JavaScript

This website requires the use of Javascript Explain This   to function correctly. Performance and usage will suffer if it remains disabled.
Enregistrer pour le lire plus tard
Disponible dans ces langues :
OĂč se trouve l’Église de Dieu aujourd'hui ?
New York, Etats-Unis Jamaïque Pérou Idaho, Etats-Unis Inde Belgique Kenya Arkansas, Etats-Unis Afrique du Sud Angleterre Nigéria Ohio, Etats-Unis

Il existe une seule organisation qui enseigne l’entiĂšre vĂ©ritĂ© de la Bible et qui est appelĂ©e Ă  vivre de “toute parole de Dieu.” Savez-vous comment la trouver ? Christ a dit qu’elle :

  • enseignerait tout ce qu’Il a ordonnĂ©
  • appelerait les membres mis Ă  part par la vĂ©ritĂ© pour sortir du monde
  • serait un petit troupeau
A propos de l’auteur
David C. Pack 

Fondateur et Pasteur GĂ©nĂ©ral de l’Église de Dieu RestaurĂ©e, RĂ©dacteur en Chef du magazine The Real Truth et voix du programme tĂ©lĂ©visuel The World to Come, David C. Pack a atteint plusieurs millions de personnes dans le monde entier en proclamant les puissantes vĂ©ritĂ©s de la Bible inconnues de la plupart des gens. Il est l’auteur de 80 livres et livrets, et a personnellement Ă©tabli plus de 50 congrĂ©gations. Il est Ă©galement apparu en tant qu’invitĂ© sur The History Channel. M. Pack a frĂ©quentĂ© l’Ambassador CollĂšge Ă  Pasadena, en Californie. Il est entrĂ© au ministĂšre de l’Église de Dieu Universelle en 1971 et a Ă©tĂ© personnellement formĂ© par son fondateur, Herbert W. Armstrong.

La Bible Enseigne-t-elle la PrĂ©destination ?

par David C. Pack

Que signifie la prĂ©destination? Le cours de votre vie a-t-il dĂ©jĂ  Ă©tĂ© dĂ©cidĂ©? Dieu a-t-Il dĂ©terminĂ© le destin de tous les hommes Ă  l’avance? Qu’en est-il de la libre volontĂ© ou du libre arbitre? Pourquoi ĂȘtes-vous nĂ©? Dieu a-t-Il un plan? Si oui, qu’est-ce que c’est? Beaucoup de gens se sentent perdus et s’inquiĂštent inutilement au sujet de ceux qui sont morts dans l’ignorance. On peut toutefois noter que l’enseignement de la Bible est clair, facile Ă  comprendre. Voici la vĂ©ritĂ© Ă©tonnante concernant le plan de Dieu et la prĂ©destination!

 Langue Afrikaans Deutsch English Español Français Italiano Kiswahili Nederlands Polski Srpski Tahiti

J’ai grandi dans une communautĂ© protestante bien connue. La principale diffĂ©rence entre cette Ă©glise et les autres dĂ©nominations protestantes Ă©tait sa croyance en la « prĂ©destination » de tous les ĂȘtres humains. J’ai appris cet enseignement fondamental Ă  un Ăąge prĂ©coce.

Nous avons Ă©tĂ© gĂ©nĂ©ralement enseignĂ©s Ă  croire que nos vies entiĂšres avaient Ă©tĂ© Ă©tablies Ă  l’avance par Dieu. Selon toute vraisemblance, tout cela s’est passĂ© avant notre naissance. Mais j’ai Ă©tĂ© par la suite obligĂ© de chercher Ă  savoir si la Bible confirme cela.

Le Choix de ma MĂšre

C’était l’église de jeunesse de ma mĂšre. Mon pĂšre avait grandi dans une dĂ©nomination diffĂ©rente. Bien que mes parents exigeassent de moi ainsi que de mon frĂšre et ma sƓur que nous y allions, aucun parent ne nous accompagnait trĂšs souvent. Quand j’avais environ 13 ou 14 ans, j’ai dĂ©cidĂ© de demander Ă  ma mĂšre la cause de ce fait. Sa rĂ©ponse fut directe et rĂ©vĂ©latrice.

Elle expliqua qu’elle ne pouvait pas accepter la doctrine de la prĂ©destination telle qu’elle Ă©tait enseignĂ©e par son Ă©glise. Elle poursuivit en m’expliquant, par voie d’analogie avec le cas d’un homme souffrant d’une affection cardiaque, la raison pour laquelle elle Ă©tait troublĂ©e par cette doctrine. Elle dĂ©crit l’homme comme Ă©tant conscient de son Ă©tat et tout en choisissant de l’ignorer, alors qu’il se prĂ©cipitait dans les escaliers de sa maison et chargeait des cartons de livres. Ma mĂšre refusait de croire qu’un tel homme pourrait souffrir d’une crise cardiaque sans en ĂȘtre responsable pour avoir pris la dĂ©cision d’ignorer le bon jugement, se mettant ainsi en danger.

Je n’oublierai jamais cette conversation, parce que nous Ă©tions debout au bas de notre escalier alors qu’elle dĂ©crivait sa croyance. Elle m’a ensuite expliquĂ© qu’elle croyait que tout ce qu’elle avait dĂ©cidĂ© dans sa vie Ă©tait, en rĂ©alitĂ©, des choses qu’elle avait dĂ©cidĂ©es. Elle estimait qu’une personne qui aurait dĂ©libĂ©rĂ©ment mis en pĂ©ril sa santĂ©, tout en Ă©tant consciente de son Ă©tat, se moquait de Dieu Ă  travers son action. C’était un choix que la personne avait fait. D’autre part, si un tel homme n’avait vraiment pas le contrĂŽle de ses actions, dans le cas qu’elle dĂ©crivait, alors Dieu Se moquait de cet homme—et de tous les hommes—parce qu’Il a laissĂ© les gens incapables de prendre des mesures Ă  l’encontre de dangers apparents.

Ma mĂšre fit une remarque, et je ne l’ai jamais oubliĂ©e. Cependant, ce n’est que quatre ou cinq ans plus tard que j’ai compris la vĂ©ritĂ© de la Bible concernant la question de la prĂ©destination.

Tout Simplement « le Perdu » et « le Sauvé »?

Il est opportun d’y rĂ©flĂ©chir. Si la thĂšse dĂ©fendue par ma mĂšre Ă©tait incorrecte, cela veut dire que les ĂȘtres humains ne possĂšdent pas vraiment un libre arbitre. Ils ne peuvent pas, Ă  dire vrai, faire leurs propres choix ou dĂ©cider de leur propre destin. Cela signifie que toutes les personnes jouent tout simplement un rĂŽle prĂ©dĂ©terminĂ© dans toutes les questions auxquelles elles sont confrontĂ©es—mĂȘme si elles pensent qu’elles prennent leurs propres dĂ©cisions. Dans les faits, le monde entier serait dĂšs lors la scĂšne de Dieu et tous les ĂȘtres humains ne seraient rien d’autre que des acteurs jouant des rĂŽles concoctĂ©s Ă  l’avance.

Est-ce vrai? Est-ce ce que la Bible enseigne quand elle fait rĂ©fĂ©rence Ă  la prĂ©destination? Dieu a-t-Il effectivement planifiĂ© tous les pĂ©chĂ©s, tous les actes d’immoralitĂ© et tous les crimes qui n’aient jamais Ă©tĂ© commis? Dieu est-Il l’auteur de chaque guerre—, chaque acte de dĂ©sobĂ©issance civile—, tous les divorces—, tous les suicides—tous les meurtres? Dieu a-t-Il programmĂ© tous les viols—chaque acte de violence Ă  l’endroit des enfants—chaque mensonge jamais raconté—chaque fois que l’on choisit de tricher sur ses impĂŽts sur le revenu? On devrait dĂšs lors comprendre que, si Dieu a dĂ©jĂ  tracĂ© le parcours, Ă  l’avance de tout ce qui arrivera, tous les actes de pĂ©chĂ© et d’iniquitĂ© ne peuvent ĂȘtre exclus.

À prĂ©sent, retournez la mĂ©daille. Dieu a-t-Il prĂ©dĂ©terminĂ© les personnes qui Lui obĂ©iront? A-t-Il dĂ©cidĂ© par avance qui sera juste—et donc ceux qui deviendront chrĂ©tiens et finalement seront sauvĂ©s? Si cela est vrai, nous devons dans le mĂȘme temps dĂ©terminer s’Il a Ă©galement dĂ©cidĂ© qui sera perdu. Et le « perdu » ne peut-il pas se repentir et ĂȘtre sauvĂ©? Les sauvĂ©s ne peuvent-ils pas retomber, par choix, dans un mode de vie qui pourrait causer leur perte? Ce sont des questions importantes.

Est-ce qu’il manque quelque chose? Oui, beaucoup de choses ont Ă©tĂ© complĂštement ignorĂ©es dans les pages de la Bible. La doctrine de la prĂ©destination a Ă©tĂ© enveloppĂ©e dans l’ignorance, la confusion et les malentendus depuis bien trop longtemps.

Il semble donc opportun de poser quelques questions fondamentales. Quel est le plan de Dieu? Qu’est-ce que Dieu fait exactement avec l’humanitĂ©? Est-ce qu’Il tente de sauver tous les hommes Ă  l’époque actuelle? Tous les hommes sont-ils dans la catĂ©gorie des « perdus » ou des « sauvĂ©s »? Y a-t-il d’autres catĂ©gories qui doivent ĂȘtre comprises afin de saisir adĂ©quatement le plan de Dieu? Dans ces conditions, Ă  quelle Ă©poque la vĂ©ritĂ© de la prĂ©destination correspond-elle?

Ce sont des questions Ă©normes. Le fait de ne pas comprendre leur rĂ©ponse correcte a amenĂ© des millions de personnes Ă  se faire de la peine inutilement au sujet de parents ou amis intimes qui sont peut-ĂȘtre morts dans une supposĂ©e catĂ©gorie des « perdus », car ils n’ont jamais acceptĂ© Christ comme leur Sauveur.

Ne supposez jamais l’exactitude de n’importe quelle prĂ©tendue comprĂ©hension sur un sujet biblique, sauf si vous pouvez la prouver Ă  partir des Écritures. Sur la question de la prĂ©destination, les gens se sont fondĂ©s sur deux hypothĂšses trĂšs rĂ©pandues—dont aucune n’est correcte. Ils ont supposĂ© que chaque ĂȘtre humain qui a jamais vĂ©cu est prĂ©dĂ©terminĂ© pour ĂȘtre soit « perdu », soit « sauvé »—ou ils ont bien reconnu que les gens ont le pouvoir de choisir leur propre destin, mais ont supposĂ© que toutes les personnes tombent dans l’une de ces deux seules catĂ©gories possibles.

Ces positions sont toutes les deux fausses. Elles sont basĂ©es sur de fausses hypothĂšses. La plupart ont supposĂ© que Dieu essaie de sauver le monde Ă  l’époque actuelle. La plupart ont supposĂ© que le rĂŽle—la mission—de l’Église est de « sauver le monde ». La plupart des gens ont Ă©tĂ© aussi amenĂ©s Ă  croire que Dieu et le diable sont dans une grande lutte relative au destin du monde. C’est comme si Dieu essaie dĂ©sespĂ©rĂ©ment de sauver les gens des griffes du diable, et le diable est, tout aussi dĂ©sespĂ©rĂ©ment, en train de contrecarrer le plan de salut de Dieu Ă  la moindre occasion. De toute Ă©vidence, le diable s’efforce certainement de tromper le monde entier (Apoc. 12:9). Il est actuellement le dieu de ce monde, cherchant Ă  aveugler les gens relativement Ă  la merveilleuse vĂ©ritĂ© du plan de Dieu et au vĂ©ritable Ă©vangile (II Cor. 4:4). On ne manquera, toutefois, pas de mentionner que cela ne signifie pas que le plan de Dieu est, d’une part, en dehors de Son contrĂŽle—emportĂ© par le diable—ou, d’autre part, que Son contrĂŽle signifie la prĂ©dĂ©termination du destin de chaque ĂȘtre humain.

Vivons-Nous le Seul « Jour » de Salut?

Est-ce aujourd’hui la seule opportunitĂ© pour tous de choisir ou de rejeter le Christianisme? Toutes les personnes doivent-elles « dĂ©cider maintenant » d’accepter JĂ©sus en tant que Seigneur et Sauveur? Est-ce ce que la Bible enseigne? La rĂ©ponse est un NON pĂ©remptoire! Si c’était oui, alors Dieu est en train d’échouer lamentablement dans Sa lutte contre le diable pour le contrĂŽle du destin de l’humanitĂ©.

Il semble ainsi nĂ©cessaire de considĂ©rer ce fait. En 1920, lorsque mon pĂšre est nĂ©, il y avait environ 2 milliards de personnes sur Terre. Il y a maintenant plus de 7 milliards—et encore plus tous les jours. Environ 2 milliards, ou un tiers, croient au nom de JĂ©sus-Christ. Cela reprĂ©sente un total qui comprend toutes les branches concevables des plus de 2 000 formes diffĂ©rentes du soi-disant Christianisme. Environ un autre tiers de l’humanitĂ© a entendu parler du Christ, mais ne L’a pas acceptĂ© et ne prĂ©tend mĂȘme pas Le suivre. Enfin, le dernier tiers de toutes les personnes sur Terre ne connaĂźt rien au sujet du Christ. De nombreuses personnes en Inde, en Afrique, au Japon, en Chine et dans certaines parties de l’AmĂ©rique du Sud et de l’Asie du Sud-Est n’ont jamais entendu parler du Christ, encore moins de savoir qui Il Ă©tait, ce qu’Il a fait, ce qu’Il a enseignĂ©, etc. Ces nombreuses personnes sont-elles condamnĂ©es Ă  ĂȘtre perdues, n’ayant jamais eu l’occasion de comprendre ce qu’elles ont manquĂ© ou pourquoi?

En parlant du nom du Christ, la Bible dit clairement, « D’ailleurs il n’y a de salut en aucun autre: car il n’y a aucun autre nom sous le ciel, donnĂ© parmi les hommes, par lequel nous devons ĂȘtre sauvĂ©s » (Ac. 4:12). En outre, Romains 10:13 dĂ©clare que les hommes doivent faire appel Ă  ce nom pour ĂȘtre sauvĂ©. C’est le lieu de comprendre que tous ceux qui n’ont pas obĂ©i au Dieu de la Bible et qui n’ont pas acceptĂ© JĂ©sus comme leur Sauveur ne sont certainement pas sauvĂ©s! D’innombrables milliards de personnes sont mortes dans cette condition. La plupart ont supposĂ© que la seule autre option pour ces personnes est qu’elles Ă©taient perdues relativement au salut et que Dieu l’avait depuis longtemps prĂ©dĂ©terminĂ© ainsi pour la grande majoritĂ© qui n’ait jamais vĂ©cu.

Par ailleurs, si la guerre pour gagner des Ăąmes est telle que la plupart des ministres des soi-disant chrĂ©tiens la dĂ©peignent, alors le diable est beaucoup plus fort—et beaucoup plus efficace—dans son effort que Dieu. Soyez honnĂȘte et admettez que c’est la seule autre possibilitĂ©, Ă  moins qu’il y ait une troisiĂšme catĂ©gorie comprenant la grande majoritĂ© des gens. Mais ce doit ĂȘtre une catĂ©gorie qui n’a pas Ă©tĂ© reconnue!

Dieu est-Il un monstre qui condamnerait la grande majoritĂ© sans leur offrir une opportunitĂ© de salut? Ceci, sans toutefois croire, ce que la plupart ont conclu involontairement. Ils ont supposĂ© que seul un nombre relativement restreint de personnes ont Ă©tĂ© choisies pour recevoir l’occasion d’entrer dans le Royaume de Dieu. (Pour en savoir plus sur le Royaume de Dieu, lisez notre brochure gratuite Quel est le Royaume de Dieu?)

Sept Jours Millénaires

L’essence ou le cƓur du plan de Dieu englobe 7 000 ans. Peu de gens ont compris cela. De nombreuses personnes ont bien compris au moins certains des versets dĂ©crivant le rĂšgne de 1000 ans du Christ, et Son Retour sur Terre avec une grande puissance et gloire pour gouverner avec les saints (Apoc. 20:4-6). Et alors que la plupart savent un peu plus que cela, ils ne savent rien du fait que Dieu a allouĂ© 6 000 ans, ou six jours millĂ©naires d’une « semaine de sept jours », Ă  la gouvernance de l’homme, avant le septiĂšme jour de 1 000 ans. Le sixiĂšme jour est sur le point de tirer Ă  sa fin. Satan sera bientĂŽt liĂ© (Apoc. 20:2).

On doit cependant insister sur le fait qu’il n’a pas encore Ă©tĂ© liĂ©. Lorsque Christ S’est qualifiĂ© pour le remplacer (Matt. 4:1-11; Luc 4:1-13) en tant que « dieu de ce monde », aprĂšs avoir vaincu le pĂ©chĂ©, Il a assurĂ© que Satan ne sera bientĂŽt plus prĂ©sent pour tromper et confondre l’humanitĂ© (Apoc. 12:9; I Cor. 14:33). Mais, une fois de plus, nous devons comprendre qu’il n’a pas encore Ă©tĂ© liĂ© et qu’il cherche Ă  faire tout, en vertu du grand pouvoir qu’il possĂšde, afin de contrecarrer le plan de Dieu. Il a certainement trompĂ© ses ministres Ă  lui (II Cor. 11:13-15) en les poussant Ă  croire que Dieu a terriblement Ă©chouĂ© dans Son plan de sauver la grande majoritĂ©. Mais c’est seulement par la permission de Dieu que Satan dĂ©tient une emprise sur ce « prĂ©sent monde mauvais » (Gal. 1:4).

Dieu n’est pas en train de perdre un match de lutte sur lequel Il a clairement le contrĂŽle total. Il sait exactement ce qu’Il fait, et la beautĂ© de Son plan peut ĂȘtre connue. Soyez assurĂ©s qu’aucun vrai Dieu ne choisirait de condamner la grande majoritĂ© qui n’a jamais vĂ©cu sans lui donner une pleine opportunitĂ© de salut. Un tel Dieu ne serait pas digne d’ĂȘtre suivi—Il serait au contraire un monstre injuste dont la principale activitĂ© est la condamnation.

Il est important que nous comprenions! La Bible dĂ©clare: « Mais, bien-aimĂ©s, ne soyez pas ignorants de cette seule chose, qu’un jour est pour le Seigneur comme mille ans, et mille ans comme un jour » (II Pi. 3:8). À la vĂ©ritĂ©, la plupart des gens sont « ignorants » non seulement de cette « seule chose », mais presque tout ce que la Bible enseigne.

On peut toutefois noter que c’est un verset fascinant.

Il a Ă©tĂ© octroyĂ© Ă  l’homme (sous la direction invisible de Satan) six jours, ou 6 000 ans, afin d’essayer ses propres voies, ses gouvernements, ses religions, ses philosophies, ses systĂšmes de valeurs et ses formes d’éducation. Il a pratiquĂ© le pĂ©ché—la dĂ©sobĂ©issance aux commandements de Dieu—depuis prĂšs de 6 000 ans, sous l’emprise de Satan. Il a ensuite essayĂ© de traiter tous les mauvais effets au lieu de traiter la cause qui est le fait d’avoir enfreint les lois de Dieu.

Dieu permet Ă  l’homme d’apprendre des leçons amĂšres. La grande majoritĂ© de gens, qui n’ont jamais connu la prĂ©cieuse vĂ©ritĂ© de Dieu, doit apprendre que leurs propres moyens ne fonctionnent pas! (Lisez notre brochure Pourquoi l’Homme ne Peut RĂ©soudre ses ProblĂšmes.)

Juste avant que l’humanitĂ© ne soit sur le point de s’effacer de la terre, Ă  travers une combinaison d’armes de destruction massive et la pollution irrĂ©versible d’une planĂšte qui a des limites quant Ă  savoir ce qu’elle peut supporter, Christ interviendra et sauvera l’humanitĂ© d’elle-mĂȘme!

À prĂ©sent, en poursuivant la lecture dans II Pierre. Notez le verset 9: « Le Seigneur n’est pas tardif concernant Sa promesse... mais Il use de longanimitĂ© envers nous, ne voulant pas qu’aucun pĂ©risse, mais que tous parviennent Ă  la repentance. » Avez-vous remarquĂ© que Dieu veut sauver tout le monde? Paul, en parlant de Dieu (Christ), dĂ©clare: « Qui veut que tous les hommes soient sauvĂ©s, et viennent Ă  la connaissance de la vĂ©rité » (I Tim. 2:4). C’est la pure vĂ©ritĂ© de ce verset. Dieu n’est pas, et n’a jamais Ă©tĂ©, dans une affaire de « condamnation des masses ».

Satan a fait prolifĂ©rer de nombreuses formes de fausses religions partout sur Terre. Il contrefait la vĂ©ritĂ© en une infinitĂ© de maniĂšres. Il est un maĂźtre de l’imposture et le fruit de ses efforts se trouve tout autour de nous. Cependant, il y a un « repos Sabbatique » de 1000 ans » qui est Ă  venir. L’humanitĂ© se reposera du pĂ©chĂ© et de la tromperie implacable du diable. Son temps sera bientĂŽt terminĂ©. Il est plus en colĂšre Ă  l’époque actuelle que jamais.

Marc 2:28 dĂ©clare: «... le Fils de l’Homme est le Seigneur aussi du Sabbat ». Satan sera jetĂ© dans les cieux extĂ©rieurs ou extra-atmosphĂ©riques (le « dĂ©sert » de LĂ©vitique 16:10, 21-22) pendant ce Sabbat millĂ©naire. Il est extrĂȘmement important de comprendre cette formidable vĂ©ritĂ©. La domination de Satan prendra fin et le monde entier se reposera du pĂ©chĂ© quand Christ viendra en tant que Roi des rois et Seigneur des seigneurs.

II Corinthiens 6:2—Terriblement Mal Compris!

Un verset est souvent citĂ© pour prouver qu’aujourd’hui est la seule occasion d’obtenir le salut pour toute l’humanitĂ©. Il est essentiel de lire ce verset presque universellement mal compris: « Car Il dit, Je t’ai entendu au moment acceptable, et au jour du salut Je t’ai secouru: voici, c’est maintenant le moment acceptable; voici, maintenant est le jour du salut » (II Cor. 6:2).

Il est cardinal de comprendre que le mot « le », dans la Version King James, ne se trouve pas dans le texte original Grec ou HĂ©breu. Les traducteurs l’ont ajoutĂ© en pensant qu’ils amplifiaient le sens du verset. Au lieu de cela, ils l’ont obstruĂ© et y ont semĂ© la confusion.

L’apĂŽtre Paul cite en effet ÉsaĂŻe 49:8: « Ainsi dit le SEIGNEUR: En un temps acceptable, Je t’ai entendu, et au jour du salut Je t’ai aidĂ©... » Ni le Grec de II Corinthiens 6:2 ni l’HĂ©breu dans ÉsaĂŻe 49:8 ne contiennent l’article dĂ©fini « le ».

La traduction de Knox reflĂšte le plus fidĂšlement le sens Grec de la premiĂšre partie de II Corinthiens 6:2: « J’ai rĂ©pondu Ă  ta priĂšre, Dit-Il, en un [pas le seul] temps de pardon, Je t’ai apportĂ© une aide en un [non pas le] jour du salut ».

Ceux qui ont mal interprĂ©tĂ© ce verset n’ont pas considĂ©rĂ© que si le salut n’était ouvert que pendant l’époque de Paul, alors il n’est ouvert Ă  personne Ă  l’époque actuelle—y compris pour vous et moi! Tout comme Paul a vĂ©cu plus de dix-neuf siĂšcles avant notre Ă©poque, il ne faut pas oublier, en effet, qu’il cite aussi un verset qui a Ă©tĂ© consignĂ© de nombreux siĂšcles avant son temps. À quelle Ă©poque ces deux rĂ©fĂ©rences au verset doivent-elles ĂȘtre attribuĂ©es?

Il est certainement vrai qu’aujourd’hui est le seul jour de salut pour tous ceux qui ont Ă©tĂ© appelĂ©s, ayant leurs pensĂ©es ouvertes Ă  la vĂ©ritĂ© de Dieu. Il est impossible de nier le fait que toutes ces personnes ont leur occasion de salut Ă  l’époque actuelle! Une fois que les gens comprennent la vĂ©ritĂ© (Jac. 4:17; HĂ©b. 10:26), il n’y a pas moyen de faire marche arriĂšre. Si Dieu vous rĂ©vĂšle Sa vĂ©ritĂ© aujourd’hui—alors, vous devez y DONNER SUITE! C’est, dans ce cas-lĂ , « un » jour de salut pour tous ceux qui sont appelĂ©s aujourd’hui. Il n’y aura pas de deuxiĂšme occasion pour les gens qui rejettent la vĂ©ritĂ© de Dieu.

L’Évangile est PrĂȘchĂ© comme un TĂ©moignage

En aucun endroit dans la Bible, Christ ou n’importe qui d’autre n’a dit que l’Évangile du Royaume devait ĂȘtre prĂȘchĂ© par Ses serviteurs dans le but de convertir le monde entier Ă  l’époque actuelle. Essayez de trouver de tels versets. Vous verrez qu’il n’y en a aucun.

Il ne nous reste plus qu’à lire Matthieu 24:14: « Et cet Évangile du Royaume sera prĂȘchĂ© par tout le monde pour un tĂ©moignage Ă  toutes les nations; et alors viendra la fin. » Cela faisait partie de la rĂ©ponse du Christ Ă  une question dans le verset 3 du mĂȘme chapitre. En fait, c’est une prophĂ©tie touchant l’un des nombreux grands Ă©vĂ©nements qui prĂ©cĂ©dera Son Retour. La rĂ©fĂ©rence Ă  l’expression « et alors viendra la fin » signifie la fin du temps de la gouvernance de l’homme sous l’emprise du diable. Mais ne manquez pas l’expression « pour un tĂ©moignage » dans les paroles de Christ. Il n’a pas dit que l’évangile serait prĂȘchĂ© « dans le but de convertir toute l’humanité » ou toute autre chose semblable. C’est cette Église—L’Église de Dieu RestaurĂ©e—qui est en train d’accomplir Matthieu 24:14.

Peu de gens en tiendront compte et rĂ©pondront Ă  la merveilleuse vĂ©ritĂ© de Dieu, mise Ă  leur disposition dans cet Ăąge. Vous avez Ă©tĂ© bĂ©ni de la lire maintenant. La plupart des gens ignoreront l’opportunitĂ© de se qualifier pour gouverner avec Christ sur les nations (Apoc. 5:10; Matt. 5:5; Luc 19:11-27). La lecture de la vĂ©ritĂ© d’une brochure comme celle-ci, ou de nos nombreux autres ouvrages, se rĂ©vĂ©lera ĂȘtre un peu plus qu’« un tĂ©moignage » pour de nombreuses personnes, car elles ne comprendront pas l’énorme signification du plan de Dieu et leur rĂŽle potentiel dans ce plan.

La ComprĂ©hension n’est DonnĂ©e qu’à un TrĂšs Petit Nombre Aujourd’hui

Comme cela a Ă©tĂ© mentionnĂ©, la comprĂ©hension n’est donnĂ©e qu’à un trĂšs petit nombre de personnes Ă  l’époque actuelle. Étant donnĂ© que la plupart ont supposĂ© qu’ils comprennent le dessein de Dieu, ils demeurent totalement aveugles relativement Ă  la grande vĂ©ritĂ© de ce qu’est ce dessein!

Il vous reste Ă  rĂ©pondre aux questions suivantes. Tous ceux qui savent quelque chose de la Bible reconnaissent que Christ a Ă©noncĂ© de nombreux principes, des points et des vĂ©ritĂ©s par l’entremise de paraboles. Pourquoi croyez-vous qu’Il faisait cela? N’avez-vous pas Ă©tĂ© amenĂ© Ă  croire qu’Il le faisait pour mettre en Ă©vidence Ses propos? C’est ce qui m’a Ă©tĂ© enseigné—et, Ă  l’instar de la plupart des gens, je l’avais entiĂšrement gobĂ©, l’appĂąt, l’hameçon et le plomb! Cette thĂ©orie est fausse. Ce n’est pas ce que dit la Bible—c’est CONTRAIRE À LA VÉRITÉ. Qui plus est, la rĂ©ponse correcte rĂ©vĂšle une vĂ©ritĂ© vitale.

Les disciples du Christ Lui ont posĂ© cette mĂȘme question. Notez: « Alors les disciples s’approchĂšrent et Lui dirent: Pourquoi leur parles-Tu en paraboles? Il rĂ©pondit et leur dit: Parce qu’il vous est donnĂ© de connaĂźtre les mystĂšres du Royaume du ciel, mais Ă  eux, cela ne leur est pas donnĂ©. Car quiconque a, Ă  lui il sera donnĂ©, et il aura de la surabondance: mais quiconque n’a pas, de lui il sera ĂŽtĂ© mĂȘme ce qu’il a. Par consĂ©quent Je leur parle en paraboles: parce qu’en voyant ils ne voient pas; et qu’en entendant ils n’entendent ni ne comprennent » (Matt. 13:10-13).

C’est un versant Ă©tonnant. Les implications sont Ă©poustouflantes! Christ a dĂ©clarĂ© qu’Il parlait effectivement en paraboles pour cacher le sens de ce qu’Il disait. Il a expliquĂ© qu’il Ă©tait donnĂ© Ă  certains de connaĂźtre les « mystĂšres » du Royaume de Dieu et que cela n’était pas « donné » Ă  d’autres. Cela peut seulement signifier que certains sont appelĂ©s aujourd’hui et d’autres demeurent aveugles. MalgrĂ© tout, Dieu est parfait. Dans de nombreux versets, Il dĂ©crit Sa justice et Son Ă©quitĂ© Ă  l’égard de toute l’humanitĂ©, sur toutes les questions. Et nous avons vu qu’Il ne veut « qu’aucun pĂ©risse » et qu’Il « veut que tous les hommes soient sauvĂ©s ».

Il nous faut Ă  prĂ©sent considĂ©rer les instructions de Paul aux Corinthiens: « Mais envers ceux qui sont appelĂ©s, tant Juifs que Grecs, Christ le pouvoir de Dieu et la sagesse de Dieu... Car vous voyez votre vocation, frĂšres, comment ni beaucoup d’hommes sages suivant la chair, ni beaucoup de puissants, ni beaucoup de nobles, sont appelĂ©s » (I Cor. 1:24, 26).

À plusieurs reprises, Paul parle d’un « appel, une vocation ». Il y a ceux qui sont appelĂ©s et ceux qui ne le sont pas. Il explique que ceux qui sont appelĂ©s Ă  l’époque actuelle ne sont gĂ©nĂ©ralement pas les « sages, les puissants et les nobles ». La plupart de ces personnes n’écouteraient pas ce que Dieu leur dit parce qu’elles ne pensent pas avoir besoin de Lui. Pour le moment, Dieu est disposĂ© Ă  les laisser faire ce qu’ils veulent et Ă  apprendre des leçons amĂšres qui les aideront plus tard Ă  grandir et Ă  apprendre plus rapidement, quand Il les appellera en rĂ©alitĂ©.

Dans Jean 6:44 et 65, Christ a dĂ©clarĂ©: « Aucun homme ne peut venir Ă  Moi, Ă  moins que le PĂšre qui M’a envoyĂ© ne l’attire: et Je le ressusciterai au dernier jour » et «... aucun homme ne peut venir Ă  Moi, Ă  moins que cela ne lui soit donnĂ© de Mon PĂšre. ». Ce n’est que par l’Esprit de Dieu que l’on peut ĂȘtre attirĂ© et recevoir la vĂ©ritĂ© de Dieu. Sans cet appel, le fait « d’ĂȘtre attiré » ou de recevoir la vĂ©ritĂ©, « aucun homme ne peut » entrĂ© dans la vĂ©ritĂ©. C’est aussi simple que cela.

Il n’y a Aucune Deuxiùme Chance

ÉzĂ©chiel 37 rĂ©vĂšle une prophĂ©tie touchant plusieurs millions—en fait, des milliards de personnes—qui auront par prioritĂ© la possibilitĂ© rĂ©elle d’apprendre et d’agir relativement Ă  la vĂ©ritĂ© de Dieu. Cela prĂ©figure une autre opportunitĂ© qui sera accordĂ©e plus tard Ă  des dizaines de milliards de personnes. La tromperie et la tentation constantes de l’humanitĂ© par le diable cesseront, dans la mesure oĂč il aura Ă©tĂ© liĂ©. Tous ceux qui semblaient ĂȘtre morts « sans chance » recevront leur premiĂšre occasion d’apprendre la vĂ©ritĂ©. Certains ont dĂ©peint cela comme une « deuxiĂšme chance ». Nous avons Ă©tĂ© accusĂ©s de croire en la doctrine d’une deuxiĂšme chance. Mais ce sera la premiĂšre opportunité—la premiĂšre occasion favorable—pour que de trĂšs nombreuses personnes puissent ĂȘtre appelĂ©es.

Si les gens ne connaissent pas la vĂ©ritĂ© de Dieu, comment peuvent-ils ĂȘtre jugĂ©s comme ayant rejetĂ© ou dĂ©sobĂ©i Ă  cette vĂ©ritĂ©? Sur quelle base Dieu pourrait-Il condamner des gens qui n’ont jamais su que ce qu’ils faisaient Ă©tait mal ou pĂ©chĂ©? La question qui, Ă  ce stade, se pose est de savoir ce que dit la Bible sur cette question d’une importance capitale?

Il nous faut prendre ce fait en considĂ©ration! Nous lisons dans Jacques 4:17: « Par consĂ©quent pour celui qui sait faire le bien [la loi de Dieu: Rom. 7:12], et ne le fait pas, pour lui il y a pĂ©ché ». La clĂ© est la connaissance—c’est-Ă -dire ce que l’on sait au sujet du bien et du mal—qui donne Ă  Dieu une base pour l’évaluation de la maniĂšre dont une personne Lui aura obĂ©i ou non.

Au demeurant, nous pouvons lire dans HĂ©breux 10:26-27: « Car si nous pĂ©chons volontairement aprĂšs que nous avons reçu la connaissance de la vĂ©ritĂ©, il ne reste plus de sacrifice pour les pĂ©chĂ©s, mais une certaine attente effrayante du jugement et une indignation enflammĂ©e, qui dĂ©vorera les adversaires [de Dieu]. » Il n’y a pas de malentendu concernant ce verset clair. Le pĂ©chĂ© volontaire contre Dieu ne peut se produire qu’« aprĂšs » que l’on a « reçu la connaissance de la vĂ©rité »—ou aprĂšs que l’on a Ă©tĂ© appelĂ© par Dieu pour comprendre Son plan. Une fois de plus, il est clair que Dieu considĂšre ce que vous faites avec ce que vous savez comme la norme, le critĂšre pour mesurer la conduite du chrĂ©tien.

Afin de mieux Se faire comprendre, Christ devait souvent parler aux Pharisiens sans mĂącher Ses mots, comme dans ce cas-ci: « JĂ©sus leur dit: Si vous Ă©tiez aveugles, vous n’auriez pas de pĂ©chĂ©: mais maintenant vous dites: Nous voyons; par consĂ©quent votre pĂ©chĂ© demeure » (Jean 9:41). Plus tard, dans Jean 15:22, Il a ajoutĂ©: « Si Je n’étais pas venu et que Je ne leur avais pas parlĂ© [Christ leur avait donnĂ© connaissance—Il leur avait « parlĂ© »], ils n’auraient pas de pĂ©chĂ©: mais maintenant ils n’ont aucun prĂ©texte [marge: excuse] pour leur pĂ©chĂ©. » C’est un langage fort touchant l’importance d’avoir la vraie connaissance et ensuite de l’utiliser correctement.

Il n’est pas Ă©tonnant que Christ ait dit: « Et ce serviteur qui connaissait la volontĂ© de son Seigneur, et ne s’est pas prĂ©parĂ©, ni n’a fait selon Sa volontĂ©, sera battu de beaucoup de coups » (Luc 12:47). Il y a ceux qui connaissent la volontĂ© de Dieu et ceux qui ne la connaissent pas. La punition sera infligĂ©e selon que les hommes comprenaient bien ou non ce qui leur Ă©tait demandĂ©.

La Bible dĂ©clare: « Car le moment est venu oĂč le jugement doit commencer par la maison de Dieu [la vĂ©ritable Église de Dieu]: et s’il commence d’abord par nous, quelle sera la fin de ceux qui n’obĂ©issent pas Ă  l’évangile de Dieu?  » (I Pi. 4:17). C’est l’Église de Dieu, et non le monde dans son ensemble, qui est actuellement jugĂ©. Les chrĂ©tiens doivent reconnaĂźtre qu’ils devraient ĂȘtre prĂ©occupĂ©s par leurs propres actions Ă  l’heure actuelle. Dieu Ă©value, juge, leur comportement de tous les jours. (Voir l’encart.)

La majoritĂ© des personnes dans le monde d’aujourd’hui ne comprend tout simplement pas le Plan de Dieu. Il ne leur a pas encore Ă©tĂ© rĂ©vĂ©lĂ©. Ils ne s’expliquent pas ce que Dieu fait avec l’humanité—individuellement ou collectivement. Les choses spirituelles ne peuvent ĂȘtre discernĂ©es par les cinq sens physiques (I Cor. 2:9-11). Le monde est aveuglĂ© et le restera jusqu’à ce que Dieu rĂ©vĂšle Sa vĂ©ritĂ© Ă  tous—au moment oĂč il sera « donné » Ă  tous de comprendre, au lieu de quelques-uns seulement. Dieu n’est pas en tant que parent, si injuste et cruel pour condamner Ses enfants quand Il ne leur a pas dit ce qu’Il attend d’eux, pas plus qu’un parent humain ne punirait un enfant lorsque ce dernier n’a jamais Ă©tĂ© informĂ© de ce qu’on attendait de lui. Ce serait tout Ă  fait injuste!

Rappelez-vous, Ă©tant donnĂ© que tous doivent avoir l’occasion de « parvenir Ă  la repentance », alors cet Ăąge actuel ne peut possiblement ĂȘtre l’époque oĂč Dieu veut sauver tous les ĂȘtres humains. Il n’est pas besoin de rappeler que, si c’est le cas, alors Il est en train d’échouer Ă  grande Ă©chelle dans ce qui constitue sĂ»rement l’entreprise la plus importante Ă  laquelle Il S’est jamais attelĂ©. Un jour, l’ensemble de l’humanitĂ© viendra Ă  comprendre complĂštement le beau plan de Dieu et la raison pour laquelle le monde doit ĂȘtre aveuglĂ© en ce moment! Mais vous pouvez comprendre ce plan aujourd’hui!

Tout IsraĂ«l Aveuglé—Ensuite SauvĂ©

L’ensemble du onziĂšme chapitre du livre de Romains offre un aperçu de la façon dont ceux qui sont aveuglĂ©s Ă  l’époque actuelle seront sauvĂ©s plus tard. Ce chapitre inspirant devrait ĂȘtre soigneusement Ă©tudiĂ©. Nous allons l’examiner briĂšvement.

Il parle de toutes les tribus d’IsraĂ«l. Presque personne ne comprend qui est les tribus d’IsraĂ«l. Les gens supposent que les Juifs, une seule tribu sur douze, reprĂ©sentent aujourd’hui la totalitĂ© d’IsraĂ«l. Du seul fait que beaucoup de Juifs ont continuĂ©, dans une certaine mesure, Ă  garder imparfaitement le Sabbat de Dieu et les fĂȘtes annuelles, ils ont conservĂ© leur identitĂ© d’une certaine maniĂšre alors que les autres tribus l’ont perdue.

Romains 11 brosse un tableau de la façon dont Dieu appellera et sauvera un jour l’ensemble des douze tribus d’IsraĂ«l. Le verset 26 dĂ©clare: « Et ainsi tout IsraĂ«l sera sauvĂ©: comme il est Ă©crit, Il viendra de Sion le LibĂ©rateur [le JĂ©sus-Christ qui viendra bientĂŽt], et Il dĂ©tournera l’impiĂ©tĂ© de Jacob ».

Les nations modernes (les tribus qui se sont dĂ©veloppĂ©es Ă  grande Ă©chelle) Ă  partir d’IsraĂ«l n’ont pas encore Ă©tĂ© retirĂ©es de l’impiĂ©tĂ© de leur condition spirituelle. Elles le seront bientĂŽt. Elles sont Ă  l’heure actuelle dans l’aveuglement. Dans un proche avenir, elles recouvreront la vue.

Plusieurs centaines de millions d’IsraĂ©lites, du passĂ©, du prĂ©sent et du futur, comprendront dans un proche avenir le dessein glorieux du plan de Dieu. Bien que cela arrive bientĂŽt, ce temps n’est pas encore ici. Dieu ne travaille pas avec les nations d’IsraĂ«l. Elles ne reçoivent pas encore leur occasion favorable de salut. Une partie de la raison est expliquĂ©e dans Romains 11:25, oĂč Paul met en garde les Romains qui sont des Gentils: « Car je ne veux pas, frĂšres, que vous soyez ignorants de ce mystĂšre, de peur que vous ne soyez sages en votre propre prĂ©somption; que l’aveuglement est arrivĂ© en partie Ă  IsraĂ«l jusqu’à ce que la plĂ©nitude des Gentils soit entrĂ©e ». La plupart des gens sont « ignorants » du plan de Dieu, mais Il dĂ©sire peut-ĂȘtre que vous ne soyez pas ignorants de ce « mystĂšre ».

Dieu S’occupe d’abord de plusieurs Gentils dans cet Ăąge, ainsi que de nombreux IsraĂ©lites physiques dispersĂ©s Ă  travers les nations. Mais Il S’engagera dans l’avenir Ă  S’occuper de « tout IsraĂ«l » jusqu’à la fin pour qu’ils soient sauvĂ©s! Et, nous verrons qu’Il S’occupera Ă©galement de toutes les nations de Gentils.

L’Appel ChrĂ©tien et le But

Le sujet de la prĂ©destination et le plan de Dieu ne seraient pas complets sans une explication considĂ©rable de la raison pour laquelle Dieu appelle seulement quelques-uns dans Sa vĂ©ritĂ©. Nous devons nous demander, pourquoi—dans quel but—Dieu appelle-t-Il quelques personnes au moment prĂ©sent? Nous avons dĂ©jĂ  Ă©tabli qu’Il n’essaie pas de sauver le monde entier aujourd’hui. Alors, qu’est-ce qu’Il est en train de faire?

La plupart des soi-disant chrĂ©tiens croient que lorsqu’ils mourront, ils « iront au paradis ». Bien que cela ait Ă©tĂ© une belle pensĂ©e pour des millions, elle n’est pas biblique—et ça n’a jamais Ă©tĂ© le plan de Dieu! Le dessein de Dieu pour l’humanitĂ© est beaucoup plus grand, infiniment plus glorieux. Cela implique le rĂšgne—la gouvernance—avec Christ. De nombreux versets rendent cette vĂ©ritĂ© claire Ă  tous ceux dont les yeux ont Ă©tĂ© ouverts par Dieu.

Le chrĂ©tien est en formation pour devenir enseignant dans le monde demain. Il ou elle est celui qui guidera, dirigera, gouvernera et enseignera, en commençant par tous ceux qui seront vivants au Retour de Christ. Ce n’est qu’à cette Ă©poque-lĂ  que tout IsraĂ«l et, peu de temps aprĂšs, le reste du monde, commenceront Ă  ĂȘtre sauvĂ©s.

Dans l’intervalle, les chrĂ©tiens sont eux-mĂȘmes en formation pour ĂȘtre ceux qui vont former d’autres personnes. Ils sont enseignĂ©s Ă  ĂȘtre des enseignants. Ils apprennent Ă  recevoir la direction de Dieu dans Sa Parole et par l’intermĂ©diaire de Son Église, afin qu’ils soient plus tard qualifiĂ©s pour donner une orientation et des directives. Ils apprennent Ă  ĂȘtre gouvernĂ©s par Dieu Ă  l’époque actuelle afin qu’ils puissent rĂ©gner et gouverner avec Christ plus tard.

Pierre a dĂ©clarĂ© que les chrĂ©tiens sont appelĂ©s Ă  «... grandir dans la grĂące et dans la connaissance de... JĂ©sus-Christ » (II Pi. 3:18). Les chrĂ©tiens ne se contentent pas d’accepter JĂ©sus et de croire ce que l’on appelle « une fois sauvĂ©, toujours sauvé ». Ils savent qu’ils doivent « grandir » et « vaincre » afin de recevoir le « pouvoir sur les nations » (Apoc. 2:26-27). C’est dans cette vie qu’un vĂ©ritable chrĂ©tien se qualifie pour recevoir une grande puissance. Nous pouvons lire dans Apocalypse: « À celui qui l’emporte, Je lui accorderai de s’asseoir avec Moi sur Mon trĂŽne, comme Moi aussi Je l’ai emportĂ©, et suis assis avec Mon PĂšre sur Son trĂŽne » (3:21).

Dieu ne peut pas donner le pouvoir Ă  ceux qui n’ont pas appris comment l’utiliser. Il doit d’abord S’assurer que le pouvoir ne sera pas utilisĂ© de maniĂšre abusive. Un vĂ©ritable chrĂ©tien Ă©tudie rĂ©guliĂšrement la parole de Dieu dans le but de comprendre toutes les voies et lois de Dieu. Il prie tous les jours, Ă  genoux, dĂ©versant ses besoins et ses prĂ©occupations d’une maniĂšre fervente (Jac. 5:16), avec la forte certitude, la confiance que Dieu l’entend, le guide et lui rĂ©pondra dans sa vie quotidienne.

Un chrĂ©tien « cherche premiĂšrement le Royaume de Dieu » (Matt. 6:33), sachant que tous ses soucis et prĂ©occupations quotidiennes seront pris en charge. Il doit se rappeler de croĂźtre et de vaincre parce qu’il doit ĂȘtre admissible pour un jour conduire un grand nombre de personnes.

Quand viendra le moment oĂč « tout IsraĂ«l sera sauvé » (Rom. 11:26), Dieu doit avoir une Ă©quipe de saints ressuscitĂ©s (Jude 14-15) dĂ©jĂ  prĂ©parĂ©s Ă  faire partie du grand processus rĂ©vĂ©lant aux millions de personnes aveuglĂ©s, des personnes au sujet desquelles il a Ă©tĂ© prophĂ©tisĂ© qu’elles seront en mesure de voir la vĂ©ritĂ© de Dieu Ă  ce moment-lĂ . Dieu explique cela dans Romains 11:31. Lorsqu’il parlait de l’IsraĂ«l aveuglĂ©, Paul a Ă©crit: « PrĂ©cisĂ©ment ceux-ci aussi n’ont maintenant pas cru [marge: n’ont pas obĂ©i], pour que par votre misĂ©ricorde, ils puissent aussi obtenir misĂ©ricorde ».

C’est par la misĂ©ricorde de Dieu, travaillant dans les quelques-uns qui se qualifieront pour gouverner et enseigner en tant que ROIS et PRÊTRES (Apoc. 5:10), que d’autres auront, au bout du compte, l’occasion favorable d’apprendre la mĂȘme prĂ©cieuse vĂ©ritĂ©. C’est parce que ceux qui reçoivent la misĂ©ricorde actuellement Ă©tendront la misĂ©ricorde aux grands groupes de personnes d’IsraĂ«l et dans le reste du monde plus tard. Quelle incroyable opportunitĂ© pour ceux que Dieu appelle dans Sa vĂ©ritĂ© au moment prĂ©sent! (Pour en savoir plus sur ce sujet, lisez notre ouvrage Le Formidable Potentiel de l’Homme.)

La Parabole des Livres (Mines)

Une parabole d’importance vitale dĂ©peint la responsabilitĂ© du chrĂ©tien qui consiste Ă  grandir, s’il ou elle veut entrer dans le Royaume de Dieu. Dans Luc 19:11-27, Christ S’est comparĂ© Ă  un homme Noble qui S’en alla dans un « pays lointain », un exemple de Sa montĂ©e au ciel auprĂšs du PĂšre depuis prĂšs de 2 000 ans, jusqu’à Son Retour. Les disciples croyaient que le Royaume de Dieu « devait immĂ©diatement paraĂźtre », et Christ voulait rendre plus clair dans leurs esprits que beaucoup de temps s’écoulera avant que cela ne se fasse.

« L’homme Noble » de la parabole chargea Ses « dix serviteurs » (une image des chrĂ©tiens qui ont Ă©tĂ© appelĂ©s hors de ce monde par Dieu) d’augmenter la valeur d’une « livre » (de l’argent) qu’Il donna Ă  chacun d’eux pour un investissement. La livre reprĂ©sentait en rĂ©alitĂ© une sorte d’unitĂ© symbolique d’une valeur ou une valeur spirituelle de base. Point n’est besoin de rappeler que c’était une parabole, par consĂ©quent, Christ ne faisait rĂ©fĂ©rence Ă  aucune sorte d’argent littĂ©ral. Il a dit Ă  Ses serviteurs: « Commercez jusqu’à ce que Je revienne »—ou « faites prospĂ©rer » la livre, faites fructifier cet argent. Alors que l’homme Noble Ă©tait parti, plusieurs des serviteurs dirent: « Nous n’aurons pas cet homme rĂ©gner sur nous ». Il faut que vous saisissiez l’intention de cette dĂ©claration.

Ces « citoyens » comprenaient que l’homme Noble (Christ) venait pour « rĂ©gner » sur Terre. Ils ne voulaient rien avoir Ă  faire avec cela et rejetĂšrent Son gouvernement (Son rĂšgne) sur eux—et, par consĂ©quent, leur futur rĂŽle dans ce gouvernement (vs. 27). Ils comprenaient que le Royaume de Dieu serait un gouvernement qui rĂšgnera sur toute la terre. Il faut aussi se rappeler que la parabole avait commencĂ© avec l’homme Noble (Christ) qui S’en alla au ciel pour « recevoir un Royaume, et revenir ».

Lorsque l’homme Noble fut de retour, Il commanda que soient alors appelĂ©s auprĂšs de Lui chacun des serviteurs afin qu’Il puisse savoir combien chaque homme avait augmentĂ© la livre qu’Il leur avait donnĂ©e. Certains avaient gagnĂ© cinq livres, d’autres dix, etc., mais un serviteur avait enterrĂ© sa livre dans le sol et n’avait rien produit avec elle. Christ voulait savoir combien « chaque homme avait gagné » alors qu’Il avait Ă©tĂ© absent.

Le premier serviteur avait gagnĂ© dix livres et Christ expliqua sa rĂ©compense en lui disant: « toi bon serviteur: parce que tu as Ă©tĂ© fidĂšle en trĂšs peu, aie autoritĂ© sur dix villes » (vs. 17). Le serviteur qui avait gagnĂ© cinq livres a Ă©tĂ© Ă©tabli « sur cinq villes ». Du fait que le second serviteur a produit moitiĂ© moins, sa rĂ©compense Ă©tait aussi deux fois moins importante. Ainsi, ces hommes ont-ils reçu une « autorité »—ils ont Ă©tĂ© mis dans une position de grande souveraineté—« sur des villes ». Leur rĂ©compense Ă©tait de « rĂ©gner » avec Christ (Jude 14) dans Son Royaume de souverainetĂ© mondiale.

Le serviteur qui avait gardĂ© sa livre enveloppĂ©e dans une serviette a perdu une excellente occasion de se qualifier pour gouverner dans le Royaume de Dieu: « Et Il [l’homme Noble, JĂ©sus] lui dit: Je te jugerai par ta propre bouche, toi serviteur pernicieux » (Luc 19:22). Ce serviteur n’avait pas grandi. Il n’avait rien produit de sa vie et ne s’était pas qualifiĂ© pour gouverner sur des villes dans le Royaume de Dieu. Christ donna la rĂ©compense du serviteur pernicieux Ă  celui qui avait gagnĂ© dix livres—de sorte que celui-ci avait encore plus que sa propre rĂ©compense. Les villes que la conduite de cet homme lui avait fait perdre doivent ĂȘtre gouvernĂ©es par quelqu’un d’autre. Sans quoi, elles seraient laissĂ©es de cĂŽtĂ©, sans aucune autoritĂ© affectĂ©e Ă  leur gestion.

Personne ne recevra de souverainetĂ© avant qu’il ait prouvĂ© qu’il peut lui-mĂȘme ĂȘtre gouvernĂ©. Personne ne peut faire partie du gouvernement de souverainetĂ© mondiale de Dieu Ă  moins d’avoir appris Ă  se soumettre au gouvernement de Dieu et Ă  ĂȘtre gouvernĂ© par Dieu et JĂ©sus-Christ dans cette vie. C’est la leçon la plus importante de la parabole des livres.

Maintenant qu’allez-vous faire? Serez-vous plutĂŽt assidus Ă  rendre votre vocation et votre Ă©lection certaines (II Pi. 1:10)? Allez-vous croĂźtre, vous qualifier et vous dĂ©velopper dans le caractĂšre spirituel—gagnant plus de livres que lorsque vous avez commencĂ©? Dieu recevra-t-Il un « retour » sur Son investissement en vous? Ou allez-vous enterrer votre livre, et avec elle votre occasion de rĂ©gner et d’enseigner dans le Royaume de Dieu?

Quand Dieu Appellera l’Ensemble des Personnes

Il ne faut pas oublier, en effet, que les deux tiers des personnes vivantes aujourd’hui ne sont mĂȘme pas censĂ©ment des chrĂ©tiens, avec la moitiĂ© de ce nombre totalement peu familier avec le nom mĂȘme de JĂ©sus Christ. S’il a Ă©tĂ© prĂ©dit que « tout IsraĂ«l » sera sauvĂ©, qu’en est-il des centaines de millions et de milliards qui n’ont jamais vĂ©cu depuis l’époque d’Adam? Toutes ces personnes recevront-elles Ă©galement une opportunitĂ©? À quelle Ă©poque reçoivent-elles leur occasion favorable? Un certain nombre d’écritures importantes doivent ĂȘtre prises en considĂ©ration.

Le prophĂšte Daniel rĂ©vĂšle la portĂ©e du rĂšgne du Christ Ă  Son Retour. Daniel 7:14 parle de la venue de Christ pour rĂ©gner: «... tous peuples, nations et langues Le servent: Sa domination est une domination Ă©ternelle ». Le verset 18 explique le rĂŽle des saints qui « s’empareront » et « possĂ©deront le royaume » avec Christ. Alors que le verset 22 le confirme tout autant, le verset 27 dĂ©clare: « et toutes les dominations [les gouvernants] Le serviront et Lui obĂ©iront [Ă  Christ] ». Lorsqu’on associe ces versets, on voit que le Royaume de Dieu englobe toute la terre. Toutes les nations sont incluses sous Son autoritĂ©. Les saints d’aujourd’hui sont en formation pour dĂ©tenir un GRAND POUVOIR!

Un certain nombre de passages parlent du moment oĂč tous les Gentils qui n’ont jamais entendu parler du nom du Christ recevront une opportunitĂ© pour le salut. Nous allons en examiner plusieurs.

Veuillez prendre note ici dans ÉsaĂŻe: « Car voici, le SEIGNEUR viendra avec le feu, et avec Ses chariots comme un tourbillon, pour rendre Son courroux avec fureur [les derniers flĂ©aux]... Et Je mettrai un signe parmi eux, et J’enverrai ceux d’entre eux qui se seront Ă©chappĂ©s vers les nations, Ă  Tarsis, Pul et Lud [des nations de Gentils]... et Ă  Javan, aux Ăźles Ă©loignĂ©es, qui n’ont jamais entendu parler de Mon nom et n’ont pas vu Ma gloire; et ils dĂ©clareront Ma gloire parmi les Gentils » (66:15, 19). De toute Ă©vidence, la plupart des gens aujourd’hui « n’ont pas entendu parler du nom [du Christ], et n’ont pas vu [Sa] gloire ».

Le livre de MichĂ©e dĂ©peint le moment oĂč toutes les nations, y compris tous les Gentils, seront enseignĂ©es—et chercheront mĂȘme Ă  ĂȘtre instruites—des voies et des vĂ©ritĂ©s de Dieu: « Et beaucoup de nations viendront, et diront Venez et montons Ă  la montagne du SEIGNEUR, et Ă  la maison du Dieu de Jacob; et Il nous instruira concernant Ses chemins, et nous marcherons dans Ses sentiers, car la loi sortira de Sion, et la parole du SEIGNEUR, de JĂ©rusalem » (4:2).

Il n’y a aucun malentendu touchant la clartĂ© de cette prophĂ©tie. Les nations de la terre chercheront le vrai Dieu pour la premiĂšre fois dans l’histoire. L’envergure des conversions rĂ©elles sera sans prĂ©cĂ©dent.

À prĂ©sent, poursuivons notre lecture dans ÉsaĂŻe 11:9-11: « On ne fera pas de mal, et on ne dĂ©truira pas, sur toute Ma Sainte Montagne; car la terre sera remplie de la connaissance du SEIGNEUR, comme les eaux couvrent la mer. Et en ce jour-lĂ , il y aura une racine de Jesse, qui Se tiendra comme une banniĂšre des peuples [Christ est la racine de Jesse]; les Gentils Le rechercheront, et Son repos sera glorieux. Et il arrivera en ce jour-lĂ , que le Seigneur mettra encore Sa main une seconde fois pour reprendre le rĂ©sidu de Son peuple, qui aura Ă©tĂ© laissĂ©... »

Ce verset confirme aussi que les nations de la terre chercheront Dieu. La vraie connaissance rĂ©gulant la bonne façon de vivre couvrira complĂštement la terre. Ce verset est explicite. Il est Ă©galement clair et net que la Terre n’est pas, Ă  l’époque actuelle, remplie de la vĂ©ritĂ© de Dieu. Ce n’est que lorsque cela se produira que toutes les nations auront l’occasion de comprendre les vĂ©ritĂ©s Ă  propos desquelles elles sont aveuglĂ©es au moment prĂ©sent. Ces prophĂ©ties comportent une image merveilleuse d’une comprĂ©hension universelle et la suppression de l’ignorance, la confusion et les terribles dĂ©saccords religieux si rĂ©pandus aujourd’hui sur Terre!

Ces derniers versets ci-dessus montrent que toutes les nations chercheront Christ comme leur LibĂ©rateur. Prenez le temps de lire ce chapitre entier. Il trace le portrait d’un Ăąge de paix universelle, oĂč mĂȘme le tempĂ©rament, la nature des animaux sera considĂ©rablement changĂ© par comparaison avec leur nature agressive et dangereuse actuelle.

La RĂ©surrection des Morts

La Bible enseigne qu’une rĂ©surrection des morts est Ă  venir. Alors que beaucoup sont familiers avec ce terme, il en est peu qui savent ce que cela signifie ou quand elle se produira—ou qui y sera inclus. Ces questions doivent ĂȘtre comprises pour bien apprĂ©hender le plan de Dieu.

Paul a parlĂ© du moment oĂč les vrais chrĂ©tiens ressusciteront. La chair et le sang ne peuvent pas hĂ©riter du Royaume de Dieu. Seuls ceux qui sont nĂ©s de l’Esprit—composĂ©s de l’Esprit—seront dans le Royaume de Dieu. (Tout d’abord, lisez attentivement Jean 3:6.) Il est d’ailleurs intĂ©ressant de noter la façon dont Paul explique le moment oĂč les vrais chrĂ©tiens ressusciteront des morts: « Maintenant je dis ceci, frĂšres, que la chair et le sang ne peuvent hĂ©riter le Royaume de Dieu; et que la corruption non plus n’hĂ©rite pas l’incorruptibilitĂ©. Voici, je vous dĂ©clare un mystĂšre; nous ne dormirons pas tous, mais nous serons tous changĂ©s, en un moment, en un clin d’Ɠil, Ă  la derniĂšre trompette [le moment du Retour du Christ]: car la trompette sonnera, et les morts ressusciteront incorruptibles, et nous serons changĂ©s » (I Cor. 15:50-52).

À Son Retour, les vĂ©ritables disciples du Christ qui sont morts, seront ressuscitĂ©s Ă  une vie nouvelle et glorieuse, gouvernant l’ensemble de la terre avec Lui. Lisez Ă©galement un compte rendu dans I Thessaloniciens 4:13-18. Ces versets dĂ©crivent de nombreux saints qui se lĂšveront ensemble pour rencontrer Christ dans les airs et qui passeront alors l’éternitĂ© avec Lui. Au bout du compte, les saints seront composĂ©s d’esprit, en tant que membres de la Famille de Dieu, gouvernant le monde. D’autres versets rendent cela encore plus clairement.

Tous ceux qui ont jamais vĂ©cu seront ressuscitĂ©s—mais pas tous en mĂȘme temps. Cette phase du plan de Dieu commencera par la rĂ©surrection des saints Ă  l’immortalitĂ© et Ă  la vie Ă©ternelle au Retour du Christ. Cependant, une autre rĂ©surrection aura lieu plus tard, qui comprendra tous ceux qui n’ont jamais vĂ©cu tout le long de tous les Ăąges. On peut noter ceci: « En vĂ©ritĂ©, en vĂ©ritĂ©, Je vous dis: L’heure vient, et est maintenant, lorsque les morts entendront la voix du Fils de Dieu: et ceux qui entendent vivront... Ne soyez pas surpris de cela: car l’heure vient en laquelle tous ceux qui sont dans les tombeaux entendront Sa voix, et sortiront; ceux qui auront fait le bien, Ă  la rĂ©surrection de vie; et ceux qui auront fait le mal, Ă  la rĂ©surrection de damnation [du Grec: jugement, non pas condamnation ou damnation] » (Jean 5:25, 28-29).

Avez-vous remarquĂ© que Christ a dit que « tous » ceux qui sont dans les tombeaux en sortiront? Tout, ça veut dire tout! Si, autant que nous l’ayons vu, le jugement est Ă  l’époque actuelle sur la maison de Dieu (l’Église), alors cela dĂ©crit un moment diffĂ©rent oĂč le processus et l’heure du jugement se produiront pour toutes les autres personnes. Et, tout comme le jugement de l’Église ne pouvait certainement pas faire rĂ©fĂ©rence Ă  Dieu la condamnant, Il en va de mĂȘme pour le temps de jugement en ce qui concerne le monde entier.

Il nous paraĂźt utile de lire ici une autre Ă©criture importante et longue. On la retrouve dans Matthieu 11:21-25. Lisez-la lentement et attentivement, en vous focalisant sur les rĂ©fĂ©rences Ă  diverses villes cĂ©lĂšbres du passĂ© qui entreront dans le « jour du jugement »: « Malheur Ă  toi, Chorazin! Malheur Ă  toi, Bethsaida! Car si les puissantes Ɠuvres qui ont Ă©tĂ© faites au milieu de vous avaient Ă©tĂ© faites Ă  Tyr et Ă  Sidon, il y a longtemps qu’elles se seraient repenties vĂȘtues de toile Ă  sac et dans la cendre. Mais Je vous dis qu’au jour du jugement ce sera pour Tyr et Sidon plus supportable que pour vous. Et toi, CapernaĂŒm, qui as Ă©tĂ© Ă©levĂ©e jusqu’au ciel, tu seras abaissĂ©e jusqu’en enfer: car si les puissantes Ɠuvres qui ont Ă©tĂ© faites au milieu de toi avaient Ă©tĂ© faites Ă  Sodome, elle subsisterait encore aujourd’hui. Mais Je vous dis: Qu’au jour du jugement ce sera pour le pays de Sodome plus supportable que pour toi. À ce moment-lĂ , JĂ©sus rĂ©pondit et dit: Je Te remercie, Ô PĂšre, Seigneur du ciel et de la terre, parce que Tu as cachĂ© ces choses aux sages et aux prudents, et que Tu les as rĂ©vĂ©lĂ©es aux bĂ©bĂ©s. »

Cela va sans dire, cette connaissance est cachée à la plupart des gens.

La seule façon pour que ces villes puissent ĂȘtre jugĂ©es Ă  l’avenir, c’est, s’il y a une rĂ©surrection gĂ©nĂ©rale Ă  venir des personnes des Ăąges prĂ©cĂ©dents—lors d’un « jour de jugement ». Il n’y a pas d’autre sens possible pour cette Écriture.

Christ viendra d’abord S’asseoir sur le trĂŽne mĂȘme de David (Luc 1:32). Zacharie 14:1-4 dĂ©crit aussi le moment prĂ©cis oĂč Ses pieds toucheront le Mont des Oliviers. C’est Ă  ce moment-lĂ  que Christ triomphe des armĂ©es de la terre qui s’opposent Ă  Lui. Prenez le temps de lire ces versets.

Il convient de noter ce qui se passe au dĂ©but du rĂšgne du Christ: « Lorsque le Fils de l’Homme viendra dans Sa gloire, et tous les saints anges avec Lui, alors Il S’assiĂ©ra sur le trĂŽne de Sa gloire: Et toutes les nations seront assemblĂ©es devant Lui [Gentils et IsraĂ©lites]: et Il sĂ©parera les uns d’avec les autres, comme un berger sĂ©pare ses moutons d’avec les chĂšvres: Et Il mettra les moutons Ă  Sa main droite, et les chĂšvres sur la gauche. Alors le Roi dira Ă  ceux Ă  Sa main droite, Venez, vous les bĂ©nis de Mon PĂšre, hĂ©ritez du Royaume qui a Ă©tĂ© prĂ©parĂ© pour vous... Puis Il dira aussi Ă  ceux Ă  main gauche, Retirez-vous de Moi, vous maudits, dans le feu sans fin... » (Matt. 25:31-34, 41).

Il s’agit d’une sĂ©rie remarquable d’Écritures, qui permet de mieux comprendre la façon dont le plan de Dieu se dĂ©veloppera alors qu’Il travaillera avec toutes les nations. Ceux qui auront servi Dieu (les moutons Ă  Sa main droite) « hĂ©riteront du Royaume ». Il ne faut pas oublier, en effet, que d’aprĂšs I Corinthiens 15:50, la chair et le sang ne peuvent hĂ©riter le Royaume de Dieu. ConsĂ©quemment, ce sont des ĂȘtres composĂ©s d’esprit et immortels qui gouvernent dorĂ©navant avec Christ sur toutes les nations. Cette parabole des moutons et des chĂšvres dĂ©peint un jugement de tous les peuples de la Terre et leur sĂ©paration en deux catĂ©gories: ceux qui « hĂ©ritent du Royaume » et ceux qui auront choisi le mode de vie qui mĂšne au « feu sans fin ». (Lisez notre brochure gratuite La VĂ©ritĂ© sur l’Enfer pour apprendre ce que la Bible dit rĂ©ellement Ă  ce sujet.)

Les Deux RĂ©coltes

Nous venons de dĂ©crire deux pĂ©riodes distinctes dans le plan de Dieu pour rĂ©colter toute l’humanitĂ© dans Son Royaume. Les sept Jours Saints annuels de Dieu brossent un tableau de Son plan et sont une rĂ©pĂ©tition annuelle de son sens afin que le chrĂ©tien n’oublie jamais ce que Dieu accomplit sur Terre.

Dans l’ancien IsraĂ«l, aujourd’hui appelĂ© la Palestine, il y avait une rĂ©colte de cĂ©rĂ©ales Ă  l’aube du printemps. La FĂȘte de la PentecĂŽte trace le portrait de cette premiĂšre, petite, rĂ©colte prĂ©liminaire du « printemps » de chrĂ©tiens, qui prĂ©cĂšde la grande rĂ©colte de « l’automne » qui aura lieu plus tard, comme prĂ©dit, lorsque Dieu appellera et jugera toute l’humanitĂ© comme Il le fait actuellement avec l’Église.

L’apĂŽtre Jacques a Ă©crit que les chrĂ©tiens aujourd’hui sont « une sorte de prĂ©mices de Ses crĂ©atures » (Jac. 1:18). Ce sont ceux qui sont en formation pour ĂȘtre des rois et des prĂȘtres (dirigeants et enseignants) Ă©tablis sur toutes les personnes dans le MONDE DE DEMAIN!

Quelle est au Juste le Sens de la Prédestination?

Il est temps de rĂ©pondre Ă  cette importante question. Nous avons clairement vu que la prĂ©destination ne signifie pas que Dieu a dĂ©terminĂ© le destin de tous les ĂȘtres humains Ă  l’avance—que tout le cours de leurs vies a Ă©tĂ© dĂ©cidĂ© pour eux. Cela ne signifie pas que tous les ĂȘtres humains qui ont jamais vĂ©cu ont Ă©tĂ© choisis pour ĂȘtre soit perdus, soit sauvĂ©s. Ce point devrait ĂȘtre dĂ©sormais trĂšs clair.

La question qui se pose maintenant est la suivante: Qu’est-ce que la prĂ©destination?

Il n’y a que quatre endroits oĂč la Version King James de la Bible utilise soit l’expression « ayant prĂ©destinĂ©s », soit « étant prĂ©destinĂ©s ». Partant, il faut bien admettre que le mot est dans la Bible. C’est seulement sa signification qui est toujours en question. Nous allons lire les quatre versets et nous y reviendrons ensuite pour obtenir des explications.

Les deux premiers endroits sont dans ÉphĂ©siens 1:4-5 et 1:11-12: « Selon qu’Il nous a choisis en Lui avant la fondation du monde, afin que nous soyons saints et sans reproche devant Lui dans l’amour: Nous ayant prĂ©destinĂ©s Ă  l’adoption [du Grec: adoption comme fils] comme enfants Ă  Lui-mĂȘme par JĂ©sus Christ, selon le bon plaisir de Sa volontĂ©... En qui aussi nous avons obtenu un hĂ©ritage, Ă©tant prĂ©destinĂ©s selon le dessein de Celui qui effectue toutes choses d’aprĂšs le conseil de Sa propre volontĂ©: Afin que nous soyons Ă  la louange de Sa gloire, nous qui avons les premiers mis notre confiance en Christ. »

Les deux autres endroits sont dans Romains 8:28-30: « Et nous savons que toutes choses agissent ensemble pour le bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelĂ©s selon Son dessein. Car ceux qu’Il a connus d’avance [premiĂšre Ă©tape], Il les a aussi prĂ©destinĂ©s [seconde Ă©tape] Ă  ĂȘtre conformes Ă  l’image de Son Fils, afin qu’Il puisse ĂȘtre le premier-nĂ© parmi beaucoup de frĂšres. De plus, ceux qu’Il a prĂ©destinĂ©s, Il les a aussi appelĂ©s [troisiĂšme Ă©tape]: et ceux qu’Il a appelĂ©s, Il les a aussi justifiĂ©s [quatriĂšme Ă©tape]: et ceux qu’Il a justifiĂ©s, Il les a aussi glorifiĂ©s [cinquiĂšme Ă©tape]. »

Nous pouvons dĂ©jĂ  tirer deux conclusions. Avez-vous vu quelque chose Ă  propos de personnes qui ont Ă©tĂ© prĂ©destinĂ©es Ă  ĂȘtre « perdus » ou Ă  ĂȘtre « sauvĂ©s »? La rĂ©ponse est catĂ©goriquement, NON! Cette idĂ©e n’est tout simplement pas dans ces passages et toute lecture honnĂȘte des Écritures ne peut pas leur faire dire cela. Il n’y a aucune rĂ©fĂ©rence Ă  quiconque ayant son destin prĂ©dĂ©terminĂ© par n’importe quelle doctrine supposĂ©e Ă  propos de la prĂ©destination.

Cependant, la question suivante continue de se poser: Quand Dieu a-t-Il dĂ©cidĂ© d’appeler ceux qui sont vivants dans cet Ăąge?

On peut Ă  prĂ©sent noter II TimothĂ©e 1:9: « Qui nous a sauvĂ©s et nous a appelĂ©s par un saint appel, non selon nos Ɠuvres, mais selon Son propre dessein, et la grĂące qui nous a Ă©tĂ© donnĂ©e en Christ JĂ©sus avant que le monde ait commencé ». Ce verset nous dit en effet que Dieu a dĂ©cidĂ© d’appeler certaines personnes dans cet Ăąge « avant que le monde ait commencé ». Cela rĂ©pond Ă  la question de savoir quand Dieu a choisi de nous appeler, mais ÉphĂ©siens 1:5 explique quel Ă©tait le but de notre appel.

Poursuivons notre lecture dans ÉphĂ©siens 1:5: « Nous ayant prĂ©destinĂ©s Ă  l’adoption comme enfants [du Grec: adoption comme fils] », et le verset 11 a ajoutĂ©: « étant prĂ©destinĂ©s selon le dessein de Celui qui effectue toutes choses ». Ces deux versets, joints Ă  II TimothĂ©e 1:9, font clairement comprendre que Dieu a prĂ©destinĂ© certaines personnes dans le but de devenir fils de Dieu ! Il n’y a rien ici touchant le fait d’ĂȘtre prĂ©destinĂ© Ă  ĂȘtre perdu ou, du reste, Ă  ĂȘtre sauvé—bien que le salut soit dĂ©crit ici comme le but offert aux personnes que Dieu appelle.

Notez soigneusement le verset 12 et la phrase « étant prĂ©destinĂ©s... Afin que nous soyons Ă  la louange de Sa gloire, nous qui avons les premiers mis notre confiance en Christ. » Paul souligne le fait que Dieu rĂ©colte quelques « premiers fruits » Ă  l’époque actuelle—de ceux « qui [ont] les premiers mis [leur] confiance en Christ ». Le monde viendra en seconde position, mais quelques-uns sont appelĂ©s et formĂ©s aujourd’hui pour ĂȘtre les premiers dans le plan de Dieu! C’est une comprĂ©hension Ă©tonnante et merveilleuse. Est-ce que vous la saisissez? Pouvez-vous voir le potentiel dans cette comprĂ©hension et la façon dont Dieu pourrait vous utiliser?

Romains 8 requiert des explications supplĂ©mentaires. Il dĂ©crit en rĂ©alitĂ© cinq Ă©tapes distinctes ou phases alors que Dieu travaille avec un chrĂ©tien depuis le dĂ©but, tout le long de son parcours, jusqu’à l’achĂšvement de son salut. Le verbe « prĂ©sager ou prĂ©dire », signifie simplement connaĂźtre ou savoir Ă  l’avance. Il n’y a rien de mystĂ©rieux dans le mot et, Ă  la vĂ©ritĂ©, Dieu nous a bel et bien connus avant que nous ne Le connaissions. À un moment donnĂ©, dans l’examen de Dieu et Sa connaissance Ă  l’avance de n’importe quelle personne en particulier, Il prĂ©destine ou dĂ©termine que cette personne doit ĂȘtre « appelĂ©e ». Quand la pĂ©riode prĂ©dĂ©terminĂ©e par Dieu arrive, Il appelle la personne. La personne arrive dorĂ©navant Ă  connaĂźtre qui est Dieu (on ne doit pas oublier, en effet, que Dieu « l’a connu d’avance », Il le connaissait avant que celui qui a Ă©tĂ© appelĂ© ne soit au courant) parce qu’Il Se rĂ©vĂšle Lui-mĂȘme pendant le processus de l’appel. Si une personne rĂ©pond Ă  cet appel et est convertie, Ă  ce moment-lĂ , celle-ci devient « justifiĂ©e »—la personne est pardonnĂ©e de ses pĂ©chĂ©s et rendue juste aux yeux de Dieu. De mĂȘme, si la personne continue Ă  se soumettre Ă  Dieu tout le long de sa vie, cela conduira Ă  une « glorification »—le salut. Ce sont les cinq Ă©tapes qui dĂ©crivent la façon dont Dieu travaille avec chaque personne—connaĂźtre Ă  l’avance, prĂ©destiner, appeler, justifier et glorifier.

On en entrevoit immĂ©diatement une consĂ©quence importante: le sujet de la prĂ©destination n’a absolument rien Ă  voir avec le fait d’ĂȘtre sauvĂ© ou d’ĂȘtre perdu, mais avec le simple fait d’ĂȘtre appelĂ©. Plus particuliĂšrement, il est en correspondance avec ceux qui sont appelĂ©s en PREMIER.

Dans ces conditions, Dieu a dĂ©cidĂ© il y a longtemps (« avant la fondation du monde ») d’appeler un groupe, sur une pĂ©riode de 6 000 ans, dans le but d’ĂȘtre formĂ© pour gouverner avec Christ. Il ne connaissait pas leurs noms Ă  l’avance, sans quoi, Il aurait dĂ» occasionner tous les actes de fornication, de viol, d’inceste et de mariage interracial qui, dans une certaine mesure, auraient Ă©tĂ© impliquĂ©s dans les 6 000 annĂ©es d’évĂ©nements nĂ©cessaires pour produire une personne, quelle qu’elle soit. Dieu a dĂ©cidĂ© d’appeler les faibles, les insensĂ©s, les bas et les mĂ©prisĂ©s de ce monde pour « confondre les sages... [Et le] puissant » que Dieu appellera plus tard (I Cor. 1:26-29).

Vous avez un Choix

Dieu, par l’entremise de MoĂŻse, a dĂ©clarĂ© Ă  l’ancien IsraĂ«l qu’ils avaient un choix quant Ă  savoir s’ils allaient Lui obĂ©ir ou non. Veuillez prendre note du passage: « J’appelle ciel et terre aujourd’hui Ă  tĂ©moin contre vous, que J’ai placĂ© devant toi la vie et la mort, la bĂ©nĂ©diction et la malĂ©diction; CHOISIS donc la vie, afin que toi et ta semence puisse vivre » (Deut. 30:19). Dieu ne Se moque pas des gens ou des nations. Il ne mettrait pas en accusation tous ceux qui « n’ont pas CHOISI la crainte du SEIGNEUR » (Pro. 1:29) s’ils n’avaient pas vraiment le pouvoir de faire ce choix.

Vous avez le pouvoir de choisir (Deut. 30:18-19). Quel sera votre choix?

Jugement est Actuellement Sur l’Église

En conclusion de sa brochure La Bible Enseigne-t-Elle la PRÉDESTINATION? Herbert W. Armstrong fit un rĂ©sumĂ© de l’enseignement biblique correct Ă  propos de la prĂ©destination:

« Dieu ne dĂ©cide pas pour vous, Ă  l’avance, si vous serez sauvĂ©s ou perdus. Il a bel et bien dĂ©cidĂ© longtemps Ă  l’avance ceux qu’Il appellerait dans ce premier appel, pour ĂȘtre un prĂȘtre ou un roi dans Son Royaume—afin de participer au salut des autres.

« Comme les voies de Dieu sont merveilleuses, quand Il ouvre notre compréhension pour nous les révéler.

« Soyons plutĂŽt assidus Ă  rendre notre vocation et notre Ă©lection finale certaines. Ne nous affligeons pas au sujet de nos proches qui n’ont pas Ă©tĂ© probablement appelĂ©s, dans cette vie. Dieu est capable de les ressusciter... [La plupart d’entre eux] reviendront dans le Jugement du Grand TrĂŽne Blanc [mais beaucoup d’autres avant cette pĂ©riode d’une maniĂšre que cette petite brochure est trop courte pour l’expliquer]. Et dans ce jugement, le livre de vie sera ouvert, et beaucoup le trouveront en ce moment-lĂ . Le jugement, Ă  l’époque actuelle, est sur la vĂ©ritable Église de Dieu—ceux qui ont Ă©tĂ© appelĂ©s aujourd’hui (I Pi. 4:17). Et nous serons amenĂ©s plus tard Ă  juger le monde!

« L’écrasante majoritĂ© de personnes sur Terre aujourd’hui n’est ni sauvĂ©e ni perdue. Leur occasion favorable n’est pas encore venue. Ce n’est pas leur temps. Mais cela arrivera aussi certainement que la Parole de Dieu est vraie.

« Ce n’est pas l’époque oĂč Christ lutte dĂ©sespĂ©rĂ©ment contre Satan quant Ă  savoir si l’humanitĂ© doit ĂȘtre sauvĂ©e ou perdue. Si tel Ă©tait le cas, autant que la plupart semblent le croire, une querelle pour les Ăąmes Ă  l’heure actuelle, entre Christ et Satan, alors Satan est certainement en train de gagner le combat et un combat Ă  sens unique.

« Mais Satan n’est pas plus puissant que Dieu. Nous sommes prĂšs, actuellement, de la fin du sixiĂšme jour ouvrable de la semaine de Satan. « Le Sabbat du SEIGNEUR ton Dieu » viendra dans un proche avenir. Satan sera alors enchaĂźnĂ©, Christ rĂšgnera—et prĂȘchera, et sauvera! »

Vous pouvez lire ce que vous dĂ©sirez :