JavaScript

This website requires the use of Javascript Explain This   to function correctly. Performance and usage will suffer if it remains disabled.
Enregistrer pour le lire plus tard
Disponible dans ces langues :
  Français
OĂč se trouve l’Église de Dieu aujourd'hui ?
New York, Etats-Unis Jamaïque Pérou Idaho, Etats-Unis Inde Belgique Kenya Arkansas, Etats-Unis Afrique du Sud Angleterre Nigéria Ohio, Etats-Unis

Il existe une seule organisation qui enseigne l’entiĂšre vĂ©ritĂ© de la Bible et qui est appelĂ©e Ă  vivre de “toute parole de Dieu.” Savez-vous comment la trouver ? Christ a dit qu’elle :

  • enseignerait tout ce qu’Il a ordonnĂ©
  • appelerait les membres mis Ă  part par la vĂ©ritĂ© pour sortir du monde
  • serait un petit troupeau

Clés importantes pour pratiquer la méditation

Qu’est-ce que la mĂ©ditation? Est-ce de rĂȘver les yeux ouverts? Est-ce de faire le vide dans votre esprit, de toute pensĂ©e? Est-ce d’atteindre un plan de conscience plus Ă©levĂ©? Est-ce que c’est de s’asseoir les jambes croisĂ©es, rĂ©flĂ©chissant aux grands problĂšmes de la vie? Est-ce cela que Dieu appelle la MÉDITATION?

 Langue Afrikaans Deutsch English Español Français Italiano Kiswahili Nederlands Polski Srpski Tahiti

TrĂšs peu de gens prennent le temps pour penser! Dans cet Ăąge de l’instantanĂ©, oĂč tout est urgent, pressant, plusieurs ne savent mĂȘme ce que cela veut dire! Encore moins le faire. Actuellement, Dieu donna des instructions Ă  Ses serviteurs de «penser», de «rĂ©flĂ©chir»! Cela s’appelle la MÉDITATION. Tout comme la priĂšre, l’étude biblique et le jeĂ»ne, le nouveau converti doit ĂȘtre enseignĂ© COMMENT mĂ©diter.

Cet article révÚle COMMENT et POURQUOI!

Que signifie méditer?

La dĂ©finition du dictionnaire dit: soumettre Ă  une profonde rĂ©flexion, Ă©tudier, prendre le temps pour rĂ©flĂ©chir, s’absorber dans une profonde rĂ©flexion, planifier et penser, rĂ©flĂ©chir. Nous comprenons tous le point. La course de ce monde pour aller travailler et en revenir, conduire les enfants Ă  l’école, promener le chien, la tĂ©lĂ©vision, le tĂ©lĂ©phone, tout peut avoir un impact nĂ©gatif dans nos vies, cela peut nous enlever la paix d’esprit et la tranquillitĂ© si nous les laissons nous immergĂ©. Comment pouvons-nous trouver le temps pour mĂ©diter efficacement? Comment pouvons-nous mettre de cĂŽtĂ© les distractions de ce monde assez longtemps afin d’ĂȘtre capable de mĂ©diter sur les voies de Dieu?

La tĂ©lĂ©vision injecte toutes sortes de pensĂ©es mauvaises et imaginables dans les esprits des jeunes et des moins jeunes ainsi que dans les plus ĂągĂ©s. Depuis le trĂšs jeune Ăąge, les enfants ont vu bon nombre de meurtres, de violences, de vols, et une armĂ©e d’autres crimes qui normalement ne devraient jamais ĂȘtre vus dans une centaine de vies. L’Internet est juste aussi mauvais, avec des centaines de sites dĂ©montrant toutes sortes de perversitĂ©s sexuelles inimaginables.

Le roi David a Ă©crit: «Heureux l'homme qui ne marche pas selon le conseil des mĂ©chants, qui ne s'arrĂȘte pas sur la voie des pĂ©cheurs, et qui ne s'assied pas en compagnie des moqueurs, mais qui trouve son plaisir dans la loi de l'Éternel, et qui la mĂ©dite jour et nuit!» (Ps. 1: 1-2.)

Nous vivons dans une Ă©poque que nous pourrions appeler «Le Grand Vol du TEMPS». Dans cette sociĂ©tĂ©, les gens n’ont pas le temps qu’ils avaient, qu’ils ont dĂ©jĂ  eu. Ils n’ont pas le temps pour digĂ©rer (spirituellement, mentalement ou Ă©motionnellement ou psychologiquement) les Ă©vĂšnements qu’ils leur arrivent.

Il y a plus de 30 ans, Alvin Toffler a Ă©crit un livre: «Future Shock (Le Choc du Futur)». Cette thĂ©orie dĂ©clarait que les Ă©vĂšnements changent et la vie passe si vite, qu’elle s’accĂ©lĂ©rait si vite, que cela crĂ©ait un «facteur de choc» que les gens Ă©tait incapables de contrĂŽler. En effet, le «futur» semble maintenant venir aux gens plus rapidement qu’auparavant qu’ils ne peuvent digĂ©rer! La civilisation entre dans une nouvelle sorte de condition spirituelle toxique.

L’auteur Ă©crivit un autre livre qui suivait la mĂȘme idĂ©e que son premier: «The Third Wave (La TroisiĂšme Vague)», qui dĂ©montrait que le choc du futur s’empirait. De nombreuses personnes l’ont lu, mais personne ne fit quelque chose Ă  ce sujet. Comme rĂ©sultat, la sociĂ©tĂ© se retrouva dans l’ñge de l’informatique. Le prophĂšte Daniel prĂ©dit que: «Toi, Daniel, tiens secrĂštes ces paroles, et scelle le livre jusqu'au temps de la fin. Plusieurs alors le liront, et la connaissance augmentera.» (Dan. 12: 4).

La connaissance augmente et fait d’immenses bonds et de sauts quotidiennement. Essayer de rester Ă  la fine pointe de l’information et de la connaissance est un vĂ©ritable dĂ©fi, et aussi, crĂ©e un trĂšs grand stress.

Les gens n’ont plus le temps pour penser!

Imaginez que vous ĂȘtes un fermier, et que vous viviez il y a cent ans. Vous ĂȘtes assis derriĂšre une pair de chevaux (ou de bƓufs), vous labourez un champ. Vous aviez le temps pour penser! Vous n’ĂȘtes pas distrait par la tĂ©lĂ©vision, par le tĂ©lĂ©phone cellulaire, la radio, un ordinateur.

Il y a 100 ans, personne n’avait entendu parler de ces choses. Jusqu’au dernier siĂšcle, personne n’était assis en face d’un tĂ©lĂ©viseur, un stĂ©rĂ©o, un ordinateur ou un tĂ©lĂ©phone cellulaire, etc. Les adolescents ne passaient pas leur temps Ă  marcher tout en parlant continuellement au tĂ©lĂ©phone, et n’ayant rien de constructif Ă  dire.

Dans le passĂ©, les gens lisaient et pensaient beaucoup plus qu’aujourd’hui. Essayez de lire des lettres qui furent Ă©crites il y a 100 ans et plus. Surtout des lettres Ă©crites durant la guerre civile amĂ©ricaine Ă©changĂ©es entre le PrĂ©sident Abraham Lincoln et ses gĂ©nĂ©raux. C’étaient des gens trĂšs instruits et utilisaient une grammaire avec des normes de qualitĂ© de loin plus Ă©levĂ©s qu’aujourd’hui. Les gens avaient le temps de digĂ©rer mentalement, ils avaient le temps de penser, d’analyser et de mĂ©diter Ă  ce qu’ils allaient Ă©crire.

Dieu prĂ©voyait notre Ă©poque. C’est une des raisons pour laquelle il inspira David Ă  Ă©crire beaucoup au sujet du besoin de mĂ©diter et pourquoi: «Éternel, notre Seigneur! Que ton nom est magnifique sur toute la terre! Ta majestĂ© s'Ă©lĂšve au-dessus des cieux. Par la bouche des enfants et de ceux qui sont Ă  la mamelle tu as fondĂ© ta gloire, pour confondre tes adversaires, pour imposer silence Ă  l'ennemi et au vindicatif. Quand je contemple les cieux, ouvrage de tes mains, la lune et les Ă©toiles que tu as crĂ©Ă©es: Qu'est-ce que l'homme, pour que tu te souviennes de lui? Et le fils de l'homme, pour que tu prennes garde Ă  lui? Tu l'as fait de peu infĂ©rieur Ă  Dieu, et tu l'as couronnĂ© de gloire et de magnificence» (Ps. 8: 1-6).

La mĂ©ditation va de pair avec l’étude biblique. Sans la mĂ©ditation (accompagnĂ©e par la priĂšre, l’étude biblique et le jeĂ»ne et l’utilisation du Saint Esprit), ce serait trĂšs difficile de comprendre la volontĂ© de Dieu. Lorsque nous prions, nous Lui parlons. Lorsque nous Ă©tudions Sa Parole, nous Le laissons nous parler. C’est une communication, dans les deux sens.

Lorsque nos priÚres Lui plaisent, Il nous donne la compréhension à Sa vérité. Sans la méditation, des choses de Dieu, nous ne pouvons pas utiliser notre nouvelle connaissance!

Dieu veut que nous méditions, mais pas de la maniÚre que la majorité des gens pensent.

David donne un aperçu du moment qu’il mĂ©ditait: «Heureux l'homme qui ne marche pas selon le conseil des mĂ©chants, qui ne s'arrĂȘte pas sur la voie des pĂ©cheurs, et qui ne s'assied pas en compagnie des moqueurs, mais qui trouve son plaisir dans la loi de l'Éternel, et qui la mĂ©dite jour et nuit!» (Ps. 1: 1-2.)

Il a aussi déclaré: «Combien j'aime ta loi! Elle est tout le jour l'objet de ma méditation» (Ps. 119: 97).

Que pensait Dieu de David? La rĂ©ponse est claire: « J’ai trouvĂ© David, fils d'IsaĂŻ, homme selon mon coeur, qui accomplira toutes mes volontĂ©s» (Actes 13: 22).

Vous ĂȘtes ce que vous pensez (Proverbes 23: 7)

MĂ©ditez, signifie rĂ©flĂ©chir, ou contempler. Planifier dans l’esprit, prĂ©voir, penser d’une maniĂšre constructive et calme, d’une maniĂšre consciente, dĂ©libĂ©rĂ©e. Le fait de garder Ă  l’esprit quelque idĂ©e, comme dans un Ă©tat de contemplation; rĂ©flĂ©chir aux causes et Ă  leurs effets, soit ce qui a provoquĂ© des bĂ©nĂ©dictions ou des malĂ©dictions, rĂ©flĂ©chir Ă  ses voies et Ă  ce qu’elles provoquent, engendrent en les comparant aux lois de Dieu, par exemple, rĂ©flĂ©chir aux causes de votre mariages heureux, qu’est-ce qui a provoquĂ© cet Ă©tat?

MĂ©diter c’est aussi de considĂ©rer, peser, Ă©tudier, planifier, penser, rĂ©flĂ©chir, contempler, sonder, etc.

La mĂ©ditation n’est pas de regarder voler les nuages, ni de rĂȘver les yeux ouverts, c’est de penser consciemment, diriger nos pensĂ©es dans une certaine direction et en les contrĂŽlant, par exemple, sur un sujet biblique. La trĂšs grande majoritĂ© des gens aujourd’hui ne contrĂŽlent pas leurs pensĂ©es, ils sont «prisonniers de toutes pensĂ©es leur venant Ă  l’esprit».

Il y a 30 ans, une Ă©tude sur ce sujet, concluaient que quiconque peut se concentrer plus de 3 minutes sur un sujet donnĂ©, est un gĂ©nie». C’est la pensĂ©e contrĂŽlĂ©e, pas de rĂȘver durant le jour et surtout pas de se laisser errer sur n’importe quel sujet ou idĂ©e ou fantasme. Rappelez-vous du Proverbe: «Ce n'est pas Ă  l'intelligence que l'insensĂ© prend plaisir, C'est Ă  la manifestation de ses pensĂ©es» (Pr. 18: 2; voir aussi 24: 9; 16: 30; 25: 28; 15: 26).

Il n’y a pas beaucoup de contrĂŽle de la pensĂ©e si vos priĂšres ne sont pas structurĂ©es, au que vous n’ayez pas de but ou de liste pour vous inspirer et vous guider. Demandez Ă  Dieu de vous guider Ă  Ă©tablir une liste ou un but, laissez Son Esprit vous guider et inspirer. De nombreuses personnes vont dans la vie sans but ni objectifs, elles vont comme leurs pensĂ©es les poussent, les dirigent.

Voici des mots en HĂ©breux de l’Ancien Testament qui ont Ă©tĂ© traduits pour le mot mĂ©diter:

  • Hagih signifie considĂ©rer, imaginer, mĂ©diter,
  • Siyach signifie converser seul, songer, dĂ©clarer Ă  soi-mĂȘme,
  • Biyn signifie sĂ©parer ou distinguer mentalement.

Le Psaume 119: 97 dit: «Combien j'aime ta loi! Elle est tout le jour l'objet de ma mĂ©ditation». Nos pensĂ©es ne devraient pas ĂȘtre juste une collection de diffĂ©rentes pensĂ©es, mais il est important de les sĂ©parer et de les identifier, et de rejeter toutes pensĂ©es allant contre les lois de Dieu. ConsidĂ©rez encore le Proverbe 23: 7: «Car il est comme les pensĂ©es de son Ăąme », et 18: 2: «Ce n'est pas Ă  l'intelligence que l'insensĂ© prend plaisir, c'est Ă  la manifestation de ses pensĂ©es...».

Dans le Nouveau-Testament, le mot Grec meletao signifie ĂȘtre intĂ©ressĂ©, ĂȘtre concernĂ©, prendre soucis de, retourner dans l’esprit. Y a-t-il quelqu’un qui vous ait dĂ©jĂ  dit: «Penses-y», ou «rĂ©flĂ©chis-y», ou celle-ci trĂšs connu: «tourne ta langue sept fois avant de rĂ©pondre». Si les gens tournent sept fois leur langue avant de parler, Dieu dit d’y mĂ©diter dans votre esprit avant de rĂ©pondre (voir les Proverbes 27: 28; 20: 25; 16: 9, 20, 32).

Combien de fois vous-ĂȘtes vous surpris Ă  penser Ă  des choses que vous ne devriez pas? ConsidĂ©rez ceci: Qu’en serait-il si une personne juste Ă  cĂŽtĂ© de vous entendrait vos pensĂ©es? Seriez-vous embarrassĂ© ou gĂȘnĂ©!

C’est la raison pour laquelle Christ a dit: «Races de vipĂšres, comment pourriez-vous dire de bonnes choses, mĂ©chants comme vous l'ĂȘtes? Car c'est de l'abondance du coeur que la bouche parle. L'homme bon tire de bonnes choses de son bon trĂ©sor, et l'homme mĂ©chant tire de mauvaises choses de son mauvais trĂ©sor» (Matt. 12: 34-35).

Les gens autour de nous arrivent à des conclusions sur ce que nous faisons: «Car il est comme les pensées de son ùme (nous sommes ce que nous pensons)» (Pr. 23: 7). Et: «Car c'est du coeur que viennent les mauvaises pensées, les meurtres, les adultÚres, les impudicités, les vols, les faux témoignages, les calomnies» (Matt. 15: 129).

MĂȘme si les gens ne peuvent lire ou entendre nos pensĂ©es, nous ne pouvons les cacher de Dieu.

I Chroniques 28: 9 dĂ©clare: «Et toi, Salomon, mon fils, connais le Dieu de ton pĂšre, et sers-le d'un coeur dĂ©vouĂ© et d'une Ăąme bien disposĂ©e, car l'Éternel sonde tous les coeurs et pĂ©nĂštre tous les desseins et toutes les pensĂ©es. Si tu le cherches, il se laissera trouver par toi; mais si tu l'abandonnes, il te rejettera pour toujours».

Comment méditer

La mĂ©ditation est un grand outil puissant Ă  utiliser lorsque vous jeĂ»nez. Voici une approche trĂšs productrice: Lorsque vous jeĂ»nez, passez une heure en priĂšre, suivi par une heure d’étude biblique, suivi par une heure de mĂ©ditation et de rĂ©flexion sur les choses que vous avez Ă©tudiĂ©es et apprises. Puis, rĂ©pĂ©tez ce cycle jusqu’à la fin de votre jeĂ»ne.

Dans II Corinthiens, Paul nous instruits: «Examinez-vous vous mĂȘmes, pour savoir si vous ĂȘtes dans la foi; Ă©prouvez-vous vous-mĂȘmes. Ne reconnaissez-vous pas que JĂ©sus Christ est en vous? À moins peut-ĂȘtre que vous ne soyez rĂ©prouvĂ©s» (II Cor. 13: 5).

Tous doivent faire cela!

Pourquoi méditer?

Pourquoi Dieu veut-Il que nous méditions sur Sa Parole?

Dieu veut que Son peuple prospĂšre et sois en bonne santĂ©: «Bien-aimĂ©, je souhaite que tu prospĂšres Ă  tous Ă©gards et sois en bonne santĂ©, comme prospĂšre l'Ă©tat de ton Ăąme» (III Jean: 3). La seule maniĂšre de prospĂ©rer et d’ĂȘtre en bonne santĂ© est de suivre Ses instructions et Sa direction: «Que ce livre de la loi ne s'Ă©loigne point de ta bouche; mĂ©dite-le jour et nuit, pour agir fidĂšlement selon tout ce qui y est Ă©crit; car c'est alors que tu auras du succĂšs dans tes entreprises, c'est alors que tu rĂ©ussiras» (JosuĂ© 1: 8).

Nous recevons notre force, notre direction, et notre salut de Dieu. David comprenait cela: «Reçois favorablement les paroles de ma bouche Et les sentiments de mon coeur, ĂŽ Éternel, mon rocher et mon libĂ©rateur!» (Ps. 19: 14), et «Sonde-moi, ĂŽ Dieu, et connais mon coeur! Éprouve-moi, et connais mes pensĂ©es! Regarde si je suis sur une mauvaise voie, et conduis-moi sur la voie de l'Ă©ternitĂ©!» (Ps. 139: 23-24).

Sans l’Esprit Saint demeurant dans une personne, lui aidant Ă  mĂ©diter sur les lois et la Parole de Dieu, cette personne ne peut comprendre comment Dieu pense et pourquoi Il fait ce qu’Il fait!

Croyez-le ou non, notre nature charnelle et humaine est hostile Ă  l’égard de Dieu!: « car l'affection de la chair est inimitiĂ© contre Dieu, parce qu'elle ne se soumet pas Ă  la loi de Dieu, et qu'elle ne le peut mĂȘme pas» (Rom. 8: 7).

C’est pour cette raison qu’Il nous dit de nous dĂ©barrasser de nos propres voies: «Que le mĂ©chant abandonne sa voie, et l'homme d'iniquitĂ© ses pensĂ©es; Qu'il retourne Ă  l'Éternel, qui aura pitiĂ© de lui, Ă  notre Dieu, qui ne se lasse pas de pardonner. Car mes pensĂ©es ne sont pas vos pensĂ©es, et vos voies ne sont pas mes voies, dit l'Éternel. Autant les cieux sont Ă©levĂ©s au-dessus de la terre, autant mes voies sont Ă©levĂ©es au-dessus de vos voies, et mes pensĂ©es au-dessus de vos pensĂ©es» (És. 55: 7-9).

Le ChrĂ©tien doit dĂ©velopper un esprit complĂštement nouveau, une diffĂ©rente attitude, pour pouvoir plaire Ă  Dieu. La seule maniĂšre de faire cela, est avec l’aide du Saint Esprit. Sans ce nouvel esprit, nos cƓurs continueront de poursuivre naturellement les choses de ce monde. Paul nous instruisit: «Ayez en vous les sentiments qui Ă©taient en JĂ©sus Christ» (Phil. 2: 5). Et: «Car qui a connu la pensĂ©e du Seigneur, pour l'instruire? Or nous, nous avons la pensĂ©e de Christ» (I Cor, 2: 16).

OĂč mĂ©diter?

Nous avons tous besoin de nous retirer réguliÚrement en paix, loin des stress de la vie, des activités mondaines, des problÚmes harassants de cette société, et la liste des raisons continue sans fin


Trouvez un endroit tranquille chez vous, comme votre chambre, fermez la porte et prenez le temps de prier, de mĂ©diter: «Lorsque je pense Ă  toi sur ma couche, je mĂ©dite sur toi pendant les veilles de la nuit;
Parlez en vos coeurs sur votre couche, puis taisez-vous» (Ps. 63: 6; 4: 4).,

Si cela est impossible chez vous, Ă  cause de quelques distractions, allez au parc ou dans votre voiture dans un endroit paisible, une marche prĂšs d’un lac ou d’une riviĂšre, tout comme Isaac: «Un soir qu'Isaac Ă©tait sorti pour mĂ©diter dans les champs, il leva les yeux, et regarda; et voici, des chameaux arrivaient» Gen. 24: 63).

Ne vous ĂȘtes-vous jamais rĂ©veillĂ© en pleine nuit vous tournant et ne pouvant retourner au sommeil? Plus vous essayez et plus c’est impossible, utilisez ce temps pour vous rapprocher de Dieu. Lisez ce que disait David dans le Psaume 119: «La nuit je me rappelle ton nom, ĂŽ Éternel! Et je garde ta loi» (v. 55), et: «Je t'invoque: sauve-moi, afin que j'observe tes prĂ©ceptes! Je devance l'aurore et je crie; J'espĂšre en tes promesses. Je devance les veilles et j'ouvre les yeux, pour mĂ©diter ta parole» (vs. 146-148).

Quand méditer

Le moment appropriĂ© pour mĂ©diter dĂ©pend de votre horaire. Si vous ne pouvez trouver le temps, modifiez votre horaire et planifiez-le! RĂ©flĂ©chir sur Dieu et Ses voies n’est pas quelque chose Ă  prendre Ă  la lĂ©gĂšre. Être un ChrĂ©tien est sĂ©rieux, et vous devez agir de la sorte. C’est une façon de vivre, pas un passe-temps, comme la grande majoritĂ© le croit aujourd’hui.

MoĂŻse a Ă©crit: «Écoute, IsraĂ«l! l'Éternel, notre Dieu, est le seul Éternel. Tu aimeras l'Éternel, ton Dieu, de tout ton coeur, de toute ton Ăąme et de toute ta force. Et ces commandements, que je te donne aujourd'hui, seront dans ton coeur. Tu les inculqueras Ă  tes enfants, et tu en parleras quand tu seras dans ta maison, quand tu iras en voyage, quand tu te coucheras et quand tu te lĂšveras. Tu les lieras comme un signe sur tes mains, et ils seront comme des fronteaux entre tes yeux. Tu les Ă©criras sur les poteaux de ta maison et sur tes portes» (Deut. 6: 4-9).

À quel sujet mĂ©diter

En 1643, GalilĂ©e dĂ©clara au sujet des lois de la science physique: «La nature a horreur du vide». Cela s’applique aussi bien au niveau du mental. Vous ne pouvez tout simplement pas vider votre esprit, espĂ©rant que rien d’autre ne le remplira. Remplissez votre esprit avec et par de bonnes pensĂ©es et en chassant les mauvaises (Matt. 12: 45; Phil. 4: 8).

Méditez sur des choses réellement importantes. Ne perdez pas votre temps sur des choses inutiles et allant contre les pensées de Dieu et de Christ.

MĂ©ditez sur le but de l’existence humaine, et comment l’accomplir.

MĂ©ditez sur les lois de vivre de Dieu, ce que signifie la vie Ă©ternelle.

Concentrez-vous sur Philippiens 4: 8: «Au reste, frÚres, que tout ce qui est vrai, tout ce qui est honorable, tout ce qui est juste, tout ce qui est pur, tout ce qui est aimable, tout ce qui mérite l'approbation, ce qui est vertueux et digne de louange, soit l'objet de vos pensées».

MĂ©ditez sur les instructions qui vous sont donnĂ©es. La plupart du temps, lorsque des instructions sont donnĂ©es Ă  des gens, cela leur rentre par une oreille et leur sort directement par l’autre. Prenez le temps de rĂ©flĂ©chir aux instructions que vous recevez, et mettez-les en pratique dans vos vies.

MĂ©ditez sur le fait d’ĂȘtre reconnaissant pour les priĂšres rĂ©pondues. Quelques fois, les gens espĂšrent des rĂ©ponses Ă  leurs priĂšres, mais ils ne reconnaissent pas qu’elles ont Ă©tĂ© effectivement rĂ©pondues, mais pas de la maniĂšre qu’ils s’attendaient. Soyez reconnaissants

Rappelez-vous les Ă©vĂšnements de la journĂ©e. Revoyez et analysez-les. Tirez des conclusions au sujet de ce que Dieu s’attend de vous et appliquez Ses lois. RĂ©visez-les et mettez-les en pratique, afin de ne pas les oublier et de les intĂ©grer dans votre vie: «Je rĂ©flĂ©chis Ă  mes voies, et je dirige mes pieds vers tes prĂ©ceptes» (Ps. 119: 59).

Méditez sur les récits bibliques, afin que les personnages deviennent vivants dans votre pensée et mémoire. Cela vous aidera à enlever de votre esprit ce que Hollywood a décrit au sujet des serviteurs de Dieu comme étant des caractÚres spéciaux et étranges.

Si vous ne mĂ©ditez pas sur la vĂ©ritĂ©, alors les images d’Hollywood colleront Ă  votre mĂ©moire tout comme l’image du JĂ©sus avec de longs cheveux effĂ©minĂ© que la majoritĂ© des gens s’en sont fait une image.

MĂ©ditez et Ă©tudiez la vie des gens qui ont vĂ©cu depuis les 6, 00 derniĂšres annĂ©es, depuis Adam et Ève. Ils Ă©taient rĂ©els. Vous pouvez apprendre d’eux. Lorsque Salomon dit qu’il n’y avait rien de nouveau sous le Soleil, il avait raison. Pensez Ă  toutes les leçons que vous pouvez apprendre de leurs vies (I Cor. 10: 11). Elles ont encore des significations pour nous aujourd’hui (HĂ©b. 11).

David dit: «Je pense aux jours anciens, aux annĂ©es d'autrefois. Je pense Ă  mes cantiques pendant la nuit, je fais des rĂ©flexions au dedans de mon coeur, et mon esprit mĂ©dite. Le Seigneur rejettera-t-il pour toujours? Ne sera-t-il plus favorable? Sa bontĂ© est-elle Ă  jamais Ă©puisĂ©e? Sa parole est-elle anĂ©antie pour l'Ă©ternitĂ©? Dieu a-t-il oubliĂ© d'avoir compassion? A-t-il, dans sa colĂšre, retirĂ© sa misĂ©ricorde? Je dis: Ce qui fait ma souffrance, c'est que la droite du TrĂšs Haut n'est plus la mĂȘme... Je rappellerai les oeuvres de l'Éternel, car je me souviens de tes merveilles d'autrefois» (Ps. 77: 5-12).

Il n’y a que des rĂ©sultats positifs qui viennent de la mĂ©ditation efficace. Des Ă©tudes ont dĂ©montrĂ© que lorsque les gens mĂ©ditent pour de brĂšves pĂ©riodes durant le jour (mĂȘme s’ils ne mĂ©ditent pas nĂ©cessairement sur les choses de Dieu), leur niveau de stress dĂ©croĂźt. Les individus ayant une pression sanguine Ă©levĂ©e peuvent l’abaisser en relaxant et mĂ©ditant sur des choses heureuses et rĂ©confortantes et positives.

En plus des bénéfices physiques, plusieurs autres bonnes choses peuvent survenir lorsque nous méditons sur les voies de Dieu. En voici quelques unes:

La méditation amÚne la prospérité et le succÚs: «Que ce livre de la loi ne s'éloigne point de ta bouche; médite-le jour et nuit, pour agir fidÚlement selon tout ce qui y est écrit; car c'est alors que tu auras du succÚs dans tes entreprises, c'est alors que tu réussiras» (Josué 1: 8).

La méditation amÚne de grandes bénédictions: «Il est comme un arbre planté prÚs d'un courant d'eau, qui donne son fruit en sa saison, et dont le feuillage ne se flétrit point: Tout ce qu'il fait lui réussit» (Ps. 1: 3).

La mĂ©ditation amĂšne l’espoir: «Quand je pense Ă  ma dĂ©tresse et Ă  ma misĂšre, Ă  l'absinthe et au poison; Quand mon Ăąme s'en souvient, elle est abattue au dedans de moi. Voici ce que je veux repasser en mon coeur, ce qui me donnera de l'espĂ©rance. Les bontĂ©s de l'Éternel ne sont pas Ă©puisĂ©s, Ses compassions ne sont pas Ă  leur terme; Elles se renouvellent chaque matin. Oh! Que ta fidĂ©litĂ© est grande!» (Lam. 3: 19-23.)

La méditation amÚne la sagesse et la compréhension: «Combien j'aime ta loi! Elle est tout le jour l'objet de ma méditation. Tes commandements me rendent plus sage que mes ennemis, car je les ai toujours avec moi. Je suis plus instruit que tous mes maßtres, car tes préceptes sont l'objet de ma méditation» (Ps. 119: 97-99).

La mĂ©ditation amĂšne le bonheur: «Que mes paroles lui soient agrĂ©ables! Je veux me rĂ©jouir en l'Éternel» (Ps. 104: 34).

La méditation amÚne la force: « Tes préceptes font mes délices, Ce sont mes conseillers. Mon ùme est attachée à la poussiÚre: Rends-moi la vie selon ta parole! » (Ps. 119: 23-24.)

La mĂ©ditation amĂšne la persĂ©vĂ©rance et l’endurance: « ConsidĂ©rez, en effet, celui qui a supportĂ© contre sa personne une telle opposition de la part des pĂ©cheurs, afin que vous ne vous lassiez point, l'Ăąme dĂ©couragĂ©e » (HĂ©b. 12: 3).

La mĂ©ditation peut vous prĂ©venir de retourner dans votre ancienne vie: «S'ils avaient eu en vue celle d'oĂč ils Ă©taient sortis, ils auraient eu le temps d'y retourner. Mais maintenant ils en dĂ©sirent une meilleure, c'est-Ă -dire une cĂ©leste. C'est pourquoi Dieu n'a pas honte d'ĂȘtre appelĂ© leur Dieu, car il leur a prĂ©parĂ© une cité» (HĂ©b. 11: 15-16).

Mais le plus important, la méditation peut vous guider vers la vie éternelle: «Et l'affection de la chair, c'est la mort, tandis que l'affection de l'esprit, c'est la vie et la paix» (Rom. 8: 6).

Ce que nous ne devrions pas méditer

Il y a aussi une occasion lors de laquelle Dieu dit aux ChrĂ©tiens de ne pas mĂ©diter: «il y aura de grands tremblements de terre, et, en divers lieux, des pestes et des famines; il y aura des phĂ©nomĂšnes terribles, et de grands signes dans le ciel. Mais, avant tout cela, on mettra la main sur vous, et l'on vous persĂ©cutera; on vous livrera aux synagogues, on vous jettera en prison, on vous mĂšnera devant des rois et devant des gouverneurs, Ă  cause de mon nom. Cela vous arrivera pour que vous serviez de tĂ©moignage. Mettez-vous donc dans l'esprit DE NE PAS PRÉMÉDITER votre dĂ©fense; car je vous donnerai une bouche et une sagesse Ă  laquelle tous vos adversaires ne pourront rĂ©sister ou contredire» (Luc 21: 11-15).

Le mot en Grec Promeletao, signifie préméditer. Dieu ne veut pas que vous préméditiez certaines choses, parce que vous diriez des choses autres que Dieu voudraient vous voir dire!

Par-dessus tout


Mais, par-dessus tout, méditez sur ces choses: «Au reste, frÚres, que tout ce qui est vrai, tout ce qui est honorable, tout ce qui est juste, tout ce qui est pur, tout ce qui est aimable, tout ce qui mérite l'approbation, ce qui est vertueux et digne de louange, soit l'objet de vos pensées. Ce que vous avez appris, reçu et entendu de moi, et ce que vous avez vu en moi, pratiquez-le. Et le Dieu de paix sera avec vous» (Phil. 4: 8-9).