JavaScript

This website requires the use of Javascript Explain This   to function correctly. Performance and usage will suffer if it remains disabled.
Enregistrer pour le lire plus tard
Disponible dans ces langues :
  Français
OĂč se trouve l’Église de Dieu aujourd'hui ?
New York, Etats-Unis Jamaïque Pérou Idaho, Etats-Unis Inde Belgique Kenya Arkansas, Etats-Unis Afrique du Sud Angleterre Nigéria Ohio, Etats-Unis

Il existe une seule organisation qui enseigne l’entiĂšre vĂ©ritĂ© de la Bible et qui est appelĂ©e Ă  vivre de “toute parole de Dieu.” Savez-vous comment la trouver ? Christ a dit qu’elle :

  • enseignerait tout ce qu’Il a ordonnĂ©
  • appelerait les membres mis Ă  part par la vĂ©ritĂ© pour sortir du monde
  • serait un petit troupeau
A propos de l’auteur
David C. Pack 

Fondateur et Pasteur GĂ©nĂ©ral de l’Église de Dieu RestaurĂ©e, RĂ©dacteur en Chef du magazine The Real Truth et voix du programme tĂ©lĂ©visuel The World to Come, David C. Pack a atteint plusieurs millions de personnes dans le monde entier en proclamant les puissantes vĂ©ritĂ©s de la Bible inconnues de la plupart des gens. Il est l’auteur de 80 livres et livrets, et a personnellement Ă©tabli plus de 50 congrĂ©gations. Il est Ă©galement apparu en tant qu’invitĂ© sur The History Channel. M. Pack a frĂ©quentĂ© l’Ambassador CollĂšge Ă  Pasadena, en Californie. Il est entrĂ© au ministĂšre de l’Église de Dieu Universelle en 1971 et a Ă©tĂ© personnellement formĂ© par son fondateur, Herbert W. Armstrong.

Êtes-vous Ă©motionnellement mature?

par David C. Pack

Dans cet Ăąge, les gens ne prennent plus de dĂ©cisions et ne font plus d’actions basĂ©es sur de solides valeurs morales. Ils ont Ă©tĂ© programmĂ©s pour rĂ©agir selon leurs «sentiments», ou leurs «feelings», ou «ĂȘtre Ă  l’écoute de leurs Ă©motions». Les Ă©motions sont quelque chose que tous les ĂȘtres humains (y compris les ChrĂ©tiens) ont Ă  faire face et Ă  combattre, Ă  contrĂŽler, Ă  maĂźtriser. ContrĂŽlez-vous, maĂźtrisez-vous vos Ă©motions?

 Langue Afrikaans Deutsch English Español Français Italiano Kiswahili Nederlands Polski Srpski Tahiti

Un chanteur bien-connu a popularisĂ© une chanson devenue cĂ©lĂšbre, titrĂ©e «Feelings». Mon pĂšre aimait beaucoup cette chanson particuliĂšre, et j’en vins aussi Ă  l’aimer. Lorsque l’on regarde cette chanson en perspective, d’une certaine maniĂšre, elle est devenue prophĂ©tique pour notre Ăąge.

Cet Ăąge est appelĂ© l’ñge du «feel good», ou encore, «je me sens bien», et mieux encore, «si ça te fait du bien fais-le»! La plupart des gens prennent des dĂ©cisions, en viennent Ă  des conclusions ou rĂ©agissent Ă  des situations basĂ©es presque entiĂšrement sur leur «état d’ñme» ou de ce qu’ils «ressentent», ou de ce qu’ils «feels» de ces choses! Depuis plus d’une gĂ©nĂ©ration, la plupart des ĂȘtres humains sont devenus inconsciemment conditionnĂ©s, par l’éducation, la psychologie moderne et la sociĂ©tĂ© elle-mĂȘme, Ă  Ă©couter, Ă  rester en harmonie avec ses Ă©motions, ses sentiments, et de se fier sur cela comme un guide pour dĂ©terminer leurs actions dans toutes les situations donnĂ©es.

Une partie de ce conditionnement implique des gens ayant Ă©tĂ© virtuellement entrainĂ©s pour chercher spĂ©cifiquement et exclusivement pour leurs ÉMOTIONS. Ils furent enseignĂ©s d’élever leurs Ă©motions au point de se demander presque continuellement comment ils se sentaient, ce qu’ils ressentaient, sur presque tout!

Cela représente un énorme changement dans la maniÚre générale que la majorité des gens pensent et réagissent, et regardent les circonstances dans lesquelles ils se trouvent.

Voici ce qui est diffĂ©rent, ce qui a changĂ©. La vaste majoritĂ© des gens, incluant toute la sociĂ©tĂ©, rĂ©agissait (et rĂ©agit) gĂ©nĂ©ralement aux circonstances, et Ă  l’environnement autour d’eux, leurs actions sont basĂ©es sur les VALEURS dont ils ont Ă©tĂ© enseignĂ©es, basĂ©es sur l’éthique, les principes, la morale, les croyances, l’intĂ©gritĂ© et le caractĂšre en gĂ©nĂ©ral. Cela signifie que les gens Ă©valuaient les choses, basĂ©es beaucoup plus sur le juste versus l’injuste, le bien versus le mauvais, le bien versus le mal, la sagesse versus l’insensĂ©, et mĂȘme la loi versus le pĂ©chĂ©.

Malheureusement, mĂȘme tragiquement, un regard pour les valeurs de toutes sortes n’a maintenant aucune importance dans la façon de penser des gens dans tout le monde. Aujourd’hui, les sentiments blessĂ©s, les Ă©motions et les perceptions sont devenues beaucoup plus importantes, et ont beaucoup plus de crĂ©dibilitĂ© dans la pensĂ©e des gens, que dans n’importe quelle autre Ă©poque de l’histoire de l’humanitĂ©.

Des émotions débridées

Pensez pour un moment au sujet du phĂ©nomĂšne relativement nouveau appelĂ© «la rage au volent». Lorsque des conducteurs croient qu’ils viennent juste de se faire couper dans le trafic, leurs Ă©motions leur disent qu’ils ont Ă©tĂ© offensĂ©s, mĂȘme «insultĂ©s». Le rĂ©sultat est qu’ils se vengent souvent sur l’autre conducteur, quelques fois chassant et recoupant celui qui l’a «offensé», souvent avec de tragiques ou mĂȘme mortels rĂ©sultats. De telles histoires surviennent de plus en plus souvent, pas seulement en AmĂ©rique, mais dans presque tous les pays.

Une autre tendance est aussi apparue en AmĂ©rique, appelĂ©e le «syndrome du travailleur remerciĂ© ayant perdu la tĂȘte». Ayant Ă©tĂ© remerciĂ© de son emploi, ces employĂ©s semblent avoir «perdu la tĂȘte». Dans un Ăąge devenu violent, c’est une image qui se rĂ©pĂšte souvent. Se sentant eux-mĂȘmes des victimes d’injustices, des ex-employĂ©s sont conduits par la rage d’exĂ©cuter une vengeance meurtriĂšre, cherchant Ă  tuer autant de gens que possible, sans discerner, dĂ©truisant, tuant, crĂ©ant la confusion et la mort dans leur sillage. C’est comme si quelqu’un devait payer pour «l’injustice» qu’ils ont subie. Cela met tous leurs compagnons de travail ou d’école ou autres, en danger mortel.

Les Ă©vĂšnements sportifs des enfants sont devenus une autre scĂšne dans laquelle une rage soudaine et non-contrĂŽlĂ©e au sujet d’une simple intervention de la part d’un arbitre peut soulever des Ă©motions. Combien de fois avez-vous entendu de parents assaillir ou mĂȘme frapper des coaches, des arbitres ou d’autres parents durant les sessions sportives de leurs enfants? Une fois est une fois de trop.

Pourquoi y a-t-il autant d’émotions non-contrĂŽlĂ©es aujourd’hui? Pourquoi y a-t-il autant de jeunes enfants complĂštement incapables de contrĂŽler leurs Ă©motions? Et mĂȘme allant jusqu’à lancer toutes sortes d’objets aux autres, et au grand embarrassement de leurs parents? (Dans le passĂ©, les parents Ă©taient beaucoup plus embarrassĂ©s dans de telles situations, parce qu’elles n’arrivaient que trĂšs rarement dans la sociĂ©tĂ©.)

Pourquoi les enfants ne sont plus enseignĂ©s Ă  contrĂŽler leurs Ă©motions, leurs sentiments, leurs «feelings»? La rĂ©ponse est dans le fait que la majoritĂ© des parents ne savent pas comment contrĂŽler leurs propres Ă©motions. (Combien souvent voyez-vous des parents crier Ă  leurs enfants «d’arrĂȘter de crier», de leur dire «avec colĂšre» de ne pas se mettre «en colĂšre»?)

La nature humaine est Ă©goĂŻste, purement et simplement! Elle est centrĂ©e et prĂ©occupĂ©e presque entiĂšrement sur SES PROPRES besoins et intĂ©rĂȘts. Elle est intĂ©ressĂ©e seulement dans ce qu’elle peut OBTENIR OU PRENDRE. Bien sĂ»r, l’égocentrisme est insĂ©parable des sentiments et des Ă©motions personnels. Le vrai AMOUR divin d’un autre cĂŽtĂ©, est intĂ©ressĂ© par les besoins et les intĂ©rĂȘts des autres. Cet amour est concernĂ© par ce qu’il peut OFFRIR, DONNER aux autres, pas ce qu’il peut prendre ou obtenir.

Donner, est l’essence des Dix Commandements, et dĂ©fini l’amour de Dieu (Rom. 13:10; I Jean 5:3). Mais les enfants ne comprennent pas instinctivement la voie de donner, ou la signification du vrai amour envers les autres. Ils naissent en ayant besoin d’ĂȘtre aimĂ©s, servis, protĂ©gĂ©s, nourris bien sĂ»r, ce ne sont que des enfants et c’est ce qu’ils ont besoin, naturellement. Si vous doutez de cela, observez un enfant, il demande continuellement, il PREND pour lui-mĂȘme, ses jouets par exemple. Les enfants ont besoin d’ĂȘtre enseignĂ©s Ă  partager et Ă  donner altruistement. La nature humaine au dĂ©part est Ă©goĂŻste, Ă©gocentrique.

La grande majoritĂ© des gens ne sont jamais enseignĂ©s Ă  croĂźtre Ă©motionnellement. Ils ne sont jamais enseignĂ©s Ă  dĂ©velopper et Ă  maintenir une maturitĂ© Ă©motionnelle, Ă  apprendre Ă  garder un contrĂŽle sur toutes sortes d’émotions humaines, incluant la rage, la jalousie, le ressentiment, la vanitĂ©, la peur, la haine, l’impatience. En vĂ©ritĂ©, tout ce que nous venons d’énumĂ©rer, sont des IMPULSIONS, qui d’écoulent des É MOTIONS, et qui ont besoins d’ĂȘtres ACTIVEMENT contrĂŽlĂ©es.

Vous a-t-on enseigné, étant enfant, à contrÎler ces choses?

Grandir, croĂźtre, devenir mature

Saviez-vous que la Bible dit aux ChrĂ©tiens, littĂ©ralement, de «croĂźtre»? RĂ©ellement! Notez: « mais que, professant la vĂ©ritĂ© dans la charitĂ©, nous CROISSIONS Ă  tous Ă©gards en celui qui est le chef, Christ» (Éph. 4:15).

Le but ultime de chaque ChrĂ©tien est de croĂźtre Ă  la ressemblance de Christ. Cela signifie de dĂ©montrer, d’afficher le mĂȘme caractĂšre que Christ avait, et qui a dĂ©clarĂ© qu’Il avait «vaincu le monde» (Jean 16:33). Le monde est rempli d’émotions «crues». Des milliards de gens ont appris Ă  cĂ©der Ă  toutes sortes d’impulsions et d’émotions qui viennent naturellement Ă  eux, gĂ©nĂ©ralement sans prĂ©avis.

Tout comme plusieurs autres, j’ai eu Ă  apprendre Ă  contrĂŽler mes Ă©motions. Je viens d’une famille qui avait une forte volontĂ© de faire et trĂšs dĂ©terminĂ©e, et cela inclut tous les membres de la famille. De fortes Ă©motions (encore, dans le cas de ma famille, jamais au point d’avoir une humeur changeante) Ă©taient insĂ©parables des expĂ©riences de ma jeunesse. Ce ne fut que lorsque Dieu m’eut appelĂ© Ă  Sa vĂ©ritĂ©, et que je reçoive Son Esprit Saint (Actes 2:38), que j’ai appris Ă  exercer activement les fruits de cet Esprit. Ils sont Ă©numĂ©rĂ©s dans Galates 5:22-23: «Mais le fruit de l'Esprit, c'est l'amour, la joie, la paix, la patience, la bontĂ©, la bĂ©nignitĂ©, la fidĂ©litĂ©, la douceur, la tempĂ©rance; la loi n'est pas contre ces choses», notez en particulier le dernier fruit Ă©numĂ©rĂ©:
 la tempĂ©rance, ce qui signifie le contrĂŽle de soi-mĂȘme!

Ces fruits décrivent le caractÚre de Dieu. En effet, lorsque les Chrétiens croissent dans le caractÚre de Jésus Christ, ils développent Son caractÚre, parfait, saint et juste.

Prenez le temps pour rĂ©flĂ©chir Ă  cela. Combien de personnes connaissez-vous qui furent enseignĂ©es activement, Ă©tant enfants, Ă  dĂ©velopper ces qualitĂ©s, ces Ă©motions, Ă  comprendre que c’étaient les mĂȘmes qualitĂ©s de Dieu? Presque personnes certainement!

Proverbes 22:6 dĂ©clare: « INSTRUIS l'enfant selon la voie qu'il doit suivre; Et quand il sera vieux, il ne s'en dĂ©tournera pas ». Puisque les enfants naissent naturellement Ă©goĂŻstes, ils doivent ĂȘtre enseignĂ©s, instruits et entrainĂ©s Ă  dĂ©velopper ces qualitĂ©s du caractĂšre, du caractĂšre de Dieu. Bien sĂ»r, seulement les parents qui ont appris cela peuvent et doi8vent les enseigner Ă  leurs propres enfants, ils sont qualifiĂ©s Ă  faire cela.

La quasi majoritĂ© des gens n’ont aucune idĂ©e de la diffĂ©rance colossale entre les animaux et les ĂȘtres humains. Les ĂȘtres humains naissent avec un ESPRIT, qui exige d’ĂȘtre enseignĂ© sur presque tout. Les animaux naissent avec un INSTINCT, ils n’ont pas un esprit comme l’homme (I Cor. 2:11), ils sont programmĂ©s. Dieu les a programmĂ©s Ă  faire ce qu’ils font, par instinct. Ils ne sont pas capables de raisonner, de rĂ©flĂ©chir, d’imaginer, de crĂ©er, de planifier, de dĂ©velopper un caractĂšre, de choisir entre le bien et le mal. Ils ne sont pas sujet Ă  pĂ©cher, d’avoir des pensĂ©es ou des Ă©motions dĂ©bridĂ©es, excepter s’ils sont instinctivement programmĂ©s pour faire cela.

Les enfants sont complĂštement diffĂ©rente, et tous les parents qui sont le moindrement sages, le reconnaitront. Ce sont de petits ĂȘtres humains qui sont nĂ©s avec la capacitĂ© d’acquĂ©rir de la connaissance durant leur vie. PossĂ©dant la capacitĂ© de raisonner, et des penser, Ă  planifier et Ă  prendre des dĂ©cisions, ils comprennent qu’ils peuvent apprendre Ă  contrĂŽler, maĂźtriser et supprimer les mauvaises Ă©motions, et que cela est intrinsĂšque Ă  un fort caractĂšre. Ils ont aussi la capacitĂ© d’apprendre que cela fait parti du GRAND BUT que Dieu a planifiĂ© pour chacun des ĂȘtres humains. De nombreuses gĂ©nĂ©rations furent enseignĂ©es, selon la thĂ©orie de l’évolution, qu’ils ne sont pas plus qu’une bĂȘte de haut niveau ou un peu plus intelligente.

Les parents qui surveillent et encouragent le dĂ©veloppement de la stabilitĂ© Ă©motionnelle de leurs enfants, gĂšreront aussi soigneusement leurs propres Ă©motions, leurs impulsions, leurs sentiments et leurs humeurs, ils leur enseigneront Ă  se contrĂŽler et s’exercer Ă  devenir ÉMOTIONNELLEMENT STABLES. Tellement d’enfants sont complĂštement INSTABLES aujourd’hui! Ils ne savent mĂȘme pas qu’ils sont supposĂ©s contrĂŽler leurs Ă©motions, encore moins comment le faire, parce que personne ne leur a jamais enseignĂ©. Ils n’ont jamais en d’entrainement de leurs parents en de telles facettes du caractĂšre, si nĂ©cessaires et vitales pour atteindre le bonheur et la joie. De toute Ă©vidence la majoritĂ© des gens ne sont que trop souvent entrainĂ©s qu’avec la comprĂ©hension que l’accumulation des biens physiques et l’argent ne sont que les buts ultimes dans la vie.

La Bible dĂ©clare que: «Dieu est amour» (I Jean 4:8, 16). C’est la plus grande qualitĂ© de Son caractĂšre, et, alors, est la plus importante qualitĂ© que les parents devraient enseignĂ©s Ă  leurs enfants, Ă  condition qu’ils l’aient appris en premier. Incruster la voie de donner, L’ALTRUISME, est la premiĂšre Ă©tape de base pour le dĂ©veloppement de la stabilitĂ© de la maturitĂ© Ă©motionnelle de tout ĂȘtre humain. C’est la partie la plus importante, voici pourquoi.

La trĂšs importante maĂźtrise de soi

La Parole de Dieu (la Bible) dĂ©clare: «Comme une ville forcĂ©e et sans murailles, ainsi est l'homme qui n'est pas maĂźtre de lui-mĂȘme» (Pro. 25:28). Quelle condition dĂ©plorable et tragique pour quiconque s’y retrouve, et c’est la condition qu’autant de personnes se trouvent!

Le point Ă©vident dans ce passage est qu’une ville sans muraille est sans dĂ©fense! Elle ne peut se protĂ©ger elle-mĂȘme. Et elle est sujette Ă  ĂȘtre renversĂ©e et envahie par des armĂ©es, des bandits ou des animaux.

Et c’est la mĂȘme chose pour les gens dont leurs propres Ă©motions peuvent les renverser. Ils manquent des murailles de la maturitĂ© Ă©motionnelle pour les protĂ©ger des sentiments erronĂ©s, des impulsions dĂ©vastatrices et des Ă©motions trompeuses et des mauvaises attitudes, qui ne sont que des Ă©motions surexploitĂ©es sur une longue pĂ©riode parce que la personne est incapable de les maĂźtriser et de les contrĂŽler et finalement de les exprimer ou extĂ©rioriser proprement. L’impolitesse, la grossiĂšretĂ©, la colĂšre, les crises Ă©motionnelles, l’envie, le ressentiment, les attitudes impardonnables, la haine, la jalousie, l’amertume, la convoitise, et plusieurs autres mauvaises attitudes, viennent et vont dans tous les gens faibles et surtout sans dĂ©fenses.

D’un autre cĂŽtĂ©, la Bible dĂ©clare: «Celui qui est lent Ă  la colĂšre vaut mieux qu'un hĂ©ros, et celui qui est maĂźtre de lui-mĂȘme, que celui qui prend des villes» (Pro. 16:32). Ce puissant verset rĂ©vĂšle comment Dieu Ă©value les gens qui ont dĂ©veloppĂ© le contrĂŽle de soi (ou ce que la Bible appelle la tempĂ©rance). Dans le monde, la reconnaissance des qualifications des grands commandants et gĂ©nĂ©raux militaires, est souvent dĂ©finie par les villes qu’ils capturent (ou prennent). Mais Dieu dit que celui qui «capture son propre esprit», ou QUI EST MAÎTRE DE LUI-MÊME (celui qui contrĂŽle ses sentiments, ses Ă©motions, ses envies, ses attitudes, etc.) est plus grand que n’importe quel gĂ©nĂ©ral connu.

NĂ©anmoins, il faut comprendre que celui qui ne se contrĂŽle pas, ne sera pas permis de contrĂŽler les autres, comme prĂȘtre ou roi dans le royaume de Dieu sous le Christ! (Apo. 5: 10) Dans le Nouveau-Testament, l’apĂŽtre Paul enseigna: «Ne savez-vous pas que ceux qui courent dans le stade courent tous, mais qu'un seul remporte le prix? Courez de maniĂšre Ă  le remporter. Tous ceux qui combattent s'imposent toute espĂšce d'abstinences, et ils le font pour obtenir une couronne corruptible; mais nous, faisons-le pour une couronne incorruptible. Moi donc, je cours, non pas comme Ă  l'aventure; je frappe, non pas comme battant l'air. Mais je traite durement mon corps et je le tiens assujetti (SOUS CONTRÔLE), de peur d'ĂȘtre moi-mĂȘme rejetĂ©, aprĂšs avoir prĂȘchĂ© aux autres» (I Cor. 9:25), ĂȘtre tempĂ©rĂ© (en contrĂŽle de soi-mĂȘme), est tout un dĂ©fi, en fait, cela demande toute une vie pour apprendre Ă  se maĂźtriser et surtout nos sentiments, dans tous les aspects de la vie.

Vaincre la colĂšre

Nous connaissons tous des gens, personnellement ou par le biais des nouvelles, qui ne peuvent contrĂŽler des crises de colĂšre et/ou de rage. Plusieurs d’entre vous avez sĂ»rement vu les effets d’une personne Ă©clatant comme un volcan. Et les effets ne sont certainement pas plaisants Ă  voir. Nous pourrions Ă©tudier plusieurs exemples tirĂ©s du point de vue de la Bible. Examinons en quelques uns de ce qu’elle dit au sujet de la colĂšre, possiblement la plus dangereuse Ă©motion, si elle est laissĂ©e sans contrĂŽle.

Salomon a Ă©crit: «Celui qui est prompt Ă  la colĂšre fait des sottises, Et l'homme plein de malice s'attire la haine» “” (Pro. 14:17). Combien cela peut ĂȘtre vrai! Souvent les gens font des choses sur le coup d’une Ă©motion qu’ils regrettent terriblement aprĂšs, quelques fois tout de suite aprĂšs, mais il est trop tard. Combien de meurtres ont Ă©tĂ© commis par des personnes qui furent dĂ©sespĂ©rĂ©ment dĂ©solĂ©es presque aussitĂŽt aprĂšs?

Voici un autre verset reliĂ© Ă  cela: «Celui que la colĂšre emporte doit en subir la peine; car si tu le libĂšres, tu devras y revenir» (Pro. 19:19). La punition ici, pourrait ĂȘtre l’emprisonnement pour «coup et violence». Cela pourrait ĂȘtre le cas pour ceux qui n’ont jamais appris Ă  contrĂŽler leur colĂšre. Une telle punition peut survenir Ă  rĂ©pĂ©tition, parce que les gens n’apprennent gĂ©nĂ©ralement pas de leurs erreurs.

Voici un autre passage, dans ce cas, décrivant la différence entre ceux qui se contrÎlent et ceux qui ne peuvent se contrÎler: «Un homme violent excite des querelles, mais celui qui est lent à la colÚre apaise les disputes» (Pro. 15:18). La premiÚre partie de ce verset est claire. La deuxiÚme moitié introduit comment le contrÎle de soi peut aider et dissiper des situations difficiles. Pouvez-vous faire cela?

Salomon ajoute un peu plus de comprĂ©hension au verset citĂ© plus haut: «Une rĂ©ponse douce calme la fureur, mais une parole dure excite la colĂšre» (Pro. 15:1). Lorsque confrontĂ© Ă  la colĂšre, la majoritĂ© ne pourrait se contrĂŽler et rĂ©pondre avec des paroles douces jusqu’à ce que la colĂšre soit apaisĂ©e. Le proverbe 25:15 ajoute: «Par la lenteur Ă  la colĂšre on flĂ©chit un prince, et une langue douce peut briser des os». Dieu dit que mĂȘme les plus mauvaises attitudes peuvent ĂȘtre renversĂ©es par des paroles douces, seulement par ceux qui peuvent contrĂŽler leurs Ă©motions face Ă  ceux qui ne le peuvent!

Ce n’est pas surprenant que Christ ait dit: «Heureux ceux qui procurent la paix, car ils seront appelĂ©s fils de Dieu» (Matt. 5:9). L’entrainement, la capacitĂ©, et le caractĂšre qui sont nĂ©cessaires afin d’ĂȘtre capable de faire ou procurer la paix, rappelez-vous, faire, procurer la paix, ne peut seulement ĂȘtre fait lĂ , oĂč l’état de guerre existe, c’est si important, que c’est de cette maniĂšre que Dieu dĂ©finit qui seront «les enfants de Dieu»: «car ils seront appelĂ©s fils de Dieu» (Matt. 5:9).

Un temps pour les Ă©motions

Je le rĂ©pĂšte, les Ă©motions ne sont certainement pas toutes mauvaises. Il y a plusieurs occasions desquelles le fait de dĂ©montrer les bonnes Ă©motions peut ĂȘtre bien.

En ce qui regarde la colĂšre, considĂ©rez ceci: «L'homme qui a de la sagesse est lent Ă  la colĂšre, et il met sa gloire Ă  oublier les offenses» (Pro. 19:11). Ici, la discrĂ©tion est du contrĂŽle sur soi-mĂȘme, c’est de savoir quand elle devrait ĂȘtre contrĂŽlĂ©e. Maintenant, comprenez ceci: La Bible rĂ©vĂšle qu’il y a un temps pour dĂ©montrer de la bonne colĂšre (Matt. 5:22). Un des versets citĂ©s plus haut nous avertit de ne pas nous fĂącher rapidement, et le proverbe 14:29 ajoute que ceux qui sont lent Ă  la colĂšre ont une grande intelligence. Il y a un temps pour exprimer les sentiments, les Ă©motions, mĂȘme la colĂšre, si la patience a Ă©tĂ© exercĂ©e, et qu’il y a une juste cause (Matt. 5: 22).

Salomon ajouta que: «Le vent du nord enfante la pluie, et la langue mystérieuse un visage irrité» (Pro. 25:23). Ici, un visage irrité est synonyme de colÚre.

La Bible a beaucoup Ă  dire au sujet du fruit de la JOIE. Personne ne doute que cette Ă©motion peut ĂȘtre merveilleusement positive, assumer que la joie n’est pas engendrĂ©e par une satisfaction perverse dans une mauvaise action. Bien sĂ»r, le bonheur, l’excitation et l’enthousiasme sont des Ă©motions trĂšs positives. Ainsi que la sympathie, la gratitude, la reconnaissance Ă  l’égard de Dieu, le zĂšle, le regret, et la compassion.

La Bible est remplie de versets dĂ©montrant que ces qualitĂ©s lorsqu’elles sont proprement exprimĂ©es, dĂ©montrent la nature de Dieu. Ne vous trompez pas. Dieu n’est pas un Être sans Ă©motions. Il n’est pas »de glace». Mais, Il peut exprimer de grandes Ă©motions, incluant la colĂšre, comme il l’exprimera durant l’annĂ©e de Sa colĂšre, aussi appelĂ©e Le Jour de l’Éternel.

Lequel des fruits de l’Esprit de Dieu n’est pas synonyme avec Ă©motion? Tous les fruits le sont, et ils dĂ©crivent tous Son caractĂšre Dieu! Reconnaissez que Dieu ne passe pas Son temps Ă  supprimer chaque sentiment et Ă©motion, afin de dĂ©montrer Sa maturitĂ© Ă©motionnelle.

LA MATURITÉ ÉMOTIONNELLE est de savoir quand retenir ou supprimer les mauvaises Ă©motions et quand exprimer les bonnes Ă©motions. Les impulsions et les sentiments ne sont pas mauvais. De nombreux passages pourraient ĂȘtre citĂ©s pour dĂ©montrer certains contextes, comme l’amour, la joie, la jalousie, la haine, la convoitise, la peur, et mĂȘme le dĂ©sir, ils peuvent ĂȘtre bons ou mauvais, cela dĂ©pends strictement de la façon et du moment qu’ils sont utilisĂ©s.

Adorer Dieu de la bonne maniĂšre

La Bible enseigne que nous devons adorer Dieu en esprit et en vĂ©ritĂ© (Jean 4:24). La rĂ©fĂ©rence au mot esprit ne veut pas dire et ne signifie pas une Ă©motion purement physique, comme il est souvent rĂ©fĂ©rĂ© dans les religions de ce monde. LĂ , les gens orchestrent ou travaillent une certaine Ă©motion qui provient de l’énergie humaine, ce qui est entiĂšrement Ă  part du contrĂŽle de soi ou de Dieu. Cela engendre souvent dans certaines personnes des cris et des explosions d’émotions qui sont souvent interprĂ©tĂ©s comme une «ferveur religieuse»! C’est parce que les ĂȘtres humains et la nature humaine, manquant de ce propre contrĂŽle, sont extrĂ©mistes.

Notez qu’adorer Dieu de la bonne façon signifie aussi «en vĂ©rité». La Bible dĂ©clare que «la Parole de Dieu est vĂ©rité» (Jean 17:17). Alors, il est impossible d’adorer Dieu de la bonne façon Ă  moins de comprendre ce que Sa Parole (la Bible) contient. Et cela exige de l’étudier sĂ©rieusement, fervemment, cherchant Ăą connaitre comment adorer et Ă  obĂ©ir Dieu de la bonne façon. L’obĂ©issance Ă  Dieu est nĂ©cessaire pour qu’une personne reçoive l’Esprit de Dieu (Actes 5:32).

Paul a Ă©crit que l’Esprit de Dieu est un esprit de: « force, d'amour et de sagesse» (II Tim. 1:7). Une personne avec un esprit de sagesse sait DISCERNER quand exprimer et elle sait quand ne pas exprimer des Ă©motions. De ce verset, nous apprenons que la maturitĂ© Ă©motionnelle implique un mĂ©lange de croissance mentale, physique et psychologique pour atteindre une vraie MATURITÉ SPIRITUELLE. Cela demande absolument du temps, cela demande toute une vie. PremiĂšrement, reconnaissez, discernez, si vous avez de la maturitĂ© Ă©motionnelle, ou non. Évaluez-vous vous-mĂȘmes Ă  la lumiĂšre de cet article, et de la Parole de Dieu.

De toute maniĂšre, Ă  moins que vous n’ayez activement pratiquĂ© cette façon de vivre, celle de contrĂŽler vos Ă©motions, vous avez du chemin Ă  faire! Mais, ne vous dĂ©couragez pas! (Ce serait une mauvaise Ă©motion). Commencez lĂ  oĂč vous ĂȘtes, reconnaissez ce vieux diction: «le voyage de votre vie commence par un premier pas!»