JavaScript

This website requires the use of Javascript Explain This   to function correctly. Performance and usage will suffer if it remains disabled.
Où se trouve l’Église de Dieu aujourd'hui ?
New York, Etats-Unis Jamaïque Pérou Idaho, Etats-Unis Inde Belgique Kenya Arkansas, Etats-Unis Afrique du Sud Angleterre Nigéria Ohio, Etats-Unis

Il existe une seule organisation qui enseigne l’entière vérité de la Bible et qui est appelée à vivre de “toute parole de Dieu.” Savez-vous comment la trouver ? Christ a dit qu’elle :

  • enseignerait tout ce qu’Il a ordonné
  • appelerait les membres mis à part par la vérité pour sortir du monde
  • serait un petit troupeau

Clés importantes pour pratiquer la méditation

Qu’est-ce que la méditation? Est-ce de rêver les yeux ouverts? Est-ce de faire le vide dans votre esprit, de toute pensée? Est-ce d’atteindre un plan de conscience plus élevé? Est-ce que c’est de s’asseoir les jambes croisées, réfléchissant aux grands problèmes de la vie? Est-ce cela que Dieu appelle la MÉDITATION?

Très peu de gens prennent le temps pour penser! Dans cet âge de l’instantané, où tout est urgent, pressant, plusieurs ne savent même ce que cela veut dire! Encore moins le faire. Actuellement, Dieu donna des instructions à Ses serviteurs de «penser», de «réfléchir»! Cela s’appelle la MÉDITATION. Tout comme la prière, l’étude biblique et le jeûne, le nouveau converti doit être enseigné COMMENT méditer.

Cet article révèle COMMENT et POURQUOI!

Que signifie méditer?

La définition du dictionnaire dit: soumettre à une profonde réflexion, étudier, prendre le temps pour réfléchir, s’absorber dans une profonde réflexion, planifier et penser, réfléchir. Nous comprenons tous le point. La course de ce monde pour aller travailler et en revenir, conduire les enfants à l’école, promener le chien, la télévision, le téléphone, tout peut avoir un impact négatif dans nos vies, cela peut nous enlever la paix d’esprit et la tranquillité si nous les laissons nous immergé. Comment pouvons-nous trouver le temps pour méditer efficacement? Comment pouvons-nous mettre de côté les distractions de ce monde assez longtemps afin d’être capable de méditer sur les voies de Dieu?

La télévision injecte toutes sortes de pensées mauvaises et imaginables dans les esprits des jeunes et des moins jeunes ainsi que dans les plus âgés. Depuis le très jeune âge, les enfants ont vu bon nombre de meurtres, de violences, de vols, et une armée d’autres crimes qui normalement ne devraient jamais être vus dans une centaine de vies. L’Internet est juste aussi mauvais, avec des centaines de sites démontrant toutes sortes de perversités sexuelles inimaginables.

Le roi David a écrit: «Heureux l'homme qui ne marche pas selon le conseil des méchants, qui ne s'arrête pas sur la voie des pécheurs, et qui ne s'assied pas en compagnie des moqueurs, mais qui trouve son plaisir dans la loi de l'Éternel, et qui la médite jour et nuit!» (Ps. 1: 1-2.)

Nous vivons dans une époque que nous pourrions appeler «Le Grand Vol du TEMPS». Dans cette société, les gens n’ont pas le temps qu’ils avaient, qu’ils ont déjà eu. Ils n’ont pas le temps pour digérer (spirituellement, mentalement ou émotionnellement ou psychologiquement) les évènements qu’ils leur arrivent.

Il y a plus de 30 ans, Alvin Toffler a écrit un livre: «Future Shock (Le Choc du Futur)». Cette théorie déclarait que les évènements changent et la vie passe si vite, qu’elle s’accélérait si vite, que cela créait un «facteur de choc» que les gens était incapables de contrôler. En effet, le «futur» semble maintenant venir aux gens plus rapidement qu’auparavant qu’ils ne peuvent digérer! La civilisation entre dans une nouvelle sorte de condition spirituelle toxique.

L’auteur écrivit un autre livre qui suivait la même idée que son premier: «The Third Wave (La Troisième Vague)», qui démontrait que le choc du futur s’empirait. De nombreuses personnes l’ont lu, mais personne ne fit quelque chose à ce sujet. Comme résultat, la société se retrouva dans l’âge de l’informatique. Le prophète Daniel prédit que: «Toi, Daniel, tiens secrètes ces paroles, et scelle le livre jusqu'au temps de la fin. Plusieurs alors le liront, et la connaissance augmentera.» (Dan. 12: 4).

La connaissance augmente et fait d’immenses bonds et de sauts quotidiennement. Essayer de rester à la fine pointe de l’information et de la connaissance est un véritable défi, et aussi, crée un très grand stress.

Les gens n’ont plus le temps pour penser!

Imaginez que vous êtes un fermier, et que vous viviez il y a cent ans. Vous êtes assis derrière une pair de chevaux (ou de bœufs), vous labourez un champ. Vous aviez le temps pour penser! Vous n’êtes pas distrait par la télévision, par le téléphone cellulaire, la radio, un ordinateur.

Il y a 100 ans, personne n’avait entendu parler de ces choses. Jusqu’au dernier siècle, personne n’était assis en face d’un téléviseur, un stéréo, un ordinateur ou un téléphone cellulaire, etc. Les adolescents ne passaient pas leur temps à marcher tout en parlant continuellement au téléphone, et n’ayant rien de constructif à dire.

Dans le passé, les gens lisaient et pensaient beaucoup plus qu’aujourd’hui. Essayez de lire des lettres qui furent écrites il y a 100 ans et plus. Surtout des lettres écrites durant la guerre civile américaine échangées entre le Président Abraham Lincoln et ses généraux. C’étaient des gens très instruits et utilisaient une grammaire avec des normes de qualité de loin plus élevés qu’aujourd’hui. Les gens avaient le temps de digérer mentalement, ils avaient le temps de penser, d’analyser et de méditer à ce qu’ils allaient écrire.

Dieu prévoyait notre époque. C’est une des raisons pour laquelle il inspira David à écrire beaucoup au sujet du besoin de méditer et pourquoi: «Éternel, notre Seigneur! Que ton nom est magnifique sur toute la terre! Ta majesté s'élève au-dessus des cieux. Par la bouche des enfants et de ceux qui sont à la mamelle tu as fondé ta gloire, pour confondre tes adversaires, pour imposer silence à l'ennemi et au vindicatif. Quand je contemple les cieux, ouvrage de tes mains, la lune et les étoiles que tu as créées: Qu'est-ce que l'homme, pour que tu te souviennes de lui? Et le fils de l'homme, pour que tu prennes garde à lui? Tu l'as fait de peu inférieur à Dieu, et tu l'as couronné de gloire et de magnificence» (Ps. 8: 1-6).

La méditation va de pair avec l’étude biblique. Sans la méditation (accompagnée par la prière, l’étude biblique et le jeûne et l’utilisation du Saint Esprit), ce serait très difficile de comprendre la volonté de Dieu. Lorsque nous prions, nous Lui parlons. Lorsque nous étudions Sa Parole, nous Le laissons nous parler. C’est une communication, dans les deux sens.

Lorsque nos prières Lui plaisent, Il nous donne la compréhension à Sa vérité. Sans la méditation, des choses de Dieu, nous ne pouvons pas utiliser notre nouvelle connaissance!

Dieu veut que nous méditions, mais pas de la manière que la majorité des gens pensent.

David donne un aperçu du moment qu’il méditait: «Heureux l'homme qui ne marche pas selon le conseil des méchants, qui ne s'arrête pas sur la voie des pécheurs, et qui ne s'assied pas en compagnie des moqueurs, mais qui trouve son plaisir dans la loi de l'Éternel, et qui la médite jour et nuit!» (Ps. 1: 1-2.)

Il a aussi déclaré: «Combien j'aime ta loi! Elle est tout le jour l'objet de ma méditation» (Ps. 119: 97).

Que pensait Dieu de David? La réponse est claire: «…J’ai trouvé David, fils d'Isaï, homme selon mon coeur, qui accomplira toutes mes volontés» (Actes 13: 22).

Vous êtes ce que vous pensez (Proverbes 23: 7)

Méditez, signifie réfléchir, ou contempler. Planifier dans l’esprit, prévoir, penser d’une manière constructive et calme, d’une manière consciente, délibérée. Le fait de garder à l’esprit quelque idée, comme dans un état de contemplation; réfléchir aux causes et à leurs effets, soit ce qui a provoqué des bénédictions ou des malédictions, réfléchir à ses voies et à ce qu’elles provoquent, engendrent en les comparant aux lois de Dieu, par exemple, réfléchir aux causes de votre mariages heureux, qu’est-ce qui a provoqué cet état?

Méditer c’est aussi de considérer, peser, étudier, planifier, penser, réfléchir, contempler, sonder, etc.

La méditation n’est pas de regarder voler les nuages, ni de rêver les yeux ouverts, c’est de penser consciemment, diriger nos pensées dans une certaine direction et en les contrôlant, par exemple, sur un sujet biblique. La très grande majorité des gens aujourd’hui ne contrôlent pas leurs pensées, ils sont «prisonniers de toutes pensées leur venant à l’esprit».

Il y a 30 ans, une étude sur ce sujet, concluaient que quiconque peut se concentrer plus de 3 minutes sur un sujet donné, est un génie». C’est la pensée contrôlée, pas de rêver durant le jour et surtout pas de se laisser errer sur n’importe quel sujet ou idée ou fantasme. Rappelez-vous du Proverbe: «Ce n'est pas à l'intelligence que l'insensé prend plaisir, C'est à la manifestation de ses pensées» (Pr. 18: 2; voir aussi 24: 9; 16: 30; 25: 28; 15: 26).

Il n’y a pas beaucoup de contrôle de la pensée si vos prières ne sont pas structurées, au que vous n’ayez pas de but ou de liste pour vous inspirer et vous guider. Demandez à Dieu de vous guider à établir une liste ou un but, laissez Son Esprit vous guider et inspirer. De nombreuses personnes vont dans la vie sans but ni objectifs, elles vont comme leurs pensées les poussent, les dirigent.

Voici des mots en Hébreux de l’Ancien Testament qui ont été traduits pour le mot méditer:

  • Hagih signifie considérer, imaginer, méditer,
  • Siyach signifie converser seul, songer, déclarer à soi-même,
  • Biyn signifie séparer ou distinguer mentalement.

Le Psaume 119: 97 dit: «Combien j'aime ta loi! Elle est tout le jour l'objet de ma méditation». Nos pensées ne devraient pas être juste une collection de différentes pensées, mais il est important de les séparer et de les identifier, et de rejeter toutes pensées allant contre les lois de Dieu. Considérez encore le Proverbe 23: 7: «Car il est comme les pensées de son âme…», et 18: 2: «Ce n'est pas à l'intelligence que l'insensé prend plaisir, c'est à la manifestation de ses pensées...».

Dans le Nouveau-Testament, le mot Grec meletao signifie être intéressé, être concerné, prendre soucis de, retourner dans l’esprit. Y a-t-il quelqu’un qui vous ait déjà dit: «Penses-y», ou «réfléchis-y», ou celle-ci très connu: «tourne ta langue sept fois avant de répondre». Si les gens tournent sept fois leur langue avant de parler, Dieu dit d’y méditer dans votre esprit avant de répondre (voir les Proverbes 27: 28; 20: 25; 16: 9, 20, 32).

Combien de fois vous-êtes vous surpris à penser à des choses que vous ne devriez pas? Considérez ceci: Qu’en serait-il si une personne juste à côté de vous entendrait vos pensées? Seriez-vous embarrassé ou gêné!

C’est la raison pour laquelle Christ a dit: «Races de vipères, comment pourriez-vous dire de bonnes choses, méchants comme vous l'êtes? Car c'est de l'abondance du coeur que la bouche parle. L'homme bon tire de bonnes choses de son bon trésor, et l'homme méchant tire de mauvaises choses de son mauvais trésor» (Matt. 12: 34-35).

Les gens autour de nous arrivent à des conclusions sur ce que nous faisons: «Car il est comme les pensées de son âme (nous sommes ce que nous pensons)» (Pr. 23: 7). Et: «Car c'est du coeur que viennent les mauvaises pensées, les meurtres, les adultères, les impudicités, les vols, les faux témoignages, les calomnies» (Matt. 15: 129).

Même si les gens ne peuvent lire ou entendre nos pensées, nous ne pouvons les cacher de Dieu.

I Chroniques 28: 9 déclare: «Et toi, Salomon, mon fils, connais le Dieu de ton père, et sers-le d'un coeur dévoué et d'une âme bien disposée, car l'Éternel sonde tous les coeurs et pénètre tous les desseins et toutes les pensées. Si tu le cherches, il se laissera trouver par toi; mais si tu l'abandonnes, il te rejettera pour toujours».

Comment méditer

La méditation est un grand outil puissant à utiliser lorsque vous jeûnez. Voici une approche très productrice: Lorsque vous jeûnez, passez une heure en prière, suivi par une heure d’étude biblique, suivi par une heure de méditation et de réflexion sur les choses que vous avez étudiées et apprises. Puis, répétez ce cycle jusqu’à la fin de votre jeûne.

Dans II Corinthiens, Paul nous instruits: «Examinez-vous vous mêmes, pour savoir si vous êtes dans la foi; éprouvez-vous vous-mêmes. Ne reconnaissez-vous pas que Jésus Christ est en vous? À moins peut-être que vous ne soyez réprouvés» (II Cor. 13: 5).

Tous doivent faire cela!

Pourquoi méditer?

Pourquoi Dieu veut-Il que nous méditions sur Sa Parole?

Dieu veut que Son peuple prospère et sois en bonne santé: «Bien-aimé, je souhaite que tu prospères à tous égards et sois en bonne santé, comme prospère l'état de ton âme» (III Jean: 3). La seule manière de prospérer et d’être en bonne santé est de suivre Ses instructions et Sa direction: «Que ce livre de la loi ne s'éloigne point de ta bouche; médite-le jour et nuit, pour agir fidèlement selon tout ce qui y est écrit; car c'est alors que tu auras du succès dans tes entreprises, c'est alors que tu réussiras» (Josué 1: 8).

Nous recevons notre force, notre direction, et notre salut de Dieu. David comprenait cela: «Reçois favorablement les paroles de ma bouche Et les sentiments de mon coeur, ô Éternel, mon rocher et mon libérateur!» (Ps. 19: 14), et «Sonde-moi, ô Dieu, et connais mon coeur! Éprouve-moi, et connais mes pensées! Regarde si je suis sur une mauvaise voie, et conduis-moi sur la voie de l'éternité!» (Ps. 139: 23-24).

Sans l’Esprit Saint demeurant dans une personne, lui aidant à méditer sur les lois et la Parole de Dieu, cette personne ne peut comprendre comment Dieu pense et pourquoi Il fait ce qu’Il fait!

Croyez-le ou non, notre nature charnelle et humaine est hostile à l’égard de Dieu!: «…car l'affection de la chair est inimitié contre Dieu, parce qu'elle ne se soumet pas à la loi de Dieu, et qu'elle ne le peut même pas» (Rom. 8: 7).

C’est pour cette raison qu’Il nous dit de nous débarrasser de nos propres voies: «Que le méchant abandonne sa voie, et l'homme d'iniquité ses pensées; Qu'il retourne à l'Éternel, qui aura pitié de lui, à notre Dieu, qui ne se lasse pas de pardonner. Car mes pensées ne sont pas vos pensées, et vos voies ne sont pas mes voies, dit l'Éternel. Autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre, autant mes voies sont élevées au-dessus de vos voies, et mes pensées au-dessus de vos pensées» (És. 55: 7-9).

Le Chrétien doit développer un esprit complètement nouveau, une différente attitude, pour pouvoir plaire à Dieu. La seule manière de faire cela, est avec l’aide du Saint Esprit. Sans ce nouvel esprit, nos cœurs continueront de poursuivre naturellement les choses de ce monde. Paul nous instruisit: «Ayez en vous les sentiments qui étaient en Jésus Christ» (Phil. 2: 5). Et: «Car qui a connu la pensée du Seigneur, pour l'instruire? Or nous, nous avons la pensée de Christ» (I Cor, 2: 16).

Où méditer?

Nous avons tous besoin de nous retirer régulièrement en paix, loin des stress de la vie, des activités mondaines, des problèmes harassants de cette société, et la liste des raisons continue sans fin…

Trouvez un endroit tranquille chez vous, comme votre chambre, fermez la porte et prenez le temps de prier, de méditer: «Lorsque je pense à toi sur ma couche, je médite sur toi pendant les veilles de la nuit;…Parlez en vos coeurs sur votre couche, puis taisez-vous» (Ps. 63: 6; 4: 4).,

Si cela est impossible chez vous, à cause de quelques distractions, allez au parc ou dans votre voiture dans un endroit paisible, une marche près d’un lac ou d’une rivière, tout comme Isaac: «Un soir qu'Isaac était sorti pour méditer dans les champs, il leva les yeux, et regarda; et voici, des chameaux arrivaient» Gen. 24: 63).

Ne vous êtes-vous jamais réveillé en pleine nuit vous tournant et ne pouvant retourner au sommeil? Plus vous essayez et plus c’est impossible, utilisez ce temps pour vous rapprocher de Dieu. Lisez ce que disait David dans le Psaume 119: «La nuit je me rappelle ton nom, ô Éternel! Et je garde ta loi» (v. 55), et: «Je t'invoque: sauve-moi, afin que j'observe tes préceptes! Je devance l'aurore et je crie; J'espère en tes promesses. Je devance les veilles et j'ouvre les yeux, pour méditer ta parole» (vs. 146-148).

Quand méditer

Le moment approprié pour méditer dépend de votre horaire. Si vous ne pouvez trouver le temps, modifiez votre horaire et planifiez-le! Réfléchir sur Dieu et Ses voies n’est pas quelque chose à prendre à la légère. Être un Chrétien est sérieux, et vous devez agir de la sorte. C’est une façon de vivre, pas un passe-temps, comme la grande majorité le croit aujourd’hui.

Moïse a écrit: «Écoute, Israël! l'Éternel, notre Dieu, est le seul Éternel. Tu aimeras l'Éternel, ton Dieu, de tout ton coeur, de toute ton âme et de toute ta force. Et ces commandements, que je te donne aujourd'hui, seront dans ton coeur. Tu les inculqueras à tes enfants, et tu en parleras quand tu seras dans ta maison, quand tu iras en voyage, quand tu te coucheras et quand tu te lèveras. Tu les lieras comme un signe sur tes mains, et ils seront comme des fronteaux entre tes yeux. Tu les écriras sur les poteaux de ta maison et sur tes portes» (Deut. 6: 4-9).

À quel sujet méditer

En 1643, Galilée déclara au sujet des lois de la science physique: «La nature a horreur du vide». Cela s’applique aussi bien au niveau du mental. Vous ne pouvez tout simplement pas vider votre esprit, espérant que rien d’autre ne le remplira. Remplissez votre esprit avec et par de bonnes pensées et en chassant les mauvaises (Matt. 12: 45; Phil. 4: 8).

Méditez sur des choses réellement importantes. Ne perdez pas votre temps sur des choses inutiles et allant contre les pensées de Dieu et de Christ.

Méditez sur le but de l’existence humaine, et comment l’accomplir.

Méditez sur les lois de vivre de Dieu, ce que signifie la vie éternelle.

Concentrez-vous sur Philippiens 4: 8: «Au reste, frères, que tout ce qui est vrai, tout ce qui est honorable, tout ce qui est juste, tout ce qui est pur, tout ce qui est aimable, tout ce qui mérite l'approbation, ce qui est vertueux et digne de louange, soit l'objet de vos pensées».

Méditez sur les instructions qui vous sont données. La plupart du temps, lorsque des instructions sont données à des gens, cela leur rentre par une oreille et leur sort directement par l’autre. Prenez le temps de réfléchir aux instructions que vous recevez, et mettez-les en pratique dans vos vies.

Méditez sur le fait d’être reconnaissant pour les prières répondues. Quelques fois, les gens espèrent des réponses à leurs prières, mais ils ne reconnaissent pas qu’elles ont été effectivement répondues, mais pas de la manière qu’ils s’attendaient. Soyez reconnaissants

Rappelez-vous les évènements de la journée. Revoyez et analysez-les. Tirez des conclusions au sujet de ce que Dieu s’attend de vous et appliquez Ses lois. Révisez-les et mettez-les en pratique, afin de ne pas les oublier et de les intégrer dans votre vie: «Je réfléchis à mes voies, et je dirige mes pieds vers tes préceptes» (Ps. 119: 59).

Méditez sur les récits bibliques, afin que les personnages deviennent vivants dans votre pensée et mémoire. Cela vous aidera à enlever de votre esprit ce que Hollywood a décrit au sujet des serviteurs de Dieu comme étant des caractères spéciaux et étranges.

Si vous ne méditez pas sur la vérité, alors les images d’Hollywood colleront à votre mémoire tout comme l’image du Jésus avec de longs cheveux efféminé que la majorité des gens s’en sont fait une image.

Méditez et étudiez la vie des gens qui ont vécu depuis les 6, 00 dernières années, depuis Adam et Ève. Ils étaient réels. Vous pouvez apprendre d’eux. Lorsque Salomon dit qu’il n’y avait rien de nouveau sous le Soleil, il avait raison. Pensez à toutes les leçons que vous pouvez apprendre de leurs vies (I Cor. 10: 11). Elles ont encore des significations pour nous aujourd’hui (Héb. 11).

David dit: «Je pense aux jours anciens, aux années d'autrefois. Je pense à mes cantiques pendant la nuit, je fais des réflexions au dedans de mon coeur, et mon esprit médite. Le Seigneur rejettera-t-il pour toujours? Ne sera-t-il plus favorable? Sa bonté est-elle à jamais épuisée? Sa parole est-elle anéantie pour l'éternité? Dieu a-t-il oublié d'avoir compassion? A-t-il, dans sa colère, retiré sa miséricorde? Je dis: Ce qui fait ma souffrance, c'est que la droite du Très Haut n'est plus la même... Je rappellerai les oeuvres de l'Éternel, car je me souviens de tes merveilles d'autrefois» (Ps. 77: 5-12).

Il n’y a que des résultats positifs qui viennent de la méditation efficace. Des études ont démontré que lorsque les gens méditent pour de brèves périodes durant le jour (même s’ils ne méditent pas nécessairement sur les choses de Dieu), leur niveau de stress décroît. Les individus ayant une pression sanguine élevée peuvent l’abaisser en relaxant et méditant sur des choses heureuses et réconfortantes et positives.

En plus des bénéfices physiques, plusieurs autres bonnes choses peuvent survenir lorsque nous méditons sur les voies de Dieu. En voici quelques unes:

La méditation amène la prospérité et le succès: «Que ce livre de la loi ne s'éloigne point de ta bouche; médite-le jour et nuit, pour agir fidèlement selon tout ce qui y est écrit; car c'est alors que tu auras du succès dans tes entreprises, c'est alors que tu réussiras» (Josué 1: 8).

La méditation amène de grandes bénédictions: «Il est comme un arbre planté près d'un courant d'eau, qui donne son fruit en sa saison, et dont le feuillage ne se flétrit point: Tout ce qu'il fait lui réussit» (Ps. 1: 3).

La méditation amène l’espoir: «Quand je pense à ma détresse et à ma misère, à l'absinthe et au poison; Quand mon âme s'en souvient, elle est abattue au dedans de moi. Voici ce que je veux repasser en mon coeur, ce qui me donnera de l'espérance. Les bontés de l'Éternel ne sont pas épuisés, Ses compassions ne sont pas à leur terme; Elles se renouvellent chaque matin. Oh! Que ta fidélité est grande!» (Lam. 3: 19-23.)

La méditation amène la sagesse et la compréhension: «Combien j'aime ta loi! Elle est tout le jour l'objet de ma méditation. Tes commandements me rendent plus sage que mes ennemis, car je les ai toujours avec moi. Je suis plus instruit que tous mes maîtres, car tes préceptes sont l'objet de ma méditation» (Ps. 119: 97-99).

La méditation amène le bonheur: «Que mes paroles lui soient agréables! Je veux me réjouir en l'Éternel» (Ps. 104: 34).

La méditation amène la force: « Tes préceptes font mes délices, Ce sont mes conseillers. Mon âme est attachée à la poussière: Rends-moi la vie selon ta parole! » (Ps. 119: 23-24.)

La méditation amène la persévérance et l’endurance: « Considérez, en effet, celui qui a supporté contre sa personne une telle opposition de la part des pécheurs, afin que vous ne vous lassiez point, l'âme découragée » (Héb. 12: 3).

La méditation peut vous prévenir de retourner dans votre ancienne vie: «S'ils avaient eu en vue celle d'où ils étaient sortis, ils auraient eu le temps d'y retourner. Mais maintenant ils en désirent une meilleure, c'est-à-dire une céleste. C'est pourquoi Dieu n'a pas honte d'être appelé leur Dieu, car il leur a préparé une cité» (Héb. 11: 15-16).

Mais le plus important, la méditation peut vous guider vers la vie éternelle: «Et l'affection de la chair, c'est la mort, tandis que l'affection de l'esprit, c'est la vie et la paix» (Rom. 8: 6).

Ce que nous ne devrions pas méditer

Il y a aussi une occasion lors de laquelle Dieu dit aux Chrétiens de ne pas méditer: «il y aura de grands tremblements de terre, et, en divers lieux, des pestes et des famines; il y aura des phénomènes terribles, et de grands signes dans le ciel. Mais, avant tout cela, on mettra la main sur vous, et l'on vous persécutera; on vous livrera aux synagogues, on vous jettera en prison, on vous mènera devant des rois et devant des gouverneurs, à cause de mon nom. Cela vous arrivera pour que vous serviez de témoignage. Mettez-vous donc dans l'esprit DE NE PAS PRÉMÉDITER votre défense; car je vous donnerai une bouche et une sagesse à laquelle tous vos adversaires ne pourront résister ou contredire» (Luc 21: 11-15).

Le mot en Grec Promeletao, signifie préméditer. Dieu ne veut pas que vous préméditiez certaines choses, parce que vous diriez des choses autres que Dieu voudraient vous voir dire!

Par-dessus tout…

Mais, par-dessus tout, méditez sur ces choses: «Au reste, frères, que tout ce qui est vrai, tout ce qui est honorable, tout ce qui est juste, tout ce qui est pur, tout ce qui est aimable, tout ce qui mérite l'approbation, ce qui est vertueux et digne de louange, soit l'objet de vos pensées. Ce que vous avez appris, reçu et entendu de moi, et ce que vous avez vu en moi, pratiquez-le. Et le Dieu de paix sera avec vous» (Phil. 4: 8-9).