JavaScript

This website requires the use of Javascript Explain This   to function correctly. Performance and usage will suffer if it remains disabled.
Enregistrer pour le lire plus tard
Disponible dans ces langues :
  Français
OĂč se trouve l’Église de Dieu aujourd'hui ?
New York, Etats-Unis Jamaïque Pérou Idaho, Etats-Unis Inde Belgique Kenya Arkansas, Etats-Unis Afrique du Sud Angleterre Nigéria Ohio, Etats-Unis

Il existe une seule organisation qui enseigne l’entiĂšre vĂ©ritĂ© de la Bible et qui est appelĂ©e Ă  vivre de “toute parole de Dieu.” Savez-vous comment la trouver ? Christ a dit qu’elle :

  • enseignerait tout ce qu’Il a ordonnĂ©
  • appelerait les membres mis Ă  part par la vĂ©ritĂ© pour sortir du monde
  • serait un petit troupeau
A propos de l’auteur
David C. Pack 

Fondateur et Pasteur GĂ©nĂ©ral de l’Église de Dieu RestaurĂ©e, RĂ©dacteur en Chef du magazine The Real Truth et voix du programme tĂ©lĂ©visuel The World to Come, David C. Pack a atteint plusieurs millions de personnes dans le monde entier en proclamant les puissantes vĂ©ritĂ©s de la Bible inconnues de la plupart des gens. Il est l’auteur de 80 livres et livrets, et a personnellement Ă©tabli plus de 50 congrĂ©gations. Il est Ă©galement apparu en tant qu’invitĂ© sur The History Channel. M. Pack a frĂ©quentĂ© l’Ambassador CollĂšge Ă  Pasadena, en Californie. Il est entrĂ© au ministĂšre de l’Église de Dieu Universelle en 1971 et a Ă©tĂ© personnellement formĂ© par son fondateur, Herbert W. Armstrong.

Est-ce que les chrétiens votent?

par David C. Pack

Des millions de gens croient que voter et participer au choix des reprĂ©sentants du gouvernement sont leurs responsabilitĂ©s civiques et patriotiques. C’est la voie dĂ©mocratique.

Mais, est-ce la voie de Dieu? L’évangile de Christ est Ă  propos du gouvernement. S’Il Ă©tait ici aujourd’hui, est-ce qu’Il voterait? Est-ce que Ses serviteurs participeraient dans les politiques de ce monde? Voteraient-ils? Est-ce que Son Église pratique l’acte de voter dans son administration? Pour dĂ©cider sur le choix des doctrines, de dĂ©penser plus d’argent ou de choisir les membres du conseil d’administration, des ministres et des leaders? Est-ce que les leaders de Dieu sont choisis par le bulletin de vote des hommes?

Voici l’enseignement de la Bible sur le vote et la participation en politique rendu clair!

 Langue Afrikaans Deutsch English Español Français Italiano Kiswahili Nederlands Polski Srpski Tahiti

JĂ©sus Christ apporta un message au sujet du gouvernement. Comme un journaliste à l’avance de Son temps, partout oĂč Il allait, Il prĂȘchait, Il annonçait, la venue du royaume de Dieu. Il expliqua que ce serait un gouvernement divin, rĂ©gnant mondialement, et qui Ă©craserait et remplacerait tous les autres gouvernements des hommes.

Mais vous avez probablement supposĂ© que les gouvernements des nations modernes rĂ©flettent gĂ©nĂ©ralement la voie de Dieu. C’est une supposition que presque tout le monde fait. Mais en rĂ©alitĂ©, Dieu Ă©tablit et enlĂšve les nations et leurs leaders, ce monde n’est pas Son monde! C’est pourquoi la Bible prĂ©dit l’arrivĂ©e d’un super-gouvernement qui remplacera les gouvernements confus, compĂ©titifs, inefficaces des hommes qui sont si impuissants à ne rĂ©soudre aucun des plus gros problĂšmes de ce monde.

Comment est-ce que le monde en est venu à ce qu’il est maintenant? Pourquoi autant de pauvretĂ©, de maladies, de famines, de pollution, d’ignorance et de confusion? Pourquoi est-ce que les diffĂ©rents gouvernements ne peuvent s’entendre, Ă©viter les guerres, et trouver la paix et l’entente? Pourquoi autant d’instabilitĂ© constante, de scandales et de divisions parmi les leaders partout? Pourquoi autant de favoritisme, d’antagonisme entre les parties, de violations d’éthiques, de maux politiques, de contournements des lois et de lobbying, de batailles, de manque de jugement, de corruption, de mensonges et de tricheries, dans virtuellement tous les gouvernements nationaux? Pourquoi y a-t-il des rĂ©volutions sans cesse, et des renversememnts militaires? Pourquoi n’y a-t-il pas des manques de dĂ©magogues, de dictateurs et de rĂ©volutionaires, qui promettent toujours d’amĂ©liorer les choses mais ils ammennent invariablement plus de problĂšmes et de mauvaises conditions?

Regardez aux gouvernements de ce monde. GĂ©nĂ©ralement parlant, il y en a trois sortes aujourd’hui: des monarchies, des dictatures et des dĂ©mocraties.

Les monarchies impliquent la noblesse, la royautĂ©, oĂč la lignĂ©e de sang est la clĂ© de succession au pouvoir. Par la mort d’un roi ou d’une reine, un prince ou une princesse accĂšde au trĂŽne. Ce cycle peut durer pendant des gĂ©nĂ©rations voir mĂȘme des siĂšcles. L’histoire dĂ©montre que les monarchies sont presque toujours remplacĂ©es, soit dans la violence ou dans la paix, permettant occassionnellement aux souverains de dĂ©tenir un pouvoir minimal et ou restraint.

Les dictatures et les gouvernements totalitaires sont habituellement crĂ©Ă©s dans la violence, par un coup d’état ou par une rĂ©volution. Elles ne durent gĂ©nĂ©ralement pas longtemps et une autre dictature similaire les remplace.

Les dĂ©mocraties et les rĂ©publiques sont mieux dĂ©crites comme Ă©tant collaboratrices, reprĂ©sentatives ou parlementaires, dans ce que les officiels et les leaders sont Ă©lus, ils reprĂ©sentent “la volontĂ© du peuple.” Cela implique un processus de vote ou de ballotage dans la sĂ©lection d’un candidat de prĂ©fĂ©rence à l’un par rapport à d’autres. Cette sorte, est gĂ©nĂ©ralement considĂ©rĂ©e ĂȘtre la meilleure forme de gouvernement de l’humanitĂ©. Mais, le Premier Ministre de la Grande Bretagne, Winston Churchill, a appelĂ© la dĂ©mocratie: “la pire forme de gouvernement, sur toutes les autres.” C’est un incroyable commentaire de quelqu’un qui Ă©tait impliquĂ© dans la dĂ©mocratie, du point de vue de l’intĂ©rieur.

Mais aussi mauvais que la dĂ©mocratie peut ĂȘtre, c’est vrai que c’est la meilleure forme de gouvernement que n’importe quelle autre forme de gouvernement, lorsque ce gouvernement est entre les mains des hommes. La dĂ©mocratie essaie au moins de donner plus de “libertĂ©â€ aux individus que n’importe quelle autre forme de gouvernement inventĂ© par les hommes. À la fin, toutefois, aucun d’eux ne marchent trĂšs bien ou pour longtemps.

ConsidĂ©rez: Dieu appelle des gens provenant de nombreuses et diffĂ©rentes nations sur terre, et la plupart de gens qui apprennent la vĂ©ritĂ© dans cet Ăąge, sont privilĂ©giĂ©s de vivre sous la libertĂ© d’une dĂ©mocratie. Bien sĂ»r, plusieurs ont auparavant participĂ© dans les Ă©lections de leurs leaders locaux, provinciaux, ou nationaux.

TrĂšs peu de gens Ă©galent le Christianisme comme un vĂ©ritable stimulant dans la vie. Vous pouvez ĂȘtre rempli avec de la joie, et du bonheur! En fait, Dieu veut que vous expĂ©rimentiez la vie abondante. Alors, cette question se se pose: Est-ce que le ChrĂ©tien nouvellement converti peut continuer de voter et de participer dans la politique de son pays?

Un Chrétien est celui qui suit, qui copie, Jésus Christ (I Pierre 2:21; Phil. 2:5).

  • Que ferait Christ s’Il Ă©tait sur terre aujourd’hui?
  • Participerait-IL dans les gouvernements ou les politiques des hommes?
  • Qu’est-ce que la Bible enseigne au sujet de voter pour choisir des leaders, soit dans les gouvernements nationaux ou dans la sĂ©lection des leaders d’églises en diverses dĂ©nominations?
  • Et qu’en est-il de l’Église que JĂ©sus construisit?

Christ ne voterait pas, parce qu’Il comprend l’origine des gouvernements de ce monde et qui est derriùre eux.

  • D’oĂč proviennent les gouvernements des hommes?
  • Comment en sont-ils venus à ĂȘtre?
  • Qui est derriĂšre eux?
  • Pourquoi y a-t-il autant de guerres et de compĂ©titions dans le monde aujourd’hui?
  • Est-ce que ce monde est le monde de Dieu, rĂ©flettant Ses voies, et Sa direction et Son inspiration?

La plupart des thĂ©ologiens, des spĂ©cialistes en religion et des hommes d’églises n’assument aveuglĂ©ment que ce l’est. Par consĂ©quent, ils concluent que, comme ils le disent, si “tous les ChrĂ©tiens travaillaient ensemble, dans l’amour et dans l’unitĂ©, pour faire de ce monde et de ses gouvernements un endroit plus sĂ©curitaire et meilleur pour tous [ou pour la dĂ©mocratie et la libertĂ©, comme quelques uns y mettre l’emphase] nous pourrions y amener la paix, le bonheur, et la prospĂ©ritĂ© à tous.” Plusieurs croient naĂŻvement que s’ils peuvent “fixer le monde”, ou mĂȘme juste l’amĂ©liorer, ils peuvent accĂ©lĂ©rer la venue du royaume de Dieu sur terre. En plus, ils croient encore plus naĂŻvement, qu’ils peuvent influencer les gouvernements à devenir plus divins.

Pendant que les journaux, les magazines et d’autres mĂ©dias rapportent ce qui est arrivĂ©, le magazine The Real Truth analyse et expolique la racine des causes des Ă©vĂšnements qui surviennent, pourquoi l’humanitĂ© ne peut rĂ©soudre ses propres problĂšmes.

C’est un fantasme, une vue complĂ©tement fausse, et ce n’est pas ce que Dieu s’attend ou dĂ©sire.

Nulle part JĂ©sus n’a dit: “Allez par tout le monde, et efforcez-vous de faire de ce monde une meilleure place en y prenant part.” À la place, voici ce qu’Il a dit: “Allez par tout le monde, et prĂȘchez la bonne nouvelle à toute la crĂ©ation” (Marc 16: 15).

Christ n’est pas venu pour fixer ou faire de ce monde un monde meilleur. Il annonça la venue d’un meilleur monde, qui sera rendu possible à cause de SON gouvernement!

Et la Bible commande aussi: “Sortez du milieu d’eux [le monde], et sĂ©parez-vous” (2 Cor. 6: 17), et plus loin, parlant à la sociĂ©tĂ© et à ses voies Babyloniennes: “Sortez du milieu d’elle Mon peuple, afin que vous ne participiez point à ses pĂ©chĂ©s, et que vous n’ayez point de part à ses flĂ©aux”(Apoc. 18: 4).

Le jugement punitif de ce monde est à l’horrizon, pour tous ceux qui rejettent la Parole claire de Dieu.

Ce monde est comme un Ă©difice condamnĂ©. Construit sur une fondation instable depuis le commencement, ses faibles points d’appuis se sont usĂ©s jusqu’au point d’effondrement, à cause de son propre poids. Il sera bientĂŽt dĂ©molit, et remplacer par un gouvernement mondial hautement meilleur, un qui infinitivement sera meilleur que tous les meilleurs gouvernements des hommes mis ensemble!

AveuglĂ©, les hommes sĂ©duits pensent qu’ils peuvent amener le royaume de Dieu à travers leurs propres efforts. Ils voient des forces mauvaises et mĂ©chantes à l’Ɠuvre, et ils sentent qu’ils doivent faire quelque chose à ce sujet.” Ils assument que JĂ©sus serait un “activiste” s’efforçant de “faire de ce monde une meilleure place.”

Soyez honnĂȘtes! N’avez-vous jamais entendu cela plusieurs fois auparavant? N’avez-vous jamais entendu cela dans une Ă©glise, urger les gens à “s’impliquer” ou à “tenir ferme”, ou quelque chose de similaire, dans le but d’amĂ©liorer les problĂšmes nationaux ou mondiaux de toutes sortes? (Lisez nos livrets: Qu’est-ce que le royaume de Dieu? Et aussi: Tomorrow’s Wonderful World – An Inside View! Pour en apprendre plus sur l’évĂšnement le plus important qui aura lieu sur la terre bientĂŽt.)

Demandez-vous encore: Est-ce le monde de Dieu? Est-ce que Dieu veut que les ChrĂ©tiens “fassent de ce monde une meilleure place”?

Le grand séducteur

La Bible parle d’un grand sĂ©ducteur, Satan: “celui qui sĂ©duit toute la terre” (Apoc. 12:9). Notez qu’elle dit: “toute la terre.” C’est une Ă©tonnante dĂ©claration, et c’est dans votre Bible!

Comment est-ce possible que le diable puisse sĂ©duire presque sept milliards de personnes? Travaille-il à travers des agents humains? Ou influence-t-il tous les gens, toute la terre, de diffĂ©rentes façons? Ce sont des questions cruciales.

Le verset d’Apocalypse 12: 9 conclut: “il fut prĂ©cipitĂ© sur la terre, et ses anges furent prĂ©cipitĂ©s avec lui.” Notez que la Bible dit: “ses anges.” Ces anges dĂ©chus, subordonnĂ©s (soumis) à Satan, jouent leur propre rĂŽle.

Pour l’instant, portons notre attention sur un aspet de l’énorme comprĂ©hension dans ce passage.

Si Satan a sĂ©duit le monde entier, alors, comment ce monde, ne peut ĂȘtre le monde de Dieu? Puisque le monde entier est sĂ©duit, et l’apĂŽtre Jean a aussi enregistrĂ© que “le monde entier est sous la puissance du malin” (1 Jean 5: 19), la civilisation moderne ne peut ĂȘtre de Dieu. Elle est actuellement coupĂ©e de Dieu (Ésa. 59:1-2). Cela deviendra plus clair.

Maintenant, si vous n’acceptez pas Apocalypse 12:9 comme de la connaissance rĂ©vĂ©lĂ©e de Dieu, alors, tout vos efforts de vous libĂ©rer personnellement de cette sĂ©duction seront vains! Mais si vous l’acceptez, pensez pour un moment! Si le diable pratique la sĂ©duction à travers tout le monde, cela inclus aussi tous les gouvernements mondiaux inventĂ©s par les hommes.

Le “dieu de ce monde/siùcle”

La Bible rĂ©fĂšre au “dieu de ce monde/siĂšcle”, et ce n’est pas le Dieu des cieux. II Corinthiens 4:4 rĂ©vĂšle: “pour les incrĂ©dules dont le dieu de ce siĂšcle a aveuglĂ© l’intelligence, afin qu’ils ne vissent pas briller la splendeur de l’Évangile de la gloire de Christ, qui est l’image de Dieu.”

Il n’y a qu’un seul ĂȘtre qui veut “aveugler” ce monde de la vĂ©ritĂ© du vrai Ă©vangile, Satan le diable. RĂ©flĂ©chissez! Le vrai Ă©vangile est au sujet du royaume de Dieu qui est prophĂ©tisĂ© arrivĂ© bientĂŽt, le gouvernement de Dieu qui rĂ©gnera sur ce monde. Notre livret intitulĂ©: Quel est le vĂ©ritable Évangile? Explique comment Christ va retourner et Ă©tablir le royaume de Dieu, remplaçant par consĂ©quent le rĂšgne du diable. Ce n’est donc pas Ă©trange que Satan veut bloquer la comprĂ©hension du monde à cet Ă©vangile, à cette merveilleuse vĂ©ritĂ©. Il ne veut aucune “luniĂšre” qui l’éclaire, sachant que cet Ă©vangile raconte le moment lorsqu’il sera destituĂ© de son trĂŽne, et qu’il sera banit de toute influence mondiale.

Trois fois dans l’évangile de Jean, Christ, Lui-mĂȘme, fait rĂ©fĂ©rence à Satan le diable, comme Ă©tant “the prince de ce monde.” Jean 12:31, 16:11 et 14:30 rendent clairs que dans le futur, le “prince de ce monde” sera jugĂ©, parce que, comme Christ le dit dans Jean 14:30, le diable “
n’a rien de Moi.” Prenez le temps de lire ces versets. Jean 12:31 parallĂšle le jugement de ce monde au jugement prochain de Satan. C’est parce que c’est son monde!

Éclaircissons cela.

Matthieu 4 contient le rĂ©cit bien connu de la confrontation de Christ avec le diable aprĂšs avoir jeĂ»ner pendant 40 jours. Le diable tenta Christ à trois reprises en tordant les Ă©critures (un de ses jeux favoris). ``A un certain point, aux versets 8 et 9, “le diable Le transporta encore sur une montagne trĂšs Ă©levĂ©e, Lui montra tous les royaumes du monde et leur gloire, et Lui dit: je Te donnerai toutes ces choses, si Tu Te prosternes et m’adores.”

Cette offre a beaucoup plus de ssignification qu’elle ne parait! Pourquoi? Notez que JĂ©sus refuta Satan au verset 10, citant DeutĂ©ronome 6:13 en rĂ©ponse, et rĂ©pondit: “Tu adoreras le Seigneur, ton Dieu, et tu Le serviras Lui seul.”

Mais notez! En aucun moment, Christ ne dit: “Ces royaumes NE SONT PAS À TOI! Tu ne peux les donnmer à quiconque!” Ou: “Qui penses-tu ĂȘtre? Essais-tu de M’offrir ce qui appartient à Dieu?” Il n’a rien dit de la sorte. Pourquoi? Par ce qu’Il savait que tous les gouvernements, les royaumes, de ce monde APPARTIENNENT au diable, au gouvernement de Satan. Christ savait qu’ils lui appartenaaient tous, et qu’il pouvait les donner à ceux qu’il dĂ©sirait. Alors, Il rejeta les termes pour les recevoir de la part de celui qui avait l’autoritĂ© de les donner.

Comprenez aussi ceci! Ce rĂ©cit dĂ©crit ce qui est appelĂ© la tentation de Christ. Évidemment, ce que le diable Lui offrit Ă©tait supposĂ© de le tenter. Si Christ et Satan savaient tous les deux que les royaumes de ce monde ne devaient pas ĂȘtre donnĂ©s par le diable, alors, oĂč Ă©tait la tentation? SĂ»rement, le diable aurait su ce que Christ savait. Mais, Christ, qui Ă©tait Dieu sur terre, aurait su qui avait le pouvoir et l’autoritĂ© d’offrir ces royaumes. La tentation n’aurait aucune valeur, elle serait vaine, si le diable ne pouvait offrir les nations des hommes et leurs gouvernements, s’ils appartenanient dĂ©jà à JĂ©sus.

Il n’y a absolument aucun doute que ce rĂ©cit est vrai, notez le mĂȘme rĂ©cit dans Luc 4:6. Le diable parle directement à Christ. Le rĂ©cit de Luc ajoute une phrase clĂ© qui devrait vous frapper comme une masse. Satan dit: “je te donnerai toute cette puissance, et la gloire de ces royaumes; car elle m’a Ă©tĂ© donnĂ©e, et je la donne à qui je veux.” Avez-vous notĂ©? Satan avait complĂ©tement le droit et l’autoritĂ© et le pouvoir de tous les royaumes de ce mond, et les donner à qui il voulait. Dieu lui avait “livrĂ©s”, à son contrĂŽle, et ils sont encore à lui.

Les nations de ce monde et les gouvernements, avec “toutes leurs gloires,” sont encore sous le contrîle du “dieu de ce monde (siùcle)”, le “prince de ce monde”!

Avez-vous dĂ©jà entendu cela? Mais, c’est la vĂ©ritĂ© de votre Bible, et c’est la raison pour laquelle le monde est rempli de problĂšmes insolubles. Ce monde, avec ses voies et ses coutumes, et ses systĂšmes, conduit par le diable, a beaucoup plus à voir et à faire avec si un vrai ChrĂ©tien vote dans les Ă©lections des hommes ou cherche un poste dans n’importe quel de ses gouvernements. (Vous pouvez lire nos brochures: Un monde en captivitĂ©, et Est-ce que Dieu a crĂ©Ă© la nature humaine? Pour mieux comprendre le rĂŽle et l’influence du diable.)

La vie d’une dĂ©mocratie

Il est reconnu que â€œĂ©ventuellement, toutes les dĂ©mocraties commettent le suicide.” Puisque l’histoire en tĂ©moigne, quelle est la durĂ©e de vie d’une sociĂ©tĂ© dĂ©mocratique? Combien de temps durera-t-elle avant que des forces intĂ©rieures ne la fassent s’effondrĂ©e sur elle-mĂȘme? Quelles sont les limites avant sa fin? Quelles sont ces forces intĂ©rieures qui la menacent?

Les citations suivantes tirĂ©es de patriotes AmĂ©ricains bien connus, dĂ©montrent la nature de courte vie des dĂ©mocraties et le pourquoi de cela. Le sage roi Salomon a Ă©crit que: “La justice Ă©lĂšve une nation, mais le pĂ©chĂ© est la honte des peuples” (Prov. 14:34). Si une dĂ©mocratie a une chance de survivre plus longtemps que d’habitude, ce sera seulement le caractĂšre trouvĂ© dans ses citoyens qui permet cela. ConsidĂ©rez ces citations à la lumiĂšre de la dĂ©cadence morale rapide et sĂ©vĂšre qui parait à l’horrizon comme le plus grand danger des nations dĂ©mocratiques de l’Ouest.

“Une dĂ©mocratie ne peut pas exister comme une forme permanente de gouvernement. Elle peut seulement exister jusqu’à ce que les voteurs dĂ©couvrent qu’ils peuvent se voter des largesses du trĂ©sor public. À partir de ce moment, la majoritĂ© vote toujours pour les candidats leur promettant le plus de bĂ©nĂ©fices du trĂ©sor public, avec le rĂ©sultat qu’une dĂ©mocratie s’effondre toujours sur des responsabilitĂ©s fiscales, toujours suivi par une dictature. La longueur de vie moyenne des plus grandes civilisations de ce monde avant son dĂ©clin est de 200 ans. Ces nations ont progressĂ©es dans cette sĂ©quence:

  • (1) de l’esclavage à la foi spirituelle,
  • (2) de la foi spirituelle au grand courage,
  • (3) du grand courage à la libertĂ©,
  • (4) de la libertĂ© à l’abondance,
  • (5) de l’abondance à l’égoĂŻsme,
  • (6) de l’égoĂŻsme à la suffisance,
  • (7) de la suffisance à l’apathie,
  • (8) de l’apathie à la dĂ©pendance,
  • (9) de la dĂ©pendance au retour à l’esclavage.”

– Alexander Tyler, dans son livre de 1770, Cycle of Democracy

George Washington fit rĂ©fĂ©rence aux États-Unis comme une “grande expĂ©rience.” Et dans son message d’adieu, il dit: “De toutes les dispositions et habitudes qui conduisent à la prospĂ©ritĂ© politique, la religion et la moralitĂ© sont des supports indispensables.” “N’y a-t-il aucune vertue parmi nous? S’il n’y en a pas, nous sommes dans une situation dĂ©sespĂ©rĂ©e. Aucun examen thĂ©orique, aucune forme de gouvernement ne peut nous rassurĂ©. Supposer que n’importe quelle forme de gouvernement nous rassurera ous rendra heureux, sans verute dans le peuple, c’est une idĂ©e chimĂ©rique [une illusion ou une fabrication de l’esprit].” Et: “Les dĂ©mocraties ont toujours Ă©tĂ© des spectacles de turbulences et de contentions et aussi courtes dans leurs vies, comme elles ont Ă©tĂ© violentes dans leurs morts.”

– James Madison

“Seulement un peuple virtueux est capable de jouir de la libertĂ©.”

– Benjamin Franklin

“Nous n’avons aucun gouvernement armĂ© avec puissance et capable de contenir les passions humaines dĂ©bridĂ©es par la moralitĂ© et la religion. L’avarice, l’ambition, ou l’esprit de vengeance briserait les plus forts cables de notre constitution tout comme une baleine passe à travers un filet.”

– John Adams

“Pouvons-nous sĂ©curiser les libertĂ©s d’une nation lorsque nous enlevons leur seule base ferme? Pouvons-nous enlever une conviction, une certitude, dans l’esprit des gens, que ces libertĂ©s sont un don de Dieu? Qu’elles ne sont pas violĂ©es mais sĂ©curisĂ©es par Sa colĂšre?”

– Thomas Jefferson

“Les hommes ne sont pas flattĂ©s lorsque nous leur montrons qu’il y a une diffĂ©rence de buts entre le Tout-Puissant et eux. Dans ce cas, pour refuter cela, toutefois, c’est de renier qu’il y a un Dieu qui gouverne le monde.”

– Abraham Lincoln, March 15, 1865, letter to Thurlow Weed (un mois avant son assassination)

Le royaume de Satan est organisé et uni

Satan tient les rĂȘnes serrĂ©es (fermement) sur tous les gouvernements et toutes les nations. Mais, est-ce que son propre gouvernement, conduit par lui et ses dĂ©mons, et son rĂšgne sur tous les gouvernements humains, est uni? Est-ce que le diable est lui-mĂȘme divisĂ©? Permettez à JĂ©sus de rĂ©pondre à ces questions.

JĂ©sus et Ses disciples ont souvent eu à exorciser des dĂ©mons. Et je l’ai fait un nombre de fois, et c’était rĂ©ellement trĂšs intense, des rencontres dramatiques. Elles ne sont pas plaisantes à tĂ©moigner, et ceux qui le font, sont souvent choquĂ©s, traumatisĂ©s par ce qu’ils voient. Lors de ces cessions, il est Ă©vident qu’un grand pouvoir est prĂ©sent, dans le dĂ©mon qui se fait sortir et dans le plus grand pouvoir de Dieu nĂ©cessaire pour le faire sortir. Les accusateurs de Christ virent clairement qu’Il Ă©tait appuyĂ© par un grand et rĂ©el pouvoir! Toutefois, dans Matthieu 12:24-26, ils L’accusĂšrent d’employer le pouvoir du diable pour exorciser les dĂ©mons.

Voici la rĂ©ponse de Christ: “
Tout royaume divisĂ© contre lui-mĂȘme est dĂ©vastĂ©, et toute ville ou maison divisĂ©e contre elle-mĂȘme ne peut subsister. Si Satan chasse Satan, il est divisĂ© contre lui-mĂȘme; comment donc son royaume subsisera t-il?” (Matt. 12: 25). JĂ©sus disait que Satan ne chasserait jamais des dĂ©mons, ils sont à lui! S’il ferait cela, il diviserait son propre royaume. Le diable a un royaume. Puisque son royaume se tient, il est clair qu’il n’est pas divisĂ©! Et il remplit toute la terre.

Rappelez-vous d’Apocalypse 12:9. Ce passage fait rĂ©fĂ©rance à Satan et à “ses” dĂ©mons. Ça dĂ©montre qu’ils sont rĂ©ellement à lui, ils lui appartiennent, il les contrĂŽle.

Voici le point. Non seulement Satan gouverne les royaumes de ce monde, par son pouvoir et son influence, mais, il le fait avec l’aide de centaines de millions de dĂ©mons unis et non divisĂ©s (Apoc. 5:11; 12:4).

De plus, ÉphĂ©siens 6:12 explique comment les ChrĂ©tiens luttent “
les dominations, contre les autoritĂ©s, contre les princes de ce monde de tĂ©nĂšbres, contre les esprits mĂ©chants dans les lieux cĂ©lestes.” Il devient Ă©vident que ces “lieux cĂ©lestes” sont en fait avec les dĂ©mons (du monde sprituel) derriĂšres les gouvernements ou les principautĂ©s de ce monde!

Maintenant, voici une incroyable histoire, un rĂ©cit qui illustre et explique les termes: “les dominations, les autoritĂ©s, les princes de ce monde de tĂ©nĂšbres, les esprits mĂ©chants “et “dans les lieux cĂ©lestes.” Une guerre spirituelle qui durait depuis trois semaines, est dĂ©crite dans Daniel 10! Un archange messager (Gabriel) parlait avec Daniel, il lui raconta que MicaĂ«l, un archange, combattait contre un autre arch-dĂ©mon qui s’appelait le “le chef (en anglais: prince) du royaume de Perse” (v. 13) et fit rĂ©fĂ©rence à une autre bataille avec un autre arch-dĂ©mon appelĂ© “le chef (en anglais: prince) de Javan” (v. 20) Les archanges, ou n’importe quel ange, n’ont pas besoin de 21 jours pour gagner une bataille contre des ĂȘtres humains faibles, mortels. Les “chefs ou princes” que MicaĂ«l combattait, Ă©taient des esprits mĂ©chants puissants dĂ©chus, et ayant un rang Ă©levĂ©, qui rĂ©gnaient sur des nations dans la structure gouvernementale de Satan.

Ce n’est pas le monde de Dieu! Il devrait ĂȘtre Ă©vident maintenant, que le diable gouverne le vaste nombre des anges dĂ©chus. Tous ensembles, ils sĂ©duisent, rendent confus et exercent leur influence sur tous les gouvernements et les activitĂ©s sur terre, incluant les nombreuses religions des hommes. Comprenez. Ces gouvernements ne peuvent pas ĂȘtre rĂ©parĂ©s ou amĂ©liorĂ©s. Ils doivent ĂȘtre enlevĂ©s et remplacĂ©s par le gouvernement de Dieu!

Dix raisons bibliques que les Chrétiens ne votent pas

La prochaine section couvre dix raisons bibliques que les ChrĂ©tiens ne votent pas. Chaque raison rĂ©sume un principe de la Bible expliquant pourquoi les ChrĂ©tiens ne participent jamais dans les gouvernements de ce monde, ou dans le choix des leaders et des doctrines dans la vraie Église de Dieu. En plus de ne pas participer dans les politiques dĂ©mocratiques de ce monde, les vrais ChrĂ©tiens n’amĂšneraient jamais les politiques de ce monde dans l’Église de Dieu et ne l’appueraient pas nin plus avec leur autoritĂ©. Comme vouss examinerez chacun de ces points, considĂ©rez pourquoi chacun a une claire application, dans les gouvernements cinils des hommes et dans les Ă©glises de ce monde de Satan. Ça deviendra aussi Ă©vident pourquoi le vote n’est jamais pratiquĂ© dans l’Église de Dieu.

PremiĂšre raison

La premiÚre raison présente une compréhension biblique centrale que peut de gens reconnaßt. Considérez ces questions:

  • Qui est derriĂšre le choix des leaders sur les nombreuses nations de la terre?
  • Qui, les choisit rĂ©ellement?
  • Ultimement, est-ce que les hommes choisissent les prĂ©sidents et les premiers ministres?
  • Qui se tient comme les leaders humains des nations aujourd’hui?
  • Nous avons vu que c’est le monde de Satan. Mais, est-ce tout?
  • Est-ce que Dieu joue un rĂŽle dans les affaires humaines?

Benjamin Franklin a dit une fois: “...le plus longtemps que je vivrai, les preuves que je vois de cette vĂ©ritĂ© sont de plus en plus convaincantes, la vĂ©ritĂ© que Dieu gouverne dans les affaires des hommes. Et si les passereaux du ciel sont tous comptĂ©s devant Dieu, et qu’aucun d’eux n’est oubliĂ© (Luc 12: 6), est-ce probable qu’un empire peut s’élever sans que Dieu ne Le sache et sans Son aide?”

Franklin, avait-il raison?

Un passage peu connu, mais remarquable, passe en avant de la face de ce que pense chaque voteur lorsqu’il vote. Ça fait partie d’une remarquable histoire et explique en partie pourquoi plus de gens talentueux dĂ©laissent la politique plus que jamais auparavant. Ce passage contient une incroyable dĂ©claration. Notez: “Cette sentence est un dĂ©cret de ceux qui veillent, cette rĂ©solution est un ordre des saints, afin que les vivants sachent que le TrĂšs-Haut domine sur le rĂšgne des hommes, qu’Il le donne à qui Il Lui plait, et qu’Il Ă©lĂšve le plus vil des hommes” (Dan. 4:17). Les mots clĂ©s sont “le plus vile des hommes.”

Ce rĂ©cit du livre de Daniel dĂ©crit un roi, Nebucadnetsar, qui fut le plus grand leader gentil (ou paĂŻen) que le monde n’ait vu, c’était la “tĂȘte d’or” de la statue du gĂ©ant dĂ©crit au chapitre 2 jusqu’au chapitre 4. Comme rĂ©sultat de son rĂŽle important dans cette prophĂ©tie, et qu’il conduisait le plus grand empire sur terre depuis presque 2,600 ans, Nebucadnetsar s’enfla d’orgueil. Notez ses paroles au verset 30 du chapitre 4: “le roi prit la parole et dit: N’est-ce pas ici Babylone la grande, que j’ai bĂątie, comme rĂ©sidence royale, par la puissance de ma force et pour la gloire de ma magnificence?”

Ce roi Ă©tait impressionnĂ© par ses propres accomplissements et la grandeur spectaculaire de l’ancienne ville de Babylone (et de son royaume) sur lesquels il rĂ©gnait. L’histoire raconte que Dieu l’humilia et le puni en lui donnant l’esprit d’une bĂȘte sauvage pour une pĂ©riode de sept annĂ©es (Daniel 4: 32-33).

Nebucadnetsar fut une exception à la rĂšgle de Daniel 4:17, et il y a en fait, des exceptions à cette rĂšgle, et Dieu a Ses propres raisons pour cela. Pensez par exemple à Abraham Lincoln, George Washington et Winston Churchill. Mais dans ce verset il dit expressĂ©ment qu’Il met en place “le plus vile des hommes” sur les gouvernements et les nations de la terre. Daniel 2:21 dĂ©clare aussi: “C’es Lui [Dieu]
 qui renverse et qui Ă©tablit les rois...”

Maintenant, qui pensez-vous que les gens cherchent à mettre en poste lorsqu’ils font leurs choix sur les bulletins de vote? Ils essaient d’élire le “meilleur candidat!” Personne ne vote pour quelqu’un parce qu’ils pensent qu’il ou elle est le “pire candidat.” Toutefois, si nous devons croire Daniel 4:17, cela les met en opposition directe, contraire, du but de Dieu, ce qui est pire, ou le plus mauvais homme gagne.

Les plus mauvais, faibles ou corrompus des gens sont souvent ceux que Dieu, pour Ses propres raisons, installe en poste. Cet effectivement la raison pour laquelle plus de leaders qualifiĂ©s choisissent souvent de ne pas prendre part à un systĂšme composĂ© prinicipalement de cette sorte de gens. Nebucadnetsar montre que Dieu fait des exceptions, mais c’est Sa prĂ©rogative, pas la nĂŽtre.

Ce n’est pas le but de Dieu que la “meilleure” personne ne gagne. Dieu dĂ©termine les gagnants à l’avance. À la fin, la “volontĂ© du peuple” n’a aucun pouvoir ou d’effet, parce que Dieu est en contrĂŽle du rĂ©sultat des Ă©lections.

Ne vous mĂ©prenez pas. Toutefois, les gouvernements de ce monde ne font pas la volontĂ© de Dieu simplement parce qu’Il choisit leurs leaders. Plusieurs prĂ©dicateurs manquent complĂ©tement le point, en disant: “Dieu travaille dans cette Ă©lection et dans les bons ChrĂ©tiens partout, si nous pouvons faire sortir (gagner) le vote, nous pouvons mettre des hommes de Dieu en poste.” Cela les place littĂ©ralement dans une position de combattre le but dĂ©clarĂ© (et la volontĂ©) de Dieu. Ils ne comprennent pas pourquoi Dieu dit que les plus viles des hommes sont Ă©lus. Juste une raison est que Dieu donne à ce monde qui Le rejette, les leaders qu’ils mĂ©ritent. Plusieurs leaders religieux ignorent ce verset, croyant que c’est leur job de faire la volontĂ© de Dieu. Leurs efforts, en rĂ©alitĂ©, sont de renverser ou de contrecarrer le vrai but de Dieu, mais à la fin, la volontĂ© de Dieu est toujours accomplie.

Dieu est en train d’accomplir un Plan MaĂźtre qui englobe 7,000 ans. Il laisse à l’homme le soin de prouver que ses propres voies, ses propres gouvernements, religions, systĂšmes d’éducation, valeurs et desseins ne fonctionnent pas. Dieu a dĂ©jà choisis les leaders qui accompliront le mieux Son grand Plan de salut pour toute l’humanitĂ©.

Voici le point. Vous et moi ne savons pas qui Dieu a dĂ©jà choisi à l’avance pour ĂȘtre le “gagnant” qu’Il veut en poste. Voter pour quelqu’un d’autre que celui que Dieu a dĂ©jà choisi, est de lutter contre sa volontĂ©, Son but! C’est sĂ©rieux, et la Bible dit qu’il est possible de “combattre contre Dieu” (Actes 5:39)!

De plus, si vous cherchez à Ă©lire le meilleur homme, dans une Ă©lection oĂč Dieu vous a dit à l’avance qu’Il va choisir le “plus vile des hommes”, alors vous ignorez directement Son but et vous le remplacez par le vĂŽtre. Alors que Dieu a dĂ©jà choisi le gagnant. Les ChrĂ©tiens savent qu’ils feraient mieux de “s’enlever du chemin,” de ne pas “faire sortir le vote”! Dieu n’a pas besoin de notre “aide” pour installer ceux qu’Il a choisis. La “volontĂ© du peuple” n’a aucun pouvoir ou d’effet, parce que Dieu dĂ©termine les rĂ©sultats des Ă©lections.

DeuxiĂšme raison

La deuxiĂšme raison implique une “intĂ©ressante conversation.” Dans Jean 18, JĂ©sus Ă©tait en jugement devant Ponce Pilate. Au verset 33, Pilate demanda à JĂ©sus: “Es-Tu le Roi des Juifs?” L’échange continue jusqu’à ce que ça culmine au verset 36. Christ avait dĂ©terminĂ© de ne pas rĂ©sister à ce que Pilate ou ce que les Juifs avaient choisi de faire de Lui. Il rĂ©pondit à la question de Pilate. Notez le verset 36: “Mon royaume n’est pas de ce monde, rĂ©pondit JĂ©sus. Si Mon royaume Ă©tait de ce monde, Mes serviteurs auraient combattu pour Moi afin que Je ne fusse pas livrĂ© aux Juifs; mais maintenant, Mon royaume n’est point ici-bas.”

Comprenez-vous les paroles de Christ? Il dit que Son royaume (le terme du Nouveau-Testament pour gouvernement) n’est pas de ce monde. Les ChrĂ©tiens font partie de CE gouvernement, le gouvernement DE DIEU! Ils attendent la venue de ce gouvernement sur terre. Aussi, en se basant sur ce verset (et il y en a beaucoup d’autres), Christ, explique que les serviteurs de Dieu ne combattent pas physiquement pour dĂ©fendre Son royaume. Comprenez cela. Puisque les serviteurs de Christ ne combattent pas pour dĂ©fendre le royaume de Dieu, alors, certainement, ils ne combattraient jamais non plus pour dĂ©fendre aucun royaume conduit par des hommes dans une supposĂ©e “juste guerre”!

Rappelez-vous que le royaume de Christ n’est pas prĂ©sentement sur terre, il est ailleurs. Et ce n’est pas le travail de Ses serviteurs, par la participation dans les gouvernements des hommes en combattant leurs guerres, et que la Bible condamne clairement, et dans plusieurs passages, de supposĂ©ment prĂȘcher l’évangile du royaume de Dieu. Il n’est pas encore arrivĂ©. Puisque le royaume de Dieu vient des cieux, et son quartier gĂ©nĂ©ral est là. Ses serviteurs ne votent pas non plus, ni ne combattent, pour leurs nations ou les gouvernements des hommes. ReliĂ©s à cela, des Ă©glises activistes, impliquĂ©es et essayant d’influencer les gouvernements de ce monde, ne sont pas endossĂ©es par JĂ©sus Christ. Aucun raisonnement humain ne peut y faire. (Lisez nots brochures gratuites: Quel est le vrai Ă©vangile?, Comment viendra la paix mondiale? Et, Qu’est-ce que le royaume de Dieu?)

Ainsi, la deuxiĂšme raison que les ChrĂ©tiens ne votent pas, c’est parce qu’ils font partie d’un autre royaume qui n’est pas de ce monde. Dans Matthieu 6: 9-10, Christ leur dit de prier rĂ©guliĂšrement: “Que Ton rĂšgne vienne” parce que Ses adeptes cherchent et regardent vers ce royaume, qui est maintenant sur le point d’arriver, lorsque JĂ©sus retournera.

TroisiĂšme raison

La troisiĂšme raison repose sur la premiĂšre, et elle la renforce. Nous verrons que cela se rĂ©pĂšte dans les autres raisons. Et elles se tiennent aussi avec la deuxiĂšme raison. Lisez premiĂšrement Philippiens 3:20: “Mais notre citĂ© [le mot Grec est mal traduit ici, ça devrait ĂȘtre citoyennetĂ©] à nous est dans les cieux, d’oĂč nous attendons aussi comme Sauveur le Seigneur JĂ©sus Christ.”

C’est un fascinant passage, il dĂ©clare clairement que la “citoyennetĂ©â€ d’un ChrĂ©tien est dans les cieux, pas sur terre. Bien sĂ»r, tous les vrais ChrĂ©tiens ont au moins une citoyennetĂ© d’un pays sur terre (il y en a quelques uns qui ont une double citoyennetĂ©), mais ce n’est pas leur principale citoyennetĂ©.

Ce verset explique pourquoi Christ a dit: “Mon royaume n’est pas DE ce monde.” Il est d’un autre monde, les cieux! Ce verset complĂ©mente Jean 18:36! Les leaders humains viennent d’une certaine ville, un Ă©tat ou une province d’un pays qu’ils reprĂ©sentent. C’est la mĂȘme chose pour Christ. Il vient des cieux.

Le mot Grec pour citoyennetĂ© est politeuma. Le mot politique vient aussi de ce mot! Les ChrĂ©tiens ont un “agenda politique,” mais il n’est pas de ce monde. Politeuma, peut ĂȘtre techniquement, aussi traduit d’une autre façon. Il peut aussi signifier citadin. Nous pouvons aussi dire que les citoyens des gouvernements des hommes sont des citadins, des villes des nations de la terre.

Est-ce que les gens de Dieu pratique la politique? OUI! Dans un certain sens! Les ChrĂ©tiens ont un “agenda politique,” mais pas de ce monde ou d’aucun de ses gouvernements. Je vous dis que j’ai des convictions politiques et elles sont absolument profondes. Ayant dit cela, est-ce que Dieu est politisĂ© ou pratique-t-Il la politique? La rĂ©ponse est OUI absolument! Mais Sa politique n’est pas de ce monde, de cette sociĂ©tĂ©, la civilisation humaine des nations et des gouvernements. Il a Sa propre vu du gouvernement, de la politique. Bien sĂ»r, mĂȘme s’Il n’est pas de ce monde, Dieu a un gouvernement!

Le mot police vient de politeuma. Ainsi que le mot politique (principe, protocole) et le mot poll (sondage, scrutin, cote). Il n’est pas difficile de comprendre comment la police, les principes et les sondages ou le scrutin sont tous reliĂ©s, d’une maniĂšre ou d’une autre à la politique. MĂȘme les noms des grandes villes d’Indianapolis et de Minneapolis dĂ©rivent du mot politeuma. Ce sont de grandes villes avec beaucoup de citoyens. Minnea (polis) signifie la ville majeure du Minnesota et Indiana (polis) signifie la ville majeure (ou principale) de l’Indiana. Les mystĂšres sont souvent Ă©lucidĂ©s lorsque les mots sont dĂ©cortiquĂ©s jusqu’à leur origine. La racine du mot politeuma rĂ©vĂšle une importante leçon pour les ChrĂ©tiens regardant l’origine d’oĂč, et par qui, leurs politiques sont gouvernĂ©es.

Ambassadeurs pour un autre gouvernement

L’ultime destinĂ© des ChrĂ©tiens est de devenir des rois et des sacrificateurs, rĂ©gnant avec Christ dans le royaume de Dieu (Apoc. 5:20). Mais chaque ChrĂ©tien a un important travail diplomatique à accomplir, ici et maintenant. Le peuple de Dieu reprĂ©sente un gouvernement Ă©tranger, par ce que, comme Paul l’a dĂ©clarĂ©: “Notre citoyennetĂ© est dans les cieux” (Phil. 3:20).

Être un ambassadeur est un travail trĂšs critique, et il est conferrĂ© seulement à ceux qui peuvent efficacement et correctement reprĂ©sentĂ© des idĂ©es, des lois, des peuples, une culture, les politiques et les idĂ©ologies d’un gouvernement et les intĂ©rĂȘts d’un pays ou d’une nation, là oĂč les ambassadeurs ont leur citoyennetĂ©. Ils dpoivent aussi possĂ©der un bon jugement. Si un ambassadeur failli à tous ces critĂšres, il peut se disqualifier lui-mĂȘme pour reprĂ©senter son pays, et il peut ĂȘtre rappelĂ© de son poste!

Comme ambassadeurs pour le futur gouvernement de Dieu, les ChrĂ©tiens doivent ĂȘtre exemplaires dans les voies de Dieu, dans Sa “nation sainte” (I Pierre 2:9). Ils doivent reprĂ©senter la paix, l’ordre, l’amour, et la joie inhĂ©rante à ce gouvernement spirituel auquel ils ont donnĂ© leur vraie allĂ©geance. Ils doivent, dans les paroles de Christ, ĂȘtre la lumiĂšre du monde (Matt. 5:14-16). Et le “PĂšre des lumiĂšres” (Jacques 1:17) ne permettra pas que Ses enfants (Éph. 4:8-9) cachent leurs bons exemples “sous le boisseau” (Matt. 5: 15).

Dans le vrai sens du terme, les ChrĂ©tiens ont Ă©tĂ© â€œĂ©tablit sur une montagne” pour que tous puissent voir leur lumiĂšre ou leurs exemples, juste comme la lumiĂšre perce les tĂ©nĂšbres tel un phare durant la nuit et guide les navires (Matt. 5: 13-16).

Avez-vous remarquĂ© que les gens catĂ©gorisent immĂ©diatement quiconque ils rencontrent ou toute idĂ©e à laquelle ils sont confrontĂ©s? Si vous rencontrez quelqu’un du sud des États-Unis ou de quelqu’autres rĂ©gions, vous catĂ©gorisez automatiquement cette personne à l’image que vous aviez des gens du sud ou de cette rĂ©gion, mĂȘme si vous n’ĂȘtes jamais Ă©tĂ© là. Vous pouvez vous rappeler du drapeau confĂ©dĂ©rĂ©, un bateau à vapeur avec une grande roue, l’équipe de football des Atlanta Falcons, ou encore la tempĂ©rature chaude, humide, ou encore de “l’hospitalitĂ© sudiste.” Vous avez classĂ© ou associĂ© la personne à une certaine “image mentale” dans votre mĂ©moire.

Si une personne conduit une Cadillac, cela signnifie une certaine chose à la plupart du monde. Conduire une Volkswagen communique une diffĂ©rente image. Tout le monde sait que les hommes d’affaires s’habillent d’une certaine maniĂšre. De mĂȘme que les mĂ©decins, les agents de police, les poseurs de briques, ils vĂ©hiculent tous chacun une certaine image mentale diffĂ©rente. Juste la maniĂšre qu’une personne dĂ©montre une certaine image qui parle par elle-mĂȘme, elle peut rĂ©flĂ©ter un trop ou un manque d’assurance de soi, du raffinement, une gĂȘne, de la confiance ou qu’elle est relaxe, etc.

Bien sĂ»r, les gens sont catĂ©gorisĂ©s, et souvent incorrectement, selon leur religion, leur couleur de peau, leur prĂ©fĂ©rence politique, leurs maniĂšres, leurs amis, ou encore leurs sports, les livres qu’ils lisent, leurs farces, leurs activitĂ©s prĂ©fĂ©rĂ©es, leurs animaux de compagnie, etc. Une prĂ©fĂ©rence politique rĂ©vĂšle aussi beaucoup de choses aux observateurs.

Voici ce que cela signifie pour un ChrĂ©tien ambassadeur: Les gens analysent tous vos faits et gestes (paroles et actions). Alors, vous devez dĂ©montrer un exemple qui vous identifie irrĂ©mĂ©diablement ce que vous ĂȘtes et ce que vous reprĂ©sentez!

Dieu voulait que l’ancienne nation d’IsraĂ«l soit un exemple parfait d’obĂ©isance à Son Ă©gard, et que toutes les nations paĂŻennes environnantes soient capables d’identifier sans se tromper qu’IsraĂ«l Ă©tait Son peuple (Deut. 4:4-8).

Tragiquement, la Bible montre que cela n’est jamais arrivĂ©. IsraĂ«l a lamentablement failli dans sa mission! En fait, elle a si lamentablement failli, que dans le Nouveau-Testament, Paul fait souvent rĂ©fĂ©rence à l’exemple d’IsraĂ«l pour dĂ©montrer aux adeptes de Christ comment NE PAS se conduire (I Cor. 10:6). Ce fut beaucoup mieux si IsraĂ«l eut Ă©crit un historique ou un exemple d’obĂ©issance positif, juste, pour que les autres puissent copier!

Un individu remarquable de son histoire, fut le roi Salomon et l’exemple de sagesse et de comprĂ©hension qu’il dĂ©montra, si largement, que la reine de SĂ©ba ne pouvait le croire. Elle dĂ©cida de vĂ©rifier par elle-mĂȘme (I Rois 10:1-10) et trouva “qu’on ne m'en a pas dit la moitiĂ©â€ (v. 7). Salomon a surement du avoir donnĂ© un merveilleux et puissant exemple. Mais, mĂȘme s’il Ă©tait un roi, il Ă©tait aussi fait en chair. Que serait-il arrivĂ© si toute la nation eut Ă©tĂ© aussi sage et juste que Salomon? Cela aurait eut un trĂšs grand impact sur les nations voisines d’IsraĂ«l.

L’Église à ses dĂ©buts, a aussi eu des difficultĂ©s à apprendre à gĂ©nĂ©rer les bons exemples. Paul a exercĂ© beaucoup de patience avec les congrĂ©gations des Corinthiens. Ayant beaucoup à leur dire au sujet de leurs mauvaises conduites, il expliqua: “Nous faisons donc les fonctions d’ambassadeurs pour Christ” (II Cor. 5:20). La rĂ©fĂ©rence (nous) englobait beaucoup plus que les ministres et les pasteurs de l’Église, mĂȘme s’ils sont des ambassadeurs dans le sens direct du terme, cela incluait aussi les membres. Paul cherchait à leur dĂ©montrer l’importance des exemples que nous affichons tous (v. 10) il dĂ©clara aussi: “
Si quelqu'un est en Christ, il est une nouvelle crĂ©ature” (v. 17). Tous ceux qui sont “de nouvelles crĂ©atures” ont reçu un mandat d’ambassadeur, un trĂšs haut poste, ayant d’énormes responsabilitĂ©s pour reprĂ©senter le gouvernement de Dieu.

Paul donna comme instruction aux Philippiens: “Seulement, conduisez-vous d'une maniĂšre digne de l'Évangile de Christ” (Phil. 1:27). Cet Ă©vangile est l’annonce de la venue du gouvernement de Dieu sur terre. Est-ce que votre conduite “reflĂšte cette venue” de ce gouvernement, ou reflĂ©tez-vous une bonne ou une mauvaise image, ou lumiĂšre, sur cette annonce, sur cet Ă©vangile? Quel genre de reprĂ©sentant “est-vous en train de devenir”?

Dans les derniĂšres annĂ©es de M. Armstrong, durant la pĂ©riode lorsqu’il voyagea rĂ©guliĂšrement pour visiter diffĂ©rents leaders mondiaux, il faisait souvent la rĂ©fĂ©rence à lui-mĂȘme qu’il Ă©tait un “ambassadeur sans portefeuille.” Il s’efforça de toujours bien se conduire comme tel, sachant pertinamment qu’il reprĂ©sentait un gouvernement â€œĂ©tranger.” Il savait qu’il n’avait pas le choix d’éviter que les leaders et les autres ne jugent l’Église de Dieu (Universelle) par les messages et la conduite de son reprĂ©sentant, Herbert W. Armstrong!

Notez l’instruction de Paul aux Colossiens: “Conduisez-vous avec sagesse envers ceux du dehors, et rachetez le temps. Que votre parole soit toujours accompagnĂ©e de grĂące, assaisonnĂ©e de sel, afin que vous sachiez comment il faut rĂ©pondre à chacun” (Col. 4:5-6).

Les gens à l’extĂ©rieur de l’Église ne devraient pas manquer de voir votre sagesse. Tout comme Salomon, mĂȘme à un degrĂ© moindre, ça devrait ĂȘtre visible et inhabituel. Rappelez-vous, Dieu a choisi: “
les choses folles du monde” pour “confondre les sages” (I Cor. 1:26-31). Les ChrĂ©tiens doivent croitre en sagesse, en discrĂ©tion, tact et diplomatie, pour ĂȘtre capables de garder leur “crĂ©dibilitĂ©â€ comme ambassadeurs.

I Corinthiens 6:2 montre que les saints jugeront un jour le monde. Si ce jour Ă©tait ici, maintenant, et que tous ceux qui vous connaissent personnellement, vous regardent comme un membre de la famille rĂ©gnante de Dieu, que seraient leurs rĂ©actions? Trouveraient-ils cela facile à accepter? Ou s’effonderaient-ils choquĂ©s à ce que vous ayez Ă©tĂ© choisis pour ĂȘtre dans le royaume de Dieu?

Se souviendraient-ils de vous, vous chamaillant avec votre conjoint, ou le contraire? Se souviendraient-ils de votre langage irrespectueux, insensĂ©, ou de votre apparence vestimentaire nĂ©gative, ou encore de la maniĂšre que vous Ă©duquez vos enfants, ou tout le contraire? Quelles sortes d’images leur viendraient à l’esprit à votre sujet? Se souviendraient-ils de votre attitude malvaillante, mĂ©chante ou violente, ou tout le contgraire? Etc., etc..?

“Et JĂ©sus croissait en sagesse, en stature, et en grĂące, devant Dieu et devant les hommes” (Luc 2:52). De cette maniĂšre, Il Ă©tablit un exemple pour Ses adeptes (I Pierre 2:21). Avez-vous de la “sagesse” devant Dieu et les hommes? Un homme ou une femme peut ĂȘtre utilisĂ© par Dieu pour convertir l’autre conjoint, simplement par sa conduite (I Pierre 3:1), sans un mot. Prenez le temps pour mĂ©diter ce passage.

Les gens devraient noter que, comme rĂ©sultat de vos croyances, votre conduite est diffĂ©rente de la moyenne des autres (I Pierre 4:4). Est-ce que votre exemple convinc les autres? Peut-on dire que vous ĂȘtes la seule Bible que certaines personnes n’ont jamais lue. Est-ce que les gens peuvent vous “lire” clairement? Vous “abstenez-vous de toute espĂšce de mal” (I Thes. 5:22)?

Aucune erreur ou faute ne pouvait ĂȘtre trouvĂ©e dans le prophĂšte Daniel (Dan.6:4). Sa conduite Ă©tait irrĂ©prochable, dans tous les aspects de sa vie, que mĂȘme un groupe de politiciens croches et charnels ne pouvaient trouvĂ©e dans le but de l’accuser, à moins que “nous n'en trouvions une dans la loi de son Dieu” (v. 5). RĂ©flĂ©chissez! Il ne faisait rieen qu’ils ne pouvaient l’accuser! Rien!

C’est ce que ça signifie que d’ĂȘtre une lumiĂšre du monde. C’est ce que ça signifie que d’ĂȘtre un ambassadeur pour Christ et un membre de la vraie Église de Dieu dans un monde devenant de plus en plus tĂ©nĂ©breux!

QuatriĂšme raison

La quatriĂšme raison vient de II Corinthiens 5:20: “Nous faisons donc les fonctions d'ambassadeurs pour Christ, comme si Dieu exhortait par nous; nous vous en supplions au nom de Christ: Soyez rĂ©conciliĂ©s avec Dieu!”

J’ai assistĂ© au CollĂšge Ambassadeur, à Pasadena en Californie, de 1967 à 1971, pour me prĂ©parer et m’entrainer pour le ministĂšre. C’était l’un des trois collĂšges crĂ©Ă©s et soutenus par WCG, sous le leadership d’Herbert W. Armstrong. M. Armstrong lu II Corinthiens 5:20 et reconnu ce que les Ă©tudiants de ce collĂšge devaient devenir.

Ceux qui y Ă©taient acceptĂ©s, devaient rĂ©ellement savoir pourquoi ils le voulaient. Et lorsqu’ils l’étaient, ils apprenaient ce que cela voulait dire que d’ĂȘtre un ambassadeur. Je fus dit, durant le temps que j’y Ă©tais, que j’étais en entrainement pour occuper ce poste, possiblement pour l’Église. De hauts critĂšres furent Ă©tablis, ainsi, de hauts critĂšres furent atteints. Ces critĂšres affectaient toutes les facettes de la vie Ă©tudiante: les Ă©tudes, les finances, la santĂ©, l’apparance, le travail, l’athlĂ©tisme, les clubs, dating et la croissance spirituelle. Tous ceux qui n’atteignaient pas ces critĂšres, ne devenaient simplement pas un “ambassadeur” au CollĂšge Ambassadeur.

Le mot Grec pour “ambassadeur” est presbeuo. Mais il signifie aussi prĂ©sident, comme dans le mot PresbytĂ©riean. La signification la plus littĂ©rale de presbeuo est “reprĂ©sentant.” Aux Éta6ts-Unis, nous avons la Chambre des ReprĂ©sentants, avec ses 435 membres. Avec les 100 membres du SĂ©nat, cela forme le CongrĂšs de 535 reprĂ©sentants Ă©lus par le peuple. Ces officiels Ă©lus reprĂ©sentent la volontĂ© du peuple qui les a Ă©lus au CongrĂšs. Tous les gouvernements dĂ©mocratiques, dont le peuple choisi leurs reprĂ©sentants, travaillent de la mĂȘme maniĂšre.

C’est la mĂȘme chose pour les ChrĂ©tiens, qui sont des ambassadeurs, ou des reprĂ©sentants de JĂ©sus Christ. Dans un sens, Je peux aussi dire que j’ai assistĂ© à un “CollĂšge de reprĂ©sentants,” parce que j’étais en entrainement pour devenir Son reprĂ©sentant.

ConsidĂ©rez pourquoi le leader d’un pays a souvent le titre de PrĂ©sident. C’est parce qu’il est le plus haut des reprĂ©sentants Ă©lus du peuple.

Le plus haut poste dans un pays pourrait bien ĂȘtre celui de reprĂ©sentant. Et la Chambre AmĂ©ricaine des ReprĂ©sentants pourrait aussi s’appeler La Chambre des PrĂ©sidents. Ces mots sont interchangeables, similaires. Un prĂ©sident est un reprĂ©sentant et un reprĂ©sentant est un prĂ©sident, mais les hommes ont fait une distinction entre les deux en choisissant deux diffĂ©rents mots qui signifie exactement la mĂȘme chose! Les deux viennent de presbeuo, et les deux signifient ambassadeurs. Ceux qui sont ambassadeurs pour Christ sont des ambassadeurs ou des reprĂ©sentants, dans un pays Ă©tranger. Cela a des implications.

Tout reprĂ©sentant d’une nation sait que, comme ambassadeur, par exemple, au Mexique, en Inde ou au Liban, ou de toute autre pays, ne peut participer dans les politiques de ce pays. Il est un citoyen d’une nation diffĂ©rente. Il participe dans les politiques de son pays, celui dont il reprĂ©sente. Il ne peut non plus combattre pour dĂ©fendre le pays oĂč il est envoyĂ©, s’il fait quelqu’une de ces choses, pour n’importe quelles raisons, il perdra la citoyennetĂ© de son pays. En fait, il serait considĂ©rĂ© comme un traĂźtre.

Bien sĂ»r, tous les ambassadeurs reçoivent une certaine “immunitĂ© diplomatique.” Ce terme lĂ©gal est compris et pratiquĂ© partout dans le monde. Une raison pour laquelle cette pratique est observĂ©e, c’est parce que les ambassadeurs pourraient ĂȘtre arrĂȘtĂ©s et jugĂ©s en cour sur de fausses accusations. Cela signifierait que personne n’accepterait le travail de reprĂ©senter un pays oĂč le gouvernement est corrompu, et fonctionnant avec des faveurs personnelles, ou des injustices.

Voici ce que tout le monde devrait savoir. Les ambassadeurs de Christ ne participent pas en aucune maniĂšre dans les agendas sociaux, politiques ou culturels de leurs pays oĂč ils rĂ©sident. Ils reprĂ©sentent les lois de Dieu, Ses voies, Ses valeurs, Ses vĂ©ritĂ©s, Son gouvernement et Ses buts. Les ChrĂ©tiens, les vrais, sont des ambassadeurs pour un autre gouvernement diffĂ©rent!

Tous les ChrĂ©tiens profitent quand mĂȘme des bĂ©nĂ©fices des pays oĂč ils sont nĂ©s. Ils ont une certaine immunitĂ© et des privilĂšges du pays oĂč Dieu les “assigne” comme ambassadeurs, tout en reprĂ©sentant leur vrai gouvernement Ă©tranger, là, oĂč ils vivent.

Comme ambassadeurs du royaume de Dieu, le peuple de Dieu ne peut participer dans les systĂšmes des gouvernements des hommes. Leur citoyennetĂ© est celle d’une diffĂ©rente autoritĂ©, CÉLESTE!

CinquiĂšme raison

La cinquiĂšme raison rĂ©sume les quatre premiĂšres raisons que les ChrĂ©tiens ne votent pas. Notez Matthieu 6:24: “Nul ne peut servir deux maĂźtres. Car, ou il haĂŻra l'un, et aimera l'autre; ou il s'attachera à l'un, et mĂ©prisera l'autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mamon.”

Aucun ĂȘtre humain ne peut donner la mĂȘme allĂ©geance, ou loyautĂ©, à deux diffĂ©rents maĂźtres. JĂ©sus ensignait que nous ne pouvons chercher Dieu tout en cherchant à accumuler de l’argent (mamon). Éventuellement, l’un a prĂ©cĂ©dence sur l’autre, et domine la pensĂ©e de la personne. Les ChrĂ©tiens doivent entiĂšrement ĂȘtre loyaux au gouvernement cĂ©leste dont ils reprĂ©sentent comme ambassadeurs de Christ. Tout comme les ambassadeurs des nations terrestres, ils ne peuvent participer dans les politiques des autres pays exceptĂ© leur pays. Dans le monde en gĂ©nĂ©ral, cela peut occasionner la perte de leur citoynnetĂ© et de leurs droits. C’est la mĂȘme chose pour les ChrĂ©tiens!

Actes 5:29 explique que les serviteurs de Dieu doivent en toutes circonstances, lorsqu’il y a un conflit entre les deux: “
Il faut obĂ©ir à Dieu plutĂŽt qu'aux hommes.” Comprenez ceci; si un citoyen d’un gouvernement attendant au ciel pour venir sur terre et qu’il remplace tous les gouvernements de la terre, alors, il ne peut se tenir sur ses pieds sur deux diffĂ©rents gouvernements, celui de Dieu et celui des hommes!

SixiĂšme raison

La sixiĂšme raison est basĂ©e sur le point de vue de Dieu de la division et de la dissension entre les gens. Il veut que les gens vivent ensemble dans l’unitĂ© et en harmonie. Notez le Psaume 133:1: “Voici, oh! qu'il est agrĂ©able, qu'il est doux Pour des frĂšres de demeurer ensemble!” C’est une merveilleuse chose lorsque les gens s’entendent, lorsqu’ils agrĂ©ent. Dieu hait les divisions et les dissensions. Notez ce puissant verset: “Je vous exhorte, frĂšres, à prendre garde à ceux qui causent des divisions et des scandales, au prĂ©judice de l'enseignement que vous avez reçu. Éloignez-vous d'eux” (Rom. 16:17). Voici un autre passage puissant: “Il y a six choses que hait l'Éternel
celui qui excite des querelles entre frĂšres” (Prov. 6:16, 19).

L’implication dans la politique amĂšnerait (le favoritisme puis) les dĂ©saccords et la division dans l’Église! Comment Ă©viter cela?

Il y a deux choses qui ne devraient jamais ĂȘtre discutĂ©es, encore moins ĂȘtre dĂ©battues, la religion et la politique! C’est surement vrai! Le peuple de Dieu n’a jamais fait de pression sur les gens au sujet de JĂ©sus ou Ses enseignements, dans la politique ou dans la religion. Ce genre de pression Ă©tait condamnĂ© par Christ. Violer ce principe conduit invariablement vers les disputes, le favoritisme, les guerres de mots et mĂȘme la guerre! Lorsqu’on laisse aller, souvent elles dĂ©gĂ©nĂšrent et explosent! Nous avons appris que le monde de Satan est coupĂ© de Dieu (Ésa. 59: 1; JĂ©r. 5: 25). Dieu enseigne la voie à la paix, l’harmonie et l’unitĂ©. Ainsi, aprĂšs qu’un argument se soit dĂ©veloppĂ© au sujet de la religion ou de la politique, il n’y a souvent aucune rĂ©solution, aucune unitĂ©, exceptĂ© par la cession de la discussion.

Qu’arriverait-il si les gens dans l’Église de Dieu voteraient aux Ă©lections? Deux choses pourraient arriver, l’une mauvaise et l’autre pire. Il y a une lĂ©gĂšre possibilitĂ© que tous votent pour la mĂȘme personne. (C’est mauvais parce que ce n’e serait peut-ĂȘtre pas la personne que Dieu choisirait.)

Pire, au moment de voter, la division surviendrait dans l’Église. Amos 3:3 demande: “Deux hommes marchent-ils ensemble, Sans en ĂȘtre convenus?” La rĂ©ponse à cette question est absolument: NON! La mĂ©santante politique qui sĂšme la division et Ă©ventuellement sĂ©pare les pays, les Ă©tats, les provinces, les villes, et les familles, pourraient aussi diviser les congrĂ©gations et toute l’Église!

Paul demanda: “Est-ce que Christ est divisĂ©?” La rĂ©ponse Ă©vidente est non! Christ n’est PAS divisĂ© ni Son Église (I Cor. 1:10, 13). Nous avons aussi vu que Christ a dit: “Tout royaume divisĂ© contre lui-mĂȘme est dĂ©vastĂ©, et toute ville ou maison divisĂ©e contre elle-mĂȘme ne peut subsister Si Satan chasse Satan, il est divisĂ© contre lui-mĂȘme; comment donc son royaume subsistera-t-il?” (Matt. 12:25-26). Il est intĂ©ressant de voir que mĂȘme le diable a pensĂ© à cela! Il conduit un trĂšs grand nombre d’anges dĂ©chus (dĂ©mons), il sait qu’il ne peut se permettre de perdre le contrĂŽle sur eux en les laissant crĂ©er des divisions dans son propre gouvernement.

Une Ă©quipe professionnelle de football ne peut ĂȘtre divisĂ©e et penser de gagner le Super Bowl. Une Ă©quipe de baseball ne peut ĂȘtre dĂ©chirĂ©e entre eux et penser de gagner les World Series, et c’est la mĂȘme chose pour une Ă©quipe professionnelle de hockey si elle veut gagner la Stanley Cup. Toutes les familles divisĂ©es se sĂ©pareront Ă©ventuellement. C’est la mĂȘme chose pour les pays et pour l’Église de Dieu.

Christ ne dirait jamais que toutes les autres sortes d’organisations ou entitĂ©s ne peuvent survivre tout en Ă©tant sĂ©parĂ©es, mais le plus importante est celle qu’il dirige, Son Église, elle est une exception. Christ n’exempterait jamais Son Église de ce principe. Ça devrait ĂȘtre le type mĂȘme de l’unitĂ© et de l’harmonie! C’est la raison qu’Il ait dit: “les portes du sĂ©jour des morts” (Matt. 16:18) ne prĂ©vaudront jamais contre elle (l’Église).

Ne vous ĂȘtes-vous jamais demandĂ© pourquoi ce si grand nombre d’églises dans le monde? Et si divisĂ©es, et pourquoi elles sont compĂ©titives les unes par rapport aux autres pour leurs membres? C’est parce qu’elles ne peuvent s’entendre sur les doctrines ou les administrations (la gĂ©rence). Le peuple doit AGRÉÉ ou il y aura de la division dans toutes leurs tentatives et efforts. La politique n’est pas diffĂ©rente, et la seule politique que les serviteurs de Dieu devraient participer sont les “politiques” de Dieu!

Si le vote est introduit et pratiquĂ© dans l’Église de Dieu, elle se sĂ©parera, Et Dieu hait la division!

SeptiĂšme raison

La septiĂšme raison addresse le systĂšme que les vrais ChrĂ©tiens evitent, et à tous les coĂ»ts. Nous avons lu plus tĂŽt que, parlant du systĂšme religieux et politique des Babylone, Apocalypse 18:4 donne une instruction directement au peuple de Dieu: “Et j'entendis du ciel une autre voix qui disait: Sortez du milieu d'elle, MON PEUPLE, afin que vous ne participiez point à ses pĂ©chĂ©s, et que vous n'ayez point de part à ses flĂ©aux.” Rappelez-vous aussi qu’Il a commandĂ©: “Sortez du milieu d'eux, Et sĂ©parez-vous, dit le Seigneur; Ne touchez pas à ce qui est impur, Et je vous accueillerai” (II Cor. 6:17). Babylone signifie confusion. Les vrais serviteurs de Dieu sont sortis de ce monde, des voies de Babylone et de ses religions, et de ses gouvernements. Ils ont laissĂ© derriĂšre eux ses enseignements, ses divisions, ses guerres et ses confusions (I Cor. 14:33)!

Comprenons!

Dans Jean 17:15-17, lorsque Christ garda la PĂąque le dernier soir avant Son arrestation et sa crucifixion, il exprima un principe spirituel à Ses disciples, en priant: “Je ne te prie pas de les ĂŽter du monde, mais de les prĂ©server du mal Ils ne sont pas du monde, comme Moi Je ne suis pas du monde. Sanctifie-les par ta vĂ©ritĂ©: ta parole est la vĂ©ritĂ©.”

Un Christien croie et suit la vĂ©ritĂ©, toute la vĂ©ritĂ© et rien d’autre que la vĂ©ritĂ© de la Parole de Dieu, et surtout pas les idĂ©es des hommes à ce sujet! Cela le met à part (“le sanctifie”) de tous les autres autour de lui. Il n’est pas DE CE monde et de ses voies, ses coutumes, ses croyances et de ses traditions. Il en est sorti, laissant derriĂšre ses valeurs, ses idĂ©es, et ses philosophies personnelles. Alors, il ne chercherait jamais aucun poste politique qui appartient à ce monde.

Évidemment, un ChrĂ©tien ne peut vivre sur Mars ou dans une caverne. Il ne peut laisser la planĂšte ou vivre comme un hermite sur le haut d’une montagne, afin de ne pas ĂȘtre “de” ce monde. Quelques personnes religieuses zĂ©lĂ©es n’avaient pas bien compris les paroles de Christ et ils vĂ©curent dans des monastĂšres, des cloĂźtres ou des retraites pour Ă©viter tout contact avec les autres ĂȘtres humains. Bien sĂ»r, JĂ©sus ne fit pas cela. Il ne voulait pas dire de sortir physiquement du monde, mais plutĂŽt de son systĂšme de gouvernements et de religions. Les ChrĂ©tiens pratiquent et croient la vĂ©ritĂ© (Jean 17:17), et non pas les idĂ©es populaires!

Nous pouvons poser une question inhabituelle. Mais les implications sont trĂšs vraies pour le futur. Qu’arrivera t-il si les vrais ChrĂ©tiens votent en Europe alors que la BĂȘte d’Apocalypse 17 se lĂšve? Ce grand pouvoir religieux, militaire, politique, Ă©conomique, est prophĂ©tisĂ© d’apparaitre bientĂŽt, et il est en train de se prĂ©parer! En votant, les ChrĂ©tiens participeraient littĂ©ralement à Ă©tablir le dernier gouvernement mondial dominant qui est prĂ©dit de sĂ©duire le monde entier et de combattre JĂ©sus Christ à Son retour!

RĂ©flĂ©chissez! Demandez-vous si Dieu veut que Ses serviteurs participent à l’élĂ©vation au pouvoir d’un gouvernement malin, religieux, civil qu’Il a Lui-mĂȘme dĂ©jà dĂ©terminĂ© qui il sera, et sans aucun doute, les dix hommes qui donneront à l’homme qui dirigera la bĂȘte, son pouvoir. (Lisez notre livret: Who or What Is the Beast of Revelation?) Est-ce que Dieu dirait à Ses serviteurs en Europe de sortir de Babylone, tout en mĂȘme temps leur permettrait de participer dans le systĂšme, qui est dĂ©mocratique, et qui ultimement Ă©lira le dernier super dictateur qui dirigera la bĂȘte? Bien sĂ»r que non!

HuitiĂšme raison

La huitiĂšme raison concerne les fruits, les sous-produits, de tout systĂšme ou leader. Dans Matthieu 7:16, Christ dĂ©clara: “Vous les reconnaĂźtrez à leurs fruits.” Il rĂ©pĂšta: “C'est donc à leurs fruits que vous les reconnaĂźtrez” (vs. 20). Matthieu 12:33 dit: “car on connaĂźt l'arbre par le fruit.” Ces versets parlent principalement au sujet des leaders, mais le principe a plus d’applications.

Examinons les fruits de “l’arbre” appelĂ© politique, le vote et la dĂ©mocratie. Ils sont produits de l’esprit de compĂ©tition entre les partis politiques. Chaque parti cherche à gagner un avantage par rapport à ou sur l’autre et mĂȘme surpassera (remplacera) d’autres bons programmes s’ils jettent une mauvaise publicitĂ© sur le parti opposĂ©. Durant le processus politique prĂ©cĂ©dant une Ă©lection (cela est souvent appelĂ© “une annĂ©e prĂ©-politique d’élection”), le dĂ©fi est de dĂ©nigrĂ© l’autre adversaire sur tous les points, sur virtuellement tout, pour se prĂ©senter soi-mĂȘme comme diffĂ©rent, meilleur, sans tache ni reproche, mĂȘme s’il fait assassiner moralement l’autre! Juste pour se faire Ă©lire! Avec le temps, ce;la a un terrible effet nĂ©gatif, sur l’unitĂ© d’un pays qui est supposĂ© se tenir derriĂšre son gouvernement. Ces attaques ouvertes et dĂ©vastatrices divisent les citoyens de toutes les nations.

Les dĂ©mocraties sont trouvĂ©es dans 75% des gouvernements des nations de ce monde. Pensez à ces fruits: le favoritisme, les dĂ©bats sans fin, les arguments, les convoitises du pouvoir, soudoyer des gens pour obtenir des faveurs, le mensonge et la sĂ©duction, la corruption, les scandales et les camouflages et les dissimulations, l’exploitation, et les manƓuvres de manipulation, les aggressions, les accusations la vanitĂ©, les dĂ©cisions basĂ©es sur le vote, etc.Rappelez-vous ce que Winston Churchill dit au sujet de la dĂ©mocratie, qu’elle Ă©tait la meilleure forme de gouvernement pour les humains! La politique dĂ©mocratique est trouĂ©e de divisions et de dĂ©saccords, sur presque tous les problĂšmes que la sociĂ©tĂ© a à faire face. (Lisez notre livret: Pourquoi l’homme ne peut rĂ©soudre ses problĂšmes.)

Le fruit de la voie de la dĂ©mocratie est le chaos! Rappelez-vous que les gouvernements humains sont conduits par le dieu de ce monde et “contre les autoritĂ©s, contre les princes de ce monde de tĂ©nĂšbres, contre les esprits mĂ©chants dans les lieux cĂ©lestes” (Éph. 6:12). Ces esprits mĂ©chants sont assis à la tĂȘte du vrai pouvoir derriĂšre les gouvernements visibles des nations. Les Grecs avaient plus raison qu’ils ne le pensaient. Aucun ChrĂ©tien ne peut participer dans un tel systĂšme!

NeuviĂšme raison

La neuviĂšme raison est courte et simple et facile à comprendre. Étudiez la Bible de la GenĂšse à l’Apocalypse et vous ne trouverez aucun exemple de ballotage ou de votage d’aucune sorte dans le but de choisir un leader. Nulle part dans la Bible vous ne trouverex soit dans le Nouveau-Testament des gens choisissant un ministre par Ă©lection ou dans l’Ancien-Testament des prĂȘtres ou des sacrificateurs, et la Bible est le livre des exemples que les ChrĂ©tiens sont supposĂ©s suivre dans toutes les affaires. Ils doivent comme Christ a dit: “Il est Ă©crit: L'homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu” (Matt. 4:4; Luc 4:4). La Parole de Dieu n’autorise ni ne soutient aucune forme de vote.

DixiĂšme raison

Finalement, la dixiĂšme raison engendre de la considĂ©ration. Plusieurs dĂ©sirent se prĂ©senter comme candidats pour les postes de maire, de reprĂ©sentant au CongrĂšs, d’autres comme gouverneurs, juge ou sĂ©nateur ou mkĂȘme comme prĂ©sident ou premier ministre. Demandez-vous: Actuellement, ce que disent tous les candidats, entre les lignes, lorsqu’ils s’offrent eux-mĂȘmes pour le poste convoitĂ©? Que dit une telle personne sur elle-mĂȘme au sujet de ses qualifications?

Portez votre attention sur un gouverneur ou un prĂ©sident, ou peut ĂȘtre le maire d’une ville de millions d’habitants. Lorsqu’une personne cherche un poste aussi prestigieux et puissant, cette personne est en train de dire qu’elle est qualifiĂ©e, en effet, pour ĂȘtre considĂ©rĂ© un puissant leader. Une telle personne cherche activement à s’exalter elle-mĂȘme pour une position de grande autoritĂ©. Elle dit qu’elle est suffisamment intelligente, talentueuse, qualifiĂ©e, Ă©duquĂ©e, expĂ©rimentĂ©e et sage pour qu’on lui fasse confiance pour un grand poste de responsibilitĂ©.

Bien sĂ»r, personne ne le dit de cette maniĂšre. Mais c’est exactement ce qu’un candidat dĂ©clare, qu’il soit ou non assez honnĂȘte pour l’admettre. Il dit tout comme Nebucadnetsar, dans Daniel 4:30, qu’il est une grande personne, un grand leader et que la populace votante devrait lui faire confiance, et lui donner un GRAND POUVOIR! Les voteurs aident directement un tel personnage affamĂ© de pouvoir, centrĂ© sur lui-mĂȘme, Ă©goiste, à obtenir l’autoritĂ©.

Voici la perspective de Dieu, JĂ©sus dit: “Car quiconque s'Ă©lĂšve sera abaissĂ©, et quiconque s'abaisse sera Ă©levĂ©â€ (Luc 14:11). Plusieurs chapitres plus loin, dans Luc 18:14, Il rĂ©pĂšte presque la mĂȘme chose. Regardez aux dĂ©magogues qui sont des politiciens modernes, faisant semblant de se pencher sur les vrais problĂšmes des gens, et c’est la mĂȘme chose pour les leaders religieux, et vous comprendrez pourquoi JĂ©sus compris la nature corrompue du soi, de la propre exaltation! Il voyait à travers les mensonges au sujet des intĂ©rĂȘtes du peuple pratiquĂ©s par ces “leaders” qui dĂ©sirent obtenir le vote pour avoir le POUVOIR qu’ils convoitent.

Quelques personnes peuvent regarder à Joseph et à Daniel et croire qu’ils cherchaient à obtenir les postes qu’ils ont occupĂ©s. Toutefois, une lecture attentive de leurs histoires dans la GenĂšse et dans le livre de Daniel, rĂ©vĂšle qu’ils furent nommĂ©s à leur poste respectif (Gen. 39:4; 41:39-44; Dan. 1:5; 2:48). Il n’y a aucune Ă©vidence ou indice que ces deux hommes cherchaient à obtenir leur poste. En fait, avant que Joseph ne fut donnĂ© sa nouvelle responsabilitĂ©, il Ă©tait en prison, Ă©videmment incapable de chercher une position dans le gouvernement. Ces deux hommes furent Ă©levĂ©s à des niveaux plus Ă©levĂ©s de service, ils ne se sont pas Ă©levĂ©s par eux-mĂȘmes.

Les ChrĂ©tiens doivent ĂȘtre humbles, durant cette vie (Matt. 18:1-4; Jacques 4:10; I Pierre 5:5-6; MichĂ©e 6:8). Cela permettra à Dieu de les exalter plus tard dans Son royaume, oĂč ils rĂšgneront avec JĂ©sus Christ dans des positions permanentes de trĂšs grandes autoritĂ©s et de pouvoir qu’aucun ĂȘtre humain. Les politiciens s’exaltent eux-mĂȘmes et ils s’assurent que Dieu devra les abaisser plus tard, habituellement, lorsqu’ils s’y attendent le moins.

Les ChrĂ©tiens comprennent la maniĂšre que Dieu travaille. Le fait de participer dans un systĂšme que les hommes s’exaltent eux-mĂȘmes, à la recherche de la gloire et du pouvoir, c’est en fait, de valider, d’endosser, d’agrĂ©er avec un systĂšme corrompu, ayant de terribles fruits, mettant l’emphase sur la vanitĂ©, l’orgueil et l’arrogance. La democratie s’oppose complĂ©tement à ce que Dieu espĂšre du peuple lorsqu’Il lui commande de s’humilier!

ObĂ©ir à l’autoritĂ© civile

Nulle part dans ce livret, nous ne pouvons y trouver des suggestions pour que les ChrĂ©tiens dĂ©sobĂ©issent ou rĂ©sistent à l’autoritĂ© civile, à moins que cette autoritĂ© ne leur instruise directement de dĂ©sobĂ©ir à la plus haute autoritĂ© de Dieu (Actes 5:29). Les ChrĂ©tiens ne participent jamais dans des protestations ou des dĂ©monstrations, mĂȘme celles qui ne sont pas violentes, encore moins les violentes, ou ne participent dans aucune guerre, ce qui est, bien sĂ»r, toujours plus violent.

Voici une chose que JĂ©sus a dit à ce sujet, lorsqu’il parla à Pilate à Son jugement: “Mon royaume n'est pas de ce monde, rĂ©pondit JĂ©sus. Si mon royaume Ă©tait de ce monde, mes serviteurs auraient combattu pour moi afin que je ne fusse pas livrĂ© aux Juifs; mais maintenant mon royaume n'est point d'ici-bas” (Jean 18: 36) Mais comprenez, participer dans les gouvernements des hommes et de leur obĂ©ir et de se soumettre à eux, sont entiĂšrement des choses diffĂ©rentes. Les ChrĂ©tiens ne mĂ©langent pas les deux! Ils se soumettent aux autoritĂ©s (peu importe le gouvernement des hommes) selon ce que commande Dieu dans Romains 13:1-7. (Lisez nos articles: Quel Ă©tait le but de l’ancienne coutume de tirer au sort? Et: Should Christians Submit to Government Authority?)

Ce que M. Herbert Armstrong compris

Relisez soigneusement ce passage, et lisez cette citation d’un article Ă©crit par Herbert W. Armstrong juste avant une Ă©lection prĂ©sidentielle:

“How Would Jesus Vote for PRESIDENT?” Cette dĂ©claration extraordinaire et puissante, explique la vraie origine du processus du vote pratiquĂ© par les gouvernements dĂ©mocratiques de ce monde. Je me souviens d’avoir lu cet article pour la premiĂšre fois il y a presque 35 ans. Il parut sous le sous-titre: “WHY the World’s Greatest Church ‘Is Fallen’”. Voici donc un extrait de cet article:

“Dans la prophĂ©tie d’Apocalypse 17, il y est reprĂ©sentĂ© la plus grande Ă©glise de ce monde, une Ă©glise qui se proclame ChrĂ©tienne, rĂ©gnant sur plusieurs nations, mais la Bible l’appelle: ‘la grande prostituĂ©e’ (v. 1), un nom trĂšs laid!

“Mais, vous noterez qu’au verset 5, qu’elle est appelĂ©e: “Babylone la grande, la mĂšre des impudiques et des abominations de la terre”, elle est surnommĂ©e l’église mĂšre. Elle a plusieurs filles, qui, mĂȘme si elles sont sorties d’elle en ‘protestant’, d’oĂč le nom ‘d’églises protestantes’, elle est nĂ©anmoins Ă©tiquettĂ©e par Dieu, dans la prophĂ©tie comme ‘prostituĂ©e.’

“Qu’elle Ă©tait sa fornication (son impudicitĂ©)?

“Notez-le au verset 2: ‘C'est avec elle que les rois de la terre se sont livrĂ©s à l'impudicitĂ© (ou fornication)’. La ‘BĂȘte’ sur laquelle elle est assise, reprĂ©sente les gouvernements de ce monde.

“La vraie Église est la FiancĂ©e de Christ. Elle se mariera avec Christ dans un Mariage Spirituel lors de Son retour! (Apo. 19:7.) Alors, la vraie ‘Église de Dieu’ deviendra le ‘royaume de Dieu,’ pour rĂ©gner sur la terre. Mais, JĂ©sus dit: ‘Mon royaume n’est pas de ce monde.’ Il enseigna à Ses disciples de se garder sans taches de ce monde, de s’en sĂ©parer.

“Mais cette grande Ă©glise contrefaite, au lieu d’ĂȘtre engagĂ© envers le vrai JĂ©sus Christ, et de se garder entiĂšre et vraie à Lui, comme un futur roi mondial, elle forma une union illicite avec les gouvernements de ce monde, elle s’engahea dans les politiques mondiales, cherchant à dominer les gouvernements mondiaux, elle prit une part active dans ces affaires! Par consĂ©quent, elle commit la ‘fornication’ spirituelle, une union illicite avant le mariage.

“L’Église Romaine unit l’Église et l’État. L’Église actuellement, rĂšgne sur l’État, qui en fait, est le royaume de Satan, depuis plus de mille ans! Les Ă©glises populaires du Christianisme prennent presque toutes une part active et vigoureuse dans les affaires et les politiques de ce monde. La majoritĂ© des Ă©glises instruiront leurs fidĂšles adeptes pour qui voter lors des prochaines Ă©lections prĂ©sidentielles. Elles font partie activement de ce monde, et elloes ne servent que le dieu de ce monde, c'est-à-dire, Satan le diable. Ces Ă©glises sont sĂ©duites! Elles ne savent pas ce qu’elles font mal, elles sont sĂ©duites!

“Tout le systĂšme, la religion prend part à la politique, la Bible l’étiquette ‘Babylone’ (Apo. 17:5).

“Nous appelons la nĂŽtre ‘rĂ©publicaine’, ou erronnĂ©ment ‘dĂ©mocratie.’ Mais c’est une forme d’administration faite et inventĂ©e ou plutĂŽt rĂ©-inventĂ©e par l’homme, du systĂšme Babylonien.

“ISRAËL, les États-Unis, le Royaume-Uni, les dĂ©mocraties des nations modernes d’IsraĂ«l, du nord-ouest de l’Europe, sonr dans la Babylone d’aujourd’hui, juste comme la prophĂ©tie le dĂ©clare (JĂ©r. 50:1, 4-6, 8, Ésa. 48: 1, 12-20, etc.). C’est parce que nos pĂ©chĂ©s s’accroissent, parce que nous avons fait des alliances avec les nations paĂŻennes au lieu de faire confiance à notre Dieu, l’Éternel nous a avertit que nos nations seront bientĂŽt envahies et conquises pour les faire revenir vers Dieu (Ésa. 47:1-6; JĂ©r. 30:7-16, 24; MichĂ©e 5:8-11; ÉzĂ©ch. 3:1, 4-7, 17, 5:12-14; 6:11-14).

“Oui, les IsraĂ©lites sont dans un systĂšme Babylonien aujourd’hui, et Dieu nous appelle à en sortir! (Apo. 18:4, JĂ©r. 50:8; 51:6-9.)

JĂ©sus ne prendrait pas partie

“Alors, que ferait JĂ©sus? Il avertirait le peuple (des nations modernes) d’Israel: ‘Sortez du milieu d'elle, mon peuple, afin que vous ne participiez point à ses pĂ©chĂ©s, et que vous n'ayez point de part à ses flĂ©aux! (Apo. 18: 4)’ Les plaies de Dieu vont bientĂŽt tombĂ©es sur Babylone et sur tous ceux qui choisissent de faire partie de Babylone. JĂ©sus vous appelle à en sortir!

“Alors, que ferait JĂ©sus? Il serait trop occupĂ© à proclamer la bonne nouvelle de la venue de Son propre royaume, et la voie du salut, pour prendre part dans les ploitiques de ce prĂ©sent monde mĂ©chant, ou dans n’importe quel autre gouvernement inventĂ© par l’homme qui serait sur le point d’ĂȘtre anĂ©anti et remplacĂ© par le gouvernement thĂ©ocratique du royaume de Dieu!

“Notre mission est, comme ambassadeurs de Christ, comme des Ă©missaires de Son royaume, d’avertir toutes les nations modernes d’IsraĂ«l du danger qu’elles courent, et de proclamer au monde entier la bonne nouvelle du royaume de Dieu!”

Qu’en est-il du gouvernement dans/de l’Église?

La question se pose: “Je rĂ©alise que Dieu ne veut pas que nous participions dans les politiques de ce monde, masi n’est-ce pas bien si les leaders de notre Ă©glise, les doctrines les traditions, et les budgets, sont dĂ©cidĂ©s par un ballottage? N’est-ce pas appropriĂ© de voter sur ces choses, particuliĂšrement si nous prions à l’avance et demandions à Dieu pour Sa direction?”

Nous avons vu que la Bible ne dit absolument rien au sujet de voter ou d’élire des leaders, de dĂ©cide des doctrines, de dĂ©penser de l’argent, ou quoique ce soit d’autre. Demander à Dieu de guider un processus, dont Il explique clairement n’est pas la maaniĂšre qu’Il travaille, c’est de la folie. Faire quelque chose, n’importe quoi, qui est mauvais, et alors de demander à Dieu de le bĂ©nir, c’est de l’hypocrisie, une charade qu’IL voit. Ça demande à Dieu d’endosser ce qu’Il expliqua à maintes reprises ĂȘtre mauvais!

À l’égard de la politique et du vote, les Ă©glises ne sont pas diffĂ©rentes. Plusieurs de ces dix raisons Ă©munĂ©rĂ©es plus haut, ont une directe application pour les Ă©glises. Elles n’ont pas besoin d’ĂȘtre rĂ©pĂ©tĂ©es ou rĂ©-expliquĂ©es parce qu’elles sont Ă©videntes.

Mais l’église universelle romaine emploie un “collĂšge” Ă©lectoral pour choisir ses leaderr pour un terme de toute une vie, d’autres dĂ©nominations font la mĂȘme chose, par un gouvernement dit “congrĂ©gational” ou “presbytĂ©rien”, mais seulement pour une courte pĂ©riode. Dans tous les cas, les subalternes (ceux qui sont plus bas dans la hiĂ©rarchie) Ă©lisent les leaders. Cela signifie qu’ils dĂ©tiennent le pouvoir d’enlever “un leader Ă©lu” s’il ne “livre” pas les attentes à ceux qui l’ont Ă©lu.

Les pasteurs peuvent ĂȘtre engagĂ©s et remercier par le conseil des anciens, des diaccres, ou d’autres sous eux. De tels pasteurs doivent prĂȘcher ce que le peuple veut entendre ou ce qu’ils sont dit de prĂȘcher, au lieu de prĂȘcher ce que le peuple a rĂ©ellement besoin d’entemndre, autrement, ils rejoindront les rangs de ceux qui sont au chĂŽmage.

Dans la plupart des dĂ©nominations, au niveau national ou international, les Ă©lections de leaders et l’approbation ou le rejet de doctrines est invariablement le sujet de voter par les conseils ou les confĂ©rences de ministres. Puisque ces groupes ne pratiquent pas la mĂ©thode hiĂ©rarchique du gouvernement de Dieu qui est du haut vers le bas, alors, ils prient inutilement au sujet des dĂ©cisions ou des demandes qu’ils adressent à Dieu de bĂ©nir leurs actions.

CompĂ©tionner pour un poste dans une Ă©glise, demandant tacitement des votes et de pratiquer la politique pour pouvoir les obtenir, sont aussi des pratiques dans le monde de Satan, avec ses diffĂ©rentes formes de gouvernements dĂ©mocratiques, que toutes ces pratiques lorsqu’elles sont employĂ©es civilement. La personne honnĂȘte admettra que de tels conseils, confĂ©rences et bureaux ou secrĂ©tariat d’églises dĂ©montrent les mĂȘmes fruits des gouvernements civils dĂ©mocratiques.

Christ n’a pas construit des Ă©glises compĂ©titives et en discordance et divisĂ©es qu’il n’a pas non plus construit ces nations compĂ©titives et en discordance et divisĂ©es avec leurs gouvernements. Dieu ne dirige pas ces Ă©glises. Les Ă©glises de ce monde n’ont pas et ne pratiquent pas la vĂ©ritĂ© de Dieu sur l’affaire du gouvernement et ou de rien d’autre.

Ces nations et ces Ă©glises sont conduites par des conventions ou des confĂ©rences de ministres, qui se rencontrent rĂ©guliĂšrement pour voter sur des choses qui incluent et impliquent qui ILS veulent pour ĂȘtre leur “prĂ©sident”, LEUR leader, pour une certaine limite de temps. Ils ne veulent pas choisir le leader choisi par DIEU, ils ont choisi LEUR PROPRE LEADER! Et de tels leaders choisis et Ă©lus sont gouvernĂ©s par la “volontĂ© du peuple” ou, dans ce cas, par la “volontĂ© de la collectivitĂ© du ministĂšre” ou encore par la “volontĂ© du conseil de l’église”, au lieu de la VOLONTÉ DE DIEU!

Si Dieu choisi les leaders de ce monde, comme faisant partie de Son plan maÎtre, alors, combien plus, ne choisirait-Il pas personnellement les leaders de Son Église? Dieu n’employerait jamais un processus qui rĂ©sulterait à exproimer la “volontĂ© du peuple (ou le ministĂšre collectivement)”, lorsque c’est Sa volontĂ© qui doit dĂ©terminer quel leader, ou leaders, dont Il veut travailler avec, dans Son Église!

Christ et Son unique Église ne sont pas divisĂ©s. Les fruits dans Son Église, trouvĂ©s paretout dans le monde, sont: l’unitĂ©, l’harmonie, le bonheur, et le zĂšle, et il y en a de nombreux autres avec des effets positifs. Le peuple de Dieu ne participe pas dans les Ă©lections des gouvernements des hommes, et, sanctifiĂ©s par la vĂ©ritĂ©, sont sortis de ce monde et de ses Ă©glises construites sur les idĂ©es des hommes. Le peuple de Dieu reprĂ©sente et attend l’arrivĂ©e du plus grand gouvernement que la terre n’a jamais vu, arrivant bientĂŽt!

Histoire rĂ©cente de l’Église

Nous avons vu que les ChrĂ©tiens ne participent pas dans la politique, dans le processus dĂ©mocratique, des gouvernements ou des Ă©glises de ce monde. Mais cela ne veut pas dire que quelques hommes n’essaieront pas de temps à autres, des fois avec succĂšs, pour introduire la dĂ©mocratie, le vote et d’autres Ă©lĂ©ments du gouvernement de Satan dans l’Église de Dieu. Satan n’arrĂȘtera jamais d’essayer de renverser le gouvernement de Dieu dans la vraie Église.

Plusieurs citations brĂšves sont incluses ici pour aider à comprendre comment M. Armstrong, dans les annĂ©es 1970, à affronter un tdemps de subtils rĂ©bellion dans l’Église Universelle de Dieu (WCG). Il voyageait autour du monde, visitant plusieurs rois, des prĂ©sidents, des premiers ministres, et cela, approximativement 300 jours par annĂ©e. Dans son absence, un groupe de ministres libĂ©raux s’élevĂšrent, et cherchĂšrent à diluer les doctrines de Dieu dans Son Église. Durant les 2000 ans de l’histoire de l’Église, cela est arrivĂ© souvent.

Une des fausses doctrines que ces leaders essayĂšrent d’introduirent dans l’Église fut que voter, que ce soit damns les affaires du monde ou dans l’Église, n’était rien de plus qu’une dĂ©cision personnelle que chaque ChrĂ©tien devait dĂ©cider. Lorsque ce plan parvint à l’attention de M. Armstrong, il s’en occupa rapidement et efficacement. Voici ce qu’il a Ă©crit à ce sujet:

“Ils [les libĂ©raux] veulent ĂȘtre libres de voter, au moins dans les Ă©lections locales.

“Leur argument me parvint que le peuple de notre Église dĂ©passait en nombre celui de Big Sandy, Texas, mais (quel gros mot que ‘maisbut’) vous voyez, s’ils ne votaient pas, la minoritĂ© voterait pour incorporer le campus du CollĂšge Ambassadeur dans la ville de Big Sandy, et nous aurions à payer de grosses tavex. Il ne leur est jamais venu à l’esprit, à ces libĂ©raux, que Christ rĂ©soudra nos problĂšmes, et nous n’avons pas besoin de faire contrairement à Sa volontĂ©!”

“What Is a Liberal?” Good News magazine, March 1979

“Cela signifie que les Églises locakes seraient prĂ©cisĂ©ment comme les Ă©glises Baptistes dans leur structure organisationnelle et dans leurs gouvernements. Ce concept est TOTALLEMENT NON-BIBLIQUE. L’Église de Dieu est maintenant Ă©tablie Sur la MANIÈRE DE DIEU, la MANIÈRE DE LA BIBLE, sous le model biblique, ayant à la TĂȘte, comme Chef, JĂ©sus Christ, sous la direction de Dieu le PĂšre, et sous Christ, ceux qui sont sur la terre, ceux qu’Il a appelĂ©s et choisis, et par lesquels Il a Ă©tablit dans Son Église et UTILISÉS POUR ACCOMPLIR SON ƒUVRE EN CES TEMPS DE LA FIN, comme il est prĂ©dit dans la prophĂ©tie pour NOTRE TEMPS, ÉPOQUE, DANS Matthieu 24:14. L’Église de DIEU est organisĂ©e selon la MANIÈRE BIBLIQUE, comme dĂ©montrĂ©e dans la Bible, à travers ceux qu’Il a choisis, et Ă©tablis en diffĂ©rents postes dans le but d’accomplir SON ƒUVRE!

“Ceux qui endossent et appuient cette HÉRÉSIE biblique veulent abolir toute autoritĂ© que Christ notre Chef a ÉTABLIT dans Son Église. Leurs contentions conduiraient les autres à VOTER, c’est la ‘maniĂšre dĂ©mocratique’, l’exacte OPPOSÉ des voies de Dieu. Ils veulent ĂȘtre ‘LIBÉRAUX,’et vitement, cette libĂ©ralitĂ© conduitait au PÉCHÉ rĂ©pendu partout. Ils deviendraient justes comme les Ă©glises DE CE MONDE, du monde de Satan.

“Il y a des ministres, qui deviennent confondus entre le systĂšme de la politique de la dĂ©mocratie AmĂ©ricaine et les VOIES DE DIEU.

“Ces ministres dissidents veulent dĂ©serter l’autoritĂ© de Dieu et L’ASSUMER PAR EUX-MÊMES. En d’autres mots, ils veulent la ‘DÉMOCRATIE’, VOTER ce qui est TOTALLEMENT non-biblique. Ils veulent faire partie de CE monde, du monde de Satan.”

Letter to Brethren, Feb. 25, 1974

La citation suivante est incluse pour dĂ©montrer que le vote n’a jamais Ă©tĂ© pratiquĂ© dans l’Église de Dieu lorsque les ministres s’assemblaient en conseil, pour discuter et pour prendre des dĂ©cisions:

“À toutes les fois que les ministres de Dieu se sont assemblĂ©s dans cette Ăšre de Philadelphie de l’Église, ils se sont assemblĂ©s pour prendre des dĂ©cisions, nos pensĂ©es Ă©taient en complĂštes harmonie, en accord. Il n’y eut aucun vote.

“Nous les ministres que nous servons u nDieu dynamique, puissant, vivant et supernaturel! Nous craignons de dĂ©sobĂ©ir, ou de ne pas nous soumettgre. Nous savons ce qu’il va nous arriver si nous permettons à notre propre volontĂ© de nous submerger dans quelque dĂ©cision.”

“Christ Did Put Authority and RULE In His Church,” Good News, Jan. 1957

Est-ce que l’Église de Dieu Ă©lit ses leaders?

JĂ©sus dit à Ses disciples, “
Je bĂątirai mon Église” (Matt. 16:18). Il est le Chef de cette Église, Son Église (Éph. 1:22-23; Col. 1:18)! (Lisez notre livre: OĂč se trouve la vraie Église de Dieu? Et son incroyable histoire! Ce livre explique en dĂ©tail l’identitĂ© de la vraie Église maintenant, et raconte oĂč elle Ă©tait depuis les 2000 derniĂšres annĂ©es, depuis que Christ l’eut construite.)

À travers toute l’histoire, Dieu a nommĂ© Ses serviteurs et Ses leaders. Cela a toujours Ă©tĂ© le model biblique. Dieu choisi, entraine, et suscite les hommes dont Il travaille avec. Christ appela, choisi et ordonna Ses apĂŽtres pour prĂȘcher l’évangile et pour conduire Son Église. Ils ne furent pas Ă©lus dans leur poste, exceptĂ© par le seul “vote” donnĂ© par Dieu, ce qui fut suffisant pour ĂȘtre choisi unanimement. Ils ne se sont pas “prĂ©sentĂ©s eux-mĂȘmes”, à un Ă©lectorat et puis, travaillĂ© leur Ă©lection auprĂšs des membres de l’Église, serrant la main, promettant quoi que ce soit, ce genre de promesse relatif à une Ă©lection.

J’ai vu bon nombre de ces “leaders”. Tout en essayant de se montrer un homme de fortes doctrines, d’éthiques, d’intĂ©gritĂ©, et de principes, ils utilisent la flatterie pour se to “positionner” et pour faire avancer leur propre candidature. Ils se comportent comme s’ils “accepteront” le poste, s’ils sont “appelĂ©s par la population,” ils essaient de ne pas dĂ©montrer trop d’empressement. DĂ©sirant paraitre humbles et divins, ils sont invariablement remplis par la convoitise, un dĂ©sir (plus comme une soif) pour le pouvoir et le prestige! Lorsqu’un tel homme s’enligne pour obtenir un poste, (civil ou religieux), peu importe la maniĂšre que c’est prĂ©sentĂ©, cet homme cherche toujours à se promouvoir et à s’exalter!

Dieu ne travaille jamais avec de tels hommes ou un systĂšme qui les promouvoit. Dieu sait que les Ă©lections politiques corrompent les gens, et Il ne peut travailler dans un processus oĂč les hommes doivent se corrompent pour s’élever. Dieu n’a pas besoin que les hommes votent pour Ă©lire Son choix à de plus hauts postes. La dĂ©mocratie, que ce soit au niveau civil ou religieux, est une invention humaine, pas de Dieu!

De nombreux versets de l’Ancien et du Nouveau-Testament dĂ©montrent que Dieu travaille à partir du haut vers le bas, Il commence toujourts avec UN SEUL HOMME, qui ensuite, en nomme d’autres, et ceux-là, en nomment aussi d,autres, et ainsi de suite. C’est toujours fait sans voter, sans ballotage.

Ceux qui votent disent habituellement, “que la volontĂ© de Dieu soit faite”, mais les rĂ©sultats de leurs Ă©lections sont encore la “volontĂ© du peuple.” Les douze apĂŽtres n’ont pas choisis ou “voter” pour Christ, c’est Christ qui les a choisis. Une grande assemblĂ©e de ministres n’ont pas choisis les douze apĂŽtres, avec Christ les guidant, et Ă©tablissant le ministĂšre sous eux (Tite 1:5-9; I Tim. 3:1-7).

L’Église de Dieu a toujours eu un leader nommĂ© par Dieu. Et cet homme cherche à suivre la volontĂ© de Dieu en toutes choses. Il n’est pas concernĂ© par lui-mĂȘme comme “qu’est-ce que les gens diront ou penseront?” Il ne se demande pas “est-ce que les gens m’aimeront si je fais ceci ou cela?” Et il ne se concerne pas non plus avec une “rĂ©-Ă©lection”, ni de recevoir l’approbation du peuple et de rester en poste!

Christ, sous le PĂšre, choisi et Ă©tablit en poste Ses leaders aujourd’hui! Puis Dieu bĂ©nit les efforts de Son leader choisi, qui alors en choisi d’autres sous lui-mĂȘme, et ainsi de suite, comme l’Église de Dieu croĂźt en grosseur!

Un rĂȘve incroyable

Cette derniĂšre citation dĂ©crit un incident, dans lequel M. Armstrong eut un rĂȘve qu’il rescenti ĂȘtre une importante leçon qui lui Ă©tait rĂ©vĂ©lĂ©e ainsi qu’à l’Église. Cela ssurvint aprĂšs 1970, tĂŽt aprĂšs la pĂ©riode dont nous avons fait rĂ©fĂ©rence plus tĂŽt (lorsque des leaders libĂ©raux essayĂšrent d’introduire la dĂ©mocratie dans l’Église):

“Je me suis rĂ©veillĂ© considĂ©rablement impressionnĂ© par le rĂȘve. Est-ce que Dieu me rĂ©vellait que trop de gens dans l’Église dĂ©laissaient Dieu? Et cela dans leur propre esprit, ils mettaient dieu hors de l’Église? Que le peuple devrait Lui dire: ‘C’est notre Église, Dieu, nous voulons que tu sortes de l’Église et que tu nous laisses seuls. Nous conduirons cette Église à notre maniĂšre!’ Je me suis rĂ©veillĂ© considĂ©rablement impressionnĂ© que beaucoup trop de nos gens laissent Dieu et Christ hors de Son Église, et qu’ils essaient d’en faire l’Église du peuple, et non l’Église de Dieu!

“Dans les annĂ©es 1970, il y avait au moins six à sept personnes dans les postes les plus hauts dans l’Église, en dessous d u poste de lautoritĂ© de l’apĂŽtre de Christ, des hommes de confiance et honorĂ©s. Mais ils allaient en faire ‘l’église du peuple,’ au lieu de l’Église de Dieu. Ils ne pouvaient voir Dieu ni Christ dans leur image mentale de l’Église de Dieu. Ils Ă©taient des libĂ©raux!

“Maintenant, ils ont fondĂ©s et crĂ©Ă©s leurs propres Ă©glises ou organisations. Mais ils ont oubliĂ© une chose: ‘Si l'Éternel ne bĂątit la maison, Ceux qui la bĂątissent travaillent en vain’ (Ps. 127: 1).

“Dieu ne construit pas leurs maisons!”

“Devrions-nous tous laisser l’église de dieu et joindre ‘l’église du peuple’?”

Good News, Sept. 1980

Des ChrĂ©tiens participent dans les gouvernements du monde de Satan, en votant, en participant dans le service militaire, ou devenant des dans des activistes dans des causes sociales, c’est trĂšs sĂ©rieux aux yeux de Dieu, plus que vous ne pouvez le rĂ©aliser. C’est de la dĂ©-loyautĂ©, une forme de fornication et de trahison spirituelle, contre le gouvernement de Dieu et de Son autoritĂ© et cela dans la vie d’un ChrĂ©tien.

Au cƓur de l’évangile du royaume of Dieu, il y a un message au sujet du gouvernement hiĂ©rarchique de Dieu. Les adeptes de JĂ©sus Christ pratiquent ce leadership structurĂ© maintenant. Toute autre Ă©glise qui participe dans les politiques dĂ©mocratiques de ce monde, ou Ă©lit ses leaders et qui prend d’autres dĂ©cisions en votant, n’est pas l’Église construite par Dieu! (Psa. 127:1).

Vous pouvez lire ce que vous dĂ©sirez :