JavaScript

This website requires the use of Javascript Explain This   to function correctly. Performance and usage will suffer if it remains disabled.
Enregistrer pour le lire plus tard
Disponible dans ces langues :
  Français
OĂč se trouve l’Église de Dieu aujourd'hui ?
New York, Etats-Unis Jamaïque Pérou Idaho, Etats-Unis Inde Belgique Kenya Arkansas, Etats-Unis Afrique du Sud Angleterre Nigéria Ohio, Etats-Unis

Il existe une seule organisation qui enseigne l’entiĂšre vĂ©ritĂ© de la Bible et qui est appelĂ©e Ă  vivre de “toute parole de Dieu.” Savez-vous comment la trouver ? Christ a dit qu’elle :

  • enseignerait tout ce qu’Il a ordonnĂ©
  • appelerait les membres mis Ă  part par la vĂ©ritĂ© pour sortir du monde
  • serait un petit troupeau
A propos de l’auteur
David C. Pack 

Fondateur et Pasteur GĂ©nĂ©ral de l’Église de Dieu RestaurĂ©e, RĂ©dacteur en Chef du magazine The Real Truth et voix du programme tĂ©lĂ©visuel The World to Come, David C. Pack a atteint plusieurs millions de personnes dans le monde entier en proclamant les puissantes vĂ©ritĂ©s de la Bible inconnues de la plupart des gens. Il est l’auteur de 80 livres et livrets, et a personnellement Ă©tabli plus de 50 congrĂ©gations. Il est Ă©galement apparu en tant qu’invitĂ© sur The History Channel. M. Pack a frĂ©quentĂ© l’Ambassador CollĂšge Ă  Pasadena, en Californie. Il est entrĂ© au ministĂšre de l’Église de Dieu Universelle en 1971 et a Ă©tĂ© personnellement formĂ© par son fondateur, Herbert W. Armstrong.

Que signifie « naßtre de nouveau » ?

par David C. Pack

Plusieurs ChrĂ©tiens parlent d’ĂȘtre “nĂ© Ă  nouveau”, (Ă , de) «naĂźtre Ă  nouveau», «renaitre encore». Que veulent dire ces termes? Des millions croient qu’ils le savent. Et vous?

Puisque Christ enseigna: “...si un homme ne naĂźt de nouveau, il ne peut pas voir le royaume de Dieu”, une bonne comprĂ©hension est vitale. Vous pouvez connaĂźtre la signification de ce que Christ dĂ©clara. La voici, et elle est donnĂ©e absolument CLAIRE!

 Langue Afrikaans Deutsch English Español Français Italiano Kiswahili Nederlands Polski Srpski Tahiti

Plusieurs Protestants et virtuellement tous les ChrĂ©tiens â€œĂ©vangĂ©liques” pensent que, aprĂšs ĂȘtre devenus des “croyants”, ils sont “nĂ©s de nouveau”.

J’en ai connu plusieurs qui croient cela. MĂȘme s’ils n’ont aucune idĂ©e de ce que le terme actuellement signifie, ils furent enseignĂ©s que “confesser JĂ©sus” Ă©tait une sorte de “nouvelle naissance”, qu’ils Ă©taient en quelque sorte “mystĂ©rieusement ““nĂ©s de nouveau”. C’est aussi devenu leur responsabilitĂ© de ChrĂ©tien d’en amener d’autres à cette croyance. Je fus approchĂ© plus d’une fois et demandĂ© si j’étais “nĂ© de nouveau”. J’ai toujours rĂ©pondu non! Ce livret explique pourquoi.

Le concept populaire de ce que cela signifie d’ĂȘtre “nĂ© de nouveau” est basĂ© en grande partie sur l’ignorance de la Parole de Dieu et un raisonnement carrĂ©ment faux. La sĂ©duction et la dĂ©ception que cette seule mĂ©comprĂ©hension engendre et prĂ©sente est mĂȘme plus importante lorsque l’on considĂšre combien d’autres vĂ©ritables doctrines tombent comme des dominos à sa suite. Le but de Dieu pour l’homme, qu’Il agrandit Sa Famille, le vrai Évangile, la majoritĂ© des aspects du royaume de Dieu, la signification d’ĂȘtre enfants de Dieu, le dĂ©veloppement du caractĂšre, la doctrine de la trinitĂ© paĂŻenne, qui est l’antĂ©christ, et beaucoup plus, deviennent impossibles à bien les comprendre.

Presque personne ne prend le temps d’examiner, ou de prouver, ce que la Parole de Dieu dit de ce sujet extrĂȘmement important. S’ils l’avaient fait, ils seraient Ă©tonnĂ©s, à ce qu’ils y trouveraient!

La majoritĂ© des soi-disant ChrĂ©tiens croient que d’ĂȘtre “nĂ© de nouveau” survient dans cette vie lorsque nous “recevons JĂ©sus”. Mais, ce n’est pas ce que la Bible enseigne. Être “nĂ© de nouveau” n’a rien à voir avec le fait de “confesser JĂ©sus”, ou “juste croire dans votre coeur”, ou de “donner votre cƓur au Seigneur” ou n’importe quelle sorte d’expĂ©rience religieuse. Ça n’arrive pas à la conversion. La Bible enseigne que ça arrive longtemps aprĂšs cette Ă©tape initiale de la nouvelle vie ChrĂ©tienne.

Tellement peu de gens comprennent les mots de JĂ©sus: “Si un homme ne naĂźt de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu” (Jean 3:3). Relisez et considĂ©rez-les soigneusement. Prenez note de ce que Christ dit est en jeu, juste dans cette seule Ă©criture. La capacitĂ© de quelqu’un de “voir le royaume de Dieu” reste seulement sur le fait s’il est “nĂ© de nouveau”. Évidemment, cette personne ferait mieux de comprendre l’énorme importance du moment et de la maniĂšre que quelqu’un peut ĂȘtre nĂ© de nouveau!

Lorsque Christ dit: “Si un homme”, Il ne laisse aucune prĂ©somption. Ne soyez pas confus. Le fait de rester ignorant au sujet d’ĂȘtre nĂ©s de nouveau, rend le salut impossible. Certainement, lorsque cela arrive, c’est insĂ©parable de bien comprendre comment cela arrive, ou, ce que cela signifie. Aussi, si quelqu’un croit que la conversion permet à une personne de “voir le royaume,” alors, il doit croire que le royaume est ici maintenant. Mais la Bible enseigne clairement le contraire!

Les paroles de Christ demandent des explications, vous pouvez comprendre ce que tellement de gens ne comprennent pas. Et les explications seront trĂšs CLAIRES!

Commençons par le commencement, les écritures de base!

Des 12 rĂšgles d’étude biblique, la premiĂšre de toutes, pour une bonne comprĂ©hension des doctrines, est de commencer avec les Ă©critures qui sont les plus claires sur un sujet. Cela est spĂ©cialement critique pour enlever les prĂ©somptions au sujet de comment et quand une personne est nĂ©e de nouveau.

En fait, il y a plusieurs versets trĂšs clairs qui expliquent ce sujet. Ils introduisent tout ce qui suit. Les comprendre est la seule bonne maniĂšre d’approcher ce sujet. Toutes les doctrines deviennent trĂšs faciles à comprendre lorsque vous gardez ces versets de base en perspective. Nous en examinerons trois avant d’examiner la dĂ©claration de Christ dans Jean 3:3.

PremiĂšrement, notez une Ă©criture des plus Ă©tonnantes Ă©crite par l’apĂŽtre Paul aux Colossiens. Rappelez-vous que la Bible s’interprĂšte toujours elle-mĂȘme, et de toujours accepter ce qu’elle dit.

Parlant de Christ, Paul Ă©crit: “Il est l’image du Dieu invisible, le premier-nĂ© de toute la crĂ©ation. Il est la tĂȘte du corps de l’Église; Il est le commencement, le premier-nĂ© d’entre les morts, afin d’ĂȘtre en tout le premier-nĂ©â€ (Col. 1:15, 18).

Christ est le premier-nĂ© “d’entre les morts”. C’est une grosse clĂ© pour comprendre lorsque quelqu’un est nĂ© de nouveau. Croyez Dieu, et fixez cette expression dans votre esprit. Ce verset dĂ©clare que la nouvelle naissance d’une personne arrive aprĂšs sa mort, et implique un retour de la mort. Encore une fois, acceptez ce que la Bible dit, sans en ajouter ou en soustraire. Le verset 15 emploie la phrase “le premier-nĂ© de toute la crĂ©ation” ajoutant alors une double emphase à la dĂ©claration de Paul, et à sa signification.

En dĂ©pit de la clartĂ© de ce verset, plusieurs essaient de le rejeter en disant que ça n’a rien à voir avec le fait de renaĂźtre des morts. Ils l’expliquent en disant presque que ce n’est qu’un titre donnĂ© à Christ, celui de: “Le premier-nĂ© d’entre les morts”.

C’est ridicule, mĂȘme fou, et facile à rĂ©futer.

Notez l’expression: “Il est le commencement”. Seulement cela, prouve que la RĂ©surrection des morts du Christ fait rĂ©fĂ©rence au moment prĂ©cis dans la suite des Ă©vĂšnements qui surviennent. Il est le “commencement” à la tĂȘte, le premier de tous ceux qui recevront la vie Ă©ternelle à Son Retour, lorsque la rĂ©surrection des morts surviendra. “Commencement” a à ĂȘtre une rĂ©fĂ©rence à qui est le premier. Le passage suivant, suit en se basant sur le premier passage et de plus il l’explique.

Paul a Ă©crit aux Romains: “Car ceux qu’Il a connus d’avance, Il les a aussi prĂ©destinĂ©s à ĂȘtre semblables à l’image de Son Fils, afin que Son Fils fĂ»t le premier-nĂ© entre plusieurs frĂšres” (Rom. 8:29). Dieu planifiĂ© avoir “plusieurs” fils, des “frĂšres” de Christ, nĂ©s plus tard selon Son plan. Si quiconque fut dĂ©signĂ© pour ĂȘtre le premier, d’autres doivent suivre, autrement, le “premier” n’a aucune signification. Cela doit ĂȘtre reliĂ© à quelque chose survenant plus tard. Dans le cas du salut, plusieurs suivront. C’est une preuve de plus que le “premier-nĂ©â€ n’a rien à faire avec aucun supposĂ© titre!

Christ n’est pas le seul Fils à faire partie du Plan de Dieu. Il y aura plusieurs fils qui Le suivront dans la rĂ©surrection. Il est le premier-nĂ© de “toute la crĂ©ation”, et aussi des autres fils. Tous les nombreux autres frĂšres sont ceux qui se sont convertis durant les derniers 2,000 ans (et ceux de l’Ancien Testament). Ils sont appelĂ©s à devenir de plus jeunes frĂšres et soeurs avec Christ. Si Christ est le premier-nĂ© d’entre les morts, alors tous les autres frĂšres seraient des “deuxiĂšme-nĂ©â€, “troisiĂšme-nĂ©â€, “centiĂšme-nĂ©â€ etc.

ConsidĂ©rez un autre verset confirmant le moment prĂ©cis que Christ fut nĂ© de nouveau. L’apĂŽtre Jean, enregistrant les rĂ©vĂ©lations de Christ, a Ă©crit: “...et de la part de JĂ©sus Christ, le tĂ©moin fidĂšle, le Fils premier-nĂ©, le premier à avoir Ă©tĂ© ramenĂ© de la mort à la vie, et le Souverain des rois de la terre” (Apoc. 1:5, version de la Bible en français courant).

La KJV (Authorized King James Version) (Version autorisĂ© du Roi Jacques) traduit ces mots comme ceci: “first begotten (KJV)/premier engendrĂ©,” virtuellement toutes les autres traductions, traduit ce verset de cette maniĂšre: “firstborn/premier-nĂ©â€.

Ces versets clarifient d’une maniĂšre absolue, qu’à la rĂ©surrection, le vrai ChrĂ©tien sera nĂ© d’entre les morts. Seulement alors, à ce moment-là, celui qui sera nĂ© de nouveau pourra “voir le royaume de Dieu”.

NicodĂšme questionne Christ

Maintenant, pour le verset qui cause tant de controverses et de confusions non-nécessaires pour plusieurs personnes. Cela ne devrait jamais arriver. Examinons pourquoi.

Plusieurs versets dans Jean 3 sont habituellement mĂ©compris par des gens qui croient qu’ils peuvent “naĂźtre de nouveau” dans cette vie, comme ĂȘtres humains physiques, et consĂ©quemment, “voir le royaume de Dieu”.

Dans ce rĂ©cit, NicodĂšme questionna Christ, qui rĂ©pondit: “Si un homme ne naĂźt de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu” (Jean 3:3). Confus, NicodĂšme rĂ©pliqua: “Comment un homme peut-il naĂźtre quand il est vieux? Peut-il rentrer dans le sein de sa mĂšre et naĂźtre?” JĂ©sus rĂ©pondit: “...si un homme ne naĂźt d’eau, [la premiĂšre naissance humaine physique] et d’Esprit [encore, plus tard, à la rĂ©surrection], il ne peut entrer dans le royaume de Dieu” (versets 4-5). Pour voir et entrer dans le royaume de Dieu, vous devez devenir esprit. Mais, les gens sont physiques. Entrer dans le royaume est impossible pour eux, parce que Paul a Ă©crit que: “
la chair et le sang ne peuvent hĂ©riter le royaume de Dieu” (I Cor. 15:50)!

Cependant, NicodĂšme savait exactement ce que signifiait que de naĂźtre, il Ă©tait confus au sujet de la maniĂšre que cela pourrait se rĂ©pĂ©ter, une deuxiĂšme fois. C’est la raison pour laquelle il demanda comment il pouvait retourner dans le sein de sa mĂšre. Toutefois, les ministres et les leaders religieux d’aujourd’hui, sont sĂ©duits et confus d’une maniĂšre diffĂ©rente. Ils rĂ©clament que naĂźtre de nouveau n’a rien à voir avec une naissance rĂ©elle, mais que c’est une Ă©motion, un sentiment, une expĂ©rience, une “conversion” et les choses semblables.

Dans Jean 3:5, Christ explique ce que cela signifie que d’ĂȘtre “nĂ© d’eau et de l’Esprit”, et pourquoi, si cela n’arrive pas, cette personne “ne peut pas entrer dans le royaume de Dieu”. Oui, le royaume est quelque chose que l’on peut “y entrer”. Mais, Christ expliqua que Sa phrase d’ĂȘtre “nĂ© d’eau et de l’Esprit” lorsqu’Il dĂ©clara: “Ce qui est nĂ© de la chair EST chair, et ce qui est nĂ© de l’Esprit EST esprit” (Jean 3:6).

Bien entendu, la chair et le sang ne peuvent pas entrer dans le royaume de Dieu, mais l’esprit le peut! Les ĂȘtres humains sont faits de poussiĂšre (Gen. 2:7; 3:19), pas d’esprit. Ceux qui sont nĂ©s de nouveau sont composĂ©s d’esprit.

Lorsque nous sommes nĂ©s comme des humains, nous sommes dĂ©livrĂ©s, libĂ©rĂ©s, d’une mĂšre physique. Lorsque nous serons nĂ©s d’esprit, nous serons aussi dĂ©livrĂ©s, libĂ©rĂ©s d’une mĂšre spirituelle, l’Église. Les gens sont destinĂ©s à naĂźtre de nouveau comme esprit, comme l’était Christ, juste aussi certain qu’ils sont nĂ©s physiquement d’une mĂšre humaine, comme l’était Christ. Cela deviendra clair.

Parce que Christ ne voulait pas d’erreur de comprĂ©hension, Il compara l’esprit au vent. Le vent, comme l’esprit, est invisible. Il ne peut pas ĂȘtre vu. Christ dit à NicodĂšme: “Le vent souffle oĂč il veut, et tu en entends le bruit; mais tu ne sais d’oĂč il vient, ni oĂč il va. Il en est ainsi de tout homme qui est nĂ© de l’Esprit” (Jean 3:8). Ceux qui sont nĂ©s de l’esprit seront comme du vent, ils seront invisibles! Mais les ĂȘtres humains sont chair et sang, et peuvent ĂȘtre vus.

Une autre comparaison est importante. Le vent dĂ©montre souvent d’énormes POUVOIRS. MĂȘme s’il est invisible, ses effets sont facilement vus. La force des ouragans, des typhons, des tornades et mĂȘme des vents soufflant en ligne droite peuvent ĂȘtre dĂ©vastateurs. Mais les gens ne possĂšdent que relativement peu de pouvoir. Le pouvoir du vent dĂ©passe grandement celui des ĂȘtres humains les plus forts, mĂȘme un million d’eux, tout ensemble!

Ainsi, il y a une limite, à savoir qui peut actuellement voir et entrer dans le royaume. N’importe qui peut voir les choses physiques. Par consĂ©quent, le royaume ne peut ĂȘtre quelque chose de physique, ou bien, tout le monde pourrait le voir. Comprenez ces points critiques que Christ nuança. Vous devez ĂȘtre esprit pour voir le royaume invisible de Dieu!

Une bonne comprĂ©hension de l’enseignement de la Bible au sujet d’ĂȘtre nĂ© de nouvel est vital, absolument suprĂȘme, pour “voir” et pour “entrer” dans le royaume de Dieu.

Saisissez cette comprĂ©hension du rĂ©cit de Jean 3! Christ faisait une dĂ©claration excitante, au sujet du royaume de Dieu venant sur terre, et que les gens peuvent y naĂźtre. Mais Sa “nouvelle” fut reçue comme une menace pour les leaders religieux. Ils se virent perdre du pouvoir face à Christ et à ce royaume à cause de Son influence sur la populace.

Lorsque NicodĂšme approcha Christ, il reconnu dans Jean 3:2: “Rabbi, nous savons que Tu es un docteur venu de Dieu.” Il admit clairement qu’il savait qui le Christ Ă©tait et que Dieu L’avait envoyĂ© sur terre. Notez que NicodĂšme parlait pour plus de gens que pour lui-mĂȘme lorsqu’Il dit: “nous savons”. NicodĂšme Ă©tait un Pharisien. Il faisait rĂ©fĂ©rence à lui-mĂȘme et aux autres Pharisiens qui comprenaient qui et quoi Ă©tait le Christ. Ces leaders religieux avaient bien compris que la vraie autoritĂ© d’enseigner de Christ et le fait de performer des miracles venaient “de Dieu”. Ils ne pouvaient renier le pouvoir Ă©vident de Dieu dans les miracles qu’Il performait. Mais ils Le ressentaient encore. Lors de diffĂ©rentes occasions, ils L’appelĂšrent un blasphĂ©mateur, un alcoolique, un hĂ©rĂ©tique, un rĂ©voltĂ©, un bĂątard, un ignorant, un possĂ©dĂ© du dĂ©mon, un faux prophĂšte et ils Le crucifiĂšrent!

Les Romains installaient habituellement les Pharisiens en des positions de direction sous leur autoritĂ© d’occupation. Cela donnait aux Pharisiens d’importants statuts et faisait en sorte que la vie Ă©tait gĂ©nĂ©rallement meilleure pour eux que pour la multitude admirant ce que Christ enseignait, guĂ©rissait, exorcisait les dĂ©mons et performait d’autres miracles.

Comme les Pharisiens, plusieurs aujourd’hui voient la pure vĂ©ritĂ© de la Bible, mais, ils choisissent de l’ignorer pour pouvoir tenir à leurs propres traditions, idĂ©es, et statuts! Les Pharisiens se sentaient en danger par le potentiel de perte immĂ©diate de pouvoir personnel envers ce nouveau royaume. C’est pourquoi Christ leur parla si clairement, directement et fortement lorsqu’Il dit: “Si un homme ne naĂźt de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu”.

Quand, Jésus, fut-Il né de nouveau?

En dĂ©pit de la claretĂ© de ces versets, il y a ceux qui les contestent encore. Ils rejettent la signification Ă©vidente que l’expĂ©rience “nĂ© de nouveau” survient à rĂ©surrection, dĂ©clarant que sur le moment “d’accepter JĂ©sus”, la personne peut “voir le royaume” par les yeux de son esprit. En plus d’ignorer que le royaume doit ĂȘtre “entrĂ©â€ aussi bien, cette conclusion les laisse avec un autre sĂ©rieux dilemme.

Si Christ n’était pas nĂ© de nouveau lorsqu’Il Ă©tait: “nĂ© d’entre les morts”, alors, quand aurait-Il pu expĂ©rimenter cela? Rappelez-vous, presque tous les soi-disant ChrĂ©tiens croient qu’ils sont nĂ©s de nouveau lors de la “conversion”.

Quand le Christ a-t-Il expĂ©rimentĂ© la conversion? Quand s’est-Il acceptĂ© Lui-mĂȘme? Personne ne peut expliquer cela!

Puisque Christ avait le Saint Esprit depuis l’engendrement dans le sein de Marie, quand fut-Il “converti”? Comprenez! La Bible enseigne clairement que la Saint Esprit est donnĂ© à la conversion (Actes 2:38). Mais, Christ avait l’Esprit de Dieu dĂšs la conception. Quelqu’un suggĂšrerait-il que Christ pouvait “voir le royaume de Dieu” lorsqu’Il n’était qu’un embryon à l’intĂ©rieur de Sa mĂšre? Est-ce que Christ “donna Son coeur au Seigneur (à Lui-mĂȘme)” lorsqu’Il n’était qu’un embryon dans le sein de Sa mĂšre?

Ces questions de savoir quand Christ fut nĂ© de nouveau prennent une importante signification pour une autre raison. Les vrais ChrĂ©tiens copient Christ. L’apĂŽtre Pierre a Ă©crit: “Christ...vous laissant un exemple, afin que vous suiviez Ses traces” (I Pierre 2: 21).

C’est impossible pour les ChrĂ©tiens de suivre l’exemple de Christ de renaissance à la conversion parce qu’Il n’a jamais Ă©tĂ© converti dans le sens humain. Il avait le Saint Esprit du moment que Son existence physique commença.

Nous avons appris un autre point important au sujet de naĂźtre de nouveau qui s’applique ici. Rappelez-vous, Christ dit: “...ce qui est nĂ© de l’Esprit est esprit.” (Rom. 3:6). Ce passage, renforce tous les versets citĂ©s plus haut au sujet de Christ Ă©tant nĂ© d’entre les morts. AprĂšs Sa RĂ©surrection et Son retour aux cieux, JĂ©sus Ă©tait composĂ© d’Esprit, Il Ă©tait comme le vent.

Avant de continuer, vous devez comprendre cela! L’exemple que Christ Ă©tablit, et que les ChrĂ©tiens doivent suivre, est qu’Il fut nĂ© (encore) d’entre les morts, pas à la conversion. Comme Christ, nous serons aussi composes d’esprit, et nous serons comme le vent.

L’annonce prophĂ©tique de Christ

Avant de plonger en profondeur dans la vĂ©ritĂ© du moment exact que quelqu’un est nĂ© de nouveau, un peu d’histoire me semble nĂ©cessaire comme fondation pour rĂ©ellement comprendre tout l’ensemble de cette doctrine.

Là, oĂč Il allait, Christ annonçait continuellement le royaume de Dieu. C’était le sujet de la plupart de Ses paraboles. Comme un journaliste à l’avance sur son temps, Christ vint annoncer un changement total dans la maniĂšre que le monde serait gouvernĂ© à Son Retour, à l’établissement du royaume de Dieu. Avec ce changement viendrait une paix mondiale sans prĂ©cĂ©dent, de bonheur et de prospĂ©ritĂ©.

Le prophĂšte Malachie parla d’un Messager à venir: “Voici, J’enverrai Mon messager [Jean le Baptiste]; Il prĂ©parera le chemin devant Moi. Et soudain entrera dans Son temple le Seigneur [le Messie] que vous cherchez; et le Messager [JĂ©sus] de l’alliance que vous dĂ©sirez, voici, Il vient” (Mal. 3:1).

Christ vint comme un Messager. Et lorsqu’Il commanda à Ses douze apĂŽtres d’aller prĂȘcher, la seule instruction qu’Il leur donna Ă©tait de prĂȘcher au sujet du royaume de Dieu (Luc 9: 1-2). Lorsqu’Il envoya plus tard Ses soixante-dix disciples (Luc 10:1), Il leur a aussi commandĂ© de prĂȘcher le royaume (verset 9).

Les termes “royaume” et “royaume de Dieu” sont trouvĂ©s à travers tout le Nouveau Testament. Encore, c’est absolument Ă©tonnant la maniĂšre que presque tous les gens aient perdu la connaissance et la vĂ©ritable signification à ce qu’ils se rĂ©fĂšrent, ou prennent pour acquis! Comme la vĂ©ritĂ© au sujet d’ĂȘtre nĂ© de nouveau, cette comprĂ©hension a Ă©tĂ© supprimĂ©e pour 2,000 ans!

Quel EST le véritable évangile?

Le mot “gospel (Ă©vangile)” est un vieux (ancien) mot Anglais signifiant “God spell (Dieu-bĂ©nĂ©diction)” ou bonne nouvelle. Le mot “royaume” est aussi un ancien terme Anglais qui signifie simplement gouvernement. En d’autres mots, Christ prĂȘcha “la bonne nouvelle du gouvernement de Dieu.” La paix mondiale, le bonheur et la prospĂ©ritĂ© pour tous, sera/est certainement une bonne nouvelle pour l’humanitĂ©, qui ne les ont pas connus pour 6,000 ans!

JĂ©sus vint disant: “...Repentez-vous et croyez à bonne nouvelle” (Marc 1:15). Mais, quel est le vĂ©ritable Ă©vangile? La vĂ©ritĂ© de l’évangile est maintenant cachĂ©e à la vaste majoritĂ© des soi-disant ChrĂ©tiens. Depuis le premier siĂšcle, cela a Ă©tĂ© une conspiration pour sĂ©duire les soi-disant ChrĂ©tiens au sujet de la signification de l’évangile. MĂȘme si elle est choquante, cette dĂ©claration est vraie!

La majoritĂ© croit que l’évangile est au sujet de la personne de Christ. Certainement, Il est un important sujet, mais Christ n’est pas l’évangile. La Bible montre que JĂ©sus est prĂȘchĂ© en conjonction avec l’évangile. Bien sĂ»r, Son rĂŽle est extrĂȘmement important. Mais encore, Il n’est pas l’évangile!

Notez le rĂ©cit de Marc encore: “AprĂšs que Jean [Le premier messager de Malachie 3:1] eut Ă©tĂ© livrĂ©, JĂ©sus alla dans la GalilĂ©e, prĂȘchant l’évangile de Dieu” (Marc 1:14). C’est l’évangile que JĂ©sus prĂȘcha, disant: “Le temps est accompli, et le royaume de Dieu est proche. Repentez-vous, et croyez à la bonne nouvelle” (verset 15). Quelle bonne nouvelle, ou Ă©vangile? Celle du “royaume de Dieu”. Le verset 1 fait rĂ©fĂ©rence à ce message: “Commencement de l’évangile de JĂ©sus Christ”. L’évangile de Christ au sujet du royaume de Dieu, pas quelque chose d’autre! La personne qui veut ĂȘtre sauvĂ©, doit croire cet Ă©vangile, pas des contre façons ou des imitations mĂ©diocres.

Ce n’est pas surprenant que Christ rĂ©pondit à NicodĂšme comme Il le fit.

Tout ce que Christ dit et enseigna, Il le relia au royaume de Dieu!

Le royaume de Dieu expliqué

Nous avons vu que les ChrĂ©tiens seront nĂ©s de nouveau afin qu’ils puissent “voir”, “hĂ©riter” (I Cor. 15: 50), le royaume de Dieu. C’est maintenant clair.

Mais, qu’est-ce que le royaume de Dieu? Le terme n’a aucune signification s’il ne peut ĂȘtre compris. Si les ChrĂ©tiens l’hĂ©ritent, ils devraient savoir exactement ce qu’ils vont hĂ©riter.

Rendons cela, impossible à mal comprendre, ou comprendre erronĂ©ment. Dans cette vie, les gens sont nĂ©s dans: (1) Une famille humaine; et (2) n’importe lequel des nombreux royaumes humains terrestres (ou gouvernements). Un royaume est compris d’une nation (c’est une famille Ă©largie) de gens sous un gouvernement qui rĂšgne sur cette nation.

C’est la mĂȘme chose avec Dieu. À la rĂ©surrection, les humains naĂźtront dans: (1) La FAMILLE de Dieu, qui est aussi (2) le Royaume de Dieu. Ces deux termes sont essentiellement les mĂȘmes. Le parallĂšle est parfaitement clair lorsque l’on compare le modĂšle humain physique au modĂšle divin spirituel.

Dieu a un trĂŽne au ciel, duquel Il rĂšgne sur Son royaume (ÉsaĂŻe 66:1; Apoc. 3:21). Il rĂšgne littĂ©rallement, sur tout l’univers avec Christ. Lorsque les ChrĂ©tiens naĂźtront de nouveau, ils entreront dans ce royaume, dans la famille rĂ©gnante et gouvernante de Dieu!

Commencez-vous à voir le grandiose but de Dieu pour votre vie, votre hĂ©ritage? (Prenez le temps de lire notre brochure gratuite: Qu’est-ce que le Royaume de Dieu?

Daniel avait compris

Le prophĂšte Daniel avait compris que le royaume de Dieu incluait un gouvernement littĂ©ral qui rĂšgnerait un jour sur de vraies personnes et de vraies nations sur terre. Il n’avait aucune illusion que ce n’était qu’une “idĂ©e sentimentale” ou une “chaude Ă©motion dans le cƓur des hommes”. Par une sĂ©rie de rĂȘves et de visions (Dan. 1:17), Dieu l’employa pour expliquer avec de nombreux dĂ©tails une comprĂ©hension spĂ©ciale le moment et la maniĂšre que Son royaume viendrait sur terre.

Tout ce qui a Ă©tĂ© montrĂ© à Daniel devait ĂȘtre “...scellĂ©es jusqu’au temps de la fin” (Dan. 12:9). Nous sommes maintenant dans les temps de la fin. Il y a plusieurs preuves de cela. Son message est pour nous aujourd’hui! Daniel rapporta de grosses nouvelles, Ă©normes, qui vous affecteront dans votre vie! Il comprit et prĂȘcha le mĂȘme Ă©vangile que le Christ prĂȘcha, et il est vital que nous comprenions ce qu’il a dit! (Lisez notre brochure gratuite: Sommes-nous dans les derniers jours? Pour mieux comprendre comment la prophĂ©tie de Daniel fut Ă©crite pour ĂȘtre comprise à notre Ă©poque.)

Lisez soigneusement Daniel 2:28-44. Cette étonnante prophétie détaillée révÚle plusieurs choses au sujet du plan de Dieu pour restaurer Son gouvernement sur la terre, incluant la suite des évÚnements qui surviendront.

Les premiers versets dĂ©crivent l’image d’une statue reprĂ©sentant un homme gĂ©ant. Les versets 31-33 de Daniel 2 dĂ©clarent: “La tĂȘte de cette statue Ă©tait d’or pur; sa poitrine et ses bras Ă©taient d’argent; son ventre et ses cuisses Ă©taient d’airain; ses jambes de fer; ses pieds en partie de fer et en partie d’argile”. Cet homme est construit de quatre parties distinctes. Les versets 34-35 dĂ©crivent une grande pierre “surnaturelle”: “...mais la pierre qui avait frappĂ© la statue devint une grande montagne, et remplit toute la terre”. Notez le verset 34 qui dĂ©clare que cette pierre “se dĂ©tacha sans le secours d’aucune main” parce que c’était Dieu qui l’avait crĂ©e, formĂ©e, non les hommes, Il l’avait dĂ©tachĂ©e (jetĂ©e).

La “pierre” brisa l’image de l’homme gĂ©ant en morceaux et l’éparpilla, ensuite, la remplaça, et Ă©ventuellement, remplit toute la terre. Cela ne peut seulement qu’ĂȘtre le gouvernement de Dieu venant sur terre. En effet, Daniel annonça le mĂȘme Ă©vangile du royaume de Dieu.

Ces mĂȘmes versets montrent une succession d’empires mondiaux dĂ©crits par diffĂ©rents mĂ©taux, desquels l’image du gĂ©ant (la statue) Ă©tait faite. Ces empires Ă©taient littĂ©ralement des royaumes: PremiĂšrement, l’Empire ChaldĂ©en-Babylonien d’or, deuxiĂšmement, l’Empire MĂ©do-Persien d’argent, troisiĂšmement, l’Empire GrĂ©co-MacĂ©donien d’airain, et quatriĂšmement, l’Empire Romain de fer et d’argile mĂ©langĂ©. Le message de l’histoire de l’humanitĂ© est que ces quatre royaumes, qui avaient Ă©tĂ© de vastes rĂ©gions gouvernĂ©es, est que le quatriĂšme royaume dirigera en grande partie le monde jusqu’à ce que le royaume de Dieu soit finalement Ă©tabli.

Les saints entrent (entreront) dans le royaume

Daniel a beaucoup Ă©crit au sujet du royaume de Dieu, et le rĂŽle des saints qui y seront, offrant en mĂȘme temps une description du moment exact lorsque les ChrĂ©tiens seront nĂ©s de nouveau.

Daniel 7:13, parle de Christ venant sur les “nuĂ©es des cieux”. Avant Son Retour, Dieu Lui remet officiellement l’autoritĂ© de rĂ©gner sur le monde. Le verset suivant dĂ©clare: “On Lui donna la domination, la gloire et le rĂšgne; et tous les peuples, les nations, et les hommes de toutes langues Le servirent. Sa dominion est une dominion Ă©ternelle qui ne passera point, et Son rĂšgne ne sera jamais dĂ©truit” (verset 14).

Lors de cet Ă©vĂšnement bouleversant qui surviendra sur cette terre, Christ est prophĂ©tisĂ© venir comme brillant comme un Ă©clair partant de l’est, allant vers l’ouest (Matt. 24:27). Jean a Ă©crit sur cet Ă©vĂšnement: “Le royaume (incluant tous les royaumes des hommes) du monde (de Satan) est remis à notre Seigneur et à Son Christ; et Il rĂ©gnera aux siĂšcles des siĂšcles” (Apoc. 11:15).

Dieu a un plan pour gĂ©rer tous les peuples et toutes les nations. Christ ne rĂšgnera pas seul la terre. Les gouvernements des hommes requiĂšrent les efforts de plusieurs qui assistent un leader. Le gouvernement de Dieu est semblable, mais Il est suprĂȘme.

Plusieurs versets de Daniel 7 sont importants et cruciaux à comprendre. Rappelez-vous que le royaume de Dieu est prĂ©dit de remplacer les quatre royaumes mondiaux du chapitre 2 dont nous avons discutĂ© prĂ©cĂ©demment: “Ces quatre grands animaux, ce sont quatre rois qui s’élĂšveront de la terre; mais les Saints du TrĂšs-Haut recevront le royaume, et ils possĂ©deront le royaume Ă©ternellement, d’éternitĂ© en Ă©ternitĂ©â€ (Dan. 7:17-18).

C’est cela! L’ultime appel des ChrĂ©tiens est de joindre Christ et de partager la gĂ©rance dans le royaume de Dieu sur toutes les nations et les peuples. RĂ©ellement, Christ est le “roi des rois et le seigneur des seigneurs.” Cela inclut quiconque qui accepte les termes de Dieu pour entrer dans Son royaume.

Les versets 19-20 de Daniel 7 illustrent plus sur ce qui arrivera lorsque les saints retourneront avec Christ. Leur premiĂšre responsabilitĂ© sera de remplacer la “quatriĂšme bĂȘte”, qui rĂšgne avec l’assistance d’une “petite corne”. Cette petite corne reprĂ©sente un royaume religieux et est reprĂ©sentĂ© par la femme qui chevauche la bĂȘte d’Apocalypse 17. Ce royaume religieux (situĂ© à Rome) a rĂ©gnĂ© sur toutes les rĂ©surrections prĂ©cĂ©dentes ou reprises, du Saint Empire Romain.

Notez: “Je vis cette corne faire la guerre aux saints [l’oeuvre de la prostituĂ©e Babylonienne d’Apocalypse 17:5-6], et l’emporter sur eux, jusqu’au moment oĂč l’Ancien des Jours vint donner droit aux Saints du TrĂšs-Haut, et le temps arriva oĂč les saints furent en possession du royaume” (Dan. 7:21-22).

Finalement, le verset 27 confirme le merveilleux potentiel qui attend tous les vrais Saints de Dieu: “Le rĂšgne, la domination, et la grandeur de tous les royaumes qui sont sous les cieux, seront donnĂ©s au peuple des Saints du TrĂšs-Haut. Son rĂšgne est un rĂšgne Ă©ternel, et tous les dominateurs le serviront et Lui obĂ©iront”.

Qu’est-ce qui serait plus clair? Ce n’est pas surprenant que Christ ait dĂ©clarĂ©: “À celui qui vaincra, et qui gardera jusqu’à la fin Mes oeuvres, Je donnerai autoritĂ© sur les nations. Il les paĂźtra avec une verge de fer, comme on brise les vases d’argile, ainsi que Moi-mĂȘme J’en ai reçu le pouvoir de Mon PĂšre” (Apoc. 2:26-27), et Il ajouta: “Celui qui vaincra, Je le ferai asseoir avec Moi sur Mon trĂŽne
” (Apoc. 3:21).

Les mots: “sur Mon trĂŽne” sont employĂ©s parce que compris que Son trĂŽne est (et sera) sur la terre, contrairement à celui du PĂšre, qui se trouve au ciel. Luc 1:32 montre que Christ s’assiĂ©ra à JĂ©rusalem sur le trĂŽne de David. Voir aussi: Apocalypse 5:10; 20:4; Matthieu 5:5; Psaumes 25:12-13; 37:11, etc. Il n’y a aucun doute que lorsque Christ retournera, les saints rĂšgneront avec Lui!

Le gouvernement de Dieu régnait sur la terre

GenĂšse 1:1 dĂ©clare: “Au commencement, Dieu crĂ©a les cieux et la terre”. Le livre de Job dĂ©crit le temps lorsque Dieu crĂ©a le monde. Dieu demanda à Job une sĂ©rie de questions: “OĂč Ă©tais-tu lorsque Je fondais la terre? Dis-le, si tu as de l’intelligence. Qui en a fixĂ© les dimensions, le sais-tu? Ou qui a Ă©tendue sur elle le cordeau?
 Alors que les Ă©toiles du matin chantaient en chants d’allĂ©gresse, et que tous les fils de Dieu poussaient des cris de joie?” (Job 38: 4-5, 7).

Ces â€œĂ©toiles” Ă©taient des anges (Apoc. 1:20; 12:4) et ils sont dĂ©crits comme Ă©tant des “fils de Dieu.” Les Ă©toiles littĂ©rales du ciel ne chantent pas. Notez que c’est Ă©crit: “tous” “criaient” et “chantaient”. Job rĂ©vĂšle que la terre fut crĂ©Ă©e dans une condition merveilleuse et belle, avec les anges qui chantaient et criaient de joie. Lucifer et ses anges ne s’étaient pas encore rebellĂ©s au moment de la crĂ©ation de GenĂšse 1:1.

Le verset de GenĂšse 1:2 n’est pas bien traduit, et il ne reflĂšte pas la signification originale de l’HĂ©breu. La version de The King James Version de la Bible dĂ©clare: “And the earth was without form, and void”, et la version Louis Second dĂ©clare: “La terre Ă©tait informe et vide”, trois mots clĂ©s HĂ©breux ne sont pas traduits proprement ici, obscurcissant par consĂ©quent et cachant actuellement, la vraie signification du verset.

Le mot traduit par â€œĂ©tait” est hayah. Dans GenĂšse 2:7, ce mot est correctement traduit “devint/became,” et dans GenĂšse 9:15, “deviendront/shall become”.

Les mots pour “without form, and void/informe et vide” sont tohu et bohu. Correctement traduits, ils signifient “chaotique, en confusion, perdu et vide”. En rĂ©sumĂ©, nous devrions lire un terre parfaitement crĂ©Ă©e (Gen. 1:1) qui “devint chaotique et en confusion” (verset 2).

En effet, ÉsaĂŻe 45:18 montre comment Dieu n’a pas crĂ©Ă© la terre: “Car ainsi parle l’Éternel, le CrĂ©ateur des cieux, le seul Dieu, qui a formĂ© le terre, qui l’a faite et qui l’a affermie, qui l’a crĂ©Ă©e pour qu’elle ne fĂ»t pas dĂ©serte [tohu signifie chaotique ou vide], qui l’a formĂ©e pour qu’elle fĂ»t habitĂ©e”. La terre devint chaotique aprĂšs qu’Il l’eĂ»t crĂ©Ă©e, entre les Ă©vĂšnements de GenĂšse 1:1 et 1:2. Le deuxiĂšme verset dĂ©crit la re-crĂ©ation de la terre il y a 6,000 ans. Le verset 1 dĂ©crit la crĂ©ation originale de tout l’univers, estimĂ©e à environ 17 milliards d’annĂ©es selon les scientifiques.

Nous savons ce qui est arrivĂ©. Mais, comment est-ce arrivĂ©? Comment est-ce que la planĂšte terre passa de belle et merveilleuse et parfaite en beautĂ© à la crĂ©ation à un Ă©tat chaotique, confus, perdu et vide? Puisque Dieu n’est pas l’auteur de la confusion (I Cor. 14:33), nous savons qu’Il ne l’a pas dĂ©truite. Alors qui ou quoi causa tout cela?

Le Psaume 104:30 dĂ©clare que Dieu “
Tu renouvelles la face de la terre”. Durant la semaine de la crĂ©ation, Dieu renouvela une terre blessĂ©e, endommagĂ©e, et recouverte entiĂšrement d’eau (Gen. 1:2).

Cette destruction fut causĂ©e par le diable, qui, enflĂ© d’orgueil, chercha à remplacer Dieu. La dĂ©vastation physique en fut le rĂ©sultat.

Les versets 19-21 d’Actes 3 rĂ©vĂšlent que le Retour de Christ amĂšnera la “restitution [la restauration, le rĂ©tablissement] de toutes choses.” Mais, Satan est encore le dieu de ce monde (II Cor. 4:4), et continuerait de l’ĂȘtre, si Christ n’e s’était pas qualifiĂ© pour le remplacer.

Christ vainquit et se qualifia pour remplacer Satan

Satan dĂ©montra qu’il ne pouvait ĂȘtre gouvernĂ© par Dieu. Ainsi, un successeur devait se qualifier pour le remplacer, parce que le gouvernement de Satan Ă©tait encore sur la terre.

Presqu’immĂ©diatement aprĂšs que Christ fut baptisĂ© par Jean le Baptiste (Marc 1:9-11), il survint une bataille extraordinaire, entre Christ et Satan.

RĂ©ussir à rĂ©sister à la tentation du diable, fut la clĂ© pour Christ pour vaincre le pĂ©chĂ© et pour se qualifier pour remplacer et enlever le diable à l’établissement du royaume de Dieu. Matthieu 4 rĂ©vĂšle l’histoire: “Alors JĂ©sus fut emmenĂ© par l’Esprit dans le dĂ©sert, pour ĂȘtre tentĂ© par le diable” (verset 1). Par la tentation, la convoitise, le diable essaya à trois reprises de tenter Christ, de diffĂ©rentes maniĂšres, pour briser la volontĂ© de Christ.

Notez qu’aprĂšs avoir Ă©tĂ© offert tous les royaumes de ce monde, par Satan, Christ le rejeta (verset 10), et lui ordonna de partir. La tentation se termina et le diable se retira. Christ avait rĂ©sistĂ© avec succĂšs, et Il s’était qualifiĂ©!

Christ passa un véritable test! Il vainquit le monde, Sa chair et les tentations du diable en vainquant le péché et en se qualifiant pour payer pour les péchés du monde.

Le but de Dieu doit ĂȘtre complĂ©tĂ© avant que le royaume ne soit rĂ©tablit

MĂȘme si Christ s’est qualifiĂ© pour remplacer Satan il y a presque 2,000 ans, il y a plusieurs raisons pour le long dĂ©lai de l’établissement du royaume de Dieu.

Le plan de Dieu englobe 7,000 ans. TrĂšs peu de personnes comprennent cela. De nombreux versets dĂ©crivent le rĂšgne de 1000 ans de Christ, qui commencera à Son Retour avec les saints (Apoc. 20:4-6). Quelques unes de plus comprennent au moins cela, mais ils/elles ne connaissent rien du fait que Dieu a allouĂ© 6,000 ans, ou six jours de mille ans d’une “semaine de sept jours”, pour le rĂšgne de l’homme, avant le “septiĂšme jour” de mille ans. Le sixiĂšme “jour” est sur le point de se terminer. Satan sera bientĂŽt liĂ© (Apoc. 20:2).

L’homme fut donnĂ© 6,000 ans pour essayer ses propres voies, gouvernements, religions, philosophies, systĂšmes de valeurs, formes d’éducation et mĂ©thodes de rĂ©soudre les plus gros problĂšmes de ce monde. Sous la direction de Satan, il a pratiquĂ© la voie du pĂ©chĂ©, de la dĂ©sobĂ©issance aux commandements de Dieu, pendant tout ce temps. Et puis, il a essayĂ© de traiter tous les effets au lieu de traiter les causes, la cause rĂ©elle Ă©tait/est de briser les lois spirituelles de Dieu. Dieu permet à l’humanitĂ© d’apprendre d’amĂšres leçons. La vaste majoritĂ©, qui n’a jamais connu la prĂ©cieuse vĂ©ritĂ© de Dieu, va apprendre que ses propres voies, et ses solutions aux problĂšmes, ne fonctionnent pas!

Ayant conquis le pĂ©chĂ©, Christ se qualifia pour remplacer (Matt. 4:1-11; Luc 4:1-13) le “dieu de ce monde”. Il s’assure que le diable ne pourra plus bientĂŽt sĂ©duire (Apoc. 12:9) et confondre l’humanitĂ© (I Cor. 14:33). N’ayant pas encore Ă©tĂ© liĂ©, Satan fait tout en son pouvoir pour contrecarrer le plan de Dieu. Ses ministres sĂ©ducteurs (II Cor. 11:13-15) enseignent, en effet, que Dieu a faillit en sauvant le monde. Mais, seulement par et avec la permission de Dieu, que Satan dĂ©tient les reines sur ce “prĂ©sent monde mĂ©chant” (Gal. 1:4; I Jean 5:19). Reconnaissez que Dieu n’est pas en train de perdre ou de gagner une sorte de “bataille ou de lutte” cosmique sur laquelle Il a dĂ©jà le plein contrĂŽle. Il sait exactement ce qu’Il fait, et la beautĂ© de Son plan peut ĂȘtre connue. Aucun vrai Dieu ne condamnerait jamais l’humanitĂ© sans offrir le salut à tous!

Il y a d’autres raisons pour le dĂ©lai du Retour de Christ. Il devait premiĂšrement appeler et entrainer les disciples originaux pour devenir des apĂŽtres, pour faire partie de la fondation de l’Église (Éph. 2:20), et pour apporter la bonne nouvelle au monde. Ensuite, à travers la pĂ©riode du Nouveau Testament, Il devait entrainer et structurer une Ă©quipe administrative pour rĂ©gner avec Lui.

Christ n’a pas Ă©tabli Son royaume immĂ©diatement, parce qu’Il devait monter au ciel pour devenir Souverain Sacrificateur de ceux que Dieu appelle. Les ChrĂ©tiens sont rĂ©conciliĂ©s avec Dieu par la mort de Christ, mais ils sont sauvĂ©s par Sa vie (Rom. 5:10), Sa rĂ©surrection. Aussi, lorsqu’Il Ă©tait humain, Christ ne pouvait Lui-mĂȘme, s’installer sur le trĂŽne de Satan, comme remplaçant. Daniel a montrĂ© que Christ devait retourner au ciel (voir aussi Luc 19) pour ĂȘtre couronnĂ© avec puissance et gloire avant de retourner.

Le maitre sĂ©ducteur a inspirĂ© plusieurs fausses religions et a contrefait la vĂ©ritĂ© de diffĂ©rentes maniĂšres. Le fruit de ses efforts sont visible partout. Mais un “repos de Sabbat” de 1000 ans vient bientĂŽt. L’homme sera alors forcĂ© de se reposer du pĂ©chĂ© et de se reposer des sĂ©ductions sans fin de Satan.

Marc 2:28 dĂ©clare: “
de sorte que le Fils de l’homme est MaĂźtre mĂȘme du Sabbat”. Lorsque le MaĂźtre du Sabbat, JĂ©sus Christ, viendra lier Satan, son rĂšgne se terminera et le monde se reposera du pĂ©chĂ©. Alors, les saints composĂ©s de l’Esprit, nĂ©s de Dieu, rĂšgneront.

Ce n’est pas surprenant que Satan ait sĂ©duit le monde au sujet des saints Ă©tant “nĂ©s d’entre les morts”. Il sait que leur ordre des prioritĂ©s sera de le lier et de le remplacer!

La famille régnante de Dieu est le royaume

Les royaumes physiques ont des gens, et des gouvernements sur eux. Dieu n’est pas diffĂ©rent. Jean 4:24 dĂ©clare que: “Dieu est un Esprit”. Sous le PĂšre, Christ conduit Son royaume, composĂ© d’ĂȘtres spirituels. À Son retour, Christ, comme membre de la Famille de Dieu, aura plusieurs jeunes “frĂšres et soeurs” (les “nombreux frĂšres” de Romains 8:29) qui se seront qualifiĂ©s pour rĂ©gner avec Lui.

Il y a le royaume végétal, le royaume animal, le royaume des humains et le royaume angélique. Il y a aussi le royaume de Dieu.

GenĂšse 1:26 dĂ©clare: “Puis Dieu dit: Faisons l’homme à Notre image, selon Notre ressemblance”. Lorsqu’Il fait rĂ©fĂ©rence à Eux-mĂȘmes, Celui qui parle, dit: “Nous”, “Notre”. Le mot HĂ©breu ici pour Dieu est Elohim. C’est un nom ou un terme unipluriel, comme groupe, team, comitĂ© ou famille. Tous ces termes reprĂ©sentent une entitĂ©, comprise de plusieurs membres ou personnes.

ConsĂ©quemment, la Bible enseigne qu’il y a un Dieu, composĂ© de deux Personnes, le PĂšre et le Fils, avec plusieurs autres qui seront ajoutĂ©s plus tard. La premiĂšre fois que Dieu ajoutera des fils à Sa Famille est lorsque le royaume de Christ sera Ă©tabli.

À ce moment-là, “...conduire à la gloire beaucoup de fils”
 le “Prince de leur salut” (HĂ©b. 2:10). Le verset 11 ajoute que Christ “...n’a pas honte de les appeler frĂšres”. Christ est appelĂ© “premier-nĂ©â€ parmi ces frĂšres.

Avez-vous saisi cela? Le but d’un vrai ChrĂ©tien est de naĂźtre dans le royaume (le gouvernement) de Dieu, comme un ĂȘtre spirituel pour rĂ©gner sous Christ. Qu’est-ce qui serait plus merveilleux? Plus glorieux? Pour un ChrĂ©tien à espĂ©rer?

À travers Son ministĂšre, lorsque Christ enseigna au sujet du royaume, Il enseignait au sujet de la Famille de Dieu, et comment les humains peuvent y entrer en Ă©tant nĂ©s de nouveau.

La chair et le sang ne peuvent y entrer

La Bible enseigne que le royaume de Dieu rĂšgnera sur tous les peuples et les nations de la terre. Les nations ne font pas parti actuellement de ce royaume, pas plus que les citoyens de tout pays ne font parti du gouvernement qui rĂšgne sur eux. Une personne doit entrer dans le royaume pour en faire parti. C’est aussi distinct de ceux qui sont gouvernĂ©s par ce gouvernement, qui actuellement, sont dans le royaume?

Rappelez-vous la dĂ©claration de Paul: “Ce que je dis frĂšres, c’est que la chair et le sang ne peuvent hĂ©riter le royaume de Dieu; et que la corruption n’hĂ©rite pas l’incorruptibilitĂ©. Voici, je vous dis un mystĂšre
” (I Cor. 15:50-51).

C’est un mystĂšre pour presque tout le monde, que la chair et le sang des ĂȘtres humains ne peuvent pas entrer dans le royaume de Dieu. Seulement à la rĂ©surrection, les gens (les vrais ChrĂ©tiens) changeront (naĂźtront de nouveau) de la chair à l’esprit. Seulement alors, ceux qui Ă©taient engendrĂ©s de Dieu, seront nĂ©s de nouveau. Si nous croyons seulement à toute la vĂ©ritĂ© de la Bible, le royaume de Dieu ne peut inclure la chair et le sang des gens!

Mais, quand, exactement, la transformation de la composition physique à celle spirituelle survient-elle?

Le verset 51 continue dans le verset 52 et donne la rĂ©ponse: “...nous ne mourrons pas tous, mais tous nous serons changĂ©s, en un instant, en un clin d’Ɠil, à la derniĂšre trompette. La trompette sonnera, et les morts ressusciteront incorruptible, et nous, nous serons changĂ©s”. Mais, changĂ© en quoi?

Au verset 47, Paul donna auparavant des explications claires: “Le premier homme, tirĂ© de la terre, est terrestre, [un humain, physique]; le second homme est du ciel [un Être Spirituel Divin].” Le verset 49 continue: “Et de mĂȘme que nous avons portĂ© l’image du terrestre, nous porterons [dans le futur, à la rĂ©surrection] aussi l’image du cĂ©leste”. Le verset 53 dĂ©clare: “Car il faut que ce corps corruptible [la chair est certainement corruptible] revĂȘte l’incorruptibilitĂ© [ceux nĂ©s de Dieu sont esprits], et que ce corps mortel revĂȘte l’immortalitĂ©â€. C’est à ce point que la chair est changĂ©e en esprit!

GenĂšse 2:7 dĂ©clare: “L’Éternel Dieu forma l’homme de la poussiĂšre de la terre”. Les ĂȘtres humains sont composĂ©s de chair, de la poussiĂšre. Dieu changera leur chair en esprit à la rĂ©surrection. Ceux qui entrent dans le royaume doivent ĂȘtre composĂ©s d’esprit.

Examinons cela en profondeur. Matthieu 22:30 dĂ©clare: “Car, à la rĂ©surrection, les hommes ne prendront point de femmes, ni les femmes de maris, mais ils seront comme les anges de Dieu”.

HĂ©breux 1:7 montre que les anges sont faits d’esprit. Il est important de comprendre ce que sera notre composition lors de la rĂ©surrection. Mais, ne mĂ©comprenez pas, ni ne pensez pas que Christ disait que les saints ressuscitĂ©s seraient des anges. Il a seulement dit qu’ils seraient “comme” les anges, desquels, ni les anges, ni les saints ressuscitĂ©s ne se marient.

C’est ce que NicodĂšme ne pouvait pas comprendre. C’était rĂ©ellement un “mystĂšre” pour lui. Christ devait lui expliquer, comme Paul devait l’expliquer aux Corinthiens, que nous serons changĂ©s à la rĂ©surrection. C’est là, que nous hĂ©riterons du royaume de Dieu, lorsque nous serons nĂ©s de nouveau. Personne ne peut “voir” ou “entrer dans” le royaume jusqu’à ce que Christ ne retourne et ne l’établisse.

Cherchant l’immortalitĂ©, un corps spirituel

Avant de continuer, nous avons besoin d’examiner l’immortalitĂ© d’un point de vue diffĂ©rent. Comprenez! La doctrine de “l’ñme immortelle” dĂ©clare que tout le monde possĂšde dĂ©jà l’immortalitĂ©. Mais que penser du verset Faisant rĂ©fĂ©rence à Dieu et à JĂ©sus Christ? Notez: “...qui seul possĂšde l’immortalitĂ©, qui habite une lumiĂšre inaccessible, que nul homme n’a vu ni ne peut voir, à qui appartiennent l’honneur et la puissance Ă©ternelle” (I Tim. 6:16).

Si Dieu et Christ sont les “seuls” qui ont l’immortalitĂ©, cela ne laisse aucune place pour ceux qui possĂšdent des Ăąmes immortelles. Les gens ne naissent pas avec des Ăąmes immortelles (Gen. 2:7; ÉzĂ©ch. 18:4, 20; Matt. 10:28).

Romains 2:7 la perspective de Dieu sur l’immortalitĂ©. Notez cette instruction aux soi-disant ChrĂ©tiens: “
rĂ©servant la vie Ă©ternelle à ceux qui
 cherchent l’honneur, la gloire et l’immortalitĂ©â€. Si les gens possĂšdent dĂ©jà l’immortalitĂ©, Dieu ne leur dirait pas de la chercher. Paul n’aurait pas dit aux Corinthiens que leur “[corps] mortel doit revĂȘte l’immortalitĂ©â€ (I Cor. 15:53-54) à la rĂ©surrection.

Les ĂȘtres humains n’ont pas la vie Ă©ternelle inhĂ©rente en eux. Puisque vous n’ĂȘtes pas immortel, votre vie durera un certain moment, aprĂšs quoi, vous mourrez. Cela est absolument vrai (HĂ©b. 9:27). À moins que Dieu n’intervienne, vous n’avez aucun futur, aucun espoir, passĂ© un certain temps limitĂ© à environ 70 ou 80 ans.

ArrĂȘtez de croire les fables des hommes au sujet de l’ñme immortelle. Cette fiction n’est pas enseignĂ©e dans la Bible!

Cohéritiers, pas encore héritiers, avec Christ

Matthieu 5:5 dĂ©clare que: “...les dĂ©bonnaires [les vrais ChrĂ©tiens] car ils hĂ©riteront la terre”, et par le fait mĂȘme, “rĂšgneront avec Christ”. Mais, comment quelqu’un peut-il devenir un “hĂ©ritier avec Christ”?

Un simple verset existe qui dĂ©finit un ChrĂ©tien, mais ce n’est pas l’idĂ©e populaire enseignĂ©e dans le monde soi-disant “ChrĂ©tien”. Ce verset introduit aussi la notion d’ĂȘtre hĂ©ritier.

Le Saint Esprit de Dieu dans l’esprit de quelqu’un, en fait un ChrĂ©tien. Paul a Ă©crit: “Car tous ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu sont fils de Dieu” (Rom. 8:14). Les ChrĂ©tiens ont le saint Esprit les conduisant. Avoir l’Esprit de Dieu, est absolument essentiel pour ĂȘtre un ChrĂ©tien. Quelques versets plus tĂŽt, Paul dit: “Pour vous, vous ne vivez pas selon la chair, mais selon l’Esprit, si du moins l’Esprit de Dieu habite en vous. Si quelqu’un n’a pas l’Esprit de Christ, il ne Lui appartient pas” (verset 9)!

C’est aussi simple! Une personne a l’Esprit de Dieu, et elle est un ChrĂ©tien, ou ne l’a pas, et n’est pas un ChrĂ©tien, il ne “Lui appartient pas”. Tous ceux qui sont rĂ©ellement convertis, doivent avoir le Saint Esprit en eux.

Jusqu’ici, c’est clair. Ce qui n’est pas clair, ou mĂȘme connu, c’est ceci: “Or, si nous sommes enfants, nous sommes aussi hĂ©ritiers; hĂ©ritiers de Dieu, et cohĂ©ritiers de Christ, si toutefois nous souffrons avec Lui, afin d’ĂȘtre glorifiĂ©s avec Lui” (verset 17).

La Bible rĂ©vĂšle une connection entre les fils et les hĂ©ritiers, et ĂȘtre “glorifiĂ©s avec Lui”. Un hĂ©ritier n’a pas hĂ©ritĂ© encore ce qui lui reviendra. I Corinthiens 15:50 dĂ©clare que nous: “hĂ©riterons le royaume de Dieu”. Mais ceux qui sont appelĂ©s maintenant, durant cette vie, ce temps, sont des hĂ©ritiers, engendrĂ©s (pas encore nĂ©s), des fils. Paul expliqua: “Et si vous ĂȘtes à Christ, vous ĂȘtes donc la postĂ©ritĂ© d’Abraham, hĂ©ritiers selon la promesse
Ainsi, tu n’es plus esclave, et si tu es fils, tu es aussi hĂ©ritier par la grĂące de Dieu” (Gal. 3:29; 4:7).

Un vrai adepte de Christ et de la Bible est un hĂ©ritier avec Christ! Les hĂ©ritiers n’ont pas encore hĂ©ritĂ©. Un hĂ©ritier est celui qui hĂ©ritera plus tard ce qu’il a Ă©tĂ© promis. Nous avons vu que les ChrĂ©tiens hĂ©riteront le royaume au retour de Christ, lorsqu’ils seront changĂ©s.

Mais, que signifie cela? Ça signifie que vous devez recevoir l’Esprit de Dieu. Mais comment?

La majoritĂ© croit qu’il n’y a pas de prĂ©-requis, pas de conditions, pour ĂȘtre sauvĂ©. Ce n’est pas vrai. Les versets suivants prouvent qu’il y a trois prĂ©-conditions qui doivent ĂȘtre remplies juste pour recevoir le Saint Esprit.

Le jour que Christ Ă©tablit l’Église du Nouveau Testament, Pierre donna un puissant sermon. Il a convaincu 3,000 personnes de se faire baptiser. Avant le baptĂȘme, plusieurs demanderont à Pierre: “
que ferons-nous?” (Actes 2:37). Il instruisit: “Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisĂ© au nom de JĂ©sus Christ, pour le pardon de vos pĂ©chĂ©s; et vous recevrez le don du Saint Esprit”.

C’est le commandement explicite de Dieu de: (1) se repentir et (2) d’ĂȘtre baptisĂ©, dans cet ordre, pour recevoir le Saint Esprit! Marc 1:14-15 ajoute que Christ enseigna que la personne doit aussi (3) croire l’évangile du royaume de Dieu.

À partir du baptĂȘme, le nouveau converti est engendrĂ© et conduit par le Saint Esprit! Que veut dire le mot “engendrĂ©â€?

L’engendrement spirituel parallùle l’engendrement physique

Comme nous l’avons expliquĂ©, une personne reçoit le Saint Esprit au baptĂȘme (lors de l’imposition des mains). À ce point, le ChrĂ©tien est engendrĂ© par le PĂšre, juste comme Christ le fut dans le sein de Marie, par le PĂšre. Une fois engendrĂ©, le ChrĂ©tien revĂȘt la pensĂ©e, l’Esprit de Christ (Phil. 2:5), qui vit maintenant en lui (Gal. 2:20).

Nous pouvons comprendre l’engendrement spirituel en examinant le processus de l’engendrement humain. La vie commence lorsque le sperme du pĂšre humain s’unit avec l’ovule de la mĂšre. Dans le processus de reproduction, un Ɠuf a à ĂȘtre fertilisĂ© par une cellule, le sperme. L’Ɠuf, alors, devient “scellĂ©â€ incapable d’ĂȘtre re-fertilisĂ© par un autre sperme.

La vie humaine commence comme un embryon, il se dĂ©veloppe en un fƓtus et Ă©ventuellement, croĂźt et mature vers la naissance environ neuf mois plus tard. L’engendrement, le dĂ©veloppement et la sĂ©paration du sein sont entiĂšrement des phases sĂ©parĂ©es du processus par lequel chaque ĂȘtre humain progresse vers la naissance. Un Ɠuf fertilisĂ© n’est pas un ĂȘtre humain nĂ©. De la mĂȘme maniĂšre, un esprit humain engendrĂ© n’est pas un esprit nĂ© ou une personne, comme Christ devint aprĂšs Sa rĂ©surrection. Combien limpide!

Dieu a soigneusement crĂ©Ă© une indubitable comparaison, un parallĂšle, entre la naissance humaine et la naissance divine au moment de la rĂ©surrection. Ce qui est “nĂ© de la chair est chair”, c’est un ĂȘtre humain physique. Et ce qui est “nĂ© de l’esprit est esprit”, c’est un ĂȘtre divin composĂ© d’esprit.

Il y a un Ă©lĂ©ment de temps important aux deux dĂ©veloppements; humain et ChrĂ©tien. Les deux exigent une pĂ©riode de “gestation”! Avec les humains, le rĂŽle du pĂšre est complĂ©tĂ© à la fertilisation, mais le rĂŽle de la mĂšre continue pour neuf mois. Elle doit littĂ©rallement transporter l’enfant jusqu’à la naissance. Tous comprennent ce processus de dĂ©veloppement. Personne ne confond l’engendrement avec la naissance. Si vous doutez de cela, essayez de la dire à un activiste des droits à l’avortement. Ces gens voient la naissance comme tout, et voient l’engendrement comme n’ayant presqu’aucune signification ou importance, et reconnaissent à peine que cela fait parti du processus. De cette maniĂšre, mĂȘme ceux qui sont pour l’avortement, sĂ©duits, reconnaissent une claire distinction entre l’engendrement et la naissance.

Pourquoi alors, y en a-t-il autant qui croient ou acceptent automatiquement que Christ a jouĂ© à saute mouton avec eux au moment de la naissance spirituelle, sans gestation ni dĂ©veloppement? Personne ne parle de femmes enceintes comme ayant dĂ©jà leurs enfants!

Pourquoi les soi-disant ChrĂ©tiens ne comprennent-ils pas une telle comprĂ©hension de base? Pourquoi ne peuvent-ils pas voir le temps d’élĂ©ment critique, si essentiel au dĂ©veloppement humain, et aussi nĂ©cessaire pour le dĂ©veloppement spirituel?

Naütre de nouveau viendra par l’emploi du Saint Esprit

Maintenant, comprenez ce point! Le mĂȘme Esprit, demeurant en nous à partir du moment de la conversion, nous Ă©lĂšve (tous ceux qui sont engendrĂ©s de Dieu) à nous joindre à Dieu dans Son royaume.

Paul dĂ©crit comment l’engendrement spirituel, lorsque le Saint Esprit entre, conduit au moment de la deuxiĂšme naissance, à la composition spirituelle, lorsque quelqu’un est nĂ© de nouveau: “Et si l’Esprit de Celui qui a ressuscitĂ© JĂ©sus d’entre les morts habite en vous, Celui qui a ressuscitĂ© Christ d’entre les morts rendra aussi la vie à vos corps mortels par Son Esprit qui habite en vous” (Rom. 8:11). Le mĂȘme Esprit de Dieu en nous, nous permettra de nous rĂ©veiller dans rĂ©surrection.

Ce que Paul dit aux Corinthiens de la maniĂšre qu’ils seraient changĂ©s à la rĂ©surrection est la mĂȘme chose qu’il dit aux Romains au sujet de leurs corps physiques seraient “rendus à la vie” par l’Esprit de Dieu, qui est en eux depuis la conversion.

Un dernier point qui y est reliĂ©, doit ĂȘtre examinĂ©. Ça là un effet direct sur le moment qu’une personne est nĂ©e de nouveau. Les bĂ©bĂ©s humains ne peuvent plus ĂȘtre avortĂ©s aprĂšs ĂȘtre sortis! Cette possibilitĂ© est seulement un danger, que ce soit par accident, un meurtre dĂ©libĂ©rĂ© du fƓtus ou pour toutes autres raisons, avant la naissance.

Les fƓtus spirituels peuvent avorter

Comprenez bien! Seulement ceux avec l’Esprit de Dieu ont le potentiel pour la vie Ă©ternelle: “Et voici ce tĂ©moignage, c’est que Dieu nous a donnĂ© la vie Ă©ternelle, et que cette vie est dans Son Fils. Celui qui a le Fils a la vie; Celui qui n’a pas le Fils de Dieu n’a pas la vie” (I Jean 5:11-12).

Si quelqu’un a l’Esprit de Dieu, et qu’il nĂ©glige ou pĂȘche volontairement, oĂč le perd par nĂ©gligence, il a avortĂ©!

Dans un vĂ©ritable sens, laissez-moi rĂ©pĂ©ter, un ChrĂ©tien (tout comme un fƓtus humain) peut “faire une fausse couche, avorter”.S’il ne continue pas dans la bonne voie, s’il “ne persĂ©vĂšre pas jusqu’à la fin” (Matt. 24:13, 10:22). Dans cette maniĂšre, le parallĂšle entre le dĂ©veloppement physique et spirituel dans le sein, la gestation, se renforce.

Notez: “Car il est impossible que ceux qui ont Ă©tĂ© une fois Ă©clairĂ©s, qui ont goĂ»tĂ© le don cĂ©leste, qui ont eu part au Saint Esprit, qui ont goĂ»tĂ© la bonne parole de Dieu et les puissances du siĂšcle à venir, et qui sont tombĂ©s, soient encore renouvelĂ©s et amenĂ©s à la repentance; puisqu’ils crucifient pour leur part le Fils de Dieu et l’exposent à l’ignominie” (HĂ©b. 6:4-6).

C’est trĂšs sĂ©rieux pour ceux qui ignorent l’avertissement dans ce verset. Ceux qui se pensent dĂ©jà prĂȘts, “nĂ©s de nouveau” sont soient, ignorants ou refusent d’accepter l’avertissement sĂ©rieux expliquĂ© par Paul dans ces versets.

Les embryons physiques sont un type des embryons spirituels, et les deux ne sont pas identiques. Il y a des diffĂ©rences Ă©videntes entre les embryons physiques et spirituels. Ces derniers se dĂ©veloppent vers un plan de vie plus haut, plus Ă©levĂ©, que les embryons physiques, une vie qui inclut d’ĂȘtre fait d’esprit invisible, une habilitĂ© à voyager à travers/dans l’air, de possĂ©der la vie Ă©ternelle et d’autres capacitĂ©s spirituelles.

Nous ressemblerons à Dieu lorsque nous naĂźtrons de nouveau

Rappelez-vous que Dieu fit les ĂȘtres humains à Son “image” et à Sa “ressemblance”. Mais ce processus de dĂ©veloppement et de croissance dans le sein ne sera pas complĂ©tĂ© jusqu’à la resurrection, lorsque nous ne serons dĂ©sormais plus composĂ©s de “chair et de sang”. Ceux qui sont membres de l’Église sont des enfants de Dieu, de chair et de sang, pas encore des enfants composĂ©s d’esprit.

Mais comprenez ce point vital. Dieu vous crĂ©a pour devenir “comme” Lui en tout point. À travers Son Esprit, entrant dans l’esprit, la pensĂ©e, de Ses enfants nouvellement convertis, une nouvelle vie spirituelle commence. Un tout petit, embryon spirituel engendrĂ© vient en existence. Mais cela ne s’arrĂȘte pas là. De la mĂȘme maniĂšre que les petits enfants croissent pour ressembler à leurs parents physiques, ainsi, les enfants de Dieu croissent graduellement pour ressembler spirituellement à Dieu (qui est aussi leur Parent), en nature et en caractĂšre, autant qu’en image et dans la forme (II Pierre 1:4). Mais ce processus de dĂ©veloppement est complĂ©tement sĂ©parĂ© de l’insĂ©mination, en esprit, du sein, lorsque la personne sera nĂ©e de nouveau.

Dans l’Ancien et le Nouveau Testament, ce processus est absolument clair! MĂȘme si plusieurs personnes n’ont qu’une vague idĂ©e que les ChrĂ©tiens sont des “fils de Dieu”, aucune ne considĂšre: “Voyez quel amour le PĂšre nous a tĂ©moignĂ©, pour que nous soyons appelĂ©s fils de Dieu! 
Bien-aimĂ©s, nous sommes maintenant fils de Dieu, et ce que nous serons n’a pas encore Ă©tĂ© manifestĂ©; nous serons semblables à Lui, parce que nous Le verrons tel qu’Il est” (I Jean 3:1-2).

C’est un verset extremmement important pour une autre raison. MĂȘme, si nous sommes appelĂ©s des fils “maintenant”, notez que “
 et ce que nous serons n’a pas encore Ă©tĂ© manifestĂ©â€.

Et Jean ajoute: “Quiconque est nĂ© de Dieu ne pratique pas le pĂ©chĂ©, parce que la semence de Dieu demeure en lui; et il ne peut pĂ©cher, parce qu’il est nĂ© de Dieu” (I Jean 3:9). Nous aurons un jour la mĂȘme ressemblance, le mĂȘme aspect, que le Christ. À ce moment-là, nous serons nĂ©s de Dieu. Rappelez-vous, Romains 8:16 dĂ©clare que nous sommes “enfants” de Dieu et “hĂ©ritiers avec/de Christ”.

Ces versets dans I Jean 3 sont stupĂ©fiants en importance gĂ©nĂ©rale. Avez-vous notĂ© ce que Jean a dit: “Nous sommes maintenant fils de Dieu”. Juste comme les parents parlent d’un enfant qui n’est pas encore nĂ©, comme Ă©tant leur fils ou fille, Dieu parle de Ses enfants engendrĂ©s comme Ă©tant Ses «fils de Dieu» maintenant!

David compris ce point de ressembler ultimement à Dieu: “Tant qu’à moi, je regarderai Ta face dans la justice, je serai satisfait, lorsque je me rĂ©veillerai, avec Ta ressemblance” (traduction française de la «King James Version», Psa. 17:15).

David et Jean comprirent qu’ils se “rĂ©veilleraient” à la rĂ©surrection et ressembleraient exactement à Dieu en image, forme, caractĂšre, et en composition spirituelle, nĂ©s de nouveau!

Laissez-moi rĂ©pĂ©ter ceci: Dieu Se reproduit dans les ĂȘtres humains qui ont reçu Son Saint Esprit. Il crĂ©e des enfants qui ressembleront exactement à Lui!

Paul amplifia ce que Jean et David voulaient dire: “Mais notre citĂ© à nous [notre citoyennetĂ©] est dans les cieux, d’oĂč nous attendons aussi [Il viendra ici] comme Sauveur le Seigneur JĂ©sus Christ, qui transformera le corps de notre humiliation, en le rendant semblable au corps de Sa gloire, par le pouvoir qu’Il a de S’assujettir toutes choses” (Phil. 3:20-21).

C’est une stupĂ©fiante connaissance! Rien ne se compare à cela! Mais rendons cela plus clair.

Ce qui suit, est une description directe de JĂ©sus Christ, comme Il existe maintenant, dans toute Sa gloire, aprĂšs ĂȘtre nĂ© de nouveau. MĂ©ditez là-dessus, rĂ©alisant que vous pouvez ĂȘtre comme Lui: “Sa tĂȘte et Ses cheveux Ă©taient blancs comme de la laine blanche, comme de la neige; Ses yeux Ă©taient comme une flamme de feu; Ses pieds Ă©taient semblables à de l’airain ardent, comme s’ils furent Ă©tĂ© embrassĂ©s dans une fournaise; et Sa voix Ă©tait comme le bruit de grande eaux. Il avait dans Sa main droite sept Ă©toiles. De Sa bouche sortait une Ă©pĂ©e aiguĂ« à deux tranchants; et Son visage Ă©tait comme le soleil lorsqu’il brille dans sa force” (Apoc. 1:14-16).

Ce que cette Ă©tonnante description rĂ©vĂšle au sujet de votre futur n’est pas mon opinion personnelle. C’est ce que votre Bible rĂ©vĂšle! C’est ce que Paul voulait dire lorsqu’il a Ă©crit: “Et de mĂȘme que nous avons portĂ© l’image du terrestre, nous porterons aussi l’image du cĂ©leste” (I Cor. 15:49).

MĂȘme si nous sommes physiquement formĂ©s et ressemblions à Dieu maintenant, nous deviendrons plus tard Esprit, nous porterons aussi “l’image du cĂ©leste”.

L’Église, comme mùre, nourrit ses enfants

JĂ©sus a promis: “...Je bĂątirai Mon Église” (Matt. 16:18). Le Nouveau Testament dĂ©crit l’Église de Dieu comme le “corps de Christ” (Éph. 1:22-23; Col. 1:18). Paul enseigna: “Nous avons tous, en effet, Ă©tĂ© baptisĂ©s dans un seul Esprit, pour former un seul corps” (I Cor. 12:13).

L’Église est dĂ©crite comme la “JĂ©rusalem d’en haut”, et directement rĂ©fĂ©rĂ©e comme “c’est notre mĂšre” (Gal. 4:26). HĂ©breux 12:22-23 rend cela plus clair: “Mais vous vous ĂȘtes approchĂ©s de la montagne de Sion, de la citĂ© du Dieu vivant, la JĂ©rusalem cĂ©leste, 
de l’assemblĂ©e (l’Église) des premiers-nĂ©s, inscrits dans les cieux”, cela ne dit pas que cette assemblĂ©e (ou Église), se trouve dans les cieux, mais plutĂŽt que ceux-là assemblĂ©s (ceux qui sont dans l’Église et qui forment, constituent l’Église), sont “inscrits dans les cieux”. C’est parce que les morts en Christ attendent maintenant la premiĂšre rĂ©surrection!

Comme toute bonne mĂšre, l’Église nourrit ses enfants qui ne sont pas encore nĂ©s spirituellement, afin qu’ils puissent croĂźtre dans son “sein”. Elle a fait cela depuis 2,000 ans. Pierre donna des instructions au ministĂšre pour “Paissez le troupeau de Dieu qui est sous votre garde, non par contrainte mais volontairement” (I Pierre 5:2).

Paul amplifia le rĂŽle de l’Église comme MĂšre: “...pour le perfectionnement des saints en vue de l’oeuvre du ministĂšre et de l’édification du corps du Christ, jusqu’à ce que nous soyons tous parvenus à l’unitĂ© de la foi et de la connaissance du Fils de dieu, à l’état d’homme fait, à la mesure de la stature parfaite de Christ” (Éph. 4:12-13).

Le contexte continue avec deux autres versets dĂ©montrant que les “enfants” de Dieu, comme tout autre enfant, sont supposĂ©s de “croĂźtre”. Notez que l’Église est aussi responsable pour protĂ©ger le troupeau de Dieu des fausses doctrines: “...afin que nous ne Soyons plus des enfants, flottants et emportĂ©s à tout vent de doctrine, par la tromperie des hommes, par leur ruse dans les moyens de sĂ©ductions, mais que, professant la vĂ©ritĂ© dans la charitĂ©, nous croissions à tous Ă©gards en Celui qui est le Chef, Christ” (Éph. 4: 14-15).

La responsabilitĂ© du ministĂšre est d’enseigner l’Église la vĂ©ritĂ© et d’avertir des dangers d’ĂȘtre sĂ©duits par de fausses doctrines. (Prenez le temps pour lire notre livret gratuit: OĂč se trouve la vĂ©ritable Église? Pour apprendre comment identifier l’Église de Christ.)

Les embryons doivent croĂźtre avant la naissance

Comme le nouveau bĂ©bĂ© engendrĂ© croit dans le sein de sa mĂšre, le ChrĂ©tien doit aussi croĂźtre avant qu’il ne puisse quitter le sein. Pierre a Ă©crit: “Mais croissez dans la grĂące et la connaissance de notre Seigneur et Sauveur JĂ©sus Christ” (II Pierre 3:18).

Les ChrĂ©tiens doivent croitre dans leur vie, pour recevoir une puissante autoritĂ© divine, comme “cohĂ©ritiers de Christ” (Rom. 8:17), ils doivent se qualifier, en construisant un caractĂšre divin, saint, juste durant leur vie, maintenant!

Les mĂ©decins comprennent qu’un fƓtus humain ne peut survivre à l’extĂ©rieur du sein à moins qu’il ne se soit suffisamment dĂ©velopper avant de sortir. Les efforts “hĂ©roĂŻques” de la science mĂ©dicale ont des limites pour sauver un enfant prĂ©maturĂ©. C’est la mĂȘme chose avec les enfants engendrĂ©s de Dieu, qui doivent croĂźtre durant la pĂ©riode de gestation. Tout comme les fƓtus humains, ils doivent aussi ĂȘtre nourris de tous les Ă©lĂ©ments nĂ©cessaires spirituels pour croĂźtre suffisamment afin de naĂźtre dans le royaume comme Êtres Spirituels incorruptibles.

Les ChrĂ©tiens doivent croitre, se dĂ©velopper et pleinement devenir mature spirituellement, pendant qu’ils sont dans le sein. Les fƓtus humains commencent à un stage microscopique et croissent jusqu’au moment de la naissance. Le ChrĂ©tien nouvellement engendrĂ© croit de la mĂȘme maniĂšre. Il commence à 99.9 % spirituellement immature et progresse lentement vers la pleine maturitĂ© spirituelle, et ensuite, la naissance!

Certainement, Dieu est aussi sage que les mĂ©decins humains. Il reconnait que Ses enfants doivent croitre suffisamment avant qu’Il puisse les mettre au monde, les amener à la naissance!

Pierre a inclus plusieurs passages expliquant l’importance du ChrĂ©tien engendrĂ© croissant dans la vĂ©ritable Église de Dieu. Comment et quand quelqu’un est nĂ© de nouveau ne peut ĂȘtre compris sans discuter auparavant des diffĂ©rents mots Grecs et comment ils sont ou devraient ĂȘtre traduits en Anglais/Français.

Si la Bible discute d’ĂȘtre nĂ© de nouveau, elle devrait aussi mentionner qu’une personne doit aussi ĂȘtre “engendrĂ© de nouveau”, parce que l’engendrement doit prĂ©cĂ©der la naissance. Oui, elle le mentionne!

Notez: “BĂ©ni soit Dieu, le PĂšre de notre Seigneur JĂ©sus Christ, qui, selon Sa grande misĂ©ricorde, nous a rĂ©gĂ©nĂ©rĂ©s [anagennao], pour une espĂ©rance vivante, par la rĂ©surrection de JĂ©sus Christ d’entre les morts, pour un hĂ©ritage qui ne se peut ni corrompre, ni souiller, ni flĂ©trir, lequel vous est rĂ©servĂ© dans les cieux, à vous qui, par la puissance de Dieu, ĂȘtes gardĂ©s par la foi pour le salut prĂȘt à ĂȘtre rĂ©vĂ©lĂ© dans les derniers temps!” (I Pierre 1:3-5).

Le mot Grec employĂ© ici est anagennao. «Strong’s Exhaustive Concordance», dĂ©fini ce mot comme: “engendrer ou (par extension) porter (encore).” «Young’s Concordance» dĂ©finie ce mot comme: “engendrĂ© de nouveau”. Les humains sont engendrĂ©s pour la premiĂšre fois dans le sein d’une mĂšre humaine, et “engendrĂ© de nouveau”, ou encore, en recevant l’Esprit de Dieu à la conversion.

Pierre fait une autre rĂ©fĂ©rence employant le mot anagennao. Mais il a Ă©tĂ© traduit erronĂ©ment par nĂ©: “Ayant purifiĂ© vos Ăąmes en obĂ©issant à la vĂ©ritĂ© pour avoir un amour fraternel sincĂšre, aimez vous ardemment les uns les autres, de tout votre cƓur, puisque vous avez Ă©tĂ© rĂ©gĂ©nĂ©rĂ©s [engendrĂ©s] [anagennao], non par une semence corruptible, [humaine: sperme], mais par une semence incorruptible, [le Saint Esprit], par la Parole vivante et permanente de Dieu” (I Pierre 1:22-23).

Ceux qui sont appelĂ©s maintenant, ont Ă©tĂ© engendrĂ© par les deux semences; celle qui est “corruptible” (via le sperme humain), et qui conduit vers uns naissance physique, et celle “incorruptible” (via le Saint Esprit), et qui conduira à une naissance spirituelle, si la personne continue de croĂźtre dans le sein. Pierre a Ă©crit que, ceux qui sont engendrĂ©s encore, croissent dans l’amour des frĂšres.

Notez comment Pierre emploie l’analogie du lait dans la croissance: “Rejetant donc toute malice et toute ruse, la dissimulation, l’envie, et toute mĂ©disance, dĂ©sirez comme des enfants nouveau-nĂ©s, le lait spirituel et pur, afin que par Lui vous croissiez pour le salut” (I Pierre 2:1-2).

Les analogies de la Bible peuvent aussi multiplier les applications sans contradiction. Satan est comme un lion (I Pierre 5:8), mais aussi le juste (Prov. 28:1). L’analogie du bĂ©bĂ© nouveau-nĂ© est employĂ©e pour faire une rĂ©fĂ©rence au converti nouveau-nĂ©, mais, Christ Lui-mĂȘme l’a employĂ©e lorsqu’Il faisait rĂ©fĂ©rence à Sa propre rĂ©surrection à la vie spirituelle imminente.

Notez: “‘La femme, lorsqu’elle enfante, Ă©prouve de la tristesse, parce que son heure est venue; mais, lorsqu’elle a donnĂ© le jour à l’enfant, elle ne se souvient plus de la souffrance, à cause de la joie qu’elle a de ce qu’un homme est nĂ© dans le monde. Vous donc aussi, vous ĂȘtes maintenant dans la tristesse; mais Je vous reverrai, et votre cƓur se rĂ©jouira, et nul ne vous ravira votre joie’” (Jean 16:21-22).

Comprenez. La rĂ©fĂ©rence aux “bĂ©bĂ©s nouveau-nĂ©s” est une analogie, et seulement une analogie. «Merriam-Webster Dictionary», dĂ©fini l’analogie comme une: “ressemblance de quelque maniĂšre en quelque chose ou dĂ©tail, autrement, elle serait diffĂ©rente”

L’ancien dictionnaire «Webster’s Dictionary», dĂ©fini l’analogie comme une: “ressemblance entre deux choses
consistant dans la ressemblance, mais pas dans les choses en elles-mĂȘmes, mais en deux attributs ou plus, les circonstances ou les effets.”

I Pierre 2:1-2 rend confus, sans nĂ©cessitĂ©, quelques lecteurs, les forçant à rejeter chacun des versets expliquant lorsque la renaissance survient.

Mais, il est Ă©vident que Pierre ne dit pas que les ChrĂ©tiens sont des bĂ©bĂ©s, mais qu’ils croissent comme des bĂ©bĂ©s, avec l’aide du lait nutritif de leur mĂšre. Rappelez-vous de II Pierre 3:18, qui exhorte aussi les ChrĂ©tiens de “croĂźtre dans la grĂące et la connaissance”.

Tout comme des bébés qui sont nourris dans le sein, les Chrétiens croissent vers la naissance!

Examinons le Grec

Le Nouveau Testament fut originellement Ă©crit en Grec. Toutes les Bibles de toutes les autres langues, emploient des traductions se basant sur ce langage. Chaque langage prĂ©sente certains problĂšmes à rendre exacte la signification que Dieu voulait. Et les langues ou langages ne sont pas tous les mĂȘmes.

Laissez-moi vous illustrer. Le mot anglais «lead», qui signifie en français plomb, et il fait rĂ©fĂ©rence à l’élĂ©ment physique, comme un crayon utilisant une mine de plomb, ou encore, un poids pesant (de plomb). Il peut aussi faire rĂ©fĂ©rence, en anglais, à prendre une charge, responsabilitĂ©, dans la forme du verbe, il signifie: to lead, conduire, conduire des gens, par exemple. Il peut mĂȘme ĂȘtre un nom lorsqu’on parle de celui qui: “«takes the lead», qui prend la conduite, la tĂȘte, la direction”.

Un autre exemple, serait le mot «love» en anglais, qui signifie amour en français. Les Grecques avait trois mots pour le dĂ©crire: agape, philia, et eros, et qui peuvent tous les trois ĂȘtre correctement traduits en anglais par love, et amour en français. Agape signifie l’amour de Dieu; philia signifie l’amour fraternel; eros signifie l’amour romantique ou l’amour Ă©rotique.

Seulement en vĂ©rifiant le contexte des mots comme ceux-là, qu’une personne peut discerner le sens, la signification, voulue, la bonne! Du pourquoi, la raison que le mot est employĂ©. Il a à ĂȘtre compris en relation du sujet gĂ©nĂ©ral de la discussion, ou la confusion peut suivre.

Par exemple, les mots fƓtus et embryon n’apparaissent nulle part dans la Bible. Si Dieu a employĂ© ces mots, parce qu’il y avait une Ă©quivalence en Grec qui pourrait ĂȘtre traduit de cette maniĂšre, ça aurait fait les choses plus faciles à comprendre lorsqu’on considĂšre le statut d’un ChrĂ©tien dans cette vie. Puisque Dieu n’emploie pas ces mots (le Grec ne contient pas de mots similaires), Dieu veut que nous discernions Son intention par d’autres moyens. Il ne laisse pas les gens deviner ce que Sa Parole dit.

ConsidĂ©rez. À travers toute la Bible, la grossesse est dĂ©crite par l’expression “with child, avec un enfant” et non “avec un fƓtus” ou “avec un embryon” (les pro-avorteurs, prenez note!)

Cela nous a prĂ©parĂ© pour la prochaine discussion du mot Grec gennao (le mot que Christ employa lorsqu’il parla à NicodĂšme). Gennao peut ĂȘtre traduit soit par “engendrer” ou “naĂźtre”. Les deux sont techniquement corrects. Nous allons apprendre pourquoi.

Examinons plusieurs définitions de différents dictionnaires Grec-Anglais:

  • Strong’s: “gennao: procrĂ©er (par le pĂšre, mais par extension, de la mĂšre); fig. rĂ©gĂ©nĂ©rer: porter, engendrer, naĂźtre, produire, concevoir, ĂȘtre dĂ©livrĂ© de, genre, sexe, faire, Ă©clore”.
  • George Ricker Berry’s: “gennao: engendrer, donner naissance à, produire, effet; ĂȘtre engendrĂ©, nĂ©â€.
  • Young’s: “gennao: engendrer, amener, donner”.
  • Liddell and Scott’s: “gennao: engendrer du pĂšre; porter, amener de la mĂšre; II, gĂ©nĂ©rer, produire”.
  • Webster’s dĂ©fini generate: “engendrer; procrĂ©er”.
  • Thayer’s: “gennao: 1). correctement: des hommes engendrant des enfants. Matt. 1:1-16; Actes 7:8, 29; de la mĂšre. Matt. 1:3, 5, 6; plus rarement des femmes donnant naissance à des enfants. Luc 1:13, 57; 23:29; Jean. 16:21, etc. 2). a. univ.: engendrer, causer Ă©lever, lever, exciter
d. Typiquement: dans l’évangile de Jean, de Dieu octroyant aux hommes la nature et la disposition de Son Fils, leur donnant la vie spirituelle, i.e. par Son propre pouvoir, accĂ©lĂ©rant et persuadant les Ăąmes à mettre leur foi en Christ et de vivre une nouvelle vie consacrĂ©e à Lui-mĂȘme”.

Onze diffĂ©rents lexiques Grec-Anglais montrent que le mot gennao peut soit ĂȘtre rĂ©fĂ©rĂ© à l’engendrement par le pĂšre (engendrer) ou mis au monde par une naissance par la mĂšre (nĂ©). Nous en avons vĂ©rifiĂ© cinq de plus, qui ne sont pas sur cette liste, et nous avons trouvĂ© la mĂȘme dĂ©finition. Gennao peut soit ĂȘtre traduit dĂ©pendant du contexte soit “nĂ©/born” ou “engendrĂ©/begotten”.

Le mot Gennao est actuellement trouvĂ© 97 fois dans le Nouveau Testament. Voici une rĂ©partition des diffĂ©rentes traductions du mot: engendra: 49; ĂȘtre nĂ©: 39; porter: 2; genre (sexe): 2; produire: 1; ĂȘtre dĂ©livrĂ©, ĂȘtre libĂ©rĂ© (donner naissance): 1; est nĂ©: 1; ĂȘtre nĂ© (venir/venu au monde): 1; Ă©tait nĂ© (dĂ©jà venu au monde): 1.

Il est reconnu que la langue anglaise est la meilleure langue pour un auteur à utiliser parce qu’elle a un auditoire plus rĂ©pandu que n’importe quelle autre langue, c’est une langue internationale. Et, la vaste majoritĂ© des gens parlent en anglais et lisent l’anglais, mĂȘme si elle est une deuxiĂšme ou troisiĂšme langue, donc, ils lisent la Bible en anglais, et c’est la langue oĂč il y a le plus de versions au point de vue internationale, de la Bible., et c’est notre responsibilitĂ© de rendre le plus clair que possible, la signification de ses mots dans cette langue, avant de la traduire aux autres langues. (Nous avons en français aussi quelques trĂšs bonnes versions, telles que: Louis Segond, Moffat, Le Français Courant, etc., mĂȘme sur le Web, mais la plus renommĂ©e et utilisĂ©e, est celle de Louis Second, 1910.)

En Grec, il n’y a qu’un seul mot pour dĂ©crire tout le processus de l’engendrement à la naissance, en anglais comme en français, il y a deux diffĂ©rents mots; celui pour le dĂ©but du processus: engendrement, et l’autre: nĂ©, qui dĂ©crit la naissance, l’accouchement, l’achĂšvement. Il est naturel et normal pour les gens de penser de la conception et de l’engendrement sans que la naissance ne soit arrivĂ©e, encore, dans ce monde moderne. Mais, cela ne se pourrait pas pour les gens qui ne parlaient que le Grecs il y a 2,000 ans. Ils penseraient de l’engendrement comme Ă©tant la premiĂšre signification de deux du processus de naĂźtre, la naissance Ă©tant la deuxiĂšme signification du mĂȘme processus, deux significations, un mot qui dĂ©crit tout le processus. Dans les langues modernes, nous parlons de date d’anniversaires, de naissance, signifiant la sĂ©paration du sein maternelle. Cela aurait une signification diffĂ©rente pour quelqu’un qui parlait le Grec, parce qu’il regardait la naissance comme Faisant partie d’un processus de neuf mois de l’engendrement, mais il n’aurait encore seulement que le mot gennao pour reprĂ©senter tout le processus.

La Bible simplement n’utilise pas diffĂ©rents mots pour distinguer entre nĂ© et pas encore nĂ©. Le mot Grec brephos traduit par “enfant” dans Luc 1:41: “son enfant tressaillit dans son sein”, est le mĂȘme mot Grec traduit par “enfants” in Luc 18:16: “Laissez venir à Moi les petits enfants”.

Dans l’Ancien Testament, le mot HĂ©breu ben est traduit par “enfants” dans GenĂšse 25:22: “Les enfants se heurtaient dans son sein”, est le mĂȘme mot HĂ©breu traduit par “fils” dans Exode 2:10: “
et il fut pour elle comme un fils”. Dans le premier cas, les enfants n’étaient pas encore nĂ©s, et, dans le deuxiĂšme cas, il Ă©tait nĂ©, et avait mĂȘme grandit.

Ces Ă©critures rĂ©vĂšlent la pensĂ©e de Dieu et la maniĂšre qu’Il voit un enfant non encore nĂ© (un embryon ou un fƓtus), comme un ĂȘtre humain. En d’autres mots, lorsque nous faisons rĂ©fĂ©rence aux enfants dans le sein (engendrĂ©s), ou hors du sein (nĂ©s), Dieu ne fait aucune distinction. Tous ceux qui croient dans cette sorte de meurtre en masse appelĂ©e poliment avortement devraient Ă©couter ce que la Parole de Dieu rĂ©vĂšle à ce sujet!

Il est important de comprendre, toutefois, tout ces diffĂ©rents termes citĂ©s ici, mettent premiĂšrement l’emphase sur l’engendrement par le PĂšre comme signification pour le mot gennao.

AprĂšs tout, les mots: genĂšse, genre, gĂ©nital et gĂ©nĂ©alogie ont tous à voir avec le commencement. Les hommes comprennent cela, mais, ils ne laissent que trĂšs peu d’importance ou d’emphase, ou de doute sur la signification de gennao!

Définir: «Beget» (Engendrer)

Ce serait utile d’expliquer briĂšvement le verbe anglais “to beget (engendrer)”, ou son participe passĂ© “begotten (engendrĂ©)”

La dĂ©finition d’engendrer du «Webster’s Dictionary» est: “1: procrĂ©er, comme le pĂšre: sire. 2: Cause.” J’ai citĂ© la dĂ©finition, juste avant, de: «the New English Dictionary of Historical Principles»: “engendrant: l’action ou le processus de gĂ©nĂ©rer ou produire
”

Plusieurs dictionnaires offrent plusieurs synonymes pour ce mot. Webster dĂ©finit un synonyme comme “un ou deux mots ou expressions du mĂȘme langage qui a la mĂȘme signification ou presque”. Examinons-en plusieurs:

“beget (engendrer) 1. pĂšre, procrĂ©er, gĂ©nĂ©rer, engendrer, devenir enceinte; faire l’élevage, propager, reproduire, frayer; imprĂ©gner, fĂ©conder, fertiliser” (J.I. Rodale, The Synonym Finder, p. 106).

“conceive (concevoir) 4. engendrer, procrĂ©er, pĂšre, sire; gĂ©nĂ©rer, engendrer, propager, reproduire; devenir enceinte, devenir imprĂ©gnĂ©e, devenir fertilisĂ©e, venir avec un enfant” (Ibid., pp. 206-207).

“impregnate (imprĂ©gner) 1. insĂ©miner, mettre enceinte, mettre avec un enfant ou un jeune, Sl. enfler; fertiliser fructifier, rendre fructifiant, fĂ©conder; engendrer, crĂ©er, procrĂ©er, engendrer, gĂ©nĂ©rer” (Ibid., p. 545).

“engender (engendrer) 2. engendrer, crĂ©er, pro crĂ©er, pĂšre, sire, ensemencer, concevoir, donner naissance à; accoupler, propager, reproduire, frayer” (Ibid., p. 353).

“Beget, get, et sire (engendrer) implique l’acte de procrĂ©ation du parent mĂąle; habituellement, ‘engendrer’ est prĂ©fĂ©rĂ© dans la rĂ©fĂ©rence pour les hommes et ‘get/avoir’ et ‘sire’ dans la rĂ©fĂ©rence pour les animaux [Celui qui donne naissance (begets) à un insensĂ© aura du chagrin, Prov. 17:21] [un bƓuf peut ĂȘtre incapable d’avoir (to get) des veaux]” (Webster’s New Dictionary of Synonyms).

“begotten (engendrĂ©) participe passĂ© de: engendrer”, engendrĂ© 1. DĂ©suet, a. AcquĂ©rir, b. Avoir/devenir (avec un enfant) 2. ProcrĂ©er comme pĂšre ou sire; gĂ©nĂ©rer” (Webster’s New International Dictionary Second Edition).

“beget (engendrer)1 (obsolete): acquĂ©rir spĂ©cialement par un effort 2a: procrĂ©Ă© comme le pĂšre: SIRE b: donner naissance à, ENSEMENCÉ 3 (obsolĂšte): rendre une femme enceinte” (Webster’s Third New International Dictionary).

“beget (engendrer) 1. AcquĂ©rir (Habituellement par un effort), 1602. 2. ProcrĂ©er, gĂ©nĂ©rer; occasionnellement dit des deux parents ME [Middle English]. b. GET (devenir) (avec enfant), 1611. 3. ThĂ©ologiquement appliquĂ© à la relation du PĂšre et du Fils dans la TrinitĂ© ME” (Shorter Oxford English Dictionary).

Voici la dĂ©finition de “Reproduction, ProcrĂ©ation” de: Roget’s International Thesaurus, 4th Edit: “169.10: Fertiliser, fructifier, fĂ©conder, fĂ©conditĂ©; imprĂ©gnĂ©e, insĂ©minĂ©e, rendre avec un enfant ou un jeune; poloniser, pollen; fertilisĂ©e.”

Examinons différents passages

RĂ©sumons ce que nous avons appris. Les traducteurs anglophones et francophones ont quelque fois Ă©tĂ© capables de bien discerner l’intention dans le Grec. Quelques fois, ils n’en furent pas capables.

Nous avons besoin d’examiner des traductions correctes et incorrectes de certains versets. Avant que nous le fassions, vous devez comprendre ce qui est en jeu.

L’Église Catholique Romaine croit que leur Ă©glise est le royaume de Dieu. Les Protestants ont gĂ©nĂ©rallement acceptĂ© leur prĂ©somption, mais croient que le royaume est premiĂšrement de Protestantisme. D’autres croient que le royaume est quelque chose d’établit “dans le cƓur des hommes”. Toutes ces idĂ©es renforcent la prĂ©somption qu’une personne peut ĂȘtre “nĂ©e de nouveau” durant cette vie, et, par consĂ©quent, “entrer dans” le royaume maintenant. La plupart de ces problĂšmes se sont levĂ© à cause de mauvaises traductions de versets dans lesquels le mot “nĂ©â€ devrait ĂȘtre, aurait du ĂȘtre traduits par “engendrĂ©â€.

Les versets suivant devraient ĂȘtre traduits par: engendrĂ©, et non nĂ©: (Le traducteur utilise la Version Louis Segond (VLS), 1910, 2002, vous pouvez comparer/corriger/rectifier votre propre Bible):

  • Jean 1:12-13: “...lesquels sont nĂ©s (nous devrions lire: engendrĂ©s);
  • I Jean 2:29: “...quiconque pratique la justice est nĂ© (nous devrions lire: engendrĂ©) de lui”;
  • I Jean 4:7:“Bien-aimĂ©s, aimons-nous les uns les autres; car l’amour est de Dieu, et quiconque aime est nĂ© [nous devrions lire: engendrĂ©] de Dieu”;
  • I Jean 5:1:“Quiconque croit que JĂ©sus est le Christ, est nĂ© [nous devrions lire; engendrĂ©) de Dieu, et quiconque aime Celui qui l’a engendrĂ© (ici c’est bien traduit) aime aussi celui qui est nĂ© (nous devrions lire; engendrĂ©) de Lui”;
  • I Jean 5:4: “...parce que tout ce qui est nĂ© (nous devrions lire: engendrĂ©) de Dieu triomphe du monde”;

Voici quelques exemples oĂč le mot gennao est correctement traduit dans la Version Louis Segond:

  • I Corinthiens 4:15 dĂ©clare: “Car, quand vous auriez dix mille maĂźtres en Christ, vous n’avez cependant pas plusieurs pĂšres, puisque c’est moi qui vous ai engendrĂ©s en JĂ©sus Christ par l’évangile”.
  • HĂ©breux 1:5 contient aussi un autre passage correctement traduit employant le mot gennao: “Car auquel des anges Dieu a-t-Il jamais dit: Tu es Mon Fils, Je T’ai engendrĂ© aujourd’hui? Et encore: Je serai pour Lui un PĂšre, et Il sera pour Moi un Fils?”

La résurrection, La seconde naissance de Christ

Romains 1:3-4 dĂ©clare au sujet de Christ: “...et qui concerne Son Fils (nĂ© de la postĂ©ritĂ© de David, selon la chair, et dĂ©clarĂ© Fils de Dieu avec puissance, selon l’Esprit de saintetĂ©, par Sa rĂ©surrection d’entre les morts)”.

La majoritĂ© des gens ont entendu dire que Christ Ă©tait le Fils de Dieu, mais qu’Il Ă©tait seulement “dĂ©clarĂ© ĂȘtre” le Fils de Dieu, dans le sens mĂȘme, “par la rĂ©surrection d’entre les morts.” Certainement, Il Ă©tait dĂ©jà le Fils de Dieu engendrĂ© avant mĂȘme Sa naissance dans le royaume au moment de Sa RĂ©surrection. Mais, il Ă©tait seulement, pleinement “dĂ©clarĂ© ĂȘtre le Fils de Dieu” à la rĂ©surrection, aprĂšs qu’Il fut nĂ©! Saississez cela!

Romains 1 montre que Christ Ă©tait physiquement nĂ© de Marie, descendant de David “selon la chair”, et nĂ© spirituellement un Fils de Dieu “selon l’Esprit
par la rĂ©surrection des morts”. Clairement, Christ Ă©tait nĂ© deux fois, une fois de Marie et la deuxiĂšme fois comme le “premier-nĂ© d’entre les morts”.

En retournant à Romains 8, nous comprendrons mieux pourquoi. Rappelez-vous ce que nous avons appris au sujet de la deuxiĂšme naissance de Christ, et comment d’autres fils Le suivront. “Car ceux qu’Il a connus d’avance, Il les a aussi prĂ©destinĂ©s à ĂȘtre semblables à l’image de Son Fils, afin que Son Fils fut le premier-nĂ© entre plusieurs frĂšres” (Rom. 8:29).

La naissance d’un fils premier-nĂ© lui garantit la premiĂšre position dans les autres naissances qui suivront, dans la mĂȘme famille, cela va de soi. J’ai deux fils, seulement un peut ĂȘtre le premier-nĂ©, mĂȘme dans le cas de jumeaux, et je suis moi-mĂȘme un fils premier-nĂ©,, ensuite vient un plus jeune frĂšre. Mon pĂšre Ă©tait un fils deuxiĂšme-nĂ©, ayant un frĂšre plus vieux que lui, et ainsi de suite. Cela devrait rendre le point clair.

Christ est le Fils premier-nĂ© de nouveau de Dieu. Plusieurs frĂšres, les vrais ChrĂ©tiens, le rejoindront à Son Retour. Cette Ă©tonnante comprĂ©hension est connue seulement par ceux que Dieu appelle maintenant, lire Jean 6:44 et 65.

Hériter «TOUTES CHOSES»

Le livre aux Hébreux révÚle le but incroyable de Dieu avec une limpide clarté. Le contexte commence au chapitre 1. Ce qui suit est réellement époustouflant!

Examinez l’introduction aux HĂ©breux: “AprĂšs avoir autrefois, à plusieurs reprises et de plusieurs maniĂšres, parlĂ© à nos pĂšres par les prophĂštes, Dieu, dans ces derniers temps, nous a parlĂ© par le Fils, qu’Il a Ă©tabli hĂ©ritier de toutes choses, par lequel Il a aussi crĂ©Ă© le monde
Car auquel des anges Dieu a-t-Il jamais dit: Tu es Mon Fils, Je T’ai engendrĂ© aujourd’hui?” (HĂ©b. 1: 1-2, 5).

Ces versets mettent la scĂšne en rĂ©vĂ©lant que Dieu a Ă©tabli Christ comme “hĂ©ritier de toutes choses”. Mais, il y a d’autres choses à comprendre avant de continuer.

PremiĂšrement, comprenez que Dieu crĂ©a les anges pour ĂȘtre des “esprits au service de Dieu” envoyĂ©s pour exercer un ministĂšre en faveur de ceux qui doivent “hĂ©riter du salut” (HĂ©b. 1: 14). C’est leur rĂŽle dans le plan de salut de Dieu. MĂȘme s’ils sont des ĂȘtres spirituels, les anges ne sont pas des fils nĂ©s de Dieu. Ils n’ont pas Ă©tĂ© offerts un «membership» dans la famille de Dieu.

C’est pourquoi Satan (comme un ange dĂ©chu) hait tellement l’idĂ©e de ce que l’homme chĂ©tif, charnel, puisse recevoir ce que lui n’a jamais Ă©tĂ© offert, ni n’atteindra jamais. Par consĂ©quent, dĂ©cevoir l’humanitĂ© à propos de la signification de “naĂźtre de nouveau” est aussi important pour lui.

Paul, dans le livre aux HĂ©breux, cita deux endroits du livre des Psaumes: “Car auquel des anges Dieu a-t-Il jamais dit: Tu es Mon Fils, Je T’ai engendrĂ© aujourd’hui? Et encore: Je serai pour Lui un PĂšre, et Il sera pour Moi un Fils!?” (HĂ©b. 1:5), Dieu dĂ©clare qu’Il n’a jamais dit ces choses à un ange! HĂ©b. 2:5 dĂ©crit la terre “ce n’est pas à des anges que Dieu a soumis le monde à venir”, pour l’instant oui, mais pas pour “le monde à venir”.

Paul, alors, cite un autre Psaume, expliquant que cela a toujours Ă©tĂ© le plan de Dieu de: “
Ton trĂŽne, O Dieu, est Ă©ternel; le sceptre de Ton rĂšgne est un sceptre d’équitĂ©â€ (HĂ©b. 1:8).

Un sceptre est un bĂąton employĂ© comme un symbole d’autoritĂ©, et dans Son royaume, Dieu dĂ©tient tous les pouvoirs.

Finalement, Paul rĂ©pĂšte la mĂȘme phrase, la mĂȘme question au sujet des anges: “Et auquel des anges a-t-Il jamais dit: assis-toi à Ma droite, jusqu’à ce que Je fasse de tes ennemis ton marchepied?” La rĂ©ponse, aucune! Pourquoi? “Ne sont-ils pas tous des esprits au service de Dieu, envoyĂ©s pour exercer un ministĂšre en faveur de ceux qui doivent hĂ©riter du salut?” (HĂ©b. 1:13-14).

Cela met la table pour ce que nous devons comprendre! Maintenant, comprenons réellement ce que Dieu a préparé pour Ses fils et Ses filles!

Cette Ă©tonnante sĂ©rie de versets continue dans HĂ©breux au chapitre 2, et s’accumulent en comprĂ©hension et en impact. Paul cite le Psaume 8:4-6. Là, David demanda la toute importante question: “Qu’est-ce que l’homme, pour que Tu Te souviennes de lui, ou le Fils de l’homme, pour que Tu prennes soin de lui?” (HĂ©b. 2:6). Puisque Dieu est Ă©ternel, et est assis au-dessus de tout l’univers, contrĂŽlant tout pouvoir, ce n’est pas surprenant que David demanda, et que Paul rĂ©pĂ©ta cette question.

L’étonnante rĂ©ponse se trouve dans le verset suivant: “Tu l’as abaissĂ© [l’homme] pour un peu de temps au-dessous des anges, Tu l’as couronnĂ© de gloire et d’honneur” (HĂ©b. 2:7).

Paul de plus explique que les plans de Dieu sont de donnĂ©s un immense pouvoir et autoritĂ© à Ses Fils: “Tu as mis TOUTES CHOSES sous ses pieds. En effet, en lui soumettant TOUTES choses, Dieu n’a RIEN laissĂ© qui ne lui fut soumis. Cependant, nous ne voyons pas encore maintenant, que TOUTES CHOSES lui soient soumises” (HĂ©b. 2: 8).

Cela, n’est pas encore arrivĂ©, mais bientĂŽt, oui, au Retour de Christ.

Lorsque Dieu dit que “toutes choses” seront mises sous les pieds de l’homme, c’est ce qu’Il signifie. Le vaste univers, avec ses innombrables Ă©toiles et ses trĂšs nombreuses galaxies, tout cela sera mis sous l’autoritĂ© des hommes, qui seront nĂ©s dans la Famille de Dieu. En fait, la version Moffatt traduit les mots Grecs “toutes choses” pour “l’univers”.

C’est une Ă©tonnante connaissance! Prenez le temps pour l’assimiler. Savourez e que pourrait ĂȘtre votre futur, si vous choisissez de chercher et d’obĂ©ir à Dieu. C’est la raison pour laquelle vous existez, et cela explique pourquoi vous ĂȘtes nĂ©s! (Lisez notre livre gratuit: Le formidable potentiel de l’homme).

Prenez le temps pour lire les versets suivant. Ils enlĂšvent tous les doutes si Dieu donnera TOUS LES POUVOIRS à Christ et à tous les autres “nombreux frĂšres” desquels Christ est le premier-nĂ©:

  • “TOUTES CHOSES M’ont Ă©tĂ© donnĂ©es par Mon PĂšre, et personne ne connait le Fils, si ce n’est le PĂšre; personne non plus ne connait le PĂšre, si ce n’est le Fils et celui à qui le Fils veut le rĂ©vĂ©ler” (Matt. 11:27).
  • “JĂ©sus, s’étant approchĂ©, leur parla ainsi: TOUT POUVOIR M’a Ă©tĂ© donnĂ© dans le ciel et sur la terre” (Matt. 28:18).
  • “Le PĂšre aime le Fils, et Il a remis TOUTES CHOSES entre Ses mains” (Jean 3:35).
  • “JĂ©sus, qui savait que le PĂšre avait remis TOUTES CHOSES entre Ses mains, qu’Il Ă©tait venu de Dieu, et qu’Il s’en allait à Dieu” (Jean 13:3).
  • “TOUT CE QUE LE PÈRE A, EST À MOI” (Jean 16:15).
  • “Dieu, en effet, a TOUT MIS sous Ses pieds. Mais lorsqu’Il dit que TOUT lui a Ă©tĂ© soumis, il est Ă©vident que Celui [le PĂšre] qui Lui a soumis TOUTES CHOSES est exceptĂ©. Et lorsque TOUTES CHOSES Lui auront Ă©tĂ© soumises, alors le Fils Lui-mĂȘme sera soumis à Celui [le PĂšre] qui Lui aura soumis TOUTES CHOSES, afin que Dieu soit tout en tous” (I Cor. 15:27-28).

Ce dernier verset mentionne: “TOUTES CHOSES” cinq fois. Tous ces versets, ensemble, ne laissent absolument aucun doute pour des malentendus. L’hĂ©ritage final du futur des fils de Dieu sera/est rĂ©ellement grandiose!

La crĂ©ation toute entiĂšre soupire dans l’attente

Avant de continuer, considĂ©rez un important verset au sujet d’un autre aspect reliĂ© au salut que peu de gens comprennent. Nous avons vu que les ChrĂ©tiens attendent un salut rĂ©ellement Ă©poustouflant. Mais, la crĂ©ation toute entiĂšre attend aussi, intensĂ©ment, l’arrivĂ©e de plusieurs nouveaux Fils dans la Famille de Dieu.

Lisez soigneusement ce qui suit: “Aussi la crĂ©ation attend-elle avec un ardent dĂ©sir la rĂ©vĂ©lation des fils de Dieu. Car la crĂ©ation [toutes choses dans l’univers connu] a Ă©tĂ© soumise à la vanitĂ©, non de son grĂ©, mais à cause de Celui qui l’y a soumise, avec l’espĂ©rance qu’elle (la crĂ©ation) aussi sera affranchie de la servitude de la corruption, pour avoir part à la libertĂ© de la gloire des enfants de Dieu. Or, nous savons que, jusqu’à ce jour, la crĂ©ation toute entiĂšre [toutes choses] soupire et souffre les douleurs de l’enfantement. Et ce n’est pas elle (la crĂ©ation) seulement; mais nous aussi, [les ChrĂ©tiens], qui avons les prĂ©mices de l’Esprit [les QUELQUES UNS qui sont maintenant appelĂ©s], nous aussi nous soupirons en nous-mĂȘmes, en attendant l’adoption, la rĂ©demption de notre corps [la naissance]” (Rom. 8:19-23).

Tous les futurs “enfants de Dieu” libĂ©reront une crĂ©ation qui est maintenant en esclavage. Une terre en dĂ©pĂ©rissement et blessĂ©e sera bientĂŽt renouvelĂ©e et retournĂ©e, de mĂȘme que la lune et les Ă©toiles, à un Ă©tat de beautĂ©, d’harmonie et de paix sous le leadership de Christ et des autres enfants de Dieu. Cela fait partie de votre appel.

Continuant dans HĂ©breux 2, notez que Christ “...Il n’a pas honte de les appeler frĂšres [les nombreux autres fils, NOUS]” (verset 11). RĂ©ellement, le ChrĂ©tien engendrĂ© a Ă©tĂ© appelĂ© à la “gloire” et pour ĂȘtre un des “nombreux fils”. Les souffrances et le sacrifice de Christ Lui permettent d’ĂȘtre le “Prince de leur salut”, et potentiellement le vĂŽtre.

Quel incroyable futur pour ceux que Christ “appelle
frĂšres”. Notez encore: “Car Celui qui sanctifie [Christ] et ceux qui sont sanctifies [les ChrĂ©tiens engendrĂ©s] sont tous issus d’un seul. C’est pourquoi Il n’a pas honte de les appeler frĂšres” (HĂ©b. 2: 11).

Il n’y aura pas de diffĂ©rence entre Christ et Ses plus jeunes frĂšres et sƓurs, exceptĂ© pour Sa plus grande autoritĂ©.

Voyez-vous ce qui est dĂ©crit ici? Le but du ChrĂ©tien est de naĂźtre dans le royaume de Dieu, de devenir un ĂȘtre spirituel rĂ©gnant avec Christ. Qu’est-ce qui serait plus merveilleux? Plus glorieux, à dĂ©sirer?

Les traditions et les fables des hommes que nous chĂ©rissons, au sujet de ce qui arrive aprĂšs la mort, au sujet de la vie aprĂšs la mort, ou quoi que ce soit d’autre, n’ont absolument aucune valeur, et cela inclus la fiction qui sĂ©duit des millions de gens qui croient à une supposĂ©e “expĂ©rience d’ĂȘtre nĂ© à nouveau” dans cette vie. La vĂ©ritĂ© de la Bible est la seule connaissance de valeur permanente. Les ChrĂ©tiens, ayant sortis de ce monde sĂ©duit, confus, sont mis de cĂŽtĂ© de ce monde par la vĂ©ritĂ© (Jean 17:17).

Si Christ “n’a pas honte de les appeler frĂšres (nous)”, alors, nous, les fils engendrĂ©s de Dieu, ne devrions pas avoir honte de dĂ©fendre la mĂȘme vĂ©ritĂ© qui nous sanctifie, et la vĂ©ritĂ© de l’évangile (Phil. 1:17). Nous devons “croitre” en Christ (Éph. 4:13) et retenir les vraies doctrines de Dieu. Nous devons nous qualifier pour nous tenir à cĂŽtĂ© de Christ sur “toutes choses”. Nous devons comprendre la vĂ©ritĂ© au sujet de naĂźtre de nouveau!

Christ, le seul Fils engendré, comment?

Plusieurs serviteurs de Dieu dans l’Ancien Testament avaient Son Esprit avant qu’il fut donnĂ© à l’Église du Nouveau Testament. C’était seulement par l’Esprit de Dieu que les prophĂštes de l’Ancien Testament enregistrĂšrent les Écritures: “Car ce n’est pas par une volontĂ© d’homme qu’une prophĂ©tie a jamais Ă©tĂ© apportĂ©e, mais c’est poussĂ© par le Saint Esprit que des hommes ont parlĂ© de la part de Dieu” (II Pierre 1:21).

Le Roi David avait aussi l’Esprit de Dieu. AprĂšs avoir commis l’adultĂšre avec BathshĂ©ba (2 Sam. 11), il versa son coeur en repentir demandant à Dieu, par la priĂšre, pour le pardon, et qu’il puisse continuer d’avoir le Saint Esprit en lui: “O Dieu! CrĂ©e en moi un coeur pur, renouvelle en moi un esprit bien disposĂ©. Ne me rejette pas loin de Ta face, ne me retire pas Ton Saint Esprit. Rends-moi la joie de Ton salut, et qu’un esprit de bonne volontĂ© me soutienne” (Psa. 51:12-13).

Ces versets sont trĂšs clairs. Et nous pourrions citer plusieurs autres personnalitĂ©s bibliques pour dĂ©montrer qu’ils entreront dans le royaume, tel: Abraham, Isaac et Jacob. L’Esprit de Dieu demeurait certainement en eux, mais ils ne furent pas, et ne sont pas, encore nĂ©s dans le royaume.

Nombreux juges et prĂ©dicateurs d’avant le dĂ©luge et des prophĂštes aussi, furent engendrĂ©s de Dieu exactement comme les ChrĂ©tiens qui le sont aujourd’hui. Mais ls n’ont pas encore “entrĂ© dans” (Jean 3:5) le royaume.

Cette question alors, se pose: Si ces hommes furent aussi engendrĂ©s du Saint Esprit, comment Christ peut-Il ĂȘtre appelĂ©: “le seul Fils de Dieu engendrĂ©â€? La rĂ©ponse est trĂšs simple. Christ fut la seule personne engendrĂ©e par le PĂšre au ciel, directement dans un sein humain. Aucune autre personne n’est jamais venue au monde, nĂ©e, d’une vierge avec Dieu comme PĂšre. Dans ce sens, Christ fut le seul Fils de Dieu engendrĂ©.

HĂ©breux 11:39-40 prouve que les prophĂštes et les patriarches attendant encore leur naissance dans le royaume: “Tous ceux-là, à la foi desquels il a Ă©tĂ© rendu tĂ©moignage, n’ont pas obtenu ce qui leur Ă©tait promis, Dieu ayant en vue quelque chose de meilleure pour nous, afin qu’ils ne parvinssent pas sans nous à la perfection”.

Les patriarches “nous” attendent (vous incluant potentiellement), pour parvenir à la “perfection”, nĂ©s de nouveau, des ĂȘtres divins spirituels dans la Famille de Dieu.

Ceux qui sont engendrĂ©s s’efforcent de ne pas pĂ©cher

La Bible est remplie d’histoires des plus grands serviteurs de Dieu combattant contre le pĂ©chĂ©, pour le vaincre. Dans presque chaque cas, ils avaient à apprendre des leçons difficiles et quelques fois douloureuses.

Lorsque nous examinons collectivement, MoĂŻse, NoĂ©, David, Samuel, Pierre et bien d’autres, combattirent toutes sortes de problĂšmes connus par l’homme. Ceux qui sont et qui ont Ă©tĂ© engendrĂ©s par Dieu peuvent encore pĂ©cher, c’est arrivĂ©, mettre d’avoir commit le pĂ©chĂ© impardonnable, conduisant à l’avortement spirituel, une fausse couche, et la perte de la vie Ă©ternelle. (Lisez notre livret gratuit: Qu’est-ce que le pĂ©chĂ© impardonnable? Pour comprendre quand et comment quelqu’un peut commettre ce pĂ©chĂ©.) Oui, les ChrĂ©tiens peuvent pĂ©cher. Ceux qui seront nĂ©s de Dieu ne le pourront pas.

Jean dit que les ChrĂ©tiens pĂšchent occasionnellement. Le ChrĂ©tien engendrĂ© peut glisser et temporairement s’écarter dans le pĂ©chĂ©. Voici comment il l’exprime: “Si nous [les ChrĂ©tiens] disons que nous n’avons pas de pĂ©chĂ©, nous nous sĂ©duisons nous-mĂȘmes, et la vĂ©ritĂ© n’est pas en nous [les ChrĂ©tiens]. Si nous confessons nos pĂ©chĂ©s, Il est fidĂšle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toutes iniquitĂ©s. Si nous disons que nous n’avons pas pĂ©chĂ©, nous Le faisons menteur, et Sa parole n’est point en nous.
 Et si quelqu’un a pĂ©chĂ©, nous avons un avocat auprĂšs du PĂšre, JĂ©sus Christ le juste” (I Jean 1:8-2:1).

Ce passage est trĂšs clair. Le verset de I Jean 2:1 explique que Christ est notre avocat, notre Souverain Sacrificateur (HĂ©b. 4:15), vers qui nous devons aller en temps de besoin pour le pardon.

Paul reprĂ©sente un exemple classique individuel de la maniĂšre que quelqu’un des plus grands serviteurs de Dieu combattit pour vaincre le pĂ©chĂ©. À la fin de sa vie, il fut capable de dire qu’il avait “combattu le bon combat” et qu’il avait “couru la course” sachant qu’une “couronne” l’attendait. Mais cela n’est pas venu sans effort, pour dĂ©faire, par la guerre, la nature humaine qu’il s’efforçait de vaincre.

Lisez soigneusement Romains 7:14-23. Cela vous enseignera et vous encouragera que vous n’ĂȘtes pas seul dans votre guerre pour vaincre Satan, la sociĂ©tĂ© et vous-mĂȘme, qui conduisent tous vers le pĂ©chĂ©!

Paul dit, “Nous savons, en effet, que la loi est spirituelle; mais moi, je suis charnel [physique, fait de chair], vendu au pĂ©chĂ©. Car je ne sais pas ce que je fais; je ne fais point ce que je veux, et je fais ce que je hais” (versets 14-15). Il continue: “Ce qui est bon, je le sais, n’habite pas en moi, c'est-à-dire dans ma chair; j’ai la volontĂ©, mais non le pouvoir de faire le bien. Car je ne fais pas le bien que je veux, et je fais le mal que je ne veux pas” (versets 18-19).

C’était comme si Paul faisais ou ne faisais pas les choses qu’il voulait, mais c’était sa nature humaine, sa chair, qui lui occasionnait de faire exactement l’opposĂ©! Pourquoi? Dieu l’inspira à enregistrer la rĂ©ponse pour nous: “Je trouve donc en moi cette loi: quand je veux faire le bien, le mal est attachĂ© à moi. Car je prends plaisir à la loi de Dieu, selon l’homme intĂ©rieur; mais je vois dans mes membres une autre loi, qui lutte contre la loi de mon entendement, et qui me rend captif de la loi du pĂ©chĂ©, qui est dans mes membres” (versets 21, 23).

Paul continua en ajoutant que seulement par le pouvoir de la pensĂ©e de Christ en lui qu’il Ă©tait capable de vaincre et d’obtenir la victoire finale pour garder la loi de Dieu, au lieu d’obĂ©ir au pĂ©chĂ©. Seulement de cette maniĂšre Paul pouvait dire plus tard qu’il avait “combattu le bon combat” et qu’il avait “couru la course” vers la victoire.

Comprenez que la ChrĂ©tientĂ© est en pleine guerre! Mais, les ChrĂ©tiens devraient s’attendre à gagner, autant qu’ils restent prĂšs de Dieu pour obtenir La force de vaincre.

Dieu regarde aux intentions du coeur. C’est votre dĂ©sir en gĂ©nĂ©ral et votre motivation qui sont importants pour Lui. Il veut savoir si, aprĂšs avoir pĂ©chĂ©, vous en ĂȘtes dĂ©solĂ©, et que vous ĂȘtes dĂ©terminĂ© à faire mieux.

HĂ©breux 4:15 dĂ©clare que Christ â€œĂ©tait en tout point tentĂ© comme nous le sommes”. Christ comprend les tentations qui nous incombent, mieux que nous. Il observe pour voir si nous serons sobres et vigilants pour dĂ©raciner le pĂ©chĂ© de nos vies.

Deux maniĂšres de traduire

Dans I Jean 3:9, gennao est employĂ© et pourrait possiblement ĂȘtre traduit de deux maniĂšres diffĂ©rentes. Regardons cela.

Le caractĂšre de Dieu aura dĂ©jà Ă©tĂ© rendu parfait dans ceux qu’Il “rĂ©veillera” à la rĂ©surrection. À ce moment-là, ils ne seront plus capables de pĂ©cher: “Quiconque est nĂ© de Dieu ne pratique pas le pĂ©chĂ©, parce que la semence de Dieu demeure en lui; et il ne peut pĂ©cher, parce qu’il est nĂ© de Dieu” (I Jean 3:9).

C’est un fascinant verset. Il peut seulement ĂȘtre traduit de deux diffĂ©rentes maniĂšres, et les deux correctement. Quelques traducteurs rendent ce verset comme engendrĂ© au lieu de nĂ©, par ce qu’ils comprennent que les ChrĂ©tiens ne pratiquent pas le pĂ©chĂ© comme une façon de vivre. En d’autres mots, ils ne prĂȘchent habituellement pas, ils font tout pour ne pas pĂ©cher.

Maintenant, considĂ©rez la deuxiĂšme façon de voir correctement ce verset. Si une personne est nĂ©e de Dieu à la rĂ©surrection, elle devient alors un membre de la Famille de Dieu, elle “ne peut pĂ©cher”, c’est impossible! C’est aussi vrai! Cette deuxiĂšme explication est presque certainement ce que Dieu voulait. Voici pourquoi.

Retournez au commencement du chapitre de I Jean 3, et relisez un verset dont nous avons examinĂ© plus tĂŽt: “Voyez quel amour le PĂšre nous a tĂ©moignĂ©, pour que nous Soyons appelĂ© enfants de Dieu!
 Bien-aimĂ©s, nous sommes MAINTENANT enfants de Dieu, et ce que nous serons n’a pas encore Ă©tĂ© manifestĂ©; mais nous savons que, lorsque cela sera manifestĂ©, nous serons semblables à Lui, parce que nous le verrons tel qu’Il est” (I Jean 3: 1-2).

Comme nous l’avons expliquĂ© plus tĂŽt, un ChrĂ©tien est “maintenant” un “fils de Dieu” engendrĂ©. Mais, dans cette vie: “ce que nous serons n’a pas encore Ă©tĂ© manifestĂ©â€. Le ChrĂ©tien n’est pas encore “comme Lui”, “tel qu’Il est”.

Le contexte dans I Jean 3 parle clairement des fils de Dieu qui ne sont pas encore nĂ©s. Au verset 9, il est Ă©vident ce qui est dĂ©crit de la maniĂšre que les ChrĂ©tiens seront “comme lui” à la rĂ©surrection.

Dans d’autres sections, nous avons dĂ©jà couvert ce que signifie que d’ĂȘtre comme Dieu, nĂ©s de nouveau!

À quand l’hĂ©ritage et à quand naĂźtre de nouveau?

Nous répétons la question: quand les Chrétiens deviennent-ils héritiers? Quand sont-ils réellement nés de nouveau?

Rappelez-vous que Paul a Ă©crit: “Ce que je dis, frĂšres, c’est que la chair et le sang ne peuvent hĂ©riter le royaume de Dieu, et que la corruption n’hĂ©rite pas l’incorruptibilitĂ©â€ (I Cor. 15:50).

Les ĂȘtres humains charnels ne peuvent pas entrer dans le royaume de Dieu, la Famille de Dieu, rĂ©gnant sur toute la terre.

Christ dit à NicodĂšme que: “
si un homme ne naĂźt de nouveau, il ne peut VOIR le royaume de Dieu”. Lorsque NicodĂšme fut confus, Christ dit: “Ce qui est nĂ© de la chair EST chair et ce qui est nĂ© de l’esprit EST esprit” (Jean 3:3-6).

La Parole de Dieu enseigne que les morts en Christ seront ressuscitĂ©s à Son Retour. Plusieurs ne croiront pas cela, prĂ©fĂ©rant croire que les morts vont au ciel aprĂšs ĂȘtre “nĂ©s de nouveau” dans cette vie, en “confessant” ou “acceptant” JĂ©sus.

Paul expliqua dans Corinthiens: “Or, si l’on prĂȘche que Christ est ressuscitĂ© des morts, comment quelques uns parmi vous disent-ils qu’il n’y a point de rĂ©surrection des morts? S’il n’y a point de rĂ©surrection des morts, Christ non plus n’est pas ressuscitĂ©. Et si Christ n’est pas ressuscitĂ©, notre prĂ©dication est donc vaine, et votre foi aussi est donc vaine” (I Cor. 15:12-14).

C’est la rĂ©ponse de Dieu pour tous ceux qui ne croiront pas dans la rĂ©surrection des morts, dans naĂźtre de nouveau. Paul continue d’expliquer: “S’il n’y a point de rĂ©surrection des morts, Christ non plus n’est pas ressuscitĂ©. Et si Christ n’est pas ressuscitĂ©, notre prĂ©dication est donc vaine, et votre foi aussi est donc vaine, vous ĂȘtes encore dans vos pĂ©chĂ©s [comprendre la rĂ©surrection devient sĂ©rieux]. Et par consĂ©quent aussi ceux qui sont morts en Christ sont perdus” (I Cor. 15:12-14, 16-18).

Il y a d’autres Ă©critures aussi fortes que celle-là. S’il n’y a pas de rĂ©surrection, alors, la ChrĂ©tientĂ© est une vaine religion! Ainsi, dit Dieu!

Seulement à travers, par, Christ, le premier-nĂ©, que les autres pourront naĂźtre plus tard. Christ le premier, et les autres venant plus tard dans leur propre ordre. Mais, quand cela arrivera-t-il? Quand les autres “naĂźtront-ils de nouveau”? “Et comme tous meurent en Adam, de mĂȘme aussi tous revivront en Christ, Christ comme prĂ©mices, puis ceux qui appartiennent à Christ. Lors de Son avĂšnement” (I Cor. 15: 22-23).

Les ChrĂ©tiens naĂźtront de nouveau “à Son Retour”, pas avant!

Maintenant, voici ce qui arrivera à la rĂ©surrection: “Voici, je vous dis un mystĂšre: nous ne mourrons pas tous, mais tous nous serons changĂ©s, en un instant, en un clin d’Ɠil, à la derniĂšre trompette [le moment du Retour de Christ]. La trompette sonnera, et les morts ressusciteront incorruptibles, et nous, nous serons changĂ©s. Car il faut que ce corps corruptible revĂȘte l’incorruptibilitĂ©, et que ce corps mortel [mortel depuis la naissance humaine] aura revĂȘtu l’immortalitĂ© [corps divin à la naissance spirituelle]” (I Cor. 15: 51-53).

La chair sera changĂ©e en esprit, seulement à la rĂ©surrection.

Examinons un verset plus important de Paul pour enlever tout doute au sujet du moment oĂč cela arrivera, et lorsque cela arrivera: “Nous ne voulons pas frĂšres, que vous soyez dans l’ignorance au sujet de ceux qui dorment”. La majoritĂ© est ignorante au sujet de la rĂ©surrection, et de ceux qui sont morts/endormis, et ils n’ont pas besoin d’ĂȘtre ignorants. Maintenant, notez pourquoi Paul enseigna ces choses: “afin que vous ne vous affligiez pas comme les autres qui n’ont point d’espĂ©rance.” (I Thes. 4:13).

Plusieurs sont maintenant “endormis/morts en Christ.” Ils dormant au cimetiĂšre, attendant la rĂ©surrection et la renaissance. Les ChrĂ©tiens espĂšrent ĂȘtre ressuscitĂ©s.

Voici exactement lorsque le rĂ©surrection surviendra: “Car le Seigneur Lui-mĂȘme, à un signal donnĂ©, à la voix d’un archange, et au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel, et les morts en Christ ressusciteront premiĂšrement. Ensuite, nous les vivants, qui seront restĂ©s, nous serons tous ensemble enlevĂ©s avec eux sur des nuĂ©es, à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur” (I Thes. 4: 16-17).

Dans Jean 14:3, Christ dit: “...Je reviendrai”. ÉsaĂŻe a Ă©crit: “Voici, le Seigneur, l’Éternel vient avec puissance, et de Son bras Il commande; Voici, le salaire est avec Lui (ÉsaĂŻe 40:10).

Pour ce moment-là, Daniel dit: “Plusieurs de ceux qui dorment dans la poussiĂšre de la terre se rĂ©veilleront [du sommeil de la mort], les uns pour la vie Ă©ternelle” (Dan. 12:2). La connaissance que les morts dorment dans la tombe fut comprise depuis longtemps, mĂȘme avant la pĂ©riode du Nouveau Testament.

L’Évangile du royaume sera prĂȘchĂ© à la fin

Christ enseigna/prĂȘcha l’évangile du royaume de Dieu. Tout comme la vĂ©ritĂ© du salut, et d’ĂȘtre nĂ© de nouveau, les ministres de ce monde ont crĂ©Ă© un Ă©vangile contrefait au sujet de la Personne de JĂ©sus. Mais la vĂ©ritĂ© est que Christ annonça qu’un merveilleux gouvernement mondial viendrait sur terre. Il serait prĂ©cĂ©dĂ© par un temps terrible de trouble et de confusion à la grandeur de la planĂšte, notre Ă©poque MAINTENANT! Les saints recevraient leur hĂ©ritage à Son Retour et l’établissement de Son gouvernement.

Les disciples de Christ Lui demandĂšrent quel serait le signe de Son retour et de la fin de cet Ăąge (Matt. 24:3). Il les avertit de la sĂ©duction de plusieurs qui viendraient “en Son Nom” disant que “Christ est Christ” (Matt. 24: 5). Il expliqua qu’ils mettraient une emphase sur la personne de Christ au lieu de Son message. Mais Il a aussi prĂ©dit que “cette bonne nouvelle (l’évangile, Son message) du royaume sera prĂȘchĂ©e dans le monde entier, pour servir de tĂ©moignage à toutes les nations. Alors la fin viendra” (Matt. 24: 14).

Rappelez-vous, si le royaume de Dieu eut Ă©tĂ© prĂȘchĂ© à travers les siĂšcles, depuis le temps de Christ jusqu’à prĂ©sent, le fait de le proclamer aujourd’hui ne pourrait pas ĂȘtre un signe que le monde a atteint la fin de cet Ăąge. Les imposteurs et les faux leaders supprimĂšrent la proclamation du vĂ©ritable Ă©vangile au monde jusqu’au 20Ăšme siĂšcle. Commençant en 1934, Herbert W. Armstrong commença l’accomplissement de cette prophĂ©tie. Et cette prophĂ©tie a continuĂ©e à se dĂ©rouler jusqu’à ces jours de la fin.

Nous sommes maintenant dans les temps de la fin. L’Église de Dieu RestaurĂ©e continue de prĂȘcher cet Ă©vangile. Nous enseignons aux gens comment “voir” et “entrer dans” le royaume de Dieu, nous leur enseignons comment ĂȘtre NÉS DE NOUVEAU!

Il est Ă©tonnant de voir que l’énorme montant de preuves du Nouveau Testament rĂ©vĂšle la stupĂ©fiante vĂ©ritĂ© au sujet que, d’ĂȘtre nĂ© de nouveau, est si ignorĂ© et incompris. Christ, Paul, Pierre et Jean l’enseignĂšrent encore et encore, d’une merveilleuse clartĂ© pour ceux qui examineront leurs paroles claires!

NĂ© à la rĂ©surrection

À la conclusion du livret de M. Armstrong: Just what do you mean – BORN AGAIN?, commençant sous le sous-titre “Will You BELIEVE?”, ce qui suit:

“Maintenant, croirez-vous ce que Dieu dit dans le livre aux HĂ©breux?

“Pourquoi est-ce que Dieu serait concernĂ© au sujet des ĂȘtres humains? D’un petit avion, nous ressemblons à des fourmis, ici-bas. D’un jet, 5 à 6 milles de haut, les gens sur le sol, ont rapetissĂ© à un point tel, que nous ne pouvons plus les voir. Combien petit pouvons-nous ressembler pour Dieu? Pourquoi devrait-Il ĂȘtre concernĂ© pour nous?

“La question est rĂ©pondue dans HĂ©breux 2, commençant au verset 6. Dieu fit l’homme un peu plus bas que les anges, mais, dans le but et le plan de Dieu, Il a couronnĂ© l’homme, comme il l’a fait premiĂšrement pour Christ, avec gloire et honneur.

“Quel est la gloire avec laquelle Christ est maintenant couronnĂ©e ? Une couronne dĂ©note de la royautĂ©, de l’autoritĂ©, du pouvoir. JĂ©sus Christ dit, juste avant de monter au ciel, que tout pouvoir dans l’univers, dans les cieux et sur la terre, Lui avait Ă©tĂ© donnĂ©.

“Dans HĂ©breux 1:1-3, que Christ est le reflet de la gloire de Dieu!

“Oui: Ses yeux Ă©taient comme une flame de feu... et So visage Ă©tait comme le soleil lorsqu’il brille dans sa force (Apoc. 1:14, 16).

“La gloire de Christ est telle qu’Il soutient, confirme, contrĂŽle, chaque force, Ă©nergie, et pouvoir qui existe partout, le pouvoir suprĂȘme sur tout l’univers!

“Maintenant, croyez ce que Dieu dit à NOTRE sujet! HĂ©breux 2:10 dit: ‘Il convenait en effet, que Celui pour qui et par qui sont toutes choses, et qui voulait conduire à la GLOIRE beaucoup de fils , Ă©levĂąt à la perfection par les souffrances le Prince [Leader, ou PrĂ©dĂ©cesseur, ou Pionnier]’ Et au verset 11 JĂ©sus nous appelle Ses frĂšres.

“Oh, quelle magnifique, grandiose gloire Dieu rĂ©serve pour nous! Lorsque nous serons nĂ©s de nouveau! Apocalypse 1:13-17 donne une description de cette gloire future.

POURQUOI pas maintenant?

“Mais, comme nous lisons dans HĂ©breux 2:8, nous ne voyons pas encore toute cette gloire ayant Ă©tĂ© hĂ©ritĂ©e par quiconque, sauf par Christ . Pourquoi, alors, ne sont-ils pas encore nĂ©s?

“Parce que, lorsque nous le serons, nous serons donnĂ©s un tel pouvoir pour guider, diriger, et pour contrĂŽler que nous devons premiĂšrement ĂȘtre entraĂźnĂ©s et dĂ©veloppĂ©s un caractĂšre spirituel dans nous afin que nous en toute sĂ©curitĂ© ĂȘtre confiĂ©s avec un tel pouvoir!

“Dieu crĂ©a cet univers. Il est le vĂ©ritable Souverain SuprĂȘme! Et Il ne va pas donner ce pouvoir pour rĂ©gner à personne exceptĂ© à ceux qui rĂšgneront à Sa maniĂšre, qui Lui obĂ©iront, obĂ©iront à Son gouvernement , et l’administreront sous Lui!

“Ainsi, ce sont seulement ceux qui sont conduits par le Saint Esprit de Dieu, dans Ses voies, et qui sont des fils de Dieu (Rom. 8:14). Et nous devons commencer à vaincre notre propre nature Ă©goĂŻste, les voies mauvaises de ce monde qui sont devenues des habitudes encrĂ©es, et le diable. Nous devons ‘grandir/croĂźtre dans la grĂące et la connaissance de notre Seigneur et Sauveur JĂ©sus Christ’ (II Pierre 3:18).

“Oui, tout comme les bĂ©bĂ©s non-nĂ©s, mais engendrĂ©s, les bĂ©bĂ©s humains doivent croĂźtre de l’engendrement, qui n’est pas plus gros qu’une pointe de stylo, recevoir de la nourriture physique, et, lorsque nous sommes imprĂ©gnĂ©s par/du Saint Esprit de Dieu, de Sa VIE, nous devons CROÎTRE spirituellement , ĂȘtre nourri de nourriture spirituelle de la Parole de Dieu, la Bible, et par la priĂšre, et par la fraternisation si possible avec d’autres frĂšres rĂ©ellement engendrĂ©s dans la vĂ©ritĂ© de Dieu.

“Et à moins que nous ne continuons à croĂźtre dans le dĂ©veloppement du caractĂšre spirituel, de plus en plus comme Dieu, nous deviendrions comme un bĂ©bĂ© rejetĂ©, un avorton! Et nous ne deviendrions jamais nĂ©s de dieu!

Le Glorieux Monde À Venir

“Quelle merveilleuse, presque incomprĂ©hensible, GLORIEUSE BONNE NOUVELLE!

Et la meilleure nouvelle est que la venue de christ se rapproche maintenant, nous sommes trĂšs prĂšs! Il ne reste maintenant que quelques annĂ©es! Et alors, le MONDE À VENIR merveilleux, paisible et heureux!

“Tous ceux qui sont maintenant des fils engendrĂ©s de Dieu seront alors nĂ©s, Ă©levĂ©s de mortels à immortels, de la chair à l’esprit, d’humains à divins!

“Et cette VRAIE expĂ©rience d’ĂȘtre nĂ© à nouveau sera incomparablement plus glorieuse que la fausse, vague, sans signification, soi-disant ‘expĂ©rience de renaĂźtre encore’ qui a sĂ©duite des milliers qui pensent qu’ils l’ont dĂ©jà expĂ©rimentĂ© dans leur vie.

“Est-ce que votre esprit peut imaginer quelle incroyable, transcendente gloire est le vrai p otentiel de ceux qui croient, qui se repentent, et qui obĂ©issent?

“Mais, les Ă©critures qui dĂ©roulent devant nos yeux cette glorieuse bonne nouvelle, nous avertit aussi de prendre garde ,

Et de fortifier notre appel et notre Ă©lection, SÛ RES!”

Vous pouvez lire ce que vous dĂ©sirez :