s ou quantifiĂ©s exactement et vous ne devriez jamais essayer de faire cela, il est important de ce rappeler cette recommandation.

Voici un exemple extrĂȘme pour dĂ©montrer ce point : supposons qu’une femme possĂ©dant un diplĂŽme universitaire et qui a son propre commerce, et qui a du succĂšs en affaires, ne sera jamais compatible avec un homme qui a un niveau de troisiĂšme annĂ©e d’école primaire, et qui travaille Ă  servir de l’essence et qui n’a pas d’autres ambitions dans la vie. Ce scĂ©nario n’est qu’un exemple extrĂȘme, il dĂ©montre le point.

Qu’en est-il de sa perspective sur l’instruction continuelle? Est-ce la mĂȘme chose que la vĂŽtre? Comment voit-il l’éducation avancĂ©e et l’importance de rĂ©ussir ses objectifs et ses projets? Quelles sont ses habitudes d’études, et aime-t-elle la recherche et les opportunitĂ©s d’accroitre ses connaissances personnelles et professionnelles (mĂȘme si elle n’est pas requise d’aller plus loin)?

Il y aura des occasions et la nĂ©cessitĂ© lors durant le mariage oĂč vous aurez le besoin de retourner en classe (Ă©cole, collĂšge, universitĂ© ou autres) sur un sujet important et nĂ©cessaire, il y aura un moment d’acheter une voiture, une maison ou un appartement, un logement, un temps pour Ă©lever et instruire les enfants, chercher un nouvel emploi, combattre une maladie, etc..Serez-vous capables, ensemble, comme un TEAM, d’affronter et de relever ces dĂ©fis de la vie?

L’hĂ©ritage culturel

La sociĂ©tĂ© a dĂ©fini l’expression : l’hĂ©ritage culturel d’une personne. (Le mot hĂ©ritage utilisĂ© dans cette expression, ou dan ce texte, fait rĂ©fĂ©rence aussi au bagage des connaissances accumulĂ©es d’une personne.) Tout comme dans le mot courtship ou courtiser, les gens utilisent rarement ces termes aujourd’hui. Le fait d’avoir un bon bagage culturel semble maintenant avoir une connotation (ou implication) ayant du snobisme (comportement ou attitude de ceux qui regardent les autres de haut ou avec supĂ©rioritĂ© Ă  cause de leurs connaissances). Cependant, l’hĂ©ritage culturel signifie seulement cette dĂ©finition sociale : une personne qui a dĂ©veloppĂ© de bonnes maniĂšres, attitudes, conduite et comportement au niveau personnel et social, dans tout ce qui concerne les rapports humains sociaux.

Dans un chapitre prĂ©cĂ©dant, nous avons discutĂ© l’importance de l’étiquette et l’apparence sociale (ou trouver grĂące aux yeux des autres). Ces deux points importants de charisme et de dĂ©corum sont intimement liĂ©s! Disons que vous ĂȘtes tous deux (lui et elle) au mĂȘme niveau de ces deux points importants de charisme et de dĂ©corum, mais que3 l’un d’entre vous vient de la «haute sociĂ©té» et que l’autre vienne d’un «milieu plutĂŽt humble», il peut y avoir une certaine incompatibilitĂ©. Et il y a d’autres subtiles diffĂ©rences que vous devez observer, voir et considĂ©rer.

Demandez-vous : Est-ce que ses parents (de la femme) lui ont enseignĂ© Ă  recevoir gracieusement des invitĂ©s, Ă  converser avec tact et respect, Ă  se comporter et Ă  bien se conduire avec les autres? Si la rĂ©ponse est non, a-t-elle fait des efforts afin de s’amĂ©liorer dans ce sens? Et Ă  propos de l’homme, est-il paresseux, rude sans maniĂšre et avec une conduite qui laisse Ă  dĂ©sirer? Seriez-vous capable de vivre avec ces choses?

Pareillement, ne sous-estimĂ© pas l’historique culturelle d’une personne. Est-elle grandement diffĂ©rente de la vĂŽtre? Lorsque deux personnes grandissent avec des cultures complĂštement diffĂ©rentes, et/ou dans des rĂ©gions complĂštement diffĂ©rentes du monde, ils auront des valeurs naturellement diffĂ©rentes, croyances, perspectives et des mĂ©thodes d’approcher ou d’aborder les situations.

Si c’est le cas, si la personne dans laquelle vous ĂȘtes intĂ©ressĂ©e est (vient, provient) d’une trĂšs diffĂ©rente culture de la vĂŽtre, faites attention aux conflits possibles ou aux divergences que cela pourrait crĂ©Ă©s avant d’aller trop loin dans les dĂ©marches pour le mariage. L’historique ou le bagage culturel dans la diffĂ©rence du style d’habillement, dans la prĂ©paration et la consommation de nourriture, dans la musique, les sports, la langue, les traditions, les coutumes, l’architecture, les voyages et bien d’autres diffĂ©rences doivent aussi ĂȘtre pris en compte.

Communiquez, Ă©changez, parlez l’un Ă  l’autre de la façon et de la maniĂšre que vous avez grandit. Imaginez que vous devez compromettre sur beaucoup de choses aprĂšs le mariage, voyez si votre futur couple est rĂ©ellement capable de former une culture «combinĂ©e» . Serez-vous prĂȘts Ă  faire des concessions, Ă  assimiler une autre culture et Ă  abandonner des choses auxquelles vous teniez avant, ou que vous aviez toujours pris comme normales? Essayez d’ĂȘtre rĂ©alistes.

Les diffĂ©rences culturelles peuvent naitre, prendre racine du fait de croitre dans des foyers de parents ayant des nationalitĂ©s diffĂ©rentes ou d’avoir grandi dans un autre pays, ou mĂȘme de rĂ©gions diffĂ©rentes d’un mĂȘme pays. En plus, il y a le fait de grandir dans diffĂ©rentes religions, ou croyances religieuses, ou de les acquĂ©rir plus tard dans la vie. Ces diffĂ©rences ne prĂ©viennent pas ni ne garantissent le succĂšs du mariage, mais les couples devraient considĂ©rer et discuter autant que possible de tous les domaines ou sujets de stress ou de friction avant de dĂ©cider de se marier!

Ce sont quelques unes des nombreuses raisons pour chercher les instructions de Dieu au sujet des mariages interraciaux. Le stress que cela place sur un tel mariage, et les enfants qui en naitront, cause souvent aux couples de cultures totalement différentes de nombreuses douleurs inutiles et bien du malheur.

Voici deux listes qui vous aideront Ă  analyser Ă  savoir si vous vous prĂ©parez correctement Ă  ĂȘtre un bon conjoint (ou conjointe). Si vous ĂȘtes loin d’ĂȘtre prĂȘt pour le mariage ou que vous considĂ©rez dĂ©jĂ  une personne en particulier, examinez soigneusement ces deux listes pour vous Ă©valuer vous-mĂȘmes. Ce serait profitable pour les deux personnes, homme et femme, fassent la mĂȘme chose, le mĂȘme examen, une franche et honnĂȘte auto-Ă©valuation.

Un avertissement ici : Ne prenez pas pour acquis que cela regarde l’autre seulement, soit l’homme ou la femme. Plusieurs en ont fait une liste de points Ă  surveiller sur toutes les choses que l’autre personne doit ĂȘtre Ă  la hauteur. D’autres, ont Ă©valuĂ© leurs futurs conjoints potentiels d’aprĂšs ces listes.

Il y a un fameux (plus comme un infĂąme) exemple qui survint lorsque j’étais au collĂšge. Un jeune adulte Ă©tudiant avait Ă©valuĂ© diffĂ©rentes jeunes femmes aussi Ă©tudiantes de ce collĂšge. Il avait fait une liste des forces et des faiblesses de chacune de ces jeunes femmes, il Ă©chappa accidentellement cette liste sur le plancher de la cafĂ©tĂ©ria. Il en fut trĂšs embarrassĂ© lorsque certaines jeunes femmes de cette liste furent insultĂ©es et blessĂ©es lorsque cette liste fut connue.

Bien sĂ»r, vous devez ĂȘtre certainement mĂ©ticuleux en cherchant un conjoint potentiel, soyez Ă©galement prudent et soigneux en suivant cette approche. Rappelez-vous que les gens ne sont pas du bĂ©tail que l’on achĂšte et revend Ă  un encan (personne n’est encore parfait
). Cependant, avoir une liste dĂ©taillĂ©e sur laquelle se basĂ©e, peut vous aider Ă  travailler sur vous-mĂȘmes! Ce sera un trĂšs bon exercice.

Est-ce que je serai un bon mari?

  • Est-ce que j’étudierai ses rĂ©actions mentalement, physiquement, et Ă©motionnellement, et est-ce que je l’encouragerai Ă  me confier (partager) ses espoirs et ses rĂȘves?
  • Est-ce que je lui tĂ©moignerai toujours et inconditionnellement mon amour, mon affection, n’espĂ©rant pas qu’elle prenne mon amour pour acquis?
  • Est-ce que j’essaierai de voir les choses de son point de vue, de sa perspective, autant que les miennes, pour Ă©viter de m’enfoncer dans mes propres voies?
  • Suis-je capable d’initier et de diriger des discussions intĂ©ressantes, constructives, sur d’importants problĂšmes sans finir ces discussions par des disputes?
  • Si nous avons un diffĂ©rend sur une impulsion soudaine, ou par divergence d’opinions, serais-je capable de mettre cela de cĂŽtĂ© et derriĂšre nous, et d’essayer de rĂ©soudre ce diffĂ©rend pour le meilleur de notre couple? Ou, vais-je rappeler ce problĂšme pour lui reprocher plus tard?
  • Est-ce que je m’irriterai et perdrai patience Ă  cause de banalitĂ©s et de stress causĂ©s par la fatigue, ou est-ce que je comprendrai et passerai par-dessus ces petits dĂ©tails anodins en rĂ©confortant et encourageant ma partenaire?
  • Est-ce que je l’encouragerai, l’inspirerai et m’intĂ©resserai dans ses passe-temps, ses objectifs, ce qu’elle aime faire et aussi dans ses projets plus ambitieux qui sont nĂ©cessaires Ă  son bonheur?
  • Est-ce que je la complimenterai dans le choix de son linge, et est-ce que je lui tĂ©moignerai de l’apprĂ©ciation et lui donnerai de l’attention tout comme dans les premiers jours du courting?
  • Est-ce notre relation mutuelle croitra en comprĂ©hension, en sympathie, et profondeur?
  • Vais-je briser notre relation de confiance en Ă©tant jaloux de nos amis, mĂȘme lorsqu’elle a dĂ©jĂ  prouvĂ© sa loyautĂ© et sa dĂ©votion?
  • Est-ce que sa vie sera enrichie, ses intĂ©rĂȘts Ă©largis, et son bonheur et son bien-ĂȘtre en gĂ©nĂ©ral, seront augmentĂ©s en me mariant?

Est-ce que je serai une bonne Ă©pouse?

  • Est-ce que je l’aiderai Ă  atteindre son plein potentiel en Ă©largissant constamment nos horizons?
  • Est-ce que j’utiliserai du tact et de la sympathie avec ses petits problĂšmes personnels et est-ce que je l’aiderai Ă  se comprendre lui-mĂȘme?
  • Est-ce que l’étudierai attentivement afin d’avoir une image claire des petites choses qui le rendent heureux et confiant?
  • Est-ce que je partagerai avec lui mes petites joies et mes succĂšs tout en lui faisant rĂ©aliser qu’il contribue Ă  mon bonheur?
  • Serais-je capable de mettre de cĂŽtĂ© ses petites sautes d’humeur Ă  cause de son surplus de travail et de la fatigue, prĂ©tendant ne pas les noter, permettant ainsi de laisser Ă©vacuer le stress causĂ© par le travail et des responsabilitĂ©s familiales?
  • Verrai-je Ă  ce qu’il ait assez de temps pour relaxer et pour mĂ©diter?
  • Essaierais-je toujours de mieux le comprendre, de prioriser notre bonne relation, suspendant de prompts jugements Ă  cause de mes inquiĂ©tudes et de mon manque de comprĂ©hension?
  • Ai-je vu des mauvaises habitudes qui peuvent l’irriter?
  • Le laisserai-je socialiser avec d’autres femmes sans avoir des doutes ni dĂ©montrer de la jalousie, mais plutĂŽt l’encourager Ă  ĂȘtre social, et l’aidant Ă  se sentir bien et naturel en leur compagnie?
  • Lui permettrai-je une soirĂ©e occasionnelle avec ses amis et ne pas l’étouffer en lui demandant constamment d’ĂȘtre avec moi?

Les émotions et la personnalité

La personnalitĂ©, est un Ă©lĂ©ment intimement liĂ© Ă  la maniĂšre que les gens expriment ou suppriment leurs Ă©motions, est un facteur trĂšs important Ă  Ă©valuer. Les couples doivent nĂ©cessairement «ĂȘtre bien ensemble» pour durer, ils doivent ĂȘtre capables d’apprĂ©cier la prĂ©sence de l’autre durant de trĂšs longues heures sans se chicaner (ou ĂȘtre sur la dĂ©fensive). Un3e certaine, une personnalitĂ© particuliĂšre peut rendre une personne trĂšs apprĂ©ciable et plaisante, mais avec d’autres, cela a un effet contraire et Ă©nervant. Par exemple, il y a des hommes qui aiment et apprĂ©cient les femmes qui s’expriment facilement. Tandis que d’autres hommes ne tolĂšrent pas cette qualitĂ©.

Lorsque nous parlons de la personnalitĂ©, il n’y en a pas une qui plait Ă  tous. N’oubliez pas, nous sommes tous des individus diffĂ©rents, nous ne sommes pas tous semblables! Alors, il y a de nombreuses questions que vous voudrez considĂ©rer en ce qui regarde la personnalitĂ© de votre conjoint potentiel.

Plus tĂŽt dans ce livre, nous avons discutĂ© la nĂ©cessitĂ© absolue de la maturitĂ© Ă©motionnelle. Est-ce que la personne que vous courtiser est Ă©motionnellement stable, Ă©quilibrĂ©e? Essayez de voir la personne dans plusieurs diffĂ©rentes circonstances que possible comme vous commencez Ă  passer plus de temps ensemble. Est-ce que la personne a des humeurs stables, changeantes? LĂ  encore, lorsque les gens commencent une date ou Ă  courtiser, elles mettent inconsciemment leurs plus beaux atours (façade) en premier en prĂ©sence de l’autre personne. Ce n’est pas nĂ©cessairement mauvais, il n’y a qu’une seule premiĂšre impression, et c’est naturel que les gens essaient de paraĂźtre sur leur meilleur cĂŽtĂ©. Cependant, avec le temps, et comme vous essayez d’ĂȘtre en diffĂ©rentes circonstances, prenez note de ce qui suit :

  • Quelle est la rĂ©action de la personne sous un stress Ă©motionnel?
  • Est-ce que la personne s’effondre lorsque les choses deviennent difficiles?
  • Comment rĂšgle (contrĂŽle) elle son stress?
  • Sous un stress intense, est-ce que la personne persĂ©vĂšre et continue d’avancer avec son but Ă  l’esprit, ou commence-t-elle Ă  perdre contrĂŽle de ses Ă©motions Ă  la premiĂšre occasion?
  • La personne garde-t-elle le but en vue et sous contrĂŽle lorsqu’un changement soudain de situation se prĂ©sente (le genre de changement soudain qui peut engendre un dĂ©bordement d’émotions), ou bien se retrouve-t-elle abattue et sans ressource par ce qu’elle manque de maturitĂ© pour y faire face?
  • Est-ce que la personne maĂźtrise et contrĂŽle ses Ă©motions lorsqu’elle est confrontĂ©e aux faits de la rĂ©alitĂ©?
  • Est-elle toujours en contrĂŽle face Ă  l’adversitĂ©?
  • Est-elle une personne forte?

Soyez honnĂȘte avec ce que vous avez observĂ© jusqu’à maintenant, parce que c’est un aperçu d’un long futur.

Ces points illustrent la raison pour laquelle il est essentiel de passer autant de temps ensemble que possible avec votre conjoint prospectif AVANT de dĂ©cider de vous marier. Plusieurs jeunes gens ne considĂšrent mĂȘme pas ces choses, encore moins de les PRATIQUER! Ils se font croire que la personne dont ils sont intĂ©ressĂ©s, est constamment de bonne humeur et positive! Malheureusement, aprĂšs le mariage, ils se rendent compte que l’autre personne est un ĂȘtre humain avec des hauts et des bas, ayant de bons jours comme de mauvais, ils ont alors dĂ©sappointĂ©s, et souvent dĂ©sillusionnĂ©s, lorsque leur conjoint se rĂ©vĂšle rĂ©ellement.

Soyez prĂ©parĂ©s! Comprenez que le mariage reprĂ©sente une ALLIANCE, UN CONTRAT, qui vous lie Ă  tout ce qu’est l’autre personne, ou ce qu’elle n’est pas!

Qu’en est-il de la personnalitĂ© de l’individu? Est-elle rĂ©ellement compatible avec la vĂŽtre? Avez-vous du temps agrĂ©able lorsque vous ĂȘtes ensemble? Ou bien passez-vous plus de temps Ă  vous reprendre et Ă  vous opposer, vous sentez-vous jugĂ©, amoindri, abaissĂ©? Gardez Ă  l’esprit que de tels dĂ©saccords et attitudes nĂ©gatives ne feront que de s’intensifier et s’aggraver APRÈS le mariage.

Il y a ceux qui essaient de changer le caractĂšre de l’autre personne avant le mariage. Il y en a mĂȘme qui essaient de changer la personnalitĂ© de l’autre personne pour l’harmoniser (de force s’il le faut) avec la sienne, ou de la maniĂšre qu’elle devrait ĂȘtre! Sachez que cela, forcer des changements chez une autre personne, ne fonctionne JAMAIS! D’un autre cĂŽtĂ©, il y en a qui ignorent totalement les mauvaises habitudes ou attitudes, les manques flagrants de caractĂšre et ou dans leur personnalitĂ©, durant les moments prĂ©cieux d’investigations du dating et du courtship, tout en se disant (et croyant) qu’ils auront le temps et les occasions de changer l’autre personne APRÈS le mariage.

Ne vous sĂ©duisez pas vous-mĂȘmes! En croyant que vous pouvez faire l’impossible. VOUS NE POUVEZ PAS CHANGER PERSONNE D’AUTRE QUE VOUS-MÊMES! «Un Éthiopien peut-il changer sa peau, Et un lĂ©opard ses taches?) (JĂ©r. 13 :23).

GuidĂ© par l’amour et l’esprit de Dieu, vous pouvez vaincre de nombreux obstacles, mais les diffĂ©rences majeures de personnalitĂ© ne se rĂ©soudront pas facilement! Cependant, cela na veut pas dire que vous devriez abandonner et oubliez cela par ce que vous avez vu de petits problĂšmes chez un autre ĂȘtre humain, n’oubliez jamais que la perfection n’existe pas dans ce monde, il n’y a personne de parfait! Le mariage implique beaucoup de misĂ©ricorde, de patience et de tolĂ©rance l’un pour l’autre. Rappelez-vous : «Car tous ont pĂ©chĂ© et sont privĂ©s de la gloire de Dieu» (Rom 3 :23), et que le mariage est une relation ordonnĂ©e par Dieu, ce qui veut dire que vous devez vous comporter comme si vous Ă©tiez mariĂ© avec Dieu


Un dernier mot ici au sujet des Ă©motions et de la personnalitĂ© : N’oubliez jamais qu’il y a une grosse diffĂ©rence entre le dating et le courtship! Le dating consiste en des rencontres sociales dĂ©tendues, intĂ©ressantes et paisibles. Ayant pour but de rencontrer diffĂ©rentes personnes, du sexe opposĂ©. Tant qu’au courtship, c’est un peu plus sĂ©rieux, plus concentrĂ©s, plus analytique. Le mariage est un engagement permanent. Rappelez-vous, qu’à ce point de votre relation, juste avant de vous engager plus loin et profondĂ©ment dans le courtship, vous ĂȘtes tous les deux encore en train d’analyser, d’évaluer, de regarder aux qualitĂ©s et aux faiblesses de l’autre personne qui peuvent ĂȘtre misent de cĂŽtĂ© ou derriĂšre pour, passer Ă  une autre personne, Ă  une autre date. Tant que vous n’ĂȘtes pas mariĂ©s, vous n’ĂȘtes pas engagĂ©s, aussi, regardez de trĂšs prĂšs lorsque vous Ă©valuez l’autre personne pendant cette pĂ©riode du courting. Abandonner ou rejeter l’autre personne le jour aprĂšs le mariage est trop tard.

Durant le processus du dating et du courtship, efforcez-vous continuellement de comprendre les Ă©motions et la personnalitĂ© de l’autre personne.

La condition spirituelle

Nous avons dĂ©jĂ  mentionnĂ© que pour dater juste une personne, les deux doivent ĂȘtre converties. Pour des raisons expliquĂ©es plus tĂŽt dans ce livre, si les deux personnes ont atteint l’étape du courtship avant d’avoir atteint l’étape de recevoir le Saint Esprit (Rom. 8 :9, 14), brisez (arrĂȘtez) votre relation complĂštement jusqu’à ce que vous ĂȘtes tous les deux converties.

L’Église de Dieu subit une apostasie vers la fin des annĂ©es 80 et au dĂ©but des annĂ©es 90. À un certain moment, l’Église de Dieu avait plus de 150,000 membres, la majoritĂ© des membres Ă©taient baptisĂ©s, et supposĂ©ment convertis. AprĂšs la mort de M. Armstrong, l’apĂŽtre de cette Ăšre, il y eut des changements radicaux de doctrines, des milliers de membres changĂšrent leurs croyances pour les traditions du Christianisme populaire. En rĂ©trospection, la grande majoritĂ© des membres dĂ©montra qu’ils n’avaient jamais Ă©tĂ© rĂ©ellement convertis.

Lorsque nous considĂ©rons le mariage, ce qui Ă©tait enseignĂ© dans l’Église de Dieu avant ces changements, a encore ses applications aujourd’hui. Mais vous devez quand mĂȘme ĂȘtre constamment attentif Ă  votre propre situation spirituelle. La force (dĂ©termination et engagement) et la condition spirituelle de l’autre personne sont aussi importantes.

Posez-vous ces questions de bases (valables pour vous aussi) :

  • Est-ce que l’autre personne est rĂ©ellement convertie?
  • Prie-t-il et Ă©tudie-t-il la Bible en profondeur?
  • Montre-t-elle rĂ©ellement des fruits de l’Esprit (Gal. 5 :22-23)?
  • S’efforce-t-elle de vivre altruĂŻstement en toutes circonstances, ou semble-t-elle ĂȘtre concernĂ©e principalement de ce qu’elle peut retirer des autres ou des situations?
  • A-t-elle un esprit de service et de sacrifice?
  • Est-elle mature quant aux doctrines enseignĂ©es?
  • DĂ©montre-t-elle de la loyautĂ© Ă  l’Église de Dieu et aux membres?
  • Applique-t-elle les sermons dans sa vie?
  • Enseignera-t-elle Ă  nos enfants les voies de Dieu et Ses enseignements?

Si vous cherchez le royaume et la justice de Dieu en premier (Matt. 6 :33), vous ne devriez mĂȘme pas considĂ©rer marier une personne qui est convertie et qui est faible spirituellement. Une telle personne peut vous Ă©puisĂ©e physiquement et spirituellement, et possiblement vous faire perdre le royaume de Dieu!

C’est trĂšs sĂ©rieux, et les problĂšmes qui en dĂ©coulent, du fait d’ignorer cet avertissement, sont TRÈS RÉELS!

Êtes-vous attirĂ©s romantiquement?

Un des Ă©lĂ©ments les plus importants dans chaque mariage, est l’attraction romantique (attirance sexuelle, Ă©ros). Sans elle, la relation manquera d’une Ă©tincelle qui stimule le couple et rend cette relation spĂ©ciale, dĂ©sirable et agrĂ©able. Dieu commande aux couples mariĂ©s de devenir «une seule chair»! C’est une rĂ©fĂ©rence directe aux rapports sexuels et tout ce qui est liĂ© Ă  l’intimitĂ© du couple dans le mariage, c’est ce qui soude un couple. Sans attraction romantique ou d’attirance sexuelle, la relation tournera vitement platonique, et Ă©ventuellement, sera suivi par une interruption de cette attraction et presque certainement, par un dĂ©sir (ou une tentation) de regarder Ă  l’extĂ©rieur du mariage pour obtenir ce qui «manque». C’est, malheureusement, une situation dĂ©sastreuse pour les deux personnes.

Revoyons momentanĂ©ment l’amour romantique, qui est Ă©ros. L’attirance sexuelle est physique, c’est cette Ă©tincelle qui allume les dĂ©sirs de rapprochement (essentiels) que chaque couple ressent et qui croit avec le couple.

Cette Ă©tincelle est quelque fois appelĂ©e «la chimie du couple». Si un couple ressent mutuellement cette attraction, ils sont attirĂ©s sexuellement l’un envers l’autre, c’est aussi appelĂ© en anglais comme Ă©tant le «sex appeal», et c’est trĂšs naturel, et essentiel dans un mariage. Sans cette attraction physique (ce sentiment d’appartenance et d’unitĂ©), des sentiments de rejet et de ressentiment peuvent facilement apparaitre.

Comprenez ceci, mĂȘme si une certaine attraction physique (Ă©ros) est absolument nĂ©cessaire dans un couple, elle ne devrait jamais surpasser les autres Ă©lĂ©ments essentiels d’un couple (agape, philadelpia). Par contre, s’il n’y en a pas, un mariage SoUFFRira, et si les autres Ă©lĂ©ments sont absents, un mariage NE durera pas!

L’autre personne doit absolument vous ĂȘtre attirante. Cependant, cela ne veut pas dire qu’elle doit ĂȘtre la personne la plus belle au monde! (La beautĂ© est dans l’Ɠil de la personne qui regarde.) L’autre personne doit ĂȘtre la plus merveilleuse pour vous, et cela ne signifie pas nĂ©cessairement la beautĂ© extĂ©rieure. La beautĂ© extĂ©rieure est importante, mais la beautĂ© intĂ©rieure d’une personne resplendit beaucoup plus!

Êtes-vous en amour?

Avec toutes ces considĂ©rations, plusieurs se posent l’IMPORTANTE QUESTION : «Sommes-nous rĂ©ellement en amour?» Tout en essayant de rĂ©pondre Ă  cette question, demandez-vous aussi :

  • Aimez-vous parler ensemble tout le temps, dans presque toutes les occasions?
  • Aimez-vous virtuellement chaque minute que vous passez ensemble?
  • À chaque nouvelle date, vous trouvez-vous de plus en plus intĂ©ressĂ©s l’un envers l’autre, dans ce qu’elle (ou il) dit, fait, espĂšre, dĂ©sire, projette, a Ă  dire, ses points de vues et opinions, etc.?

Le respect est l’un des plus importants aspects des relations humaines, et il affecte presque tout dans les relations et la vie, tout ce qui est physique ou moral. Vous respectez-vous rĂ©ellement, mutuellement? Nous ne parlons pas ici d’un simple respect entre amis, mais d’un profond respect qui engendre la CONFIANCE.

Lorsque vous avez pris votre dĂ©cision, ce n’est plus une affaire de trouver un homme ou une femme qui vous plait. Mais, c’est d’essayer maintenant de voir comment vous pourrez le mieux plaire Ă  cet homme ou Ă  cette femme dont vous en ĂȘtes arrivĂ© Ă  profondĂ©ment aimer, que vous avez CHOISI d’aimer. Êtes-vous prĂȘts Ă  faire que tous vos efforts continuent Ă  augmenter cet amour durant toute votre vie?

Rappelez-vous que le monde est axĂ© presque entiĂšrement sur le «coup de foudre». Mais, ce n’est pas la façon de Dieu! La plupart des couples de ce monde recherche continuellement une rencontre rapide pour rĂ©soudre ses problĂšmes de solitude, ne comprenant pas que les voies de Dieu sont tout Ă  fait le contraire, cela demande du temps! Cela prend du temps pour dĂ©velopper le caractĂšre, et de dĂ©velopper un saint et juste caractĂšre demande toujours du temps et des efforts. Les artistes doivent rĂ©aliser cela s’ils espĂšrent crĂ©er un chef d’Ɠuvre. Plusieurs des plus grands chefs d’Ɠuvre demandĂšrent plusieurs mois, voire des annĂ©es Ă  ĂȘtre rĂ©alisĂ©s.

L’amour est la mĂȘme chose! Il ne peut pas survenir pendant la nuit ou en un instant. Vous pouvez ressentir une attraction physique soudainement, mais le vĂ©ritable amour est entiĂšrement diffĂ©rent. Soyez prudent et Ă©coutez ce conseil : «Ainsi donc, que celui qui croit ĂȘtre debout prenne garde de tomber!» (1 Cor. 10 :12) dans la convoitise et non en ce qui concerne l’amour. Ne permettez pas Ă  votre nature humaine de vous sĂ©duire. Plusieurs ont Ă©tĂ© aveuglĂ©s, Ă  leur propre malheur. Pourriez-vous en ĂȘtre affectĂ©?

L’amour se dĂ©veloppe seulement par le bon dating et courtship. Une relation entre un homme et une femme est une merveilleuse institution ordonnĂ©e par Dieu, si vous lui permettez de se dĂ©velopper et de croitre. Et cela est applicable Ă  tout ce qui est de qualitĂ©.

Le vĂ©ritable amour ne rend jamais personne aveugle. Trop souvent, lorsqu’un couple se laisse prendre par l’engouement, les deux personnes ignorent les diffĂ©rences et les faiblesses de l’autre. Saisissez le point qui suit, il est trĂšs important : si vous croyez qu’il n’y a RIEN de mauvais avec votre futur conjoint potentiel, vous vous sĂ©duisez vous-mĂȘmes! Et vous le faites probablement volontairement parce que vous ĂȘtes trop prĂ©occupĂ© par le physique, par vos dĂ©sirs et vos fantasmes sexuels! Reconnaissez et acceptez que l’autre personne est humaine et physique, donc, elle n’est PAS PARFAITE, qu’elle a une particularitĂ©, une faiblesse quelconque. Assurez-vous de bien vouloir vivre avec ce que vous voyez et ce que vous ne voyez probablement pas!

Finalement, Ă  la question «ĂȘtes-vous en amour?» :

  • Est-ce que vos Ă©motions et vos actions sont orientĂ©es altruĂŻstement l’un envers l’autre?
  • Est-ce que la relation s’harmonise et s’enligne avec tout ce que nous avons discutĂ© jusqu’à maintenant?
  • Est-ce que l’implication de Dieu est ÉVIDENTE dans votre relation
  • Trouvez-vous que vous n’ĂȘtes pas rassasiĂ©s de l’autre personne (ou qu’elle est la partie manquante de ce que vous ĂȘtes)?

Si vous n’ĂȘtes pas honnĂȘte ou n’ĂȘtes pas Ă  la hauteur, avec quelconque de ces questions, vous ne passez pas le test!

Discuter des enfants et de la famille

Un important Ă©lĂ©ment de discussion est la perspective de chacune des personnes concernant la famille. Comme en tout autre chose, la vue de ce monde actuel, sur la famille et de l’éducation des enfants, est dramatiquement diffĂ©rente de celle de Dieu. Chaque personne provient de milieu diffĂ©rent, de parents diffĂ©rents, ayant des approches diffĂ©rentes dans l’éducation des enfants.

Le mariage, Ă©ventuellement, signifie «famille», et la famille produit des enfants. Lorsque vous devenez sĂ©rieux dans une relation, Ă©changez, parlez l’un Ă  l’autre de votre vue sur le sujet des enfants et de la famille :

  • Avez-vous discutĂ© de ces choses?
  • Partagez-vous les mĂȘmes idĂ©es de la maniĂšre que vous fonderez votre famille?
  • Avez-vous lu du matĂ©riel (livres, livrets, articles) disponibles sur la façon que Dieu voit l’éducation des enfants?
  • Partagez-vous ces mĂȘmes principes?
  • Avez-vous discutĂ© combien d’enfants vous planifiez avoir?
  • Êtes-vous d’accord du moment de la venue de vos enfants?

Puis, pensez Ă  ceci : vos enfants seront dans un sens, une moitiĂ© de vous et une moitiĂ© de la personne qui sera votre conjointe. MĂȘme si chaque personne est unique, et chacun de vos enfants aussi, cette «une-demie de vous», s’appliquera Ă  leur force, Ă  leurs faiblesses, Ă  leur personnalitĂ©, Ă  leur apparence, et potentiellement, mĂȘme leur caractĂšre. S’il y a des choses que vous n’aimez pas dans votre futur conjoint, prĂ©parez-vous Ă  les voir dans vos futurs enfants!

Aussi, comme futurs parents, vous devez prendre le temps de vous prĂ©parer pour vos rĂŽles de PÈRES et de MÈRES. Imaginez-vous dans ces rĂŽles
, et rappelez-vous votre propre expĂ©rience comme enfant. Vous souvenez-vous du bon temps passĂ© avec vos parents, avec les autres enfants, votre parentĂ© et vos amis?

Prenez note de la façon que l’autre personne rĂ©agit avec les enfants, ou en leur prĂ©sence. Aime-t-elle passĂ© du temps avec eux, ou, est-elle dĂ©rangĂ©e par leur prĂ©sence? Est-elle gentille, patiente et attentive Ă  leurs jeux et communication? Les prend-elle dans ses bras?

Assurez-vous (l’un et l’autre) d’ĂȘtre certains que vous ĂȘtes en accord sur la MANIÈRE que vous Ă©duquerez vos enfants. De grandes divergences occasionneront beaucoup de stress et de tensions dans votre relation du mariage, et les enfants verront cela et prendront avantage de ces situations et de leurs parents qui sont divisĂ©s sur tous ces importants aspects de gouvernement dans la famille.

Les enfants sont capables de discerner les divergences d’opinions entre leurs parents mĂȘme Ă  un trĂšs bas Ăąge, et cela joue un rĂŽle de division entre eux. Les parents doivent ĂȘtre flexibles et prĂȘts Ă  travailler ensemble. Il y a peu de choses plus prĂ©judiciables dans l’éducation des enfants que des parents qui envoient des signaux contradictoires et de divisions Ă  leurs enfants. LĂ , oĂč des diffĂ©rences d’opinions peuvent se retrouver, essayer de voir si l’autre futur conjoint vous supportera (appuiera) dans ces situations conflictuelles, dans les cas de discipline, de rĂšgles au foyer, dans la conduite et le comportement des enfants et des adolescents.

ConsidĂ©rez ceci : Les enfants que vous aurez avec votre conjoint seront potentiellement de futurs membres de la grande famille de Dieu! Votre RÔLE Ă  chacun de vous, pĂšre et mĂšre, dans ce domaine, reprĂ©sente une responsabilitĂ© colossale qui commence MAINTENANT, par la bonne comprĂ©hension du dating et du courtship!

Le meilleur pour le mariage

Une autre question souvent posĂ©e lors de la pĂ©riode du dating, concerne le meilleur Ăąge pour le mariage. Clairement, lorsqu’une personne est dĂ©jĂ  impliquĂ©e, particuliĂšrement aprĂšs permis avoir que cela arrive Ă  un trop jeune Ăąge, une telle personne n’est pas en position pour ĂȘtre objective pour dĂ©cider ou non de se marier. Malheureusement, il est souvent trop tard pour aider une telle personne. Ils ont dĂ©jĂ  choisi une voie qui conduit presque certainement vers une tragĂ©die.

Il y a un grand dĂ©saccord parmi les soi-disant «experts» sur ce sujet. De plus, ces soi-disant «experts» ont dĂ©jĂ  dĂ©montrĂ© ĂȘtre entiĂšrement ignorants de tous les aspects spirituels derriĂšre la maturitĂ© et la conversion. Juste cela les disqualifie d’avoir une saine et valide opinion.

Le temps pour ĂȘtre concernĂ© pour le bon Ăąge est avant mĂȘme d’ĂȘtre impliquĂ©, et il y a une autre bonne raison pour cela. Bien entendu, les nombreuses personnes qui sont trop jeunes pour se marier, s’impliquent de toute façon. Reconnaissant en partie ce qui leur arrive, ils dĂ©cident d’attendre jusqu’à ce qu’ils soient assez ĂągĂ©s pour se marier. Voici le problĂšme, et c’en est un GROS! MĂȘme s’ils veulent attendre d’ĂȘtre plus ĂągĂ©s pour se marier, croyant qu’ils ont besoin de plus de maturitĂ©, ils ont dĂ©jĂ  dĂ©cidĂ© avec qui, ils veulent se marier, avant d’avoir cette maturitĂ©!

Examinons cela d’une perspective diffĂ©rente : Jusqu’à maintenant, vous avez vu qu’il y a plusieurs facteurs complexes qui interagissent lorsque vous choisissez un (ou une) partenaire. RĂ©flĂ©chissez! Est-ce qu’une personne ĂągĂ©e de 18 ans choisirait la mĂȘme personne 6 ans plus tard, alors ĂągĂ©e de 24 ans? Dit autrement, mĂȘme si vous croissez dans une multitude de connaissances, en maturitĂ©, en expĂ©rience, sur les 6 annĂ©es suivantes, dans votre capacitĂ© de dĂ©cider de choisir et qui sera la personne avec laquelle vous passerez le reste de votre vie?

Bien sĂ»r, vous choisiriez la mĂȘme personne. Mais, donnez-vous une chance pour choisir!

J’ai demandĂ© cette question Ă  plusieurs jeunes couples, et ils ont tous rĂ©pondu invariablement la mĂȘme chose. Ils ont tous admis qu’une jeune personne ĂągĂ©e de 18 ans ne choisirait pas nĂ©cessairement (et probablement rarement) la MÊME PERSONNE qu’à l’ñge de 24 ans. Pour ceux qui rĂ©torquent fermement «nous sommes dĂ©jĂ  en amour», tout le reste du livre s’applique. ArrĂȘtez cela! Pour ceux qui disent «nous allons nous marier, mais nous attendrons». Je leur rĂ©ponds : «bien, au moins vous avez dĂ©cidĂ© de reportĂ© votre misĂšre!».

Pour ceux qui ne veulent pas ĂȘtre misĂ©rable, que ce soit maintenant ou plus tard, dĂ©cidez d’attendre jusqu’à ce vous atteigniez l’ñge appropriĂ© pour le mariage et d’ĂȘtre sĂ©rieux et heureux avec la bonne personne!

MĂȘme si la Bible ne dĂ©finit pas l’ñge parfait pour le mariage, des principes de sagesse et de patience, et des expĂ©riences apprises peuvent ĂȘtre appliquĂ©es ici.

Christ dit ceci au sujet du mariage : «Que l'homme donc ne sĂ©pare pas ce que Dieu a joint» (Marc 10 :9). C’est Dieu qui joint, unit, deux personnes ensemble. RĂ©flĂ©chissez Ă  cette vĂ©ritĂ©, Ă  cette connaissance, et gardez-la continuellement dans votre esprit. Dites-vous que Dieu a un plan pour vous, si vous Le cherchez, et que vous Lui obĂ©issez, Il vous pourvoira un conjoint lorsque le temps sera appropriĂ©. Je vous le dis pour en souligner l’importance : Ne vous prĂ©cipitez jamais dans le courtship afin de vous marier plus tĂŽt et plus vite. À la place, faites confiance complĂštement en Dieu afin de pourvoir Ă  tous vos besoins!

La meilleure façon d’aborder le problĂšme pour l’ñge optimal du mariage, est de regarder vers la nation originelle de l’ancienne IsraĂ«l. Dieu instruisit que les personnes sous l’ñge de 20 ans ne devrait pas ĂȘtre comptĂ©es dans le recensement national. Dans un certain sens, quiconque ĂągĂ© de 19 ans et moins, n’était pas inclus dans le dĂ©compte! De plus, ce n’était qu’à l’ñge de 30 ans que les hommes atteignaient la maturitĂ© et qu’ils pouvaient alors, ĂȘtre ordonnĂ©s comme prĂȘtres. Ce n’tait qu’à cet Ăąge que Dieu les considĂ©raient suffisamment mature, avec la capacitĂ© de leadership et d’influence pour ĂȘtre capables de tenir un poste et les responsabilitĂ©s de prĂȘtre. Christ Lui-mĂȘme ne commença Son ministĂšre qu’à l’ñge de 30 ans. Ce fut la mĂȘme chose pour Jean le Baptiste, et les apĂŽtres furent apparemment du mĂȘme Ăąge.

Ce n’est toutefois pas la rĂšgle absolue en ce qui regarde le bon Ăąge pour se marier, les modĂšles ou les rĂšgles gĂ©nĂ©rales mentionnĂ©s plus haut sont apparentĂ©s. Ces rĂ©fĂ©rences sur l’ñge sont mentionnĂ©es dans la Bible parce que Dieu sait que les hommes et les femmes atteignent un certain niveau de maturitĂ© lors de ces Ăąges. Nous pouvons conclure, et des siĂšcles d’expĂ©riences dĂ©montrent cela, que quelque part entre 20 et 30 ans, il y a un temps idĂ©al pour se marier, et probablement mieux situĂ© vers et entre l’ñge de 23 Ă  27 ans, pour les hommes et les femmes. C’et l’étape dans la vie d’une personne, gĂ©nĂ©ralement convertie, et qui a vĂ©cu pendant quelques annĂ©es la façon de vivre de Dieu. De plus, les Ă©tudes scolaires, universitaires, collĂ©giales, sont gĂ©nĂ©ralement terminĂ©es, et possiblement assez de tempos pour que les dettes personnelles aient disparues, et que de l’épargne s’accroisse.

Les statistiques, l’histoire et les faits rĂ©els ont prouvĂ© ce point depuis longtemps, les adolescents ne devraient JAMAIS, absolument pas, se marier! Les adolescents d’il y a un siĂšcle, Ă©taient plus matures, ayant Ă©tĂ© confrontĂ©s Ă  la dure rĂ©alitĂ© de la vie, et aux besoins criant familiaux, Ă  un travail dur et difficile, et Ă  de sĂ©rieuses responsabilitĂ©s trĂšs tĂŽt dans leur vie, afin que leur famille puisse survivre. Ce fait de l’histoire connue les rendait plus aptes et prĂȘts pour des responsabilitĂ©s et fonder leur propre famille. (MĂȘme lĂ , les mariages d’adolescents avaient encore de grandes difficultĂ©s.) Tout cela a changĂ© aujourd’hui, et radicalement! Les adolescents modernes feraient bien d’enlever leurs lunettes roses, et, dans la majoritĂ© des cas, d’enlever tout ce qui peut les aveugler, afin qu’ils voient clairement la dure rĂ©alitĂ© de la vie, et les faits comme ils sont, au sujet d’eux-mĂȘmes et de la gĂ©nĂ©ration d’oĂč ils proviennent.

Comprenez ceci : Les gens deviennent matures Ă  diffĂ©rents Ăąges, et il n’y a pas de moment spĂ©cifique qui est le meilleur pour chacun. Le principe de base est que vous devez : «Soigne tes affaires au dehors, mets ton champ en Ă©tat, puis tu bĂątiras ta maison» (Pro. 24 :27). La maison dans ce verset fait rĂ©fĂ©rence Ă  la famille, et aussi la maison pour la recevoir. Ce que cela veut dire, c’est que vous devez vous prĂ©parez physiquement, mentalement et spirituellement. Vous devez construire (ou prĂ©parer) votre maison AVANT de vous marier.

Les diffĂ©rences d’ñges

Un autre point devrait ĂȘtre examinĂ©, celui de l’importante diffĂ©rence d’ñge entre l’homme et la femme. Ce point important, aura surement des effets sur le mariage si cette diffĂ©rence d’ñge est trop grande.

Si l’homme est ĂągĂ© de plus de 10 ans que l’ñge de la femme, et qu’elle est au tout dĂ©but de sa vingtaine, cela reprĂ©sente une diffĂ©rence significative dans le niveau de maturitĂ©. (Plus les deux personnes sont ĂągĂ©es, moins cette diffĂ©rence d’ñge est importante.) Si un homme est impatient, il essaiera continuellement (et inconsciemment) d’élever le niveau de comprĂ©hension de sa femme Ă  son propre niveau d’expĂ©rience. Cela ne peut ĂȘtre fait! Tout homme qui fera cela, est comme celui qui : «  trouble sa maison, il hĂ©ritera du vent » (Pro. 11 :29). Si vous ĂȘtes un homme qui est rĂ©solu Ă  marier une femme beaucoup plus jeune que vous, acceptez maintenant, ce que cela impliquera, et laissez la femme croitre Ă  son propre rythme naturel. N’essayez surtout pas d’ĂȘtre son pĂšre, elle en a dĂ©jĂ  un!

Aussi, la femme dans cette sorte de relation, peut se retrouver elle-mĂȘme en train d’essayer continuellement «d’ĂȘtre Ă  la hauteur ou son Ă©gal» avec l’homme. Ce sera difficile pour elle d’apprĂ©cier les choses qu’elle accomplit dans ses efforts pour lui plaire (ou plutĂŽt d’ĂȘtre Ă  la hauteur), ces choses que l’homme regarde comme les ayant dĂ©jĂ  accomplies. Alors, la femme qui est dĂ©terminĂ©e Ă  marier un homme beaucoup plus ĂągĂ© qu’elle, a besoin de savoir ce que cela signifie et implique.

De la mĂȘme maniĂšre, la femme beaucoup plus ĂągĂ©e peut aussi avoir quelques difficultĂ©s Ă  marier un homme beaucoup plus jeune. En plus du danger de tomber dans le piĂšge d’ĂȘtre sa mĂšre, elle peut trouver difficile de le respecter comme mari, et de se soumettre Ă  lui. Elle devra ĂȘtre trĂšs patiente et attendre jusqu’à ce qu’il gagne en maturitĂ© et en expĂ©rience pour atteindre son niveau.

L’homme doit ĂȘtre trĂšs attentif pour ne pas ressentir d’infĂ©rioritĂ© ou de manque de respect ou se sentir diminuĂ© par le manque d’expĂ©rience par le plus grand Ăąge de la femme. Les hommes qui choisissent de se marier avec des femmes beaucoup plus ĂągĂ©es sont mieux de se prĂ©parer et d’accepter que la femme puisse ĂȘtre plus difficile Ă  conduire que ne le serait une femme de leur Ăąge. Aussi, l’homme doit savoir que la femme continuera Ă  vieillir, avant lui, et qu’il n’ait pas un regard furtif vers d’autres femmes plus jeunes dont il aurait du considĂ©rĂ© avant. Les hommes doivent savoir et comprendre qu’avec le temps, TOUS les humains : hommes et femmes, subissent les effets du temps.

Gardez ces points Ă  l’esprit. Les femmes deviennent matures physiquement gĂ©nĂ©ralement plus vite que les hommes. Mais les hommes deviennent matures mentalement gĂ©nĂ©ralement plus vite que les femmes. Il y a une pĂ©riode d’ajustement, l’homme qui marie une femme lĂ©gĂšrement plus ĂągĂ©e que lui a habituellement peu de difficultĂ© pour la conduire (diriger). Cependant, l’idĂ©al est que l’homme soit lĂ©gĂšrement plus ĂągĂ© que la femme.

CarriĂšre et finances

Il y a plusieurs questions pratiques de base qui doivent ĂȘtre examinĂ©es avant de considĂ©rer le mariage.

Qu’en est-il de l’emploi et d’une carriĂšre? Si vous ĂȘtes un homme, ĂȘtes-vous solidement Ă©tablis dans une carriĂšre, l’une de celles qui vous permet de pourvoir Ă  une famille? PossĂ©dez-vous un plan clair et dĂ©taillĂ© de ce que vous ferez, de la direction de votre vie? Avez-vous dĂ©terminĂ© des buts et des plans spĂ©cifiques pour la maniĂšre que vous pourvoirez aux besoins de votre famille? Vous ĂȘtes probablement encore Ă  l’étape finale de vos cours et de votre entrainement. Si c’est le cas, vous devriez avoir des buts spĂ©cifiques, atteignables, rĂ©alistes Ă  l’esprit, et la capacitĂ© d’ĂȘtre un employĂ© productif prĂȘt Ă  travailler et Ă  relever des dĂ©fis.

ConsidĂ©rez ceci : Quelles sont ses habitudes de travail? Plusieurs aujourd’hui manquent la motivation de travailler dur. Mais, le succĂšs dans le mariage et la vie, requiert qu’une personne veuille travailler dur et qu’elle soit dĂ©terminĂ©e, mĂȘme quelques fois, s’il le faut, trĂšs dur! Cela exige de la MOTIVATION (aussi la PERSÉVÉRANCE, la DÉTERMINATION) c’est une des lois du succĂšs. Le mariage et la famille requiĂšrent du travail dur des deux conjoints. Tous veulent une famille heureuse et prospĂšre, mais ce n’est pas tous qui sont prĂȘts Ă  payer le prix pour atteindre ces objectifs!

(Cela vous aidera grandement à lire notre brochure : Les lois du succùs, avec le mariage à l’esprit.)

Cela, bien sĂ»r, est plus important pour l’homme. Mais, cela devrait aussi, de plusieurs façons, ĂȘtre pris en considĂ©ration par la femme. Il peut arriver une pĂ©riode plus tard dans le mariage, lorsque la femme devra avoir un emploi temporairement, pour soutenir les besoins familiaux, en plus de ses tĂąches au foyer. Avec le coĂ»t Ă©levĂ© de la vie aujourd’hui, il peut devenir essentiel dans plusieurs cas, d’avoir mĂȘme deux revenus pour juste survivre. (Mais que cela ne soit pas pour accumuler des biens dont vous n’avez pas rĂ©ellement besoins.)

Est-ce que la femme a des idĂ©es, des talents qui peuvent ĂȘtre profitables afin d’aider Ă  supporter la famille financiĂšrement, comme elle est capable? Est-elle dĂ©brouillarde? Peut-elle administrer et gĂ©rer efficacement les revenus et le budget de la famille? Peut-elle en avoir plus pour un dollar?

De plus, ayez Ă  l’esprit que le MARIAGE et la RESPONSABILITÉ DE MÈRE, sont dĂ©jĂ  une carriĂšre, peu importe l’opinion des fĂ©ministes aveugles, rejetant Dieu. En fait, en plus de pratiquer la vie chrĂ©tienne, et d’éduquer (prendre soin) les enfants, le mariage est la plus importante carriĂšre que vous aurez de toute votre vie.

AprÚs les problÚmes de communication, les difficultés financiÚres sont la plus grande raison pour le divorce qui se situe à environ 50 %. Essayez trÚs fort, de toutes vos forces, si possible, pour atteindre la stabilité financiÚre avant le mariage. La Bible déclare à deux reprises : «L'homme prudent voit le mal et se cache, mais les simples avancent et sont punis» (Pro. 22 :3; 27 :12).

Lorsque vous discutez des finances, il y a plusieurs choses Ă  considĂ©rer, et quelques unes ont des implications (effets) Ă  long terme. Par exemple, si des enfants de mariages prĂ©cĂ©dents sont impliquĂ©s, le support financier pour ces enfants peut ĂȘtre une grosse part de votre budget, vous devez en prendre considĂ©ration. Quelle part de votre budget ces responsabilitĂ©s occupent-elles? Est-ce que l’autre personne a des obligations que vous agrĂ©ez de soutenir ou d’appuyer?

Demandez-vous aussi : Avez-vous un plan d’épargne? Avez-vous des dettes? Évitez de tomber si facilement dans le piĂšge des cartes de crĂ©dit, ou d’emprunter de l’argent tĂŽt dans la vie ou Ă  un trĂšs jeune Ăąge. Les adolescents et les jeunes adultes sont des proies favorites pour les compagnies de cartes de crĂ©dit et du crĂ©dit et financement rapide et facile. Si vous ĂȘtes sĂ©rieux au sujet du courting et du mariage, soyez aussi sĂ©rieux pour Ă©liminer toute dette que vous puissiez avoir, et ne vous enfoncez pas plus profondĂ©ment dans les dettes.

(Prenez le temps pour lire notre brochure : Mettez un terme Ă  tous vos soucis financiers.)

Comprendre le rĂŽle de chacun dans le mariage

À l’étape du courtship, le couple a commencĂ© Ă  regarder vers le futur, Ă  ce qu’il leur apportera. La toute premiĂšre Ă©tape, ET CELA EST RÉELLEMENT IMPORTANT, est de savoir ce que signifie ĂȘtre un MARI, et ĂȘtre une ÉPOUSE.

Prenez le temps de lire ÉphĂ©siens 5 :22-33. Paul couvre en dĂ©tail les rĂŽles de la femme et de l’homme. Du rĂŽle du mari qui est en charge et qui est responsable d’aimer sa femme, et du rĂŽle de l’épouse qui doit lui ĂȘtre soumise. Lisez aussi Colossiens 3 :18-19 et 1 Pierre 3 :1-7, afin que vous compreniez bien tous les deux les CLAIRES INSTRUCTIONS de Dieu au sujet du rĂŽle des Ă©pouses.

Appliquez Ă  vous-mĂȘmes tous les passages de la Bible et les points Ă©numĂ©rĂ©s dans ce livre. Ce n’est pas suffisent d’avoir seulement une connaissance acadĂ©mique des principes. Connaissez la signification de chacun des points, et comment ils s’appliquent Ă  vous. Puis, identifiez les domaines dont vous ĂȘtes dĂ©ficients, que ce soit le caractĂšre, la personnalitĂ©, ou simplement d’accroitre et de raffiner votre comprĂ©hension avant le mariage. Si vous appliquez ces choses correctement, vous serez prĂ©parĂ©s pour bien remplir votre rĂŽle dans le mariage, rĂŽle que Dieu veut que vous remplissiez.

Un avertissement ici : Il est facile de tout lire ce que nous avons couvert, et de vous sentir inadĂ©quat. Masi les nombreuses composantes d’un bon mariage, et d’ĂȘtre un bon partenaire dans le mariage, prend une vie entiĂšre Ă  dĂ©velopper et Ă  maitriser. Pensez combien votre mariage sera amĂ©liorĂ© si vous prenez une approche active maintenant!

Les grands leaders sont reconnus par leur VISION. Mon pĂšre a toujours encouragĂ© mon frĂšre, ma sƓur, et moi-mĂȘme de ne pas avoir peur de rĂȘver, de ne pas les chasser, et de reconnaitre que nous limitons nous-mĂȘmes notre imagination. Son intention Ă©tait que nous ayons de hauts standards et que nous les poursuivions. De la mĂȘme maniĂšre, vous avez un but, un RÊVE, de vous marier un jour, d’avoir une famille heureuse, unie, forte, merveilleuse. À cause des conditions actuelles de la sociĂ©tĂ©, cela peut sembler une utopie, irrĂ©aliste ou inaccessible. Mais, peu importe votre Ăąge, poursuivez votre rĂȘve, et commencez maintenant Ă  appliquer mĂ©thodiquement les principes pour un mariage rĂ©ussi.

La meilleure façon de commencer, est par un auto-examen systĂ©matique, efforcez-vous de vous imaginer dans diffĂ©rentes situations maritales. Puis, demandes-vous quels seraient les diffĂ©rents points que vous devez appliquer. Demandez-vous si vous ĂȘtes mĂȘme capable de les appliquer comme nous vous les avons recommandĂ©s. Discernez quelles sont vos faiblesses et travaillez diligemment sur elles.

À ce point, vous avez dĂ©veloppĂ© (et nous n’avons pas encore terminĂ©) une longue liste de points cruciaux, de choses Ă  considĂ©rer dans votre croissance. Ce n’est pas le moment dans votre Ă©tape de vie pour ĂȘtre prompt Ă  condamner ou Ă  juger trop sĂ©vĂšrement, ne vous attendez pas Ă  la perfection, pour vous-mĂȘme ou pour les autres, assurez-vous de croire que l’autre personne se prĂ©pare Ă  vaincre et Ă  croitre COMME UNE FAÇON DE VIVRE. Comprenez et sachez qu’il y a des hauts et des bas dans la vie, et dans chaque mariage. Le test dans un mariage n’est pas le nombre des nombreux bas, mais ce que les couples sont prĂȘts Ă  faire pour les surmonter, et de savoir s’ils sont dĂ©terminĂ©s Ă  continuellement faire des progrĂšs et de s’amĂ©liorer.

Rappelez-vous, lorsque le mariage a commencĂ©, ce sera essentiel que vous vous examiniez toujours en premier! Puisque c’est la façon ChrĂ©tienne de vivre, commencez Ă  pratiquer cela dĂšs maintenant. Christ a enseignĂ© : «pourquoi vois-tu la paille qui est dans l'Ɠil de ton frĂšre, et n'aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton Ɠil? Ou comment peux-tu dire Ă  ton frĂšre : Laisse-moi ĂŽter une paille de ton Ɠil, toi qui as une poutre dans le tien? Hypocrite, ĂŽte premiĂšrement la poutre de ton Ɠil, et alors tu verras comment ĂŽter la paille de l'Ɠil de ton frĂšre» (Matt. 7 :3-5).

Rappelez-vous que Paul a aussi Ă©noncĂ© ce principe, quoiqu’un peu diffĂ©rent : «Ne faites rien par esprit de parti ou par vaine gloire, mais que l'humilitĂ© vous fasse regarder les autres comme Ă©tant au-dessus de vous-mĂȘmes. Que chacun de vous, au lieu de considĂ©rer ses propres intĂ©rĂȘts, considĂšre aussi ceux des autres» (Phil. 2 :3-4). Les vrais ChrĂ©tiens doivent mettre toute leur attention sur les besoins des autres, et ne pas leurs PROPRES besoins, faiblesses et problĂšmes. La plupart des gens font exactement l’opposĂ©.

Pour ceux qui considĂšrent le mariage pour une seconde fois : Assurez-vous d’avoir revu et ajustĂ© cotre comprĂ©hension (imprĂ©gnĂ© dans votre esprit inconsciemment, dans un mariage prĂ©cĂ©dant) de votre propre rĂŽle d’époux ou d’épouse dans ce nouveau mariage.

(Pour mieux comprendre les rĂŽles de chacun dans le mariage, vous pouvez lire nos livrets :

Nous avons aussi plusieurs sermons sur ce sujet.)

Comprendre la profondeur et l’importance de votre dĂ©cision

Une Ă©norme dĂ©cision repose devant vous. AprĂšs le baptĂȘme, la dĂ©cision de se marier sera presque certainement la plus importante que vous ne ferez jamais. Vous ĂȘtes le seul responsable pour Ă©valuer toute la situation! Personne d’autre ne peut prendre cette dĂ©cision pour vous. Il est trĂšs important et mĂȘme nĂ©cessaire que vous consultiez un ministre avant que vous preniez la dĂ©cision de vous marier. Mais en fin de compte, reconnaissez que les conseillers ne vous connaissent pas aussi bien (intimement) que vous-mĂȘme!

Ceux qui considÚrent le mariage se tiennent à une fourche des chemins, ils ont un choix important à faire. Beaucoup dépend de leur choix. Chacune des routes représente un chemin complÚtement différent pour le reste de leur vie. Que ce soit cette personne pour ce mariage, ou vous en attendez une autre.

Ce n’est pas une dĂ©cision que vous devez prendre Ă  la lĂ©gĂšre, ou impunĂ©ment. Beaucoup trop est en jeu. Malheureusement, beaucoup trop de personnes prennent cela Ă  la lĂ©gĂšre et sans y rĂ©flĂ©chir, ils s’engagent au premier coup d’Ɠil, si la personne leur plait physiquement, c’est suffisant, et nul besoin d’y rĂ©flĂ©chir plus longuement!

Mais c’est une dĂ©cision trĂšs sĂ©rieuse!

Vous ĂȘtes le seul capitaine de votre navire. Votre vie ira dans la direction que vous lui donnerez! Comprenez que vous faites face Ă  une dĂ©cision gigantesque qui affectera le reste de votre vie sur la planĂšte terre. (Nous parlerons momentanĂ©ment de ceux qui prennent des dĂ©cisions spontanĂ©es et irrĂ©flĂ©chies un peu plus loin dans le texte, mais ce n’est pas notre but Ă  ce point.)

Vous pouvez commencer la plus merveilleuse et enrichissante expĂ©rience de toute votre vie, une expĂ©rience qui pourrait vous changer littĂ©ralement de maniĂšre que vous ne puissiez imaginer, profiter d’un compagnon (ou d’une compagne) et de construire une vie ensemble, avec la personne qui deviendra la plus importante de votre vie.

Ce n’est pas le temps de laisser vos Ă©motions vous diriger. Combattez-les, cherchez continuellement la volontĂ© de Dieu : « C’est Dieu qui produit en vous le vouloir et le faire, selon son bon plaisir» (Phil. 2 :13). Demandez Ă  Dieu de vous montrer si vous courtisez ou si vous planifiez un mariage pour de mauvaises raisons, ou avec la mauvaise personne.

Les mauvaises raisons

Avec le temps, j’ai observĂ© des gens se marier pour plusieurs diffĂ©rentes raisons. Et cela inclus plusieurs mauvaises raisons. J’ai aussi appris que lorsqu’une personne est «frappĂ©e (subjuguĂ©e, prisonniĂšre, aveuglĂ©e, etc.)» par un coup de foudre pour une autre personne, trĂšs peu de personnes en reviennent, et trĂšs peu de personnes considĂšrent mĂȘme que leurs raisons pour se marier n’ont pas de bases solides.

Tout comme pour le baptĂȘme et la conversion, si on peut faire changer d’idĂ©e de mariage Ă  quelqu’un facilement par des paroles (ou un raisonnement) peu profondes, alors, soit que cette personne n’est pas prĂȘte pour se marier ou que ce n’est pas la bonne personne ou le bon moment.

Plusieurs personnes se marient parce qu’elles sont seules, elles souffrent de SOLITUDE! Naturellement, si vous ĂȘtes dans la vingtaine et que vous ĂȘtes cĂ©libataire, cela peut arriver que vous subissiez ou ressentiez de la solitude, et ce n’est pas bon. Dieu a Lui-mĂȘme dit : «  Il n'est pas bon que l'homme soit seul; Je lui ferai une aide semblable Ă  lui» (Gen. 2 :18). Salomon ajouta : «Deux valent mieux qu'un » (Eccl. 4 :9). Cela est vrai pour de nombreuses raisons.

Mais, la solitude ne devrait jamais ĂȘtre la seule raison pour se marier. Si cela devient la motivation principale, vous ĂȘtes en train de dire Ă  Dieu que vous ne pouvez pas vivre seul, et que vous devez dĂ©pendre de quelqu’un d’autre pour vivre. Cela n’est pas vrai, plusieurs des plus grands serviteurs de Dieu ne se sont jamais mariĂ©s ou ils ont perdu leurs conjoints aprĂšs l’avoir Ă©tĂ©. MĂȘme ne pas ĂȘtre mariĂ© n’est pas l’idĂ©al, cela peut ĂȘtre fait (Matt. 19 :12).

D’autres, se sont mariĂ©s Ă  un jeune Ăąge afin d’échapper l’autoritĂ© parental. Aux États-Unis, il y a plusieurs Ă©tats qui permettent le mariage Ă  l’ñge ridicule de 16 ans. Parce que de nombreuses personnes vivent des situations et conditions familiales difficiles qui ne sont pas idĂ©ales, et il y en a beaucoup, il y a d’énormes difficultĂ©s entre les adolescents ou les jeunes adultes et leurs parents. Si c’est le cas, ne vous laissez pas emporter en vous sauvant de chez vous en vous mariant. S’il y a des difficultĂ©s qui semblent irrĂ©solubles, essayez de trouver des conseils sages, avisĂ©s, auprĂšs des ministres Dieu si cela est possible. L’ñge lĂ©gal d’ĂȘtre un adulte (dans votre cas) est juste Ă  l’horizon, soyez patients! Ne vous prĂ©cipitez jamais dans une situation encore plus misĂ©rable que celle dont vous ĂȘtes prĂ©sentement. Le mariage est pour la vie! Encore un peu de temps et vous vous en sortirez.

Voici une autre mauvaise raison pour se marier : MalgrĂ© les rĂŽles spĂ©cifiques du mari et de l’épouse, il y en a qui recherche uN auTre PARENT. Par exemple, il y a des hommes qui cherchent une conjointe pour prendre soin d’eux, ce qui signifie pour eux : lave-moi, nourris-moi, prends soin de moi, etc. Pour ce genre d’hommes immatures, cette façon de penser dĂ©montre qu’ils recherchent une Ă©pouse pour remplacer leur mĂšre. Si c’est votre cas, ne vous marier jamais avec une femme pour remplacer votre mĂšre.

Cette mauvaise approche s’applique aussi aux femmes qui cherchent inconsciemment un «pĂšre». Probablement parce qu’elles ont eu un merveilleux pĂšre, ou l’inverse, un pĂšre absolument terrible. Dans ce dernier cas, elles essaient de remplir un vide qui ne peut ĂȘtre rempli que par leur PĂšre spirituel au ciel.

Votre mari ne devrait jamais ĂȘtre un pĂšre pour quiconque exceptĂ© pour vos enfants, de mĂȘme que vous ne devriez jamais ĂȘtre la mĂšre de quiconque exceptĂ© pour vos enfants.

D’autres se marient par INSĂ©CURITĂ©. Comme dans le point prĂ©cĂ©dant, c’est un point qui se retrouve plus souvent chez les femmes que chez les hommes. Faire partie d’une unitĂ© familiale amĂšne un sentiment de sĂ©curitĂ©. Lorsqu’une personne grandit et sort de la maison familiale, cette sĂ©curitĂ© est souvent perdue. Et ceux qui en dĂ©pendent recherchent quelques fois le mariage comme une opportunitĂ© pour devenir stable et en sĂ©curitĂ© encore. Bien sĂ»r, c’est naturel de rechercher et de dĂ©sirer la sĂ©curitĂ©. Mais, comme dans les autres points, ce ne devrait pas ĂȘtre la seule raison pour le mariage, sans rejeter ou oublier les nombreux points Ă©numĂ©rĂ©s dans ce livre, un bon examen de soi-mĂȘme et une bonne investigation (connaissance) de l’autre personne concernĂ©e.

Nous vivons dans ce que la Bible appelle : «les derniers jours». L’Église de Dieu n’est pas prophĂ©tisĂ©e de croitre grandement en nombre Ă  la fin de cet Ăąge. À cause de cela, ou parce que l’ñge idĂ©al de se marier est passĂ©, une personne peut rencontrer une personne de son Ăąge et penser automatiquement, que c’est «la bonne personne qui m’attendait». La personne peut penser : «aurai-je une autre chance? Parce que j’ai priĂ© depuis longtemps qu’elle vienne dans ma vie, ce doit-ĂȘtre celle-lĂ !» Soyez trĂšs prudent ici, ne laissez pas vos attentes et vos Ă©motions vous aveugler jusqu’à manquer de foi et de penser avec le dĂ©sespoir (HĂ©b. 11 :6). Cette façon de penser laisse Dieu en dehors votre champ de vision.

Ne confondez pas le fait de demander Ă  Dieu de vous donner un conjoint, et qu’Il vous rĂ©ponde immĂ©diatement avec la premiĂšre personne que vous rencontrerez! À cet Ă©gard, faites attention de ne pas demander Ă  Dieu un quelconque signe identifiant la personne pour vous, ou du moment que cela se produira
, cela LIMITERAIT Dieu et Le forcerait Ă  faire selon vos exigences et agenda. Je n’ai jamais vu un mariage rĂ©ussi, basĂ© sur de telles demandes!

Je vous donne un exemple tragique de cela : J’ai dĂ©jĂ  connu deux trĂšs gentilles personnes qui se sont mariĂ©es de cette façon (avec de telles exigences dans leur demande Ă  Dieu). L’homme avait demandĂ© Ă  Dieu que la premiĂšre femme qui accepterait de danser avec lui pour une soirĂ©e de dance devienne sa femme. Bien entendu, Dieu n’est pas intervenu et Il S’abstint d’accomplir une telle demande. Une femme accepta l’invitation Ă  danser Ă  cette soirĂ©e. Il dansa avec cette jeune femme et Ă©ventuellement, continua Ă  la frĂ©quenter jusqu’au mariage. IL se sentait appuyĂ©, assurĂ© et motivĂ© par l’accomplissement du signe qu’il avait demandĂ© Ă  Dieu, de le guider vers l’épouse qui lui Ă©tait prĂ©destinĂ©e. AprĂšs bien des annĂ©es, aprĂšs que des enfants leur vinrent, le mariage, malheureusement, s’effondra. La femme n’avait jamais rien su de sa demande d’un signe. Mais, elle apprit cela plus tard. Il lui rĂ©vĂ©la sa demande Ă  Dieu de ce signe lorsque les choses commencĂšrent Ă  mal tourner, elle ne pouvait croire qu’elle avait donnĂ© une bonne partie de sa vie, basĂ©e sur un tel signe! Malheureusement, cette femme avait succombĂ© aux avances superficielles de cet homme, et une terrible confusion s’en suivit.

Les habitudes et l’hygiùne

Chaque individu a de bonnes et de mauvaises habitudes exclusives Ă  lui-mĂȘme. Quelles sont les habitudes de votre conjoint potentiel? Y en a-t-il parmi ses habitudes qui devraient attirer son attention? Y en a-t-il parmi elles qui vous dĂ©plaisent et vous agacent? Serez-vous capable d’accepter ses mauvaises habitudes tout comme les bonnes? Vous devriez sĂ»rement en parler avec l’autre personne, qui est votre conjoint potentiel, en particulier de ces mauvaises habitudes, de celles qui vous troublent.

Examinez vos propres mauvaises habitudes maintenant! Vous seul pouvez les changer. Plusieurs Ă©tudes dĂ©montrent que les habitudes peuvent ĂȘtre changĂ©es ou vaincues en environ 21 jours. Bien sĂ»r, il y a des mauvaises habitudes telles l’alcoolisme, fumer la cigarette et les drogues fortes, la pornographie, et bien d’autres, qui ont besoin d’aide extĂ©rieure et de support, et d’autres plus faciles Ă  changer et Ă  surmonter, telles : se ronger les ongles, ne pas se laver les mains ou avoir de mauvaises odeurs corporelles, etc., ces derniĂšres peuvent ĂȘtre irritantes, mais elles peuvent ĂȘtres changĂ©es plus facilement. Le moins de mauvaises habitudes vous aurez, le moins vous en aurez Ă  cacher ou espĂ©rer que l’autre personne ne verra pas ou peut-ĂȘtre qu’elle acceptera ou ignorera!

L’hygiĂšne personnelle (et corporelle) est trĂšs importante, avant et surtout pendant tout le mariage. Il est trĂšs irritant et presque insupportable que d’habiter avec une personne qui dĂ©gage de mauvaises odeurs, qui ne se lave pas, qui ne brosse pas ses dents, qui ne se coupe pas les ongles, qui ne se rase pas rĂ©guliĂšrement, qui ne se peigne pas les cheveux, qui ne se ramasse pas, qui laisse la salle de bain propre et ordonnĂ©e, qui n’utilise pas du dĂ©odorant et bien d’autres choses encore. Rappelez-vous que, si vous avez rencontrĂ© diffĂ©rentes personnes et que vous en ĂȘtes Ă  l’étape du courtship, vous n’avez pas habitĂ© ensemble. Cela veut dire qu’il y a un cĂŽtĂ© de la personne que vous n’avez pas encore vu, et que vous ne verrez que lorsque vous habiterez ensemble, aprĂšs le mariage.

Ce que vous voyez maintenant de l’autre personne donne une idĂ©e gĂ©nĂ©rale, mais peut ne pas ĂȘtre ce que vous aurez plus tard. De quelle maniĂšre vit votre conjoint prospectif? Avez-vous dĂ©jĂ  visitĂ© Ă  L’IMPROMPTU, son lieu d’habitation? Qu’avez-vous vu? Était-ce ordonnĂ© ou dĂ©sordonnĂ© (comme si une grenade avait explosĂ©e dans la piĂšce)?

Vivre avec quelqu’un qui est extrĂ©miste, soit dans un sens (extra-ordonnĂ©) ou dans l’autre (extra-dĂ©sordonnĂ©), n’est pas chose facile et voire mĂȘme trĂšs difficile. ConsidĂ©rez-vous marier une telle personne, avec son environnement? Ces personnes viennent souvent de milieux familiaux semblables.

Soyez rĂ©aliste lorsque vous examinez les problĂšmes d’habitudes et d’hygiĂšne. Soyez flexibles, prompt Ă  vous adaptez, comprĂ©hensible et patient, si les problĂšmes dans ces secteurs vous dĂ©rangent, discutez-en en dĂ©tail jusqu’à ce que vous en soyez satisfait ou que vous ayez atteint une impasse.

Les intĂ©rĂȘts

La grande majoritĂ© des gens ont des intĂ©rĂȘts. (Seulement quelques personnes semblent ne pas en avoir aucun.) Lorsque les gens atteignent l’ñge adulte, ils ont en gĂ©nĂ©ral quelques intĂ©rĂȘts.

Les intĂ©rĂȘts peuvent impliquer de nombreux et diffĂ©rents sujets, domaines ouy passe-temps. Par exemple, cela peut inclure :

  • le sport : le tennis, la natation, le golf, la marche, le ping pong, l’équitation, l’escalade, etc.
  • la musique : la dance, la chanson, jouĂ© d’un instrument de musique, aller Ă  l’opĂ©ra, etc.
  • collectionner : des piĂšces de monnaie, des timbres, des papillons, des anciens livres, des autographes, des bouchons de bouteilles, etc.
  • jouer Ă  des jeux de sociĂ©tĂ© : de cartes, d’échecs, de croquet, etc.
  • prendre soin d’animaux : chiens, chats, hamsters, oiseaux, poissons, reptiles, etc.

Prenez le temps d’en discuter ensemble.

La liste mentionnĂ©e plus haut n’est qu’un aperçu des choses qui peuvent intĂ©resser la plupart des gens. Il y a des gens qui aiment lire rĂ©guliĂšrement, d’autres aiment voyager et voir le monde, d’autres aiment visiter des musĂ©es, faire voler des cerfs-volants ou construire des modĂšles rĂ©duits. D’autres aiment coudre, crocheter, tricoter, cuisiner, etc.

Il n’y a virtuellement pas deux personnes possĂ©dant les mĂȘmes intĂ©rĂȘts. ConsidĂ©rer toutes diffĂ©rentes sortes d’intĂ©rĂȘts qui existent, et comme les gens grandissent et deviennent matures, leurs intĂ©rĂȘts changent. Il n’y a pas de couple qui veulent toujours faire les mĂȘmes exactes choses, au mĂȘme moment, de la mĂȘme maniĂšre, et pour les mĂȘmes raisons! J’espĂšre que le point est clair.

Gardez ceci Ă  l’esprit : Est-ce que vos intĂ©rĂȘts sont compatibles avec ceux de la personne que vous considĂ©rez pour le mariage? Combien de ces intĂ©rĂȘts sont compatibles? S’il n’y en a pas au moins deux ou trois, du trouble attend Ă  l’horizon. Vous rĂ©aliserez que mĂȘme si vous partagez le mĂȘme nom de famille, vous vivez dans des mondes diffĂ©rents. Juste le sujet de qui aime ou n’aime pas les animaux de compagnie, signifie probablement de la misĂšre dans le mariage.

Aussi, c’est bon d’avoir des intĂ©rĂȘts diffĂ©rents, mĂȘme ceux qui sont inhĂ©rents aux hommes et aux femmes. Chaque individu dans un couple a besoin de temps seul, afin de penser, de rĂ©flĂ©chir et de se ressaisir. Cependant (et cela peut ĂȘtre un problĂšme), il y a des gens qui ont besoin plus de temps seul que d’autres. Si c’est le cas pour une des deux personnes, prenez le temps pour considĂ©rer ce problĂšme. Les «loups solitaires» s’harmonisent mal avec les personnes trop charismatiques, sociales ou possessives.

Prenez le temps pour réfléchir à tout le matériel de cette section!

Gérer, maitriser, les choses du passé

Tous les humains ont un certain nombre de «bagages» dans le mariage. Le fait que vous ayez vĂ©cu environ 25 ans, implique que vous avez un vĂ©cu, amassĂ© plusieurs expĂ©riences de toutes sortes Ă  travers toutes ces annĂ©es, des choses bonnes et des choses moins bonnes que vous aimeriez peut-ĂȘtre changĂ©es. Il n’y a aucune exception Ă  cette rĂšgle. Des choses comme des pĂ©chĂ©s, des faiblesses, des erreurs, et de mauvaises habitudes que vous avez contractĂ©es et que vous souhaitez qu’elles restent dans le passĂ©. Plusieurs d’entre-elles devraient rester dans le passĂ© absolument! Cependant, quelques unes devraient disparaitre COMPLÉTEMENT! Si elles restent prĂ©sentes lors du mariage, elles affecteront votre mariage et le dĂ©truiront lorsqu’elles seront dĂ©couvertes.

Il y a deux raisons bibliques cruciales pour terminer un mariage. L’une est la fraude maritale, et c’est celle que nous examinerons ici. Si, avant le mariage, un problĂšme sĂ©rieux du passĂ© n’est pas rĂ©vĂ©lĂ© Ă  l’autre personne, le genre de problĂšme qui pourrait changer la dĂ©cision du futur conjoint pour se marier s’il avait Ă©tĂ© au courant de ce problĂšme, cela constitue une fraude, rendant le mariage nul et invalide aux yeux de Dieu.

Malheureusement, une des problĂšmes les plus courants impliquant la fraude est le sexe prĂ©-marital. Si vous n’ĂȘtes pas vierge lors du mariage, vous devez rĂ©vĂ©ler ce fait Ă  votre futur conjoint. Ce n’est cependant pas nĂ©cessaire de rĂ©vĂ©ler tous les dĂ©tails mais simplement de le rĂ©vĂ©ler en terme gĂ©nĂ©ral. Une fois que la personne est avertie, elle a un choix Ă  faire, savoir si elle veut continuer vers le mariage ou non. Si elle souhaite continuer, elle doit absolument pardonner, et s’efforcer d’oublier ce qui a Ă©tĂ© mentionnĂ©. (Bien sĂ»r, c’est aussi vrai dans le cas ou elle ne souhaite pas continuer la relation. Dans un cas ou l’autre, ce qui a Ă©tĂ© discutĂ© et rĂ©vĂ©lĂ© NE doit jamais ĂȘtre rĂ©pĂ©tĂ© Ă  personne d’autre!

Avant le mariage, une franche discussion doit avoir lieu au sujet de prĂ©cĂ©dents pĂ©chĂ©s sexuels. C’est le principe de la Bible (la vĂ©ritĂ©). Si une personne est vierge, et espĂšre marier une autre personne qui n’est pas vierge, cela doit ĂȘtre rĂ©vĂ©lĂ© Ă  la premiĂšre personne (et l’inverse aussi). À ce point, une dĂ©cision doit ĂȘtre prise. Si vous ne rĂ©vĂ©lez pas cela, et que l’autre personne l’apprend aprĂšs la cĂ©rĂ©monie de mariage, cela constitue une fraude, et votre mariage pourrait ĂȘtre annulĂ©. Et su une fraude a Ă©tĂ© commise, c’est Ă  ce point qu’une dĂ©cision doit ĂȘtre prise, soit de continuer ou de terminer le mariage. Ce n’est pas quelque chose qui peut attendre pour ĂȘtre considĂ©rĂ© plus tard, durant des temps difficiles. La dĂ©cision doit se prendre aussitĂŽt que cela est connu.

Avoir eu des relations sexuelles avant le mariage ou communĂ©ment appelĂ© : fornication, n’est pas la seule catĂ©gorie de comportement Ă©ligible pour ĂȘtre rĂ©vĂ©lĂ©. D’autres catĂ©gories sont :

  • Un comportement passĂ© homosexuel.
  • Avoir abusĂ© de drogues.
  • Avoir souffert d’alcoolisme.
  • Avoir fait une faillite ou eu un trĂšs mauvais crĂ©dit.
  • Avoir passĂ© du temps en prison.
  • Avoir eu une maladie mortelle, ou souffert de problĂšmes gĂ©nĂ©tiques ou avoir une prĂ©disposition pour une quelconque maladie grave.
  • Un manque gĂ©nĂ©ral de dĂ©sirs sexuels.

En d’autres mots, rĂ©vĂ©lez avant le mariage tout ce qui peut causer des prĂ©judices, ternir votre rĂ©putation et revenir troubler votre conjoint, ou mĂȘme des faiblesses dans votre caractĂšre, tout ce qui ferait une diffĂ©rence dans la prise de dĂ©cision de l’autre personne, (ne gardez, ou cachez surtout pas de mauvaises surprise Ă  votre futur conjoint) (Matt. 7 :12). Une obligation biblique existe pour rĂ©vĂ©ler de tels problĂšmes.

(Vous pouvez lire notre livret : Comprendre le divorce et le remariage)

Le mariage est un contrat pour toute la vie entre deux personnes. Quel autre contrat implique de telles profondes implications ou d’une aussi longue durĂ©e? Comme dans tout contrat, les deux parties doivent recevoir ce qu’ils recherchaient ou dĂ©siraient. Dans les cours de justice de ce monde, le fait de ne pas rĂ©vĂ©ler des choses importantes peut amener et engendrer des actions lĂ©gales.

Toutefois, la fraude n’est pas juste le fait de dĂ©couvrir des choses que vous auriez dĂ» savoir avant la cĂ©rĂ©monie de mariage, comme : votre conjoint est entĂȘtĂ©, Ă©goĂŻste, orgueilleux, sans contrĂŽle de lui-mĂȘme, mauvais caractĂšre, ou mĂȘme non-enseignable. Vous devriez ĂȘtre capable et vous devriez prendre le temps pour Ă©valuer et discerner ces choses avant de dĂ©cider de vous marier. Ce sont des traits de caractĂšre, habituellement Ă©vidents et apparents dans chaque ĂȘtre humain. De toute Ă©vidence, les vrais problĂšmes, dans cette suite de traits de caractĂšre, devraient vous signaler que vous avez une dĂ©cision Ă  prendre (c’est Ă  vous Ă  dĂ©cider, si vous les acceptez, vous devrez vivre avec plus tard). Mais ils ne peuvent ĂȘtre pris en considĂ©ration pour ĂȘtre une fraude.

Lorsque les cloches du mariage retentissent


Plusieurs croient et pensent que la premiùre fois qu’ils entendront retentir les cloches du mariage sera lors du jour des noces. Dans un sens (trùs important), ce n’est pas vrai!

À un certain point dans chaque relation, chaque membre du couple commence Ă  entendre rĂ©sonner (bien sĂ»r, dans l’esprit) les «cloches du mariage». C’est Ă  un moment diffĂ©rent pour chaque couple et cela arrive assurĂ©ment.

De maniĂšre gĂ©nĂ©rale, les femmes se prĂ©parent (dans leur esprit) au jour du mariage plus rapidement et plus tĂŽt que les hommes. MĂȘme si cela ne devrait pas ĂȘtre, c’est souvent le cas, parce que la femme retient plus secrĂštement ses Ă©motions et son engagement final par le processus de prise de dĂ©cision. À cause de cela, les femmes ont une tendance Ă  se prĂ©parer pour ce jour bien avant les hommes. Elles se voient (dans leur imagination) en train d’acheter leur robe nuptiale, de planifier les dĂ©tails, d’inviter leurs amies, etc. Une femme peut avoir planifiĂ© «ses rĂȘves de mariage» depuis de nombreuses annĂ©es. Cela l’a conditionnĂ© inconsciemment Ă  voir au-delĂ  de ce qu’est rĂ©ellement sa relation.

L’homme devrait savoir ce qu’est la façon de penser de la femme bien avant l’engagement, mĂȘme bien avant qu’il ne prenne sa dĂ©cision de le lui proposer. Ainsi, il devrait ĂȘtre trĂšs attentif et prudent de me pas lui envoyer quelconque signal trop tĂŽt qui pourrait ĂȘtre mal interprĂ©tĂ©. La femme devrait aussi ĂȘtre prudente de ne pas mal interprĂ©ter tout signal qui lui serait envoyĂ© par l’homme, soit par une ou des paroles ou par une ou des actions (rappelez-vous qu’il est trĂšs facile de se mĂ©prendre, de mal interprĂ©ter ou de mal comprendre).

Voici la raison pour laquelle c’est trĂšs important : À l’étape du courtship, le mariage n’est pas encore la conclusion assurĂ©e. Les deux personnes devraient ĂȘtre capables de mettre un terme Ă  leur relation. AprĂšs tout, c’est le but du dating et du courtship d’étudier, d’évaluer, de prendre des dĂ©cisions AVANT de se marier! Le processus du courtship, s’il est bien conduit et suivi, est la derniĂšre Ă©tape avant de prendre la dĂ©cision finale (un choix que vous aurez Ă  vivre avec le reste de votre vie).

L’homme et la femme devraient ĂȘtre trĂšs prudents de ne pas blessĂ© l’autre personne si l’une des deux dĂ©cide d’arrĂȘter la relation! C’est plus dĂ©licat pour la femme qui a probablement entendu (dans son esprit et son imagination) les cloches des noces rĂ©sonner!

Prenez un moment pour lire le Proverbe 30, versets 18 et 19. Les derniers mots rĂ©vĂšlent :
 la trace de l’homme chez la jeune femme
 Nous avons vu comment une femme a Ă©tĂ© crĂ©Ă©e pour se soumettre Ă  son mari, Ă  se confier Ă  lui, avec ses Ă©motions, psychologiquement, mentalement et physiquement, Ă  l’homme de ses rĂȘves.

Une note reliĂ©e Ă  ce point, est appropriĂ©e ici : La rĂ©fĂ©rence de Salomon : « la trace de l’homme chez la jeune femme », fait rĂ©fĂ©rence au pouvoir de l’homme sur la femme, lorsqu’il en vient (souvent la plupart du temps) Ă  vouloir du sexe avec elle. L’expĂ©rience dĂ©montre qu’une femme se soumettra sexuellement au dĂ©sir (pouvoir) de l’homme parce qu’elle croit qu’il s’engage avec elle. Cela ne devrait pas survenir avec un couple qui s’efforce d’obĂ©ir et de plaire Ă  Dieu, ce pouvoir spĂ©cial est une autre raison que l’homme a une sĂ©rieuse obligation dans la relation d’ĂȘtre absolument et complĂštement clair avec ses intentions (et ses motivations).

Ayant dit cela, tous les hommes ont une vĂ©ritable responsabilitĂ© d’ĂȘtre extrĂȘmement gentil (doux, prĂ©venant, dĂ©licat, diplomate) lorsqu’il dit Ă  la femme qu’il ne veut pas poursuivre leur relation. Il doit lui en parler aussitĂŽt que cette dĂ©cision se dessine dans son esprit. (En mĂȘme temps, il ne doit pas se sentir forcĂ© d’en parler s’il a seulement des doutes, pas avant qu’il n’en soit sĂ»r, simplement parce qu’il craint que la femme n’en soit offensĂ©e s’il ne dit rien. D’oĂč la nĂ©cessitĂ© d’une bonne communication entre eux afin d’éclaircir tout doute et de mieux se connaitre.)

Plus longue a Ă©tĂ© la relation, plus difficile sera la dĂ©cision d’arrĂȘter. Les deux personnes devraient faire trĂšs attention de ne pas jouer avec les sentiments et les Ă©motions de l’autre ĂȘtre humain. Trop de choses sont en jeu!

Quand sommes-nous prĂȘts pour le mariage?

Lorsque je conseille un couple pour le mariage, je leur demande ces questions. Cette derniĂšre liste aide Ă  connaitre (savoir) au-delĂ  tout doute raisonnable su une personne est prĂȘte Ă  prendre la dĂ©cision de se marier. RĂ©pondez honnĂȘtement Ă  chaque question :

  • PremiĂšrement, l’aimez-vous profondĂ©ment?
  • Et savez-vous si l’autre personne vous aime rĂ©ciproquement?
  • Avez-vous des doutes? Ne rĂ©pondez pas Ă  cette question spontanĂ©ment, sur une explosion d’émotion, mais demandez-vous :
  • Est-ce rĂ©ellement l’amour?
  • Essayez de visionner la profondeur de votre amour dans diffĂ©rentes situations, et demandez-vous :
  • Durera-t-il?
  • Êtes-vous assez mature pour vous marier?
  • Croyez-vous que votre future Ă©pouse est assez mature pour vous marier?

(Prenez le temps pour lire notre article : Êtes-vous Ă©motionnellement mature?)

  • Quelle est votre situation financiĂšre?
  • Avez-vous soigneusement planifiĂ© une course d’action Ă  partir de maintenant et jusqu’au mariage?
  • Connaissez-vous (tous les deux) combien d’argent vous disposez?
  • Avez-vous chacun un bon travail rĂ©gulier?
  • Êtes-vous encore aux Ă©tudes?
  • PossĂ©dez-vous une automobile?
  • Y-a-t-il encore des paiements Ă  faire pour ce vĂ©hicule?
  • Quel est le montant de vos Ă©pargnes?

Vous devriez, l’homme et la femme, vous posez chacune de ces questions et assurez-vous de budgĂ©ter ensemble. Aussi, il y a souvent des dĂ©penses qui sont quelquefois non-prĂ©dictibles avant le mariage. Comme par exemple le coĂ»t inhĂ©rent de tout ce qui entoure le mariage, et aprĂšs aussi, telle la lune de miel. Suivi des dĂ©penses pour le lieu de rĂ©sidence. Avez-vous planifiĂ© pour ces choses?

Assurez-vous de vivre selon vos moyens. Si vous n’avez pas assez d’argent Ă  ce point pour remplir tous vos besoins Ă  la fin du mois, ni aucun Ă©pargne de cĂŽtĂ© en cas d’imprĂ©vu, il vaut mieux que vous retardiez le mariage pour un certain temps. Ne vous dites pas, et ne croyez surtout pas : Nous vivrons sur l’amour! Rappelez-vous, l’amour a besoin de manger, de payer la facture d’électricitĂ©, etc. Mais ne croyez pas non plus que vous devez absolument atteindre la sĂ©curitĂ© financiĂšre Ă  100% avant de vous marier! Vous n’avez pas besoin d’un fond de retraite avant de vous marier. Mais il y en a qui attendent jusqu’à la fin de leur vingtaine ou de leur trentaine pour avoir ce fond avant de se marier.

  • Avez-vous amplement partagĂ© vos rĂȘves et vos buts?
  • Êtes-vous certain que vous partagĂ©s beaucoup de choses en commun?
  • Êtes-vous excitĂ©s de la direction de votre relation?
  • Pouvez-vous entrevoir ou vous imaginer en train de travailler, atteindre rĂ©aliser ensemble, sur de grands et de petits projets, des buts, des rĂȘves, des objectifs durant votre mariage?
  • Y a-t-il quoi que ce soit, sa personnalitĂ©, son historique, qui produit des rĂ©ticenses?
  • Avez-vous des doutes?
  • Y a-t-il quelque chose qui vous rende incertain?

Si vous avez certaines rĂ©serves ou quelques questions, cela ne veut pas nĂ©cessairement dire que vous n’ĂȘtes pas prĂȘts. S’il y a encore des doutes qui persistent, qui vous laissent inconfortable, penchez-vous dessus et cherchez des conseils.

  • Ce qui est trĂšs important, avez-vous des doutes au sujet de sa SPIRITUALITÉ?
  • Avez-vous pris le temps de discuter sur des sermons ou de la littĂ©rature?
  • Y a-t-il une certaine profondeur, une maturitĂ©, Ă  sa comprĂ©hension spirituelle?

Prenez le temps pour regarder les raisons pour lesquelles cela ne marcherait PAS, ne vous concentrez pas seulement sur les raisons pour lesquelles cela FONTIONNERAIT! Et, faites cet exercice indĂ©pendamment, en comparant plus tard vos notes. Rappelez-vous que «le cƓur (attitude) est dĂ©sespĂ©rĂ©ment mĂ©chant et notre nature humaine est trompeuse et rebelle (JĂ©r. 17 :9; Rom. 6 :12). Si vous ne pouvez voir ou mĂȘme citer une seule faiblesse dans l’autre personne, vous ĂȘtes aveugle. Et, en dĂ©pit de ce que les gens disent et croient, l’amour n’est pas aveugle. Vous devriez ĂȘtre capable de voir, essayez de voir et d’accepter (ou de refuser pendant que vous en avez le temps et l’opportunitĂ©) la ou les principales faiblesses de votre futur conjoint.

Puis, assoyez-vous, et discutez tous les deux des raisons (notes, faiblesses, questions, doutes, etc.) que vous avez observĂ©es. Soit que cet exercice vous rapprochera tous les deux et que vous en sortiez plus forts, plus prĂȘts et plus prĂšs, ou les doutes vous envahiront et vous repousseront. Ne laissez jamais aucun doute vous envahir ni trainer.

Vous comprendrez qu’aucune relation ne peut ĂȘtre parfaite puisqu’il n’y a personne de parfait. Comme nous avons discutĂ©, vous avez tous les deux de mauvaises et de bonnes habitudes, et vous aurez Ă  vous concentrer sur les BONS CÔTÉS, LES BONS POINTS de l’autre personne. N’oubliez jamais le principe biblique : « que celui qui croit ĂȘtre debout prenne garde de tomber!» (1 Cor. 10 :12), et essayez de prĂ©voir les problĂšmes si cela est nĂ©cessaire : «l’homme prudent voit le mal et se cache) (Pro. 22 :3). Vous vous devez au moins cela!

Rappelez-vous, l’amour vient de Dieu. Il dirigera vos pensĂ©es Ă  travailler, Ă  croĂźtre ensemble. Si vous Lui permettez. Il vous amĂšnera ensemble si c’est Sa volontĂ©, soyez patients et ayez confiance en Lui.

Lorsque vous ĂȘtes certains que vous faites le bon choix, vous ĂȘtes alors prĂȘts pour commencer officiellement la prochaine Ă©tape de votre relation ensemble.

Conclusion – Maintenant que vous ĂȘtes engagĂ©s (fiancĂ©s)

FĂ©licitations! Vous ĂȘtes maintenant engagĂ©s (fiancĂ©s)! Atteindre ce point, signifie que vous venez tout juste de passer une merveilleuse soirĂ©e avec votre nouvelle fiancĂ©(e). Ce fut fort probablement un moment trĂšs romantique pour chacun de vous. Vous ĂȘtes euphoriques et trĂšs heureux (heureuse) au-delĂ  les mots. Les gens vous fĂ©licitent. Vous regardez au commencement de quelque chose de merveilleux.

C’est un moment excitant dans votre vie, savourez-le et profitez-en! Une relation merveilleuse et dynamique vient tout juste de commencer.

Maintenant, qu’arrivera-t-il? Que signifie l’engagement? En plus de continuer de construire sur les choses que vous avez apprises dans ce livre, quels autres problĂšmes et imprĂ©vus devrions-nous discutĂ© maintenant?

PremiĂšrement, nous avons besoin de comprendre ce qui survient exactement lors de l’engagement. Vous avez dĂ©jĂ  dĂ©cidĂ© que vous voulez vous marier, que vous voulez passer le reste de votre vie avec cette personne. Regardez Ă  l’engagement de cette façon : lorsqu’une transmission d’une automobile change de position, de la position neutre Ă  la premiĂšre vitesse, le vĂ©hicule peut alors avancer, vers une quelconque (ou spĂ©cifique) destination. C’est parce que la transmission a Ă©tĂ© «engagĂ©e», ou «mise en action». Avec un engagement de mariage, vous ĂȘtes maintenant en (dans la position de premiĂšre vitesse) action, vous ĂȘtes en mouvement, en direction vers une destination : celle de l’ultime «date», du jour du mariage (les noces)!

Mais, aprĂšs avoir pris la dĂ©cision de vous marier, vous n’avez probablement pas encore fixĂ© la date exacte de la cĂ©rĂ©monie de mariage. Et l’engagement est le moment de finaliser, de planifier le moment que cela aura lieu. Par consĂ©quent, la durĂ©e de l’engagement (les fiançailles) est la premiĂšre chose la plus importante du nouveau couple.

La durĂ©e de l’engagement (des fiançailles)

De nombreux couples annoncent leurs fiançailles et non aucune idĂ©e du moment exact du jour du mariage. Plusieurs couples attendent durant toute une annĂ©e, croyant que c’est la bonne chose Ă  faire. D’autres attendent quelques annĂ©es, attendant souvent de terminer leurs Ă©tudes, leur service militaire, ou leur entrainement professionnel avant de programmer une date de mariage. D’autres encore, fixent une pĂ©riode entre six mois et un an. D’autres, de trois Ă  six mois. D’autres, optent pour une semaine Ă  un mois, tandis que d’autres, ignorent complĂštement les fiançailles, ou la pĂ©riode d’engagement.

Qu’est ce qui est le mieux?

Toutefois, la Bible ne statue pas sur la longueur exacte des fiançailles. Mais, j’ai appris avec le temps (de mes 30 annĂ©es d’expĂ©riences dans le ministĂšre) que de plus courts engagements sont une meilleure alternative, pour plusieurs diffĂ©rentes raisons. Laissez-moi vous expliquer.

Souvent, les gens deviennent engagĂ©s sur un coup de tĂȘte (impulsivement, poussĂ©s par les Ă©motions). J’espĂšre que les lecteurs ne suivront pas ce genre d’action. Ces gens ne prennent pas le temps de consulter un ministre avant de se fiancer, de s’engager, et n’ont certainement pas portĂ© attention aux nombreux principes Ă©numĂ©rĂ©s et expliquĂ©s dans ce livre. De tels engagements sont parmi ceux qui n’aboutissent pas, ils sont souvent remis Ă  plus tard, voire mĂȘme quelques annĂ©es. Ces couples figurent souvent comment ĂȘtre prĂȘts pour le mariage.

Si vous avez honnĂȘtement suivi la façon de Dieu du dating et du courtship, et que vous avez examinĂ© rigoureusement toutes les situations et les problĂšmes pertinents, votre pĂ©riode des fiançailles (de l’engagement) ne devrait durer qu’environ (plus ou moins) six mois. Le meilleur temps est probablement trois Ă  quatre mois, six semaines Ă©tant le minimum. Ce court temps devrait ĂȘtre une rare exception, parce que la plupart des mariages requiert ce temps pour trouver une salle, prĂ©parer et envoyer les invitations (permettre quelques temps pour recevoir une rĂ©ponse des invitĂ©s), planifier le voyage de noces, trouver un appartement et planifier tout ce que cela prend pour le foyer, acheter des meubles, et bien d’autres choses qui surviendront tout juste aprĂšs.

Pour quelques uns, l’idĂ©e de mĂȘme avoir une durĂ©e de temps (ou une pĂ©riode prĂ©dĂ©terminĂ©e) d’engagement (de fiançailles), est probablement Ă©trange et inconnue. Vous pouvez laisser tomber toute rĂ©sistance que vous pourriez avoir contre cette directive, parce qu’elle est nĂ©cessaire.

Voici la plus importante raison :

Je le rĂ©pĂšte, que, lorsque vous ĂȘtes fiancĂ©s (engagĂ©s), vous avez pris l’engagement (la promesse) de vous marier. Vous regardez maintenant dans les yeux de l’autre personne, sachant qu’elle sera bientĂŽt votre partenaire (conjoint) pour la vie. À ce point, vous vous rapprocherez naturellement de plus en plus l’un de l’autre, d’une maniĂšre spĂ©ciale. Cela signifie que le dĂ©sir, l’attraction puissante pour de l’intimitĂ© physique, croisse de plus en plus fort. Le plus longtemps vous attendrez pour la date de mariage, le plus vous aurez Ă  lutter contre cette force d’attraction naturelle et puissante. Si vous attendez trop longtemps, vous vous mettez vous-mĂȘme dans une lutte contre vous-mĂȘme, une bataille perdue Ă  l’avance. (Ne sous-estimĂ© surtout pas la nature humaine!)

Les rapports sexuels avant le mariage

PlutĂŽt dans ce livre, nous avons discutĂ© des attouchements physiques sexuels, ils conduisent Ă©ventuellement Ă  la fornication, sans aucune exception. Les longues pĂ©riodes d’engagements invitent aussi Ă  la fornication, virtuellement et sans exception!

Dieu a crĂ©Ă© les relations sexuelles pour ĂȘtre la «colle» qui unit, joint, soude le mari et l’épouse du couple. Le couple engagĂ© (fiancĂ©) se rapprocha physiquement, naturellement, ultimement. (Rappelez-vous, les deux personnes ont dĂ©jĂ  pris l’engagement dans leur esprit.) Une fois fiancĂ©s, et ce ne sera certainement pas la premiĂšre fois (ni la seule) que vous ressentirez cette attirance sexuelle puissante, vous dĂ©sirerez fortement ĂȘtre plus prĂšs l’un de l’autre intimement.

Mais vous devrez vous fixer une limite, et vous ne devrez pas la franchir avant la nuit de noces!

J’ai vu des couples jouer Ă  toutes sortes de «jeux» inimaginables pour savoir combien loin ils pouvaient aller sans commettre la fornication. L’esprit humain (l’imagination, les fantasmes, la crĂ©ativitĂ©, ĂȘtre capable d’inventer, etc.) est la plus Ă©tonnante crĂ©ation de Dieu. Et lorsque cet esprit est mal utilisĂ©, sa capacitĂ© Ă  sĂ©duire et Ă  dĂ©cevoir est trĂšs forte, cette capacitĂ© utilise toutes les excuses possible pour sĂ©duire et convaincre!

J’ai mĂȘme vu des couples qui disaient vouloir faire les choses selon les voies de Dieu, tout en voulant justifier leurs relations sexuelles durant la pĂ©riode d’engagement. Un couple alla aussi loin en faisant ceci : Incapables de se contrĂŽler eux-mĂȘmes, mais ne voulant pas expĂ©rimenter la culpabilitĂ©, ils se mirent Ă  genoux Ă  cĂŽtĂ© du lit et demandĂšrent Ă  Dieu de les marier en devenant mari et femme! Ils se dĂ©clarĂšrent alors mariĂ©s par la loi commune. Et ils se mirent au lit pour dormir ensemble, exceptĂ©, que le but n’était pas spĂ©cifiquement pour dormir


Puis, le couple vint vers moi, leur pasteur, m’expliquant ce qu’ils avaient fait, et me demandĂšrent d’officialiser leur mariage par une cĂ©rĂ©monie. Je leur dit d’aller Ă  la cour de justice pour s’inscrire officiellement, puisqu’ils Ă©taient DÉJÀ mariĂ©s. Malheureusement, ils ne s’étaient pas mariĂ©s officiellement devant Dieu, mais ils avaient trouvĂ© une façon de commettre l’adultĂšre (la fornication, l’impudicitĂ©). Ils pouvaient maintenant obtenir leur enregistrement officiel de mariage de la justice des hommes.

La sociĂ©tĂ© aujourd’hui ne s’occupe pas des effets de la loi de cause et effet qui affecte ce genre de situations. Aussi, Ă  cause des nombreux problĂšmes sexuels dans les mariages aujourd’hui, plusieurs couples concluent qu’ils devraient voir s’ils sont compatibles sexuellement avant le mariage, pensant que cela les aidera Ă  Ă©viter ce genre de problĂšmes sexuels durant le mariage.

La tristesse, le malheur, l’insatisfaction dans le mariage provient en grande partie du manque de rapprochement avec Dieu. N’étant pas dirigĂ© par Son amour, les gens sont Ă©goĂŻstes au lieu d’ĂȘtre altruistes, ils sont motivĂ©s par la convoitise au lieu de l’amour, qui est un vĂ©ritable intĂ©rĂȘt envers les autres. Parce que leur vie manque de la DIMENSION VITALE (la connaissance des vĂ©ritĂ©s de Dieu), ils ne peuvent pas rĂ©ellement ĂȘtre sexuellement compatibles.

(Notre livre : Le sexe, son but inconnu, explique cela en dĂ©tail et les couples devraient prendre le temps pour Ă©tudier ensemble, certains chapitres de ce livre durant la pĂ©riode d’engagement.)

Les deux partenaires atteignant la bonne comprĂ©hension et le vĂ©ritable but du sexe n’aideront pas seulement Ă  construire et Ă  dĂ©velopper une vie sexuelle forte aprĂšs le jour du mariage, cela les aidera aussi Ă  Ă©viter les piĂšges des tentations sexuelles (comme la fornication, les pensĂ©es adultĂšres, etc.) avant le mariage!

En fait, Dieu vous bĂ©nira seulement si vous ne commettez pas l’adultĂšre (relation sexuelle en dehors du mariage, fornication) avant le mariage. La fornication, effectivement, exclut Dieu de l’union, et aucun vrai ministre de Dieu ne considĂšrerait jamais performer un mariage d’un couple qui fait cela.

Il y a un autre important aspect de la fornication que presque personne ne comprend.

La Bible dĂ©clare que ce pĂ©chĂ© est unique, il produit une sorte de cicatrice Ă©motionnelle et psychologique. Voici ce que l’apĂŽtre Paul a Ă©crit Ă  ce sujet : «Fuyez l'impudicitĂ© (ou la fornication). Quelque autre pĂ©chĂ© qu'un homme commette, ce pĂ©chĂ© est hors du corps; mais celui qui se livre Ă  l'impudicitĂ© pĂšche contre son propre corps» (1 Cor. 6 :18). L’impudicitĂ© ou la fornication, blesse le corps et l’esprit d’une façon que nul autre pĂ©chĂ© ne le fait et le fait de deux maniĂšres distinctes.

PremiĂšrement, ceux qui s’engagent dans de telles pratiques avec d’autres personnes, autres personnes que celle qu’ils marieront, crĂ©ent des souvenirs d’intimitĂ©s sexuelles dans leur mĂ©moire qui referont surface Ă  tout moment, dĂ©truisant leur relation avec leur futur conjoint.

DeuxiĂšmement, ceux qui comprennent cela, mais commettent quand mĂȘme la fornication, croyant et pensant : Mais, je vais ĂȘtre mariĂ© avec cette personne
, ces personnes pĂȘchent contre leur propre corps, d’une maniĂšre que Paul dit ĂȘtre diffĂ©rent qu’aucun autre pĂ©chĂ©. De tels couples, lorsqu’ils sont engagĂ©s dans des relations sexuelles aprĂšs le mariage, ressentiront toujours de la culpabilitĂ© face Ă  ce qu’ils auront fait avant leur mariage. Plusieurs trouvent cela impossible, consciemment ou inconsciemment, de sĂ©parer cette culpabilitĂ© d’avoir eu des relations sexuelles avant le mariage et d’avoir commis un pĂ©chĂ©, et le fait d’avoir des relations sexuelles aprĂšs le mariage, ce qui n’est pas in pĂ©chĂ© mais plutĂŽt une bĂ©nĂ©diction. Ils sont hantĂ©s par cette culpabilitĂ©, au lieu de recevoir la joie de la relation maritale que Dieu promet Ă  ceux qui Lui obĂ©issent (Gen. 1 :27, 31).

Gardez la convoitise hors de votre relation, que ce soit durant le dating, le courtship et la pĂ©riode d’engagement, et abstenez-vous de toute forme de fornication!

Cependant, un dernier point ici pour clarifier, est nĂ©cessaire. Ce que nous venons d’expliquer, ne signifie pas que vous ne devez jamais cĂąliner, embrasser ou serrer dans vos bras tendrement l’autre personne durant la pĂ©riode d’engagement. D’un autre cĂŽtĂ©, c’est naturel d’exprimer de l’affection, et lorsque cela est fait lors de certaines occasions spĂ©ciales, cela peut ĂȘtre bon.

Mais, faites attention, soyez prudents! MĂȘme si cela peut sembler archaĂŻque dans ce monde moderne, embrasser et serrer dans les bras (les accolades) devraient ĂȘtre brefs. Chaque personne devrait avoir le plein contrĂŽle de ses Ă©motions et impulsions. Si vous vous permettez de perdre votre propre contrĂŽle, ou si vous reculez vos limites, cela vous mĂšnera directement dans le dangereux sentier de la fornication! Cela ne fait aucune diffĂ©rence si vous ĂȘtes un adolescent ou un couple engagĂ© qui doit se marier dans trois jours. TOUTE forme de sexe avant le mariage incluant les attouchements lĂ©gers ou plus sĂ©rieux, c’est un pĂ©chĂ©!

La Bible ne fait aucune distinction. La fornication (l’impudicitĂ©) est un pĂ©chĂ©, et le pĂ©chĂ© nous coupe des bĂ©nĂ©dictions et de l’implication de Dieu dans nos vies (JĂ©r. 5 :25 et És. 59 :1-2).

Votre vie spirituelle

Le mariage prĂ©sente plus d’opportunitĂ©s pour la croissance spirituelle qu’aucun autre aspect de la vie. Il est littĂ©ralement plein de situations, de circonstances, de dĂ©fis, d’obstacles et d’épreuves dont nous pouvons apprendre! Ils vous aideront Ă  reconnaitre, identifier et surmonter vos faiblesses et Ă  dĂ©velopper votr4e caractĂšre de plusieurs façons diffĂ©rentes.

Mais, tandis que vous n’ĂȘtes pas encore mariĂ©s, vous avez commencĂ© Ă  Ă©tablir une fondation durant votre engagement qui pourra continuer aprĂšs le mariage. Lorsque vous vous fiancez (engagez), la vie devient plus trĂ©pidante, chargĂ©e, et les Ă©vĂ©nements surviennent plutĂŽt rapidement vers le jour du mariage. Ayant cherchĂ© au tout dĂ©but de votre relation la volontĂ© de Dieu, vous vous sentez maintenant comme pris dans un immense tourbillon dans la prĂ©paration de planifier une vie Ă  deux, il y a tant de choses Ă  faire avant le jour du mariage, les couples engagĂ©s peuvent facilement tomber dans la nĂ©gligence de l’aspect le plus important de tout, leur CONDITION SPIRITUELLE!

Ne nĂ©gligez pas l’étude de la Bible et surtout de prier durant tout ce temps. Continuez de rester prĂšs de Dieu, et Il continuera faire rĂ©ussir vos plans et probablement bien d’autres choses que vous ne voyez pas et qui ont besoin d’ĂȘtre faites. N’oubliez pas ce proverbe : «Reconnais-Le dans toutes tes voies, et Il aplanira tes sentiers» (Pro. 3 :6).

Ne faites surtout pas de votre fiancĂ©(e) un(e) idole. Il est trĂšs facile d’ĂȘtre prĂ©occupĂ© (obnubilĂ©) par tout ce qui vous implique, que vous perdez de vue avec votre OBJECTIF PRINCIPAL. Rappelez-vous de garder vos prioritĂ©s dans le bon ordre, rĂ©alisant que, mĂȘme si toute votre vie est en train de changer, elle ne peut tourner entiĂšrement et seulement autour de votre futur conjoint.

RĂ©flĂ©chissez pour un moment. Si vous placez votre futur partenaire devenir la chose (ou votre idole) la plus importante dans votre vie, et la dĂ©finition d’une idole est soit une chose ou une personne qui fait l’objet d’adoration, vous avez mis Dieu en deuxiĂšme place! Cela signifie que chaque aspect de votr5e vie souffrira, incluant, ironiquement, la relation mĂȘme avec votre fiancĂ©, et plus tard, votre conjoint, si vous ne voyez pas ce qui vous arrive. Si vous vous assurez de mettre Dieu en premier dans votre vie, toutes les autres choses et personnes dans votre vie en bĂ©nĂ©ficieront. Votre relation bĂ©nĂ©ficiera grandement, elle expĂ©rimentera beaucoup plus de croissance, et sera rĂ©ellement Ă  son meilleure.

En toute connaissance de cause

Lorsque les gens arrivent Ă  la fin de leur engagement et voient le «grand jour» s’approcher, quelques uns ressentent ce que l’on peut appeler «un refroidissement». Ils sont nerveux, anxieux au sujet des Ă©vĂšnements qui vont trĂšs bientĂŽt se passer lors de la cĂ©rĂ©monie de mariage. C’est absolument normal de ressentir une telle nervositĂ©. La cĂ©rĂ©monie de mariage Ă  elle seule, est un des plus gros Ă©vĂšnements de toute votre vie, et la cĂ©rĂ©monie survient bien entendu Ă  la vue de trĂšs nombreuses personnes, cela est trĂšs intimidant, mĂȘme pour les plus fortes personnes!

De plus, le mariage en lui-mĂȘme changera la maniĂšre que vous faites les choses habituellement. Par ce que vous intĂ©grez dans votre façon de penser une toute nouvelle personne, incluant dans vos habitudes routiniĂšres et dans votre façon de vivre de tous les jours. DorĂ©navant, vous devrez penser pour deux. Juste le fait de rĂ©flĂ©chir (et anticiper) Ă  tout cela, peut causer beaucoup de stress. Mais cela ne devrait pas vous faire douter de votre capacitĂ© Ă  affronter toutes ces responsabilitĂ©s. Satan est l’auteur du doute, et il essaiera de vous faire douter afin de vous dĂ©courager et de remplir votre esprit avec de la confusion si vous lui permettez. Si vous appliquez rĂ©ellement les principes dĂ©crits dans ce livre, vous n’aurez aucune raison de douter.

Le fait de paniquer, ou d’avoir peur, ou de douter, Ă  la derniĂšre minute, provient de la peur, connaissez d’oĂč vient cette peur, identifier exactement qu’elle est sa source. Est-ce que cette crainte ou peur est raisonnable ou irraisonnable? Logique ou illogique? Qu’est-ce qui a causĂ© sa venue? Est-ce simplement un manque d’assurance ou de confiance en soi, causĂ© par la grande dĂ©cision importante que vous ĂȘtes sur le point de prendre? Identifiez ce qui cause votre peur, votre doute ou votre stress, puis, parlez-en avec votre futur conjoint dans un esprit de calme et de confiance.

Mais quelques fois, s’il y a encore des rĂ©serves, doutes, stress, ou mĂȘmes de sĂ©rieuses questions Ă  rĂ©soudre, aller vers vos parents, vers des amis trĂšs proches, le ministĂšre, mĂȘme Dieu, directement! Demandez-leur de l’aide, des conseils. Rappelez-vous encore : vous devez toujours ĂȘtre trĂšs discret au sujet de ce que vous dites Ă  des gens autres que votre famille et du ministĂšre en ce qui concerne vos doutes, craintes et peurs personnelles.

À la derniĂšre minute, si les problĂšmes qui vous causent ce stress ne peuvent ĂȘtre rĂ©sous, NE LES TASSEZ SURTOUT PAS DU REVERS DE LA MAIN! S’ils ne se dissipent pas promptement, n’ayez pas peur de retarder la cĂ©rĂ©monie ou mĂȘme de la suspendre complĂštement jusqu’à ce que vous ayez rĂ©sous le ou les problĂšmes.

Peu importe la douleur que cela causera sur le moment, et il y en aura, cette douleur sera infiniment moins pire que celle de briser un mariage par un divorce! Ce serait un trĂšs grand manque de respect de soi (et des autres) surtout Ă  votre futur conjoint et des enfants qui peuvent naitre de votre union, que de continuer et d’échouer Ă  cause de ces problĂšmes que vous n’avez pas pris le temps d’examiner et de rĂ©soudre!

Ne diminuer jamais l’importance de rĂ©soudre des problĂšmes par ce que vous ĂȘtes trop embarrassĂ©, gĂȘnĂ© ou honteux pour retarder, remettre Ă  plus tard ou mĂȘme canceller la cĂ©rĂ©monie sans les rĂ©soudre. L’alternative peut ĂȘtre pire, bien pire, un divorce douloureux et malheureux!

Avant de dire «oui, je le veux!»

Beaucoup de gens passent leur vie Ă  accumuler des connaissances. Mais, la connaissance ne sert Ă  rien si elle n’est pas utilisĂ©e. Ce livre vous a donnĂ© beaucoup de CONNAISSANCE. Mais cela ne vous aidera pas Ă  moins que vous et votre futur conjoint ne l’utilisiez!

Vous avez appris la bonne maniĂšre de dater, de courtiser, et de bien vous conduire lors de la pĂ©riode d’engagement, et tout cela selon la voie et les principes de Dieu. Cela vous a certainement requis de changer complĂštement ou d’ajuster adĂ©quatement votre perspective. Rappelez-vous aussi que le fait de faire des changements n’implique pas seulement d’apprendre la bonne connaissance et les bons principes, mais aussi de dĂ©sapprendre les mauvaises connaissances, habitudes et les traditions socialement acceptĂ©es de ce monde.

Le ChrĂ©tien a trois ennemis : sa propre nature humaine, les tentations de ce monde et l’influence du dieu de ce monde, Satan le diable. Individuellement, ce sont de puissants ennemis. Collectivement, ils sont dĂ©vastateurs! Leur but commun est de vous sĂ©duire et affecter votre perspective au sujet de la bonne maniĂšre de dater, de courtiser, de l’engagement et du mariage.

Comprenez ceci : Dieu a crĂ©Ă© tous les ĂȘtres humains pour ĂȘtre heureux. Mais atteindre le vrai bonheur semble virtuellement impossible si une personne est dans un mariage misĂ©rable. Avant mĂȘme de penser au mariage, Ă©tudiez et rĂ©Ă©tudiez les principes contenus dans ce livre. Assurez-vous que la personne vous considĂ©rez pour le mariage fait aussi la mĂȘme chose. Ce qui est important, assurez-vous d’ĂȘtre bien fondĂ© dans la connaissance rĂ©vĂ©lĂ©e ici, bien avant de commencer Ă  dater.

Vous avez les principes importants et nĂ©cessaires prĂȘts Ă  ĂȘtre mis en application lorsque la bonne personne paraitra dans votre vie. Lorsque le moment viendra, et si vous le permettez Ă  Dieu, il pourvoira cette personne qui sera le bon conjoint pour vous. Appliquez-vous diligemment, sachant Ă  l’avance qu’une relation merveilleuse remplie de joie et de bonheur vous attend de la part de Dieu!

Vous pouvez lire ce que vous dĂ©sirez :