JavaScript

This website requires the use of Javascript Explain This   to function correctly. Performance and usage will suffer if it remains disabled.
Enregistrer pour le lire plus tard
Disponible dans ces langues :
  Français
OĂč se trouve l’Église de Dieu aujourd'hui ?
New York, Etats-Unis Jamaïque Pérou Idaho, Etats-Unis Inde Belgique Kenya Arkansas, Etats-Unis Afrique du Sud Angleterre Nigéria Ohio, Etats-Unis

Il existe une seule organisation qui enseigne l’entiĂšre vĂ©ritĂ© de la Bible et qui est appelĂ©e Ă  vivre de “toute parole de Dieu.” Savez-vous comment la trouver ? Christ a dit qu’elle :

  • enseignerait tout ce qu’Il a ordonnĂ©
  • appelerait les membres mis Ă  part par la vĂ©ritĂ© pour sortir du monde
  • serait un petit troupeau

Comment faire du Sabbat un délice

Comme de nombreux enseignements bibliques, observer correctement le Sabbat est devenu un sujet de dĂ©bat. Le Sabbat se rĂ©sume-t-il Ă  une liste de rĂšgles qu’il faut suivre strictement? Le Christ a dĂ©clarĂ© que le Sabbat a Ă©tĂ© fait pour l’homme. Qu’est-ce que cela signifie? Maintenant, vous pouvoir savoir comment observer convenablement le Sabbat et les dĂ©lices que Dieu a prĂ©vues!

 Langue Afrikaans Deutsch English Español Français Italiano Kiswahili Nederlands Polski Srpski Tahiti

Dieu a donnĂ© Ă  l’homme Ses lois pour qu’il profite pleinement de la vie. Contrairement Ă  ce que beaucoup pensent, ces lois ne sont pas un fardeau (1 Jean 5:3). Elles nous ont Ă©tĂ© donnĂ©es pour que nous puissions avoir une relation saine avec Dieu et nos semblables.

La plupart des ChrĂ©tiens de profession sont “d’accord” avec neuf des Dix Commandements. Ils comprennent vaguement que l’adoration d’autres dieux et l’idolĂątrie soient immorales, bien qu’ils le fassent Ă  leur insu. La plupart diraient mĂȘme qu’il ne faut pas prononcer le nom de Dieu en vain. Certains sentent que c’est une bonne idĂ©e d’avoir un certain respect envers les parents. Certains sont aussi d’avis qu’il est moralement inacceptable de tuer, voler, mentir, commettre des adultĂšres ou de convoiter les biens d’autrui.

TrĂšs peu cherchent Ă  pratiquer activement ces neuf commandements, Ă  en faire un mode de vie. Car ils savent aprĂšs tout que la loi a Ă©tĂ© “clouĂ©e sur la croix”. Mais ils les reconnaissent quand mĂȘme comme de “beaux principes”.

Mais lorsqu’il s’agit du commandement divin de “se Souvenir du jour du repos, pour le sanctifier” (Exo. 20:8; LĂ©v. 23:3; Deut. 5:12), quasiment tous les pratiquants trouvent un moyen de relĂ©guer le Sabbat Ă  “quelque chose que les Juifs font”, ou “une pratique antique dĂ©suĂšte”. Ils affirment aussi que “Ce n’est pas le jour observĂ© qui compte, mais simplement le fait d’en avoir un”. Ils inventent toute sorte d’arguments soutenant que le commandement du Sabbat n’est plus d’actualitĂ©. Mais la parole de Dieu rĂ©vĂšle que le Sabbat a Ă©tĂ© faite pour tout le monde et pour toujours.

Établie dĂšs la crĂ©ation

AprĂšs la crĂ©ation physique de la terre et de toutes ses merveilles en six jours, Dieu a crĂ©Ă© le Sabbat en se reposant le septiĂšme jour (Gen. 2:2-3). Ce n’est pas parce qu’Il Ă©tait fatiguĂ© qu’Il s’est reposĂ© (voir Psa 121:3-4). Il a Ă©tabli avec ce repos un rythme qu’Il nous demande de suivre. Tout notre travail, nos transactions professionnelles, et nos activitĂ©s de loisirs doivent se faire pendant les six premiers jours de la semaine, qui nous sont rĂ©servĂ©s.

Le Sabbat est réservé à Dieu.

Dieu n’est pas un Dieu de dĂ©sordre (1 Cor. 14:33). Il fait les choses avec biensĂ©ance et avec ordre (vs. 40). Il n’a pas crĂ©Ă© Adam en premier, avant toute chose, pour dire ensuite: “Bien, Ă  prĂ©sent, voyons ce que je peux te trouver Ă  faire”. Il a crĂ©Ă© l’homme et l’a placĂ© dans le jardin d’Eden, avec pour instructions de “le cultiver et le garder” (Gen. 2:15). Le verset 19 montre que Dieu a fait venir tous les animaux vers Adam pour qu’il puisse les nommer.

Si le Sabbat avait Ă©tĂ© fait en premier, avant Adam, le Christ n’aurait pas pu affirmĂ© “Le Sabbat a Ă©tĂ© fait pour l'homme, et non l'homme pour le Sabbat” (Marc 2:27). Notez aussi qu’Il n’a pas dit “Le Sabbat a Ă©tĂ© fait seulement pour les Juifs.” Il n’y avait pas de Juifs au moment oĂč Dieu a crĂ©Ă© le Sabbat.

De mĂȘme, Dieu n’a pas crĂ©Ă© le Sabbat le premier jour de la semaine (comme beaucoup semblent le penser) pour pouvoir se reposer en prĂ©vision des six jours de travail se prĂ©sentant Ă  Lui. Et Il n’a pas ordonnĂ© le septiĂšme jour de la semaine, jour de Sabbat, le changeant plus tard au premier jour (Mal. 3:6; HĂ©b. 13:8).

La Bible montre que le chiffre sept reprĂ©sente pour Dieu l’aboutissement et la perfection. Hormis les septs jours de la crĂ©ation, Dieu affirme, Ă  travers le Roi David, que Sa Parole est purifiĂ©e “sept fois”(Psa. 12:6). Il nous faut pardonner ceux qui pĂȘchent contre nous “soixante-dix fois ou sept dizaines” (Matt. 18:22). Dieu nous ordonne d’observer sept Jours Saints annuels (LĂ©v. 23; Deut. 16), reprĂ©sentant Son plan salutaire de 7000 ans. Sept sceaux et sept trompettes annoncent le Jour de l’Éternel, qui sera le moment oĂč Dieu dĂ©versera sa colĂšre sur une humanitĂ© immorale et rebellĂ©e (Apo. 6-9).

Le Sabbat est une temps saint, quelque chose que nous ne pouvons dĂ©tecter avec nos cinq sens. Nous n’avons pas le droit de dĂ©cider de ce qui est saint. Ce jour diffĂ©rent, c’est Dieu qui nous le rĂ©vĂšle.

Pensez Ă  cette comparaison: Sept verres identiques sont disposĂ©s devant vous, chacun contenant de l’eau. Il vous est impossible de les diffĂ©rencier.

Sauf un verre qui est spĂ©cial. Il est sanctifié—sĂ©parĂ© par Dieu. Vos cinq sens—le goĂ»t, l’odorat, le toucher, la vue et l’ouĂŻe—ne peuvent vous rĂ©vĂ©ler lequel est saint. Seul Dieu le peut!

Comme la voie de Dieu est amour (2 Cor. 13:11; 1 Thess. 4:9), Il ne serait dire, “Souvenez-vous du jour du Sabbat, pour le sanctifier,” sans vous rĂ©vĂ©ler de quel jour il s’agit!

Un signe entre Dieu et son peuple

AprĂšs deux siĂšcles et demi en Egypte, le peuple de Dieu, les IsraĂ©lites, avaient perdu la connaissance de Sa Loi. Dieu a dĂ» la leur rĂ©apprendre. AprĂšs les avoir libĂ©rĂ©s de l’esclavage, la premiĂšre grande loi qu’Il leur a donnĂ©e Ă©tait le commandement d’observer le Sabbat.

Cela avant mĂȘme que l’Ancienne Alliance soit Ă©tablie. Les Dix Commandements n’ont pas Ă©tĂ© donnĂ©s au moment de l’Ancienne Alliance. Ils Ă©taient dĂ©jĂ  en application depuis la crĂ©ation. (Lisez notre livre Les dix commandements-«clouĂ©s Ă  la croix», ou requis pour le salut?)

Dans Exode 16:4-30, on retrouve le rĂ©cit oĂč Dieu subvient d’abord aux IsraĂ©lites avec la manne. Au verset 19, MoĂŻse leur dit, “
Que personne n'en laisse jusqu'au matin.” Certains ne l’ont pas Ă©coutĂ© et en ont gardĂ© jusqu'au matin, laissant produire des infections et des vers (vs. 20).

Au verset 5, Dieu dit, “
le sixiĂšme jour, lorsqu'ils prĂ©pareront ce qu'ils auront apportĂ©, il s'en trouvera le double de ce qu'ils ramasseront jour par jour.” Pendant le sixiĂšme jour, ils Ă©taient censĂ©s se prĂ©parer au Sabbat: “Pendant six jours vous en ramasserez; mais le septiĂšme jour, qui est le sabbat, il n'y en aura point.” (vs. 26).

Une fois encore, certains n’ont pas Ă©coutĂ© le commandement de Dieu. Au lieu de prĂ©parer deux fois plus de manne le sixiĂšme jour, ils sont sortis le matin du Sabbat, pour en ramasser. Ils ont Ă©chouĂ© (vs. 27).

Dans Exode 31:13, Dieu dit Ă  MoĂŻse, “Parle aux enfants d'IsraĂ«l, et dis-leur: Vous ne manquerez pas d'observer mes sabbats, car ce sera entre moi et vous, et parmi vos descendants, un signe auquel on connaĂźtra que je suis l'Éternel qui vous sanctifie.” Lisez aussi EzĂ©chiel 20:12-13.

En s’adressant aux Juifs, le Christ affirme, “Vos pĂšres ont mangĂ© la manne dans le dĂ©sert, et ils sont morts. C'est ici le pain qui descend du ciel, afin que celui qui en mange ne meure point.” (Jean 6:49-50).

L’apĂŽtre Paul Ă©crit, “Mais le Juif, c'est celui qui l'est intĂ©rieurement...” (Rom. 2:29). Il Ă©crit aussi, “Ces choses leur sont arrivĂ©es pour servir d’[exemples], et elles ont Ă©tĂ© Ă©crites pour notre instruction, Ă  nous qui sommes parvenus Ă  la fin des siĂšcles.” (I Cor. 10:11). L’Ancien Testament a Ă©tĂ© Ă©crit afin que nous les ChrĂ©tiens (les IsraĂ©lites spirituels) puissions en tirer les lessons.

Le Sabbat n’est pas pĂ©nible

L’apĂŽtre Jean a Ă©crit, “Car l'amour de Dieu consiste a garder ses commandements. Et ses commandements ne sont pas pĂ©nibles.” (1 Jean 5:3). Dans ce verset, Dieu nous dĂ©crit en partie Sa loi, qu’Il qualifie aussi de “saint, juste et bon” (Rom. 7:12). Ce n’est pas Ă  nous de dĂ©cider de la signification de cette affirmation de Dieu. Ce n’est pas Ă  nous de dĂ©cider de ce qui n’est “pas pĂ©nible” et de dire ensuite “Je sais que Dieu veut que je vive de cette maniĂšre, car c’est comme ça que je me sens bien.”

En gĂ©nĂ©ral, les gens prennent des routes faciles. Les Proverbes 14:12 et 16:25 affirme, “Telle voie paraĂźt droite Ă  un homme, Mais son issue, c'est la voie de la mort.”

Dieu a promis de ne pas nous soumettre Ă  plus que ce que nous pouvons supporter (1 Cor. 10:13). Les hommes suivent leurs coutumes et traditions (Luc 11:46). Le Christ a dit, “Car mon joug est doux, et mon fardeau lĂ©ger.” (Matt. 11:30). Dieu n’a pas crĂ©Ă© le Sabbat comme un fardeau, mais plutĂŽt comme un dĂ©lice (Ésa. 58:13). C’est le temps que Dieu nous donne, Ă  la fin de chaque semaine, pour ralentir le rythme intense de nos vies quotidiennes, et rĂ©flĂ©chir Ă  Sa Voie. Le Sabbat est un rappel hebdomadaire que nous sommes le peuple de Dieu, et Il est notre Dieu.

Ceux qui cherchent rĂ©ellement Ă  plaire Ă  Dieu comprendront que, tout comme les six premiers jours de la semaine qui sont ouvrĂ©s, le Sabbat s’ouvrira Ă  eux.

A prĂ©sent considĂ©rons quelques principes qui rĂ©pondent Ă  des questions de bases concernant l’observance du Sabbat.

Manger au restaurant pendant le Sabbat

“Puis-je manger au restaurant le jour du Sabbat?”

Y aller n’est pas interdit—avec modĂ©ration! Ne faites pas d’excĂšs. La plupart des restaurants sont ouverts pendant le Sabbat, que nous choisissions d’y aller ou non. Ces sorties aux restaurant ne sont pas gĂ©nĂ©ratrices d’emploi car les restaurateurs sont lĂ  qu’elles aient lieu ou non.

La question a aussi Ă©tĂ© soulevĂ©e concernant les sorties au restaurant pendant les Jours Saints annuels. On peut se baser sur le mĂȘme principe. Dieu ne s’attend pas Ă  ce que nous sautions les repas pendant Ses jours de fĂȘtes.

Il est possible de se retrouver autour d’un repas au restaurant avec d’autres frùres et sƓurs pour poursuivre l’esprit fraternel du Sabbat. Mais si le repas venait à se prolonger pendant des heures (en raison de certaines traditions ou circonstances culturelles), vous risqueriez d’enfreindre le Sabbat.

Le Christ nous a montrĂ© que ce n’était pas un mal de satisfaire la faim pendant le Sabbat (Matt. 12:1-5). Il cite l’exemple de David qui mangea des pains de proposition du Temple (1 Sam. 21:6).

Regarder la télévision et films pendant le Sabbat

“Peut-on regarder des films ou documentaires Ă  thĂ©matique biblique lors du Sabbat?”

Abandonner le Sabbat le temps de regarder un film en relation avec la Bible pourrait potentiellement nous dĂ©tourner du but de cette journĂ©e que Dieu nous ordonne—celui de rĂ©flĂ©chir Ă  Ses voies. En tant que ChrĂ©tiens, nous devons dĂ©cider si cela est fait pour nous aider Ă  observer convenablement le Sabbath ou au lieu d’observer le Sabbat.

Ce n’est pas un pĂ©chĂ© de regarder de tels films. Toutefois, la reprĂ©sentation hollywoodienne des circonstances et Ă©vĂ©nements bibliques sont toujours inexactes (et parfois de façon grossiĂšre). Les producteurs de films cherchent Ă  mettre en avant leurs propres idĂ©es et visions erronĂ©es de la Bible, en gĂ©nĂ©ral pour que les gens aillent voir leurs films, et pour faire de l’argent. Ils savent que les gens paieront plus facilement pour voir une fiction plutĂŽt que les faits (surtout lorsqu’il s’agit de la Bible).

Leurs films montrent les grands hommes de Dieu avec des cheveux longs (ce que la Bible dĂ©clare ĂȘtre une honte; voir 1 Corinthians 11:14). Ils sont reprĂ©sentĂ©s comme Ă©tant faibles, bizarres et mentalement dĂ©sĂ©quilibrĂ©s. Hollywood se base sur l’imaginaire pour le choix des tenues plutĂŽt que la rĂ©alitĂ© historique.

Hollywood accentue les fautes des servants de Dieu, comme si on voulait convaincre les spectateurs qu’ils Ă©taient bien des ĂȘtres humains. Ce faisant, ils emploient des scĂšnes choquantes faisant appel aux sens. Ceci trouble la pure vĂ©ritĂ© de la Bible.

En plus de cela, bon nombre de ces films font usage de tournures dĂ©suĂštes. Dans l’antiquitĂ©, aucun des servants de Dieu ne parlaient français.

Le français n’existait pas. Ils parlaient en gĂ©nĂ©ral soit hĂ©breu, soit aramĂ©en ou soit Grec. Ils n’auraient jamais parlĂ© en vieux françois: Pas de oyez, Ă©pousailles, trĂ©passer, ne
point etc.

“Est-il acceptable de regarder les informations pendant le Sabbat?”

Le Christ nous dis “Veillez donc, car vous ne savez quand viendra le maĂźtre de la maison” (Marc 13:35). Nous devrions donc ĂȘtre vigilant tous les six jours de la semaine mais aussi durant le Sabbat. Regarder Ă  travers une chaĂźne d’actualitĂ© le dĂ©veloppement des prophĂ©ties n’est pas interdit. Mais en faire une occupation de la journĂ©e entiĂšre, et suivre les points de vue de toutes les chaĂźnes serait une profanation du Sabbat.

Allumer un feu pendant le Sabbat?

“Est-il autorisĂ© de cuisiner ou d’alimenter un feu pendant le Sabbat?” Certains ont citĂ© Exode 35:3 comme preuve qu’il ne faut pas cuisiner durant le Sabbat: “Vous n'allumerez point de feu, dans aucune de vos demeures, le jour du sabbat.” Lorsque l’on Ă©tudie ces Ă©critures dans leur contexte gĂ©nĂ©ral, la signification de la parole de Dieu devient limpide. Les IsraĂ©lites faisaient preuve d’une ferveur extrĂȘme dans leurs dĂ©sirs de construire le tabernacle. Le peuple avait donc apportĂ© beaucoup trop de matiĂšres premiĂšres pour la construction. Cette surabondance fut alors refusĂ© (36:5-6).

Ce que Dieu avait interdit (35:3) c’était d’allumer des feux industriels pendant le Sabbat. Dans le processus de construction du tabernacle, les IsraĂ©lites s’étaient lancĂ©s dans le travail de mĂ©taux. Dieu ne voulait pas qu’ils fassent cela pendant Son Sabbat.

Ce commandement n’interdit en aucun cas de cuisiner pendant le Sabbat. Toutefois, les grandes prĂ©parations devraient toujours se faire pendant le jour de prĂ©paration (Vendredi), avant le Sabbat.

Maris et femmes

“Un mari et une femme peuvent-ils avoir des relations intimes pendant le Sabbat?”

Dieu n’ordonne pas l’abstinence aux couples mariĂ©s pendant le Sabbat. Notez GenĂšse 1:26-28: “Puis Dieu dit: Faisons l'homme Ă  notre image
Dieu crĂ©a l'homme Ă  son image, il le crĂ©a Ă  l'image de Dieu, il crĂ©a l'homme et la femme. Dieu les bĂ©nit, et Dieu leur dit: Soyez fĂ©conds, multipliez, remplissez la terre, et l’assujettissez
” Dieu a crĂ©Ă© Adam et Eve le sixiĂšme jour de la semaine de la crĂ©ation, juste avant le Sabbat (vs. 31). “L'Éternel Dieu dit: Il n'est pas bon que l'homme soit seul; je lui ferai une aide
C'est pourquoi l'homme quittera son pĂšre et sa mĂšre, et s'attachera Ă  sa femme, et ils deviendront une seule chair. L'homme et sa femme Ă©taient tous deux nus, et ils n'en avaient point honte.” (2:18, 24-25).

Dieu aurait-Il crĂ©Ă© l’homme et la femme, leur donnant les instructions que nous venons de lire, pour dire ensuite, “A prĂ©sent, attendez jusqu’à la fin du Sabbat pour vous unir” Bien sĂ»r que non!

“Pendant le Sabbat, peut-on faire des concessions pour les Ă©poux non-convertis tant qu'ils ‘consentent Ă  habiter avec la personne convertie’?”

Etudions cet exemple: Une femme mariée peut-elle préparer un plat pour son mari non-converti pendant le Sabbat?

Ceci n’est pas une profanation du Sabbat, Ă  moins que le mari viendrait Ă  faire des demandes dĂ©raisonnables (i.e. demander Ă  l’épouse d’aller au marchĂ© pendant le Sabbat, ou cuisiner un plat Ă©laborĂ© qui nĂ©cessiterait beaucoup de temps et de concentration). Si votre Ă©poux consent vraiment Ă  habiter avec vous, il ou elle Ă©vitera de vous faire faire des compromis.

“Peut-on se rendre Ă  un dĂźner professionnel avec des Ă©poux non-convertis le Vendredi soir?”

Une fois encore, les mĂȘmes principes s’appliquent. Pensez aux influences que cela prĂ©senteraient. Est-ce que ce serait bĂ©nĂ©fique d’y aller? Probablement pas! Ou serait-ce bĂ©nĂ©fique au final pour vous deux de dĂ©cliner respectueusement (I Cor. 7:14, 16)? Oui, trĂšs certainement! Rappelez-vous: “
tout ce qui n'est pas le produit d'une conviction est pĂ©chĂ©â€ (Rom. 14:23).

Mariages et enterrements

“Peut-on assister à un mariage ou un enterrement le jour du Sabbat?”

Tant que cela ne rentre pas en conflit avec l’assemblĂ©e du Sabbat, il est possible d’assister Ă  la cĂ©rĂ©monie de l’un de vos proches. Une fois encore, il faut faire preuve de discernement. Si aller Ă  la cĂ©rĂ©monie peut vous empĂȘcher de suivre le service du Sabbat, ce ne serait pas acceptable. Si vous pouvez vous rendre aux deux (en dĂ©marquant clairement l’observance du Sabbat), alors ce ne serait pas inacceptable.

Les bonnes Ɠuvres pendant le Sabbat

“Est-il acceptable de faire des ‘bonnes Ɠuvres’ pendant le Sabbat?”

On nous a demandĂ©: Peut-on dĂ©panner quelqu’un qui a une crevaison, ou d’autres problĂšmes mĂ©caniques, en route sur le chemin du service? Si c’est quelqu’un que vous connaissez, tel qu’un membre de l’Église lui aussi en route pour le service, alors oui.

En revanche, par les temps qui courent, il peut s’avĂ©rer dangereux de s’arrĂȘter pour porter assistance Ă  un Ă©tranger, vous devrez vous en remettre Ă  la sagesse de Dieu pour prendre la bonne dĂ©cision.

L’exemple donnĂ© par le Christ c’était de faire le bien pendant le Sabbat lorsque les situations se prĂ©sentaient d’elles-mĂȘmes (Matt. 12:1-9, 12; Marc 3:4; Luc 6:7-9; Jean 5:7-9). Il n’allait pas faire des dĂ©tours Ă  la recherche de bonnes Ɠuvres Ă  rĂ©aliser le jour du Sabbat.

A quoi Dieu vous demanderait d’accorder le plus d’importance: une occasion d’apporter une assistance physique Ă  une personne non-convertie (qui, en faisant ses propres affaires pendant le divin Sabbat, a rencontrĂ© des difficultĂ©s mineures)—ou une occasion de servir (spirituellement et physiquement) des frĂšres et sƓurs du mĂȘme esprit, dont nous avons habituellement la compagnie seulement le jour du Sabbat?

Une fois encore, faisons preuve de discernement. Si c’est quelqu’un que vous connaissez, vous pouvez alors vous arrĂȘter et proposer votre aide. Rappelez-vous, il se pourrait que vous soyez la seule Bible que certains ne liront jamais. Certains pourraient voir vos bonnes Ɠuvres et “
 glorifier votre PĂšre qui est dans les cieux.” (Matt. 5:16).

Si, dans votre ardeur d’arriver au service Ă  l’heure, vous montrez de l’indiffĂ©rence Ă  votre prochain, vous avez manquĂ© une occasion de “faire luire votre lumiĂšre devant les hommes”. Votre assistance aurait pu lui montrĂ© que: (1) Vous observer le Sabbat; (2) Faire le bien pendant le Sabbat est permis.

Il faut tout le temps faire preuve de bon sens dans la vie. Par exemple, ce ne serait pas un tort de s’arrĂȘter Ă  la rencontre d’un accident dans lequel quelqu’un est visiblement blessĂ© et nĂ©cessite une assistance immĂ©diate (pour ainsi faire tout votre possible jusqu’à l’arrivĂ©e des services de secours). Dans un cas pareil, il serait malvenu de passer insensiblement devant la zone sans s’arrĂȘter (Gal. 6:10; Jac. 4:17).

Et pour une “brebis dans la fosse”?

“Et si une situation d’urgence se prĂ©sente, nĂ©cessitant de travailler pendant le Sabbat?” Beaucoup ont eu des difficultĂ©s avec ce qui peut ĂȘtre considĂ©rĂ© comme un problĂšme similaire Ă  la “brebis dans la fosse”. A travers cet exemple (Matt. 12:10-11; Luc 14:1-5), le Christ le dĂ©fini comme une situation imprĂ©visible indĂ©pendant de notre volontĂ©.

Certains ont exploitĂ© ce problĂšme en creusant une fosse le Vendredi, ouvrant dĂ©libĂ©rĂ©ment l’enclos, emmenant la brebis sur la route, pour finalement la pousser dans la fosse. Ils se comportent en Pharisiens avec leurs listes de rĂšgles mais tentent de contourner les lois en poussant la brebis dans la fosse. Ils en oublient que le Sabbat fut crĂ©Ă© pour l’homme, pas l’homme pour le Sabbat. A force de se focaliser sur le jour, ils se tournent vers l’extrĂȘme opposĂ©, en adorant le jour au lieu du Dieu qui l’a fait.

En thĂ©orie, si l’homme avait crĂ©Ă© le Sabbat, ils pourrait avoir le droit de vous dire comment l’observer. Mais comme il a Ă©tĂ© crĂ©Ă© pour l’homme, et non par l’homme, ils ne peuvent pas en dĂ©cider les observances et circonstances. Dieu si!

Nous devons faire travailler notre sens pratique. Par exemple, si vous invitez des frĂšres et sƓurs Ă  la maison aprĂšs les services du Sabbat, prĂ©parez-vous et anticipez ce dont vous aurez besoin.

MĂȘme si vous n’attendez personne, vous devriez prĂ©parer le Sabbat pour que vous et votre famille puissiez l’observer comme Dieu l’ordonne. Par exemple, si vous savez que vous ĂȘtes Ă  court de tel ou tel aliment que vous apprĂ©ciez habituellement lors du Sabbat, ou si il y a quelque chose de spĂ©cial que vous voudriez manger, prĂ©parez le Ă  l’avance.

Aussi, assurez-vous d’avoir suffisamment de carburant pour la voiture avant le Sabbat. C’est aussi une bonne idĂ©e de vĂ©rifier les pneus et les niveaux d’huile. La rencontre de problĂšmes mĂ©caniques peut attĂ©nuer les rĂ©jouissances du Sabbat. Bien que nous ne pouvons pas prĂ©voir tous les problĂšmes imaginables, anticiper ce que nous pouvons est une partie essentielle d’une bonne prĂ©paration de Sabbat.

Anticiper tous les scĂ©narios imaginables de “brebis dans la fosse” demanderait plus qu’un article. Tous les cas de figure peuvent se prĂ©senter, grand-petit, large-menu, blanc-noir—allant des simples bƓufs de labour tombĂ©es dans le bas-cĂŽtĂ© de la route jusqu’à “Babe le bƓuf bleu” enlisĂ© dans le Grand Canyon.

Comme dit le Proverbe 22:3, “L'homme prudent voit le mal et se cache, Mais les simples avancent et sont punis.” Chaque circonstances nĂ©cessitent leurs propres niveaux de prĂ©paration et de planification.

Par exemple, les producteurs de lait rencontre rĂ©guliĂšrement un cas prĂ©visible (et facile Ă  Ă©viter) de “brebis dans la fosse”. Deux fois par jour, la traite des vaches doit avoir lieu. C’est une tĂąche manuelle qui nĂ©cessite environ quinze minutes par vache. MĂȘme Ă  l’aide de machine, certaines Ă©tapes intermĂ©diaires sont nĂ©anmoins faites Ă  la main. Cela demande du temps.

Gardez Ă  l’esprit, bon nombre des servants de Dieu de l’Ancient Testament Ă©taient des fermiers ou des Ă©leveurs—et Dieu les a bĂ©nis. Il fallait qu’ils planifient leur travail de sorte Ă  ce qu’il ne soit pas un obstacle pour l’observance du Sabbat. Ils s’en dĂ©brouillaient!

Autrefois, les producteurs de laits de Dieu prospĂ©raient en s’occupant des besoins de leur bĂ©tail sans enfreindre le Sabbat. Ils enfermaient simplement les veaux de lait avec leurs mĂšres avant le coucher du soleil le Vendredi, et les libĂ©raient aprĂšs le coucher du soleil le Samedi. Le travail Ă©tait fait, et le Sabbat n’était pas profanĂ©!

Nous pourrions nous intĂ©resser Ă  de nombreux problĂšmes d’agriculture. Mais si Abel, NoĂ©, Abraham, Jacob, MoĂŻse et d’autres y sont arrivĂ©s, c’est encore possible de nos jours.

Dans notre sociĂ©tĂ© moderne, plein d’avarice, les â€œĂ©levages intensifs” sont la norme. Les fermes deviennent de plus en plus des “usines” dĂ©tenues par des entreprises, “fonctionnant 24h/24–7j/7”.

Ça n’a jamais Ă©tĂ© la volontĂ© de Dieu. Il avait placĂ© Adam dans le jardin d’Eden pour “
le cultiver et le garder” (Gen. 2:15). Dieu ne mets jamais les gens dans des situations qui les obligent Ă  transiger avec les lois qu’Il leur demande de respecter (Jac. 1:13).

Toutefois, si un éleveur fait réguliÚrement face à des situations difficiles pendant le Sabbat par manque de planification, il devrait penser à réduire sa charge de travail, voire changer de métier. Ceci est aussi valable pour toute profession.

Quel est votre attitude concernant le Sabbat?

Voyez-vous le Sabbat tel que Dieu l’a voulu? Vous attendez-vous chaque semaine Ă  cette pĂ©riode oĂč les soucis du quotidien sont mis de cĂŽtĂ© (aller au travail, payer les factures, faire les courses, etc.) pour se concentrer sur la relation que vous avait avec votre CrĂ©ateur? Ou le voyez-vous comme un fardeau, un temps qui vous est enlevĂ©? Regardez-vous l’heure pendant le Sabbat, attendant le coucher du soleil, afin de pouvoir “retourner Ă  vos affaires”?

Chaque semaine, le Sabbat est offert par Dieu à Son peuple. Nous devons y penser autant qu’à Son commandement des dümes. Dieu nous laisse les six septiùmes de la semaine pour faire comme bon nous semble, dans le respect de Sa Loi. Tous ce qu’Il nous demande en retour c’est de sanctifier le septiùme jour.

Il nous ordonne chaque semaine de nous prĂ©parer pour le Sabbat pendant le sixiĂšme jour. Cela signifie une bonne prĂ©paration—anticiper et s’assurer que tout est bien prĂȘt dĂšs le Vendredi avant mĂȘme le coucher du soleil, afin que nous soyons parĂ©s Ă  recevoir le Sabbat, de la mĂȘme façon que nous recevons les bĂ©nĂ©dictions en obĂ©issant au divin commandement des dĂźmes: “Si j’ouvre
 pour vous les Ă©cluses des cieux, Si je ne rĂ©pands pas sur vous la bĂ©nĂ©diction en abondance.” (Mal. 3:10).

Contrairement aux dĂźmes, Dieu nous donne nos six-septiĂšmes de la semaine “d’entrĂ©e de jeu”. C’est seulement Ă  la fin de la semaine qu’Il nous teste “
si [nous] marcheront, ou non, selon [Sa] loi” (Ex. 16:4).

Ceux qui ont des enfants devraient leur planifier des activitĂ©s de Sabbat pour les aider Ă  mieux apprĂ©cier la journĂ©e. Le Proverbe 22:6 dit: “Instruis l'enfant selon la voie qu'il doit suivre; Et quand il sera vieux, il ne s'en dĂ©tournera pas.”

Nous devrions prendre le temps rĂ©guliĂšrement de nous assoir avec nos enfants, et de leur lire la Divine Parole. Ainsi, ils seront non seulement plus attentifs aux messages donnĂ©s lors du Sabbat, mais ils pourront mieux comprendre et apprĂ©cier le Christianisme qui est un mode de vie, et pas un simple Ă©vĂ©nement d’un-jour-par-semaine.

Promenez-vous avec vos enfants pendant le Sabbat et faites leur remarquer la beautĂ© de la divine crĂ©ation. Rappelez-vous toujours que Dieu vous propose, Ă  vous et vos enfants, la mĂȘme rĂ©compense. Nous devrions faire tout notre possible pour leur inspirer le dĂ©sir d’hĂ©riter le royaume de Dieu.

Tenue de Sabbat

“Quel tenue doit-on porter pour le Sabbat?”

Voici encore un autre aspect du Sabbat qui a Ă©tĂ© libĂ©ralisĂ© et diluĂ© au sein du peuple de Dieu. Beaucoup ont oubliĂ© qu’ils se prĂ©sentent devant Dieu. Vous n’appartenez peut-ĂȘtre pas Ă  une grande congrĂ©gation, ou bien vous observer le Sabbat chez vous (ou chez quelqu’un d’autre avec quelques frĂšres et sƓurs seulement), vous ĂȘtes nĂ©anmoins rassemblĂ©s dans la prĂ©sence de Dieu. MĂȘme si personne d’autre ne voit votre tenue, Dieu la voit.

Rappelez-vous l’exemple de Herbert W. Armstrong lorsqu’il voyageait Ă  l’étranger pour rendre visite aux dirigeants des grands pays. S’il avait deux chemises—il portait l’une le Vendredi pour rencontrer les rois, prĂ©sidents, premiers ministres, etc. et l’autre qu’il portait lors du Sabbat—il gardait alors la plus belle des deux pour le Sabbat. Il savait qu’il se prĂ©sentait devant Dieu.

Vos vĂȘtements ne devraient pas ĂȘtre extravagants et tape-Ă -l’Ɠil, ce qui dĂ©tournerait l’attention sur vous-mĂȘme. Nous devrions nous concentrez sur Dieu et sur la façon de servir autrui.

Les hommes s’habillent en costume/cravate. Pour les femmes, les robes ou ensembles chemisier/jupe sont les tenues appropriĂ©es. Tout est dĂ©cidĂ© avec modestie comme la longueur de la jupe, etc. Nous ne devrions jamais faire nos choix vestimentaires en se basant sur la mode Ă©tablie par Hollywood, qui est de ce monde tout comme leurs crĂ©ateurs de mode (et qui sont, dans bien des cas, homosexuels).

Chuchotement le jour du Sabbath

Le jour du Sabbat est un temps pour mettre de cĂŽtĂ© les Ă©vĂ©nements des six derniers jours et se concentrer plus directement sur notre appel. C’est le moment que Dieu nous donne pour nous rassembler et ĂȘtre en compagnie de ceux du mĂȘme esprit (Phil. 2:5). Nous devrions nous employer Ă  nous encourager les uns les autres (HĂ©b. 10:25).

Cela ne devrait pas ĂȘtre un “dĂ©chargement” de tous nos problĂšmes et difficultĂ©s sur les frĂšres et sƓurs. Nous pouvons faire part des Ă©preuves que nous endurons, afin que les autres prient pour nous, mais nous ne pouvons pas ĂȘtre le centre principal des conversations. Nous devrions nous concentrer sur le positif.

Rappelez-vous, le Sabbat est un rappel hebdomadaire du repos millénaire et du renouvellement dont la terre entiÚre profitera aprÚs le Retour du Christ (Héb. 3:11; I Pi. 3:8).

Dans Exode 3, on retrouve le rĂ©cit de Dieu s’adressant Ă  MoĂŻse Ă  travers le buisson ardent. La plupart des ChrĂ©tiens de profession connaissent bien ce passage. Mais une leçon concernant le Sabbat y est nĂ©gligĂ©e. Au verset 5, Dieu demande Ă  MoĂŻse, “N'approche pas d'ici, ĂŽte tes souliers de tes pieds, car le lieu sur lequel tu te tiens est une terre sainte.”

Quel est ici le rapport avec le Sabbat? Le prophĂšte EsaĂŻe Ă©tait inspirĂ© en Ă©crivant: “Si tu retiens ton pied pendant le sabbat, pour ne pas faire ta volontĂ© [les affaires] en mon saint jour; Si tu fais du sabbat tes dĂ©lices, Pour sanctifier l'Éternel en le glorifiant, en ne suivant point tes voies, en ne te livrant pas Ă  tes penchants et Ă  de vains discours. Alors tu mettras ton plaisir en l'Éternel, Et je te ferai monter sur les hauteurs du pays, Je te ferai jouir de l'hĂ©ritage de Jacob, ton pĂšre; Car la bouche de l'Éternel a parlĂ©.” (58:13-14).

Le Sabbat est un temps saint pour nous tourner vers Dieu; nous ne devons pas l’enfreindre. Chaque semaine, c’est une occasion pour nous de rĂ©pĂ©ter le millennium Ă  venir—le Sabbat de 1000 ans oĂč l’humanitĂ© toute entiĂšre se reposera et tout les peuples apprendront la Voie de Dieu.

En observant le Sabbat comme Dieu le veut, nous exprimons notre dĂ©sir, “Que Ton RĂšgne vienne” (Matt. 6:10).

Vous pouvez lire ce que vous dĂ©sirez :