JavaScript

This website requires the use of Javascript Explain This   to function correctly. Performance and usage will suffer if it remains disabled.
Enregistrer pour le lire plus tard
Disponible dans ces langues :
  Français
Où se trouve l’Église de Dieu aujourd'hui ?
New York, Etats-Unis Jamaïque Pérou Idaho, Etats-Unis Inde Belgique Kenya Arkansas, Etats-Unis Afrique du Sud Angleterre Nigéria Ohio, Etats-Unis

Il existe une seule organisation qui enseigne l’entière vérité de la Bible et qui est appelée à vivre de “toute parole de Dieu.” Savez-vous comment la trouver ? Christ a dit qu’elle :

  • enseignerait tout ce qu’Il a ordonné
  • appelerait les membres mis à part par la vérité pour sortir du monde
  • serait un petit troupeau

Pourriez-vous expliquer I Corinthiens 10 :27, s’il vous plaît ?

 Langue Afrikaans Deutsch English Español Français Italiano Kiswahili Nederlands Polski Srpski Tahiti

Ce verset dit : « Si un non-croyant vous invite et que vous vouliez y aller, mangez de tout ce qu’on vous présentera, sans vous enquérir de rien par motif de conscience ».

Plusieurs croient que ceci indique que Dieu a changé Sa Loi en ce qui concerne les viandes impures. À première vue, cela semble bien dire qu’il y a des situations où il est acceptable, et même souhaitable, de manger des viandes impures. Alors, qu’en est-il, Paul a-t-il apporté un changement à la Loi de Dieu ?

Afin de répondre à cette question, nous devons réfléchir aux antécédents des Corinthiens à qui Paul adresse cette épître. Dans l’ancienne Grèce, les temples païens étaient le théâtre d’offrandes et de sacrifices continuels aux idoles. Pour les Corinthiens, que Paul a converti du paganisme, cela faisait partie intégrante de leur vie quotidienne.

Après avoir offert un sacrifice, généralement, la personne qui avait apporté la viande était aussi celle qui la mangeait. Toutefois, à chaque jour il y avait des surplus de viandes qui revenaient aux prêtres. Ces derniers, réalisant qu’ils pouvaient profiter de ces surplus, vendaient les viandes aux bouchers qui tenaient des comptoirs dans la localité. Le public pouvait alors acheter les viandes « sacrifiées » pour leur consommation personnelle. Ces pratiques entraînèrent plusieurs problèmes.

Les Corinthiens avaient appris par les enseignements précis de Paul, qu’en tant que Chrétiens et imitateurs de Christ, ils devaient s’abstenir des sacrifices païens et des pratiques qu’ils leur étaient associés, (I Cor 10 :14-21). Toutefois, certains se demandaient si manger des viandes provenant des « boutiques » serait un péché. Il n’y avait pas moyen de distinguer si ces viandes avaient été offertes en sacrifice à une idole, ni de savoir si la viande qu’il leur était offerte par un ami avait été « souillée ».

Voyez I Corinthiens 10 :19. Paul leur dit que l’idole n’est qu’une chose faite de bois et de pierre, et que la viande n’est que de la viande. Les versets 20 et 21 nous montrent que ce qui serait péché, ce serait de participer au sacrifice païen, que c’était cette cérémonie qui était mauvaise.

Lisons maintenant le verset 25. « Mangez de tout ce qui se vend au marché, sans vous enquérir de rien par motif de conscience ». Paul leur disait en quelque sorte, d’arrêter de se tourmenter et de continuer de consommer les viandes qui étaient vendues au marché dans les boutiques des bouchers. Aussi longtemps que les viandes seraient pures (selon les lois diététiques de Dieu), le fait qu’elles aient été offertes aux idoles ou non, n’avaient aucune conséquence.

L’utilisation des mots « de tout » dans les versets 25 et 27 ne signifie pas que Dieu annulait Ses lois sur les viandes pures et impures, pas plus que Paul les abolissait. Le contexte de ce chapitre montre clairement que la question était les viandes qui avaient été sacrifiées aux idoles.

Le sujet des viandes pures et impures n’est pas un problème, et n’est même pas mentionné. Paul et les Corinthiens étaient au courant des lois diététiques, telles que définies dans Lévitique 11 et Deutéronome 14. Ces lois doivent être observées par tous les Chrétiens, à perpétuité.

Mais que voulait dire Paul par la phrase : « …sans vous enquérir de rien par motif de conscience » ? En gros, cela voulait dire de ne pas demander au serveur quelle était la provenance de la viande du repas. Cela n’avait pas d’importance, comme il venait de leur dire, alors pourquoi s’en préoccuper ? De plus, si la viande avait été déclarée « impure » et que le Chrétien en mangeait tout de même, cela aurait pu provoquer chez la personne qui la consommait le sentiment de compromettre sa foi en endossant l’adoration des idoles. Bien entendu, si quelqu’un disait que la viande avait été sacrifiée aux idoles, alors le Chrétien devait cesser de la manger de façon à ne pas induire les autres à croire que l’idolâtrie était acceptable.

Encore une fois, la question discutée n’était pas les viandes pures et impures mais plutôt la consommation de celles qui avaient été offertes ou sacrifiées aux idoles païennes.