JavaScript

This website requires the use of Javascript Explain This   to function correctly. Performance and usage will suffer if it remains disabled.
Enregistrer pour le lire plus tard
Disponible dans ces langues :
  Français
OĂč se trouve l’Église de Dieu aujourd'hui ?
New York, Etats-Unis Jamaïque Pérou Idaho, Etats-Unis Inde Belgique Kenya Arkansas, Etats-Unis Afrique du Sud Angleterre Nigéria Ohio, Etats-Unis

Il existe une seule organisation qui enseigne l’entiĂšre vĂ©ritĂ© de la Bible et qui est appelĂ©e Ă  vivre de “toute parole de Dieu.” Savez-vous comment la trouver ? Christ a dit qu’elle :

  • enseignerait tout ce qu’Il a ordonnĂ©
  • appelerait les membres mis Ă  part par la vĂ©ritĂ© pour sortir du monde
  • serait un petit troupeau

Vous pouvez lire ce que vous dĂ©sirez :

Quelle est la signification d’ÉzĂ©chiel 13 :18-23 ?

 Langue Afrikaans Deutsch English Español Français Italiano Kiswahili Nederlands Polski Srpski Tahiti

Le contexte de ce chapitre nous situe à la période précédant immédiatement le Jour de l’Éternel (v.5). Il parle des dirigeants « chrétiens », descendants modernes de l’ancien Israël, principalement les Etats-Unis et la Grande-Bretagne.

Les versets 1 à 16 mentionnent les faux prophètes, des hommes qui trompent les gens. Toutefois, à notre époque, il y a de plus en plus de femmes qui font de la prédication et des oeuvres missionnaires. Cette prophétie traite du nombre croissant des fausses « prophétesses ».

Le verset 17 montre que ces fausses prophétesses prophétisent (traduit correctement : prêchent) selon leur propre cœur. Elles ne sont pas envoyées par Dieu et ne prêchent pas Son message, l’Évangile, ou la Bonne Nouvelle de Son Royaume à venir. (Vous pourriez lire notre brochure « Lequel est le VRAI ÉVANGILE ? »). Elles n’avertissent pas non plus le peuple (És 58 :1) de la destruction qui le frappera s’il n’obéit pas et ne se repent pas de ses péchés. (Voyez Éz 3 :19, 4 :2-3, 5 :2-4, 8-10, 12-17, 6 :11-14, 12 :10-16).

TOUS les faux ministres sont en abomination devant Dieu. Mais Il défend expressément aux femmes d’êtres en position de leadership (I Cor 14 :33-35 ; I Tim 2 :11-12).

En examinant ce que ces faux ministres prêchent, on peut comprendre ce que ces fausses prophétesses enseignent car leur message est le même. Elles ne montrent pas au peuple ses péchés. Ézéchiel dit qu’elles ont « …couvert la muraille de plâtre » (13 :10-15). Elles ont enseigné des « choses flatteuses », (És 30 :10). Autrement dit, elles ont enseigné des choses que le monde voulait entendre et non pas ce qu’il avait besoin d’entendre.

De plus, ces faux ministres essaient de résoudre les problèmes du monde par diverses formes « d’oeuvres de charité » qui sont en fait l’équivalent de donner une aspirine pour guérir un cancer. (Le plâtre est de mauvaise qualité et ne permet pas de maintenir la muraille). À cause de leur négligence à dénoncer les péchés des gens, la colère de Dieu se déversera sur eux. Ils répandent (et continuent de répandre) un message de « Paix! paix! … Et il n’y a point de paix » (Jér 8 :11).

Croyant que Dieu est en quelque sorte dans un combat à finir avec Satan, ces faux ministres sont dans le « sauvetage des âmes », (Éz 13 :18). Ils voyagent jusqu’au confins du globe pour accomplir leur mission de « surprendre [chasser, sauver] des âmes ». Mais ils seront impuissants à sauver le monde de la destruction que Dieu a promis dans Sa Parole (destruction dont ils n’acceptent même pas la venue).

La signification pour les termes « coussinets » et « voiles » n’est pas claire. Les spécialistes croient qu’une meilleure traduction pour coussinets (hébreu : kecets [#3704]) serait « serre-tête ». Ils croient que le mot pour « voile » [hébreu : micpacthath [#4556]) fait référence à de « longs voiles ». Un long voile attaché par un serre-tête est une description adéquate de l’uniforme de certains ordres religieux féminins.

D’autres érudits interprètent « coussinets » et « voiles » comme des symboles de la nature réconfortante et féminine de la religion embrassée et proclamée par ces fausses prophétesses. Plusieurs commentateurs croient que l’utilisation de ces termes en hébreu original ne l’est que dans un sens figuratif. Les « coussinets » font une référence à ces femmes qui tentent de couvrir les mains de Dieu, cachant ainsi Sa puissance à réprimander les péchés. Les « voiles » illustrent ceux de l’aveuglement spirituel (II Cor 4 :4) qu’elles jettent sur leurs adeptes.

Ces femmes polluent en réalité la Parole de Dieu parmi le peuple pour le prix d’une « poignée d’orge et des morceaux de pain » (v.19). (Note : le mot hébreu kyi peut être traduit par « pour » ou « avec »). Ceci signifie qu’elles peuvent utiliser la nourriture pour attirer des fidèles ou demander directement des dons afin de supporter leur mission.

Puisqu’elles n’enseignent pas à leurs adeptes que la cause des souffrances du monde provient de la désobéissance aux lois de Dieu, elles seront punies (v. 20-23).

Vous pouvez lire ce que vous dĂ©sirez :