JavaScript

This website requires the use of Javascript Explain This   to function correctly. Performance and usage will suffer if it remains disabled.
Enregistrer pour le lire plus tard
Disponible dans ces langues :
  Français
Où se trouve l’Église de Dieu aujourd'hui ?
New York, Etats-Unis Jamaïque Pérou Idaho, Etats-Unis Inde Belgique Kenya Arkansas, Etats-Unis Afrique du Sud Angleterre Nigéria Ohio, Etats-Unis

Il existe une seule organisation qui enseigne l’entière vérité de la Bible et qui est appelée à vivre de “toute parole de Dieu.” Savez-vous comment la trouver ? Christ a dit qu’elle :

  • enseignerait tout ce qu’Il a ordonné
  • appelerait les membres mis à part par la vérité pour sortir du monde
  • serait un petit troupeau

Est-ce que Deutéronome 23 :18 signifie qu’il est mal pour un Chrétien de vendre un chien et d’apporter la dîme du revenu obtenu ?

Plusieurs comprennent mal le sens de ce passage et croient que ce serait pécher que de faire du commerce en vendant des chiens : « Tu n’apporteras point dans la maison de l’Eternel, ton Dieu, le salaire d’une prostituée ni le prix d’un chien, pour l’accomplissement d’un voeu quelconque; car l’un et l’autre sont en abomination à l’Eternel, ton Dieu »

Apocalypse 22 :15 dit : « Dehors les chiens, les enchanteurs, les impudiques, les meurtriers, les idolâtres, et quiconque aime et pratique le mensonge ! » Cela fait référence aux différents genres de personnes qui n’entreront pas dans le Royaume de Dieu à cause de leur refus de se repentir de leur style de vie dégénéré. Galates 5 :19-21 décrit aussi ceux qui ne feront pas partie du Royaume.

La Strong's Exhaustive Concordance of the Bible montre que le sens du mot chien (# 3611 utilisé dans ce contexte en hébreu représente un « prostitué mâle », ou un homosexuel. Le verset 17 de Deutéronome 23 rend cela très clair : « Il n’y aura aucune prostituée parmi les filles d’Israël, et il n’y aura aucun prostitué [sodomite] parmi les fils d’Israël ». Les deux versets parlent clairement de péchés sexuels.

La version en français courant donne une idée plus claire de ce passage : « Aucun Israélite, homme ou femme, ne doit se livrer à la prostitution sacrée. N’acceptez pas que, pour accomplir un vœu, on apporte au temple du Seigneur votre Dieu le salaire gagné par des gens qui agissent ainsi, car le Seigneur juge leur pratique abominable.

La Bible de Jérusalem explique de façon claire également le sens du passage : « Il n’y aura pas de prostituée sacrée parmi les filles d’Israël, ni de prostitué sacré parmi les fils d’Israël. Tu n’apporteras pas à la maison de Yavhé ton Dieu le salaire d’une prostituée ni le paiement d’un chien, quel que soit le vœu que tu aies fait : car tous deux sont en abomination à Yavhé ton Dieu. La note qui explique le sens du mot chien dit : « La prostitution sacrée était une tare des cultes cananéens… Elle avait contaminé Israël. Chien désigne par mépris le prostitué ».

Les chiens (animaux canins) font partie de la création divine sur laquelle Dieu a donné à l’homme l’autorité (Gen 1 :26). Vendre un chien, ou tout autre animal, et payer la dîme sur le revenu de la vente, n’est pas un péché.