JavaScript

This website requires the use of Javascript Explain This   to function correctly. Performance and usage will suffer if it remains disabled.
Enregistrer pour le lire plus tard
Disponible dans ces langues :
  Français
OĂč se trouve l’Église de Dieu aujourd'hui ?
New York, Etats-Unis Jamaïque Pérou Idaho, Etats-Unis Inde Belgique Kenya Arkansas, Etats-Unis Afrique du Sud Angleterre Nigéria Ohio, Etats-Unis

Il existe une seule organisation qui enseigne l’entiĂšre vĂ©ritĂ© de la Bible et qui est appelĂ©e Ă  vivre de “toute parole de Dieu.” Savez-vous comment la trouver ? Christ a dit qu’elle :

  • enseignerait tout ce qu’Il a ordonnĂ©
  • appelerait les membres mis Ă  part par la vĂ©ritĂ© pour sortir du monde
  • serait un petit troupeau
A propos de l’auteur
David C. Pack 

Fondateur et Pasteur GĂ©nĂ©ral de l’Église de Dieu RestaurĂ©e, RĂ©dacteur en Chef du magazine The Real Truth et voix du programme tĂ©lĂ©visuel The World to Come, David C. Pack a atteint plusieurs millions de personnes dans le monde entier en proclamant les puissantes vĂ©ritĂ©s de la Bible inconnues de la plupart des gens. Il est l’auteur de 80 livres et livrets, et a personnellement Ă©tabli plus de 50 congrĂ©gations. Il est Ă©galement apparu en tant qu’invitĂ© sur The History Channel. M. Pack a frĂ©quentĂ© l’Ambassador CollĂšge Ă  Pasadena, en Californie. Il est entrĂ© au ministĂšre de l’Église de Dieu Universelle en 1971 et a Ă©tĂ© personnellement formĂ© par son fondateur, Herbert W. Armstrong.

La vérité cachée derriÚre le maquillage

par David C. Pack

Quelle est la vĂ©ritĂ© au sujet du maquillage? La majoritĂ© des femmes, mĂȘme des petites filles, en portent. Et trĂšs peu de personnes connaissent son histoire. MĂȘme, encore moins de personnes connaissent ce que la Parole de Dieu dit Ă  ce sujet. Est-ce que les cosmĂ©tiques sont abordĂ©s dans la Bible? Est-ce qu’elle approuve leur emploi? Est-ce que le maquillage est mauvais, pĂ©chĂ©? Quels sont les principes qui s’appliquent? Voici les rĂ©ponses!

 Langue Afrikaans Deutsch English Español Français Italiano Kiswahili Nederlands Polski Srpski Tahiti

L’industrie des cosmĂ©tiques fait des milliards de dollars annuellement. La mode et Hollywood ont Ă©tabli les standards, les normes, pour la « beautĂ© », et la plupart des gens agrĂ©ent avec leur goĂ»t. Des femmes de tout Ăąge portent du maquillage! Pour la majoritĂ©, il est important d’ĂȘtre à la mode. Mais, est-ce que cette pratique est bonne ou mauvaise? Pourrait-elle ĂȘtre un pĂ©chĂ©? Est-ce que le fait de peinturer votre figure est à la « mode » pour Dieu?

Bien entendu, il y en a qui n’ont aucun intĂ©rĂȘt à savoir ce que Dieu dit. La Bible n’a aucune valeur pour eux. Ils ne sont pas concernĂ©s de plaire à Dieu. Ils sont seulement intĂ©ressĂ©s par ce qui leur plaĂźt et d’ĂȘtre acceptĂ©s par les autres personnes. Ou encore, d’autres personnes sont concernĂ©es par ce que Dieu dit, mais ne connaissent pas Sa volontĂ©.

La Bible est le Livre d’instructions de Dieu à l’humanitĂ©. Elle rĂ©vĂšle toute la vĂ©ritĂ© et tous les principes essentiels et nĂ©cessaires pour le salut. Toutefois, la majoritĂ© l’a rejetĂ©e comme la Source d’autoritĂ© dans leur vie. Elle se contente de croire aux traditions sans pour autant prendre le temps de prouver pourquoi elle fait ce qu’elle fait. La plupart se contente de vivre leur vie sans effort croyant et vivant selon des hypothĂšses. D’autres pratiquent tout simplement par habitude, et les vieilles habitudes sont difficilement Ă©liminĂ©es.

Pourtant, nous devons nous demander: Est-ce que l’usage du maquillage est quelque chose dont seules les religions extrĂ©mistes se prĂ©occupent? Est-ce que seulement les « fanatiques » considĂšrent la question? Ou est-ce quelque chose dont vous devriez ĂȘtre concernĂ©s?

Vous devez savoir ce que la Bible dĂ©montre clairement à ce sujet. Si le maquillage est un sujet important pour Dieu, il doit ĂȘtre mentionnĂ© dans Sa Parole, particuliĂšrement et en principe.

Porter du maquillage est une coutume mondiale, toutefois, cette pratique est devenue acceptable par la sociĂ©tĂ© plus rĂ©cemment que vous pouvez le penser. Par consĂ©quence, le fait mĂȘme de questionner l’usage du maquillage peut paraĂźtre dĂ©modĂ© ou dĂ©passĂ© pour quelques millions de femmes et, en plus, les hommes s’y sont habituĂ©s et sont confortables avec son usage gĂ©nĂ©ralisĂ©.

Quelle est la vĂ©ritĂ© sur le maquillage? Quels sont les faits? Pour en connaĂźtre d’avantage, tous les faits et la vĂ©ritĂ©, vous devez lire toute cette brochure.

Histoire récente

Le maquillage est utilisĂ© partout. Quand fĂ»t la derniĂšre fois que vous avez allumĂ© votre tĂ©lĂ©viseur, regarder un film ou ĂȘtes allĂ©s au supermarchĂ© et que vous n’avez pas vue de femmes portant du maquillage? Probablement jamais. Pourtant pendant la gĂ©nĂ©ration prĂ©cĂ©dente, tel n’était pas le cas.

Notez: «Pendant les deux derniĂšres dĂ©cennies, le genre de femmes qui utilisaient les produits cosmĂ©tiques pour la vanitĂ© est devenu un art et une partie intĂ©grale de la beautĂ© fĂ©minine et de sa psychologie. Le crĂ©dit pour ce volte-face dans l’acceptation de l’usage des produits cosmĂ©tiques doit ĂȘtre imputĂ© à l’industrie du cinĂ©ma, qui a Ă©levĂ© les critĂšres de la beautĂ© et a introduit de nouveaux produits et techniques d’application quant à l’usage pour les femmes d’aujourd’hui. » (Encyclopedia Americana, Vol. 18, 1956 Edit., p. 157).

Au tournant du vingtiĂšme siĂšcle, les femmes qui portaient du maquillage Ă©taient vues comme Ă©tant des femmes fiĂšres, voire mĂȘme arrogantes. Avec l’invention de la tĂ©lĂ©vision et des films, Hollywood a mis sous les feux de la rampe l’image de starlettes portant du maquillage. DĂšs que cette image a Ă©tĂ© acceptĂ©e par la masse, les produits cosmĂ©tiques sont devenus communs.

L’industrie du film a Ă©tĂ© responsable de crĂ©er un lien qui associe le maquillage et la beautĂ© exquise, en nous faisant croire que les actrices d’Hollywood Ă©taient des dĂ©esses sexuelles. C’est devenu naturel que les jeunes filles et les femmes souhaitaient ĂȘtre aussi sĂ©duisantes et dĂ©sirables que leurs idoles du petit Ă©cran.

Des centaines de milliers de fans veulent ressembler à leurs vedettes favorites. MĂȘme les petites filles peuvent devenir obsĂ©dĂ©es d’ĂȘtre belles, alors qu’elles devraient vivre pleinement leur enfance et jouer avec des poupĂ©es et des jouets. Elles peuvent facilement devenir des esclaves de la mode ce qui est insĂ©parable du port du maquillage.

C’est seulement aprĂšs la DeuxiĂšme Guerre Mondiale que l’industrie du cosmĂ©tique a commencĂ© à faire la promotion, par l’entremise de la publicitĂ©, du concept de la beautĂ© parfaite. Assez rapidement, cette façon de penser a Ă©tĂ© acceptĂ©e à travers le monde et les femmes et les filles sont devenues Ă©prises de l’idĂ©e qu’elles pouvaient ĂȘtre plus sĂ©duisantes.

VanitĂ©: le dĂ©sir de paraĂźtre plus belle, est la raison pour laquelle les femmes couvrent leur visage avec des produits cosmĂ©tiques, et est peut-ĂȘtre la plus puissante motivation humaine.

L’attrait de la vanitĂ©

L’EcclĂ©siaste dĂ©clare: «VanitĂ© des vanitĂ©s, dit l’EcclĂ©siaste, tout est vanité» (Eccl. 12: 10), et le Psaume 39:5-6 dĂ©clare: « Éternel! Dis-moi quel est le terme de ma vie, Quelle est la mesure de mes jours; Que je sache combien je suis fragile. » La VanitĂ© est une puissante force à l’intĂ©rieur de tous les ĂȘtres humains, et est largement plus forte que la plupart d’entre nous ne comprend. Chaque personne se doit de respecter l’attrait que la vanitĂ© peut avoir à l’intĂ©rieur de soi. Soyez honnĂȘte avec vous-mĂȘme, et admettez que cette tendance se trouve à l’intĂ©rieur de vous. Nous examinerons ceci plus en profondeur plus tard.

L’orgueil et la vanitĂ© sont les raisons pourquoi l’EncyclopĂ©die Britannica dĂ©finie les « produits cosmĂ©tiques » comme des produits que personne n’a besoin, mais les vouloir est la nature humaine. Aujourd’hui, le dĂ©sire de paraĂźtre plus belle motive les consommateurs à travers le monde, la plupart des femmes, à dĂ©penser 65$ milliards annuellement sur l’amĂ©lioration personnelle en produits cosmĂ©tiques. (Encyclopedia Britannica, 2001). (Lire notre Brochure intitulĂ© « Est-ce Que Dieu A CrĂ©Ă© La Nature Humaine? »)

Il a Ă©tĂ© signalĂ© que « environ 1 282 tubes de rouge à lĂšvres et 2 055 pots de produits pour la peau sont vendus chaque minute. » (“Beauty in the mind and wallet of beholder” Minnesota Daily Online, March 7, 2001)

Ceux qui ont Ă©crit l’Encyclopedia Britannica ne vendent pas de produits cosmĂ©tiques. Leurs profits, et leur gagne-pain, ne sont pas en jeu s’ils vous disent la vĂ©ritĂ© sur les raisons pourquoi les gens achĂštent les produits cosmĂ©tiques. Puisque leur rĂ©putation en l’autoritĂ© sur ce qu’ils impriment est en jeu, ils ne peuvent se permettre que d’ĂȘtre honnĂȘtes.

Tout le monde veut ĂȘtre considĂ©rĂ© joli et mĂȘme beau. L’attraction de la vanitĂ© se fait sentir tĂŽt dans la vie. La sociĂ©tĂ© moderne met beaucoup d’importance sur la beautĂ©. Ce qui en rĂ©sulte, selon des Ă©tudes rĂ©centes, est que mĂȘme les trĂšs jeunes filles sont trĂšs malheureuses, voire mĂȘme ĂȘtre dĂ©pressives, et plusieurs envisagent mĂȘme le suicide! Elles ont l’impression qu’elles ne sont pas à la hauteur de leurs pairs ou de leurs idoles du cinĂ©ma. Aujourd’hui l’obsession d‘ĂȘtre beau ou belle a faite en sorte que presque 10 millions d’adolescents et d’adolescentes ont des troubles alimentaires.

Avec un marchĂ© brut de 65$ milliards par annĂ©e et à la hausse, une chaĂźne alimentaire populaire annonce qu’elle a « rĂ©cemment dĂ©cidĂ© de dĂ©velopper sa
 gamme de produits cosmĂ©tiques bon marchĂ© pour les jeunes et les adolescentes, les enfants ĂągĂ©s de 8 à 14 ans. » (Rouge to Riches,” by Catherine Valenti, abcnews.com, June 25, 2001).

La mort d’une « reine de la beautĂ© » ĂągĂ©e de six ans et largement publiĂ©e dĂ©montre qu’il y a une culture en pleine croissance obsĂ©dĂ©e par la beautĂ© des toutes petites filles.

La SociĂ©tĂ© AmĂ©ricaine des Chirurgiens Plasticiens rapporte que plus de 1,3 million de personnes ont eu recourt à une chirurgie esthĂ©tique en 2000, dont 1,2 million Ă©taient des femmes. Un sondage de 1999 dĂ©voilait que 72% des personnes ont confirmĂ© qu’elles Ă©taient contentes de leur apparence, mais la quantitĂ© de produits cosmĂ©tiques vendus, ainsi que le nombre croissants de personnes ayant recours à la chirurgie esthĂ©tique aux États-Unis explosent. Il est mĂȘme rapportĂ© que les filles de plus en plus jeunes qui participent à des concours de beautĂ© ont aussi recours à la chirurgie esthĂ©tique pour essayer de gagner et d’amĂ©liorer ce dont elles ont reçu de Dieu. StupĂ©fiant!

L’obsession de paraĂźtre jeune et de vouloir reculer l’horloge est devenu scandaleux. ConsidĂ©rer que 1,6 million de femmes, mĂȘme des hommes, injectent un poison mortel, Botox (de botulisme) sous l’épiderme du visage pour enlever les rides. Dans les quatre jours, la toxine dans le traitement paralyse littĂ©ralement les nerfs des muscles du visage et lisse la peau provisoirement. (Ce traitement a une durĂ©e de 90 jours.) Le but est de « paraĂźtre le mieux que nous pouvons pour aussi longtemps que nous le pouvons », pour 150 $ à 1 000 $ par traitement!

Toutefois, les directeurs de film se plaignent que tellement d’actrices en ont recours qu’elles ne sont pas capable d’avoir d’expressions faciales normales. Ayant l’apparence d’ĂȘtre plus jeunes, plusieurs d’entre elles ont l’air d’avoir des expressions artificielles.

En dĂ©crivant cette nouvelle tendance, une esthĂ©ticienne rapporte, « Il semblerait que nous ayons dĂ©laissĂ© l’authentique ». Un autre expert, de façon plus catĂ©gorique quand aux raisons que les femmes portent du maquillage ou veulent faire disparaĂźtre les rides: « La sagesse du caractĂšre qui est dessinĂ© sur notre visage, ou le fait qu’à vingt ans nous ayons le visage qui nous a Ă©tĂ© donnĂ© d’avoir et qu’à cinquante ans nous avons le visage y reflĂ©tant notre expĂ©rience de vie, ne s’applique plus. »

Le Botox est seulement le début des menaces des divers produits chimiques et toxiques qui sont dormants dans les cosmétiques. Nous comprenons cela depuis longtemps!

ConsidĂ©rer la dĂ©finition du mot mascara. Si nous acceptons ce mot pour ce qu’il est, alors il en est une constatation de l’industrie du cosmĂ©tique. Ce mot est un dĂ©rivant du mot masque et du mot mascarade. Porter du mascara est essentiellement porter un masque – et de se dĂ©guiser en quelque chose que nous ne sommes pas, pour l’orgueil et une perception de beautĂ©.

Le mot cosmĂ©tique a une origine rĂ©vĂ©latrice. C’est un dĂ©rivant du mot grecque Kosmos qui veut dire « de ce monde, temporel. » Afin que les femmes soient acceptĂ©es par le monde, elles doivent littĂ©ralement porter un masque.

Avant de continuer, d’autres questions importantes doivent ĂȘtre soulevĂ©es. Qu’elle est l’histoire du maquillage? D’oĂč et quand a-t-il tirĂ© son origine? Pour quelles raisons s’en servait-on dans les temps anciens? Les rĂ©ponses à ces questions vous choqueront!

Anciennes racines

Quand on considĂšre l’origine du maquillage, nous devons demander oĂč son usage a-t-il commencĂ©. Les anciennes racines du maquillage nous offrent un premier aperçu des raisons pourquoi le maquillage est utilisĂ© aujourd’hui. Les citations suivantes vous dĂ©montreront son usage des dĂ©buts.

L’utilisation des produits cosmĂ©tiques est trĂšs ancienne. La preuve de l’utilisation du maquillage pour les yeux et son utilisation ainsi que des pommades aromatiques a Ă©tĂ© trouvĂ©e dans les tombes anciennes de l’Égypte datant de 3 500 BC.

« Par le 1er siĂšcle AD, les cultures Égyptienne, Romaine, Grecque et du Moyen Orient avaient dĂ©veloppĂ© les produits cosmĂ©tiques tels les poudres pour blanchir la peau, le kohl pour les paupiĂšres, cils et sourcils; et le fard à joues
 » (Encyclopedia Britannica, Vol. 5, p. 196).

Les tombes Égyptiennes constituent les premiĂšres rĂ©fĂ©rences Ă©crites de l’usage du maquillage. Mais les Égyptiens n’étaient pas la seule culture à en faire l’usage. Plusieurs autres cultures ont suivi. Voici quelques prĂ©cisions:

« Pendant la pĂ©riode prĂ©dynastique (se terminant en 3 200 bc), les hommes ainsi que les femmes appliquaient une ligne de peinture verte autour des yeux
 Dans la pĂ©riode dynastique, la couleur de peinture utilisĂ©e Ă©tait le gris foncĂ©. L’ocre rouge semble avoir Ă©tĂ© utilisĂ©e pour peinturer les joues et le hennĂ© pour les paumes, les ongles, et, vers la fin de la pĂ©riode, du moins, les cheveux. » (Encyclopedia Britannica, Vol. 5, p. 196).

« Les Assyriens avaient recours à la teinture noire pour les sourcils, les cheveux et les barbes, tandis que les Perses utilisaient le hennĂ©, qui donnait une couleur rouge-orange, un style qui exista à compter de 1 900 bc. La poudre dorĂ©e, le fil d’argent, et l’amidon jaune parfumĂ© Ă©taient parfois utilisĂ©s dans les cheveux et la barbe pendant les occasions de fĂȘtes
 » (Encyclopedia Britannica, Vol. 5, 1979 Edit., pp. 1017-1018)

Manifestement, l’usage du maquillage a dĂ©butĂ© à l’échelle nationale en Égypte. La Bible se sert de l’Égypte comme un type de pĂ©chĂ© dans ce monde, dont les ChrĂ©tiens sont commandĂ©s d’en sortir.

MĂȘme avant son usage en Égypte, la premiĂšre prostituĂ©e à se peinturer Ă©tait SĂ©miramis, la mĂšre-Ă©pouse de Nimrod et la fondatrice de la Religion Babylonienne MystĂ©rieuse. (Lisez nos brochures gratuites: La vraie origine de NoĂ«l et La vraie origine de PĂąques pour en apprendre plus sur SĂ©miramis et Nimrod.)

SĂ©miramis est connue comme Ă©tant la mĂšre de toutes les prostituĂ©es. Elle utilisait le maquillage aussi bien que des vĂȘtements suggestifs, pour diverses pratiques religieuses et rituels sexuels. La citation suivante dĂ©crit le style de vĂȘtements suggestifs qu’elle, et plus tard, les Égyptiens, portaient: « Notre connaissance de la tenue de l’Égypte ancienne provient d’une part, des anciennes peintures et sculptures, puisque trĂšs peu de vĂȘtements ont Ă©tĂ© conservĂ©s
 Les plus anciennes peintures et sculptures reprĂ©sentants des femmes, les montrent soit, nues ou vĂȘtues de jupes de lin blanc moulantes jusqu’aux chevilles. » (Ibid., pp. 1016-1017).

Avec une variĂ©tĂ© de statues, peintures et bustes encore existants de l’ancien temps, leurs descriptions nous montrent comment les Égyptiens utilisaient les produits cosmĂ©tiques et leurs vĂȘtements moulants pour plaire à leur sensualitĂ©. Ils intĂ©grĂšrent de SĂ©miramis cette façon de s’habiller dans leur culture, pour paraĂźtre comme leurs dieux et dĂ©esses assez nombreux, lesquels ils adoraient.

Depuis que l’art dĂ©crit ici, emploie aussi l’utilisation du maquillage, ce n’est pas Ă©tonnant que 100 ans passĂ©s, il Ă©tait gĂ©nĂ©ralement compris et dit que « seules les mauvaises femmes portent du maquillage. » C’est cette mĂȘme attitude de sĂ©duire par la suggestion et par la sensualitĂ© qui unit la nuditĂ© et l’usage du maquillage. Tous les deux dĂ©montrent une sĂ©paration avec la modestie et la vertu.

Nous lisons que l’usage des produits cosmĂ©tiques prend de l’ampleur de culture à culture. Le Columbia Encyclopedia ajoute davantage sur comment chaque civilisation adopta ses propres mĂ©thodes d’application et de fabrication des produits cosmĂ©tiques. La citation suivante nous montre comment les cultures Assyrienne, Babylonienne, Perse et Grecque ont toutes suivies la tendance Égyptienne. Attention: « des prĂ©parations (Ă©taient) utilisĂ©es à l’extĂ©rieur pour modifier ou rehausser la beautĂ© de la peau, des ongles, des lĂšvres et des yeux. L’utilisation de la peinture de la peau comme dĂ©coration et pour les besoins religieux a Ă©tĂ© commune
 Les Égyptiens utilisaient le kohl pour foncer les yeux, une peinture rudimentaire Ă©tait utilisĂ©e sur le visage, et les doigts Ă©taient peints de henné  Les produits de beautĂ© ont Ă©tĂ© à leur apogĂ©e dans la Rome impĂ©riale, spĂ©cifiquement la craie pour le visage et le fard
 » (Sixth Edit., 2001). L’emphase a toujours Ă©tĂ© mise sur la beautĂ©, et en rĂ©sultent l’orgueil et la vanitĂ©.

Plusieurs des femmes qui utilisaient les produits cosmĂ©tiques dans ces cultures suivirent l’exemple de SĂ©miramis et adoptĂšrent l’usage de produits cosmĂ©tiques pour pratiquer la prostitution. L’histoire nous montre comment les femmes appliquaient le maquillage pour changer leurs apparences et pour sĂ©duire les hommes. Les prostituĂ©es et les « dames » (les femmes qui les appartenaient) Ă©taient spĂ©cifiquement identifiĂ©es par leurs bijoux, leur maquillage et leurs vĂȘtements de soie.

Voici un exemple comment les femmes qui utilisaient les produits cosmĂ©tiques dans la Sparte ancienne Ă©taient spĂ©cifiquement reconnues comme prostituĂ©e: « Les femmes portaient des robes aux couleurs vives
 Elles utilisaient beaucoup de produits cosmĂ©tiques
 qu’une femme ne pouvait se payer que si elle vivait de la prostitution. » (Magna Grecia—An Overview, Prof. Gino Gullace).

Les premiĂšres femmes à utiliser les produits cosmĂ©tiques Ă©taient des prostituĂ©es! Modifier son visage en le peignant est une coutume que les anciennes prostituĂ©es ont imposĂ©e à l’ùre moderne. Les produits cosmĂ©tiques n’étaient rien d’autres que des subterfuges utilisĂ©s par les prostituĂ©es, en effet, apprendre aux hommes à enfreindre le SeptiĂšme Commandement. Ceci est la leçon de l’histoire, mais le monde entier ment et ignore ces faits!

Plus rĂ©cemment, le maquillage est devenu trĂšs commun dans les quartiers chauds de New York, Amsterdam, Paris et autres mĂ©tropoles. Aujourd’hui on le retrouve dans presque tous les supermarchĂ©s et pharmacies du coin.

Jérémie 4:30

Maintenant que nous connaissons l’histoire des produits cosmĂ©tiques, voyons le sujet plus à fond. Qu’est ce que la Bible dit sur ce sujet? Comment Dieu voit-Il l’usage du maquillage? Est-ce que La Parole de Dieu mentionne la peinture du visage?

Il y en a qui raisonne, « Mais je n’ai jamais vu de rĂ©fĂ©rence au maquillage dans la Bible! » Il faut comprendre que les mots maquillage, produits cosmĂ©tiques, rouge à lĂšvres, mascara etc., ne sont pas explicitement trouvĂ©s dans la Bible, mais des rĂ©fĂ©rences au maquillage et au fard à paupiĂšres sont trouvĂ©es à trois diffĂ©rents endroits, possiblement quatre. AprĂšs en avoir fait la rĂ©vision, vous ne douterez pas de ce qui EST directement rĂ©vĂ©lĂ© dans les Textes SacrĂ©s.

Mais ne jouons pas avec ou, n’essayons pas de raisonner autour de ce que Dieu DIT. L’ApĂŽtre Paul Ă©crit, « Mais examinez toutes choses; retenez ce qui est bon. » (I Thes. 5:21). Prouvons ce que Dieu dit et soyons honnĂȘte avec ce que nous apprenons. Nous allons premiĂšrement examiner quatre textes sacrĂ©s de l’Ancien Testament. Ils Ă©tabliront la base des Ă©lĂ©ments nĂ©cessaires pour comprendre le point de vue de Dieu sur les produits cosmĂ©tiques pour le visage.

Le livre de JĂ©rĂ©mie nous dĂ©peint les conditions entre les nations du peuple de Dieu à la fin de l’ñge, soit les nations de l’ancienne IsraĂ«l (principalement les nations dĂ©mocratiques anglophones de l’Ouest). Nous dĂ©buterons au chapitre 4 qui nous mĂšnera au verset 30.

Dans ce contexte, Dieu inspire JĂ©rĂ©mie d’une vision de la destruction Ă©minente sur ces nations des temps modernes. Le pĂ©chĂ© commis à l’échelle nationale et « les abominations », comportements mĂ©prisants à Dieu, vont prochainement apporter une punition sĂ©vĂšre. Dieu, mĂȘme maintenant, nous offre une derniĂšre chance de se repentir et de se tourner vers Lui. ConsidĂ©rez: « IsraĂ«l, si tu reviens, si tu reviens à Moi, dit l`Éternel, Si tu ĂŽtes tes abominations de devant Moi, Tu ne seras plus errant
Purifie ton coeur du mal, JĂ©rusalem, Afin que tu sois sauvĂ©e! Jusques à quand garderas-tu dans ton coeur tes pensĂ©es iniques? » (JĂ©r. 4: 1, 14). Dieu implore Son people de faire le mĂ©nage dans leur vie, de se « laver ».

JĂ©rĂ©mie continu: « C`est là le produit de tes voies et de tes actions, C`est là le produit de ta mĂ©chancetĂ©; Certes cela est amer, cela pĂ©nĂštre jusqu`à ton coeur. (Ce sont des affaires trĂšs sĂ©rieuses à Dieu)
 Certainement Mon peuple est fou, il ne Me connaĂźt pas; Ce sont des enfants insensĂ©s, (ivres, stupides) dĂ©pourvus d`intelligence; Ils sont habiles pour faire le mal, Mais ils ne savent pas faire le bien
 Je regarde, et voici, le Carmel est un dĂ©sert; Et toutes ses villes sont dĂ©truites, devant l`Éternel, Devant Son ardente colĂšre. » (JĂ©r. 4: 18, 22, 26).

L’accusation de Dieu arrive à son apogĂ©e dans la vision de JĂ©rĂ©mie. Les nations modernes d’IsraĂ«l (non pas Juda, qui est seulement une nation) ont, tout comme les prostituĂ©es, recherchĂ© des « amoureux ». (AlliĂ©s politiques) qui se tournĂšrent contre elles: « Et toi, dĂ©vastĂ©e, que vas-tu faire? Tu te revĂȘtiras de cramoisi. » La plupart des autres traductions traduisent le mot « cramoisi » par Ă©carlate.

Il est important de comprendre. C’est « la prostituĂ© » appelĂ©e « MYSTÈRE: BABYLONE LA GRANDE, LA MÈRE DES IMPUDIQUES ET DES ABOMINATIONS DE LA TERRE. » et dĂ©crite dans Apocalypse 17: 5, et vĂȘtue de « pourpre et d`Ă©carlate », (verset 4) et assise sur une « bĂȘte Ă©carlate » (verset 3). Cette « femme » est à l’image du systĂšme de la grande fausse religion que prĂ©tend ĂȘtre la ChrĂ©tientĂ©. Elle est une grande Ă©glise de laquelle, tout en protestant, en dĂ©coulent plusieurs. Rappelez-vous l’ancienne SĂ©miramis, qui instaura la Religion Babylonienne MystĂ©rieuse. Elle Ă©tait la premiĂšre prostituĂ©e, et un type de religion qu’elle fonda, qui lui a survĂ©cu pendant des milliers d’annĂ©es.

JĂ©rĂ©mie dĂ©crit comment l’IsraĂ«l moderne est tombĂ© dans le comportement d’une prostituĂ©e parmi les nations. Maintenant lisez JĂ©r. 4; 30: «  Tu te revĂȘtiras de cramoisi, tu te pareras d`ornements d`or, Tu mettras du fard à tes yeux; Mais c`est en vain que tu t`embelliras; Tes amants te mĂ©prisent, Ils en veulent à ta vie. »

Les nations des États-Unis, l’Angleterre et ses anciennes rĂ©publiques se sont insurgĂ©es contre Dieu. Tandis que Dieu les abaissait en pouvoir et en prestige, elles se sont retrouvĂ©es à chercher des « amoureux » parmi les autres nations sur la terre. Mais, elles n’ont jamais Ă©tĂ© aussi dĂ©testĂ©es. Tous ses prĂ©sumĂ©s “amoureux” sont prophĂ©tisĂ©s de se retourner contre leurs courtisans. IsraĂ«l a fait confiance à son apparence physique au lieu de faire confiance à Dieu, et les femmes de nos jours en font de mĂȘme involontairement.

L’ancienne nation d’IsraĂ«l a toujours cherchĂ© à ĂȘtre comme ses nations voisines. PlutĂŽt que d’ĂȘtre un model, IsraĂ«l voulait ĂȘtre acceptĂ© d’elles! Les femmes d’aujourd’hui ne sont pas diffĂ©rentes. Ne pas porter de maquillage les ferait remarquer, et les gens veulent s’intĂ©grĂ©s et ĂȘtre acceptĂ©s. Veuillez en faire l’examen et reconnaissez que c’est un dĂ©sir qui est innĂ© en vous.

Prenez JĂ©rĂ©mie 4:30 pour ce qu’il entend. Ne pas y ajouter ou enlever de son message. C’est clair. Son contexte nous montre que Dieu condamne Son peuple pour ses abominations dans son comportement national. Une de ces abominations que Dieu dĂ©teste est de peindre son visage, de ce fait prendre le caractĂšre d’une prostituĂ©e. J’en ai rencontrĂ© qui interprĂ©tait ce verset pour justifier porter du maquillage pour autant qu’elles ne soient pas des prostituĂ©es.

Le but de ce verset 30 nous dit que l’apparence d’une prostituĂ©e est de se peinturer les yeux, et qu’une personne honnĂȘte, qui veut plaire à Dieu et se conformer à Sa volontĂ©, en admettra autant!

Puisqu’une prostituĂ©e, assez souvent s’habille en rouge, et travaille dans « le quartier chaud », l’IsraĂ«l d’aujourd’hui s’est peint avec du maquillage. En ce qui concerne la nation d’IsraĂ«l, elle sera prise en captivitĂ© et subira le terrible chĂątiment que Dieu va lui infliger, de mĂȘme qu’à toutes celles qui se comporteront de la sorte, si elles ne se lavent pas le visage!

Les femmes d’aujourd’hui pensent peut-ĂȘtre qu’elles veulent tout simplement « paraĂźtre belles » aux yeux du monde, tandis que pour Dieu, elles ressemblent à des prostituĂ©es.

ÉzĂ©chiel 23:40

Le deuxiĂšme verset que nous devons Ă©tudier se trouve dans le livre d’ÉzĂ©chiel. Ce livre nous dĂ©voile une prophĂ©tie qui a pour apogĂ©e la deuxiĂšme prise en captivitĂ© des descendants de la nation d’IsraĂ«l de nos jours. Une grande partie du livre d’ÉzĂ©chiel est un parallĂšle du livre de JĂ©rĂ©mie. Dieu rĂ©itĂšre JĂ©rĂ©mie.

Le prophĂšte ÉzĂ©chiel atteste les mĂȘmes pĂ©chĂ©s et conditions d’ordre national que JĂ©rĂ©mie. ÉzĂ©chiel 23 contient une description dĂ©taillĂ©e, qui nous donne une lecture plus juste dans la version Moffatt. Cette version ne divise pas minutieusement les versets telle la version King James et autres. Les paragraphes dĂ©butent à l’endroit oĂč le traducteur en dĂ©cide.

Le contexte en est un de deux sƓurs prostituĂ©es. Prendre en note que Samaria Ă©tait la capitale de l’ancienne Maison d’IsraĂ«l (avec 10 tribus) et JĂ©rusalem de la Maison de Juda (avec deux tribus). Imaginer que les deux soeurs reprĂ©sentent les capitales de Washington, DC et JĂ©rusalem/Tel Aviv de nos jours. Le contexte dĂ©bute à ÉzĂ©chiel 23:3 et nous mĂšne jusqu’au verset 40.

Voici ce que Dieu dit. À lire attentivement pour y saisir tout le message!

« Fils de l`homme, il y avait deux femmes... Elles se sont prostituĂ©es en Égypte, Elles se sont prostituĂ©es dans leur jeunesse; Là, leurs mamelles ont Ă©tĂ© pressĂ©es, Là, leur sein virginal a Ă©tĂ© touchĂ©. L`aĂźnĂ©e s`appelait Ohola, Et sa soeur Oholiba; Elles Ă©taient à Moi, Et elles ont enfantĂ© des fils et des filles. Ohola, c`est Samarie; Oholiba, c`est JĂ©rusalem.

“Ohola Me fut infidĂšle
 Elle s`est souillĂ©e avec tous ceux pour lesquels elle s`Ă©tait enflammĂ©e, Elle s`est souillĂ©e avec toutes leurs idoles. Elle n`a pas renoncĂ© à ses prostitutions d`Égypte: Car ils avaient couchĂ© avec elle dans sa jeunesse, Ils avaient touchĂ© son sein virginal, Et ils avaient rĂ©pandu sur elle leurs prostitutions. C`est pourquoi Je l`ai livrĂ©e entre les mains de ses amants, Entre les mains des enfants de l`Assyrie
 Ils ont dĂ©couvert sa nudité  Ils l`ont fait pĂ©rir avec l`Ă©pĂ©e; Elle a Ă©tĂ© en renom parmi les femmes, AprĂšs les jugements exercĂ©s sur elle. » (Mesdames, prenez ce message pour ce qu’il dit exactement.)

« Sa soeur Oholiba vit cela, Et fut plus dĂ©rĂ©glĂ©e qu`elle dans sa passion; Ses prostitutions dĂ©passĂšrent celles de sa sƓur
 Je vis qu`elle s`Ă©tait souillĂ©e
 Elle alla mĂȘme plus loin dans ses prostitutions, Elle aperçut contre les murailles des peintures d`hommes, Des images de ChaldĂ©ens peints en couleur rouge
 Elle s`enflamma pour eux
 C`est pourquoi, Oholiba, ainsi parle le Seigneur, l`Éternel: Voici, J`excite contre toi tes amants... Et Je les amĂšne de toutes parts contre toi
 Les enfants de Babylone et tous les ChaldĂ©ens
 Ils marchent contre toi
avec
 une multitude de peuples
 Et ils te jugeront; Je rĂ©pands ma colĂšre sur toi, Et ils te traiteront avec fureur
 » C’est un verset assez sobre. Le chĂątiment dĂ©crit est vĂ©ritablement de Dieu, et il nous reste à y connaĂźtre sa raison.

« Parce que tu M`as oubliĂ©, Parce que tu M`as rejetĂ© derriĂšre ton dos, Porte donc aussi la peine de tes crimes et de tes prostitutions. L`Éternel me dit: Fils de l`homme, jugeras-tu Ohola et Oholiba? DĂ©clare-leur leurs abominations!... Voici encore ce qu`elles M`ont fait. Elles ont souillĂ© Mon sanctuaire dans le mĂȘme jour, Et elles ont profanĂ© Mes sabbats . (Les nations modernes d’IsraĂ«l ont piĂ©tinĂ© le Sabbat de la Bible)
 Et elles sont allĂ©es le mĂȘme jour dans Mon sanctuaire, Pour le profaner. C`est là ce qu`elles ont fait dans Ma maison. Et mĂȘme elles ont fait chercher des hommes venant de loin, Elles leur ont envoyĂ© des messagers, et voici, ils sont venus
 Pour eux tu t`es lavĂ©e, tu as mis du fard à tes yeux, Tu t`es parĂ©e de tes ornements (verset 40), Tu t`es assise sur un lit magnifique. Devant lequel une table Ă©tait dressĂ©e
 On entendait les cris d`une multitude joyeuse; »

C’est une incroyable sĂ©rie de versets. Dieu compare directement IsraĂ«l et Juda (cherchant des alliĂ©s de par les nations) à des prostituĂ©es qui ont convoquĂ© des hommes aprĂšs s’ĂȘtre peint le visage, exactement comme des prostituĂ©es qui attendent leur clientĂšle. Ceci est une condamnation claire et sans Ă©quivoque du port du fard à paupiĂšres. Dieu par la suite prononce une sentence, comparable à un jugement de la Cour de nos jours, à tous ceux qui ont commis des pĂ©chĂ©s spirituels à Ses yeux.

« Car ainsi parle le Seigneur, l`Éternel: Je ferai monter contre elles une multitude, et Je les livrerai à la terreur et au pillage. Cette multitude les lapidera, Et les abattra à coups d`Ă©pĂ©e
on fera retomber votre crime sur vous, et vous porterez les pĂ©chĂ©s de vos idoles. Et vous saurez que je suis le Seigneur, l`Éternel» (ÉzĂ©ch. 23: 46-49).

Femmes de ce monde moderne, soyez averties! Attention de ne pas conclure que vous faites exception au chĂątiment de cette prophĂ©tie. Dieu fait un lien direct entre le fard à paupiĂšres et la sĂ©duction des prostituĂ©es. Êtes-vous prĂȘtes à vous prĂ©senter devant Dieu et Lui expliquer pourquoi vous devriez ĂȘtre exclues? Attention à ne pas commettre cette erreur fatale, quand il en est de votre vie Ă©ternelle!

Nous verrons que c’est Satan, le diable, qui a trompĂ© Ève sur la beautĂ© et la vanitĂ©. Est-ce que vous allez faire comme Ève et vous laisser tromper par les valeurs humaines qui sont contraires à la Parole de Dieu?

Ésaïe 3:16

La troisiĂšme Ă©criture nous provient du livre d’ÉsaĂŻe, le plus long livre des prophĂštes. Encore une fois, de mĂȘme que dans JĂ©rĂ©mie et ÉzĂ©chiel, le thĂšme de cette prophĂ©tie nous dĂ©voile les conditions, les attitudes et les pĂ©chĂ©s des nations modernes d’IsraĂ«l.

Dieu tonne du ciel son inculpation contre Son peuple: « Cieux, Ă©coutez! Terre, prĂȘte l`oreille! Car l`Éternel parle. J`ai nourri et Ă©levĂ© des enfants, Mais ils se sont rĂ©voltĂ©s contre Moi» (ÉsaĂŻe 1: 2).

Dieu est furieux contre IsraĂ«l. Il continue en Ă©numĂ©rant les maniĂšres dont ils se sont rebellĂ©s et Lui ont dĂ©sobĂ©i: «Malheur à la nation pĂ©cheresse, au peuple chargĂ© d`iniquitĂ©s, A la race des mĂ©chants, aux enfants corrompus! Ils ont abandonnĂ© l`Éternel, ils ont mĂ©prisĂ© le Saint d`IsraĂ«l. Ils se sont retirĂ©s en arriĂšre » (v. 4). Ils ont agit de façon à « mĂ©priser le Saint d`IsraĂ«l. »

Avant de continuer avec les pĂ©chĂ©s d’IsraĂ«l, Dieu insĂšre une description de la façon dont les nations seront bĂ©nies pendant le millĂ©naire, quand IsraĂ«l et le monde entier obĂ©iront et seront gouvernĂ©s par la Loi de Dieu: « Il arrivera, dans la suite des temps, Que la montagne de la maison de l`Éternel Sera fondĂ©e sur le sommet des montagnes (nations ou royaumes), Qu`elle s`Ă©lĂšvera par-dessus les collines (plus petits pays), Et que toutes les nations y afflueront. » (És. 2:2).

ÉsaĂŻe, inspirĂ© de Dieu, continue la description de la dĂ©sobĂ©issance d’IsraĂ«l: « Car tu as abandonnĂ© ton peuple, la maison de Jacob, Parce qu`ils sont pleins de l`Orient, Et adonnĂ©s à la magie comme les Philistins, Et parce qu`ils s`allient aux fils des Ă©trangers. Le pays est rempli d`argent et d`or, Et il y a des trĂ©sors sans fin; Le pays est rempli de chevaux, Et il y a des chars sans nombre. Le pays est rempli d`idoles; Ils se prosternent devant l`ouvrage de leurs mains, Devant ce que leurs doigts ont fabriqué» (versets 6-8).

Il faut comprendre. Cette derniĂšre dĂ©claration n’est pas une description d’IsraĂ«l de ce temps. L’IsraĂ«l ancienne n’a jamais atteint une telle richesse! Ce verset ne s’est pas rĂ©alisĂ© avant les temps modernes. Les États-Unis est la nation la plus riche sur la terre aujourd’hui, et mĂȘme de tous les temps! Ce sont NOS terres qui sont remplies de richesse et d’idoles. (Rappelez-vous la phrase « pleins de l`Orient »)

Voici plusieurs versets qui dĂ©crivent la pĂ©riode du Jour de l`Éternel (ou Jour de la ColĂšre de Dieu). Dieu dĂ©crit les attitudes et les idoles qu’il va fracasser juste avant le Retour du Christ: « Car il y a un jour pour l`Éternel des armĂ©es Contre tout homme orgueilleux et hautain, Contre quiconque s`Ă©lĂšve, afin qu`il soit abaissĂ©. L`homme orgueilleux sera humiliĂ©, Et le hautain sera abaissĂ©: L`Éternel seul sera Ă©levĂ© ce jour-là. Toutes les idoles disparaĂźtront» (versets 12, 17-18).

Chapitre 3 continu, décrivant une période quand les femmes et les enfants rÚgneront sur la famille et quand la richesse et les idoles rempliront la terre: « Je leur donnerai des jeunes gens pour chefs, Et des enfants domineront sur eux » (v. 4) et « Mon peuple a pour oppresseurs des enfants, Et des femmes dominent sur lui; Mon peuple, ceux qui te conduisent t`égarent, Et ils corrompent la voie dans laquelle tu marches. » (v. 12). Ces attitudes et conditions rÚgneront avant le Retour du Christ et au début de Son royaume sur la terre.

Regardez autour de vous. N’est-ce pas Ă©vident que ceci reflĂšte la sociĂ©tĂ© d’aujourd’hui! Le peuple d’IsraĂ«l d’aujourd’hui EST prĂ©occupĂ© à la poursuite du plaisir et à profiter de la richesse nationale. Tandis qu’il a une « apparence de la piĂ©tĂ© » (II Tim. 3:5), il ignore complĂštement le vrai Dieu de la Bible et refuse de Lui obĂ©ir!

L’Écriture Sainte suivante traite des attitudes des femmes et de la punition qui leur est rĂ©servĂ©e. Prendre note: « L`Éternel dit: Parce que les filles de Sion sont orgueilleuses, Et qu`elles marchent le cou tendu et les regards effrontĂ©s
 Le Seigneur rendra chauve le sommet de la tĂȘte des filles de Sion, L`Éternel dĂ©couvrira leur nuditĂ©. » (És. 3:16-17).

Le verset 16 est direct. Il nĂ©cessite peu d’explication. Mais que veut dire « regards effrontĂ©s »? La dĂ©finition hĂ©braĂŻque est bien diffĂ©rente de la version anglaise. Une Ă©tude plus approfondie met à dĂ©couvert sa vraie signification.

Strong’s Concordance dĂ©fini “wanton eyes (les regards effrontĂ©s)” comme «  cligner des yeux de façon provocante (charmeur). » Il est Ă©vident que ceci signifie se servir de ses yeux pour sĂ©duire.

The American Heritage Dictionary prĂ©cise la dĂ©finition de « wanton »: « Immoral ou non-chaste; lubrique ». Mais qu’est-ce qui fait que les yeux sont « immoraux, lubriques ou effrontĂ©s »?

Lange’s Commentary explique: « L’ordre d’idĂ©es est comme suit: La vanitĂ© luxueuse des femmes, aussi, sera humble (versets 16, 17). Dans le verset 16
 Le prophĂšte ici rĂ©sume l’ordre d’idĂ©e qui avait Ă©tĂ© coupĂ© à la fin du verset 12, et revient à la prĂ©dominance excessive de l’influence de la femme, particuliĂšrement à la prĂ©valence excessive du luxe fĂ©minin, pas seulement comme pĂ©chĂ© en soi, mais comme cause principale de la violence et trouble sociale mentionnĂ©s auparavant, et par consĂ©quent, à ĂȘtre punie par la maladie, le veuvage et une rĂ©vĂ©lation honteuse.

Le commentaire de Jamison, Fausset, Brown Commentary ajoute un Ă©lĂ©ment essential à l’expression « wanton eyes », qui est d’une grande importance aux propos de ce qui nous est dĂ©crit: « 16
et wanton eyes, HĂ©breux (mesha-ququeroth, de shaquar, tromper), ‘tromper avec ses yeux’
 Lowth, du Chaldaic, ‘rehausser les yeux de façon trompeuse avec de la peinture’ Les paupiĂšres des femmes de l’Est sont souvent peints avec du stibium ou de la poudre de plomb. »

Pas tous les Ă©rudits ne sont d’accord avec cette version, et d’autres auteurs ne sont pas inclus ici. Mais l’idĂ©e principale de JĂ©rĂ©mie 4:30 et d’ÉzĂ©chiel 23:40 nous prĂ©cise sa dĂ©finition en y rĂ©fĂ©rant au fard à paupiĂšres.

Le Clarke’s Commentary ajoute un nouveau regard à la phrase « pleins de l`Orient. » C’est une rĂ©fĂ©rence à l’Orient, oĂč plusieurs produits cosmĂ©tiques Ă©taient fabriquĂ©s et vendus aux temps anciens. Il en fait rĂ©fĂ©rence à JĂ©rĂ©mie et ÉzĂ©chiel. Pas tous les propos de Clarke se rĂ©fĂ©rant à ÉsaĂŻe 3: 16 sont prĂ©cis, mais il ajoute un complĂ©ment d’information à cette phrase.

« Ses cils, qui sont longs et à la coutume de l’Est, couverts de stibium (comme nous pouvons souvent le lire dans les Écritures Saintes sur les femmes de l’ancien temps JĂ©r. 4: 30, ÉzĂ©ch. 23: 40)
’Mais aucune de ces femmes,’ nous dit le Dr. Shaw, Travels, P.294, ‘ne se considĂšre complĂštement parĂ©e, aussi longtemps qu’elles n’ont pas teintĂ© les cheveux et le bout de leurs paupiĂšres avec de l’alkahol, poudre de minerai de plomb
’ ÉzĂ©ch. 23: 40, utilise le mĂȘme mot sous forme de verbe, cachalt eynavik, ‘tu as mis du fard à tes yeux’ dont le Septuagint dĂ©fini « vous avez maquillĂ© vos yeux de (stibium)...comparer II Rois 9: 30; JĂ©r. 4: 30. »

Clarke identifie une des sources les plus anciennes du maquillage, qui remonte à la source des produits dont se servaient IsraĂ«l.

Maintenant demandez-vous: Pourquoi Dieu inclut-il cette phrase – « plein de l’Orient » - dans ÉsaĂŻe 2: 6 si “wanton eyes” (un chapitre plus loin) n’avait rien à avoir avec la sorte de maquillage qui Ă©tait obtenue de l’Orient? Il n’y a pas assez d’espace pour faire allusion aux divers faits historiques disponibles. Mais allouons la Bible de s’interprĂ©ter.

Une fois que nous avons examinĂ© et compris les versets dans ÉsaĂŻe, il est Ă©vident pourquoi Dieu est « provoquĂ© » à la colĂšre. Les produits cosmĂ©tiques sont utilisĂ©s pour induire en erreur et tromper.

En 1770 la Loi en Pennsylvanie a dĂ©clarĂ© que l’homme pouvait annuler son mariage s’il apprenait que sa femme avait utilisĂ© du maquillage pendant leur frĂ©quentation, de ce fait l’induire en erreur sur son apparence.

Les premiers peuples en AmĂ©rique à se servir du maquillage pour le visage Ă©taient les Indiens qui portaient la « peinture de guerre ». Ils faisaient ceci pour tromper leurs ennemis en se donnant une apparence plus menaçante qu’ils ne l’étaient rĂ©ellement.

Souvenez-vous de la phrase « marcher la tĂȘte haute ». Seules les personnes fiĂšres et hautaines marchent en regardant dans les airs, pleines de vanitĂ© en raison de l’importance qu’elles donnent à leur beautĂ©. Dieu dĂ©clare qu’Il « rĂ©siste aux orgueilleux, Mais il fait grĂące aux humbles » (Jacques 4:6). Plusieurs Écritures Saintes dĂ©crivent comment Il va punir ceux qui ne se repentent pas de leur orgueil et des autres attitudes associĂ©es, tel que l’usage du maquillage pour amĂ©liorer sa beautĂ©. En voici quelques unes:

JĂ©rĂ©mie 50:31-32 dĂ©clare, « Voici, j`en veux à toi, orgueilleuse! 
 L`orgueilleuse chancellera et tombera, Et personne ne la relĂšvera; Je mettrai le feu à ses villes, Et il en dĂ©vorera tous les alentours. » Aussi « Elles sont une chose de nĂ©ant, une oeuvre de tromperie; Elles pĂ©riront, quand viendra le chĂątiment.» (JĂ©r. 51:18).

ÉzĂ©chiel 13:8 dĂ©clare, « C`est pourquoi ainsi parle le Seigneur, l`Éternel: Parce que vous dites des choses vaines, Et que vos visions sont des mensonges, Voici, j`en veux à vous, Dit le Seigneur, l`Éternel. »

Malachie 4:1, « Tous les hautains et tous les mĂ©chants seront comme du chaume; Le jour qui vient les embrasera
 »

Finalement, Psaumes 144: 4 ajoute, « L`homme est semblable à un souffle, ses jours sont comme l`ombre qui passe. »

Pendant que personne ne le rĂ©alise, et que peu accepte une telle comprĂ©hension, la VANITÉ est une forme de dĂ©sir naturel d’ĂȘtre vĂ©nĂ©rĂ© et adorĂ© par d’autres personnes. Bien qu’elle dĂ©coule d’un sentiment d’infĂ©rioritĂ©, la vanitĂ© est un moyen pour l’ĂȘtre humain de s’élever au dessus des autres.

Seul DIEU doit ĂȘtre vĂ©nĂ©rĂ© et adorĂ©! Quand les personnes s’en approprient, c’est une forme d’idolĂątrie et viole directement le DeuxiĂšme Commandement.

Nous reviendrons plus tard sur le sujet de l’ORGEUI, et de son origine. Cela deviendra clair et Ă©vident, pourquoi les femmes ont toujours Ă©tĂ© sensibles à faire le lien entre la beautĂ© et l’orgueil.

II Rois 9:30 et JĂ©zabel

L’étude du maquillage serait incomplĂšte si nous n’examinions pas la femme la plus mĂ©chante de l’Ancien Testament: JĂ©zabel et son usage des produits cosmĂ©tiques. Cette femme notoire Ă©tait à la fois une reine et une prophĂ©tesse qui pratiquait la magie.

La premiĂšre rĂ©fĂ©rence à JĂ©zabel se trouve dans I Rois 16: 29-31. On y lit l’introduction de ses antĂ©cĂ©dents de son Ăšre: « Achab, fils d`Omri, rĂ©gna sur IsraĂ«l, la trente-huitiĂšme annĂ©e d`Asa, roi de Juda. Achab, fils d`Omri, rĂ©gna vingt-deux ans sur IsraĂ«l à Samarie. Achab, fils d`Omri, fit ce qui est mal aux yeux de l`Éternel, plus que tous ceux qui avaient Ă©tĂ© avant lui. Et comme si c`eĂ»t Ă©tĂ© pour lui peu de choses de se livrer aux pĂ©chĂ©s de JĂ©roboam, fils de Nebath, il prit pour femme JĂ©zabel, fille d`Ethbaal, roi des Sidoniens, et il alla servir Baal et se prosterner devant lui. »

DĂ©sobĂ©ir à Dieu n’est pas « peu de choses ». C’est sĂ©rieux, et ainsi en sont les consĂ©quences!

JĂ©zabel s’est mariĂ©e avec le Roi Ahab d’IsraĂ«l, et est connue pour ses actions abominables aux yeux de DIEU. Remarquez: « JĂ©zabel extermina les prophĂštes de l`Éternel
 JĂ©zabel tua les prophĂštes de l`Éternel
 » (I Rois 18:4, 13). Elle a aussi cherchĂ© à condamner à mort, Élie, un des plus grands serviteurs de Dieu. En voici que quelques exemples de sa mĂ©chancetĂ©.

Éventuellement, Dieu dĂ©cida d’enrayer Aha et sa maison entiĂšre. Son fils Joram rĂ©gna comme remplaçant. Un jeune prophĂšte expliqua que JĂ©zabel allait mourir d’une mort horrible, mangĂ©e par des chiens. Dieu dĂ©clara, « Les chiens mangeront JĂ©zabel
et il n`y aura personne pour l`enterrer. » (II Rois 9:10) et dĂ©cida de remplacer Joram par un dĂ©nommĂ© JĂ©hu, un serviteur fidĂšle. Ceci envahi JĂ©zabel (mĂšre de Joram) d’une telle peur qu’elle entreprit de se sauver.

Prendre note de ce qu’elle a fait: « JĂ©hu entra à Jizreel. JĂ©zabel, l`ayant appris, mit du fard à ses yeux , se para la tĂȘte, et regarda par la fenĂȘtre. » (II Rois 9:30). JĂ©zabel s’est maquillĂ©e pour essayer de sĂ©duire JĂ©hu et Ă©viter une mort imminente.

Le mot HĂ©breux utilisĂ© pour « peinturer » provident de la racine maintenant non-utilisĂ©e qui signifie « à peindre, teindre (particuliĂšrement, stibium pour les yeux). »

Clarke’s Commentary en donne une explication importante: « Elle (JĂ©zabel) faisait tout son possible pour amĂ©liorer l’apparence de son teint en utilisation la peinture... Ceci en dit long sur l’utilisation de la peinture par JĂ©zabel...et nous montre les moyens qu’elle utilisa pour arriver à ses fins, afin de conquĂ©rir et dĂ©sarmer JĂ©hu, et l’induire à la prendre comme Ă©pouse
 Se peindre les yeux avec du stibium et de la peinture Ă©tait une coutume universelle, non seulement dans les pays Asiatiques, mais aussi dans tous ceux qui partageaient leurs frontiĂšres ou avaient des rapports avec eux. » (p. 513)

Keil & Delitzsch Commentary of the Old Testament: « Quand JĂ©hu arriva à Jizreel et que JĂ©zabel l’apprit, ‘elle se mit les yeux dans de la cire de plomb (i.e., se peintura les yeux avec), et orna sa tĂȘte et se mis à la fenĂȘtre’
 C’est prĂ©parĂ© avec de l’or d’antimoine
qui, lorsque broyĂ© en rĂ©sulte une poudre noire avec brillance mĂ©tallique, qui Ă©tait appliquĂ©e sur les sourcils et les cils
 pour en arriver à rehausser la splendeur des yeux foncĂ©s du sud, et leur donner
une brillance flamboyante, et donner une apparence plus jeune à l’ensemble des cils mĂȘme dans une Ăąge avancĂ©e. »

Voici la chronologie des Ă©vĂ©nements. Joram alla rencontrer JĂ©hu, qui avait Ă©tĂ© nominĂ© par Dieu comme son remplaçant à titre de Roi d’IsraĂ«l: « DĂšs que Joram vit JĂ©hu, il dit: Est-ce la paix, JĂ©hu? JĂ©hu rĂ©pondit: Quoi, la paix! Tant que durent les prostitutions de JĂ©zabel, ta mĂšre, et la multitude de ses sortilĂšges! » (II Rois 9:22). Suite à cette discussion, Joram essaya de se sauver, mais JĂ©hu le rattrapa et le tua.

JĂ©hu se rendit directement chez Jizreel pour exĂ©cuter JĂ©zabel. Son maquillage Ă©choua à le sĂ©duire et ses abominations prirent fins quand JĂ©hu la fit lancer par la fenĂȘtre. Les chiens l’ont, en fait, mangĂ©e, tel que Dieu l’avait dĂ©clarĂ©.

Un avertissement à l’Église de Dieu

JĂ©zabel est aussi mentionnĂ©e dans le Nouveau Testament et fait partie d’un avertissement spĂ©cifique à l’Église de Dieu: « Mais ce que j`ai contre toi, c`est que tu laisses la femme JĂ©zabel, qui se dit prophĂ©tesse, enseigner et sĂ©duire Mes serviteurs, pour qu`ils se livrent à l`impudicitĂ© et qu`ils mangent des viandes sacrifiĂ©es aux idoles. » (Apoc. 2: 20).

JĂ©sus Christ a promis de bĂątir Son Église. (Matt. 16: 18). Il a aussi promis qu’elle ne sera jamais dĂ©truite, mĂȘme si elle a subit des persĂ©cutions terribles de l’intĂ©rieur et de l’extĂ©rieur. Apocalypse 2 et 3 sont un rĂ©sumĂ© de 2 000 ans des sept Ăšres de l’Église de Dieu. Nous sommes prĂ©sentement dans la derniĂšre, soit l’ùre de LaodicĂ©e.

La fausse grande Ă©glise de ce monde (rappelez-vous la MĂšre des Impudiques et des Abominations d’Apocalypse 17:5 avec ses filles prostituĂ©es) elle a continuellement cherchĂ© à entrer dans l’Église de Dieu, dĂ©peinte dans Apocalypse 12 comme une diffĂ©rente femme, portant une « couronne de douze Ă©toiles. »

Les pĂ©chĂ©s de JĂ©zabel Ă©taient tellement nĂ©fastes qu’elle est utilisĂ©e par Dieu comme un type de cette Ă©glise universelle. Tout comme JĂ©zabel a essayĂ© de sĂ©duire JĂ©hu dans l’IsraĂ«l de l’Ancien Testament à travers l’utilisation de la peinture du visage, la Grande MĂšre des Impudiques a continuellement cherchĂ© à tromper le monde et mĂȘme jusqu’à sĂ©duire plusieurs des serviteurs de Dieu du Nouveau Testament en changeant son apparence, en masquant ses doctrines avec de la « peinture » et se dĂ©guisant comme l’Église de Dieu. L’histoire nous montre qu’elle a Ă©tĂ© capable de rĂ©pĂ©ter sa prostitution avec plusieurs dans l’Église de Dieu avec succĂšs. Ses pouvoirs de sĂ©duction n’ont pas diminuĂ© avec le temps! Elle et ses fausses doctrines, commençant avec les femmes qui utilisent le maquillage, se sont faufilĂ©es dans la vraie Église de Dieu à la fin des temps. (Cette histoire est racontĂ©e dans les moindres dĂ©tails dans d’autres littĂ©ratures.)

À travers l’utilisation du maquillage sĂ©duisant, la Grande MĂšre des Impudiques (Apoc. 17:1) et JĂ©zabel (II Rois 9:22, 30) toutes deux se dĂ©guisent dans le but de se prostituer. Mais, il y a un parallĂšle terrifiant additionnel de ce qui arrive à JĂ©zabel. Toutes les deux arrivent à la mĂȘme fin, mourant de la mĂȘme maniĂšre. Apocalypse 17:16 dĂ©clare que la bĂȘte, que la MĂšre des Impudiques monte, va Ă©ventuellement se retourner et la « manger », tout comme les chiens ont mangĂ© JĂ©zabel.

Lier deux Écritures Saintes essentielles

Il n’est fait aucune mention directe au maquillage dans la Bible. Pourtant JĂ©sus dĂ©clare: « L`homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu. » (Matt. 4:4) Alors, nous devons accepter tous les principes additionnels retrouvĂ©s dans la Parole de Dieu.

Il est clair que certaines choses sont mauvaises, sont pĂ©chĂ©s, sans ĂȘtre capable de faire rĂ©fĂ©rence à un seul verset spĂ©cifique faisant rĂ©fĂ©rence au sujet. Fumer et la dĂ©pendance aux drogues en sont des exemples. Nous avons vu que le maquillage est directement mentionnĂ© dans la Bible. Mais il n’y a pas de « Ainsi parle l`Éternel » sur le sujet dans la Parole de Dieu. Il y a toutefois, des principes spirituels importants qui doivent ĂȘtre pris en considĂ©ration.

De surcroĂźt, la Bible dĂ©clare que la majoritĂ© des rĂ©cits de l’Ancien Testament Ă©tait vraisemblablement raconter pour nous aujourd’hui. Paul Ă©crit: « Or, ces choses sont arrivĂ©es (des rĂ©cits et Ă©vĂšnements de l’Ancien Testament) pour nous servir d`exemples, afin que nous n`ayons pas de mauvais dĂ©sirs, comme ils en ont eu
 Ces choses leur sont arrivĂ©es pour servir d`exemples (RSV dit ‘un avertissement’), et elles ont Ă©tĂ© Ă©crites pour notre instruction ( ceux de notre Ăąge), à nous qui sommes parvenus à la fin des siĂšcles (Ăąge). » (I Cor. 10:6, 11)

Ne pas nĂ©gliger ou minimiser l’importance du message dans ces versets. Il vise gĂ©nĂ©ralement les ChrĂ©tiens qui vivent à travers l’ùre du Nouveau Testament, mais plus spĂ©cifiquement envers ceux qui vivent à la fin!

Paul explique que la Bible est remplie d’exemples sur lesquels les ChrĂ©tiens devraient prendre comme modĂšles. Suivre et appliquer ces Écritures, en poursuivant les principes de la Bible, nous rĂ©vĂšle le point de vue de Dieu sur le maquillage.

Pensez-y bien. Prenez en considĂ©ration ceux qui portaient du maquillage: la fausse prophĂ©tesse JĂ©zabel, deux sƓurs prostituĂ©es, Ohola et Oholiba, et Juda l’adultĂšre sont les seuls exemples dans la Bible de femmes (rĂ©elles ou par analogie) qui portaient du maquillage!

Maintenant pensez à la plus cĂ©lĂšbre femme vertueuse de la Bible. Nommez-en une seule (Ancien ou Nouveau Testament) qui portait du maquillage. Aucune mention n’est faite que Sara, RĂ©becca, Ruth, Naomi, Marie (mĂšre de JĂ©sus), DĂ©borah, AbigaĂŻl, Esther ou n’importe laquelle des autres femmes vertueuses n’aient appliquĂ© ou portĂ© du maquillage. Le fait que les seuls exemples de celles qui portaient du maquillage Ă©taient des adultĂšres, prostituĂ©es ou fausses prophĂ©tesses nous servent d’importants avertissements pour quiconque se prĂ©occupe de la Parole de Dieu et qui souhaite suivre les exemples vertueux de la Bible au lieu des mauvais.

Maintenant considĂ©rons d’autres principes importants.

Une création imparfaite ou incomplÚte

Les compagnies de publicitĂ© sont basĂ©es sur leur aptitude de vendre des produits. Leur but est de vous amener, les consommateurs, à acheter quel que soit le produit qu’elles sont payĂ©es pour faire la promotion. Les agences les plus fructueuses trouvent et rĂ©pĂštent les slogans plusieurs fois. Bien entendu, les meilleurs slogans augmentent fortement les ventes!

La plus crĂ©ative que j’ai jamais entendue est celle qui reprĂ©sente honnĂȘtement les produits cosmĂ©tiques pour ce qu’ils sont. Elle tire son origine du fabricant de produits cosmĂ©tiques: « Nous vendons l’espoir dans un pot, les rĂȘves dans une bouteille. »

Un autre slogan d’une compagnie de produits cosmĂ©tiques trĂšs reconnue dit aux femmes que leurs produits vont les aider « à se ressembler, mais en mieux. » Est-ce qu’une personne peut se ressembler, mais ne pas se ressembler? Une autre dĂ©clare que vous pouvez ĂȘtre « plus belle » si vous utilisez leurs produits.

Ce sont des stratagĂšmes efficaces, parce que chacun plaĂźt aux dĂ©sirs intĂ©rieurs de chaque ĂȘtre humain – le dĂ©sir d’ĂȘtre et de se sentir jolie, attirante, belle, vanitĂ©!

Mais, est-ce que Dieu veut que nous « paraissions plus belle » que nous sommes? Est-ce la façon qu’Il pense? Est-ce que Celui qui nous a crĂ©Ă©es (nous les femmes) a nĂ©gligĂ© de nous avoir donnĂ© exactement la quantitĂ© de maquillage, afin que nous soyons « à notre meilleur »? Est-ce qu’Il veut que nous tentions d’amĂ©liorer ce qu’Il a crĂ©Ă©?

Lisons ce que Dieu déclare!

Dieu crĂ©a nos premiers parents, Adam et Ève, dans le jardin d’Éden. GenĂšse 1:27 dĂ©clare: « Dieu crĂ©a l`homme à Son image, il le crĂ©a à l`image de Dieu, il crĂ©a l`homme et la femme. » Dieu crĂ©a l’ĂȘtre humain pour qu’il Lui ressemble, à Son image. Et il n’y a certainement aucun rĂ©cit que Dieu ou le Christ n’ait jamais utilisĂ© de maquillage.

GenĂšse 1 et au verset 31 continue: « Dieu vit tout ce qu`il avait fait et voici, cela Ă©tait trĂšs bon. » C’est exact! AprĂšs que Dieu ait terminĂ© la semaine de la crĂ©ation, Il dit que tout (« tout ») ce qu’Il avait crĂ©Ă© Ă©tait « trĂšs bon ». Il a renouvelĂ© et disposĂ© les luminaires de l’univers dans toutes leurs magnifiques brillances, et Il Ă©tait satisfait du rĂ©sultat. Il a crĂ©Ă© la beautĂ© complexe des fleurs, les plantes, et Ă©tait content du rĂ©sultat. Il crĂ©a toutes les crĂ©atures du rĂšgne animal, et Ă©tait content de ce qu’Il avait fait. Tout Ă©tait « trĂšs bon ». Selon Dieu, rien de ce qu’Il crĂ©a n’était mauvais ou en partie moyen!

Ceci incluait l’homme, qui avait Ă©tĂ© crĂ©e à Son image. L’apogĂ©e de la crĂ©ation de Dieu est l’humanitĂ©. C’est à travers l’homme, pas les plantes ou animaux, qu’Il Se reproduit.

Dieu n’est pas d’accord avec les fabricants de produits cosmĂ©tiques et leurs publicitĂ©s. Tandis que c’est dans l’intĂ©rĂȘt des fabricants de produits cosmĂ©tiques de nous convaincre que leurs produits nous feront « nous ressembler, mais en mieux », ou « nous à notre plus belle », dieu dit autrement! Apparemment, Il n’avait pas l’impression que les paupiĂšres d’Ève avaient besoin d’ĂȘtre vert pĂąle ou que ses lĂšvres avaient besoin d’ĂȘtre peint d’un rouge Ă©clatant, violet ou n’importe quelle autre couleur peu naturel.

Quelques uns ont suggĂ©rĂ© que le Cantique des cantiques de Salomon fait allusion au rouge à lĂšvres lorsqu’il est dĂ©clarĂ©, « Que tu es belle, mon amie
tes lĂšvres sont comme un fil cramoisi, Et ta bouche est charmante. » Ceci est tout simplement une rĂ©fĂ©rence à la couleur naturelle des lĂšvres d’une femme en santĂ©. Tellement de femmes aujourd’hui sont tellement blanchĂątre et crayeuse dans le teint et la couleur de leur peau qu’il y en a qui dĂ©duise que ce verset ne peut qu’ĂȘtre une rĂ©fĂ©rence au rouge à lĂšvres.

Puisque rien de ce que Dieu fait n’est physiquement imparfait ou incomplet, ceci vous inclus, les femmes.

Essayer d’amĂ©liorer votre visage en utilisant du fard est un message à Dieu. « Je ne suis pas heureuse de la maniĂšre que vous m’avez crĂ©Ă©e, » ou, aprĂšs avoir appliquĂ© du maquillage, Lui demandant, « Pourquoi vous ne m’avez pas crĂ©Ă©e comme ceci? » Les clichĂ©s, « Retouchons notre maquillage » et « Attend que je me refasse une beautĂ© et j’arrive » ont Ă©tĂ© des expressions assez communes pendant deux gĂ©nĂ©rations. Votre visage n’a pas besoin d’ĂȘtre « retouchĂ© » et « se faire » c’est du bidon à moins que ce ne soit pour satisfaire aux instructions dans Colossiens 3:12.

Paul devait adresser cette façon de penser dans un autre contexte: « O homme, toi plutĂŽt, qui es-tu pour contester avec Dieu? Le vase d`argile dira-t-il à celui qui l`a formĂ©: Pourquoi m`as-tu fait ainsi? » (Rom. 9:20) Est-ce vous voulez demander ceci à Dieu – que ce soit par des mots ou par action? Attention de ne pas ĂȘtre coupable de questionner le jugement de Dieu lorsqu’Il vous a crĂ©Ă© comme Il l’a fait.

Paul demande: « Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez point à vous-mĂȘmes? » (I Cor. 6:19). Les femmes, qui sait mieux comment crĂ©er le temple dans lequel Dieu rĂ©side, vous ou Lui? Le Temple de l’Ancien Testament Ă©tait probablement le plus bel Ă©difice jamais construit. C’est parce que l’Esprit de Dieu y rĂ©sidait. Aujourd’hui Il vit à l’intĂ©rieur de Son peuple, Son Église, Son Temple du Nouveau Testament!

Il sait mieux à quoi Son temple doit ressembler que vous ou moi!

ConsidĂ©rez de façon approfondie qu’est-ce que vous faites avec le temple de Dieu, parce que «  vous avez Ă©tĂ© rachetĂ©s à un grand prix. Glorifiez donc Dieu dans votre corps et dans votre esprit, qui appartiennent à Dieu. » (V. 20). Reconnaissez ceci. Vous appartenez à Dieu. Il ne vous a pas autorisĂ©e à construire un Ă©chafaudage et peinturer Son Ă©difice n’importe quelle couleur autre que celle qu’IL a choisi!

Les personnes peuvent penser que les femmes sont incomplĂštes et ont besoin d’aide pour perfectionner leur visage. Mais demandez-vous: « Qu’est ce qui est important pour moi? Les opinions des autres, ou la dĂ©claration de dieu? » Dieu dĂ©clare que tous les ĂȘtres humains ont Ă©tĂ© crĂ©Ă©s trĂšs bons, complets, terminĂ©s, Ses futurs temples!

Si Dieu aurait voulu que les femmes ressemblent ce à quoi elles ressemblent aprĂšs avoir peinturĂ© leur visage, Il aurait dessinĂ© leurs visages de cette façon dĂšs la crĂ©ation, et aprĂšs dĂ©clarĂ© « C’est trĂšs bon. »

Comment Satan a séduit Ève

Nous avons fait rĂ©fĂ©rence au rĂ©cit de la CrĂ©ation et du Jardin d’Éden. Maintenant nous devons l’examiner dans une autre perspective.

Le rĂ©cit de la GenĂšse dĂ©crit deux diffĂ©rents types d’arbres, l’arbre de la vie et l`arbre de la connaissance du bien et du mal.

Voici comment Dieu donna l’ordre à Adam et Ève: « Tu pourras manger de tous les arbres du jardin; mais tu ne mangeras pas de l`arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour oĂč tu en mangeras, tu mourras. » (Gen. 2:16-17).

Dans le chapitre 3, Satan affronta Ève. Il lui offrit une alternative, se fondant sur la beautĂ©, et non sur l’instruction de Dieu, et elle succomba. « Le serpent (Satan) Ă©tait le plus rusĂ© de tous les animaux des champs, que l`Éternel Dieu avait faits. Il dit à la femme: Dieu a-t-il rĂ©ellement dit: Vous ne mangerez pas de tous les arbres du jardin? » (V. 1). Satan menti, disant à Ève, « Vous ne mourrez point. » (V. 4).

Sa dĂ©duction Ă©tait brillante. La femme mordit à l’appĂąt!

Prenez note: « La femme vit que l`arbre Ă©tait bon à manger et agrĂ©able à la vue, et qu`il Ă©tait prĂ©cieux pour ouvrir l`intelligence; elle prit de son fruit, et en mangea » verset 6). Au lieu d’obĂ©ir aux instructions de Dieu, Ève a fait sa dĂ©cision selon ce que ses sens lui dictaient. Elle s’est laissĂ© guider par la beautĂ©. Faisant fie de l’avertissement de Dieu quant au rĂ©sultat fatal de manger du mauvais arbre, elle a vu que physiquement la nourriture de l’arbre Ă©tait bonne à manger et elle en mangea. Satan trompa Ève en lui faisant croire à son mensonge en implorant à ses sens.

Sans doute Ève a pensĂ© qu’elle se sentirait mieux si elle mangeait le fruit parce qu’il Ă©tait attirant – beau. Mais, l’enjeu Ă©tait plus important dans l’esprit d’Ève qu’à premiĂšre vue.

Prenez note que l’arbre que Satan offrit Ă©tait trĂšs attirant et ce, de trois maniĂšres. Nous porterons attention sur les deuxiĂšmes et troisiĂšmes points, « agrĂ©able à la vue » et « ouvrir l’intelligence ».

L’apĂŽtre Jean, dans le Nouveau Testament, parla des mĂȘmes trois « points forts », de l’attirance physique de ce monde sur les ChrĂ©tiens. Ces mĂȘmes points attirent les femmes d’aujourd’hui, exactement comme le mauvais arbre attira Ève.

Prenez note: « N`aimez point le monde, ni les choses qui sont dans le monde. Si quelqu`un aime le monde, l`amour du PÚre n`est point en lui; car tout ce qui est dans le monde, la convoitise de la chair, la convoitise des yeux, et l`orgueil de la vie, ne sont point du PÚre, mais sont du monde » (I Jean 2:15-16).

Les trois attraits dans l’énoncĂ© de Jean sur le caractĂšre de ce monde correspondent directement avec ce qu’Ève a vu dans le mauvais arbre, et ils trompent encore les femmes, exactement comme ils ont trompĂ© Ève!

La « convoitise des yeux » et « l’orgueil de la vie » sont Ă©quivalent à « agrĂ©able à la vue » et « ouvrir l’intelligence ». La deuxiĂšme phrase « l’orgueil de la vie » est un appel à la vanitĂ©, qui est insĂ©parable de l’orgueil! Quand les femmes portent du maquillage, c’est un appel à leur vanitĂ© et leur orgueil, de la mĂȘme façon que l’arbre attira Ève. Elle voulait ĂȘtre associĂ©e avec la beautĂ© et les belles choses, mĂȘme quand c’était contraire aux instructions de Dieu. Elle voulait le droit de faire ses propres dĂ©cisions du bien et du mal, et de ce qui est ou n’est pas l’orgueil et la vanitĂ©.

Salomon dit: « il n`y a rien de nouveau sous le soleil »(Ecc. 1:9). Et rien n’a changĂ© dans les derniers 6 000 ans depuis le rĂ©cit du Jardin, ou depuis les 3 000 ans depuis la citation de Salomon.

Tout comme Adam a suivi Ève, qui a suivi Satan dans une vie fondĂ©e sur la dĂ©ception et l’importance de la beautĂ© physique, le monde entier en a fait de mĂȘme, et a Ă©tĂ© trompĂ© par Satan. Prenez note que: «  le diable et Satan, celui qui sĂ©duit toute la terre
 » (Apoc. 12:9).

Le livre d’ÉzĂ©chiel dĂ©crit l’origine de Satan. Il Ă©tait auparavant l’archange Lucifer. Au moment de sa crĂ©ation, il Ă©tait parfait. Chapitre 28 rapporte: « Tu as Ă©tĂ© intĂšgre dans tes voies, depuis le jour oĂč tu fus crĂ©Ă© jusqu`à celui oĂč l`iniquitĂ© a Ă©tĂ© trouvĂ©e chez toi » (v. 15).

Quelque chose se produisit et Lucifer a changĂ©. Prenez note: « Ton coeur s`est Ă©levĂ© (l’orgueil, la vanitĂ© sont entrĂ©s) à cause de ta beautĂ©, Tu as corrompu ta sagesse par ton Ă©clat» (v. 17). Le cƓur (esprit) de Lucifer « s`est Ă©levĂ© » à cause de sa beautĂ©, et il devint rempli de vanitĂ©. Corrompu par ces attitudes, il devint le diable.

Satan dit à Ève que Dieu lui avait menti et que l’arbre lui donnerait la sagesse. (Lucifer avait autrefois une grande sagesse, mais il la perdit aprĂšs la rĂ©bellion.) Il l’a convaincu que Dieu l’empĂȘchait de devenir « comme Dieu ». (Gen. 3:5), comme Satan lui-mĂȘme (II Cor. 4:4). La beautĂ© de l’arbre l’a conquise et le pĂ©chĂ© entra dans l’humanitĂ© par son entremise.

Tout comme plusieurs sont trompĂ©s sur le maquillage, ce qui semble à premiĂšre vue ĂȘtre sans importance, de mĂȘme qu’Ève a Ă©tĂ© trompĂ©e de croire que manger de cet arbre Ă©tait sans importance – que c’était « peu de choses » (I Rois 16:31). Mais ce n’est pas peu de choses pour Dieu! Ceci lui apporta la peine de mort!

Les Proverbes citent deux fois, « Telle voie paraĂźt droite à un homme, Mais son issue, c`est la voie de la mort. » (Prov. 14:12; 16:25). Certaines choses peuvent sembler ou « paraĂźtre » bonnes, mais aboutissent par la mort. Plusieurs pensent que ce qu’ils font n’est « pas si pire » ou que ce n’aboutira pas à la mort mais ils se trompent!

Le maquillage attire à la fois la vue et la vanitĂ©. Les femmes portent des produits cosmĂ©tiques parce qu’elles ont l’impression que ceci les rend plus attirante. Ayant l’impression d’ĂȘtre plus belles, elles sont satisfaites d’elles-mĂȘmes. C’est exactement ce qui arriva à Satan!

J’en ai connu plusieurs qui ont essayĂ© de dĂ©tourner la volontĂ© de Dieu. Comme Satan, elles se sont rebellĂ©es. Cette brochure ne peut, ne pourra, pas les aider. Certaines sont dĂ©terminĂ©es à « s’appuyer
sur ta sagesse ». (Prov. 3:5). Elles accomplissent le Proverbe qui « Toutes les voies de l`homme sont droites à ses yeux » (Prov. 21:2) et « Toutes les voies de l`homme sont pures à ses yeux » (Prov. 16:2). Elles ne peuvent pas ĂȘtre dictĂ©es de faire quoi que ce soit, et cette brochure n’aura aucun effet positif sur leur façon de penser. Elles n’ont aucun intĂ©rĂȘt de connaĂźtre ce que Dieu pense.

Adam Ă©tait d’accord avec sa femme et s’est joint à sa dĂ©cision mutuellement. Il lui a dit ce qu’elle voulait entendre au lieu de ce qu’elle avait besoin d’entendre. Un homme en colĂšre m’a dit une fois, « Mais j’aime que ma femme porte du maquillage. » Sa femme Ă©tait dans la soixantaine et essayait dĂ©sespĂ©rĂ©ment de ne pas paraĂźtre son Ăąge. Il Ă©tait d’accord avec elle, lui disant ce qu’elle voulait entendre, et non pas ce qu’elle avait besoin d’entendre –qui est comparable à « ĂȘtre prĂȘte à vieillir gracieusement, et naturellement. »

Est-ce que vous, les hommes, pensez que Dieu aime le maquillage, ou est-ce que vous pensez seulement au fait que votre femme aime ça, ou si vous aimez ça?

II Corinthiens 11:3 rapporte que Satan « sĂ©duisit » Ève. Est-ce que vous, les femmes d’aujourd’hui, allez ĂȘtre « sĂ©duites » à croire au mensonge de Satan? Est-ce que vous allez suivre l’exemple de Maman Ève et choisir ce qui est attrayant et plaisant à vos yeux?

C‘est quoi le pĂ©chĂ©?

Plusieurs sont troublĂ©es à savoir si l’usage du maquillage est un pĂ©chĂ©. Tandis que toutes les exemples dans la Bible font allusions aux femmes qui portent du maquillage soit, des prostituĂ©es, plusieurs cherchent encore la preuve que le maquillage est un pĂ©chĂ©. Qu’est-ce qui est pĂ©chĂ©? Et qui dĂ©cide de ce qui est pĂ©chĂ©?

Dieu rĂ©pond: « Quiconque pĂšche transgresse la loi, et le pĂ©chĂ© est la transgression de la loi. » (I Jean 3:4). Ceci est la vraie dĂ©finition du pĂ©chĂ©. Ne soyez pas concernĂ©es par ce que l’homme dit, mais plutĂŽt avec ce que dit la Bible. La Parole de Dieu est la vĂ©ritĂ© ( Jean 17:17).

PĂ©cher est le contraire d’obĂ©ir, c’est la transgression de la Loi. Si les ChrĂ©tiens ont à obĂ©ir à Dieu, alors ils doivent savoir c’est quoi le pĂ©chĂ©, et ce à quoi ils doivent obĂ©ir.

La rĂ©ponse c’est les Dix Commandements.

DIEU dĂ©cide de ce qui est pĂ©chĂ©. Il dit que c’est la transgression, dĂ©sobĂ©ir, à Sa loi. Paul Ă©crit: « Car nul ne sera justifiĂ© devant Lui par les oeuvres de la loi, puisque c`est par la loi que vient la connaissance du pĂ©chĂ©. » (Rom. 3:20). Plus loin, il continu, « Que dirons-nous don? La loi est-elle pĂ©chĂ©? Loin de là! Mais je n`ai connu le pĂ©chĂ© que par la loi. Car je n`aurais pas connu la convoitise, si la loi n`eĂ»t dit: Tu ne convoiteras point.(le DixiĂšme Commandement) » (Rom. 7:7).

Paul reconnut qu’il a seulement appris ce qui Ă©tait le pĂ©chĂ© qu’à travers les lois de Dieu. Convoiter viole le DixiĂšme Commandement, par consĂ©quent, c’est pĂ©chĂ©!

Est pĂ©chĂ© tout ce qui va à l’encontre de la Parole de Dieu. Ève a pĂ©chĂ© parce qu’elle a dĂ©sobĂ©it aux instructions de Dieu. Elle a pris sur elle-mĂȘme le droit de dĂ©cider ce qui Ă©tait le bien et le mal. Beaucoup aujourd’hui font de mĂȘme avec les enseignements de Dieu. Ils sĂ©lectionnent et choisissent lesquels ils vont obĂ©ir et lesquels ils vont ignorer. Ils permettent à leur nature humaine de dicter ce qu’ils doivent faire, basant leurs dĂ©cisions sur le sentiment de ce qui les fait « sentir » bien ou leur « paraĂźt » bien.

Comprenez bien votre nature humaine. Ce ne sera pas agrĂ©able à entendre. Paul Ă©crit: « car l`affection de la chair (naturel) est inimitiĂ© contre Dieu, parce qu`elle ne se soumet pas à la loi de Dieu, et qu`elle ne le peut mĂȘme pas. » (Rom. 8:7) Maintenant lisez JĂ©rĂ©mie: « Le coeur est tortueux par-dessus tout, et il est (dĂ©sespĂ©rĂ©ment) mĂ©chant: Qui peut le connaĂźtre? » (JĂ©r. 17:9) C’est une description graphique de la tendance de la nature humaine, l’affection de la chair, à l’Ɠuvre à l’intĂ©rieur de vous. Elle veut dĂ©fier les instructions de Dieu et se trompe en croyant qu’elle ne l’a pas fait.

Rappelez-vous la description de l’Encyclopedia Britannica qui dĂ©crivait le maquillage comme «  produits que personnes n’a besoin, mais le vouloir est de la nature humaine. » La nature humaine ou, comme Paul Ă©crit: «  je vois dans mes membres une autre loi », est la force qui est derriĂšre l’industrie, de billion de dollars, des produits cosmĂ©tiques. C’est aussi simple!

L’esprit de la Loi

Est-ce que Christ a apporté une nouvelle définition du péché? Est-ce que la Loi de Dieu a changé?

JĂ©sus Christ dĂ©clara: « Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophĂštes; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir» (Matt. 5:17). La loi de Dieu n’est pas abolie. Il a aussi enseignĂ© que le l’Église du Nouveau Testament est construite en partie, sur les prophĂštes. Notez: « Vous avez Ă©tĂ© Ă©difiĂ©s sur le fondement des apĂŽtres et des prophĂštes, JĂ©sus Christ lui-mĂȘme Ă©tant la pierre angulaire » (Éph. 2:20). Nous avons vu ce qu’ÉsaĂŻe, JĂ©rĂ©mie et ÉzĂ©chiel (prophĂštes) ont dit sur le maquillage.

À la suite de Matthieu 5: 17, JĂ©sus Christ examina plusieurs des Dix Commandements. Il a glorifiĂ© et renforcĂ© chacun de ceux auxquels Il fit allusion.

Concernant le SixiĂšme Commandement, Il explique que si tuer son frĂšre est pĂ©chĂ©, il est aussi pĂ©chĂ© de mĂȘme le haĂŻr. Faisant rĂ©fĂ©rence à l’adultĂšre, Il dit que mĂȘme dĂ©sirer une femme viole le SeptiĂšme Commandement.

Violer l’esprit de la loi est pĂ©chĂ©, et tout pĂ©chĂ© est contre Dieu. (Psa. 51:4). Ceci inclut le maquillage. La loi spirituelle de Dieu (Rom. 7:14, 12) dĂ©termine chaque action de la vie. Elle s’exprime mieux dans un seul mot: AMOUR. C’est se faire du souci pour les autres. Les principes de ce monde c’est de se soucier de soi, et non pour les autres. C’est le principe de « recevoir » (pour soi-mĂȘme). La maniĂšre de Dieu est mieux exprimer par « donner ». Les quatre premiers commandements nous enseignent comment aimer Dieu et les six derniers comment aimer son voisin (Matt. 22:36-39).

L’amour est l`accomplissement de la Loi Ă©ternelle de Dieu. (Rom. 13:10; I Jean 5:3) JĂ©sus Christ enseigna que nous devons pratiquer sa loi dans l’esprit. Dieu dit que cette loi donne la vie. C’est la maniĂšre d’obĂ©ir Dieu et non d’obĂ©ir Ses commandements du point de vue physique: « Il nous a aussi rendus capables d`ĂȘtre ministres d`une nouvelle alliance, non de la lettre, mais de l’esprit; car la lettre tue, mais l’esprit vivifie. » (II Cor. 3:6)

La maniĂšre de Dieu peut aussi ĂȘtre rĂ©sumĂ©e par la pratique des neuf fruits de l’Esprit. On peut les trouver dans Galates 5: « amour, joie, paix, patience, bontĂ©, bĂ©nignitĂ©, fidĂ©litĂ©, douceur (ou humilitĂ©, le contraire de la vanitĂ© et l’orgueil), tempĂ©rance » (versets 22-23).

Si la loi spirituelle de Dieu reflĂšte l’amour pour Dieu et l’humanitĂ©, alors le contraire est l’amour de soi – se concentrer sur les choses (besoins) du moi et recevoir pour soi. Le pĂ©chĂ© est le contraire de l’amour. Ceci inclus la vanitĂ©.

CompĂ©tition, dissension, aviditĂ©, envie, jalousie, haine et convoiter dĂ©coulent tous de la vanitĂ© – et sont tous contraire à l’amour. Souvenez-vous les maintes Ă©critures dĂ©crivant le rĂ©sultat des personnes vaniteuses et orgueilleuses (JĂ©r. 51:18; ÉzĂ©ch. 13:8; Ésa. 40:17, 44:9; Ecc. 2:21; Psa. 14:4). Ces versets donnent à rĂ©flĂ©chir et sont un avertissement à nous tous!

David a Ă©crit: « Je hais toute voie de mensonge » (Psa. 119:104). Évidemment, tromper, par modifier son apparence avec l’usage du maquillage, est une « façon trompeuse ». Est-ce que vous dĂ©tester toutes les fausses maniĂšres, ou seulement celles qui vous donnent le sentiment d’ĂȘtre fausses?

David nous offre un regard fascinant sur la relation entre la Loi de Dieu et la vanitĂ©. Il nous donne une distinction assez claire entre les deux, dont il note, « Je hais les hommes indĂ©cis, Et j`aime ta loi. » (Psa. 119:113). Est-ce que vous dĂ©testez l’idĂ©e de la vanitĂ©? Essayez de voir lorsque vous vous maquillerez.

Finalement, David dit: «DĂ©tourne mes yeux de la vue des choses vaines
 » (Ps. 119:37), et « Éloigne de moi la faussetĂ© et la parole mensongĂšre » (P rov. 30:8). Porter du maquillage est une façon de dĂ©cevoir, et toute dĂ©ception, d’une maniĂšre ou d’une autre, est un mensonge.

Salomon le fils de David, l’homme le plus sage qui n’ait jamais vĂ©cu, Ă©crit: «  VanitĂ© des vanitĂ©s, tout est vanitĂ©. » (Ecc. 1:2).

La vanitĂ© a transformĂ© le puissant archange Lucifer en Satan le diable. Voulant contourner la Loi de Dieu, il s’est rebellĂ©. La vanitĂ© est la raison qu’Ève a Ă©coutĂ© Satan et a pĂ©chĂ© contre Dieu. La vanitĂ©, se concentrer sur le moi, mĂšne les femmes à acheter et appliquer les produits cosmĂ©tiques!

Est-ce que les femmes portent du maquillage pour dĂ©montrer l’amour vers son prochain? NON! Est-ce qu’elle porte du maquillage pour plaire à Dieu? NON! Elles font ça pour se concentrer sur elles-mĂȘmes et se plaire!

Ève n’était soumise à Adam. Elle aurait dĂ» se soucier de lui obĂ©ir et d’obĂ©ir à Dieu. Au lieu, elle s’est fiĂ©e à elle-mĂȘme et s’est mise dans le trouble.

La beautĂ© est à l’intĂ©rieur

Voici les instructions de Dieu à toutes les femmes. Le verset ci-dessous nous montre que Dieu s’intĂ©resse à leur conduite, leur caractĂšre. Saisissez bien ce qui a inspirĂ© l’apĂŽtre Paul a Ă©crire: « Femmes, soyez de mĂȘmes soumises à vos maris, afin que, si quelques-uns (maris) n`obĂ©issent point à la parole (sans rĂ©citer la Bible), ils soient gagnĂ©s sans parole par la conduite de leurs femmes; en voyant votre maniĂšre de vivre chaste et rĂ©servĂ©e. Ayez, non cette parure extĂ©rieure qui consiste dans les cheveux tressĂ©s, les ornements d`or, ou les habits qu`on revĂȘt, mais la parure intĂ©rieure (votre fort intĂ©rieur) et cachĂ©e dans le cƓur (esprit), la puretĂ© incorruptible d`un esprit doux et paisible (les caractĂ©ristiques de Dieu), qui est d`un GRAND PRIX devant Dieu. » (I Pierre 3:1-4).

La douceur (humilitĂ©) est le contraire de l’orgueil et de la vanitĂ©, qui sont contraire au caractĂšre que Dieu vous demande de dĂ©velopper. Dieu prise l’humilitĂ©!

D ieu se souci du caractĂšre, de la parure spirituelle! Il est plus intĂ©ressĂ© par votre beautĂ© intĂ©rieure que de vos vĂȘtements. Si votre caractĂšre est pur et sĂ©duisant, alors vous allez ĂȘtre convenablement habillĂ© aux yeux de Dieu!

Cette beautĂ© est suffisamment bonne pour Dieu! Est-ce qu’elle est assez bonne pour vous?

Toutefois, ce n’est pas mauvais de porter des bijoux. Il y en a qui prĂ©sume que ces versets en donnent l’impression, quand ce n’est pas le cas. Il y en a qui ont demandĂ© pourquoi Dieu, dans le chapitre 16 du livre d’ÉzĂ©chiel, a vĂȘtu l’ancienne IsraĂ«l de beaux vĂȘtements et bijoux.

PremiĂšrement, reconnaissez que les bijoux, par eux-mĂȘmes, ne sont pas un pĂ©chĂ©. Tout comme l’alcool, les cartes, danser et autres activitĂ©s, ne sont pas des choses ou activitĂ©s qui sont mauvaises, mais plutĂŽt en faire mauvais USAGE.

Qu’en est-il d’ÉzĂ©chiel 16? Le contexte est que Dieu a choisi l’ancienne IsraĂ«l comme Son Ă©pouse. L’Ancienne Alliance est vĂ©ritablement le contrat de mariage entre Dieu, comme Roi, et la femme qu’Il a choisi pour ĂȘtre Sa Reine.

Remarquez: « Je te donnai des vĂȘtements brodĂ©s, et une chaussure de peaux teintes en bleu; je te ceignis de fin lin, et je te couvris de soie. Je te parai d`ornements: je mis des bracelets à tes mains, un collier à ton cou, je mis un anneau à ton nez, des pendants à tes oreilles, et une couronne magnifique sur ta tĂȘte. Ainsi tu fus parĂ©e d`or et d`argent, et tu fus vĂȘtue de fin lin, de soie et d`Ă©toffes brodĂ©es. La fleur de farine, le miel et l`huile, furent ta nourriture. Tu Ă©tais d`une beautĂ© accomplie, digne de la royautĂ©. Et ta renommĂ©e se rĂ©pandit parmi les nations, à cause de ta beautĂ©; car elle Ă©tait parfaite, grĂące à l`Ă©clat dont je t`avais ornĂ©e, dit le Seigneur, l`Éternel » (versets 10-14).

Ceci symbolise comment Dieu para Sa jeune Ă©pouse en prĂ©paration pour une cĂ©lĂ©bration d’un mariage royal. Cette description n’est pas littĂ©rale, mais figurĂ©e. Puisque Dieu enseigne aux femmes d’avoir un « esprit doux et paisible », tel n’est pas Son autorisation du contraire.

Il n’y a rien ici qui autorise, ou de quelle que façon que ce soit, parle de l’usage de la peinture du visage (que Dieu n’a pas choisi d’utiliser). PrĂ©tendre que c’est autorisĂ©, c’est d’ĂȘtre malhonnĂȘte avec les Écritures Saintes. Ces versets montrent que les bijoux, portĂ©s avec modĂ©ration, n’est par un mĂ©contentement pour Dieu. Voici les faits. L’usage de vĂȘtements de qualitĂ© et des bijoux rehaussent la beautĂ© naturelle d’IsraĂ«l, ceci d’aucune façon modifie ses caractĂ©ristiques naturelles.

Le problĂšme que Dieu souleva à travers Pierre est l’usage voyant et exagĂ©rĂ© de fils d’or tressĂ©s dans les cheveux des femmes. Certains frĂšres de l’époque, par une dĂ©monstration extravagante, portaient des vĂȘtements extrĂȘmement luxueux et autres piĂšces d’or et de joyaux. Évidemment, nous sommes tous familier avec les femmes d’aujourd’hui qui cherchent à ĂȘtre habillĂ©es « comme une carte de mode », pour tout simplement ĂȘtre l’objet d’admiration. Plusieurs s’évertuent à « s’habiller pour tuer ». Encore une fois, quand il en est de la vanitĂ©, il n`y a rien de nouveau sous le soleil.

Le maquillage est pour le MOI. Son utilisation sert à rendre le MOI à « rehausser » sa beautĂ©, « recevoir » plus d’attention – et « attirer » le regard des autres. Ces actions sont fondĂ©es sur « la convoitise de la chair, la convoitise des yeux et l’orgueil de la vie. » Elles sont effectuĂ©es pour des raisons purement ÉGOISTES.

Le CaractĂšre de Dieu s’évertue à DONNER et non à PRENDRE, RECEVOIR!

Est-il possible d’utiliser le maquillage avec modĂ©ration?

Plusieurs femmes ne voie rien de mal avec un petit peu de maquillage. Alors demandons-leur: Est-il bien de porter juste un petit, « en modération » peu de maquillage?

Porter du maquillage est une dĂ©pendance. Des billions de dollars sont dĂ©pensĂ©s parce que le monde est dĂ©pendant de la vanitĂ©. Un petit peu de drogue n’aidera pas quelqu’un qui en est dĂ©pendant à se remettre de sa dĂ©pendance.

De mĂȘme, porter du maquillage en modĂ©ration veut dire que quelqu’un peu pĂ©chĂ© en modĂ©ration. C’est comme si on dit qu’on peut ĂȘtre enceinte en modĂ©ration ou mort en modĂ©ration. Impossible!

De mĂȘme, un petit peu de rouge pour les joues ou du mascara est toujours un pĂ©chĂ©! Il n’y a absolument nulle part dans la Bible oĂč Dieu alloue mĂȘme pour un tout petit peu de pĂ©chĂ©. Le pĂ©chĂ© se rĂ©pand toujours et s’amplifie. « Un peu de levain fait lever toute la pĂąte. » (Gal. 5:9).

Le péché est le péché!

Rappelez-vous: « Telle voie paraĂźt droite à un homme, Mais son issue, c`est la voie de la mort. » (Prov. 14:12; 16:25). Cet avertissement est pour tout ceux qui ont des « oreilles entendent » (Apoc. 3:13).

Paul Ă©crit, « Ne vous conformez pas au siĂšcle prĂ©sent, mais soyez TRANSFORMÉS par le renouvellement de l`intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volontĂ© de Dieu, ce qui est bon, agrĂ©able et parfait. » (Rom. 12:2).

Cette brochure a cherchĂ© à vous enseigner la volontĂ© de Dieu sur le sujet du maquillage. Tous ceux qui cherchent la volontĂ© de Dieu ne doivent jamais se soucier des critĂšres de ce monde. Nous devons se soucier des critĂšres de Dieu – Sa volontĂ©.

Nous ne devons pas s’inquiĂ©ter, ou mĂȘme se soucier, de ce que les autres peuvent penser de nous. La Parole de Dieu explique, « C`est assez, en effet, d`avoir dans le temps passĂ© accompli la volontĂ© des paĂŻens, en marchant dans la dissolution, les convoitises, l`ivrognerie, les excĂšs du manger et du boire, et les idolĂątries criminelles. Aussi trouvent-ils Ă©trange que vous ne vous prĂ©cipitiez pas avec eux dans le mĂȘme dĂ©bordement de dĂ©bauche, et ils vous calomnient. (I Pierre 4:3-4).

Tout le monde veut s’intĂ©grer, ĂȘtre aimĂ© et acceptĂ© par la majoritĂ©. Personne veut naturellement se faire remarquĂ©, à moins que ce soit avec l’intention d’attirer l’attention – à moins d’y prendre un malin plaisir. Vous devez vous attendre à ce que les autres vont vous penser Ă©tranges, extrĂȘmes et radicals. Ils vont vous dire que vous ĂȘtes mal Ă©quilibrĂ©s. Mais ils pensent du point de vue de la sociĂ©tĂ© et non de celui de Dieu.

Lorsque vous enlĂšverez notre maquillage pour la premiĂšre fois, vous allez avoir l’air Ă©trange mĂȘme à vos yeux, mais ce sentiment va rapidement disparaĂźtre. Il sera remplacĂ© par un sentiment de soulagement parce que vous aurez plus te temps libre et vous sauverez de l’argent.

ÉphĂ©siens 2:3 dit: « Nous tous aussi, nous Ă©tions de leur nombre, et nous vivions autrefois selon les convoitises de notre chair, accomplissant les volontĂ©s de la chair et de nos pensĂ©es, et nous Ă©tions par nature des enfants de colĂšre, comme les autres. »

Nous avons tous pĂ©chĂ©s. Tandis que les ÉphĂ©siens pratiquaient autrefois le pĂ©chĂ© de la convoitise de la chair, ils furent l’objet de la colĂšre de Dieu. Ils se sont repentis et le sang de JĂ©sus Christ a recouvert leurs culpabilitĂ©s passĂ©es.

Nous Ă©tions autrefois pareils. Mais ayant appris les vĂ©ritĂ©s de Dieu, nous voyons nos erreurs du passĂ©. Sa Loi ne nous purifiera pas de nos pĂ©chĂ©s du passĂ©, mais nous aidera à reconnaĂźtre nos erreurs d’autrefois et nous permettra de ne plus les rĂ©pĂ©ter.

Jacques 1:22-24 dit: « Mettez en pratique la parole, et ne vous bornez pas à l`Ă©couter, en vous trompant vous-mĂȘmes par de faux raisonnements. Car, si quelqu`un Ă©coute la parole et ne la met pas en pratique, il est semblable à un homme qui regarde dans un miroir son visage naturel, et qui, aprĂšs s`ĂȘtre regardĂ©, s`en va, et oublie aussitĂŽt quel il Ă©tait. »

Imaginez-vous vous regarder dans un miroir. En vous observant, vous dĂ©couvrez de la saletĂ© sur votre visage. Est-ce que vous tenterez de nettoyer ou d’essuyer votre visage avec le miroir? Pas du tout. De mĂȘme, la Loi de Dieu, d’elle-mĂȘme, et sans l’aide du sang de Dieu, n’enlĂšve pas le pĂ©chĂ©.

La Loi de Dieu est Son miroir spirituel. En y regardant, nous voyons nos erreurs et nos dĂ©fauts – la saletĂ© sur notre visage. Maintenant, à dĂ©faut d’enlever la saletĂ© et de la laver, le miroir ne nous a pas aidĂ©s. Aussi, est-ce que la saletĂ© disparait tout simplement en se regardant dans le miroir?

Pas du tout! Le miroir nous offre tout simplement le moyen par lequel nous examinons notre visage.

Voici le point de vue. Nous aider à laver notre visage, non pas le peinturer est l’intention de la loi de Dieu. Si vous vous regardez honnĂȘtement dans le miroir de Dieu, ceci vous aidera à voir la peinture, et d’autres pĂ©chĂ©s, qui doivent ĂȘtre ENLEVÉS, au lieu d’ĂȘtre APPLIQUÉS!

À faire et ne pas faire?

Il y en a qui ont voulu crĂ©er une liste exhaustive de « à faire et ne pas faire » conseillant tous les aspects et dĂ©tails de ce qui en est, et n’est pas, de l’usage du maquillage. Cette approche est problĂ©matique. Se conformer à une liste rĂ©gissant « la loi sur le maquillage » est un manquement à l’esprit de la loi.

Une telle liste s’allonge avec le temps et apporte inĂ©vitablement d’autres questions – pas moins. C’est le problĂšme classique avec toutes les lois de l’homme. Toutes les lois dĂ©taillĂ©es, compliquĂ©es et interminables rĂ©gies par la cour, Ă©tablies pour clarifier les multiples lois de l’homme, prouve le vieil adage « la loi engendre toujours plus de lois ». Ceci est vrai avec les lois de l’homme.

Tandis que plusieurs religions de l’homme fonctionnent de cette façon, Dieu ne veut pas que Son Église participe à « lĂ©galiser »toutes les questions imaginables sur la vie. Cette pratique mise Ă©ventuellement sur l’aspect physique au lieu du spirituel, et, dans le cas du maquillage, perd le principe le plus important qui explique ce qui est faux avec cette pratique. L’Église ne peut pas « statuer » sur toutes les questions.

Par exemple, une femme qui fait face à la calvitie doit dĂ©terminer si porter une perruque est une question de nĂ©cessitĂ©. Est-ce qu’elle le fait dans le but de retrouver son aspect original, ou encore est-ce pour modifier son apparence normale par une apparence autre?

Le mĂȘme principe s’applique pour dissimuler les cicatrices du visage. Les femmes avec de graves cicatrices, que ce soit dĂ» à des malformations dĂšs la naissance, à un accident, aux problĂšmes d’acnĂ© sĂ©vĂšre, etc., doivent dĂ©terminer honnĂȘtement leurs raisons d’utiliser du fond de teint.

Il y en a qui demande si se teindre les cheveux, lorsque ceux-ci deviennent gris ou blanc, fait partie de changer son apparence. Leur raisonnement est qu’elles veulent tout simplement retourner à leur couleur naturelle. Toutefois, Dieu dit, « Les cheveux blancs sont une couronne d`honneur; C`est dans le chemin de la justice qu`on la trouve. » (Prov. 16:31).

Pourquoi un Chrétien, un qui marche sur le « chemin de la justice », voudrait enlever ce que Dieu appel une « COURONNE »?

La Bible dit que les ChrĂ©tiens doivent ĂȘtre couronnĂ©s (Apoc. 2:10; 3:11; Jacques 1:12) pour l’éternitĂ© comme rois et prĂȘtres (Apoc. 5:10). Sans doute, puisque vous souhaitez recevoir CETTE couronne de Dieu dans la prochaine vie, pourquoi ne voudriez-vous pas recevoir cette autre couronne naturelle, cette couronne physique, dont quelques unes sont dotĂ©es de porter dans cette vie?

Chaque femme doit ĂȘtre prudente de ne pas « jouer le jeu » avec Dieu pour tenter de dĂ©tourner la doctrine sur les produits cosmĂ©tiques (maquillage).Si votre intention est de « trouver le joint », vous serez capable de vous duper ainsi que les autres, mais pas Dieu (Prov. 16:2; 21:2)!

Israël ne doit pas copier les païens

Plusieurs fois, Dieu donna des instructions et a averti l’ancienne IsraĂ«l de ne pas copier les coutumes, traditions, abominations et la voie des paĂŻens des nations les entourant. Presque toutes les histoires de l’Ancien Testament font rĂ©fĂ©rence aux actions rĂ©pĂ©titives, et au flagrant manque de considĂ©ration aux instructions claires, impossible de mal comprendre de Dieu. Invariablement, IsraĂ«l a lentement imitĂ© les coutumes de ses voisins, plutĂŽt que de leur montrer l’exemple. (Deut.4:6-8).

Quand Dieu a apportĂ© IsraĂ«l dans le Pays Promis, Il savait qu’elle ferait face aux tentations, mĂȘme sous beaucoup de pression, à ĂȘtre « comme tous les autres » et à « ĂȘtre acceptĂ© » par les nations environnantes. Prenez en considĂ©ration ces instructions directes: « Lorsque tu seras entrĂ© dans le pays que l`Éternel, ton Dieu, te donne, lorsque tu le possĂ©deras, que tu y auras Ă©tabli ta demeure, et que tu diras: Je veux mettre un roi sur moi, comme toutes les nations qui m`entourent
 » (Deut. 17:14)

Une des plus puissantes incitations dans le monde est d’ĂȘtre comme tout le monde. Mais, cette tentation peu vous mener à de sĂ©rieux ennuis. « Lorsque tu seras entrĂ© dans le pays que l`Éternel, ton Dieu, te donne, tu n`apprendras point à imiter les abominations de ces nations-là. Car quiconque fait ces choses est en abomination à l`Éternel; et c`est à cause de ces abominations que l`Éternel, ton Dieu, va chasser ces nations devant toi. » (Deut. 18:9, 12).

Dieu a par la suite chargĂ© IsraĂ«l qu’elle devra ĂȘtre vigilante et prudente qu’elle ne tombera pas, en connaissance de cause ou non, dans les coutumes qui ne sont pas plaisantes pour Lui: « garde-toi de te laisser prendre au piĂšge en les imitant, aprĂšs qu`elles auront Ă©tĂ© dĂ©truites devant toi. Garde-toi de t`informer de leurs dieux et de dire: Comment ces nations servaient-elles leurs dieux? Moi aussi, je veux faire de mĂȘme. Tu n`agiras pas ainsi à l`Ă©gard de l`Éternel, ton Dieu; car elles servaient leurs dieux en faisant toutes les abominations qui sont odieuses à l`Éternel, et mĂȘme elles brĂ»laient au feu leurs fils et leurs filles en l`honneur de leurs dieux. Vous observerez et vous mettrez en pratique toutes les choses que je vous ordonne; vous n`y ajouterez rien, et vous n`en retrancherez rien. » (Deut. 12:30-32).

Il y a un parallĂšle aujourd’hui dans ces versets pour l’IsraĂ«l spirituelle – l’Église. L’IsraĂ«l Ancienne a Ă©tĂ© nommĂ©e « C`est lui qui, lors de l`assemblĂ©e au dĂ©sert, Ă©tant avec l`ange qui lui parlait sur la montagne de SinaĂŻ et avec nos pĂšres, reçut des oracles vivants, pour nous les donner. » (Actes 7:38) Dieu n’a pas donnĂ© Son Esprit à l’IsraĂ«l de l’Ancien Testament, mais Il le donne à tous ceux dans Son Église, l’IsraĂ«l spirituelle du Nouveau Testament.

Nous avons vu que les histoires de l’Ancien Testament, rĂ©cits et exemples sont pour notre Ă©rudition. Mais est-ce que nous apprendrons vraiment les leçons que Dieu visaient pour nous?

Prenez garde à ne pas faire involontairement les mĂȘmes erreurs que presque tous ceux qui se proclament ChrĂ©tiens font, et que l’ancienne IsraĂ«l a fait. Je parle de ceux qui disent, « Je porte du maquillage, mais je ne l’utilise pas dans le but d’imiter ou d’utiliser les mĂ©thodes d’une prostituĂ©e ».

Ceci est un parallĂšle populaire de la façon de penser quant aux cĂ©lĂ©brations de NoĂ«l et PĂąques. NoĂ«l a son origine du « Roman Saturnalia » et est au centre des coutumes du culte de Baal. Ceci n’a rien à voir avec JĂ©sus Christ. NĂ©anmoins, plusieurs disent, « Je ne pratique pas NoĂ«l pour ces raisons. Je le pratique avec JĂ©sus Christ au centre. » PĂąques et toutes ses coutumes sont tout à fait paĂŻennes et glorifient la dĂ©esse Égyptienne, Babylonienne et MĂ©sopotamienne, Ishtar. Tandis que PĂąques n’a rien à voir avec JĂ©sus Christ, plusieurs affirment, « Je ne pratique par la PĂąques avec ces coutumes en tĂȘte, je la pratique en ayant JĂ©sus Christ au centre. » (Encore une fois, notre brochure gratuite (The True Origin of Easter) nous montre comment sĂ©rieux ceci est pour Dieu.)

Chaque fois que Dieu dĂ©livra l’ancienne IsraĂ«l de sa captivitĂ©, elle n’avait rien appris et Ă©ventuellement rĂ©pĂ©ta les mĂȘmes erreurs. Ceci l’a toujours livrĂ©e en captivitĂ© et à servir ses ennemis. Elle n’a jamais appris la leçon d’éviter la compromise, mĂȘme un peu, avec les instructions claires, et directes de Dieu. Est-ce que vous allez compromettre avec la Parole de Dieu?

Tout comme Dieu a lavĂ©, purifiĂ© et parĂ© l’IsraĂ«l ancienne avec de beaux vĂȘtements et bijoux, Il fait de mĂȘme avec Son Église aujourd’hui. Le mariage entre deux personnes converties est directement comparĂ© à la façon que Dieu travaille avec Sa future Ă©pouse. Attention: « Maris, aimez vos femmes, comme Christ a aimĂ© l`Église, et s`est livrĂ© lui-mĂȘme pour elle, afin de la sanctifier par la parole, aprĂšs l`avoir purifiĂ©e par le baptĂȘme d`eau, afin de faire paraĂźtre devant lui cette Église glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irrĂ©prĂ©hensible. (Éph. 5:25-27).

Ceci reprĂ©sente une mariĂ©e qui a prudemment prĂ©parĂ© son caractĂšre, ses « vĂȘtements » de son moi intĂ©rieur, en prĂ©paration pour son Festin des Noces. (Apoc. 19:7-9). Rien ne laisse prĂ©sager qu’elle n’est pas prĂ©parĂ©e jusqu’à ce qu’elle mettre du maquillage ou peint ses yeux. Au contraire, ceci suggĂšre que Dieu la purifie, la lave.

Est-ce que le Christ va tarder Son Mariage jusqu’à ce que Sa mariĂ©e ait « mis son visage » -et que seulement à ce moment là prĂȘt pour l’épouser? Ridicule! Ceci va à l’encontre de toutes les Ă©critures saintes et principes de la Parole de Dieu.

Les femmes, Dieu est soucieux de quel genre de personne vous ĂȘtes à l’intĂ©rieur. C’est ceci qui rend une femme vĂ©ritablement belle. Il n’est pas soucieux de votre beautĂ© extĂ©rieure et catalogue les femmes qui portent du maquillage comme des prostituĂ©es.

Si vous obĂ©issez à Dieu et suivez Sa vĂ©ritĂ© sans compromis, vous avez un futur incroyable. Vous aurez la perspective de rĂ©gner dans le gouvernement de Dieu. Vous n’aurez pas besoin de maquillage comme membre de la Famille de Dieu parce que votre visage rayonnera comme le soleil! (Lisez notre brochure gratuite: « How Religion Deceives You About Your Incredible Future. »

Votre responsabilité

Avec cet Ă©noncĂ©, Herbert W. Armstrong a conclu cette Brochure La VÉRITÉ sur le MAQUILLAGE:

« Les femmes n’ont pas besoin d’ĂȘtre comme le monde dans les maniĂšres qui enfreignent l’Esprit de la Loi de Dieu! Elles n’ont pas besoin de porter du rouge à lĂšvres ou autre maquillage. »

« Le matĂ©rialisme correspond aux maniĂšres du monde qui enfreignent la parole ou l’esprit de la Loi de Dieu. Porter du maquillage c’est ĂȘtre matĂ©rialiste, et la bible Ă©tiquette le matĂ©rialisme comme pĂ©chĂ©! »

« Oui, c’est soit la vanitĂ© ou c’est se conformer au monde! C’est pĂ©chĂ©! »

« Et les enfants de Dieu doivent éliminer leurs péchés. »

« JĂ©sus Christ a du faire couler Son prĂ©cieux sang – donner Sa merveilleuse, parfaite vie – parce que plusieurs d’entre vous, les femmes, avez Ă©tĂ© coupables de commettre ce pĂ©chĂ© ! C’est le prix qu’Il a payĂ© pour vous purifier de cette habitude. »

Votre décision!

« Il y a beaucoup plus qui pourrait ĂȘtre dit sur ce sujet que je pourrais continuer et remplir 100 pages! Mais je pense que c’est assez! Chaque femme qui veut que cette dĂ©ception et mĂ©chancetĂ© soient enlevĂ©es de son cƓur va enlever cette couleur sale de son visage, une fois pour toutes! »

« Celles qui cĂšdent au Christ, qui ont payĂ© le prix pour cette purification n’auront plus de besoins. Celles qui n’ont pas cĂ©dĂ©, ne voulant pas se repentir ont laissĂ© couler le prĂ©cieux sang du Christ pour les purifier, elles et leur visage, bien que j’aie Ă©crit des dizaines de milliers de pages! Dieu impose sa loi. Dieu nous dit ce qui est pĂ©chĂ© et Il nous dit que porter du maquillage pour la vanitĂ© est pĂ©chĂ©! »

« Mais Dieu nous laisse le choix de dĂ©cider si nous voulons pĂ©cher! Ne jamais oublier que la pĂ©nalitĂ© pour ce pĂ©chĂ© est la mort pour l’éternitĂ© dans le l`Étang ardent de Feu! C’est vraiment – un destin affreux - horrible. Vous ĂȘtes avertis! Vous ĂȘtes un agent libre. Cette dĂ©cision est maintenant votre responsibilitĂ©! Qu’est-ce que vous allez en faire? »

Vous pouvez lire ce que vous dĂ©sirez :