JavaScript

This website requires the use of Javascript Explain This   to function correctly. Performance and usage will suffer if it remains disabled.
OĂč se trouve l’Église de Dieu aujourd'hui ?
New York, Etats-Unis Jamaïque Pérou Idaho, Etats-Unis Inde Belgique Kenya Arkansas, Etats-Unis Afrique du Sud Angleterre Nigéria Ohio, Etats-Unis

Il existe une seule organisation qui enseigne l’entiĂšre vĂ©ritĂ© de la Bible et qui est appelĂ©e Ă  vivre de “toute parole de Dieu.” Savez-vous comment la trouver ? Christ a dit qu’elle :

  • enseignerait tout ce qu’Il a ordonnĂ©
  • appelerait les membres mis Ă  part par la vĂ©ritĂ© pour sortir du monde
  • serait un petit troupeau
A propos de l’auteur
David C. Pack 

Fondateur et Pasteur GĂ©nĂ©ral de l’Église de Dieu RestaurĂ©e, RĂ©dacteur en Chef du magazine The Real Truth et voix du programme tĂ©lĂ©visuel The World to Come, David C. Pack a atteint plusieurs millions de personnes dans le monde entier en proclamant les puissantes vĂ©ritĂ©s de la Bible inconnues de la plupart des gens. Il est l’auteur de 80 livres et livrets, et a personnellement Ă©tabli plus de 50 congrĂ©gations. Il est Ă©galement apparu en tant qu’invitĂ© sur The History Channel. M. Pack a frĂ©quentĂ© l’Ambassador CollĂšge Ă  Pasadena, en Californie. Il est entrĂ© au ministĂšre de l’Église de Dieu Universelle en 1971 et a Ă©tĂ© personnellement formĂ© par son fondateur, Herbert W. Armstrong.

Les perpétuelles FAUSSES DOCTRINES

Comment la plupart s’y font encore prendre !

par David C. Pack

Les hĂ©rĂ©sies—les anciennes comme les nouvelles – continuent de tromper la plupart des gens, dans tous les groupes « dissidents » . Êtes-vous conscient desquelles il s’agit ? Quelles sont celles que votre groupe enseigne ou accepte ? Consciemment ou inconsciemment, avez-vous personnellement acceptĂ© ou pratiquĂ© certaines d’entre elles ? Le cas Ă©chĂ©ant, quelles sont-elles ? Que ferez-vous Ă  ce sujet ? Allez-vous vous RÉVEILLER ?

Nous avons annoncé, planifié puis créé une liste complète sur le grand nombre d’hérésies qui existent, à un niveau plus ou moins grand, dans les nombreux groupes « dissidents » qui ont vu le jour depuis le démembrement de l’Église Universelle de Dieu. Certaines de ces hérésies sont activement enseignées, alors que d’autres sont passivement tolérées. Certaines ne sont enseignées que par un ou quelques groupes, alors que d’autres le sont dans plusieurs, sinon dans la plupart des groupes. Il est important de garder à l’esprit que cette liste est mixte; elle contient les fausses idées qui circulent dans les groupes « dissidents » (ces idées avaient d’abord pris naissance dans l’Église Universelle de Dieu, pour ensuite être reprises par ces derniers groupes !). Il est important de bien comprendre que toutes ces idées existent maintenant dans les groupes « dissidents ».

J’ai rassemblé, ou supprimé, plusieurs faux enseignements de la liste originale. Cette dernière n’est donc pas tout à fait complète, parce qu’établir une telle liste aurait été une tâche impossible — notamment pour un seul individu. Et même si cela avait été possible, elle n’aurait donné qu’une image partielle de la réalité, car le temps aurait vite fait de la rendre périmée. Pourquoi ? Parce qu’à cette liste viendraient s’ajouter les nouvelles hérésies qui renflent chaque jour, dans tous les groupes. Rappelez-vous que l’apôtre Paul compara l’hérésie au cancer et au levain. Le cancer se propage toujours de manière à tuer sa victime, et le levain se répand toujours de manière à remplir son aire. Les gens savent, pour la plupart, qu’il n’est plus possible de savoir combien il existe de groupes (ils augmentent chaque jour), sans parler des fausses idées engendrées par ces derniers — et par ceux qui existent déjà. Donc, même si cette liste n’est pas tout à fait complète, on peut néanmoins estimer qu’elle s’y rapproche somme toute beaucoup. Parmi les nouvelles fausses idées, certaines sont tellement ridicules, qu’il est inutile de les ajouter à cette liste. Un ministre bien connu enseigne que Job n’avait pas un problème de propre justice. Quoique cela soit faux, je n’y inclus pas — pour des raisons évidentes — ce genre de choses. Un autre groupe a affirmé qu’on y ordonne maintenant des femmes comme « anciens locaux ». Il est peu probable que ce groupe puisse même faire partie de la septième ère. Ainsi que je l’ai dit, il est inutile d’inclure ce genre de changements, parce que le faire ne ferait qu’accorder de l’importance à ces groupes — et cela reviendrait à une perte de temps.

Le long extrait qui suit est un énoncé tiré de mon ouvrage intitulé, There Came a Falling Away (disponible en anglais seulement). Au fil de ses nouvelles éditions, j’ai été amené à me demander quels changements je devais inclure et lesquels exclure; mais j’ai décidé de m’arrêter au numéro 280 — le dernier numéro répertorié dans ce livre. La liste qui s’y trouve est donc pertinente avec celle-ci. À cause de l’évidence des raisons qui sont exposées dans la prochaine citation, c’est à dessein que je n’ai voulu ni établir ni accorder un ordre d’importance à cette liste. Relisez bien à deux fois l’exposé dans cette citation, avant de poursuivre:

« Au moment d’écrire l’annexe de la septième édition de ce livre (en juin 1995), le nombre des changements doctrinaux que j’y avais répertorié s’élevait à 280. Plus de vingt-cinq changements furent retirés du livre, parce que j’en avais conclu que, dans la vie, il y a une limite à tout. Depuis l’achèvement de ce livre, d’autres changements sont venus s’ajouter. Mais je me suis dit: À quoi cela servirait-il de rééditer sans cesse un livre (si l’on considère le temps et les coûts astronomiques que cela implique) qui contient déjà assez de preuves accablantes pour démontrer qu’une apostasie a effectivement eu lieu ? J’ai dû me demander: À quoi se limite « assez c’est assez » ? Pour moi, il était clair que mon livre contenait suffisamment de preuves pour convaincre n’importe qui, même les plus incrédules, de ce qui était arrivé — si, toutefois, la personne faisait un tant soit peu preuve d’ouverture d’esprit.

« Néanmoins, diverses critiques furent soulevées par des gens qui étaient somme toute d’accord avec le contenu du livre. Plusieurs personnes avaient des idées différentes quant à son contenu — son ampleur, quelles seraient les meilleures citations afin de prouver tel ou tel point, etc., etc…. Des décisions devaient donc être prises à ce sujet. Et quelqu’un se devait les prendre. C’est donc moi qui, en dernier ressort, en a assumé la responsabilité.

« Certains estiment que plusieurs des changements répertoriés dans ce livre sont pointilleux ou peu importants. Je ne partage pas cette idée. Mais si tel devait être le cas, le problème serait de classifier ceux qui le sont et ceux qui ne le sont pas. Les exclure ou les placer dans une autre catégorie, appelée “changements moins importants”, entraînerait de sérieux problèmes. Ce serait comme si j’attribuais ainsi une mesure à la Vérité de Dieu, m’attirant du coup des critiques de part et d’autre. Certains diraient: J’estime que tel ou tel changement aurait dû être classé partie les “changements plus importants”. Et il y a ceux qui diraient: Comment avez-vous pu juger que tel changement était assez infime pour le placer dans la catégorie des “changements peu importants”… il est immense ! Le lecteur devra donc en décider par lui-même. L’expérience nous a appris que les gens ne s’accordent jamais entre eux pour ce qui est de définir lesquels pourraient être considérés comme « pointilleux ».

« Voici comment l’administration de l’Église Universelle a justifié les changements qu’elle a apportés dans ses enseignements: “Lorsque nous réalisons que nous étions dans l’erreur sur un sujet, aussi infime fût-il…nous avons l’obligation, devant Dieu, de le changer” (Éditorial de Joseph W. Tkach, Worldwide News , 24 juin 1991 — la traduction française est la nôtre). Je m’étais dit: Si l’on avait d’abord jugé qu’une idée était assez importante pour être enseignée, et assez importante pour être changée par la suite, cela me suffisait pour définir si une idée était suffisamment importante pour être signalée dans cet ouvrage. D’ailleurs, l’ÉUD avait par la suite déclaré qu’elle avait le devoir de changer toute doctrine qu’elle jugeait erronée, « aussi importante ou insignifiante eut-elle pu sembler » (Joseph W. Tkach, Worldwide News , 17 novembre 1992). Dès lors, devrions-nous être moins rigoureux, en exposant et en préservant les vérités divines, qu’ils ne l’ont été pour les enrayer et les détruire… ? «

À propos, il est important de noter que je m’étais aussi rendu compte que ceux qui croyaient que certains changements étaient mineurs, étaient toujours ceux-là mêmes qui avaient toujours été d’accords avec ces mêmes changements et/ou qui souhaitaient eux-mêmes en apporter d’autres ! »

Il est nécessaire, voire même utile, d’ajouter certaines autres informations avant de lire la liste.

Premièrement: j’espère sincèrement que personne ne se servira de cette liste pour « matraquer » d’autres groupes ou d’autres personnes. Plusieurs passages bibliques pourraient être cités pour expliquer pourquoi il n’est pas chrétien d’agir ainsi. Bien entendu, on peut référer les gens à cette liste et en discuter avec eux, mais cela est fort différent que de s’en servir comme d’une arme, pour s’attaquer à eux. Les vrais chrétiens sont pour la Vérité, et non contre les gens. Personnellement, je m’attends à être jugé pour avoir cherché à aider le peuple de Dieu, au moyen de cet article.

Deuxièmement: si vous ne cherchez qu’à justifier les changements qui se trouvent sur cette liste, non seulement vous n’avez rien compris, mais vous vous ferez (à vous ainsi qu’à votre groupe et à ses dirigeants) un tort considérable ! Bien que le fait de vous concentrer sur les erreurs doctrinales des autres groupes peut vous procurer une certaine satisfaction (sont-ils plus nombreux… ? ou pires… ?, etc.), vous n’y gagnerez absolument rien si vous n’étudiez pas à fond ce matériel et si vous ne vous examinez, vous, ainsi que le groupe auquel vous êtes affilié. Sachez que la seule raison pour laquelle il y a tellement de fausses doctrines dans les divers groupes « dissidents », c’est parce que leurs dirigeants, et leurs adeptes, se sont accoutumés à les justifier systématiquement. Si vous agissez de même, vous seul en serez blessé. Donc, efforcez-vous surtout à lire chaque point, en cherchant à savoir ce que votre groupe enseigne, et non à vous dire: « Mon groupe n’enseigne pas cela ! ».

Troisièmement: si vous êtes convaincu que Dieu avait utilisé M. Armstrong pour nous enseigner toute la Vérité, vous aurez vite compris que le groupe auquel vous êtes affilié fait réellement des compromis, en diluant un certain nombre de ses enseignements !

La prochaine étape est de demander à vos dirigeants pourquoi plusieurs des doctrines qu’ils enseignent diffèrent de celles qu’enseignait M. Armstrong. Ils chercheront certes à en justifier les raisons, ainsi que le firent les dirigeants apostats de l’Église Universelle. Préparez-vous cependant à persévérer dans vos questions. Dans mon ouvrage There Came a Falling Away (disponible en anglais seulement), une section énumère les 43 méthodes fondamentales dont se servirent les faux dirigeants de l’Église Universelle — et vous seriez surpris de voir combien de ministres ou de dirigeants utilisent, aujourd’hui encore, ces mêmes méthodes avec vous. Attendez-vous à de la confusion, des intimidations, à vous faire accuser de rebelle, à être critiqué, à les voir user de ruses, de termes et d’approches psychologiques au profit de « leurs interprétations personnelles ». À titre d’exemple, les faux dirigeants de l’Église Universelle disaient, à ceux qui s’opposaient à leurs changements, qu’ils « refusaient de croître ». Vous pourriez à nouveau vous faire dire les mêmes choses.

Quatrièmement: certains se demanderont pourquoi je n’ai pas pris le temps de démentir toutes ces fausses doctrines avec la Vérité ? D’abord, cela aurait été une tâche impossible, qui n’aurait jamais eu de fin. Un tel travail aurait lié indéfiniment mon ministère et tout le personnel de l’Église Restaurée. L’expérience a aussi démontré que la plupart des gens n’abandonneront jamais les hérésies qu’ils ont déjà acceptées et ce, même si on leur prouve qu’ils ont torts ! De plus, avec le diable qui accaparerait ainsi tout mon temps, je ne pourrait plus écrire de nouvelles brochures et de nouveaux articles, pour propager toutes les vérités divines. (C’est là notre objectif, et nous sommes déjà bien engagés dans cette voie.) Cela priverait Dieu d’appeler d’autres personnes à la Vérité, tandis qu’il reste encore du temps en cette époque.

Laissez-moi illustrer, par un exemple simple, le temps qu’il faudrait pour démentir une seule fausse doctrine, si bien sûr telle était mon intention. Un « prédicateur » bien connu prêche qu’« il n’y a pas de captivité à venir pour les nations modernes d’Israël ». Il admet que ses enseignements sur le sujet « diffèrent beaucoup de ceux de M. Armstrong ». Il croit qu’« Israël est déjà en captivité et ce, depuis 2 700 ans ». Toute personne sensée, qui connaît un tant soit peu sa Bible, sait combien cette idée est absurde, et dangereuse. Mais, cette grande hérésie est enseignée d’une façon très complexe et subtile, dans le but de confondre et tromper encore plus de gens. Il me faudrait de trois à cinq heures — sinon plus — pour préparer un sermon ou un article pour démentir complètement cette hérésie; et là encore, j’aurais peut-être perdu mon temps, parce que peu de gens semblent pouvoir se ressaisir une fois qu’ils ont été engoués par l’excitation de ce type de « croissance et compréhension nouvelles ». Tout ce que je peux dire aux gens, s’ils souhaitent vraiment obtenir la preuve que M. Armstrong nous a donnée et qui démontre l’inexactitude de l’idée de cet individu, c’est: relisez Les Anglo-saxons selon la prophétie.

Cinquièmement: il y avait déjà longtemps que je croyais fermement que le Christ pouvait parfaitement guider Son apôtre. Dieu avait utilisé M. Armstrong pour rétablir Ses vérités. Ce dernier, après nous les avoir prouvé par écrit, nous répétait sans cesse que nous devions nous les prouver à nous-mêmes, à partir de la Bible. Cette seule déclaration suffit pour exprimer le ressentiment, la haine et l’antipathie que beaucoup de gens éprouvent envers M. Armstrong — des gens qui, pourtant, prétendent s’accrocher à la Vérité. À vrai dire, parmi les fausses doctrines qu’acceptent les groupes « dissidents », plusieurs proviennent justement de ces mêmes ressentiments à l’égard de M. Armstrong. Cependant, la norme utilisée pour la présente liste est basée sur les enseignements de ce dernier.

Je dois maintenant ajouter un point important. Tous ceux qui se souviennent du milieu des années 70 se rappelleront les nombreuses doctrines que l’on avait diluées à l’époque. Une analyse, même brève, vous montrera que les groupes qui sont prétendument demeurés « sains », sur le plan doctrinal, sont en fait beaucoup plus libéraux, aujourd’hui, que l’Église ne l’était devenue dans ces années-là ! Bref, les conditions qui règnent parmi la plupart des Frères sont davantage compromettantes, libérales et diluées, aujourd’hui, qu’elles ne l’étaient à ce moment-là. M. Armstrong avait hurlé pendant presque trois ans et demis, alors que Dieu Se servait de lui pour remettre l’Église « sur la bonne voie » (du milieu de 1978 jusqu’à la fin de 1981). C’était d’ailleurs ce qui l’avait amené à exclure plusieurs ministres. Puisque plusieurs ministres et groupes sont encore plus écartés de la Vérité aujourd’hui, pourrait-on honnêtement et sérieusement douter que M. Armstrong les aurait tous exclus, s’il vivait aujourd’hui ? Le seul fait d’avoir permis l’utilisation du maquillage (en prétendant fallacieusement que M. Armstrong en avait approuvé l’usage « avec modération »), aurait entraîné l’exclusion, sur-le-champ, de tout ministre qui en aurait permis l’usage. Plusieurs ministres et Frères savent cela. Cette mentalité constitue la clef qui montre pourquoi il y a tellement de gens qui en veulent à — et qui ont de la haine pour — M. Armstrong !

Sixièmement: je n’ai aucunement la prétention de vouloir « attaquer » quelque groupes que ce soit. Les enseignements répertoriés dans cet ouvrage sont généralement classés selon les organisations qui les acceptent et/ou les prêchent. Je n’y peux rien, et je ne vais pas m’en excuser, si des gens, après avoir lu différentes sections de cette liste, finissent par deviner de quels groupes il s’agit. Même si je ne désigne aucun groupe par son nom, je ne vais certainement pas consacrer un nombre incalculable d’heures inutiles et superflues, dans le seul but de brouiller la liste de manière à protéger leur identité. Je pense que le lecteur n’aura aucun mal à y identifier son groupe, à cause de ses enseignements.Septièmement: cette liste renferme une section, laquelle aurait pu être beaucoup plus longue, qui comprend de nombreux passages bibliques visant à « prouver » qu’il est possible d’acquérir plus de « compréhension prophétique ». Ainsi que je l’ai déjà mentionné, tout dans la vie a une fin. Le lecteur devrait cependant prendre le temps d’examiner toutes les Écritures auxquelles cette liste fait référence. Vous pourrez ainsi mieux discerner la vision extrêmement confuse de ce dirigeant de groupe qui prétend être « le prophète », comme le montre clairement sa façon de tordre la parole de Dieu — là où le contexte et le sujet n’ont RIEN à voir avec la révélation divine qu’il prétend avoir reçue de Dieu.

Huitièmement: trois questions, qui se superposent peut-être, s’appliquent à la plupart des fausses doctrines décrites sur cette liste. Certaines de celles-ci se servent réciproquement et automatiquement d’introduction. Elles se résument mieux par les expressions suivantes que vous, le lecteur, devrez compléter selon ce qui convient. 1) Votre groupe enseigne-t-il ou tolère-t-il… ? 2) Les dirigeants de votre groupe enseignent-ils ou acceptent-ils… ? 3) Acceptez-vous ou tolérez-vous…, ou avez-vous déjà accepté ou toléré… ? Certains des faux enseignements énumérés sur cette liste sont aussi identifiés comme étant des changements de « politique ». Notez que toute politique tire pour ainsi dire ses origines des doctrines (I Tim. 4:16) et des traditions (II Thess. 2:15; 3:6) — deux choses auxquelles il faut demeurer ferme. Je n’ai pas pu m’empêcher de commenter brièvement certains points qui y sont énumérés. Vous comprendrez mieux ces commentaires au fur et à mesure que vous les lirez.

Finalement, avant d’entreprendre la lecture de cette liste, reconnaissez qu’il n’y a qu’une seule Église, sur cette terre, aujourd’hui, qui n’accepte et ne tolère aucun de ces changements !

  1. M. Armstrong n’était pas le dernier Élie qui devait « rétablir toutes choses » dans l’Église.
  2. Les deux témoins sont: le dernier Élie et un second avènement de Moïse. M. Armstrong peut avoir été une « sorte d’Élie », mais il ne peut pas avoir été celui qui a rétabli « toutes choses ». [La rédaction: Il est toujours absolument nécessaire, pour ceux qui ont des idées doctrinales divergentes, de rejeter cette connaissance et ce, afin de faire place à leur propres liste d’idées doctrinales. saisissez-vous cela ? Il n’y a pas d’autre alternative pour quiconque est déterminé à agir conformément à ses propres idées doctrinales.]
  3. La mission de l’Élie prophétisé à venir pourrait bien avoir été accomplie par le Christ.
  4. M. Armstrong a achevé l’Œuvre de prêcher l’Évangile et l’avertissement d’Ézéchiel.
  5. L’Œuvre est maintenant une affaire personnelle, celle de se préparer pour le retour du Christ, et pour le festin de noces. Et comme il n’est plus nécessaire de soutenir une œuvre, la chose charitable à faire, pour un chrétien, c’est d’essayer d’aider l’humanité, en distribuant les dîmes de Dieu aux « bonnes causes ».
  6. L’Évangile est maintenant mieux défini et exprimé comme étant « l’évangile de Jésus-Christ et du Royaume de Dieu ». Certains croient qu’il en y a aussi un autre, « l’évangile de paix ».
  7. La forme divine de gouvernement n’est pas hiérarchique.
  8. On peut maintenant choisir/élire, par voie d’un vote, des ministres de hauts rangs (après qu’ils aient d’abord posé leur candidature).
  9. À cause des anciens enseignements, le quartier général doit maintenant se choisir un autre nom, plus convenable, parce que c’est le ministère qui dirige/choisit les dirigeants de l’Église.
  10. Il n’y a plus de Gouvernement de Dieu sur la terre, parce qu’il a été « dispersé/aboli ».
  11. Les gens ne jugent plus nécessaire d’avoir un ministère pour les diriger et veiller sur eux.
  12. Dans certains groupes majeurs, on a supprimé les rangs dans le ministère.
  13. Plusieurs anciens locaux, qui dirigent leurs propres groupes indépendants, prêchent qu’ils sont des ministres à part entière — alors que des centaines de certificats d’ordination, signés par M. Armstrong lui-même, stipulent que l’on ne peut être considéré comme un ministre que lorsque l’on a atteint le rang d’ancien prédicateur.
  14. Il n’y a pas sept ères distinctes et chronologiques de l’Église du Nouveau Testament.
  15. Il n’y a pas de lieu de refuge, au sens littérale. (Ce faux enseignement accompagne toujours le point précédent.)
  16. Les philadelphiens ne seront réunis dans une seule organisation que lorsque sera venu le moment de partir pour le lieu de refuge.
  17. Toute référence traditionnelle relative à la guérison (des péchés physiques) par les meurtrissures du Christ a été supprimée de la cérémonie de la Pâque.
  18. Le péché purement physique ne peut tout simplement pas exister. Tout péché se doit d’être en partie spirituel.
  19. Dans l’Ancien Testament, on observait la Pâque le 15 de Nisan, et non le 14. (Certains groupes, bien qu’ils n’enseignent pas cette hérésie, acceptent et tolèrent néanmoins des gens qui y croient, en leur disant qu’ils peuvent l’observer avec discrétion le 15ième jour, pour autant qu’ils n’en parlent à personne….)
  20. Le changement ci-dessus exige forcément toujours l’abandon de la Soirée mémorable — qui est observée dans la soirée du 15.
  21. La compréhension que M. Armstrong avait, en 1974, sur le divorce et le remariage était correcte; aussi avait-il eu tort d’en changer. En agissant ainsi, affirme-t-on, il mettait en place les éléments déclencheurs de l’apostasie.
  22. La plupart des groupes, et des Frères, ont remplacé la troisième dîme par des programmes gouvernementaux d’aide au public. Ainsi, plusieurs pasteurs bien connus expliquent que le but de la 3e dîme est d’aider les communautés locales, et non pas seulement l’Église. Ils prêchent aux gens de regarder autour d’eux, pour voir où il y aurait des besoins; puis de distribuer la 3e dîme selon leur bon jugement.
  23. Le Christ n’œuvre plus dans une vraie Église, organisée et unifiée. L’Église se compose maintenant de plusieurs groupes, appelés « confréries » ou « communautés (de croyants) ». Contrairement à I Corinthiens 1:10, 13 et Matthieu 12:25-30, cet enseignement affirme que le Christ est maintenant extrêmement divisé.
  24. Il n’y a pas de captivité à venir pour les nations modernes d’Israël, parce qu’elles sont déjà en captivité, depuis 2 700 ans. [La rédaction: Ce faux enseignement soutient que « M. Armstrong faisait preuve d’étroitesse d’esprit » et qu’il « comprenait la prophétie en se basant sur ce que les nazis allemands avaient fait aux Juifs — une tribu —, appliquant souvent cela à la dernière résurrection de l’Empire romain. » Autrement dit, M. Armstrong aurait frauduleusement mis en garde des centaines de millions de gens contre un événement qui n’aurait pas lieu ! Les mots ne sauraient décrire les ravages qu’entraîne cette fausse idée. Les laodicéens ne vont certainement pas s’inquiéter d’une captivité qui ne doit pas avoir lieu. Rien ne rendrait le diable plus heureux que de pouvoir séduire les gens et les égarer loin de cette connaissance fondamentale. Le mystère des siècles, Les Anglo-Saxons selon la prophétie, ainsi que d’autres ouvrages, sont remis en question par ce faux enseignement, et par les nombreux autres qui en découlent fatalement. Cet enseignement prétend qu’Israël va s’allier à la bête et que la captivité des 2 700 ans existe toujours, c’est-à-dire qu’Israël est toujours en captivité. Si ces déclarations étaient véridiques, à elles seules elles suffiraient pour faire de M. Armstrong un faux ministre. Qui plus est, la capacité de Dieu de le conduire aurait été si médiocre, qu’Il aurait été incapable de le dissuader d’une erreur aussi importante.]
  25. Ce ministre enseigne aussi que les bénédictions et les malédictions dont parlent Deutéronome 28 et Lévitique 26 ne s’appliquent plus. [La rédaction: Cet enseignement va jusqu’à prétendre qu’elles ont été annulées/abandonnées par le divorce de Dieu d’Israël, en vue de préparer Son mariage avec l’Israël spirituel du Nouveau Testament. Un très grand nombre d’autres faux enseignements découlent de cette idée. Il semble parler d’Ésaïe 10 comme si l’Assyrie était la Babylone spirituelle. Cela comporte de sérieux problèmes. Selon ces enseignements, la période de 2 520 années qui a passé sur Israël, et qui a pris fin en 1800-1803, aurait maintenant une signification tout à fait différente, et ainsi de suite…. Pas étonnant que cet homme dise que ses enseignements « diffèrent beaucoup de ceux de M. Armstrong ».]
  26. Il y a maintenant trois écoles différentes de pensée quant à la définition exacte du moment du coucher du soleil. Un ministre bien connu enseigne que le sabbat commence « au moment de l’apparition, le vendredi soir, des trois étoiles de la 2ième amplitude ».
  27. Plusieurs questions ont été soulevées visant à mettre en doute la compréhension que M. Armstrong avait du calendrier. Certains observent les Jours saints sans ajournement — ils les observent donc les mauvais jours. Ils s’opposent au fait que l’actuel calendrier eut été établi après la mort du Christ (par Hillel). D’après la logique de ces gens, ceux qui l’avaient établi ne faisaient plus partie du « peuple de Dieu » parce que, disent-ils, ils n’avaient pas accepté le Christ. Ce qui signifie qu’ils n’auraient eu aucun pouvoir pour établir le calendrier. Certaines personnes, par exemple, observeraient maintenant la Pentecôte le 6 Sivan.
  28. Souvent lors des Fêtes printanières et automnales, on ne donne pas « la nourriture en son temps ».
  29. Le dirigeant d’un groupe croit avoir pris la place du Christ; et qu’il est « le prophète » dont parle Deutéronome 18:15, Jean 1:21, Actes 3:19-23 et Actes 7:37.
  30. Le Législateur de Genèse 49:10 est (nom de ce même dirigeant de groupe).
  31. On ne doit prononcer les différents noms de Dieu que dans la langue hébraïque (l’idée sur les noms sacrés).
  32. `Il n’est pas mal de dire qu’on est maintenant « né d’en haut » (au lieu de « né de nouveau »).
  33. « L’interprétation » de M. Armstrong sur la nature de Dieu est à remettre en question. (Un dirigeant révèle que Dieu peut être une trinité, avec un « t » minuscule.)
  34. Une légère déviation des enseignement de l’Église n’est pas de l’hérésie. [La rédaction: Un dirigeant ancien l’exprime ainsi: « Bien sûr, une légère déviation de la compréhension traditionnelle de l’Église ne devrait pas être considérée comme une hérésie — notamment pour ce qui touchent les choses que l’on ne peut pas prouver à 100 % ». La lettre mentionnée ci-dessus fait également référence aux « changements et [aux] thèmes mineurs ». En supposant que Dieu permettrait de tels changements — ce qu’Il ne fait pas —, qui serait autorisé à définir ce qui est majeure ou mineur ? Qui aurait le pouvoir de prendre une telle décision ? La Bible ne parle nullement de doctrines majeures ou mineures, pas plus qu’elle n’autorise qui que ce soit à en décider. C’est la porte qui garde ouverte « la boîte de Pandore » et qui divise constamment l’Église, et dont les conséquences sont dévastatrices. Comprendre ce principe constitue une grande clef dévoilant pourquoi Dieu ne permet pas aux gens d’affirmer que leur changement est mineur, pour ensuite procéder à ce changement — lequel pourrait fort bien s’avérer le plus important qu’aucun des groupes dissidents n’aurait jamais fait. Voyez-le comme n’étant rien de moins qu’un changement dont l’ampleur et l’impact sur l’unité de l’Église sont colossaux.]
  35. La clef de David est le gouvernement, et non pas l’identité d’Israël selon la prophétie.
  36. L’Église n’est pas notre mère.
  37. Chacun est libre de célébrer ou non les anniversaires.
  38. Les mariages interraciaux représentent peut-être une imprudence, mais cela n’est ni mal ni péché.
  39. Les gens baptisés peuvent fréquenter et épouser des non-baptisés et ce, sans risquer de se faire exclure.
  40. On permet le maquillage, parce qu’il ne s’agit là que d’une « question administrative », et « parce que M. Armstrong changea souvent d’idée sur la question ».
  41. Il y a maintenant un laisser-aller dans la tenue vestimentaire sabbatique des hommes et des femmes (II Thess. 2:15, 3:6).
  42. On peut dire qu’il y a cinq résurrections, desquelles trois sont « majeures ».
  43. Les gens peuvent, à l’occasion, manquer le service sabbatique (ou peuvent « s’assembler entre eux ») et ce, pour toutes sortes de raisons.
  44. Il n’est pas nécessaire de manger du pain sans levain à chacun des sept jours de la Fête des Pains sans Levain.
  45. La plupart des Frères versent maintenant leur dîme en se basant sur le revenu net au lieu du brut.
  46. Les Frères en Christ peuvent maintenant être traduits en justice (allant ainsi à l’encontre de I Corinthiens 6:1-8).
  47. Le festin de noces aura lieu au ciel.
  48. Il existe plusieurs « branches » de la vraie Église — contrairement à ce que M. Armstrong avait fortement prêché, ainsi qu’à Jean 15:1-5, qui enseigne que chaque personne est une branche.
  49. Les femmes peuvent maintenant enseigner les Saintes Écritures.
  50. Les hommes peuvent maintenant porter des boucles d’oreille (II Thess. 2:15, 3:6).
  51. Les hommes aux cheveux longs et les femmes aux cheveux courts ne sont plus désapprouvés — la question n’est même plus soulevée.
  52. On encourage maintenant une politique de porte ouverte pour les services sabbatiques.
  53. Les non-baptisés peuvent assister à la Pâque et participer à la cérémonie du lavement des pieds.
  54. L’apôtre Pierre n’était pas en charge de l’Église du Nouveau Testament.
  55. Dieu peut ne pas sanctifier les enfants qui sont issus de mariages brisés — contrairement à ce que nous croyons autrefois.
  56. Les femmes des ministres peuvent travailler à temps plein; elles ne peuvent donc plus représenter 50 % du ministère de leur mari — comme M. Armstrong l’avait toujours enseigné.
  57. L’affirmation selon laquelle « le Christ est la fin de la loi », comme le déclare Romains 10:4, ne représente plus en soi un « but ou objectif » de la Loi.
  58. Les nouvelles lunes peuvent ou devraient être observées, dans le Nouveau Testament.
  59. Plusieurs croient que le « festin de noces » commence le jour de Pentecôte, pour se terminer à la Fête des Trompettes.
  60. Ceux qui s’opposent aux doctrines ne devraient pas être exclus de l’Église; on devrait aussi pouvoir tolérer les ministres délinquants. [La rédaction: Autrement dit, seuls ceux qui ne font aucun compromis, sur quoi que ce soit, doivent être exclus — tout en prétendant que le geste que l’on a posé contre eux l’a été en fait pour « d’autres raisons ».]
  61. Il est préférable d’obtenir l’avis du médecin avant de se fier sur Dieu pour être guéri (pratiqué ouvertement ou en privé).
  62. Inversement, c’est manquer de foi que de rechercher l’avis des médecins.
  63. Voter lors d’élections, quelles qu’elles soient, est une décision personnelle.
  64. Une partie des dîmes peut être donnée à la congrégation locale au lieu du quartier général, pour autofinancer certains projets, ou pour toutes autres questions d’ordre local.
  65. Être membre d’un jury n’est pas mal, parce que les chrétiens font de meilleurs juges.
  66. Les membres peuvent porter des armes à feu (c’est le cas d’un ministre, qui porte un insigne de shérif); et l’Église ne devrait pas dire aux membres, qui exercent le métier de policier, de ne pas porter d’armes à feu. Ce même ministre prêche « la foi » avec force, et pourtant, il garde un revolver chargé sous la banquette avant de sa voiture et un autre dans le coffre arrière.
  67. Les assurances ne sont pas vraiment nécessaires.
  68. Il y a des circonstances qui font que, parfois, l’avortement n’est pas un meurtre.
  69. Les gens n’ont plus à renoncer aux clubs mondains et aux organisations privées (comme le Club des Lions, les Chevaliers de Colomb, etc.) avant de se faire baptiser.
  70. Environ la moitié seulement de l’ouvrage Le mystère des siècles est fondée.
  71. Le Christ ne pouvait pas et n’a pas été tenté par le péché (comme cela est maintenant enseigné dans l’Église Universelle).
  72. La terre a été créée il y a 6 000 ans, de même que les dinosaures qui coexistèrent avec Adam.
  73. Légiférer sur la chasse n’est pas biblique.
  74. La bête de l’Apocalypse peut s’agir d’un ordinateur, mais pas d’une personne.
  75. Satan ressemble à un veau.
  76. Il n’était pas mal de solliciter l’accréditation du Collège Ambassador — contrairement à ce qu’en disait M. Armstrong.
  77. Mme Armstrong était une prophétesse. Et, presque tout ce qui a été enseigné à l’ère de Philadelphie venait de ses songes et de ses visions, qu’elle transmettait ensuite à M. Armstrong.
  78. Bientôt peut-être, il s’élèvera, dans différents groupes de l’Église, d’autres apôtres, prophètes et prophétesses, qui auront des songes et des visions (plusieurs ministres le revendiquent déjà).
  79. Des sorciers commenceront bientôt à persécuter les vrais philadelphiens.
  80. M. Armstrong n’était peut-être même pas un apôtre.
  81. La Pâque est une célébration — comme certains le disaient dans l’Église Universelle.
  82. « Apostasie » (II Thess. 2:3) ne veut pas dire « abandon de la vérité ».
  83. L’Église n’a pas commencé en l’an 31 de notre ère.
  84. Il n’y eut pas 3 000 personnes qui se firent baptisés le jour de la première Pentecôte, en l’an 31 de notre ère.
  85. L’Esprit du Christ diffère de l’Esprit Saint.
  86. Pour sortir de Laodicée, il nous faut revenir à l’ère d’Éphèse, et non à celle de Philadelphie.
  87. Il y a des vrais chrétiens dans les fausses églises — même là où le sabbat n’est pas observé.
  88. L’amour est plus important que les doctrines et la prédication. Être aimable et avoir un amour sincère c’est, dit-on, ce qui unifie le peuple de Dieu (plusieurs groupes soutiennent cette idée).
  89. Fraterniser avec d’autres groupes, en assistant parfois à leurs assemblées, aide à créer l’unité.
  90. La doctrine protestante bien connue de « l’âme charitable » devrait être pratiquée dans les congrégations locales.
  91. Un dirigeant prétend que l’un de ses ouvrages est le « petit livre » d’Apocalypse 10 et l’accomplissement d’Apocalypse 3:20, où il est dit que le Christ frappe à la porte de tous les laodicéens. [La rédaction: De nombreuses idées prophétiques émanant de cette idée montrent la grande tragédie — un « holocauste » prophétique — qui se joue dans une certaine organisation. J’ai inclus plusieurs changements qui sont enseignés dans ce groupe, en partie parce que tout le monde a besoin d’être mis en garde et de comprendre à quel point des milliers de gens se sont éloignés des voies divines et ce, au nom d’une « révélation ou vérité nouvelle », ou en croyant que c’est cela « croître dans la connaissance ». J’espère que le reste de cette liste sera perçu comme un avertissement, à la fois pour tous ceux qui font partie de ce groupe-là et pour tous les autres qui sont dans n’importe lequel des autres groupes, pour qu’ils réalisent jusqu’où les gens peuvent aller, une fois qu’ils ont cessé de demeurer fermes à l’exactitude de ce que Dieu nous a enseigné par M. Armstrong. J’espère aussi que je n’ai pas déformé certains des enseignements compliqués et quasi inimaginables que prêche cet homme.]
  92. Les prophéties révèlent: « L’Église (nom d’un groupe) a préservé toute la connaissance que Dieu avait révélée à M. Armstrong. Tous les groupes laodicéens ont rejeté au moins une partie de la révélation. Par conséquent, depuis la mort de m. armstrong, dieu ne leur a pas donné de nouvelles révélations ! mais, l’église (nom du groupe) a été, quant à elle, submergée de nouvelles révélations. Nous sommes le seul groupe à manger de l’arbre de la vie…. » (Citation du dirigeant du groupe).
  93. Les « sept tonnerres » d’Apocalypse 10:3 représentent les sept chapitres du livre de ce dernier.
  94. Le livre de Malachie se rapporte à (nom du dirigeant d’un groupe), et son message s’adresse aux laodicéens comme aux philadelphiens.
  95. « Le petit livre, ainsi que notre message, servent à mesurer l’Église, afin de prouver qu’ils sont laodicéens… » (Citation d’un dirigeant de groupe).
  96. « Grâce au (titre du livre d’un dirigeant de groupe), Dieu a dévoilé des vérités à la fois nouvelles et terrifiantes concernant Son Église, au temps de la fin, dans les livres de Daniel, Amos, Michée, Osée, Zacharie, Malachie et Apocalypse…Plusieurs de ces prophéties…qu’on croyait qu’elles s’appliquaient aux religions du monde, décrivent en fait des événements…dans l’ère de Laodicée… » (Citation du dirigeant du groupe).
  97. « Ceux qui…soutiennent le message de Malachie seront “épargnés”. C’est ainsi qu’ils se qualifient pour aller dans un lieu de refuge. » (page 139 de la version française du livre de ce dirigeant) — C’est nous qui soulignons.
  98. Apocalypse 11:1-2 — Tous ceux en qui habite le Saint-Esprit mais qui ne sont pas membres de (nom d’un groupe) sont « à l’extérieur de » (nom du groupe); ils sont dans « le parvis extérieur » du temple de Dieu. Tous les Frères (les laodicéens) qui font partie des autres groupes, doivent être traités comme s’ils avaient été exclus. Seuls ceux appartenant à ce groupe sont, bien sûr, considérés comme étant dans « le parvis intérieur » du temple de Dieu.
  99. « Où se trouve le temple de Dieu, aujourd’hui ? Il se trouve dans (nom d’un groupe) ! Où se trouve le trésor du temple de Dieu, aujourd’hui ? Il est dans (nom du groupe) ! » (Citation du dirigeant du groupe).
  100. La récompense d’Apocalypse 3:21 — « Celui qui vaincra, je le ferai asseoir avec moi sur mon trône… » — n’est aucunement offerte aux laodicéens, mais plutôt aux philadelphiens. Les laodicéens qui feront partie de la première résurrection ne seront pas dans le temple de Dieu ou au quartier général pour l’éternité comme le seront les philadelphiens.
  101. « … (nom d’un groupe) est notre “entrée dans Son lieu saint”, en ce temps de la fin ?…Nous ravivons l’unique Œuvre de Dieu. Aucun autre groupe sur cette terre ne fait l’Œuvre de Dieu… » (Citation du dirigeant du groupe). « (nom du groupe) caractérise l’œuvre d’Esdras, en ce temps de la fin. Esdras 3:3 déclare que “l’autel”, ou l’œuvre du ministère de (nom du groupe), est établie sur de bons fondements… ».
  102. La grande multitude d’Apocalypse 7:9, 13-14, se compose de gens qui n’étaient pas convertis avant mais qui se sont repentis à cause de la Tribulation; ils sont « sortis » vivants de la Tribulation sans avoir soufferts.
  103. L’expression « le sacrifice…sera ôté », qui se trouve dans Daniel 8:11 et 12:11, a été interprété comme suit: sacrifice = l’Église; sera ôté = emmenée dans un lieu de refuge.
  104. La signification du terme « tourments », dans Matthieu 24, ainsi que dans d’autres passages de l’Ancien Testament, fait référence à des agitations et des émeutes raciales.
  105. À travers l’histoire, les Juifs ont été de fameux fauteurs de troubles, partout où ils ont immigré. Ils ont attiré le malheur (comme l’holocauste) sur eux-mêmes.
  106. Le Jour du Seigneur a commencé le 2 octobre 1997, pour s’étendre jusque dans l’éternité (enseigné par un disciple du dirigeant mentionné plus haut et qui a fondé sa propre église).
  107. Les « élus » dont parle Matthieu 24:24 ne peuvent pas être séduits.
  108. Nous devrions rejeter les périodes cycliques de dix-neuf ans, parce qu’elles ne représentaient pour M. Armstrong qu’un intérêt éphémère.
  109. Presque tous les livres des prophètes, mineurs et majeurs, sont des messages pour les philadelphiens, à propos des laodicéens.
  110. Daniel 12:1: « Le livre du souvenir (Mal. 3:16) parle de ceux qui seront conduits dans un lieu de refuge… ». (Citation d’un dirigeant de groupe.)
  111. Malachie 1:2-3: Ésaü (Édom) et Jacob (Israël) sont des mots codés: Édom représente les laodicéens de l’Église Universelle qui perdront le salut, et Jacob, tous les autres laodicéens.
  112. Malachie 2:4-6 est une prophétie se rapportant à M. Armstrong.
  113. Malachie 2:14-16 est une prophétie sur la trahison des ministres laodicéens à l’égard de « la femme de votre jeunesse ». « La femme », c’est l’Église que Dieu a bâtie par M. Armstrong.
  114. Malachie 3:8-9 se rapporte aux laodicéens qui volent « le monde entier, en ne soutenant pas (nom d’un groupe) dans la prédication du message divin; et l’expression “frapper le pays d’interdit” (4:6) fait référence à une malédiction pour les laodicéens, et non pour le monde.
  115. Zacharie 3:1-9, qui parle du « Josué des temps de la fin », et II Thess. 2:3, qui parle de « l’homme du péché », font tous les deux référence au dirigeant de l’Église Universelle.
  116. Daniel 8 aussi fait référence à ce même dirigeant de l’Église Universelle, qui est « un Antioche des temps de la fin ». Son objectif sera d’anéantir la foi de l’Israël spirituel — l’Église de Dieu ». (Citation d’un dirigeant de groupe).
  117. Il y a deux abominations (de la désolation). La première l’a été par Antioche Épiphane, et la seconde par la direction de l’Église Universelle. « Il y a aussi, au temps de la fin, une abomination de la désolation, comme cela est prophétisé dans Daniel 8, Matthieu 24 et Luc 21…Vous comprenez qu’il y a, en ce moment même, une abomination de la désolation ! Daniel 8 parle de transgressions, de vérités jetées par terre — une armée satanique qui s’emploie à détruire le quotidien —, à partir de l’intérieur du sanctuaire, la propre Église de Dieu, à l’intérieur même de l’Église; d’un homme qui se prend pour Dieu, s’exaltant lui-même au rang de prince des armées, mais jetant la vérité par terre ». (Citation d’un dirigeant de groupe.)
  118. Les 2 300 jours (soirs et matins) ou 1 150 jours (Dan. 8:12-14) représentent le sacrifice perpétuel qui a été ôté le 16 janvier 1986, pendant 1 150 jours — jusqu’à la rédaction du (titre du livre d’un dirigeant de groupe) ne soit effectuée, le 11 mars 1989. Ensuite, Dieu a commencé à « nettoyer le sanctuaire ». La prochaine citation est tirée du (titre d’un article): « En prenant le 16 janvier 1986 comme point de départ, le samedi 11 mars 1989 marque la fin des 1 150 jours. Comme la plupart de nos lecteurs le savent, j’ai été renvoyé de l’Église Universelle de Dieu le 7 décembre 1989 pour avoir défendu les enseignements de M. Armstrong. Cela s’est passé environ neuf mois après la fin des 1 150 jours…J’ai travaillé sur ce manuscrit pendant près de neuf mois ! Bien que je ne me souvienne pas de la date exacte où Dieu commença à me révéler (titre de son livre), on peut dire que ce fut le, ou aux environs du, 11 mars 1989 qu’Il commença à nettoyer le sanctuaire. Vraiment, c’est rien que par moi que cela a commencé…Le verset 11 déclare qu’une armée fut donné à Satan contre “le sacrifice perpétuel”. C’est lui qui enleva “le sacrifice perpétuel”. Aujourd’hui, le temple c’est l’Église. Donc, je le répète, dans la prophétie, “le sacrifice perpétuel” fait référence au sacrifice, à l’Œuvre, ou à l’Église. L’accomplissement de Daniel 12:11 aura lieu quand l’œuvre de (nom du groupe) sera terminée. Le terme “perpétuel” ne parle pas de sacrifice physique; il s’agit d’une vision captivante de l’esprit ! Ce sacrifice perpétuel fait référence à l’Œuvre spirituelle de Dieu durant toute l’histoire de l’humanité… » (Citation du dirigeant du groupe). [La rédaction: Cela n’est rien d’autre qu’une prodigieuse falsification d’une prophétie des temps de la fin dont tout vrai chrétien devrait se méfier.]
  119. Ézéchiel 9:1-11 parle du massacre spirituel de l’Église de Dieu par un ange: « …le pire massacre physique aura lieu dans la Tribulation. Tandis que le massacre spirituel commence dans le sanctuaire de Dieu — Son Église ». (Citation d’un dirigeant de groupe).
  120. Les 144 000 sont les laodicéens qui mourront dans la Grande Tribulation.
  121. M. Armstrong croyait qu’Ésaïe 3:16 faisait référence aux femmes de l’Israël moderne. (Nom d’un dirigeant de groupe) dit que ce passage fait référence aux Églises laodicéennes.
  122. Ésaïe 22:15-19 est une prophétie se rapportant au dirigeant de l’Église Universelle, au temps de la fin. Celui-ci a succédé à Éliakim, qui est un nom codé pour HWA.
  123. Ésaïe 28:9-14 et 40:9 sont des prophéties sur les laodicéens et l’Israël national. (Nom d’un dirigeant de groupe) dit que « nous devons prêcher la bonne nouvelle à la propre Église laodicéenne de Dieu et à tout Israël ». Il poursuit, en disant: « Ces versets s’adressent principalement au propre peuple de Dieu ».
  124. Ésaïe 58:1 — « Crie à plein gosier, ne te retiens pas, élève ta voix tomme une trompette… » — fait référence à l’avertissement que (nom d’un groupe) lance aux laodicéens.
  125. Ésaïe 66:3 — « Aujourd’hui, cela signifie que l’Église laodicéenne de Dieu mange des aliments spirituels impurs, et qu’elle suit sa propre voie… » (Citation d’un dirigeant de groupe).
  126. « …le saint Empire romain…est l’abomination de la désolation. » (Citation d’un dirigeant de groupe.)
  127. Matthieu 24:15-18 — La fuite dont il est question ici est « spirituelle », parce que le peuple de Dieu se trouvera déjà dans un lieu de refuge.
  128. Matthieu 24:40 fait référence à « deux…dirigeants dans l’Église de Dieu »; et le verset 41, à « …deux Églises distinctes, toutes les deux étant des Églises de Dieu ». (Citation d’un dirigeant de groupe.)
  129. Ésaïe 1:7 « …vos villes sont consumées par le feu…causé par des émeutes de Noirs, comme celle qui a eu lieu à Los Angeles en mai 1992…Il existe un profond déchirement racial et de la haine en Amérique, et le passage dans Ézéchiel 5:12 — “Un tiers de tes habitants mourra de la peste” — peut être définie comme étant une épidémie de violence ou d’effervescence, ou de violence et d’émeutes ». (Citation d’un dirigeant de groupe.)
  130. Jérémie 1:7-8, 11-15 fait référence au message et à l’œuvre de (nom d’un groupe), en ces temps de la fin.
  131. On explique ainsi Jérémie 3:6-12: « …cela représente l’Israël spirituel, l’Église ».
  132. Jérémie 11:9-10, 15, 17-21, 13:1-10 parlent de l’Église de Dieu qui s’éloigne de Lui, au temps de la fin.
  133. On explique ainsi Jérémie 15:6, 9: « …cela fait référence à une femme — l’Église de Dieu — et aux sept ères… » (Citation d’un dirigeant de groupe).
  134. Jérémie 2:21-28, 17:1-18, 18:11-18 et 24:1-10, sont des prophéties sur l’Église de Dieu, au temps de la fin.
  135. Jérémie 44:10-19 dépeint l’Église de Dieu qui rejette le Gouvernement divin, au temps de la fin.
  136. Lamentations 1, 2, 3, 4 et 5 font référence au « …châtiment divin de l’ère de Laodicée de l’Église, dans la Grande Tribulation… ». (Citation d’un dirigeant de groupe.)
  137. Ézéchiel 11:4 — « C’est pourquoi prophétise contre eux, prophétise, fils de l’homme ! » — fait référence au fait que « Dieu commande à (nom d’un groupe) de “prophétiser contre” cette hérésie des laodicéens !… »; et 13:1-10, à une « tempête…cette œuvre doit être celle de (nom du groupe), aujourd’hui ! » (citation du dirigeant du groupe).
  138. Ézéchiel 16:8-18 est une prophétie sur l’ancien Israël, mais elle concerne davantage l’Église laodicéenne. « Elle fait surtout référence à une épouse, au temps de la fin, qui se rebelle et qui doit être emmenée en captivité » (citation d’un dirigeant de groupe).
  139. Ézéchiel 33:33 représente « un dernier message d’avertissement, juste avant l’holocauste ! Cet avertissement a été donné par (nom d’un groupe) après la mort de hwa » (citation du dirigeant du groupe, écrite en 1992).
  140. On explique ainsi Ézéchiel 44:15 -16: « …il s’agit d’une prophétie se rapportant à ce que (nom d’un groupe) accompli aujourd’hui, au milieu de cette grande infidélité envers Dieu » (citation du dirigeant du groupe).
  141. On explique ainsi II Rois 21:1-3,9,16: « Dieu compare son exemple à ce qui arriverait dans Son Église, au temps de la fin…C’est une prophétie effroyable ! » (citation d’un dirigeant de groupe).
  142. Esdras 9:8 est une prophétie se rapportant à un reste de philadelphiens.
  143. Jude 14 signifie qu’il y aura 10 000 philadelphiens dans le lieu de refuge. [La rédaction: Cela illustre fort bien toute la confusion qui règne quant à la compréhension des prophéties, comme nous en avons été témoins par les faux enseignements précédents, et comme nous le verrons encore par ceux qui vont suivre. Énoch parle de « ses saintes myriades », au pluriel. Anciennement, « myriade » représentait le nombre dix mille (10 000). Il est on ne peut plus clair qu’Énoch parlait de « plusieurs dizaines de milliers ». Et, bien sûr, Jude 14 fait référence à tous les saints qui reviendront avec le Christ. Reportez-vous à Jude 14, et lisez ce passage pourtant clair.]
  144. On explique ainsi Osée 1:1-3: « Osée parle de la propre église de dieu…en ce temps de la fin ! »; et 1:4-9 est une prophétie concernant l’Église du temps de la fin. » « …Il s’agissait du peuple de Dieu dans l’ère de Philadelphie… » (citation d’un dirigeant de groupe).
  145. Osée 3:1-5 fait référence à la manière dont « l’Église de Dieu a commis l’adultère, en se livrant à la prostitution, au temps de la fin » (citation d’un dirigeant de groupe).
  146. On explique ainsi Osée 5:9: « … une prophétie non seulement sur la décadence britannique, mais sur l’Œuvre de Dieu…Aujourd’hui, ces serviteurs sont dans (nom d’un groupe) » (citation du dirigeant du groupe).
  147. On explique ainsi Joël 1:8: « …Dieu S’adresse spirituellement à Son Église… »; et 1:9-16 comme étant une prophétie à propos de l’Église laodicéenne.
  148. On explique ainsi Joël 12:23-26: « …Dieu S’adresse toujours à Son Église…dont un reste ne sera pas retranché…. (Nom d’un groupe) reçoit la pluie spirituelle de Dieu… » (citation du dirigeant du groupe). Le verset 28 fait « …uniquement référence aux laodicéens dans la Tribulation, avant le Jour du Seigneur », et 2:29 signifie que « …ces gens commencent à servir Dieu dans la Grande Tribulation » (citations du dirigeant du groupe).
  149. On explique ainsi Amos 1:1: « …parlant de la famille spirituelle de Dieu…le livre d’Amos met principalement l’accent sur l’Église de Dieu ! » (citation d’un dirigeant de groupe).
  150. « Ne prophétisez pas ! », dans Amos 2:11-12, se rapporte à la direction de l’Église Universelle et au peuple de Dieu…au temps de la fin temps…. Les ministres que Dieu a suscités…sont divisés » (citation d’un dirigeant de groupe).
  151. On explique ainsi Amos 3:1: « … [on y] parle principalement de la famille spirituelle de Dieu » (citation d’un dirigeant de groupe).
  152. Amos 3:3 est interprété ainsi: « La controverse quant à la dilution de la vérité divine a causé un schisme dans l’église », et les versets 7-8: « Mais Dieu continue de révéler à (nom d’un groupe)…qui a reçu le secret de Dieu » (citations du dirigeant du groupe).
  153. On explique ainsi Amos 7:8: « L’œuvre de (nom d’un groupe) représente le dernier avertissement que Dieu donne à l’Église laodicéenne… ».
  154. Michée 1:13-16 et 2:1-8 sont des prophéties sur les Églises laodicéenne et philadelphienne de Dieu, au temps de la fin; et 1:15 fait référence à l’Église philadelphienne… dans le lieu de refuge.
  155. Dans Michée 2:12-13, « Celui qui fera la brèche » et « leur roi » font référence au dirigeant de (nom du groupe), auquel on associe Jean 1:21 afin de prouver qu’il est « le prophète ».
  156. Michée 3:1-3 — « Vous leur arrachez la peau et la chair de dessus les os » — signifie que, dans l’Église apostate, les membres se sont spirituellement fait arracher « la peau et la chair de dessus les os » (citation d’un dirigeant de groupe).
  157. Michée 3:9 parle des dirigeants laodicéens qui « pervertissez tout ce qui est droit », alors que 4:8 fait référence à (nom d’un dirigeant de groupe).
  158. Michée 6:1 explique que (nom d’un groupe) doit lutter avec — et se battre contre — les laodicéens afin de défendre la vérité divine.
  159. Michée 6:16 est une prophétie sur les dirigeants de l’Église Universelle et l’apostasie: « Y a-t-il, aujourd’hui, un père et son fils qui, en tant qu’équipe, aient détruit l’israël spirituel en introduisant, dans l’église de dieu, le culte de baal… ? » (citation d’un dirigeant de groupe).
  160. Dans Michée 7:4, « la sentinelle » [version Darby, King James…], c’est (nom d’un dirigeant de groupe).
  161. Habakuk 1:5 est interprété comme étant « une prophétie sur (nom d’un groupe)… ».
  162. Habakuk 2:2 fait allusion « au message qui est proclamé par (titre du livre d’un dirigeant de groupe) » (citation du dirigeant de ce groupe).
  163. Habakuk 2:18-19 voudrait dire: « L’Église Universelle est franchement devenue un enseignant de mensonges » (citation d’un dirigeant de groupe).
  164. Sophonie 1:4 « fait référence à l’Église de Dieu. Le verset 4 décrit parfaitement bien ce qui s’est passé dans l’Église Universelle, ainsi que dans toutes ses branches (sauf une), aujourd’hui » (citation d’un dirigeant de groupe).
  165. Sophonie 1:8 fait référence aux laodicéens, qui « portent des vêtements étrangers », et le verset 9 fait allusion à « tous ceux qui sautent par-dessus le seuil » — c’est…« ce qui se passe dans l’Église laodicéenne, aujourd’hui » (citation d’un dirigeant de groupe).
  166. Aggée 1:7-11 est une prophétie à propos des dirigeants laodicéens; et le verset 12 se rapporte à l’Église (nom d’un groupe), qui représente le reste fidèle, en ce temps de la fin » (citation du dirigeant du groupe).
  167. Aggée 2:4-7 est une prophétie à propos de (nom d’un groupe). « La mission de (nom du groupe) peut parfois sembler intolérable. Mais Dieu nous dit de nous fortifier…et de travailler ! » (citation du dirigeant du groupe).
  168. Aggée 2:8-9 est une prophétie sur (nom d’un groupe). « …nous devons considérer ces versets d’un point de vue spirituel. Tout l’argent et l’or…sont un maigre salaire comparés aux richesses que Dieu crée dans notre vie »; et le verset 11 (d’Aggée 2) « nous montre que les ministres laodicéens ont un problème avec la loi ou le gouvernement…Aux versets 15 à 17, Dieu S’adresse à l’Église laodicéenne » (citations du dirigeant du groupe).
  169. « Prophétises de nouveau » (d’Apocalypse 10:11) signifie qu’« après la rébellion de l’Église, Dieu a ordonné à Ses élus de “prophétiser de nouveau”… » (citation d’un dirigeant de groupe).
  170. Rejeter Matthieu 18:15 est un moyen d’éliminer les problèmes qui existent entre les membres locaux. [La rédaction: Ce point, et les quelques-uns qui suivent, sont en soi davantage le reflet d’un changement d’attitude, un « refroidissement » au sein des nombreuses organisations, que des faux enseignements; mais ils peuvent aussi refléter, en partie, la raison pour laquelle il y a tellement autant de gens parmi les différents groupes « dissidents » qui sont impétueux.]
  171. La plupart des ministres craignent maintenant de corriger et de guider leurs troupeaux; désormais, ils visitent ou conseillent rarement les Frères.
  172. Parfois, les sermonettes ont une saveur très « protestantes »; mais cela n’a jamais été corrigé.
  173. Parfois, il y a beaucoup de laisser-aller dans les services sabbatiques — à un tel point, que des gens reçoivent ou font des appels sur leurs portables… pendant les services.
  174. Dans la plupart des groupes, on ne pratique plus l’exclusion pour cause d’hérésie ou pour avoir semé de la division. [La rédaction: Il est important de noter que, le plus souvent, ce geste est posé contre ceux qui ne font aucun compromis avec les doctrines divines. L’abandon quasi massif de cette pratique explique pourquoi il existe autant d’hérésies et de division parmi les groupes « dissidents », aujourd’hui. L’inapplication de cette pratique conduit presque toujours à l’abandon de la forme divine de gouvernement. Cette incurie cadre bien, cependant, avec la fausse idée selon laquelle l’amour que l’on porte envers ceux qui répandent des fausses doctrines est plus important que le fait de préserver l’unité par l’application d’une action qui, d’après le raisonnement humain, semble « peu charitable et abusive » ! Voyez les numéros 5, 88, 89, 90 pour ce qui concerne l’amour, de même que 7 à 13 pour ce qui concerne le gouvernement.]

Décidément, ceux qui font partie de la septième ère (laodicéenne) de l’Église sont devenus « tiède…malheureux, misérable, pauvre, aveugle et nu » (Apoc. 3:16-17). J’espère que ce point, maintenant clair, restera à jamais gravé dans la mémoire de ceux qui ont toujours su que les vrais philadelphiens doivent « s’accrocher » à leur « couronne » (Apoc. 3:11).Maintenant que vous avez bien lu cette liste, je tiens à réitérer une fois de plus qu’il n’y a qu’une seule Église, sur cette terre, aujourd’hui, qui n’accepte et ne tolère aucune de ces fausses idées !

Note de la rédaction: Étant donné que d’autres fausses doctrines, injurieuses et hasardeuses, continuent d’être introduites dans les groupes « dissidents », il pourrait s’avérer utile, voire même nécessaire, d’allonger cette liste à tous les trois à six mois, pour les y ajouter !