JavaScript

This website requires the use of Javascript Explain This   to function correctly. Performance and usage will suffer if it remains disabled.
Enregistrer pour le lire plus tard
Disponible dans ces langues :
  Français
Où se trouve l’Église de Dieu aujourd'hui ?
New York, Etats-Unis Jamaïque Pérou Idaho, Etats-Unis Inde Belgique Kenya Arkansas, Etats-Unis Afrique du Sud Angleterre Nigéria Ohio, Etats-Unis

Il existe une seule organisation qui enseigne l’entière vérité de la Bible et qui est appelée à vivre de “toute parole de Dieu.” Savez-vous comment la trouver ? Christ a dit qu’elle :

  • enseignerait tout ce qu’Il a ordonné
  • appelerait les membres mis à part par la vérité pour sortir du monde
  • serait un petit troupeau

Le péché d’ingratitude

L'ingratitude, pourquoi est-elle si répandue aujourd'hui? La gratitude et la reconnaissance montrées dans les générations précédentes ont pratiquement disparu ! Pourquoi? Et que pouvez-vous faire pour vous assurer que vous êtes reconnaissants?

 Langue Afrikaans Deutsch English Español Français Italiano Kiswahili Nederlands Polski Srpski

L'ingratitude est une partie intégrante de la société. Si vous demandez à la plupart des gens, s’ils sont ingrats, ils répondront probablement: «Bien sûr que non! » Cependant, cette attitude est tellement enracinée dans leurs vies, qu'ils ne peuvent pas l'admettre ouvertement, ou même se rendre compte qu'ils n'ont aucune gratitude.

Mais comment pouvez-vous savoir si vous êtes ingrats? Y a-t-il des choses qui identifient l'ingratitude? Et si oui, que pouvez-vous faire à ce sujet?

Le dictionnaire Larousse définit "l'ingratitude" comme: « Un manquement grave au devoir de reconnaissance. » Elle peut également être défini comme ne pas apprécier ou valoriser ce que vous avez, ou ce qui vous a été donné. Inexprimée de la gratitude c'est également de l'ingratitude!

Dans le monde trépidant d'aujourd'hui, la plupart des gens semblent ne pas avoir le temps pour la reconnaissance. Le travail, le trafic, la famille, la pratique du football, les rendez-vous chez le médecin, et d'innombrables autres choses sont leurs principales priorités. Ils ne semblent pas avoir le temps de remercier les autres.

Mais considérez ce qui suit. Avez-vous déjà donné à quelqu'un un cadeau sans avoir reçu de remerciement pour cela? Vous êtes-vous déjà retrouvé dans un restaurant ou un supermarché sans qu’on vous ait remercié pour votre commerce? Vous êtes-vous jamais sentis inappréciés par la famille ou des amis ou à votre lieu de travail? Si oui, comment vous sentez-vous? Probablement pas très bien.

Avez-vous déjà pensé d'où cet état d'esprit d'ingratitude venait? C'est essentiel à comprendre avant de pouvoir surmonter ce problème.

Hier à aujourd'hui: Une Nation-Ingrate

Si vous habitez en Amérique ou dans toute autre nation descendue de l'ancienne nation d’Israël, vous vivez dans l'une des terres les plus abondamment bénies dans le monde. Ces pays bénéficient d'une nourriture abondante, de logement, d'électricité, d'eau courante, de richesse, de climatisation, de chauffage, de transport, d'assainissement, et de nombreuses autres bénédictions. Si vous habitez dans un de ces pays, prenez un moment pour regarder autour de vous et pour prendre pleinement conscience de toutes ces nombreuses bénédictions.

Cependant, ces terres sont remplies de grognards chroniques et d’insatisfaits qui se plaignent. Bien qu'il existe d'innombrables bénédictions, il semble toujours y avoir d'innombrables choses à ronchonner, que ce soit à propos du trafic, de l'économie, des prix alimentaires, des problèmes au travail, des difficultés avec la famille, le désir de biens matériels supplémentaires, la mauvaise santé, etc. Jamais auparavant dans l’histoire de l'homme, il avait montré au monde cette caractéristique horrible comme il le fait aujourd'hui!

La Bible relate les expériences d'une autre nation, l'ancienne nation d'Israël, qui également se plaignait constamment et murmurait. Peu importe ce que Dieu faisait pour elle, ce n'était jamais assez.

Après 430 années d'esclavage par les Égyptiens, les Israélites, grâce à l'intervention miraculeuse de Dieu, ont été libérés de l'esclavage. Comme ils quittèrent l’Égypte, Dieu leur a permis de recueillir des richesses, du bétail, de la nourriture, de l'or, des bijoux et des fournitures. Dieu a accompli de nombreux miracles pour qu'ils voyagent à travers le désert. Il les a choisis comme Son peuple, promettant de les emmener sur une terre "rempli de lait et de miel."

Remarquez les mots simples de Dieu aux Israélites: « Je suis descendu pour le délivrer de la main des Égyptiens, et pour le faire monter de ce pays dans un bon et vaste pays, dans un pays où coulent le lait et le miel » (Ex. 3: 8).

Mais ce ne fut pas assez pour eux!

À l'approche de la terre promise, les Israélites furent instruits par Dieu d'envoyer des espions pour arpenter la terre promise. Elle était située entre les autres nations qui étaient ennemies d'Israël.

Après quarante jours d'espionnage, ils sont revenus. Et présentèrent à Moïse, Aaron et l'assemblée d'Israël le fruit de la terre, en disant: «… Nous sommes allés dans le pays où tu nous as envoyés. A la vérité, c'est un pays où coulent le lait et le miel, et en voici les fruits.... Mais le peuple qui habite ce pays est puissant, les villes sont fortifiées, très grandes… » (Nom. 13:27-28).

Caleb, un des espions, demanda à Moïse la permission de prendre la terre. Mais les autres espions, sauf Josué, mentirent au peuple, affirmant qu'elle était infestée par des géants forts et puissants.

Remarquez la réaction de la foule: «Tous les enfants d'Israël murmurèrent contre Moïse et Aaron, et toute l'assemblée leur dit: Que ne sommes-nous morts dans le pays d'Égypte!... »

«Pourquoi l'Éternel nous fait-il aller dans ce pays, où nous tomberons par l'épée, où nos femmes et nos petits-enfants deviendront une proie? Ne vaut-il pas mieux pour nous retourner en Égypte? Et ils se dirent l'un à l'autre: Nommons un chef, et retournons en Égypte» (Nom. 14:2-4)

Israël était si manifestement ingrat qu'ils ont voulu retourner en Égypte, où ils avaient subi des centaines d'années d'esclavage brutal. Ils n'ont pas apprécié les bénédictions étonnantes que Dieu avait fournies ou les nombreux miracles puissants qu'Il avait exécutés pour eux.

Notez la réponse de Dieu suite à leur attitude: « Et l'Éternel dit à Moïse: Jusqu'à quand ce peuple Me méprisera-t-il? Jusqu'à quand ne croira-t-il pas en Moi, malgré tous les prodiges que J'ai faits au milieu de lui? Je le frapperai par la peste, et Je le détruirai... » (Nom. 14: 11-12)

Cependant, Moïse raisonna avec Dieu, l'incitant à changer d'avis.

Nombres 14 continue: «Et l'Éternel dit: Je pardonne, comme tu l'as demandé.... Tous ceux qui ont vu Ma gloire, et les prodiges que J'ai faits... qui n'ont point écouté Ma voix, tous ceux-là ne verront point le pays que J'ai juré à leurs pères de leur donner, tous ceux qui M'ont méprisé ne le verront point… »

«Jusqu'à quand laisserai-Je cette méchante assemblée murmurer contre Moi? J'ai entendu les murmures des enfants d'Israël qui murmuraient contre Moi».

«Dis-leur: Je suis vivant! dit l'Éternel, Je vous ferai ainsi que vous avez parlé à Mes oreilles».

«Vos cadavres tomberont dans ce désert... vous n'entrerez point dans le pays que J'avais juré de vous faire habiter... Et vos petits-enfants, dont vous avez dit: Ils deviendront une proie! Je les y ferai entrer, et ils connaîtront le pays que vous avez dédaigné... le peuple fut dans une grande désolation.... en disant: Nous voici! Nous monterons au lieu dont a parlé l'Éternel, car nous avons péché» (Nom. 14:20, 22-23, 27 -29, 30-31, 39-40).

Dieu a appelé les Israélites une «…méchante assemblée…» pour leur péché d'ingratitude. Pour Dieu, une attitude ingrate est un péché mauvais qui L'irrite! Bien que Dieu n'ait pas frappé Israël avec la peste à ce moment-là, ou ne les a déshérités, Il les fit errer dans le désert pendant 40 années supplémentaires, jusqu'à ce que ceux qui ont démontré cette attitude soient morts! Leurs murmures et leurs attitudes ingrates les ont condamnés à ne jamais voir la terre promise!

La plupart des gens sont familiers avec l'expression: «Ceux qui n’apprennent pas de l'histoire sont condamnés à la répéter». Cela vaut aussi pour les descendants modernes d'Israël: les États-Unis, la Grande-Bretagne, l'Australie et d'autres pays démocratiques, principalement anglophones, dispersés à travers le monde. Ces nations sont prédites de revivre l'histoire et d'être éprouvées par les nombreux événements horribles qui vont bientôt venir pour les mêmes raisons que l'ancienne nation d’Israël!

Récoltes de malédictions

Deutéronome 28 a été appelé le chapitre «des bénédictions et des malédictions». Il contient un avertissement donnant à réfléchir à ceux qui vont en tenir compte. Cette prophétie, donnée il y a près de 3500 années, raconte ce qui est prédit d'arriver aux nations orgueilleuse, arrogantes et ingrates!

Les 14 premiers versets décrivent les nombreuses et merveilleuses bénédictions qui doivent être versées sur les nations qui obéissent à Dieu et l'adorent. La partie restante du chapitre répertorie les malédictions innombrables qui seront récoltées pour avoir désobéi à Dieu:

«Pour n'avoir pas, au milieu de l'abondance de toutes choses, servi l'Éternel, ton Dieu, avec joie et de bon cœur, tu serviras, au milieu de la faim, de la soif, de la nudité et de la disette de toutes choses, tes ennemis que l'Éternel enverra contre toi. Il mettra un joug de fer sur ton cou, jusqu'à ce qu'il t'ait détruit».

«L’Éternel fera partir de loin, des extrémités de la terre, une nation qui fondra sur toi d'un vol d'aigle, une nation dont tu n'entendras point la langue, une nation au visage farouche, et qui n'aura ni respect pour le vieillard ni pitié pour l'enfant».

«Elle mangera le fruit de tes troupeaux et le fruit de ton sol, jusqu'à ce que tu sois détruit».

«Elle t'assiégera dans toutes tes portes, jusqu'à ce que tes murailles tombent, ces hautes et fortes murailles sur lesquelles tu auras placé ta confiance dans toute l'étendue de ton pays; elle t'assiégera dans toutes tes portes, dans tout le pays que l'Éternel, ton Dieu, te donne» (Deut. 28: 47-52).

L'ingratitude est juste un des nombreux péchés que le peuple de ce pays a commis et il sera emmené en captivité pour cela! Ceci est l'avertissement des pages de votre Bible! Sous la captivité, tout le bougonnement, les murmures et les plaintes qui consomment la vie des gens seront sans importance.

L'ingratitude est un PÉCHÉ MORTEL! La conséquence de ce péché est grave et ne doit pas être prise à la légère!

L'ingratitude à l’époque de Christ

La plupart des gens sont familiers avec les nombreux récits bibliques des miracles du Christ. Il marchait sur l'eau, transformé l'eau en vin, nourri des milliers de personnes à partir d'une petite quantité de nourriture, chassé les démons et guéri beaucoup de malades. Mais, bien qu'Il en ait guéri beaucoup, combien pensez-vous qui sont réellement revenus pour le remercier? Vous serez surpris.

L'évangile de Luc enregistre une guérison miraculeuse. Dans ce compte rendu, le Christ guérit dix lépreux. Au verset 12: «Comme il entrait dans un village, dix lépreux vinrent à sa rencontre. Se tenant à distance, ils élevèrent la voix, et dirent: Jésus, maître, aie pitié de nous!»

«Dès qu'il les eut vus, il leur dit: Allez-vous montrer aux sacrificateurs. Et, pendant qu'ils y allaient, il arriva qu'ils fussent guéris».

«L'un deux, se voyant guéri, revint sur ses pas, glorifiant Dieu à haute voix. Il tomba sur sa face aux pieds de Jésus, et lui rendit grâces. C'était un Samaritain»

«Jésus, prenant la parole, dit: Les dix n'ont-ils pas été guéris? Et les neuf autres, où sont-ils?»

«Ne s'est-il trouvé que cet étranger pour revenir et donner gloire à Dieu?»

«Puis il lui dit: Lève-toi, va; ta foi t'a sauvé» (Luc 17: 12-19).

Parmi les dix lépreux, seulement un est retourné remercier le Christ. Pensez à cette déclaration. Seul un des dix a remercié Dieu pour les avoir guéri d'une maladie horrible!

Remarquez cette question rhétorique du Christ. Comprenant les caractéristiques de la nature humaine, Il avait parfaitement compris pourquoi les autres n'étaient pas revenus pour le remercier.

Mais pourquoi l'humanité est si intrinsèquement ingrate?

Le péché le plus commun

Des publicités télévisées, des programmes, des films, des centres commerciaux, des maisons, une attitude répandue d’égoïsme balaie les nations de ce monde. Les adultes, les enfants et les adolescents deviennent de plus en plus ingrats chaque jour.

L'accélérateur principal de cette ingratitude est le mercantilisme (la cupidité). La société a été prise dans la mentalité «travaillez dur si vous voulez mériter une nouvelle voiture et des vacances aux Barbades». Cette idéologie, à son tour, a causé beaucoup de gens à croire que, si, ils n'acquièrent pas ces luxes extravagants, la vie les traitent en quelque sorte, injustement.

Avant l’appel à une journée de jeûne nationale, le président américain Abraham Lincoln a déclaré: «Nous avons été les destinataires de grandes bénédictions du ciel. Nous avons été préservés, pendant ces nombreuses années, dans la paix et la prospérité. Nous avons grandi en nombre, la richesse et le pouvoir a augmenté comme aucune autre nation; MAIS NOUS AVONS OUBLIÉ DIEU! Nous avons oublié la gracieuse main qui nous a gardés dans la paix, multipliés, enrichis et nous a renforcés; et nous avons vainement imaginé, dans la fausseté de nos cœurs, que toutes ces bénédictions ont été produites par une certaine sagesse supérieure et vertueuse à la nôtre».

Ceci est une déclaration extrêmement puissante! Depuis le temps que le Président Lincoln a donné ce discours, la richesse, la prospérité et la paix vécue par les États-Unis a été beaucoup plus avec l'attitude d'orgueil, d'égoïsme et d'ingratitude.

Mais si on donnerait ce même discours aujourd'hui, il y aurait un tollé!

L'apôtre Paul a écrit: «Sache que, dans les derniers jours, il y aura des temps difficiles. Car les hommes seront égoïstes, amis de l'argent, fanfarons, hautains, blasphémateurs, rebelles à leurs parents, ingrats, irréligieux, insensibles, déloyaux, calomniateurs, intempérants, cruels, ennemis des gens de bien, traîtres, emportés, enflés d'orgueil, aimant le plaisir plus que Dieu,» (II Tim. 3: 1-4).

Ces attitudes deviennent de plus en plus évidentes dans les «derniers jours». (Par ces versets, même un athée peut reconnaître que nous vivons dans ces jours en regardant simplement la télévision!)

Contrastant avec l'époque de Lincoln, ou même il y a cinquante ans, l'attitude ingrate d'aujourd'hui est pire, et de loin. Si cette génération a oublié Dieu, et les nombreuses bénédictions qu'Il a fournies pour l'Amérique, alors cette génération ne sait même pas que Dieu existe!

Dans un monde obsédé par les «tendances», que ce soit les dernières modes, les dernières chansons ou encore l’absurdité du politiquement correct, FAIRE PREUVE DE GRATITUDE A ÉTÉ DÉCLARÉ INCONSTITUTIONNEL!

Pour trouver la source de cette attitude, il faut regarder dans les pages de la Bible pour trouver l'être le plus fier, arrogant, égoïste, égocentrique et ingrat qui ait jamais existé, Satan le diable.

Avant sa rébellion contre Dieu, Satan (nommé premièrement Lucifer) était un archange parfaitement créé. Le prophète Esaïe a enregistré: «Te voilà tombé du ciel, astre brillant, fils de l'aurore! Tu es abattu à terre, toi, le vainqueur des nations! Tu disais en ton cœur: Je monterai au ciel, J'élèverai mon trône au-dessus des étoiles de Dieu; Je m'assiérai sur la montagne de l'assemblée, à l'extrémité du septentrion; Je monterai sur le sommet des nues, je serai semblable au Très Haut» (Es. 14: 12-14).

Le cœur de Lucifer s’est élevé avec arrogance et vanité. Il devint ingrat envers Dieu qui Lui avait donné la vie. Il ne fut pas reconnaissant envers Dieu de l'avoir créé si parfait. Au lieu de cela, il se rebella contre Dieu, en choisissant de croire qu'il était mieux que son Créateur que sa voie était plus grande que la voie de Dieu.

Comme le «prince de la puissance de l'air» (Eph. 2: 2), il diffuse la même attitude en nous.

Comment être reconnaissant

Il a été dit que l'ingratitude est le péché le plus commun. Bien qu'il soit une partie de notre nature, il existe des moyens pour vous éviter d'être l'une des nombreuses personnes qui commettent le péché de l'ingratitude.

Voici quelques moyens simples pour montrer votre gratitude envers Dieu et Lui être agréable:

Remerciez Dieu quotidiennement: Dieu commande que nous allions devant Lui dans la prière avec des actions de grâce et de louanges. Le remerciez-vous quotidiennement?

La Bible est remplie d'exemples de serviteurs de Dieu montrant leur gratitude envers Lui.

I Chroniques 29 rapporte que le roi David était profondément ému face à la générosité des gens dans la préparation du Temple de Dieu. David a été inspiré et a exprimé sa gratitude sincère en l'honneur du grand Dieu. Il cria: «Béni sois-tu, d'éternité en éternité, Éternel, Dieu de notre père Israël. A toi, Éternel, la grandeur, la force et la magnificence, l'éternité et la gloire, car tout ce qui est au ciel et sur la terre t'appartient; à toi, Éternel, le règne, car tu t'élèves souverainement au-dessus de tout! C'est de toi que viennent la richesse et la gloire, c'est toi qui domines sur tout, c'est dans ta main que sont la force et la puissance, et c'est ta main qui a le pouvoir d'agrandir et d'affermir toutes choses. Maintenant, ô notre Dieu, nous te louons, et nous célébrons ton nom glorieux. Car qui suis-je et qui est mon peuple, pour que nous puissions te faire volontairement ces offrandes? Tout vient de toi, et nous recevons de ta main ce que nous t'offrons » (vs. 10-14).

Paul écrit: «Soyez toujours joyeux. Priez sans cesse. Rendez grâces en toutes choses, "(I Thess. 5: 16-18).

Le Psaume 92 est un psaume spécial de Sabbat utilisé pour louer Dieu: « Il est beau de louer l'Éternel, Et de célébrer ton nom, ô Très Haut! D'annoncer le matin ta bonté, Et ta fidélité pendant les nuits,... Tu me réjouis par tes œuvres, ô Éternel! Et je chante avec allégresse l'ouvrage de tes mains… Que tes œuvres sont grandes, ô Éternel! Que tes pensées sont profondes!... Mais toi, tu es le Très Haut, A perpétuité, ô Éternel! Car voici, tes ennemis, ô Éternel! Car voici, tes ennemis périssent; Tous ceux qui font le mal sont dispersés» (versets 1-2, 4-5, 8-9).

Vous ne devriez jamais être à court de remerciements pour Dieu! Allez à Lui dans la prière et remerciez-Le continuellement pour toutes les bénédictions qu'Il vous donne!

La Bible rapporte que les fidèles serviteurs de Dieu ont fait continuellement ainsi. Nous constatons également que la Bible nous commande de toujours donner grâce et des louanges à Dieu.

Pourquoi? Pourquoi Dieu nous commande-t-Il que nous le louions avec actions de grâce? Le commande-t-Il parce qu'Il a besoin de nos louanges?

NON!

Cette commande est répétée tout au long de la Bible parce que NOUS en avons besoin! Pour nous, en tant que chrétiens, c'est pour être plus comme Dieu, l'Être le plus reconnaissants dans l'univers que nous devons apprendre à être reconnaissants et à donner des louanges au quotidien!

Un autre moyen essentiel pour démontrer de la gratitude envers le grand Dieu est à travers les dîmes et les offrandes. Le prophète Malachie a enregistré les paroles de Dieu: «Un homme trompe-t-il Dieu? Car vous me trompez, Et vous dites: En quoi t'avons-nous trompé? Dans les dîmes et les offrandes. Vous êtes frappés par la malédiction, Et vous me trompez, La nation tout entière! Apportez à la maison du trésor toutes les dîmes, Afin qu'il y ait de la nourriture dans ma maison; Mettez-moi de la sorte à l'épreuve, Dit l'Éternel des armées. Et vous verrez si je n'ouvre pas pour vous les écluses des cieux, Si je ne répands pas sur vous la bénédiction en abondance» (Mal. 3: 8-10).

Bien que Dieu fournisse absolument tout ce que nous avons, Il promet de fournir plus par des bénédictions versées du ciel, si nous faisons simplement notre part en payant la dîme et les offrandes! Grâce à notre dévouement sincère pour soutenir son travail à la fin des temps, Il nous promet beaucoup plus que ce que nous pouvons désirer!

Dire «Merci» souvent: Beaucoup de gens craignent les remerciements des autres. Ils tombent souvent dans la mentalité qui, en remerciant, sont en quelque sorte endettés ou doivent quelque chose à cette personne. Mais la vérité est loin de là!

Tout au long de l'histoire, de grands hommes ont été connus pour avoir remercié spécifiquement les autres. Ce n'est pas un signe de faiblesse, mais c’est un signe d'HUMILITÉ!

Pensez à tout ce que les gens font pour vous, que ce soit d’ouvrir une porte, de vous conduire au supermarché, ou de vous adresser des propos rassurants ou une parole aimable. Le sens de la courtoisie et de la politesse ont complètement disparu de cette ère dans laquelle nous vivons!

Dire «merci» et «s'il vous plaît» souvent. Vous ne devriez jamais être à court de motifs ni de personnes à remercier. Vous seriez surpris de voir combien ces petits mots peuvent faire que les autres se sentent heureux!

Comptez vos bénédictions, pas vos soucis: Regardez autour de vous. À quand remonte la dernière fois que vous avez perdu un être cher par la famine ou la maladie effrénée? Quand était la dernière fois vous avez renoncé de manger pour vous assurer que vos enfants aient de la nourriture? À quand remonte la dernière fois que vous avez été obligé de vendre un de vos enfants parce que vous ne disposez pas de l'argent pour votre propre survit ou même pour leurs besoins? Les chances sont que vous n'avez jamais connu ces choses. Malheureusement, ce sont de tristes réalités pour beaucoup de personnes dans le monde entier qui y sont confrontées chaque jour. Remerciez Dieu chaque jour pour toutes les choses épouvantables que vous n'avez pas dû supporter!

Il est fréquent de tomber dans la routine "du ronchonnement" constant et de se plaindre de ses problèmes et soucis. Lorsque vous trouvez des sujets de plaintes comme les finances, la circulation, les problèmes au travail, les problèmes familiaux, les ennuis avec la voiture, ou tout autre difficulté et épreuve, auxquelles vous pouvez être confronté. Rappelez-vous que tout ce que Dieu fait et permet, a une raison. Bien que difficile, c'est pour un plus grand bien, si vous les surmontez!

Prenons l'analogie suivante: Chaque ingrédient utilisé dans la fabrication d'un gâteau n’est pas toujours doux ou n'est pas toujours bon au goût. Par eux-mêmes, leurs goûts peuvent varier de: amer, à salé, ou sucré, ou crayeux. Mais le résultat du gâteau à la fin est délicieux et sucré!

Le roi Salomon, l'homme le plus sage qui ait jamais vécu, a écrit: «Il y a un temps pour tout, un temps pour toute chose sous les cieux» (Eccl. 3: 1).

Bien qu'il soit difficile de le faire, lorsque vous rencontrez des épreuves, recherchez les leçons que Dieu veut que vous appreniez d'elles. Par exemple, si vous rencontrez des problèmes de voiture, et que vous avez besoin d'une réparation coûteuse, peut-être vous avez fait une mauvaise manipulation, ou que vous avez gaspillé de l'argent sur autres choses, et Dieu veut que vous réexaminez votre budget. Bon nombre des difficultés que vous rencontrez peuvent vous aider à réaliser si oui ou non vous vivez correctement. Vous pouvez apprendre de ces expériences!

Quand les gens se plaignent, ils se plaignent d'une situation que Dieu a permise et parfois même causée!

Paul nous exhorte à: «Faites toutes choses sans murmures ni hésitations, afin que vous soyez irréprochables et purs, des enfants de Dieu irrépréhensibles au milieu d'une génération perverse et corrompue, parmi laquelle vous brillez comme des flambeaux dans le monde» (Phi. 2: 14-15).

Enfin, considérez l'exemple de Paul pour traiter les épreuves et les afflictions: «Ce n'est pas en vue de mes besoins que je dis cela, car j'ai appris à être content de l'état où je me trouve. Je sais vivre dans l'humiliation, et je sais vivre dans l'abondance. En tout et partout j'ai appris à être rassasié et à avoir faim, à être dans l'abondance et à être dans la disette. Je puis tout par celui qui me fortifie. Cependant vous avez bien fait de prendre part à ma détresse.» (Phi. 4: 11-14). Nous devons apprendre à partir des expériences, à la fois bonnes et mauvaises!

Des occasions pour être reconnaissants:

Voici quelques-unes des choses pour lesquelles nous devons faire preuve de gratitude. En les lisant, imaginez comment votre vie serait sans elles:

Une famille affectueuse et les amis: Après avoir créé l'homme, Dieu a déclaré: «Il n'est pas bon que l'homme soit seul; je lui ferai une aide semblable à lui» (Gen. 2:18).

Dieu a créé l'homme avec la nécessité d'avoir une famille. Si vous êtes marié, appréciez votre mari ou votre femme. Si vous avez des enfants, appréciez tous les bons souvenirs que vous construisez ensemble. Problèmes et arguments arriveront de temps en temps, mais dans ces moments-là, Imaginez votre vie sans vos proches. Rendez-vous compte comment ça serait différent.

Emploi: Sans emploi, comment gagnerez-vous votre a vie? Comment mangerez-vous ou alimenteriez-vous votre famille? Comment payerez-vous votre loyer ou hypothèque? Tous les jours, il semble que les titres de journaux rapportent certains types de sociétés qui « licencient » des centaines, voire des milliers d'employés. Soyez reconnaissant envers Dieu pour le travail qu'Il vous a donné. Bien que vous puissiez rencontrer des difficultés avec vos collègues ou employeurs, reconnaissez que sans votre travail, vous n'auriez pas de quoi soutenir votre famille ou vous-même.

Nourriture, vêtements, logement: Bien que l'homme ait systématiquement pillé, détruit et violée la terre qui fournit les matériaux nécessaires pour la nourriture, les vêtements et les abris, aux États-Unis et parmi les autres descendants des nations modernes d'Israël, ils ont eu une abondance de ces grandes bénédictions. D'autres nations, cependant, n'en ont pas eu. Appréciez ces choses!

Dieu comprend qu'en tant qu'êtres humains physiques, nous avons besoin de substances physiques pour survivre. Remarquez: «Et pourquoi vous inquiétez au sujet du vêtement? Considérez comment croissent les lis des champs: ils ne travaillent ni ne filent; cependant je vous dis que Salomon même, dans toute sa gloire, n'a pas été vêtu comme l'un d'eux. Si Dieu revêt ainsi l'herbe des champs, qui existe aujourd'hui et qui demain sera jetée au four, ne vous vêtira-t-il pas à plus forte raison, gens de peu de foi? Ne vous inquiétez donc point, et ne dites pas: Que mangerons-nous? Que boirons-nous? De quoi serons-nous vêtus? Car toutes ces choses, ce sont les païens qui les recherchent. Votre Père céleste sait que vous en avez besoin» (Matt. 6:28-32).

Si Dieu prend soin de la façon que sont vêtues les fleurs, à combien plus forte raison Il fournira à ceux qui Lui obéissent? C'est ce que déclare Sa parole.

Êtes-vous reconnaissant pour cette promesse? Ou vous la prenez pour acquis?

La vérité de Dieu: Combien appréciez-vous la Parole de Dieu, la Bible? Dieu a pourvu un moyen pour nous de connaître et de comprendre Ses lois par le biais de ce grand livre d'Instruction. Remarquez la déclaration du Président Lincoln à ce sujet:

«Je crois que la Bible est le meilleur cadeau que Dieu a jamais donné à l'homme. Tous ce qui est bon vient du Sauveur du monde et est communiqué à travers ce livre. Je me suis retrouvé souvent agenouillé avec la conviction profonde que je n'avais nulle part où aller».

L'apôtre Pierre a dit à Christ: « Seigneur, à qui irions-nous? Tu as les paroles de la vie éternelle» (Jean 6:68).

Vous sentez vous comme cela?

Le Sabbat et les Jours Saints de Dieu: Combien appréciez-vous et remerciez-vous Dieu pour Son Sabbat et les Jours Saints? En les observant, vous êtes séparés, différents, du reste du monde. Ils vous aident à comprendre le grand Plan de Dieu, et comment Il nous l'a rendu accessible.

Avec le but de Dieu pour les Jours Saints à l'esprit, ce but vous permettra de mieux voir la «grande image» et d'être reconnaissants envers Dieu de vous permettre d'être une partie de celui-ci!

Le Sacrifice de Christ: Supposez que vous avez reçu la nouvelle qu'il vous restait seulement trente minutes à vivre. Combien plus vous apprécierez votre vie, et tout ce qu'elle a, n’est-ce pas? Vous apprécieriez ces choses, comme dit le proverbe: «comme si il n'y avait pas de lendemain».

Mais vous n'avez pas encore réalisé que vous êtes actuellement dans le couloir de la mort!

Sauf, si vous avez été baptisés et rachetés de la peine de mort, du péché, vous êtes condamné à mort (Rom. 06:23).

Christ, qui était parfait et sans péché, à versé Son sang à notre place, et est mort pour nos péchés. Il est devenu le Sauveur de ce monde et de l'humanité toute entière.

Comprenez-vous complètement cette connaissance? Appréciez-vous ce grand sacrifice? Comme un détenu étant gracié quelques secondes avant que le commutateur sur la chaise électrique soit levé, vous devez être reconnaissants, vraiment reconnaissants, pour ce rachat!

Sans ces choses, votre vie serait vide, peu profonde, misérable et complètement inexistante!

Débarrassez-vous de l'Ingratitude

Une des situations les plus difficiles et des plus maladroites pour une personne, est de faire affaire avec une personne ingrate. Quelqu'un a dit un jour, «le moyen le plus rapide pour avoir l'outrage de quelqu'un est d'en faire trop pour lui».

Un exemple de cela, quand certaines personnes recevant des bons alimentaires depuis de nombreuses années, eurent leurs avantages révoqués par le gouvernement, cela provoqua un tumulte, parce que bon nombre de personnes affirmaient être victimes d'injustice. Alors qu'en réalité, elles avaient reçu pendant longtemps quelque chose qu'elles n’avaient, en fait, pas gagné (travaillé en échange).

Souvent, des gens se retrouvent dans une position, après avoir fait des choses pour les autres depuis très longtemps, et que l'autre partie commence à estimer qu'ils le méritent ou le prennent pour acquis, que cela leur est dû. Bien qu'il existe de nombreux principes qui peuvent s'appliquer dans de telles situations, il y a deux règles de base qui peuvent être appliquées pour mieux gérer ce problème.

«La règle d'or»: Plusieurs millions de personnes qui se disent chrétiennes, prétendent suivre la Bible. Mais pourquoi ne suivent-elles pas les lois et les principes de celle-ci? Et pourquoi, si elles ont tant de plaisir à être appréciées ou traitées avec gratitude, y a-t-il tant de gens ingrats?

Matthieu enregistra: « Tout ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le de même pour eux» (Matt. 7:12). Beaucoup de gens connaissent « la règle d'or » pour traiter les autres comme elles veulent être traitées elles-mêmes. Plusieurs de ces personnes citent ce verset, mais elles ou ils le mettent rarement en pratique. Pourtant, ce principe est essentiel pour la lutte contre les tentations et les convoitises de « la chair » (Rom. 8). Ceci inclus l'ingratitude.

Quand quelqu'un fait quelque chose pour vous, pensez à vous-même: « si je l'ai fait pour quelqu'un, n'aimerais-je pas recevoir un Merci? » C'est probable. Vous devez lutter contre votre nature humaine et montrer votre reconnaissance (gratitude).

Paul a écrit, «je ne fais point ce que je veux, et je fais ce que je hais» (Rom. 7:15). Paul, qui était un apôtre et avait personnellement rencontré le Christ glorifié, a écrit que même lui avait des difficultés pour lutter contre son moi intérieur. Cela prouve qu'il est difficile de mener une guerre contre soi-même, le méchant, mauvais et pécheur soi-même! Mais avec humilité envers Dieu et en demandant Son aide, c'est possible!

Le principe de la loi de la cause et de l’effet: Le principe de cause à effet est tout autour de nous. Si le sol est humide, une personne peut glisser et tomber. Si une voiture roule sur un clou, le pneu va crever. Il s'agit du bon sens.

Ce principe peut être décrit en d'autres termes: chaque action a une réaction. En examinant la société d'aujourd'hui, beaucoup de gens ne reconnaissent pas que ce principe s'applique dans leur vie, par des voies, des manières, des façons plus que juste physique.

Après la rébellion de Lucifer, il est devenu le «prince de la puissance de l'air» et le «dieu de ce monde». Depuis, la voie de Satan, la voie de « prendre » qui est la CAUSE, a influencé et bombardé l'humanité avec ses attitudes égoïstes, fières, rebelles et ingrates. C'est la CAUSE!

Et l’effet, est l'attitude actuelle dans la société dans son ensemble. A l’écoute du « prince de la puissance de l'air", l'humanité a eu une existence matérialiste, égoïste, « celle du moi d'abord ». Ils suivent leur dieu.

Il s'agit de la loi de la CAUSE et de l’effet!

Les gens remarquent toujours quand d'autres personnes sont impolies envers eux. Une action purement égoïste. Ils pensent souvent: «regardez comment les gens sont grossiers envers moi... Je ne suis pas apprécié... Je n'ai pas reçu de remerciement pour la gentillesse que j'ai exprimé».

Voilà l’action initiale qui conduit les gens à réagir avec les mêmes attitudes ingrates et impolies ayant été manifestée à leur égard. Même s’ils n’ont pas apprécié d’en avoir fait les frais, ils les « distribuent » à leur tour car ils n’ont pas eu l’impression d’avoir été traités de la bonne manière.

Ce cycle a toujours été en vigueur tout au long de l'histoire de l'humanité. Après 6 000 ans d'injustice, d'anarchie et de destruction, l'ingratitude n'est qu'un des nombreux « effets » que l'humanité a apporté sur elle-même!

Le choix vous appartient

N'oubliez jamais que l'ingratitude est un péché mortel. Dieu l'appelle directement le mal! Une attitude ingrate est quelque chose que la plupart ignorent qu'ils l'ont, mais que tout le monde voit! C'est un défaut de caractère profond. Bien que peu de gens vous en disent à ce sujet, l'ingratitude colle comme un pouce endolori.

Souvent, elle va rester inchangée et non traitée, à cause de l'ignorance des gens pour celle-ci. C'est quelque chose qui, après plusieurs années de « perfectionnement », doit être complètement supprimée!

N'oubliez pas l'exemple d'Israël. Ils grognaient, se plaignaient et ils ont démontré de l'ingratitude parce qu'ils craignaient d'être incapables de surmonter les « géants » qui gardaient la terre promise. Mais en réalité, le seul « géant » qui les retenait de jouir de cette grande bénédiction de Dieu, a été leur ingratitude! Une génération entière, (à l'exception de deux hommes), est morte sans voir cette terre!

Apprenez de cet exemple. Une attitude ingrate existe dans notre nature humaine. Mais quelques étapes simples peuvent être prises pour la surmonter, la vaincre et s’en débarrasser. En vous analysant honnêtement vous-même et en appliquant les règles bibliques et les principes de l'étiquette, vous pouvez vous assurez que vous ne commettez plus le plus courant, et mortel péché.

N'oubliez pas les trois commandes de Paul pour les vrais chrétiens:

« Soyez toujours joyeux».

« Priez sans cesse ».

« Rendez grâces en toutes choses».

Ne laissez pas ce péché vous empêcher de profiter de beaucoup de promesses de Dieu! Ne la laissez pas voler votre bonheur. Le choix vous appartient!