JavaScript

This website requires the use of Javascript Explain This   to function correctly. Performance and usage will suffer if it remains disabled.
Enregistrer pour le lire plus tard
Disponible dans ces langues :
  Français
OĂč se trouve l’Église de Dieu aujourd'hui ?
New York, Etats-Unis Jamaïque Pérou Idaho, Etats-Unis Inde Belgique Kenya Arkansas, Etats-Unis Afrique du Sud Angleterre Nigéria Ohio, Etats-Unis

Il existe une seule organisation qui enseigne l’entiĂšre vĂ©ritĂ© de la Bible et qui est appelĂ©e Ă  vivre de “toute parole de Dieu.” Savez-vous comment la trouver ? Christ a dit qu’elle :

  • enseignerait tout ce qu’Il a ordonnĂ©
  • appelerait les membres mis Ă  part par la vĂ©ritĂ© pour sortir du monde
  • serait un petit troupeau

Que veut dire la Bible lorsqu’elle dit que Dieu est un « Dieu jaloux Â» ?

 Langue Afrikaans Deutsch English Español Français Italiano Kiswahili Nederlands Polski Srpski Tahiti

La manière dont on doit adorer le vrai Dieu se retrouve dans les Dix Commandements. Exode 20, versets 4 à 6 dit : « Tu ne te feras point d’image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre. Tu ne te prosterneras point devant elles, et tu ne les serviras point ; car moi, l’Eternel, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux, qui punit l’iniquité des pères sur les enfants jusqu’à la troisième et la quatrième génération de ceux qui me haïssent, et qui fait miséricorde jusqu’en mille générations à ceux qui m’aiment et qui gardent mes commandements ». La même chose est répétée dans Deutéronome 5 :8-10.

Le mot hébreu qanna est utilisé pour traduire « jaloux ». Pour mieux saisir le sens de ce mot, il signifie « qui exige une dévotion exclusive, ne tolère pas la rivalité », (Webster's New International Dictionary, 2e Edition, 1954). À d’autres endroits, le mot qana est utilisé et est traduit entre autres par « zélé ». Cela est défini par ; « Vive ardeur à servir une personne ou une cause à laquelle on est sincèrement dévoué, empressement », (C’est nous qui traduisons).

Dès qu’une personne met devant elle une image ou une représentation de Dieu, elle transgresse le second commandement — diminuant ainsi le statut et la puissance de Dieu. Non seulement ils se font du mal, mais leur fausse adoration atteindra aussi leurs enfants et leurs petits-enfants. Mais accompagnant cet avertissement, on retrouve aussi une promesse. Ceux qui adorent le vrai Dieu — de la façon dont Il l’ordonne — obtiendront miséricorde pendant « mille génération de ceux qui L’aiment ».