JavaScript

This website requires the use of Javascript Explain This   to function correctly. Performance and usage will suffer if it remains disabled.
Enregistrer pour le lire plus tard
Disponible dans ces langues :
  Français
Où se trouve l’Église de Dieu aujourd'hui ?
New York, Etats-Unis Jamaïque Pérou Idaho, Etats-Unis Inde Belgique Kenya Arkansas, Etats-Unis Afrique du Sud Angleterre Nigéria Ohio, Etats-Unis

Il existe une seule organisation qui enseigne l’entière vérité de la Bible et qui est appelée à vivre de “toute parole de Dieu.” Savez-vous comment la trouver ? Christ a dit qu’elle :

  • enseignerait tout ce qu’Il a ordonné
  • appelerait les membres mis à part par la vérité pour sortir du monde
  • serait un petit troupeau

Vous pouvez lire ce que vous désirez :

La crucifixion du Christ n’eut pas lieu un Vendredi

Beaucoup de gens sont trompés, séduits sur la mort et la résurrection du Christ, est-Il mort « le Vendredi Saint » et ressuscité « le Dimanche de Pâques »? Comme Son seul signe en tant que le Messie était qu'Il serait dans la tombe « trois jours et trois nuits », comment alors, cette tradition, basée sur cette donnée, est-elle possible?

 Langue Afrikaans Deutsch English Español Français Italiano Kiswahili Nederlands Polski Srpski

Prophétisés des siècles plus tôt, l’enterrement et la résurrection de Jésus-Christ respectent un délai précis. Notez Matthieu 12: «Alors quelques-uns des scribes et des pharisiens prirent la parole, et dirent: Maître, nous voudrions Te voir faire un miracle. Il leur répondit: Une génération méchante et adultère demande un miracle; il ne lui sera donné d'autre miracle que celui du prophète Jonas. Car, de même que Jonas fut trois jours et trois nuits dans le ventre d'un grand poisson, de même le Fils de l'homme sera trois jours et trois nuits dans le sein de la terre» (Matt. 12: 38-40).

Ceux qui professent être des Chrétiens ont suivi à tort le Vendredi Saint et la tradition du Dimanche de Pâques catholique, rejetant la vérité de l'Ecriture. Cette tradition enseigne que le Christ était dans la tombe depuis Vendredi après-midi, juste avant le coucher du soleil, jusqu'au lever du soleil Dimanche. Ce délai comprend le Vendredi soir, le passage de la lumière du jour de Samedi et Samedi soir. Il s'agit clairement de deux nuits et un jour, et NON PAS trois jours et trois nuits, comme le Christ avait déclaré être le seul signe.

Au lieu de croire en Christ, les théologiens ignorent Ses propres paroles, qu'Il serait trois jours et trois nuits dans la tombe, trois jours complets de 24 heures. Les religieux proclament la fausse idée que le Christ était seulement enterré pour la moitié de ce temps. Étonnamment, beaucoup de savants croient et enseignent cette fausse idée. Même le commentaire de Clarke, pour expliquer Matthieu 12: 40 s'inscrit dans cette fausse tradition, créée dès le 2ème siècle après J.C.. Malgré les tentatives de nombreux savants et théologiens de « prouver » le cas contraire, un jour et deux nuits ne peut signifier trois jours et trois nuits.

Accepté par le soi-disant Christianisme

La tradition du Vendredi Saint et du Dimanche des Pâques déforme la vérité de ce qui s'est réellement passé. Mais quelle est l'origine de cette tradition? Étant donné que les initiateurs de cette fausse doctrine n'avaient pas de preuves, ni de connaissances bibliques ou même l'autorité de l’utiliser, ils recoururent à des tactiques frauduleuses pour légitimer leurs fabrications. Une telle affirmation provenait d’Hermès, le frère du Pape Pius (vers l'an 147 de notre ère) «… avait reçu instruction d'un ange, qui commanda que tous les hommes devraient observer la Pasch [Pâque] le jour du Seigneur [Dimanche] » (antiquités de l'église chrétienne, Joseph Bingham, p. 1149).

L'apôtre Paul a écrit: «Mais, quand nous-mêmes, quand un ange du ciel annoncerait un autre Évangile que celui que nous vous avons prêché, qu'il soit anathème!» (Gal. 1: 8). Il répète cette même mise en garde au verset 9. Les instructions d'un ange ne peuvent jamais supplanter la Parole de Dieu.

Dans certaine tournure déformée, le Dimanche en est venu à représenter les deux: la Pâque comme moment de la crucifixion et l'enterrement du Christ, ET la résurrection. Cependant, puisqu'il n'était pas logique de condenser les événements de trois jours et trois nuits dans un seul jour, naquit l'idée d'une crucifixion du vendredi. La lettre susmentionnée de Hermès a été utilisée pour valider la position d'Anicet, successeur de Pie, qui se disputait avec Polycarpe sur la question de transférer la Pâque à un Dimanche. Formé par l'apôtre Jean, Polycarpe tint bon et enseigna l'observation de la Pâque comme Christ et les apôtres l’avaient toujours fait. Pourtant, les évêques de Rome avaient d'autres idées.

Ainsi, la lettre d’Hermès était soit une fausse ou qu’elle fut faussement écrite par Pie, qui est mort juste avant la visite de Polycarpe à Rome (Pères apostolique, James Donaldson, p. 324). Les évêques à Rome avaient décrété qu'ils possédaient le pouvoir de remplacer et de changer les temps et les lois de Dieu (voir Daniel 7: 25). Ils ont réécrit l'histoire et changé l'ordre des événements afin d'introduire leurs fausses doctrines.

Leur effort pour changer le jour de la résurrection au Dimanche était simplement une continuité de la tradition babylonienne, que Nimrod (père de la mystérieuse Religion babylonienne) a été ressuscité un Dimanche. En 321 de notre ère, l’Empereur Romain Constantin établi le Dimanche dans le cadre de la religion officielle de l'État, légitimant ainsi toutes les différentes traditions attachées à ce jour.

Ce qui s'est réellement passé entre l'enterrement et la résurrection

La crucifixion du Christ a eu lieu le jour de la Pâque, le 14ème jour d'Abib (ou Nisan), le premier mois dans le calendrier sacré de Dieu. Cela s'est produit en l'an 31 A.D., dans laquelle la Pâque tomba un mercredi. Beaucoup ne tiennent pas compte de la prophétie que le Messie serait «retranché... a la moitié de la semaine » (Dan. 9: 26-27). Le Mercredi tombe au milieu de la semaine, le jour même où la Pâque est survenue en 31 A.D. Selon le calendrier romain, cette date était le Mercredi 25 avril.

Entre la neuvième et la douzième heure (15:00-18:00), le Christ est mort (Luc 23: 44-46). Avec la permission du gouverneur Pilate, Joseph d'Arimathée prit le corps, l'enveloppa dans un linge (Jean 19: 40), et le plaça dans le sépulcre (Luc 23: 50-53). Au moment où l'enterrement fut terminé, le Sabbat « approcha » (v. 54). Ainsi, l'enterrement eu lieu le jour de Pâque, peu avant le coucher du soleil.

Cette Pâque était un jour de préparation, parce qu’il précédait un Sabbat annuel. Ce Sabbat annuel (appelé le premier jour des Pains Sans Levain) était appelé un grand Sabbat ou « grand jour » (Jean 19: 31) et tombait un Jeudi cette année-là. C'était ce jour-là que le souverain sacrificateur et les pharisiens vinrent à Pilate pour s’assurer que la tombe du Christ était solidement gardée et scellée (Matt. 27: 62-66).

Marc 16: 1, relate ce qui eut lieu ce Vendredi: « Lorsque le Sabbat fut passé, Marie de Magdala, Marie, mère de Jacques et Salomé, achetèrent des aromates afin d'aller embaumer Jésus ». (Le verset 2 saute au Dimanche matin.) La phrase: « Lorsque le Sabbat fut passé », désigne le grand jour qui eut lieu le Jeudi. Puisque les femmes ne pouvaient pas acheter des épices pendant le Sabbat du septième jour (le Samedi), Vendredi était donc le seul moment où elles pouvaient le faire.

Luc 23:56 dit: « et, s'en étant retournées, elles préparèrent des aromates et des parfums. Puis elles se reposèrent le jour du Sabbat, selon la loi », Après avoir acheté les épices, elles retournent et les préparèrent pour les appliquer au corps du Christ dans le sépulcre, qu’elles prévoyaient de faire après le repos du Sabbat hebdomadaire.

Luc 24:1, dit: «Le premier jour de la semaine [le Dimanche], elles se rendirent au sépulcre de grand matin, portant les aromates qu'elles avaient préparés; et quelques personnes les accompagnaient ». Les femmes trouvèrent le tombeau vide (v. 3). Deux anges en habits resplendissants les informèrent que Christ était déjà « ressuscité » (versets 4-6).

Marc 16:2, stipule que les femmes étaient présentes « au lever du soleil ». Cela signifie que Christ était ressuscité avant le lever du soleil.

Jean 20: 1, nous dit, de plus, que Marie de Magdala était venue tôt "quand il faisait encore obscur" et trouva que la pierre qui scella le tombeau était déjà enlevée. Aucune résurrection au lever du soleil n'aurait pu se produire, parce que Christ était déjà ressuscité!

Nulle part les écritures n’enregistrent que Christ ressuscita au lever du soleil le Dimanche matin. Toutefois, il nous dit que Christ serait dans sa tombe pendant trois jours et trois nuits. Quiconque est prêt à croire la Bible, ne devrait pas trouver cela difficile à accepter. En fait, c'est la seule conclusion logique qui peut être tirée.

Christ a été placé dans la tombe juste avant le coucher du soleil Mercredi. Trois jours complets (trois jours et trois nuits) nous amènent à la fin du Sabbat hebdomadaire, juste avant le coucher du soleil, quand Christ est ressuscité, tout comme il l'avait prophétisé!

Preuves qui confirment l'an 31 A.D.

Le calendrier sacré révèle que Pâque a eu lieu un Mercredi en l’an 31 A.D. Premièrement en établissant le jour de la semaine et du mois de la Pâque en 1931, nous pouvons arriver au jour de la semaine et mois de la Pâque du 31 A.D. Précisément une période de 100 fois 19 années, ou 1900 années se seraient écoulées. Suivre cette méthode aide grandement dans le calcul de la différence de temps écoulé entre les calendriers romains et sacré pendant le laps de temps de cette période de 1 900 ans. Après cela, nous pouvons calculer en toute sécurité la semaine et le mois dans laquelle la Pâque est tombée en 31 A.D.

(Notre brochure gratuite: The truth about God’s calendar explique ces calculs techniques plus en détail.)

Divers logiciels de calendriers hébreux calculent quand Pâque ou tout autre jour Saint sont survenus dans presque n’importe quelle année, même avant 31 A.D.

Les récits historiques suivants vont d’avantage valider la preuve présentée ici.

Le décret d'Artaxerxès

Dans la septième année d'Artaxerxès, roi de Perse, un décret fut mis en place pour reconstruire Jérusalem (Esdras 7). Il a suivi le décret de Cyrus, dans lequel il reconnut que: «L'Éternel, le Dieu des cieux, m'a donné tous les royaumes de la terre, et il m'a commandé de lui bâtir une maison à Jérusalem en Juda» (Esdras 1: 2). Le décret d'Artaxerxès est devenu significatif à cause d'une prophétie révélée à Daniel.

Daniel 9:25 dit: «Sache-le donc, et comprends! Depuis le moment où la parole a annoncé que Jérusalem sera rebâtie jusqu'à l'Oint, au Conducteur, il y a sept semaines et soixante-deux semaines, les places et les fossés seront rétablis, mais en des temps fâcheux». Cela montre qu'il y a 62 semaines plus 7 semaines, pour un total de 69 semaines prophétiques (ou 483 jours). Appliquant le principe d’un jour pour un an (nombres 14: 34 et Ézéchiel 4: 6), nous arrivons à 483 années du décret jusqu'au début du ministère de Christ.

Le décret fut édit au cours de la septième année du règne d'Artaxerxès, soit en 457 av. J.-C.. Cette date est historiquement bien documentée. En soustrayant 457 de 483, nous arrivons à l'année 26. Lorsqu’ on compte les années avant J.C. et après J.C., les astronomes ajoutent correctement une année puisqu'il n'y a aucune année « zéro », tandis que les historiens et chronologistes généralement négligent de le faire. L’ajout d'une année nous amène donc à l’année 27 A.D., l'année prophétisée du commencement du ministère du Messie.

Luc 3:23 nous dit: «Jésus avait environ 30 ans lorsqu'il commença son ministère». Le contexte de ce verset est une fois que Jean le Baptiste commença son ministère et juste avant que Jésus ait commencé le sien. Puisque Jésus avait 30 ans en l’année 27 A.D., Il serait né en 4 av. J.C., n'oubliez pas, nous devons ajouter un an, afin de compenser pour l’année « zéro ». Ainsi, de 4 av. J.C. en avançant de 30 ans ça nous amène à 27 A.D. Cela nous amène à la preuve historique qui confirme d’avantage: quand le Christ est né et quand Il commença Son ministère.

Moment de la mort d'Hérode

Peu après la naissance de Christ, un ange mit en garde Joseph dans un rêve que lui et sa femme Marie, devaient prendre l'enfant et s'enfuir en Égypte. Ils restèrent là jusqu'à la mort d'Hérode (Matt. 2: 15). Christ était un nourrisson de moins d'un an d'âge lorsqu’Hérode mourut.

Matthieu 2: 16 montre qu’Hérode: «fit tuer tous les enfants de deux ans et au-dessous qui étaient à Bethléem et dans tout son territoire, selon la date dont il s’était soigneusement enquis auprès des mages ». Hérode connaissait l’âge approximatif de l’enfant, mais alla au-delà de cet âge pour inclure ceux jusqu'à l'âge de deux ans, pour s'assurer que le Messie prophétisé n'échapperait pas à l'exécution.

Pour mieux établir le moment exact de la mort d'Hérode, nous trouvons, dans l’antiquités des Juifs de Josephus, une référence à une éclipse lunaire. Une référence dans la traduction de Whiston de Josephus indique, « cette éclipse de lune (qui est la seule éclipse mentionné par Josephus) est d’une très grande conséquence pour la détermination du moment de la mort d'Hérode... et pour la naissance et la chronologie entière de Jésus Christ. C'est arrivé le 13 mars, l'année de la période de Julian 4710 et la quatrième année avant l'ère chrétienne » (BK. XVII, ch. vi, art. 4). Selon Josephus, Hérode mourut l'année suivante, 3 B.C.

Peu de temps après la mort d'Hérode, l'ange chargea Joseph de retourner en terre d'Israël, avec Marie et Jésus, qui aurait dû avoir environ un an.

Moment de la Construction du Temple

Comme mentionné, Christ était âgé de 30 ans (Luc 3: 23) quand Il a commencé Son ministère en 27 A.D. Maintenant, nous allons voir comment la chronologie du temple s'harmonise avec la chronologie du Christ: «Les Juifs, prenant la parole, Lui dirent: Quel miracle nous montres-tu, pour agir de la sorte? Jésus leur répondit: « Détruisez ce temple et en 3 jours Je le relèverai. Les Juifs dirent: «Il a fallu quarante-six ans pour bâtir ce temple, et toi, en trois jours tu le relèveras! Mais Il parlait du temple de son corps » (Jean 2: 18-21).

Cela s'est produit la première Pâque pendant le ministère de Christ, en l'an 28 A.D. Les Juifs ont dit que le temple avait été en construction depuis 46 ans. En ajoutant un an, afin de compenser pour aucune année "zéro", cela signifie que la construction du temple a commencé en 19 B.C., la dix-huitième année du règne d'Hérode.

Dans Antiquités Josephus écrit, "et maintenant Hérode, dans la dix-huitième année de son règne... a entrepris un très grand travail, qui est de construire, de lui-même, le temple de Dieu..." (BK. XV, ch. xi, sec. 1). De 19 B.C, on avance 46 ans depuis le début de la reconstruction du temple, on arrive à A.D. 28, la première Pâque après le commencement du ministère de Christ.

Le règne de l'empereur Tibère

D’autres preuves historiques impliquent le moment du début du ministère de Jean le Baptiste. Luc 3: 1, nous dit: «La quinzième année du règne de l'empereur Tibère César, lorsque Ponce Pilate était gouverneur de la Judée..», et au verset 2, il y est décrit le début du ministère de Jean.

Le règne de l’empereur Romain Tibérius a commencé environ en 11 ou 12 A.D., puisqu'il a régné en même temps que César Auguste pendant environ 2 ans. Si l'on y ajoute les 15 ans du règne de Tibère à 11 ou 12 A.D., nous arrivons à 26 ou 27 A.D. Ici encore, nous voyons la chronologie biblique, vérifiée par l'histoire. La quinzième année de Tibère nous amène précisément au début du ministère de Jean-Baptiste, qui était juste avant la période du ministère de Christ.

Le poste de gouverneur de Ponce Pilate

Les historiens conviennent que Pilate a régné pendant dix ans. Luc 3: 1, montre qu'au cours de la quinzième année du règne de Tibère, Pilate était gouverneur. Certains récits historiques, tels que dans l'Encyclopédie Britannica, datent le règne de Pilate de 26 à 36 A.D. Quand il a été rappelé, il a immédiatement demandé une aide de son proche allié politique, l'empereur Tibérius.

Pourtant, alors que Pilate était en route pour s'entretenir avec lui, Tibérius est mort, en 37 A.D. Avec la mort de Tibère, le règne de Pilate s'est terminé dans la même année. Donc, le règne des dix ans de Pilate devait coïncider avec les années 27 à 37 A.D.

Maintenant, récapitulons: l’administration de la Judée par Pilate a commencé en début 27 A.D, au cours de la quinzième année du règne de Tibère. Pendant ce temps, Jean le Baptiste a commencé son ministère en début 27 A.D, qui précède le ministère de Christ de plusieurs mois.

Le ministère de Christ n'aurait pas commencé avant l'automne 27 A.D. puisque (1) il avait 30 ans quand a commencé Son ministère et (2) Il est né à l’automne de 4 B.C (pour en savoir plus sur ce sujet, lisez notre brochure intitulée: La véritable origine de Noël).Le ministère de Christ ne pouvait pas avoir commencé plus tard que l'an 28 A.D, car à ce moment-là, les 46 ans de la construction du temple aurait été finie. Ainsi, l'automne A.D. 27 concordent avec les nombreuses preuves séculaires et historiques, ainsi que l'écriture.

La longueur du ministère de Christ

Rappelez-vous la prophétie dans Daniel 9, qui a établi à 483 années, de 457 B.C. à 27 A.D de notre ère. Le verset 27 établit la longueur du ministère prophétisé de Christ: «Il fera une solide alliance avec plusieurs pour une semaine, et durant la moitié de la semaine il fera cesser le sacrifice et l'offrande; le dévastateur commettra les choses les plus abominables, jusqu'à ce que la ruine et ce qui a été résolu fondent sur le dévastateur».

Christ devait confirmer l'Alliance pendant une semaine. Selon le principe de la journée-pour un an, les sept jours de la semaine sont égales à sept ans. Pourtant, au milieu de la semaine, le Messie devait faire cesser les sacrifices et les offrandes. Cela a été fait en offrant Sa vie pour couvrir les péchés de l'humanité, dans le cadre du Plan de Dieu du Salut. Le Messie a été « retranché » (v. 26) dans la "moitié de la semaine", après 3 jours ½ " ou années prophétiques. Son ministère terrestre a duré exactement trois ans et demi. Puis Il a été coupé, crucifié, au milieu de la semaine, Mercredi. Dans cette prophétie, « au milieu de la semaine » a un double sens, comme la plupart des prophéties.

Étant donné que le ministère de Christ a commencé à l'automne de 27 A.D cela signifie qu'il a été crucifié au printemps 31 A.D., 3½ ans plus tard.

Jean 2:23, enregistre la première Pâque de Son ministère en l'an 28 A.D: «Pendant que Jésus était à Jérusalem, à la fête de Pâque, plusieurs crurent en Son nom, voyant les miracles qu'Il faisait ». Par la suite, le Christ a commencé à enseigner dans la région de Judée près de Jérusalem.

Luc 6:1, révèle un événement au cours de la saison de la Pâque dans la deuxième année de Son ministère, en l'an 29: «Il arriva un jour de Sabbat appelé second-premier, que Jésus traversait des champs de blé. Ses disciples arrachaient des épis et les mangeaient après les avoir froissés dans leurs mains».

L'expression «un jour de Sabbat appelé second-premier», signifie le deuxième jour saint, qui est le deuxième Sabbat après le premier, qui était le dernier jour des sept jours des Pains Sans Levain. Bien que cet événement soit relaté dans Matthieu 12: 1-8 et Marc 2: 23-28, seul le récit de Luc, écrit en Grec, indique clairement de quel Sabbat il s'agissait. Le terme Grec, deuteroproton sabbaton, signifie littéralement « le deuxième Sabbat de premier rang (de grande importance ou jour saint) », ou le deuxième jour saint de cette saison de la Pâque.

Jean 6:4-5, nous révèle ce qui suit, et que cette période précédait la troisième Pâque (30 A.D.) du ministère de Christ: «Or, la Pâque était proche, la fête des Juifs. Ayant levé les yeux et voyant qu’une grande foule venait à Lui, Jésus dit à Philippe: « Où achèterons-nous des pains pour que ces gens aient à manger? » Ceci est également relaté dans Matthieu 14: 15; Marc 6: 35-36 et Luc 9: 12.

La quatrième et la dernière Pâque du Ministère de Christ, est la Pâque la plus documentée de toutes. Les quatre évangiles la couvrent en détail. Remarquez Luc 22: 1-2: « La fête des Pains Sans Levain, appelée la Pâque, approchait. Les principaux sacrificateurs et les scribes cherchaient les moyens de faire mourir Jésus; car ils craignaient le peuple». Jean 11: 55, rapporte: «La Pâque des Juifs était proche et beaucoup de gens du pays montèrent à Jérusalem avant la Pâque, pour se purifier».

La dernière Pâque du Christ compléta son ministère terrestre de 3 ans et demi. Encore une fois, il a commencé à l'automne de 27 A.D. et se termina au printemps 31 A.D, un Mercredi, dans le « milieu de la semaine ». Ceux qui professent le Christianisme revendiquent que la crucifixion de Christ a eu lieu un Vendredi, en l'an 33. Toutefois, cela peut facilement être documenté, par le calendrier sacré de Dieu, qu'aucune des quatre Pâques, pendant le ministère de Christ, ne soit survenue un Vendredi. Les quatre Pâques sont tombées un Lundi (A.D. 28), un Samedi (A.D. 29), un Mercredi (30 A.D) et un autre Mercredi (31 A.D), respectivement.

Nous avons démontré par la Parole de Dieu, Son calendrier sacré et l'histoire séculaire de l'homme, que la crucifixion n’a pas eu lieu un Vendredi, ni en l'an 33 A.D. Au contraire, Christ a été crucifié et enseveli un Mercredi en 31 A.D. Maintenant que vous êtes armés avec la vérité, l’accepterez-vous ou accepterez-vous les traditions aveugles de ceux qui professent le Christianisme?

Vous pouvez lire ce que vous désirez :