JavaScript

This website requires the use of Javascript Explain This   to function correctly. Performance and usage will suffer if it remains disabled.
Enregistrer pour le lire plus tard
Disponible dans ces langues :
  Français
Où se trouve l’Église de Dieu aujourd'hui ?
New York, Etats-Unis Jamaïque Pérou Idaho, Etats-Unis Inde Belgique Kenya Arkansas, Etats-Unis Afrique du Sud Angleterre Nigéria Ohio, Etats-Unis

Il existe une seule organisation qui enseigne l’entière vérité de la Bible et qui est appelée à vivre de “toute parole de Dieu.” Savez-vous comment la trouver ? Christ a dit qu’elle :

  • enseignerait tout ce qu’Il a ordonné
  • appelerait les membres mis à part par la vérité pour sortir du monde
  • serait un petit troupeau

Vous pouvez lire ce que vous désirez :

Expliquer, je vous prie, Apocalypse 6 :9-11 et la signification des mots « les âmes sous l’autel ».

 Langue Afrikaans Deutsch English Español Français Italiano Kiswahili Nederlands Polski Srpski Tahiti

Certaines personnes ont cité ce passage pour valider la doctrine de l’âme immortelle et la croyance que, lors de la mort, les gens vont au ciel. Toutefois, cette description n’est pas littérale mais entièrement symbolique. La Bible enseigne clairement que l’âme est mortelle.

En vision, l’apôtre Jean a vu devant lui un livre (un rouleau) scellé de sept sceaux. Au fur et à mesure que Christ ouvrait un sceau (Apoc 5 :5), Jean pouvait avoir un aperçu des événements qui surviendrait dans le futur (dans la suite [v.4 :1]). Comme Jean était présent « en esprit » (v.2), les événements auxquels il a assisté ne se déroulaient pas au même moment. Ils étaient des aperçus célestes de choses qui surviendraient plus tard sur la Terre.

En ouvrant le cinquième sceau (Apoc 6 :9), Jean vit « sous [au pied de] l’autel les âmes de ceux qui avaient été immolés ». Christ avait donné la signification des sept sceaux alors qu’Il était sur la Terre. Il avait expliqué que le cinquième sceau symbolisait la période de la Grande Détresse (Matth 24 :9-8), un événement qui se produira sur la Terre.

Dans cette vision, de nos temps modernes, Jean vit l’avenir au moment où un martyre avait déjà eu lieu (celui du Moyen Âge) et encore un autre plus important (la Grande Détresse) surviendrait. Les âmes qui avaient été « immolées » (les Chrétiens martyrisés à travers les époques) se sont fait dire, dans Apocalypse 6 :11 de « … se tenir en repos quelque temps encore, jusqu’à ce que fût complet le nombre de leurs compagnons de service et de leurs frères qui devaient être mis à mort comme eux ». Ceux qui sont morts vont continuer de se « reposer » (de dormir dans leur tombe [Éph 5 :14 ; I Cor 11 :30]) jusqu’à ce que les autres soient martyrisés comme eux-même l’ont été.

Les « âmes » (les saints morts) qui crient de « venger leur sang », (v.10) est semblable au sang (la vie, [voyez Lév 17 :14]) d’Abel qui crie vers Dieu (Gen 4 :10). Étant donné que le sang et les morts ne parlent pas (Ps 115 :17 ; Eccl 9 :5,10), nous devons comprendre que le sens est symbolique et non littéral. En conséquence, les « âmes sous l’autel » représentent ceux qui symboliquement attendent le prochain martyre des saints qui sont tièdes, (Apoc 3 :16).

Publication apparentée :

L’APOCALYPSE enfin expliquée!

Vous pouvez lire ce que vous désirez :