JavaScript

This website requires the use of Javascript Explain This   to function correctly. Performance and usage will suffer if it remains disabled.
Enregistrer pour le lire plus tard
Disponible dans ces langues :
  Français
Où se trouve l’Église de Dieu aujourd'hui ?
New York, Etats-Unis Jamaïque Pérou Idaho, Etats-Unis Inde Belgique Kenya Arkansas, Etats-Unis Afrique du Sud Angleterre Nigéria Ohio, Etats-Unis

Il existe une seule organisation qui enseigne l’entière vérité de la Bible et qui est appelée à vivre de “toute parole de Dieu.” Savez-vous comment la trouver ? Christ a dit qu’elle :

  • enseignerait tout ce qu’Il a ordonné
  • appelerait les membres mis à part par la vérité pour sortir du monde
  • serait un petit troupeau

S’il vous plaît, veuillez expliquer le commandement suivant :  « Tu ne feras point cuire un chevreau dans le lait de sa mère ».

 Langue Afrikaans Deutsch English Español Français Italiano Kiswahili Nederlands Polski Srpski Tahiti

On retrouve ce commandement à trois endroits dans l’Ancien Testament, (Ex 23 ;19, 34 :26 ; Deut 14 :21). Le contexte de ces passages est l’observation correcte des Jours Saints par le peuple. Dieu a prévenu Son peuple de ne pas l’adorer en utilisant des coutumes pratiquées par les païens. Deutéronome 12 :28-31 cite l’ordre de Dieu à ce sujet. Le verset 32 conclut : « Vous observerez et vous mettrez en pratique toutes les choses que je vous ordonne ; vous n’y ajouterez rien, et vous n’en retrancherez rien ».

Le Clark’s Commentary explique : « C’était la coutume chez les anciens peuples païens, lorsqu’ils avaient amassé leur récolte, de prendre un chevreau et de le faire bouillir dans le lait de sa mère ; puis, dans un rituel magique, asperger tous les arbres et les champs, les jardins et les vergers, croyant par ce moyen assurer leur fertilité et une production accrue l’année suivante », (C’est nous qui traduisons). Dieu a ordonné que ces viles pratiques ne soient pas utilisées pour l’observance de Ses Jours Saints.

Comme les mots hébreux « dans le lait » auraient pu également être traduit « au lait », cela pourrait aussi vouloir dire « qui n’a pas encore été sevré, ce qui est sans doute le sens réel de ce commandement.