JavaScript

This website requires the use of Javascript Explain This   to function correctly. Performance and usage will suffer if it remains disabled.
Enregistrer pour le lire plus tard
Disponible dans ces langues :
  Français
OĂč se trouve l’Église de Dieu aujourd'hui ?
New York, Etats-Unis Jamaïque Pérou Idaho, Etats-Unis Inde Belgique Kenya Arkansas, Etats-Unis Afrique du Sud Angleterre Nigéria Ohio, Etats-Unis

Il existe une seule organisation qui enseigne l’entiĂšre vĂ©ritĂ© de la Bible et qui est appelĂ©e Ă  vivre de “toute parole de Dieu.” Savez-vous comment la trouver ? Christ a dit qu’elle :

  • enseignerait tout ce qu’Il a ordonnĂ©
  • appelerait les membres mis Ă  part par la vĂ©ritĂ© pour sortir du monde
  • serait un petit troupeau

ClĂ©s pour exercer l’Esprit de Dieu!

L’humanitĂ© cherche constamment de nouvelles sources d’énergie ou de pouvoir, de puissance. Dieu a une source illimitĂ©e de POUVOIR qui rĂ©soudrait tous les problĂšmes. Mais la sociĂ©tĂ© ne le sait pas. Savez-vous que vous pouvez accĂ©der Ă  ce pouvoir, et ce qu’il peut faire pour vous? Voici comment


 Langue Afrikaans Deutsch English Español Français Italiano Kiswahili Nederlands Polski Srpski Tahiti

Le Saint Esprit de Dieu est la force la plus puissante de l’univers, et ce pouvoir Ă©norme est disponible pour vous. Oui, VOUS pouvez l’avoir!

De plus, ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu possĂšde une grande puissance. Mais ce pouvoir doit ĂȘtre utilisĂ©, exercĂ©!

Tous ceux qui sont engendrĂ©s de Dieu, qui ont reçu le Saint Esprit, doivent savoir comment l’utiliser et doivent l’exercer activement.

Depuis la crĂ©ation de l’homme sur Terre, il a essayĂ© de dĂ©couvrir et de contrĂŽler de nouvelles sources d’énergie. Une des plus grandes craintes de l’homme, c’est de manquer de pouvoir dont il en est venu Ă  dĂ©pendre: l’huile, l’électricitĂ©, le pĂ©trole, le gaz naturel, l’hydro-Ă©lectricitĂ©, etc
. Il cherche constamment une «ressource illimitĂ©e» qui rĂ©soudrait tous ses problĂšmes.

Mais, peu importe la puissance ou le pouvoir l’homme peut dĂ©couvrir, il ne sera jamais satisfait. MĂȘme si les hommes peuvent dĂ©couvrir une façon de pourvoir une Ă©nergie physique qui ne se tarira jamais pour ses nombreux besoins, ils n’auront jamais le vrai pouvoir dans leurs vies!

Les scientifiques ont Ă©tudiĂ© et recherchĂ© des millions de livres pour obtenir une rĂ©ponse aux problĂšmes d’énergie du monde. Mais ils n’ont pas dĂ©couvert la SOURCE DE TOUS LES POUVOIRS! Ils n’ont pas regardĂ© dans le seul Livre qui peut rĂ©soudre tous les problĂšmes de ce monde, la Bible!

Mais si je vous disais qu’il y a une source ILLIMITÉE de pouvoir, qui n’a jamais Ă©tĂ© dĂ©couverte par la majoritĂ©, et dans laquelle vous pouvez puiser? Que feriez-vous? Seriez-vous intĂ©ressĂ©?

Qu’est-ce que le VRAI pouvoir?

JĂ©sus Christ possĂ©dait le vrai pouvoir. La Bible est remplie d’exemple de Christ guĂ©rissant les malades, chassant les dĂ©mons, nourrissant des milliers de personnes (Ă  partir de trĂšs petites quantitĂ©s de nourriture), et marchant mĂȘme sur les eaux. JĂ©sus dĂ©montra ce POUVOIR! Combien de personnes peuvent faire ce qu’Il a fait?

D’oĂč Christ prenait-il ce pouvoir? Qu’est-ce qui Lui permettait de faire des miracles si merveilleux? Nous devons examiner la Bible afin de trouver la SOURCE DE CET INCROYABLE pouvoir.

Notez le rĂ©cit de la naissance de Christ: «L'ange lui rĂ©pondit: Le Saint Esprit viendra sur toi, et la PUISSANCE (dunamis) du TrĂšs Haut te couvrira de son ombre. C'est pourquoi le saint enfant qui naĂźtra de toi sera appelĂ© Fils de Dieu.» (Luc 1: 35). Matthieu 1: 18 ajoute: «Voici de quelle maniĂšre arriva la naissance de JĂ©sus Christ. Marie, sa mĂšre, ayant Ă©tĂ© fiancĂ©e Ă  Joseph, se trouva enceinte, par la vertu du Saint Esprit ». (Le mot esprit dans ce verset vient du Grec: pneuma, qui signifie littĂ©ralement air, respiration, et esprit.)

MĂȘme la naissance de Christ impliqua un grand pouvoir. La Bible rĂ©vĂšle que le POUVOIR de Dieu, le Saint Esprit, vint sur Marie, engendrant la conception de Christ en elle. Ce puissant miracle fut accomplit par l’Esprit de Dieu!

Comme Christ grandissait, Son pouvoir grandissait aussi: «JĂ©sus, revĂȘtu de la puissance (dunamis) de l'Esprit, retourna en GalilĂ©e, et sa renommĂ©e se rĂ©pandit dans tout le pays d'alentour» (Luc 4: 14). Les nouvelles au sujet de la puissance de Christ se rĂ©pandaient aussi vite.

Notez ce que Christ fit avec ce don: « vous savez comment Dieu a oint du Saint Esprit et de FORCE (dunamis) JĂ©sus de Nazareth, qui allait de lieu en lieu faisant du bien et guĂ©rissant tous ceux qui Ă©taient sous l'empire du diable, car Dieu Ă©tait avec lui» (Actes 10: 38).

Des rumeurs et des histoires des miracles faits par Christ se rĂ©pandaient. Assez tĂŽt, des foules de gens Le cherchaient pour ĂȘtre guĂ©ris et exorcisĂ©s des dĂ©mons.

Les versets suivant rĂ©vĂšlent une de ces occasions: « JĂ©sus s'en alla avec lui. Et une grande foule le suivait et le pressait. Or, il y avait une femme atteinte d'une perte de sang depuis douze ans. Elle avait beaucoup souffert entre les mains de plusieurs mĂ©decins, elle avait dĂ©pensĂ© tout ce qu'elle possĂ©dait, et elle n'avait Ă©prouvĂ© aucun soulagement, mais Ă©tait allĂ©e plutĂŽt en empirant. Ayant entendu parler de JĂ©sus, elle vint dans la foule par derriĂšre, et toucha son vĂȘtement. Car elle disait: Si je puis seulement toucher ses vĂȘtements, je serai guĂ©rie. Au mĂȘme instant la perte de sang s'arrĂȘta, et elle sentit dans son corps qu'elle Ă©tait guĂ©rie de son mal. JĂ©sus connut aussitĂŽt en lui-mĂȘme qu'une FORCE Ă©tait sortie de lui; et, se retournant au milieu de la foule, il dit: Qui a touchĂ© mes vĂȘtements?» (Marc 5: 24-30.)

Notez ce qui est survenu! JĂ©sus Ă©tait remplit de l’Esprit de Dieu, Il sut que quelqu’un avait touchĂ© Ses vĂȘtements parce qu’Il sentit qu’une force (un pouvoir, une puissance), Ă©tait sortie de Lui.

Le mot Grec pour force est dunamis, qui signifie puissance, pouvoir dynamique, force ou capacité.

Dans Luc 1: 35 et 4: 14, le mot dunamis a Ă©tĂ© traduit et employĂ© pour et par le mot «pouvoir». Les mots «dynamo», «dynamique» et «dynamite», viennent tous de la mĂȘme racine du mot Grec.

ConsidĂ©rez cette analogie: L’électricitĂ© circule dans votre maison par des cĂąbles et des relais. Cela permet au pouvoir Ă©lectrique de faire fonctionnĂ© vos appareils Ă©lectriques. De la mĂȘme maniĂšre, Christ Ă©tait «relié» Ă  une incroyable source de pouvoir, le Saint Esprit. Et Il ressentit ce pouvoir sortir, couler, circuler hors de Lui.

Mais, quelle Ă©tait (et est) la SOURCE de ce pouvoir? D’oĂč venait-elle?

Notez ce que l’apĂŽtre Paul rĂ©vĂ©la: «Que le Dieu de l'espĂ©rance vous remplisse de toute joie et de toute paix dans la foi, pour que vous abondiez en espĂ©rance, par la PUISSANCE du Saint Esprit!» (Rom. 15: 13-14.) Dieu donne le Saint Esprit!

De plus, notez: «car celui que Dieu a envoyĂ©, dit les paroles de Dieu, parce que Dieu ne lui donne pas l'Esprit avec mesure» (Jean 3: 34). Ce verset signifie simplement que Dieu n’a pas mesurĂ© ou limitĂ© la mesure ou la quantitĂ© de l’Esprit qu’Il donna Ă  Christ! Christ Ă©tait rempli avec dunamis, le pouvoir, et la puissance!

Christ reconnu cela, et Il dĂ©clara que de Sa propre force, Il ne pouvait rien faire (Jean 5: 30). Il comprenait que ce n’était seulement que par Dieu par l’Esprit de Dieu demeurant en Lui, que toutes choses pouvaient ĂȘtre faites (Jean 14: 10).

Par le POUVOIR de Dieu, Christ est nĂ© miraculeusement. Par Son POUVOIR, Christ Ă©tait rempli de cet Esprit. Par le POUVOIR de Dieu, Christ pouvait faire des miracles. Dieu offre le mĂȘme pouvoir aux hommes!

Le consolateur

Peu de temps avant sa crucifixion, puis Sa rĂ©surrection, Christ dĂ©clara Ă  Ses disciples: «Je ne vous laisserai pas orphelins, je viendrai Ă  vous.
 Mais le consolateur, l'Esprit Saint, que le PĂšre enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses, et vous rappellera tout ce que je vous ai dit» (Jean 14: 18, 26).

Qu’est-ce que cela veut dire? Qu’est-ce que le consolateur?

Le mot Grec pour consolateur, est paracletos, qui veut dire «celui qui est appelé pour aider ou supporter», un intercesseur, un consolateur.

Lisez ce que Christ promis Ă  Ses disciples comme ils s’assemblaient Ă  JĂ©rusalem, juste avant le Jour de la PentecĂŽte: «Mais vous recevrez une puissance, le Saint Esprit survenant sur vous, et vous serez mes tĂ©moins Ă  JĂ©rusalem, dans toute la JudĂ©e, dans la Samarie, et jusqu'aux extrĂ©mitĂ©s de la Terre» (Actes 1: 8).

De plus, notez ce que Christ dit: «Quand le consolateur sera venu, l'Esprit de vĂ©ritĂ©, il vous conduira dans toute la vĂ©ritĂ©; car il ne parlera pas de lui-mĂȘme, mais il dira tout ce qu'il aura entendu, et il vous annoncera les choses Ă  venir» (Jean 16: 13).

Dans Actes 2, la promesse de Christ s’accomplit. Et, lors de la PentecĂŽte A.D. 31, le Saint Esprit, le mĂȘme Esprit qui permit Ă  JĂ©sus de faire des miracles, fut donnĂ© Ă  l’Église du Nouveau Testament. (Pour en apprendre plus au sujet de recevoir l’Esprit de Dieu, lisez nos brochures gratuites: Que faut-il entendre par le baptĂȘme par immersion? Et, Qu’est-ce que la vĂ©ritable conversion?

AprĂšs avoir reçu l’Esprit de Dieu. Les apĂŽtres et mĂȘme les diacres, performĂšrent de grands miracles: «Les apĂŽtres rendaient avec beaucoup de force tĂ©moignage de la rĂ©surrection du Seigneur JĂ©sus » (Actes 4: 33).

Notez l’exemple du diacre Étienne: «Étienne, plein de grĂące et de puissance, faisait des prodiges et de grands miracles parmi le peuple» (Actes 6: 8). Actes 7: 55, rĂ©vĂšle la source de ces miracles: «Mais Étienne, rempli du Saint Esprit, et fixant les regards vers le ciel, vit la gloire de Dieu et JĂ©sus debout Ă  la droite de Dieu».

Avec le don du Saint Esprit, les serviteurs de Dieu Ă©taient capables de faire face Ă  leurs adversaires, aux Ă©rudits, aux intellectuels et aux nombreux critiques comme ils prĂȘchaient l’évangile avec hardiesse (Actes 4: 13, 31).

Christ dit Ă  Ses disciples: «Quand on vous emmĂšnera pour vous livrer, ne vous inquiĂ©tez pas d'avance de ce que vous aurez Ă  dire, mais dites ce qui vous sera donnĂ© Ă  l'heure mĂȘme; car ce n'est pas vous qui parlerez, mais l'Esprit Saint» (Marc 13: 11). C’est une dĂ©claration trĂšs rĂ©confortante.

Christ savait que, aprĂšs sa mort, Il ne serait plus capable d’enseigner Ă  Ses disciples dans la chair. Ainsi, il prĂ©vu un moyen pour eux de continuer dans le processus d’apprentissage. Une fois reçu, le consolateur les AIDA, (paracletos) en leur pourvoyant le POUVOIR (dunamis), la force et la comprĂ©hension qu’ils avaient besoin pour prĂȘcher l’évangile.

La plus grande source de pouvoir

Le Saint Esprit est le pouvoir de Dieu, mais quelle sorte de pouvoir est-ce? Est-ce seulement pour faire de bonnes oeuvres? Est-ce un sentiment ou une Ă©motion? Ou est-ce beaucoup plus que cela?

La Bible explique: «Car en lui ont été créées toutes les choses qui sont dans les cieux et sur la Terre, les visibles et les invisibles, trÎnes, dignités, dominations, autorités. Tout a été créé par lui et pour lui. Il est avant toutes choses, et toutes choses subsistent en lui» (Col. 1: 16-17).

Notez aussi que JĂ©rĂ©mie a Ă©crit: «Ah! Seigneur Éternel, voici, tu as fait les cieux et la Terre par ta grande puissance et par ton bras Ă©tendu: Rien n'est Ă©tonnant de ta part» (JĂ©r. 32: 17).

Dieu n’a pas seulement crĂ©Ă© toutes choses par Son Esprit, mais Il les a aussi prĂ©servĂ©es par le mĂȘme pouvoir!

Le prophĂšte NĂ©hĂ©mie explique: «C'est toi, Éternel, toi seul, qui as fait les cieux, les cieux des cieux et toute leur armĂ©e, la Terre et tout ce qui est sur elle, les mers et tout ce qu'elles renferment. Tu donnes la vie Ă  toutes ces choses, et l'armĂ©e des cieux se prosterne devant toi» (NĂ©h. 9: 6).

Lorsqu’il louait Dieu, le roi David a Ă©crit: « C'est que la FORCE (le pouvoir, la puissance) est Ă  Dieu» (Ps. 62: 10). C’est une dĂ©claration Ă©tonnante!

Par Son Saint Esprit, Dieu parla: «Car il dit, et la chose arrive; Il ordonne, et elle existe» (Ps. 33: 9).

Pensez Ă  cela. Vous n’avez pas encore rĂ©alisĂ© entiĂšrement toute la PUISSANCE de Dieu.

Mais ce qui est le plus Ă©tonnant, c’est que Dieu promet une portion de Son Esprit Ă  ceux qu’Il appelle au repentir et au baptĂȘme (Jean 6: 44, 65; Actes 2: 38-39). Lors de la conversion, chaque membre baptisĂ© de l’Église de Dieu reçoit le mĂȘme Esprit que le CrĂ©ateur Dieu utilise pour soutenir et maintenir l’univers!

Ce que le Saint Esprit n’est pas

La plupart des soi-disant ChrĂ©tiens ont leurs propres idĂ©es diffĂ©rentes au sujet du Saint Esprit. Plusieurs croient que c’est comme un «fantĂŽme (un esprit)», d’autres, croient que c’est une partie d’une «trinité», avec Dieu et JĂ©sus Christ. Il y en a mĂȘme qui croient que le Saint Esprit est un type de «colombe spirituelle», rĂ©pandant l’amour.

Cependant, nous avons vu que la Bible enseigne autrement! Rappelez-vous la phrase: «L'ange lui rĂ©pondit: Le Saint Esprit viendra sur toi, et la PUISSANCE du TrĂšs Haut te couvrira de son ombre
.» (Luc 1: 35).

Si le Saint Esprit fait parti d’une trinitĂ©, comme plusieurs le croient, alors, pourquoi Christ n’est-Il pas appelĂ© le Fils du Saint Esprit?

La Bible explique que Dieu envoya le Saint Esprit, Son pouvoir, pour engendrer Christ. (Pour en apprendre plus au sujet de cette fausse doctrine, lisez notre livre gratuit: La trinité, Dieu est-Il trois en un?)

Une autre idĂ©e populaire est celle d’ĂȘtre capable de puiser dans «notre force intĂ©rieure», ou accĂ©der Ă  «l’énergie intĂ©rieure». En fait, la majoritĂ© des orateurs de motivation parlent au sujet de «chercher Ă  l’intĂ©rieur de soi» les «pouvoirs dormants» qui n’attendent que d’ĂȘtre utilisĂ©s.

Mais ce ne sont que de fausses idĂ©es des hommes. Le Saint Esprit ne rĂ©side pas en nous depuis la naissance, c’est un don de Dieu, donnĂ© au repentir et au baptĂȘme.

Mais, est-ce tout? Que faites-vous avec l’Esprit de Dieu aprĂšs l’avoir reçu? Y a-t-il des moyens pour en accroitre la quantitĂ©, ou le perdre?

Comment l’Esprit fonctionne

Notez les versets suivant: «Pour vous, vous ne vivez pas selon la chair, mais selon l'Esprit, si du moins l'Esprit de Dieu habite en vous. Si quelqu'un n'a pas l'Esprit de Christ, il ne lui appartient pas. Et si Christ est en vous, le corps, il est vrai, est mort à cause du péché, mais l'Esprit est vie à cause de la justice» (Rom. 8: 9-10).

Un ChrĂ©tien est celui qui a l’Esprit de Dieu en lui, il appartient Ă  Christ, qui vit en lui par cet Esprit.

Comprenez cela! Un ChrĂ©tien est seulement un ChrĂ©tien par cet Esprit! Sans cet Esprit demeurant en lui, vous n’ĂȘtes pas un vrai serviteur de Dieu, un vrai ChrĂ©tien! Des millions de gens croient qu’ils sont ChrĂ©tiens, lorsqu’en rĂ©alitĂ© ils ne le sont pas, ils ne Lui appartiennent pas!

Paul mis en garde contre certaines actions qui peuvent Ă©teindre, Ă©touffer et supprimer, tarir l’Esprit de Dieu: «N'ÉTEIGNEZ PAS l'Esprit.» (I Thess. 5: 19). Paul a aussi Ă©crit: «N'ATTRISTEZ PAS le Saint Esprit de Dieu, par lequel vous avez Ă©tĂ© scellĂ©s pour le jour de la rĂ©demption.» (Éph. 4: 30).

C’est un sĂ©rieux avertissement!

Mais, comment une personne peut Ă©touffer, attrister, tarir, Ă©teindre l’Esprit? Comment pouvez-vous savoir si VOUS ne faites pas cela?

Il est important de comprendre comment cet Esprit fonctionne. Christ reçu une portion illimitĂ©e de cet Esprit (rappelez-vous Jean 3: 34). Mais les ChrĂ©tiens n’ont qu’une certaine portion ou quantitĂ©: «Et celui qui nous a formĂ©s pour cela, c'est Dieu, qui nous a donnĂ© les ARRHES de l'Esprit» (II Cor. 5: 5).

Le dictionnaire Le Petit Larousse, 2012, dĂ©finit le mot ARRHES, de cette façon: «Somme d’argent remise par l’une des parties Ă  la conclusion d’un contrat, pour en assurer l’exĂ©cution», en d’autres mots, c’est un dĂ©pĂŽt, en vue de la quantitĂ© entiĂšre Ă  venir, dont les ChrĂ©tiens recevront plus tard.

Le but du ChrĂ©tien, la fin du processus de sa croissance spirituelle, est de devenir complĂštement composĂ© d’Esprit au second retour de Christ: «Et si l'Esprit de celui qui a ressuscitĂ© JĂ©sus d'entre les morts habite en vous, celui qui a ressuscitĂ© Christ d'entre les morts rendra aussi la vie Ă  vos corps mortels par son Esprit qui habite en vous» (Rom. 8: 11).

Le Saint Esprit est comme un muscle: Si un muscle n’est pas entrainĂ©, il rapetissera, et Ă©ventuellement s’atrophiera, diminuera et sĂ©chera.

MĂȘme si l’Esprit de Dieu n’est pas une personne ou un ĂȘtre, il est nĂ©anmoins actif. Dans Jean 7, Christ compare le Saint Esprit Ă : «Le dernier jour, le grand jour de la fĂȘte, JĂ©sus, se tenant debout, s'Ă©cria: Si quelqu'un a soif, qu'il vienne Ă  moi, et qu'il boive. Celui qui croit en moi, des fleuves d'eau vive couleront de son sein, comme dit l'Écriture» (v. 37). Le Saint Esprit coule comme un puissant courant d’eau vive.

Imaginez un courant d’eau vive coulant dans une riviĂšre. La force brute est si puissante que le courant peut mĂȘme creuser de nouvelles branches, d’autres riviĂšres. Les ingĂ©nieurs ont dĂ©couvert que nous pouvons en retirer de l’électricitĂ© et rĂ©pondre Ă  24% des besoins d’énergie mondiale. Christ comprenait le grand pouvoir, la puissance des eaux lorsqu’Il fit cette comparaison.

Essayez d’embouteiller le courant d’une riviĂšre, c’est impossible! Cette puissante force ne peut ĂȘtre mise de cĂŽtĂ© ou ĂȘtre prĂ©servĂ©e. (Mais vous pouvez utiliser et diriger le courant d’une riviĂšre pour en produire du pouvoir Ă©lectrique.)

De la mĂȘme maniĂšre, l’Esprit de Dieu ne peut ĂȘtre mis en rĂ©serve pour une utilisation future, attendant Ă  l’intĂ©rieur de nous d’ĂȘtre employĂ©, utilisĂ©. L’Esprit doit absolument coulĂ©. Par Christ, il coule Ă  travers nous. Et en suivant les lois de Dieu, il produit de bons fruits, il coule de nous. Tout comme un puissant courant, il coule continuellement!

Rappelez-vous le rĂ©cit de la femme guĂ©rie aprĂšs avoir touchĂ© les vĂȘtements de JĂ©sus (Marc 5: 28-30). Notez que JĂ©sus savait qu’il possĂ©dait un tel pouvoir, et qu’une partie sortit de Lui. Christ, qui performait de grands miracles, ne pouvait pas «l’embouteillé» ou en mettre de cĂŽtĂ©, nous non plus.

Paul a Ă©crit: «Soyez
 remplis de l'Esprit» (Éph. 5: 18). Ce message est pour vous! Dieu veut vous remplir avec ce pouvoir dynamique!

AprĂšs avoir reçu les arrhes de l’Esprit, ou une certaine quantitĂ© comme paiement partiel du pouvoir de Dieu nous sommes commandĂ©s de: «Mais croissez dans la grĂące et dans la connaissance de notre Seigneur et Sauveur JĂ©sus Christ » (II Pierre 3: 18), et «dĂ©sirez, comme des enfants nouveau-nĂ©s, le lait spirituel et pur, afin que par lui vous croissiez pour le salut,» (I Pierre 2: 2). C’est notre responsabilitĂ© de croitre et de: «  ranimer le don de Dieu...» (II Tim. 1: 6).

Nous devons stimuler, renouveler, ranimer, exercer, utiliser l’Esprit. Lorsque vous l’utilisez, vous dĂ©veloppez le caractĂšre divin (Matt. 5: 48).

Mais comment une personne peut exercer l’Esprit de Dieu? Quels sont les outils importants et vitaux qui aideront Ă  accroitre la quantitĂ© de l’Esprit de Dieu et de le faire couler de nous?

L’apĂŽtre Pierre a Ă©crit: «Et c'est Ă  cela que vous avez Ă©tĂ© appelĂ©s, parce que Christ aussi a souffert pour vous, vous laissant un exemple, afin que vous suiviez ses traces» (I Pierre 2: 21). Nous devons modeler nos vies d’aprĂšs celle de Christ: «jusqu'Ă  ce que nous soyons tous parvenus Ă  l'unitĂ© de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, Ă  l'Ă©tat d'homme fait, Ă  la mesure de la stature parfaite de Christ
 et que, professant la vĂ©ritĂ© dans la charitĂ©, nous croissions Ă  tous Ă©gards en celui qui est le chef, Christ» (Éph. 4: 13, 15). Par la prĂ©sence de l’Esprit de Dieu, nous pouvons devenir progressivement comme Lui. Paul donna des instructions de: «Ayez en vous les sentiments qui Ă©taient en JĂ©sus Christ» ((Phil. 2: 5). Nous devons faire tous nos efforts pour penser et agir comme Christ.

Notez l’exemple de Christ, lorsqu’Il dĂ©clara: «Je ne puis rien faire de moi-mĂȘme » (Jean 5: 30). Christ comprenait que sans l’Esprit de Dieu, Il Ă©tait sans pouvoir. C’est la raison pour laquelle Il s’efforçait de toujours restĂ© pleinement «chargé»!

Mais comment a-t-Il fait cela?

Comme Ă©tant la seule donnĂ©e, base officielle pour la façon de vivre d’un ChrĂ©tien, la Bible donne des clĂ©s importantes et des exemples de façons pour faire couler ce pouvoir EN, et DE vous. En les pratiquant rĂ©guliĂšrement, vous pouvez ĂȘtre pleinement chargĂ© de l’Esprit!

ClĂ©s pour exercer l’Esprit de Dieu

PremiĂšrement, vous devez constamment PRIER.

Notez ce que Christ fit aprĂšs avoir fait un incroyable miracle: «Quand il l'eut renvoyĂ©e (la foule), il monta sur la montagne, pour prier Ă  l'Ă©cart; et, comme le soir Ă©tait venu, il Ă©tait lĂ  seul.» ((Matt. 14: 23). Pour rester pleinement chargĂ© avec l’Esprit de Dieu, Christ pria!

Christ pria trois fois avant de faire face Ă  la torture brutale et Ă  la mort (Matt. 26: 36-45). Il Se rapprocha de Dieu par une priĂšre fervente. Puis, pleinement chargĂ© avec l’Esprit de Dieu, Il Ă©tait capable de faire face Ă  Ses souffrances, disant aux disciples: «Puis il alla vers ses disciples, et leur dit: Vous dormez maintenant, et vous vous reposez! Voici, l'heure est proche, et le Fils de l'homme est livrĂ© aux mains des pĂ©cheurs» (Matt. 26: 46). Pareillement, nous devons prier et nous rapprocher de Dieu tous les jours.

Deuxiùmement, vous devez ÉTUDIER LA BIBLE.

Notez: «Quand le Sabbat fut venu, Il se mit Ă  enseigner dans la synagogue » (Marc 6: 2). C’était la coutume de Christ d’enseigner Ă  partir des saintes Ă©critures (Luc 4: 16-17). Pour faire cela, Il devait Ă©tudier continuellement la Parole de Dieu (Ă  cette Ă©poque, la Bible consistait en des rouleaux).

Comment une personne peut enseigner quelque chose sans l’avoir Ă©tudier auparavant?

Lorsque Christ enseignait, les gens Ă©taient Ă©tonnĂ©s Ă  tout le savoir et la connaissance qu’Il possĂ©dait, surtout Son assurance et Son autoritĂ©! Il Ă©tudiait les Ă©critures et nous devons faire la mĂȘme chose, si nous dĂ©sirons, devons croitre et devenir comme Lui.

La Bible nous exhorte Ă : «dĂ©sirez, comme des enfants nouveau-nĂ©s, le lait spirituel et pur, afin que par lui vous croissiez pour le salut» (I Pierre 2: 2). Nous sommes commandĂ©s de: «Mais examinez toutes choses; retenez ce qui est bon» (I Thess. 5: 21). Dieu demande (exige) que nous examinions prouvions, testions Sa Parole. Comment pouvons-nous faire cela, Ă  moins d’étudier la Bible?

Troisiùmement, vous devez JEÛNER.

La Bible rĂ©vĂšle qu’il y eu une bataille entre Christ et Satan. Sachant qu’Il devait vaincre le diable, notez ce que Christ fit: «AprĂšs avoir jeĂ»nĂ© quarante jours et quarante nuits, il eut faim» (Matt. 4: 2).

Un jeĂ»ne d’un ou deux jours n’était pas suffisant pour confronter Satan face Ă  face, ainsi, Christ jeĂ»na 40 jours et 40 nuits! Il savait que lorsque les situations deviennent de plus en plus corsĂ©es, Ses priĂšres, Ă©tudes bibliques, et jeĂ»nes ont besoin d’augmenter. Pour se rapprocher de Dieu et de vaincre Ses adversaires et de supporter Sa crucifixion, Christ pria pendant des heures. Et pour vaincre les tentations de Satan, Il jeĂ»na 40 jours.

À ce point, le comportement habituel de Christ est Ă©vident.

Quatriùmement, vous devez MÉDITER la Parole de Dieu.

MĂ©diter signifie simplement rĂ©flĂ©chir, contempler. L’étude de la Bible et la mĂ©ditation vont main dans la main. Le fait d’étudier un sujet et ne pas y mĂ©diter ensuite, est inutile! Paul exhorta TimothĂ©e Ă : «Occupe-toi de (occupe ton esprit Ă  mĂ©diter sur) ces choses, donne-toi tout entier Ă  elles, afin que tes progrĂšs soient Ă©vidents pour tous.» (I Tim. 4: 15).

Notez aussi: «Au reste, frĂšres, que tout ce qui est vrai, tout ce qui est honorable, tout ce qui est juste, tout ce qui est pur, tout ce qui est aimable, tout ce qui mĂ©rite l'approbation, ce qui est vertueux et digne de louange, soit l'objet de vos pensĂ©es» Phil. 4: 8). Certainement, la Parole de Dieu est vraie, honnĂȘte, juste, pure, aimable, et de bon rapport!

Christ dit: « Il est Ă©crit: L'homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu» (Matt. 4: 4). Comment pouvons-nous faire cela, Ă  moins d’étudier et de mĂ©diter la Parole de Dieu?

Lorsqu’il Ă©crivit Aux gens de Thessalonique, Paul mit un exemple, un modĂšle pour les ChrĂ©tiens Ă  suivre: «C'est pourquoi nous rendons continuellement grĂąces Ă  Dieu de ce qu'en recevant la parole de Dieu, que nous vous avons fait entendre, vous l'avez reçue, non comme la parole des hommes, mais, ainsi qu'elle l'est vĂ©ritablement, comme la parole de Dieu, qui agit en vous qui croyez» (I Thess. 2: 13).

La PRIÈRE, l’ÉTUDE de la BIBLE, le JEÛNE et la MÉDITATION peuvent ĂȘtre faits en vain, Ă  moins d’avoir une bonne attitude. ÉsaĂŻe 58 rĂ©vĂšle le rapproche sĂ©vĂšre de Dieu envers Son peuple pour ne pas avoir eu confiance en Lui (comme pour le jeĂ»ne), sans produire de bonnes Ɠuvres et de bons fruits, dĂ©montrant le caractĂšre divin. Mais ils se considĂ©raient justes Ă  leurs propres yeux, Dieu condamna leurs attitudes Ă©goĂŻstes, vaines, et hypocrites!

Dans JĂ©rĂ©mie, Dieu dĂ©clare: « Que le sage ne se glorifie pas de sa sagesse, que le fort ne se glorifie pas de sa force, que le riche ne se glorifie pas de sa richesse. Mais que celui qui veut se glorifier, se glorifie d'avoir de l'intelligence et de me connaĂźtre, de savoir que je suis l'Éternel, qui exerce la bontĂ©, le droit et la justice sur la terre; car c'est Ă  cela que je prends plaisir, dit l'Éternel» (JĂ©r. 9: 23-24).

Un Chrétien ne peut prier avec une attitude de propre justice, étudier la Bible simplement pour démontrer sa connaissance, jeûner pour forcer Dieu à accepter sa propre volonté, ou méditer sur des choses mondaines.

Vous devez VIVRE la façon de vivre de Dieu à tous les jours!

D’autres façons d’exercer l’Esprit de Dieu

Christ dĂ©clara: « et on n'allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau, mais on la met sur le chandelier, et elle Ă©claire tous ceux qui sont dans la maison. Que votre lumiĂšre luise ainsi devant les hommes, afin qu'ils voient vos bonnes oeuvres, et qu'ils glorifient votre PĂšre qui est dans les cieux» (Matt. 5: 15-16). Au verset 15, Il illustre pourquoi une chandelle ne doit pas ĂȘtre cachĂ©e, mais elle doit ĂȘtre placĂ©e sur un chandelier, pour que tous la voient. Vos actions devraient ĂȘtre comme cela!

En plus de prier, d’étudier, de jeĂ»ner et de mĂ©diter, il y a d’autres moyens d’exercer l’Esprit de Dieu.

ConsidĂ©rez: «Pierre et les apĂŽtres rĂ©pondirent: Il faut obĂ©ir Ă  Dieu plutĂŽt qu'aux hommes
 Nous sommes tĂ©moins de ces choses, de mĂȘme que le Saint Esprit, que Dieu a donnĂ© Ă  ceux qui lui obĂ©issent» (Actes 5: 29, 32). En obĂ©issant Ă  Dieu, nous recevons plus de Son Esprit, qui, en retour, nous permet d’obĂ©ir encore plus Ă  Dieu. Tout comme le principe de causes Ă  effets, chaque action produit une rĂ©action, ce modĂšle est continu, une loi Ă©ternelle.

Une autre façon de stimuler, de faire circuler, de faire couler l’Esprit de Dieu, c’est en vainquant et en surmontant les Ă©preuves et les tests. La plupart des gens sont familiers avec le dicton: «Ce qui ne vous tue pas, vous rend plus fort».

I Cor. 10: 13 explique que Dieu ne permettra pas Ă  une personne d’ĂȘtre Ă©prouvĂ©e, tentĂ©e, au-delĂ  ses forces: «Aucune tentation ne vous est survenue qui n'ait Ă©tĂ© humaine, et Dieu, qui est fidĂšle, ne permettra pas que vous soyez tentĂ©s au delĂ  de vos forces; mais avec la tentation il prĂ©parera aussi le moyen d'en sortir, afin que vous puissiez la supporter». Cela peut s’appliquer aussi bien sur le plan physique que spirituel. Les Ă©preuves et les tests sont difficiles. Pierre appelle cela: « l'Ă©preuve de votre foi» (I Pierre 1: 7). Mais si vous cherchez Dieu diligemment, et que vous cherchiez Ă  connaitre Sa volontĂ©, cela vous aidera Ă  croitre et vous rendra plus fort en tant que ChrĂ©tien.

Servir les autres vous aidera aussi Ă  croitre dans l’Esprit de Dieu. Notez l’attitude servante de Christ. Non seulement qu’Il servait les autres, mais Il servait aussi ceux que les autres Ă©vitaient, les pauvres, les malades, les handicapĂ©s, les rejetĂ©s. Christ n’a pas dit: «Je suis le Fils de Dieu, servez-Moi!». Mais, Il aida les autres.

Pour croitre dans le mĂȘme Esprit que Christ, nous devons avoir la mĂȘme humilitĂ©, d’avoir une attitude de service.

Une autre façon de faire croitre et d’augmenter l’Esprit de Dieu en vous, c’est de supporter et de suivre le gouvernement et l’autoritĂ© de Dieu dans l’Église.

Luc 7: 6-10 rĂ©vĂšle l’hi stoire d’un centurion qui avait un serviteur ayant besoin d’ĂȘtre guĂ©ri. Notez l’attitude du centurion: «JĂ©sus, Ă©tant allĂ© avec eux, n'Ă©tait guĂšre Ă©loignĂ© de la maison, quand le centenier envoya des amis pour lui dire: Seigneur, ne prends pas tant de peine; car je ne suis pas digne que tu entres sous mon toit. C'est aussi pour cela que je ne me suis pas cru digne d'aller en personne vers toi. Mais dis un mot, et mon serviteur sera guĂ©ri. Car, moi qui suis soumis Ă  des supĂ©rieurs, j'ai des soldats sous mes ordres; et je dis Ă  l'un: Va! Et il va; Ă  l'autre: Viens! Et il vient; et Ă  mon serviteur: Fais cela! Et il le fait. Lorsque JĂ©sus entendit ces paroles, il admira le centenier, et, se tournant vers la foule qui le suivait, il dit: Je vous le dis, mĂȘme en IsraĂ«l je n'ai pas trouvĂ© une aussi grande foi. De retour Ă  la maison, les gens envoyĂ©s par le centenier trouvĂšrent guĂ©ri le serviteur qui avait Ă©tĂ© malade».

Cet homme dĂ©montra une grande foi, (comme celle Ă©tant un des fruits de l’Esprit, nous couvrirons ce sujet plus loin). Paul dĂ©clara: «Il est la tĂȘte du corps de l'Église; il est le commencement, le premier-nĂ© d'entre les morts, afin d'ĂȘtre en tout le premier» (Col. 1: 18). Christ est le Chef de l’Église, en obĂ©issant et supportant le gouvernement de Dieu dans Son Église, nous dĂ©montrons de la foi en Dieu et en Christ!

Par la dĂ©monstration de notre foi, nous pouvons ĂȘtre certains que nous stimulons l’Esprit de Dieu en nous. Jacques 2: 14-17 dĂ©clare: «Mes frĂšre, que sert-il Ă  quelqu'un de dire qu'il a la foi, s'il n'a pas les oeuvres? La foi peut-elle le sauver? Si un frĂšre ou une sƓur sont nus et manquent de la nourriture de chaque jour, et que l'un d'entre vous leur dise: Allez en paix, chauffez-vous et vous rassasiez! Et que vous ne leur donniez pas ce qui est nĂ©cessaire au corps, Ă  quoi cela sert-il? Il en est ainsi de la foi: si elle n'a pas les oeuvres, elle est morte en elle-mĂȘme», que la foi sans les Ɠuvres, est morte.

Cependant, il y a plus encore.

Les fruits de l’Esprit

Tout comme l’eau d’une riviĂšre, le Saint Esprit coule en nous, et sort de nous par de bonnes oeuvres (Éph. 2: 10; I Tim. 5: 25; II Tim. 3: 17; HĂ©b. 10: 24). Paul dĂ©clare: «C'est pourquoi nous ne perdons pas courage. Et lors mĂȘme que notre homme extĂ©rieur se dĂ©truit, notre homme intĂ©rieur se renouvelle de jour en jour» (II Cor. 4: 16). Nous devons utiliser, renouveler, l’Esprit de Dieu Ă  tous les jours. Si nous ne le faisons pas, nous risquons de perdre ce pouvoir qui coule de nous, lentement, sĂ»rement et complĂštement!

Plusieurs personnes sont familiĂšres avec le dĂ©roulement Ă  l’intĂ©rieure d’une cour de justice: Il y a un juge, un jury et un public regardant les avocats prĂ©sentĂ© Ă  tour de rĂŽle, la ou les preuves afin d’établir leur cas. Cela permet au jury de prendre une dĂ©cision basĂ©e sur des preuves.

De la mĂȘme maniĂšre, nous devrions prĂ©senter des preuves de la prĂ©sence de l’Esprit Dieu dans nos vies!

Avant de recevoir l’Esprit de Dieu, les disciples semblaient inattentifs ou non-rĂ©ceptifs Ă  ce Christ leur enseignait. Ils sombrĂšrent dans le sommeil la veille mĂȘme de la crucifixion de Christ (Matt. 26: 36-46). Ils Ă©taient incapables de chasser un dĂ©mon d’un enfant (Marc 9: 28). MĂȘme Pierre, qui devint plus tard un apĂŽtre, renia Christ trois fois (Matt. 26: 69-75).

Toutefois, aprĂšs avoir reçu l’Esprit de Dieu, la Bible rĂ©vĂšle: «Quand ils eurent priĂ©, le lieu oĂč ils Ă©taient assemblĂ©s trembla; ils furent tous remplis du Saint Esprit, et ils annonçaient la parole de Dieu avec assurance. La multitude de ceux qui avaient cru n'Ă©tait qu'un coeur et qu'une Ăąme. Nul ne disait que ses biens lui appartinssent en propre, mais tout Ă©tait commun entre eux. Les apĂŽtres rendaient avec beaucoup de force tĂ©moignage de la rĂ©surrection du Seigneur JĂ©sus. Et une grande grĂące reposait sur eux tous» (Actes 4: 31-33).

Avec le Saint Esprit les inspirant et les guidant, les apĂŽtres: « annonçaient la parole de Dieu avec assurance», le pouvoir de l’Esprit de Dieu fit une trĂšs grande diffĂ©rence dans leurs vies.

Notez ce que Paul écrivit aux Galates: «Mais le fruit de l'Esprit, c'est l'amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur, la tempérance; la loi n'est pas contre ces choses» (Gal. 5: 22-23).

La Bible dĂ©crit le processus de produire des fruits dans la vie d’une personne. Tout comme une branche d’une vigne, un ChrĂ©tien est connectĂ© Ă  Christ, la Vigne et la Racine, par l’Esprit (Jean 15). Et tout comme toute branche, pour porter et produire des fruits, elle a besoin de la sĂšve, et un ChrĂ©tien a besoin de l’Esprit de Dieu pour produire de bons fruits.

Ajoutant à cela, Jacques déclare: «La sagesse d'en haut est premiÚrement pure, ensuite pacifique, modérée, conciliante, pleine de miséricorde et de bons fruits, exempte de duplicité, d'hypocrisie. Le fruit de la justice est semé dans la paix par ceux qui recherchent la paix» (Jac. 3: 17-18).

Ce sont là de bons fruits, les produits de l’Esprit de Dieu.

Si vous manquez un ou plusieurs de ces fruits, vous n’avez peut-ĂȘtre pas assez de Saint Esprit. Cela peut vous conduire vers les Ɠuvres de la chair, qui sont: «Or, les oeuvres de la chair sont manifestes, ce sont l'impudicitĂ©, l'impuretĂ©, la dissolution, l'idolĂątrie, la magie, les inimitiĂ©s, les querelles, les jalousies, les animositĂ©s, les disputes, les divisions, les sectes, l'envie, l'ivrognerie, les excĂšs de table, et les choses semblables. Je vous dis d'avance, comme je l'ai dĂ©jĂ  dit, que ceux qui commettent de telles choses n'hĂ©riteront point le royaume de Dieu» (Gal. 5: 19-21; Jac. 4: 16). Dans Jean 15, Christ explique que ceux qui pratiquent ces Ɠuvres, seront: «Si quelqu'un ne demeure pas en moi, il est jetĂ© dehors, comme le sarment, et il sĂšche; puis on ramasse les sarments, on les jette au feu, et ils brĂ»lent» (Jean 15: 6).

Dans Romains, Paul nous dit: « nous demeurons fermes, et nous nous glorifions dans l'espĂ©rance de la gloire de Dieu
 Or, l'espĂ©rance ne trompe point, parce que l'amour de Dieu est rĂ©pandu dans nos coeurs par le Saint Esprit qui nous a Ă©tĂ© donné» (Rom. 5: 2, 5).

L’amour est un des fruits de l’Esprit. Ce verset explique que l’amour de Dieu nous est donnĂ© par Son Esprit. Mais, qu’est-ce que l’amour de Dieu?

Romains 13 rĂ©pond Ă  cette question: «L'amour ne fait point de mal au prochain: l'amour est donc l'accomplissement de la loi» (Rom. 13: 10). Par l’Esprit de Dieu, l’amour est rĂ©pandu dans nos cƓurs, nous permettant de Lui obĂ©ir, d’accomplir Sa loi, dĂ©montrant de l’amour envers Dieu et nos semblables. Sans cet amour, ce n’est pas possible.

Timothée fut exhorté de: «C'est pourquoi je t'exhorte à ranimer le don de Dieu que tu as reçu par l'imposition de mes mains. Car ce n'est pas un esprit de timidité que Dieu nous a donné, mais un esprit de force, d'amour et de sagesse» II Tim. 1: 6-7).

L’apĂŽtre Jean a Ă©crit: «La crainte n'est pas dans l'amour, mais l'amour parfait bannit la crainte; car la crainte suppose un chĂątiment, et celui qui craint n'est pas parfait dans l'amour» (I Jean 4: 18). L’apĂŽtre Jean a Ă©crit, qu’opposĂ© Ă  l’esprit de crainte, il y a l’Esprit de Dieu, de pouvoir, d’amour et de sagesse. Un Esprit de sagesse est sĂ©curisant, apaisant, rassurant, et basĂ© sur un raisonnement sain.

Rappelez-vous que Christ surnomma le Saint Esprit: le Consolateur. Le dictionnaire «Le Petit Larousse, 2012» dĂ©finit le mot «consolation» par: soulagement apportĂ© Ă  la peine de quelqu’un, un consolateur est celui qui soulage la peine (la dĂ©tresse, la misĂšre, la difficultĂ©, etc.) d’une personne. Dans ce monde plein de troubles, de craintes, de doutes, de peurs, nous pouvons nous confier sur le consolateur de Dieu pour du support.

Dieu nous rĂ©conforte aussi par Sa Parole. Christ, la Parole vivante (Jean 1: 1, 14), dĂ©montra cette mĂȘme Ɠuvre en rĂ©confortant les gens par Ses actions et Ses paroles.

Avec ce mĂȘme Esprit en nous, nous devrions faire pareil.

Un esprit Ă©quilibrĂ©, sage, de l’espoir, de la joie, de la paix, de la patience, de la bontĂ©, de la foi, du propre contrĂŽle, et le fait d’ĂȘtre libĂ©rĂ© des peurs, manquent dans la vie des gens en gĂ©nĂ©ral. En utilisant les outils de la croissance ChrĂ©tienne, et en stimulant l’Esprit, votre vie et votre conduite dĂ©montreront ces fruits.

Mais, tout comme pour une voiture, vous l’inspectez avant d’entreprendre un long voyage pour en assurer la sĂ©curitĂ©, vous devez aussi vous inspectez vous-mĂȘme dans votre propre vie ChrĂ©tienne. Analysez-vous vous-mĂȘme, pour voir les preuves de la prĂ©sence de l’Esprit de Dieu en vous, dans votre conduite et votre vie!

Augmentez l’Esprit de Dieu en vous

Si vous utilisez, exercez les outils pour la croissance ChrĂ©tienne, l’Esprit de Dieu se dĂ©veloppera et coulera hors de vous. Alors vous verrez les fruits se dĂ©velopper progressivement dans votre vie. Autrement, c’est parce que vous nĂ©gligez de prier, de jeĂ»ner, de mĂ©diter d’étudier la Bible. Si c’est le cas, ne continuer pas dans cette direction!

Rappelez-vous, le Saint Esprit est le pouvoir, la force derriÚre un Chrétien.

Imaginez une magnifique voiture sport rouge. Les roues et toutes les garnitures de chrome sont polies, les pneus sont brillants, la peinture rouge Ă©tincelle au soleil Ă  cause des nombreuses couches de cire, le cuir des banquettes et de l’intĂ©rieure de la voiture est trĂšs doux. Maintenant, imaginez que vous ouvrez le compartiment du moteur et que vous dĂ©couvrez qu’il n’y en a pas! La composante principale qui fait rouler le vĂ©hicule, est manquant! MĂȘme si la voiture semble merveilleusement belle et attirante, sans le moteur pour lui donner du pouvoir, il est inutile.

Le Christianisme de ce monde opĂšre de la mĂȘme maniĂšre. Il semble attirant, il semble juste et bon. Il dit suivre et obĂ©ir Ă  Dieu, mais il est ignorent Ă  Sa vĂ©ritĂ© et Ă  Son Esprit. Il brille et resplendit, mais il est vide et sans pouvoir, manquant le partie principale clĂ© de la vraie ChrĂ©tientĂ©.

La mĂȘme chose s’applique Ă  ceux qui Ă©touffent et n’utilisent pas le Saint Esprit. Si vous ĂȘtes baptisĂ©, et croyez que recevoir l’Esprit de Dieu est suffisant, vous ĂȘtes grandement dans l’erreur!

Rappelez-vous, si un muscle n’est pas exercĂ©, il s’atrophiera et rapetissera. C’est la mĂȘme chose pour cet incroyable pouvoir, s’il est Ă©touffĂ© et non utilisĂ©, il diminuera et s’éteindra, s’il n’est pas exercĂ© Ă  tous les jours!

Rappelez-vous: «Car en lui ont été créées toutes les choses qui sont dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles, trÎnes, dignités, dominations, autorités. Tout a été créé par lui et pour lui. Il est avant toutes choses, et toutes choses subsistent en lui» (Col. 1: 16-17). Une partie de ce pouvoir vous a été donné.

Rappelez-vous la promesse de Christ pour vous et moi: «Mais vous recevrez une puissance, le Saint Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu'aux extrémités de la terre» (Actes 1: 8).

Avec ce pouvoir de l’Esprit, nous pouvons tout faire, aprùs tout, quelle tñche est trop grande pour Lui?

  • Que ferez-vous avec cette petite partie de Son pouvoir que Dieu a placĂ© personnellement en vous?
  • Utiliserez-vous les outils de la croissance ChrĂ©tienne. Que sont la priĂšre, l’étude biblique, la mĂ©ditation et le jeĂ»ne?
  • Construirez-vous un saint caractĂšre divin avec l’aide de ces outils et exercerez-vous l’Esprit de Dieu (le 5Ăšme outil), produisant de bons fruits tout comme le fit Christ?
  • Stimulerez-vous l’Esprit lui permettrez-vous de se dĂ©velopper, de croitre en quantitĂ© et de couler, et vous conduisant dans toute la vĂ©ritĂ©, ou l’étoufferez-vous, le diminuerez-vous et finalement l’arrĂȘtez de couler?

MĂȘme si vous ne ferez pas de miracles faisant trembler la planĂšte comme le firent les apĂŽtres, ne sous estimez pas l’impact que le Saint Esprit aura dans votre vie!

Rappelez-vous: «Car rien n'est impossible à Dieu» (Luc 1: 37).

Ne laissez pas s’échapper ce don prĂ©cieux de vous!

Vous pouvez lire ce que vous dĂ©sirez :