JavaScript

This website requires the use of Javascript Explain This   to function correctly. Performance and usage will suffer if it remains disabled.
Enregistrer pour le lire plus tard
Disponible dans ces langues :
  Français
OĂč se trouve l’Église de Dieu aujourd'hui ?
Photo of a CongregationNew York, Etats-Unis Photo of a CongregationJamaïque Photo of a CongregationPérou Photo of a CongregationIdaho, Etats-Unis Photo of a CongregationInde Photo of a CongregationBelgique Photo of a CongregationKenya Photo of a CongregationArkansas, Etats-Unis Photo of a CongregationAfrique du Sud Photo of a CongregationAngleterre Photo of a CongregationNigéria Photo of a CongregationOhio, Etats-Unis

Il existe une seule organisation qui enseigne l’entiĂšre vĂ©ritĂ© de la Bible et qui est appelĂ©e Ă  vivre de “toute parole de Dieu.” Savez-vous comment la trouver ? Christ a dit qu’elle :

  • enseignerait tout ce qu’Il a ordonnĂ©
  • appelerait les membres mis Ă  part par la vĂ©ritĂ© pour sortir du monde
  • serait un petit troupeau

Une épouse doit-elle prendre le nom de son mari en se mariant?

Cela n’était pas un problème jusqu’à tout récemment, moment où les normes et pratiques bibliques traditionnelles ont été mises de côté, entraînant de plus en plus la confusion dans la perception que la société avait des relations maritales. À partir de la Parole de Dieu, nous pouvons recueillir quatre points qui renforcent la tradition qui veut qu’une femme prenne le nom de son mari.

(1) Le mari est le chef de la femme. Il doit être son protecteur et son pourvoyeur. Lorsqu’une femme prend le nom de son mari, elle démontre sa soumission à son égard, ce qui est selon la volonté de Dieu. Voyez: «Femmes, soyez soumises à vos maris, comme au Seigneur» (Éph 5:22; aussi Col 3:18).

Les passages suivants montrent que Dieu a donné l’autorité au mari sur son épouse.

I Corinthiens 11:3: «Je veux cependant que vous sachiez que Christ est le chef de tout homme, que l’homme est le chef de la femme, et que Dieu est le chef de Christ»

Éphésiens 5:23-24: «car le mari est le chef de la femme, comme Christ est le chef de l’Église, qui est son corps, et dont il est le Sauveur. Or, de même que l’Église est soumise à Christ, les femmes aussi doivent l’être à leurs maris en toutes choses »

(2) Selon les instructions données dans Éphésiens 5:23, l’Église, en tant que fiancée du Christ, prend le nom du Père, qui est le même nom que Jésus-Christ possède en tant que membre de la Famille de Dieu: «Je ne suis plus dans le monde, et ils sont dans le monde, et je vais à toi. Père saint, garde en ton nom ceux que tu m’as donnés, afin qu’ils soient un comme nous» (Jn 17:11).

Apocalypse 19:7-9 déclare que Christ mariera l’Église, qui prendra le nom de «Dieu», «l’Église de Dieu» (Ac 20:28; Éph 3:14-15).

(3) Aussi longtemps que les coutumes et traditions ne contredisent pas la Loi de Dieu, les chrétiens doivent rendre «à tous ce qui leur est dû: l’impôt à qui vous devez l’impôt, le tribut à qui vous devez le tribut, la crainte à qui vous devez la crainte, l’honneur à qui vous devez l’honneur» (Rom 13:7). Depuis l’Antiquité, il a été la coutume d’un grand nombre de cultures et de nationalités qu’une épouse prenne le nom de son mari lors du mariage.

(4) Les chrétiens doivent s’abstenir de «toute espèce de mal» (I Thess 5:22). Le mot espèce est traduit dans d’autres versions par «forme» ou «apparence». Le fait qu’une épouse ne prenne pas le nom de son mari donne une impression de défi et de réticence à se soumettre à son mari.

Dieu S’attend aussi à ce que les maris prennent soin avec amour de leur épouse, en les guidant et en les protégeant. L’amour du Christ envers Son Église est ce qui établit la norme selon laquelle un mari devrait aimer sa femme. Voyez: «Maris, aimez vos femmes, comme Christ a aimé l’Église, et s’est livré lui-même pour elle, afin de la sanctifier par la parole, après l’avoir purifiée par le baptême d’eau, afin de faire paraître devant lui cette Église glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irrépréhensible. C’est ainsi que les maris doivent aimer leurs femmes comme leurs propres corps. Celui qui aime sa femme s’aime lui-même. Car jamais personne n’a haï sa propre chair; mais il la nourrit et en prend soin, comme Christ le fait pour l’Église » (Éph 5 :25-29).