JavaScript

This website requires the use of Javascript Explain This   to function correctly. Performance and usage will suffer if it remains disabled.
Enregistrer pour le lire plus tard
Disponible dans ces langues :
OĂč se trouve l’Église de Dieu aujourd'hui ?
New York, Etats-Unis Jamaïque Pérou Idaho, Etats-Unis Inde Belgique Kenya Arkansas, Etats-Unis Afrique du Sud Angleterre Nigéria Ohio, Etats-Unis

Il existe une seule organisation qui enseigne l’entiĂšre vĂ©ritĂ© de la Bible et qui est appelĂ©e Ă  vivre de “toute parole de Dieu.” Savez-vous comment la trouver ? Christ a dit qu’elle :

  • enseignerait tout ce qu’Il a ordonnĂ©
  • appelerait les membres mis Ă  part par la vĂ©ritĂ© pour sortir du monde
  • serait un petit troupeau
A propos de l’auteur
David C. Pack 

Fondateur et Pasteur GĂ©nĂ©ral de l’Église de Dieu RestaurĂ©e, RĂ©dacteur en Chef du magazine The Real Truth et voix du programme tĂ©lĂ©visuel The World to Come, David C. Pack a atteint plusieurs millions de personnes dans le monde entier en proclamant les puissantes vĂ©ritĂ©s de la Bible inconnues de la plupart des gens. Il est l’auteur de 80 livres et livrets, et a personnellement Ă©tabli plus de 50 congrĂ©gations. Il est Ă©galement apparu en tant qu’invitĂ© sur The History Channel. M. Pack a frĂ©quentĂ© l’Ambassador CollĂšge Ă  Pasadena, en Californie. Il est entrĂ© au ministĂšre de l’Église de Dieu Universelle en 1971 et a Ă©tĂ© personnellement formĂ© par son fondateur, Herbert W. Armstrong.

Êtes-vous appelĂ©s?

par David C. Pack

Plusieurs se demandent s’ils sont appelĂ©s par Dieu. Est-il possible de le savoir? Si oui, comment? Doit-on se fier Ă  nos Ă©motions pour une question aussi vitale? Qu’est-ce qu’ĂȘtre appelĂ©? Qu’en dit la Bible? Il est important que vous le sachiez.

 Langue Afrikaans Deutsch English Español Français Italiano Kiswahili Nederlands Polski Srpski Tahiti

La majorité des gens pensent que Dieu tente de sauver le monde maintenant! Ce qu’ils croient ressemble à ce qui suit: Dieu et le diable se livrent un combat désespéré pour le sort de l’humanité. C’est une lutte sans merci entre le bien et le mal, entre Dieu et Satan.

Posons la question différemment. La vie actuelle est-elle la seule occasion pour l’humanité d’accepter ou de rejeter le christianisme? Les gens doivent-ils dès maintenant accepter Jésus en tant que leur Seigneur et Sauveur? La Bible nous enseigne-t-elle une telle chose? La réponse est un NON catégorique! Car si c’est le cas, alors Dieu est en train de perdre misérablement contre le diable ce combat pour sauver l’humanité. En d’autres mots, Dieu «appelle» actuellement l’ensemble de l’humanité, mais la majorité ne RÉPOND PAS à cet appel!

Réfléchissez! En 1920, l’année où mon père est né, il y avait environ 2 milliards d’individus sur la planète. Il y en a maintenant 6,5 milliards et cela va en augmentant. Il y en a environ 2 milliards, ou un tiers qui croit d’une manière ou d’une autre au nom de Jésus-Christ. Ce total inclut les quelque 2000 variétés existantes de christianisme. Il y en a approximativement un autre tiers qui a entendu parler du Christ, mais sans l’accepter ni le suivre. Finalement, le dernier tiers ne sait absolument rien du Christ. Un grand nombre de ceux qui vivent aux Indes, en Afrique, au Japon, en Chine et dans certaines parties de l’Amérique du Sud et de l’Asie du Sud-Est n’en ont jamais entendu parler. Ces personnes sont-elles condamnées sans avoir même l’occasion de comprendre ce qu’elles ont raté, sans avoir eu l’occasion d’être «appelées»?

La Bible en parlant du nom du Christ, dit clairement, «Il n’y a de salut en aucun autre; car il n’y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés» (Ac 4:12). De plus, Romains 10:13 dit que nous devons invoquer ce nom pour être sauvé. Il est évident que tous ceux qui ne se sont pas soumis au Dieu de la Bible et n’ont pas accepté Jésus-Christ en tant que leur Sauveur ne sont certainement pas sauvés! Il y a des milliards d’individus qui sont morts dans cette condition. La majorité présume donc que la seule autre option pour ces personnes est la perte du salut et que Dieu avait depuis longtemps planifié que ce serait le sort de la majorité de tous ceux qui n’ont jamais vécu.

Si la guerre pour les âmes ressemble à ce que nous en disent la majorité des ministres chrétiens, alors le diable est beaucoup plus fort, et bien plus efficace que Dieu ne l’est. C’est la seule autre possibilité, à moins qu’il n’existe une autre catégorie qui inclut la grande majorité des gens. Toutefois, il doit s’agir d’une catégorie que les gens n’ont jamais découverte. Et c’est bien le cas! Dieu n’appelle tout simplement pas l’ensemble de l’humanité à notre époque.

Mais Il en appelle tout de même quelques-uns qu’Il a choisis.

Appelés et choisis par Dieu.

La Bible parle ouvertement de ceux qui ont été appelés par Dieu. Voyez ce que Paul a dit aux Thessaloniciens fidèles: «Celui qui vous a appelés est fidèle» (I Thess 5:24). En avertissant la congrégation des Galates qui était en train de perdre de vue le véritable évangile, Paul leur dit: «Je m’étonne que vous vous détourniez si promptement de celui qui vous a appelés par la grâce de Christ, pour passer à un autre évangile» (Gal 1:6) en ajoutant plus loin, «Vous couriez bien: qui vous a arrêtés, pour vous empêcher d’obéir à la vérité? Cette influence ne vient pas de celui qui vous appelle» (5:7-8). À la congrégation de Corinthe, Paul écrit, «Considérez, frères, que parmi vous qui avez été appelés il n’y a ni beaucoup de sages selon la chair, ni beaucoup de puissants, ni beaucoup de nobles» (I Cor 1:26).

Christ Lui-même a parlé en plusieurs occasions de l’appel chrétien. Vous vous souvenez certainement du dicton «Car il y a beaucoup d’appelés, mais peu d’élus» que l’on retrouve dans Matthieu 22:14. Plus tard, donnant une signification plus profonde à la deuxième partie de ce dicton, Il dit à Ses disciples. «Ce n’est pas vous qui m’avez choisi; mais moi, je vous ai choisis» (Jn 15:16) et, «je vous ai choisis du milieu du monde, à cause de cela le monde vous hait» (v. 19). Et nous voyons dans Marc 13:20 que les élus sont bien choisis par Christ.

Lorsque pris ensemble, ces versets nous montrent que Dieu appelle quelques personnes — en fait, très peu — à sortir du monde pour accomplir Son dessein suprême. Celles qui répondent à Son appel sont alors «élues», se repentent, se font baptisées et sont converties.

Qu’en est-il de vous?

Après avoir lu quelques publications de l’Église de Dieu restaurée, certaines personnes se rendent compte qu’elles ont découvert une connaissance extraordinaire. Elles apprennent des choses dont elles n’avaient jamais entendu parler. Elles s’aperçoivent que la Bible a du sens, qu’elle n’est pas aussi difficile à comprendre qu’elles ne l’avaient cru tout d’abord. Puis, sentant un besoin croissant d’agir suite à cette connaissance, elles se demandent, «suis-je appelé par Dieu?»

Parfois, la question se pose de la façon suivante: «suis-je en train de me convertir?» ou «devrais-je me faire baptiser?» ou même, «suis-je entré en contact avec la véritable Église de Dieu?» Dans le meilleur des cas, les gens demeurent incertains quant à la façon de répondre à ces questions élémentaires, alors que plusieurs n’ont absolument pas d’idée comment les envisager.

Ce court article va vous permettre de savoir, à partir de la Parole divine, si Dieu vous appelle. J’ai l’intention d’employer des termes simples afin qu’il soit impossible de se méprendre. Après tout, il s’agit d’une des questions les plus importantes auxquelles vous devrez répondre. En comprendre correctement la réponse est de la plus haute importance pour votre vie.

J’ai d’abord appris la vérité divine alors que j’avais 17 ans. Avant que Dieu ne m’appelle, je n’avais appris aucune des vraies doctrines de la Bible. Le processus d’appel en ce qui me concerne a débuté quand j’ai entendu la voix d’un homme appelé Herbert W. Armstrong à la radio lors d’une émission en provenance de Pasadena en Californie. C’était en 1966 et il m’apparut clairement que j’entendais des choses de la part de cet homme qui étaient pour moi tout à fait NOUVELLES, des choses appuyées par des PREUVES bibliques solides. Je me souviens de mon étonnement en constatant à quel point la Bible était maintenant claire pour moi, et combien plaisante elle était à étudier. Avant cette époque, pendant tout le temps où j’assistais aux assemblées de l’Église bien connue de ma jeunesse, j’avais toujours trouvé la Bible ennuyeuse et difficile comprendre.

En réalité, des gens de tous âges s’interrogent sur ce que peut être un «appel». Certains le réduisent à un sentiment particulier qu’ils ressentent et qu’ils attribuent à Dieu. Il y en a des millions dans le monde qui se sentent «appelés», parfois à «l’église», parfois au «ministère» ou comme «missionnaire» et dans d’autres cas pour travailler auprès des enfants, ou dans le domaine médical ou militaire. Ne sachant pas ce que Dieu dit, tous ces gens se fient à de simples sentiments, présumant que le chemin qu’ils ont choisi dans leurs vies a été inspiré par Dieu. Pour eux, cette «inspiration» est équivalente à un appel de Dieu. Malheureusement, la majorité ne se rend jamais compte que ces «appels» n’ont rien à voir avec le vrai Dieu de la Bible.

Un véritable appel de Dieu est beaucoup plus qu’un genre de sentiment abstrait que l’intellect humain considère venir de Dieu.

La définition du véritable appel.

Dans l’évangile de Jean, Jésus a dit, «Nul ne peut venir à moi, si le Père qui m’a envoyé ne l’attire» (Jn 6:44). Dix-neuf versets plus loin, Il répète à ceux qui l’écoutaient, «C’est pourquoi je vous ai dit que nul ne peut venir à moi, si cela ne lui a été donné par le Père (v. 65). Au verset suivant, Jean nous dit que «Dès ce moment, plusieurs de ses disciples se retirèrent, et ils n’allaient plus avec lui».

Plusieurs de ceux qui avaient entendu Christ n’avaient pas compris que Dieu doit «attirer» les gens et qu’un appel est quelque chose qui leur est «donné». Alors que plusieurs aujourd’hui semblent comprendre qu’ils doivent d’une manière ou d’une autre faire l’objet d’un appel, ils ne cherchent pas à comprendre comment, à partir de la Bible, ils peuvent être sûrs que c’est Dieu qui appelle, qui attire, qui donne tout ce qu’ils doivent recevoir.

Considérons quelques versets qui montrent clairement ce qui est «donné» aux chrétiens lorsqu’ils sont appelés. On doit écarter toute confusion.

Dans Matthieu, les disciples de Christ Lui demandent, «Pourquoi leur [à la foule qui L’écoutait] parles-tu en paraboles?» (Matth 13:10). Sa réponse nous résume la façon dont Dieu appelle et avec quels outils: «Jésus leur répondit: Parce qu’il vous a été donné de connaître les mystères du royaume des cieux [ou royaume de Dieu], et que cela ne leur a pas été donné» (v. 11). Les quelques versets suivants développent ce qu’Il voulait dire, en expliquant comment plusieurs dans le monde peuvent entendre les vérités divines [les «mystères du royaume»] et ne pas les comprendre. Puisque l’écrasante majorité de l’humanité n’a pas été attirée par la puissance de l’Esprit-Saint, elle n’a pas reçu la capacité de comprendre la Parole de Dieu.

Qu’est-ce que cela a à faire avec vous? La réponse permet d’expliquer comment reconnaître si Dieu vous appelle. Un appel, dans les termes les plus simples, c’est comprendre les vérités de la Bible lorsque vous les voyez, les lisez ou les entendez.

Posez-vous la question: «Est-ce que je comprends les enseignements et les vérités de la Bible lorsque je les entends? Est-ce que des passages comme l’évangile du royaume de Dieu; le plan de salut et le but de l’existence humaine; les événements prophétiques maintenant tout proches; l’avertissement de Dieu à Son peuple; Sa loi, incluant le commandement du Sabbat, les Jours Saints; la dîme; les viandes pures et impures, l’unique véritable Église ont un sens pour moi?»

Lorsque vous lisez ou entendez ces choses dans nos magazines, livres, brochures, articles ou nos émissions du MONDE À VENIR, les comprenez-vous? Sont-elles CLAIRES à votre esprit? Pouvez-vous les voir comme des CONNAISSANCES SPÉCIALES que les autres n’ont pas? Avez-vous tendance à vous pincer pour voir si vous ne rêvez pas en réalisant que vous apprenez des choses dont la population n’a aucune idée?

Si la réponse à ces questions est «oui», alors Dieu vous appelle, vous attire! Les mystères du royaume de Dieu VOUS sont donnés!

Responsable de la connaissance confiée.

Les bébés naissent sans rien savoir. Ils ne connaissent même pas les rudiments du bien et du mal. On doit leur enseigner virtuellement toutes choses. Il en est de même du monde en ce qui concerne les choses de Dieu, le bien spirituel et le mal spirituel. Mais avec une telle connaissance vient aussi la responsabilité d’agir en conséquence.

Il y a deux passages bibliques qui démontrent que Dieu tient les gens responsables de ce qu’ils comprennent. Voyez Jacques 4:17: «Celui donc qui SAIT FAIRE CE QUI EST BIEN, et qui ne le fait pas, commet un péché». Lisez maintenant Hébreux 10:26: «Car, si nous péchons volontairement après avoir reçu la CONNAISSANCE DE LA VÉRITÉ, il ne reste plus de sacrifice pour les péchés».

Comprenons bien. Toutes les fois que vous apprenez davantage de la vérité divine (de ce qui est «bien») et que cela a un sens pour vous, que vous la comprenez, vous recevez alors une connaissance spirituelle extraordinaire pour laquelle Dieu vous tient pour responsable.

Cela fait partie du processus d’appel et en est même un élément central. De plus, cela rend la compréhension de l’appel de Dieu beaucoup plus sérieuse que la majorité ne le croit. Rappelez-vous que Dieu n’appellera chaque être humain qu’une seule fois. Vous êtes donc responsable aujourd’hui de la connaissance qui vous est donnée. Si une personne n’agit pas selon ce qu’elle apprend, Dieu lui enlèvera cette compréhension (Rom 2:13; Ps 111:10), ce qui la met dans une situation spirituelle très sérieuse.

L’ultime liberté.

Connaître la vérité divine est extrêmement excitant. C’est le chemin vers toutes les bonnes et merveilleuses choses que Dieu veut que vous ayez. C’est aussi la voie vers la plus grande des libertés qui existent. Christ a dit à certains Juifs qui disaient croire en Lui: «Si vous demeurez [poursuivez] dans ma parole [la vérité: Jn 17:17], vous êtes vraiment mes disciples; vous connaîtrez la vérité, ET LA VÉRITÉ VOUS AFFRANCHIRA [vous libérera] (Jn 8:31-32). Vous devez être prêt à «poursuivre» votre étude de la Parole de Dieu, apprenant toujours plus Sa vérité qui, comme Christ l’explique, vous «affranchira» de ce monde coupé de Dieu et retenu captif par Satan. Même cette connaissance en est une qui est précieuse.

Il est fort possible que vos associés dans le monde ne comprennent rien à tout ceci. Pas plus que votre parenté. Sans l’appel de Dieu, il n’y a aucune façon de profiter de ce qui VOUS est offert maintenant, si vous comprenez et agissez en conséquence.

Il est aussi vital que vous affermissiez ces connaissances dans votre esprit. Vous devriez vouloir PROUVER les doctrines divines. Paul a dit aux Thessaloniciens «Mais EXAMINEZ [prouvez] toutes choses; retenez ce qui est bon» (I Thess 5:21). Si vous avez que Dieu vous appelle, prenez le temps de prouver qu’Il existe. Ensuite, prouvez que la Bible est Sa Parole inspirée destinée à l’humanité.

Finalement, prouvez l’identité de l’Église de Dieu. Éliminez tout doute, ne laissant aucune place à l’erreur. Il existe plusieurs églises contrefaites, plusieurs «copies» dans le monde. Ne vous laissez tromper par aucune. Christ a fait une promesse en disant: «Je bâtirai mon Église» (Matth 16:18). Assurez-vous que c’est bien elle que vous avez rencontrée. (Je vous exhorte à lire les brochures intitulées: (Où se trouve la véritable Église de Dieu? et The History of God’s True Church).

Par la même occasion, priez avec ferveur au sujet de ce que vous apprenez. Lorsque vous êtes incertains sur une question en particulier, rappelez-vous que Christ a dit, «Demandez, et l’on vous donnera; cherchez, et vous trouverez; frappez, et l’on vous ouvrira» (Matth 7:7).

Jean 14:17 nous explique comment ceux qui s’approchent de la conversion commencent à voir clairement les choses de Dieu. Voyez ce que Christ a dit lorsqu’Il parlait à ses disciples au sujet du Saint-Esprit qu’ils allaient recevoir: «…l’Esprit de vérité, que le monde ne peut recevoir, parce qu’il ne le voit point et ne le connaît point; mais vous, vous le connaissez, car il demeure avec vous, et il sera en vous».

À ce moment particulier, les disciples ressemblaient beaucoup aux gens d’aujourd’hui, peut-être même à vous aussi. Ils pouvaient voir plusieurs vérités spirituelles en partie, mais sans pouvoir saisir pleinement l’importance de connaître le plan de Dieu et Ses voies. Par le Saint-Esprit qui travaillait avec eux, Dieu leur révélait certaines choses qu’ils comprendraient plus en profondeur au moment où il serait en eux, ce qui se produit lors de la conversion. Ultimement, si on veut comprendre pleinement les choses de Dieu — tous les mystères du royaume de Dieu — on doit être engendré par l’Esprit-Saint. Ceci se produit lorsqu’il entre directement dans l’esprit des gens. Sans le baptême et la réception de l’Esprit de Dieu, il est tout à fait impossible pour quiconque de vraiment comprendre même une seule vérité biblique!

Avant de parler de la façon dont cela se produit, essayons d’avoir un aperçu de la vue d’ensemble.

Le Plan magistral de Dieu.

Il y a une raison principale pour laquelle Dieu n’en appelle que quelques-uns aujourd’hui.

Le coeur du plan de Dieu s’étale sur 7000 ans. Il y en a peu qui comprenne cela. Plusieurs ont saisi correctement au moins une partie des versets qui décrivent le règne de 1000 ans du Christ qui commencera au moment de Son retour sur la Terre avec puissance et gloire et pendant lequel il régnera avec les saints (Apoc 20:4-6). Alors que la majorité en sait à peine plus, elle ne sait rien du fait que Dieu a accordé 6000 ans, ou six jours millénaires d’une «semaine de sept jours», avant le septième «jour» de 1000 ans, à l’homme pour expérimenter. Ce sixième «jour» s’achève et Satan est à la veille d’être lié (Apoc 20:2).

Toutefois, il ne l’a pas encore été. Lorsque Christ après avoir vaincu le péché S’est qualifié (Matth 4:1-11; Lc 4:1-13) pour remplacer Satan qui est le «dieu de ce siècle», Il garantissait par là que ce dernier ne serait plus présent pour tromper et égarer l’humanité (I Cor 14:33). Mais, je le répète, Satan n’a pas encore été lié et il cherche par tous les moyens avec la puissance qu’il possède à contrecarrer le plan de Dieu. Il a certainement séduit ses ministres (II Cor 11:13-15) en leur faisant croire que le plan de salut de Dieu pour une humanité qu’Il n’a même pas encore appelée a terriblement échoué. Mais ce n’est qu’avec l’autorisation de Dieu que Satan domine sur le «présent siècle mauvais» (Gal 1:4).

Dieu n’est pas en train de perdre un match de lutte et Il est en parfait contrôle. Il sait exactement ce qu’Il fait et il nous est possible de connaître toute la beauté de ce plan. Soyez assurés qu’aucun vrai Dieu ne choisirait de condamner la grande majorité de tous ceux qui ont vécu sans leur donner une occasion pleine et entière de salut. Un Dieu qui ferait cela ne mériterait pas qu’on le suive. Il ne serait qu’un monstre injuste dont la tâche principale est la condamnation!

Il est important que nous comprenions! La Bible dit: «Mais il est une chose, bien-aimés, que vous ne devez pas ignorer, c’est que, devant le Seigneur, un jour est comme mille ans, et mille ans sont comme un jour» (II Pi 3:8). Bien entendu, les gens ignorent non seulement ce point, mais pratiquement tout de ce que la Bible enseigne.

Et pourtant, il s’agit d’un verset absolument fascinant.

L’homme a 6 jours, ou 6000 ans, pour essayer ses propres voies, gouvernements, religions, philosophies, systèmes de valeurs et formes d’éducation. Sous l’influence de Satan, il a pratiqué le péché — la DÉSOBÉISSANCE aux commandements de Dieu — pendant près de 6000 ans maintenant. L’homme a tenté de traiter tous les mauvais effets au lieu de remédier à la cause qui est la transgression des commandements de Dieu. Cela inclut l’invention de toutes sortes de religions qui enseignent les idées dérisoires des hommes au lieu des merveilleuses VÉRITÉS DIVINES.

Dieu permet à l’homme d’apprendre des leçons amères. La grande majorité, qui n’a jamais appris les précieuses vérités de Dieu, doit apprendre que ses propres voies ne fonctionnent pas. Juste au moment où l’humanité est à la veille de disparaître à cause des armes de destruction massive combinées à une pollution irréversible d’une planète qui n’en peut plus, Christ va intervenir afin de sauver l’homme de lui-même!

Poursuivons dans II Pierre 3. Voyez le verset 9: «Le Seigneur ne tarde pas dans l’accomplissement de la promesse, comme quelques-uns le croient; mais il use de patience envers vous, ne voulant pas qu’aucun périsse, mais voulant que tous arrivent à la repentance». Voyez-vous que Dieu veut sauver tout le monde? En parlant de Dieu, Paul déclare, «qui veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité» (I Tim 2:4). C’est la vérité pleine et entière. Dieu n’a jamais eu pour but la «condamnation à grande échelle».

Mais Il est en train d’appeler et d’entraîner un petit groupe qui règnera avec Christ lors de Son retour et de l’établissement de Son glorieux royaume mondial. (Lisez notre livre intitulé, Le FORMIDABLE POTENTIEL de l’homme).

Rappelez-vous, Satan a multiplié les formes de fausses religions partout sur la Terre. Il contrefait la vérité de toutes les façons possibles et le processus par lequel Dieu nous appelle ne fait pas exception. C’est un MAÎTRE FRAUDEUR et le fruit de ses efforts est apparent partout.

Le chemin de la conversion.

Votre Bible dit: «car tous ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu sont fils de Dieu» (Rom 8:14). Le verset 9 ajoute, «Si quelqu’un n’a pas l’Esprit de Christ, il ne lui appartient pas». Ces deux versets révèlent exactement ce qu’est un chrétien, c’est-à-dire une personne qui possède l’Esprit de Dieu qui le conduit. Cet Esprit est donné lors du repentir et du baptême (Ac 2:38).

Si la vérité vous apparaît plus clairement — vraiment LIMPIDE — alors, fixez-vous comme but de vous repentir, d’être baptisé et de recevoir l’Esprit-Saint — le début de la VÉRITABLE CONVERSION!

Alors que vous vous préparez à la conversion, examinez autant de vos mauvaises habitudes et attitudes que vous le pouvez. Il y a aussi certains changements physiques que vous pouvez faire avant le baptême. Comprenez que la conversion est entièrement une question de changements, de croissance, de victoires et de développement du caractère divin en nous. Cela signifie prendre l’habitude de régulièrement prier, étudier la Bible, méditer et de jeûner périodiquement.

Prenez le temps d’étudier tous nos livres, brochures et articles traitant de la foi, de la conversion, du baptême, de votre potentiel humain et des preuves de l’existence de Dieu ainsi que de Sa Parole et de Son Église. Si Dieu vous appelle, alors c’est votre vie qui est en jeu.

Avancez soigneusement, pas à pas. Suivez le rythme qui est le vôtre, toutefois, ne retardez pas les choses inutilement simplement parce que vous n’avez pas demandez avec suffisamment de ferveur le «don» du repentir (II Tim 2:25; Ac 11:18). Faites attention de ne pas suivre le modèle du monde qui est d’attendre la sensation magique que «c’est maintenant le moment».

La Bible nous enseigne «la repentance envers Dieu» et «la foi [envers] notre Seigneur Jésus-Christ» (Ac 20:21). La conversion est une affaire personnelle entre le Père, Christ et chaque individu. Si Dieu vous appelle vraiment, assurez-vous «d’affermir votre vocation [votre appel]» II Pi 1:10). C’est un bien des plus précieux!

C’est la seule façon d’accepter le merveilleux don qui vous est fait!

Vous pouvez lire ce que vous dĂ©sirez :