JavaScript

This website requires the use of Javascript Explain This   to function correctly. Performance and usage will suffer if it remains disabled.
Enregistrer pour le lire plus tard
Disponible dans ces langues :
  Français
OĂč se trouve l’Église de Dieu aujourd'hui ?
New York, Etats-Unis Jamaïque Pérou Idaho, Etats-Unis Inde Belgique Kenya Arkansas, Etats-Unis Afrique du Sud Angleterre Nigéria Ohio, Etats-Unis

Il existe une seule organisation qui enseigne l’entiĂšre vĂ©ritĂ© de la Bible et qui est appelĂ©e Ă  vivre de “toute parole de Dieu.” Savez-vous comment la trouver ? Christ a dit qu’elle :

  • enseignerait tout ce qu’Il a ordonnĂ©
  • appelerait les membres mis Ă  part par la vĂ©ritĂ© pour sortir du monde
  • serait un petit troupeau
A propos de l’auteur
David C. Pack 

Fondateur et Pasteur GĂ©nĂ©ral de l’Église de Dieu RestaurĂ©e, RĂ©dacteur en Chef du magazine The Real Truth et voix du programme tĂ©lĂ©visuel The World to Come, David C. Pack a atteint plusieurs millions de personnes dans le monde entier en proclamant les puissantes vĂ©ritĂ©s de la Bible inconnues de la plupart des gens. Il est l’auteur de 80 livres et livrets, et a personnellement Ă©tabli plus de 50 congrĂ©gations. Il est Ă©galement apparu en tant qu’invitĂ© sur The History Channel. M. Pack a frĂ©quentĂ© l’Ambassador CollĂšge Ă  Pasadena, en Californie. Il est entrĂ© au ministĂšre de l’Église de Dieu Universelle en 1971 et a Ă©tĂ© personnellement formĂ© par son fondateur, Herbert W. Armstrong.

Vous pouvez lire ce que vous dĂ©sirez :

Clés pour vaincre et prévenir le péché

par David C. Pack

Tellement de gens semblent prisonniers de leurs mauvaises habitudes, incapables de les dĂ©laisser et de les vaincre, de croitre, de se libĂ©rer de leurs faiblesses, de leurs pĂ©chĂ©s. Au lieu de vaincre leurs problĂšmes, la majoritĂ© des gens sont vaincus par eux. Cela ne devrait pas ĂȘtre, cela n’a pas besoin d’arriver! Vous pouvez VAINCRE et PRÉVENIR le pĂ©chĂ©. Oui! Vous le pouvez, et voici comment vous pourrez y arriver.

 Langue Afrikaans Deutsch English Español Français Italiano Kiswahili Nederlands Polski Srpski Tahiti

Depuis longtemps, j’ai conseillĂ© de nombreuses personnes qui furent appelĂ©es Ă  vivre la façon de vivre de Dieu. Toutes, furent confrontĂ©es Ă  se dĂ©battre et Ă  lutter contre trois ennemis: les penchants et les convoitises de notre chair, les tentations de Satan et l’influence de son monde. Plusieurs vainquent, d’autres non.

Christ a dit: «Entrez par la porte étroite. Car large est la porte, spacieux est le chemin qui mÚnent à la perdition, et il y en a beaucoup qui entrent par là. Mais étroite est la porte, resserré le chemin qui mÚnent à la vie, et il y en a peu qui les trouvent» (Matt. 7: 13-14). La majorité des gens prennent le chemin facile.

Vaincre est trĂšs difficile, c’est une trĂšs longue bataille. Mais, C’EST possible. Vous pouvez vaincre. Si vous ĂȘtes un ChrĂ©tien, vous devez vaincre!

Mais, ce monde continue sa chute, complĂštement ignorant du grand but ultime de Dieu pour l’homme, qui est de dĂ©velopper Son caractĂšre durant cette vie. Il est en train de prĂ©parer une Ă©quipe qui sera qualifiĂ©e pour restaurer Son gouvernement sur Terre au retour de Christ.

Le modĂšle biblique

La Bible est remplie des rĂ©cits des plus grands serviteurs de Dieu confrontĂ©s aux pĂ©chĂ©s et les vainquant. Dans presque tous les cas, ils devaient apprendre des leçons difficiles et quelques fois douloureuses. Lorsque nous les examinons collectivement, MoĂŻse, NoĂ©, David, Samuel, Pierre et bien d’autres serviteurs, nous les voyons combattant toutes sortes de problĂšmes communs aux humains.

Ils combattirent des pĂ©chĂ©s, des faiblesses, de mauvaises attitudes, et de nombreux dĂ©sirs et tentations de la chair. David combattit des pĂ©chĂ©s et des mauvaises attitudes et il les vainquit. MoĂŻse manqua de foi et de confiance et il avait un tempĂ©rament qu’il devait surmonter. Mais, il aura un grand poste de responsabilitĂ© dans le royaume de Dieu. Job et Élie affrontĂšrent le dĂ©couragement et la dĂ©pression, au point qu’ils voulaient mĂȘme mourir. Mais ces hommes endurĂšrent et vainquirent. Ils vainquirent leurs problĂšmes, au lieu d’ĂȘtre vaincus par eux!

Ces hommes furent activement entrainĂ©s par Dieu et eurent Ă  vaincre Satan, les tentations de ce monde et leurs propres dĂ©sirs charnels. Un ChrĂ©tien est celui qui vainc ses problĂšmes, ses faiblesses, ses pĂ©chĂ©s et ses mauvaises attitudes, au lieu d’ĂȘtre vaincus et dĂ©faits par eux!

À celui qui vaincra

Par l’apĂŽtre Jean, Christ dit: «A celui qui vaincra, et qui gardera jusqu'Ă  la fin mes oeuvres, je donnerai autoritĂ© sur les nations. Il les paĂźtra avec une verge de fer, comme on brise les vases d'argile, ainsi que moi-mĂȘme j'en ai reçu le pouvoir de mon PĂšre» (Apo. 2: 26-27).

Dans Son instruction à Laodicée, Il ajouta: «Celui qui vaincra, je le ferai asseoir avec moi sur mon trÎne, comme moi j'ai vaincu et me suis assis avec mon PÚre sur son trÎne» (Apo. 3: 21).

Ces versets illustrent Christ rĂ©-Ă©tablissant le gouvernement de Dieu sur toutes les nations de la Terre. Les ChrĂ©tiens recevront un VRAI POUVOIR POUR RÉGNER. Mais, premiĂšrement, ils doivent vaincre.

Les ChrĂ©tiens sont ceux qui suivent, qui copient Christ (I Pierre 2: 21). Alors, quel est le modĂšle Ă  suivre que Christ Ă©tablit pour nous aujourd’hui? A-t-il Lui-mĂȘme vaincu?

Faisant rĂ©fĂ©rence Ă  Ses propres combats pour rester libre du pĂ©chĂ©, pour dĂ©velopper un caractĂšre parfait, Christ dit: «Je vous ai dit ces choses, afin que vous ayez la paix en moi. Vous aurez des tribulations dans le monde; mais prenez courage, J'AI VAINCU LE MONDE» (Jean 16: 33). Christ avait Ă  vaincre le monde et son dieu, Satan (II Cor. 4: 4). Rappelez-vous ce que Christ dit: « COMME MOI J'AI VAINCU et me suis assis avec mon PĂšre sur son trĂŽne» (Apo. 3: 21). Christ vainquit, et Il se qualifia pour rĂ©gner, nous devons aussi faire la mĂȘme chose, nous qualifier et remplacer Satan!

Un tel pouvoir, aussi Ă©norme, ne pourrait jamais ĂȘtre donnĂ© Ă  des gens qui ne sont pas prĂ©parĂ©s, qui ne se sont pas qualifiĂ©s pour l’utiliser avec Ă©quitĂ©. Dieu ne donnera pas une telle autoritĂ© Ă  des gens qui pourraient se rebeller et retourner dans les voies de Satan. Les serviteurs de Dieu doivent durant cette vie, dĂ©velopper le mĂȘme caractĂšre de Dieu, si nĂ©cessaire pour ceux qui occuperont de hauts postes et de grandes autoritĂ©s et responsabilitĂ©s.

Expérimenté dans le péché

Comprenez! Vous avez Ă©tĂ© soumis toute votre vie aux voies de Satan, aux dĂ©sirs de la chair et Ă  l’influence de ce monde. Vous ĂȘtes devenus probablement trĂšs bon Ă  cela. Croyez-moi, comme vous faites des efforts Ă  vaincre et Ă  rĂ©sister aux dĂ©sirs Ă  l’Ɠuvre en vous, vous rĂ©aliserez que de mauvaises habitudes bien encrĂ©es en vous, sont comme une «seconde nature», et bien plus que vous pouvez le rĂ©aliser maintenant!

LaissĂ©e Ă  elle-mĂȘme, la nature humaine consiste en toutes sortes de fruits, en voici quelques uns: vanitĂ©, jalousie, convoitise, aviditĂ©, envie, ressentiment, haine, colĂšre, orgueil, rĂ©bellion, folie, duperie et hostilitĂ© envers Dieu. Ce ne sont que quelques uns des fruits de la nature humaine que vous avez pratiquĂ©, possiblement pendant des dĂ©cennies.

Vaincre ne sera pas facile, ou atteint en une seule journĂ©e ou une seule bataille. C’est une bataille qui demande toute une vie, contre des attitudes bien Ă©tablies et une ancienne façon de vivre que le ChrĂ©tien a maintenant rejetĂ©e et s’est dĂ©tournĂ©. Celui qui marche dans la voie de Dieu s’efforce de se contrĂŽler et de se retenir en toutes choses, lĂ , oĂč la Parole de Dieu lui montre. Il s’efforce aussi de faire la volontĂ© de Dieu en toutes choses! Lorsque Dieu donne des instructions de ne pas faire quelque chose, il ne le fait pas!

Apprendre Ă  faire cela demande toute une vie. Mais rappelez-vous que la raison que vous ĂȘtes nĂ©s, c’est pour dĂ©velopper un caractĂšre. Votre part, est de vous «dĂ©barrasser» des dĂ©sirs charnels de la nature humaine, et de «revĂȘte» le caractĂšre de Dieu et de Christ (Col. 3: 8-13). MĂȘme si ce n’est pas facile, la rĂ©compense est grande.

Dieu regarde Ă  l’intention du cƓur. C’est votre dĂ©sir en gĂ©nĂ©ral et votre motivation qui Lui sont importants. Il veut savoir si, aprĂšs avoir pĂ©chĂ©, vous ĂȘtes dĂ©solĂ© pour cela, et que vous ĂȘtes dĂ©terminĂ© Ă  faire des efforts pour ne pas recommencer. Il comprend les tentations qui vous assaillissent mieux que vous. Il regarde pour voir si nous sommes sĂ©rieux et vigilants tout en dĂ©racinant les voies du pĂ©chĂ© de nos vies. Retournerons-nous nĂ©gligemment dans nos anciennes habitudes? Essaierons-nous de vaincre par notre propre force et notre Ă©nergie humaine, ou, Lui demanderons-nous Son aide?

Le pouvoir de Dieu Ă  la conversion

Un ChrĂ©tien est guidĂ©, conduit par le Saint Esprit de Dieu. AprĂšs qu’une personne se repent, cet Esprit entre dans la personne lors de l’imposition des mains juste aprĂšs le baptĂȘme (Actes 2: 38). C’est cet Esprit dans un esprit humain converti qui donne la force (le pouvoir), de changer ce que la volontĂ© humaine ne peut faire: «Car ce n'est pas un esprit de timiditĂ© (de faiblesse) que Dieu nous a donnĂ©, mais un esprit de force, d'amour et de sagesse (de maitrise de soi)» (II Tim. 1: 7).

Le mot Grec pour pouvoir est dunamis. Il signifie pouvoir miraculeux spĂ©cial, puissance ou force. À la conversion, vous recevez cette force! Ce pouvoir gagne de la force et dĂ©veloppe le caractĂšre juste et divin en vous. Vous devez absolument utiliser cette force de l’Esprit de Dieu afin de vaincre. Elle est illimitĂ©e et puissante pour dĂ©faite tous les pĂ©chĂ©s, tous les problĂšmes ou les mauvaises attitudes, peu importe leur importance dans votre vie ou leur emprise sur vous!

Mais ne vous y trompez pas! Nous ne devons pas dĂ©velopper notre propre justice. Cela n’impressionne pas Dieu. Il la regarde comme des: «Nous sommes tous comme des impurs, et toute notre justice est comme UN VÊTEMENT SOUILLÉ; nous sommes tous flĂ©tris comme une feuille, et nos crimes nous emportent comme le vent» (És. 64: 6). Paul a aussi Ă©crit Ă  ce sujet: « et d'ĂȘtre trouvĂ© en lui, non avec ma justice, celle qui vient de la loi, mais avec celle qui s'obtient par la foi en Christ, la justice qui vient de Dieu par la foi» (Phi. 3: 9).

Le rĂŽle de la foi

Quel rÎle joue la foi, exactement? Ella a sûrement un rÎle, mais lequel?

ÉphĂ©siens 2: 8-9 dĂ©clare: «Car c'est par la grĂące que vous ĂȘtes sauvĂ©s, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c'est le don de Dieu. Ce n'est point par les oeuvres, afin que personne ne se glorifie». La foi de Christ en nous est un don. Et le salut est aussi un don, gratuit, par la grĂące, par la foi! Paul expliqua que mĂȘme la foi doit ĂȘtre un don. Autrement, ce serait une Ɠuvre gĂ©nĂ©rĂ©e par les efforts humains. (Vous pouvez lire notre brochure: Qu’est-ce que la vraie foi? Pour en savoir plus sur ce sujet.)

C’est la foi de Christ en nous qui Ɠuvre dans un ChrĂ©tien. Comprenez bien ceci: cette foi lĂ  assiste Ă  accomplir des Ɠuvres dans tous ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu. EspĂ©rez l’aide de Dieu, demandez-Lui.

Presque universellement, les thĂ©ologiens, les Ă©rudits en religions, et les hommes d’églises s’arrĂȘtent tous de lire aprĂšs Éph. 2: 8-9, et ils ignorent l’important verset 10: «Car nous sommes son ouvrage, ayant Ă©tĂ© crĂ©Ă©s en JĂ©sus Christ pour de bonnes oeuvres, que Dieu a prĂ©parĂ©es d'avance, afin que nous les pratiquions». C’est cela! Les ChrĂ©tiens doivent marcher (accomplir) dans les bonnes Ɠuvres comme des ouvriers de Dieu, vainquant le pĂ©chĂ© quotidiennement.

Christ à l’oeuvre

LittĂ©ralement, JĂ©sus Christ vie Sa vie dans les ChrĂ©tiens. Sans Son aide, vous n’irez nulle part! Vous devez exercer la foi qui vient de l’Esprit de Dieu (Gal. 5: 22-23), sachant que Christ est Ă  l’oeuvre en vous. Si vous vous soumettez Ă  Lui entiĂšrement et que vous faites tout ce que vous pouvez en mĂȘme temps.

Dans Jean, Christ dĂ©clare: «Je suis le cep, vous ĂȘtes les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit, car sans moi vous ne pouvez rien faire» (Jean 15: 5). La force humaine, l’énergie humaine, n’aide les gens Ă  vaincre que dans les domaines physiques. Les problĂšmes SPRITUELS ne peuvent ĂȘtre vaincus par des efforts physiques.

Christ est la vigne et nous sommes les sarments (branches). Les sarments (ChrĂ©tiens) doivent ĂȘtre branchĂ©s Ă  la vigne (JĂ©sus Christ). Cela est possible par l’Esprit de Dieu oeuvrant avec notre esprit.

En parlant de la maniĂšre que l’Esprit de Dieu travaille, Christ dit: «Le dernier jour, le grand jour de la fĂȘte, JĂ©sus, se tenant debout, s'Ă©cria: Si quelqu'un a soif, qu'il vienne Ă  moi, et qu'il boive. Celui qui croit en moi, des fleuves d'eau vive couleront de son sein, comme dit l'Écriture. Il dit cela de l'Esprit que devaient recevoir ceux qui croiraient en lui» (Jean 7: 38).

L’Esprit de Dieu coule d’un ChrĂ©tien tout en accomplissant de bonnes Ɠuvres. Alors, il doit ĂȘtre renouvelĂ©, ou il disparaitra complĂštement. C’est la raison pour laquelle Christ dit: «Si donc, mĂ©chants comme vous l'ĂȘtes, vous savez donner de bonnes choses Ă  vos enfants, Ă  combien plus forte raison le PĂšre cĂ©leste donnera-t-il le Saint Esprit Ă  ceux qui le lui demandent» (Luc 11: 13). Vous devez demander rĂ©guliĂšrement plus de Son Esprit Saint, demandez-Lui À TOUS LES JOURS!

Paul a Ă©crit: «Au reste, fortifiez-vous dans le Seigneur, et par sa force toute-puissante» (Éph. 6: 10). Christ a aussi dit: « Aux hommes cela est impossible, mais Ă  Dieu tout est possible» (Matt. 19: 26).

Cela peut aussi ĂȘtre vrai pour vous, d’avoir l’Esprit de Dieu oeuvrant activement et croissant en vous! Exercez la foi de Christ en vous, À TOUS LES JOURS.

Et rappelez-vous, la vraie conversion n’arrive pas soudainement, tout d’un coup, en une seule fois. Paul a Ă©crit aux Corinthiens: «Pour moi, frĂšres, ce n'est pas comme Ă  des hommes spirituels que j'ai pu vous parler, mais comme Ă  des hommes charnels, comme Ă  des ENFANTS en Christ» (I Cor. 3: 1). Il continue en leur disant qu’ils avaient besoin de «lait», au lieu de «viande», en guise de nourriture. Le tout nouveau ChrĂ©tien est comme un enfant. Par analogie, il commence par apprendre Ă  rouler, puis Ă  ramper, ensuite Ă  se tenir debout, et Ă  marcher pour finalement courir (spirituellement).

Paul compare la conversion à une course (I Cor. 9: 24). Le coureur doit développer une grande vitesse, comme Paul dit: «Ne savez-vous pas que ceux qui courent dans le stade courent tous, mais qu'un seul remporte le prix? Courez de maniÚre à le remporter».

C’est la façon de vivre d’un ChrĂ©tien. Une croissance lente, continuelle, par la pratique quotidienne, elle produit des progrĂšs dans la vie d’une personne qui copie Christ. Le nouveau ChrĂ©tien s’efforce sincĂšrement de tout son cƓur, d’ĂȘtre diffĂ©rent, de faire un 180 degrĂ© dans sa vie, et de foncer dans la direction opposĂ©e, la façon de vivre de Dieu, pour le reste de sa vie!

Appliquez-vous! Faites tous vos efforts pour croitre et pour vaincre. Ne pensez pas que cela sera facile, comme de changer de vĂȘtement, croissez dans la grĂące et la connaissance (II Pierre 3: 18).

Comment prévenir le péché

Dans son article “HOW TO PREVENT SIN (Comment prĂ©venir le pĂ©chĂ©),” Herbert W. Armstrong conclu par ceci (Notez l’importante clĂ© qu’il dĂ©crit, cela vous aidera):

“La maniĂšre de sortir une pensĂ©e HORS de votre esprit, c’est d’y METTRE une pensĂ©e opposĂ©e ou diffĂ©rente. J’ai souvent vu des parents essayer de faire taire leur enfant lorsqu’il criait ou pleurait sans cause. Soit qu’il y avait quelque chose occasionnant de la douleur, elle devait alors ĂȘtre enlevĂ©e, ou quelque chose dans la pensĂ©e de l’enfant qui le poussait Ă  vouloir ou dĂ©sirer cette chose ou pensĂ©e. Juste de dire «chut» ou de dire Ă  l’enfant de se taire ne donne gĂ©nĂ©ralement pas un bon rĂ©sultat.

“J’ai eu quatre enfants et j’ai appris le truc de les calmer en ayant leur esprit sur quelque chose d’autre. Au lieu de leur dire inutilement «chut», Ă  maintes reprises, j’attirais leur attention sur un objet quelconque, je les intĂ©ressais en jouant avec cet objet
et avant que vous ne le rĂ©alisiez, l’enfant oubliait la raison ou la cause de ses cris ou pleurs.

“Essayer cette mĂ©thode sur vous-mĂȘmes! Mais au lieu d’ĂȘtre quelque chose de matĂ©rielle, de physique, essayez-le avec quelque chose de spirituelle (Phi. 4: 6-8). Ouvrez votre Bible. Mettez l’étude d’un sujet spirituel dans votre esprit. La prochaine fois que vous serez tentĂ©, pensez Ă  ce sujet, priez en demandant Ă  Dieu de vous aider. Voyez comment rapidement vous commencerez Ă  gagner des victoires sur les tentations et le pĂ©chĂ©, et combien merveilleux sera la CROISSANCE et le DÉVELOPPEMENT de votre caractĂšre spirituel.”

RĂ©sister aux tentations

Christ enseigna Ă  Ses disciples Ă  comprendre les dĂ©sirs de la nature humaine Ă  l’oeuvre en eux. Notez: «Ce qui sort de l'homme, c'est ce qui souille l'homme. Car c'est du dedans, c'est du coeur des hommes, que sortent les mauvaises pensĂ©es, les adultĂšres, les impudicitĂ©s, les meurtres, les vols, les cupiditĂ©s, les mĂ©chancetĂ©s, la fraude, le dĂ©rĂšglement, le regard envieux, la calomnie, l'orgueil, la folie» (Marc 7: 20-22).

Ce sont ces mĂȘmes attitudes, des dĂ©sirs de la chair, et des mauvaises habitudes de comportements et de conduites qui sont Ă  l’Ɠuvre en vous et en moi. Ils nous laissent fertiles pour les tentations de Satan.

Par consĂ©quent, plusieurs sortes de tentations nous serons jetĂ©es devant nous, durant toute notre vie. Vous devrez leur rĂ©sister avec succĂšs. Elles surviendront souvent lorsque vous vous y attendrez le moins, ou lorsque vous serez le plus vulnĂ©rables, le moins prĂ©parĂ©s. Vous d3evrez ĂȘtre sur vos gardes, prĂȘts Ă  rĂ©agir! Ne prenez pas pour acquis que vous ĂȘtes plus forts que vous pensez. ConsidĂ©rez l’avertissement de Paul: «Ainsi donc, que celui qui croit ĂȘtre debout prenne garde de tomber!» (I Cor. 10: 12.)

L’apĂŽtre Jacques expliqua comment les tentations se tournent en pĂ©chĂ©s. Notez: «Mais chacun est tentĂ© quand il est attirĂ© et amorcĂ© par sa propre convoitise. Puis la convoitise, lorsqu'elle a conçu, enfante le pĂ©chĂ©; et le pĂ©chĂ©, Ă©tant consommĂ©, produit la mort» (Jac. 1: 14-15). Sortez de votre esprit les mauvaises pensĂ©es. Ne criez pas victoire avant qu’elles soient parties!

L’apĂŽtre Pierre ajouta: «Soyez sobres, veillez. Votre adversaire, le diable, rĂŽde comme un lion rugissant, cherchant qui il dĂ©vorera» (I Pierre 5: 8). Et Jacques aussi rajouta: «Soumettez-vous donc Ă  Dieu; rĂ©sistez au diable, et il fuira loin de vous» (Jac. 4: 7). Pierre continua: «RĂ©sistez-lui avec une foi ferme, sachant que les mĂȘmes souffrances sont imposĂ©es Ă  vos frĂšres dans le monde» (I Pierre 5: 9).

La seconde partie de ce verset offre un encouragement: Vous n’ĂȘtes pas seul dans votre combat pour vaincre le pĂ©chĂ©. Tous les ĂȘtres humains font face aux mĂȘmes problĂšmes. Comprenez: «Car tous ont pĂ©chĂ© et sont privĂ©s de la gloire de Dieu» (Rom 3: 23)! Et: «Quiconque pĂšche transgresse la loi, et le pĂ©chĂ© est la transgression de la loi» (I Jean 3: 4). Dieu promet que: «Car le pĂ©chĂ© n'aura point de pouvoir sur vous, puisque vous ĂȘtes, non sous la loi, mais sous la grĂące» (Rom. 6: 14).

Voici comment Paul expliqua les forces Ă  l’Ɠuvre en lui: «Car je ne sais pas ce que je fais: je ne fais point ce que je veux, et je fais ce que je hais,
 Car je ne fais pas le bien que je veux, et je fais le mal que je ne veux pas» (Rom. 7: 15,19).

Cela illustre bien ce que nous faisons tous face. Lorsque vous vous sentez comme cela, combattez! RĂ©sistez! Utilisez la puissance de Dieu en vous. Mettez-vous Ă  genoux et priez pour avoir Son aide et rappelez-vous toujours que vous devez: «Approchez-vous de Dieu, et il s'approchera de vous » (Jac. 4: 8).

Certainement, remplir ce verset dans votre vie ne ce fait en une seule nuit. C’est un processus de toute une vie et demande beaucoup d’efforts.

Parlez Ă  Dieu quotidiennement par des priĂšres sincĂšres, rĂ©guliĂšres, et qui viennent du fond du cƓur, priez sans cesse (I Thess. 5: 17-18). Laissez Dieu vous parler, Ă©tudiez votre Bible (Matt. 4: 4), abreuvez-vous dans Sa Parole, c’est Dieu qui vous parle personnellement!

Par-dessus tout, ne vous dĂ©couragez pas et n’abandonnez pas lorsque les tentation sont sĂ©vĂšres et paraissent pas arrĂȘter. N’oubliez jamais que: «Aucune tentation ne vous est survenue qui n'ait Ă©tĂ© humaine, et Dieu, qui est fidĂšle, ne permettra pas que vous soyez tentĂ©s au delĂ  de vos forces; mais avec la tentation il prĂ©parera aussi le moyen d'en sortir, afin que vous puissiez la supporter» (I Cor. 10: 13).

C’est une promesse sĂ»re de Dieu Ă  tous ceux qui veulent vaincre!

Christ vainquit et se qualifia pour remplacer Satan

RĂ©sister aux tentations du diable Ă©tait trĂšs important pour que Christ puisse vaincre le pĂ©chĂ©. Lisez le rĂ©cit de Matthieu 4: «Alors JĂ©sus fut emmenĂ© par l'Esprit dans le dĂ©sert, pour ĂȘtre tentĂ© par le diable» (v. 1). Le diable tenta Christ Ă  trois reprises et de diffĂ©rentes maniĂšres.

Notez qu’aprĂšs avoir Ă©tĂ© offert tous les royaumes de la Terre, Christ dit: « Retire-toi, Satan! Car il est Ă©crit: Tu adoreras le Seigneur, ton Dieu, et tu le serviras lui seul» (v. 10). À la fin, Satan se retira (v. 11). Christ s’était qualifiĂ© en lui rĂ©sistant et vaincu!

Soyez prĂȘts Ă  dire Ă  Satan: «Retire-toi», aussi souvent que vous en aurez le besoin. RĂ©sistes-lui avec succĂšs en vous rapprochant et vous soumettant Ă  Dieu complĂštement, en toutes choses!

Christ passa un vrai test! Il vaincu le monde, Sa propre chair, et le diable en vainquant le péché et en se qualifiant pour payer tous les péchés du monde.

Rappelez-vous lorsqu’Il parlait de vaincre, Christ dit: « comme moi j'ai vaincu
 » (Apo. 3: 21) Vous pouvez aussi vaincre de la mĂȘme maniĂšre que Christ.

Sept étapes ou clés pour du changement permanent

Appliquer les SEPT ÉTAPES DE BASE suivantes, vous aidera Ă  vaincre les tentations et les problĂšmes dont vous ferez face. Ces sept Ă©tapes reprĂ©sentent des principes qui aideront dans le processus de vaincre peu importe la dimension du problĂšme ou de la tentation.

Si vous les appliquer diligemment, elles vous aideront Ă  faire des changements permanents dans votre vie:

(1) FAITES FACE HONNÊTEMENT À VOS PÉCHÉS. Plusieurs personnes ne feront pas face honnĂȘtement Ă  leurs pĂ©chĂ©s ou faiblesses, ils se leurrent volontairement eux-mĂȘmes Ă  ce sujet. Ils se cachent les yeux Ă  la rĂ©alitĂ©, refusant d’admettre qu’ils ont certaines faiblesses ou pĂ©chĂ©s Ă  vaincre. JĂ©rĂ©mie 17: 9 dĂ©clare: «Le coeur est tortueux par-dessus tout (dĂ©sespĂ©rĂ©ment), et il est mĂ©chant: Qui peut le connaĂźtre?». Faites leur face honnĂȘtement. Reconnaissez les et admettez-les, regardez-les pour ce qu’ils sont, regardez-les directement en face!

(2) NE VOUS DÉCOURAGEZ SURTOUT PAS. C’est trĂšs facile de se dĂ©courager ou d’abandonner aprĂšs les avoir reconnus. C’est naturel. Soyez prĂȘts pour ressentir ce sentiment, aprĂšs avoir reconnu honnĂȘtement vos faiblesses, vos pĂ©chĂ©s, que vous ĂȘtes maintenant prĂȘts Ă  combattre et Ă  vaincre. Paul a Ă©crit: «DĂ©jĂ  vous ĂȘtes rassasiĂ©s, dĂ©jĂ  vous ĂȘtes riches, sans nous vous avez commencĂ© Ă  rĂ©gner. Et puissiez-vous rĂ©gner en effet, afin que nous aussi nous rĂ©gnions avec vous! Car Dieu, ce me semble, a fait de nous, apĂŽtres, les derniers des hommes, des condamnĂ©s Ă  mort en quelque sorte, puisque nous avons Ă©tĂ© en spectacle au monde, aux anges et aux hommes» (I Cor. 4: 8-9). Vous pouvez vous sentir comme cela tout en faisant face Ă  vos pĂ©chĂ©s et vos faiblesses de caractĂšre, mais ne vous dĂ©couragez surtout pas. Allez-y une Ă©tape Ă  la fois.

(3) DÉTERMINEZ QUE VOUS VAINCREZ. DĂ©terminez clairement dans votre esprit que vous vaincrez chaque faiblesse ou pĂ©chĂ© particulier et qu’aucun d’eux ne vous dĂ©couragera! Adoptez une approche de «vie ou de mort» Ă  la bataille devant vous. Il est dit que la plus dure bataille est la premiĂšre bataille. Alors, dĂ©terminez que vous vaincrez chaque pĂ©chĂ© qui vous barrera la route vers Dieu, qui vous empĂȘchera d’atteindre votre objectif de naĂźtre dans la famille divine et d’ĂȘtre dans le royaume de Dieu. Dites-vous que vous allez gagner, allez vaincre et que vous ĂȘtes prĂȘts Ă  tout faire pour arracher de votre caractĂšre et de votre vie tout ce qui se dressera devant vous pour obĂ©ir Ă  Dieu. Reconnaissez aussi que vous ne pourrez y arriver seul, vous aurez besoin d’aide.

(4) FORMEZ UN PARTENARIAT AVEC DIEU. Si vous vous fiez sur votre propre force humaine, vous Ă©chouerez. C’est certain. Paul a Ă©crit: «Je puis tout par celui (Christ) qui me fortifie» (Phi. 4: 13). Et JĂ©sus dit: «Je ne puis rien faire de moi-mĂȘme » (Jean 5: 30). Dans une autre occasion, lorsqu’Il parla Ă  Ses disciples du sujet de vaincre, Il dit: «Aux hommes cela est impossible, mais Ă  Dieu tout est possible» (Matt. 19: 26). Croyez les paroles de Christ. S’Il ne pouvait rien faire de par Lui-mĂȘme, nous ne le pouvons non plus. Alors, associez-vous avec Dieu formez un partenariat, et faites comme si tout dĂ©pendait de vous, et priez comme si tout dĂ©pendait de Dieu, bref, faites tout ce que vous pouvez et faites-Lui confiance qu’Il agira pour vous aider. Lisez le Proverbe 16: 1-3: «Les projets que forme le coeur dĂ©pendent de l'homme, mais la rĂ©ponse que donne la bouche vient de l'Éternel. Toutes les voies de l'homme sont pures Ă  ses yeux; mais celui qui pĂšse les esprits, c'est l'Éternel. Recommande Ă  l'Éternel tes oeuvres, et tes projets rĂ©ussiront». Ainsi, vous ne serez pas seul pour affronter tous vos pĂ©chĂ©s et faiblesses. Faites de Dieu votre partenaire dans ce combat de votre vie!

(5) COMMENCEZ LÀ OÙ VOUS ÊTES. Une fois que vous reconnaissez vos faiblesses et vos pĂ©chĂ©s, ne les sous-estimĂ©s pas et ne les sur estimĂ©s pas, a dmettez les! Cela fait partie de l’honnĂȘtetĂ©, confessez Ă  Dieu votre incapacitĂ© de les vaincre et de les surmonter. C’est un trĂšs bon commencement. Si vous essayez de vaincre seul, une habitude charnelle malsaine ou une tentation qui vous fait tombĂ© dans le pĂ©chĂ©, incrustĂ©e de longue date, bien ancrĂ©e, ce sera trĂšs difficile, il est dit «que le plus long voyage commence par le premier pas». C’est vrai aussi pour un ChrĂ©tien. Peu importe le temps que cela prendra, commencez lĂ  oĂč vous ĂȘtes. Comme il est Ă©crit: «rachetez le temps » (Éph. 5: 16).

(6) SOYEZ PRÊTS À PAYER LE PRIX. La Bible dĂ©clare: «Si tu faiblis au jour de la dĂ©tresse, ta force n'est que dĂ©tresse» (Pro. 24: 10). Paul a Ă©crit: «Ne nous lassons pas de faire le bien; car nous moissonnerons au temps convenable, si nous ne nous relĂąchons pas» (Gal. 6: 9). Tout ce qui a une valeur dans la vie, a aussi un prix Ă  payer. Souvent ce prix est de la douleur, de la souffrance. Paul a Ă©crit que mĂȘme Christ: «C'est lui qui, dans les jours de sa chair, ayant prĂ©sentĂ© avec de grands cris et avec larmes des priĂšres et des supplications Ă  celui qui pouvait le sauver de la mort, et ayant Ă©tĂ© exaucĂ© Ă  cause de sa piĂ©tĂ©, a appris, bien qu'il fĂ»t Fils, l'obĂ©issance par les choses qu'il a souffertes» (HĂ©b. 5: 8). Personne n’aime la douleur, mais quelques fois, on ne peut l’éviter dans le processus de vaincre. Salomon a Ă©crit: «Avant d'avoir Ă©tĂ© humiliĂ©, je m'Ă©garais; Maintenant j'observe ta parole» (Ps. 119: 67). Quatre versets plus loin, il ajouta: «Il m'est bon d'ĂȘtre humiliĂ©, afin que j'apprenne tes statuts» (Ps. 119: 71).

(7) N’ABANDONNEZ PAS AVANT DE RÉUSSIR. Paul parlait de courir et de terminer une course. Il dit: «je cours vers le but, pour remporter le prix de la vocation cĂ©leste de Dieu en JĂ©sus Christ» (Phi. 3: 14). Salomon a Ă©crit: «Car sept fois le juste tombe, et il se relĂšve» (Pro. 24: 16). N’abandonnez pas, n’abandonnez JAMAIS! Luttez, efforcez-vous jusqu’à ce que vous ayez complĂštement vaincu tout obstacle, faiblesse ou pĂ©chĂ© auquel vous ĂȘtes confrontĂ©s!

Suivez ces étapes, ces points, toujours une étape à la fois. Elles ont aidé beaucoup de personnes qui comme vous, affrontent leurs faiblesses et leurs péchés!

Une bataille de toute une vie

Rappelez-vous de: «A celui qui vaincra, et qui gardera jusqu'Ă  la fin mes oeuvres, je donnerai autoritĂ© sur les nations.» (Apo. 2: 26). Vivre une vie de croissance et de victoires sur la nature humaine et ses faiblesses, n’est pas facile. C’est une bataille de tous les instants, contre nos trois ennemis, les dĂ©sirs de la chair (nous-mĂȘmes), les tentations du pĂ©chĂ© (de ce monde) et contre Satan.

Nous sommes prĂ©sentement jugĂ©s. Pierre a Ă©crit: «Car c'est le moment oĂč le jugement va commencer par la maison (l’Église) de Dieu. Or, si c'est par nous qu'il commence, quelle sera la fin de ceux qui n'obĂ©issent pas Ă  l'Évangile de Dieu? Et si le juste se sauve avec peine, que deviendront l'impie et le pĂ©cheur?» (I Pierre 4: 17-18.)

Paul savait qu’il Ă©tait sous un jugement. Notez: «Je fais tout Ă  cause de l'Évangile, afin d'y avoir part. Ne savez-vous pas que ceux qui courent dans le stade courent tous, mais qu'un seul remporte le prix? Courez de maniĂšre Ă  le remporter. Tous ceux qui combattent s'imposent toute espĂšce d'abstinences, et ils le font pour obtenir une couronne corruptible; mais nous, faisons-le pour une couronne incorruptible. Moi donc, je cours, non pas comme Ă  l'aventure; je frappe, non pas comme battant l'air. Mais je traite durement mon corps et je le tiens assujetti, de peur d'ĂȘtre moi-mĂȘme rejetĂ©, aprĂšs avoir prĂȘchĂ© aux autres» (I Coir. 9: 23-27). Et «Nous donc aussi, puisque nous sommes environnĂ©s d'une si grande nuĂ©e de tĂ©moins, rejetons tout fardeau, et le pĂ©chĂ© qui nous enveloppe si facilement, et courons avec persĂ©vĂ©rance dans la carriĂšre qui nous est ouverte» (HĂ©b. 12: 1).

Paul combattait fortement contre le pĂ©chĂ©. Il voyait deux forces s’opposĂ©es Ă  l’Ɠuvre en lui, dans son esprit. Notez l’intensitĂ© avec laquelle il se dĂ©menait pour vaincre les dĂ©sirs en lui: «Ce qui est bon, je le sais, n'habite pas en moi, c'est-Ă -dire dans ma chair: j'ai la volontĂ©, mais non le pouvoir de faire le bien
Je trouve donc en moi cette loi: quand je veux faire le bien, le mal est attachĂ© Ă  moi. Car je prends plaisir Ă  la loi de Dieu, selon l'homme intĂ©rieur; mais je vois dans mes membres une autre loi, qui lutte contre la loi de mon entendement, et qui me rend captif de la loi du pĂ©chĂ©, qui est dans mes membres» (Rom. 7: 18, 21-23).

Il dĂ©crit le Christianisme comme une «lutte» (Éph. 6: 11-12) contre les «sĂ©ductions du malin». Il exhorta les frĂšres de: «Je cours vers le but, pour remporter le prix de la vocation cĂ©leste de Dieu en JĂ©sus Christ» (Phi. 3: 14). Il savait que cela demande des efforts pour courir et remporter une longue course.

La bataille ou plutĂŽt la course de Paul pour vaincre reprĂ©sente un exemple classique d’un des plus grands serviteurs de Dieu pour combattre et vaincre le pĂ©chĂ©. À la fin de sa vie, il fut capable de dire qu’il avait: «combattu le bon combat», et qu’il avait: «couru la course», sachant qu’une couronne incorruptible» l’attendait. Mais cela n’arrive pas sans avoir combattu, couru, et persĂ©vĂ©rĂ© contre nature humaine qui essaie sans cesse de nous y empĂȘcher.

Mais il a aussi compris que sa course Ă©tait un marathon, tout comme vous.

Qu’en est-il de vous?

Comme adulte, vous avez physiquement grandit, cela vous a pris plusieurs annĂ©es, quinze, vingt ans, pour en arriver Ă  votre taille. Ce processus de croissance physique incluait des «douleurs de croissance», sans aucun doute, vous avez appris Ă  marcher, aprĂšs avoir tombĂ© et vous ĂȘtre relevĂ© souvent, en dĂ©veloppant votre Ă©quilibre, vous ĂȘtes finalement parvenu Ă  marcher pour devenir un adulte. Le Christianisme n’est pas diffĂ©rent! Ne vous dĂ©couragez pas et n’arrĂȘtez pas votre croissance, simplement parce que vous tombez Ă  l’occasion, et quelques fois cela est douloureux. Si vous avez un enfant et qu’il tombe, vous lui dites de se relever, cela fait partie de la vie. Le Christianisme n’est pas diffĂ©rent!

Les enfants veulent toujours grandir plus vite que la vie (ou le temps) le permet. MĂȘme si le temps de l’enfance est merveilleux, il semble que la plupart des jeunes ne peuvent attendre avant d’ĂȘtre des adultes. Le Christianisme n’est pas diffĂ©rent! Tout comme dans l’enfance physique d’une personne devenue adulte et mature, la vraie maturitĂ© d’un ChrĂ©tien ne vient seulement qu’aprĂšs une longue pĂ©riode de pratiquer la bonne façon de vivre.

Grandir, croitre, est un processus qui demande toute une vie. C’est vrai aussi pour devenir un ChrĂ©tien converti. Christ dit: «Soyez donc parfaits, comme votre PĂšre cĂ©leste est parfait» (Matt. 5: 48), la perfection est un but, un processus, qui demande une façon de vivre dont une personne doit contrĂŽler chacune de ses pensĂ©es, chaque action et chaque parole. Dieu regarde au cƓur, Ă  l’attitude, Ă  l’intention d’une personne qui se soumet Ă  Lui. Tant que cette personne croisse spirituellement, et qu’elle vainc, et qu’elle soit conduite par le Saint Esprit, elle est convertie, elle est un enfant engendrĂ© de Dieu.

C’est seulement par des priĂšres quotidiennes, des Ă©tudes bibliques efficaces, la mĂ©ditation et mĂȘme des jeĂ»nes rĂ©guliers, que le ChrĂ©tien sera capable de vaincre ses trois ennemis (soi-mĂȘme, les convoitises et les tentations de ce monde et les piĂšges de Satan) qu’il aura Ă  confronter tous les jours de sa vie.

Éventuellement, toutes les personnes de toutes les nations paraitront devant Christ. Quelques unes se seront qualifiĂ©es pour rĂ©gner avec Lui et d’autres, non. Notez: «Lorsque le Fils de l'homme viendra dans sa gloire, avec tous les anges, il s'assiĂ©ra sur le trĂŽne de sa gloire. Toutes les nations seront assemblĂ©es devant lui. Il sĂ©parera les uns d'avec les autres, comme le berger sĂ©pare les brebis d'avec les boucs; et il mettra les brebis Ă  sa droite, et les boucs Ă  sa gauche. Alors le roi dira Ă  ceux qui seront Ă  sa droite: Venez, vous qui ĂȘtes bĂ©nis de mon PĂšre; prenez possession du royaume qui vous a Ă©tĂ© prĂ©parĂ© dĂšs la fondation du monde» (Matt. 25: 31-34).

Le GOUVERNEMENT DE Dieu sera bientÎt restauré sur Terre, et tous ceux qui se seront préparés hériteront le royaume. Seulement ceux qui auront vaincus et qui se seront soumis à Dieu et qui auront résisté à Satan durant leur vie, prendront part à ce futur glorieux: «Celui qui vaincra héritera ces choses; je serai son Dieu, et il sera mon fils. Mais pour les lùches, les incrédules, les abominables, les meurtriers, les impudiques, les enchanteurs, les idolùtres, et tous les menteurs, leur part sera dans l'étang ardent de feu et de soufre, ce qui est la seconde mort» (Apo. 21: 7-8).

VAINQUEREZ-VOUS ET HÉRITERZ-VOUS TOUTES CES CHOSES?

Rapprochez vous de Dieu

M. Armstrong concluait son article: «Comment ĂȘtre un vainqueur», par ceci:

“Si on se rapproche de Dieu, et que l’on RESTE prĂšs de Lui, nos problĂšmes seront rĂ©solus. Alors, nous aurons la FOI. Alors, nous serons REMPLIS de Son Esprit, Sa puissance pour vaincre.

“Nous pouvons ĂȘtre en forme spirituellement seulement si nous gardons notre esprit, nos pensĂ©es, sur les choses SPRITUELLES. LISEZ COLOSSIENS 3: 1-10. La plupart de nous gardons nos pensĂ©es sur les choses physiques, les besoins et dĂ©sirs matĂ©riels, et se tournant vers le spirituel seulement occasionnellement! Cherchez PREMIÈREMENT le Royaume de Dieu et Sa JUSTICE!

“Quelques fois ça prend des JEÛNES ET DES PRIÈRES, sincĂšres et profondes, du fond du cƓur, cherchant Dieu de tout notre ĂȘtre. Étant DÉTERMINÉ, jusqu’à ce que nous ayons des rĂ©ponses. Nous devons alors continuer de cette maniĂšre, en des priĂšres CONTINUELLES. REJETANT TOUS NOS SOUCIS sur Lui. Mais, nous ne faisons pas cela, si nous le faisions Ă  tous les jours, il y aurait de nombreuses choses qui changeraient. Et cela prend des priĂšres quotidiennes, rĂ©guliĂšres, altruistes et sincĂšres, en PRIVÉ AVEC DIEU.

EST-CE QUE LA VIE ÉTERNELLE EN VAUT LA PEINE?

Vous pouvez lire ce que vous dĂ©sirez :