JavaScript

This website requires the use of Javascript Explain This   to function correctly. Performance and usage will suffer if it remains disabled.
Enregistrer pour le lire plus tard
Disponible dans ces langues :
  Français
Où se trouve l’Église de Dieu aujourd'hui ?
New York, Etats-Unis Jamaïque Pérou Idaho, Etats-Unis Inde Belgique Kenya Arkansas, Etats-Unis Afrique du Sud Angleterre Nigéria Ohio, Etats-Unis

Il existe une seule organisation qui enseigne l’entière vérité de la Bible et qui est appelée à vivre de “toute parole de Dieu.” Savez-vous comment la trouver ? Christ a dit qu’elle :

  • enseignerait tout ce qu’Il a ordonné
  • appelerait les membres mis à part par la vérité pour sortir du monde
  • serait un petit troupeau

Vous pouvez lire ce que vous désirez :

Quelle est la signification de « où leur ver ne meurt point » de Marc 9 :44-48 ?

 Langue Afrikaans Deutsch English Español Français Italiano Kiswahili Nederlands Polski Srpski Tahiti

Ce verset peut laisser penser que Jésus disait que les pécheurs ne mouraient pas et qu’ils vivraient dans les tourments éternels avec un genre de « ver immortel ».

En fait il parlait de la principale méthode utilisée à cette époque pour se débarrasser des détritus. Le mot « ver », en grec « skolex », serait mieux traduit par larve ou asticot. Au verset 47, Jésus parle de la géhenne. Cela représente la vallée de Hinnom qui est située à l’extérieur de la cité de Jérusalem où les détritus, les carcasses d’animaux et même les cadavres des criminels étaient incinérés. Et, bien entendu, les asticots dévoraient tout ce qui n’avait pas été détruit par la feu.

Ce qu’il faut comprendre est que la destruction complète attendait tout ce qui était jeté dans la vallée. De la même manière, il sera impossible pour les pécheurs non-repentants d’échapper à la mort dans l’étang de feu, (Apoc 20 :14-15). Ésaïe 66 :24 parle d’un scénario semblable. Là aussi, il n’est pas question de pécheurs non-repentants et de « vers » qui vivent éternellement. Les asticots ne vivent que tant qu’il y a de la « nourriture ». Le feu brûle aussi longtemps qu’il y a du « carburant ». Le but visé ici est de démontrer que l’absence de repentir a des conséquences graves, soit la mort permanente.

Autre publication apparentée :

La vérité sur L’ENFER

Vous pouvez lire ce que vous désirez :