JavaScript

This website requires the use of Javascript Explain This   to function correctly. Performance and usage will suffer if it remains disabled.
Où se trouve l’Église de Dieu aujourd'hui ?
New York, Etats-Unis Jamaïque Pérou Idaho, Etats-Unis Inde Belgique Kenya Arkansas, Etats-Unis Afrique du Sud Angleterre Nigéria Ohio, Etats-Unis

Il existe une seule organisation qui enseigne l’entière vérité de la Bible et qui est appelée à vivre de “toute parole de Dieu.” Savez-vous comment la trouver ? Christ a dit qu’elle :

  • enseignerait tout ce qu’Il a ordonné
  • appelerait les membres mis à part par la vérité pour sortir du monde
  • serait un petit troupeau
A propos de l’auteur
David C. Pack 

Fondateur et Pasteur Général de l’Église de Dieu Restaurée, Rédacteur en Chef du magazine The Real Truth et voix du programme télévisuel The World to Come, David C. Pack a atteint plusieurs millions de personnes dans le monde entier en proclamant les puissantes vérités de la Bible inconnues de la plupart des gens. Il est l’auteur de 80 livres et livrets, et a personnellement établi plus de 50 congrégations. Il est également apparu en tant qu’invité sur The History Channel. M. Pack a fréquenté l’Ambassador Collège à Pasadena, en Californie. Il est entré au ministère de l’Église de Dieu Universelle en 1971 et a été personnellement formé par son fondateur, Herbert W. Armstrong.

Comment le Royaume de Dieu viendra

L’Histoire jamais racontée !

par David C. Pack

Des milliards de personnes attendent le retour de Jésus Christ qui mettra en place le Royaume de Dieu. Mais peu de gens savent comment Il va le faire. Cela ne se produira pas de la manière dont la plupart des personnes l’imaginent. Ce livret contient l’histoire incroyable, jamais racontée, qui explique comment le Royaume de Dieu sera établi sur toutes les nations !

Regardez le monde d’aujourd'hui ! Les progrès technologiques et de l’industrie n’ont jamais été aussi considérables. Ce qui autrefois était de la science-fiction est maintenant la réalité quotidienne. La prospérité matérielle regorge pour des millions de personnes à travers le monde occidental. Mais qu’en est-il de l'autre moitié de l’humanité, des milliards de personnes, qui n’ont que très peu de choses voire rien ? Et qu’en est-il du déclin rapide des valeurs, de la morale et du CARACTÈRE de l’humanité alors qu'ils sont considérés comme les fondements les plus vitaux de toutes sociétés ? La race humaine a-t-elle les moyens et ses dirigeants sont-ils communément disposés à résoudre les plus grands défis de la civilisation ou un plus grand pouvoir invisible doit-il intervenir ?

Jésus a enseigné à Ses disciples de prier : « que Ton règne vienne ! ». Puis Il leur a enseigné une autre chose directement en lien : « que Ta volonté soit faite sur la terre comme dans les cieux. » Un Dieu d’amour doit BIENTÔT envoyer Son Royaume pour mettre fin aux expériences ratées des hommes ou il n’y aura plus personne pour le recevoir !

Le retour de Jésus Christ, Sa « seconde venue », est au cœur de la chrétienté. Des milliards de personnes l'attendent. Les moqueurs le nient. Mais ceux qui connaissent en tant soit peu la Parole de Dieu savent que Jésus sera de retour. Chaque indicateur laisse à penser que Sa venue ne peut pas être très loin. La Bible parle abondamment de la façon dont Jésus établira le Royaume de Dieu, parfois appelé le Royaume des cieux. Peu de choses pourraient être plus importantes. Jésus Lui-même décrit clairement comment le Royaume de Dieu va commencer et ce n’est pas ce que vous avez appris. Ce livret contient des connaissances jamais expliquées auparavant ! Et cela représente seulement une infime partie de l'ensemble des preuves bibliques, tout au long de l’Ancien et du Nouveau Testaments, qui relatent comment le Royaume de Dieu arrivera d’une manière dont personne n’a jamais entendu parler !

Le Royaume de Dieu apportera Son merveilleux mode de vie pour ceux qui y vivent, ce qui inclura un jour le monde entier. Mais pas tout de suite...

Enseignement populaire

La croyance universellement répandue est que Jésus Christ reviendra sur terre à Jérusalem et que cela arrivera après la Grande Tribulation de trois ans et demi qui inclura les sept sceaux de l’Apocalypse. Un nombre colossal d’hommes mourra. Ensuite, Il établira aussitôt un super gouvernement mondial. LA BIBLE NE DIT RIEN DE TOUT CELA ! Bien que toutes ces choses arriveront en leur temps, et seront de toutes manières bien pires que ce que quiconque imagine, la Parole de Dieu est très claire, disant que le retour de Christ viendra d’une manière tout à fait différente de ce que TOUT LE MONDE attend !

Personne ne demande pourquoi la dernière question posée à Jésus par Ses disciples était : « Seigneur, est-ce en ce temps que Tu rétabliras le Royaume d’Israël ? » (Actes 1 :6). Pourtant, ils avaient entendu Christ expliquer en détail, six semaines auparavant, (voir Matthieu 24, Marc 13 et Luc 21) tous les événements s'étalant sur plusieurs années qui devraient arriver avant Son retour à Jérusalem. Alors, pourquoi ont-ils posé une telle question ? Comment ont-il pu avoir, apparemment, si vite oublié tout ce que Christ leur avait dit ?

Les apôtres savaient deux choses : (1) le Royaume de Dieu apparaitrait d’abord sous la forme d’une restauration concernant les 12 tribus d’Israël, et non pas immédiatement comme un gouvernement mondial. Ils savaient également que (2) : « ce n’est pas à vous… [à eux ou à nous]… de connaître les temps ou les moments que le Père a fixés de Sa propre autorité », (Actes 1 :7). Exactement quand Jésus établirait le Royaume restait un mystère bien qu’Il ait donné de nombreux signes, en revanche, il ne devait y avoir aucun mystère sur la façon dont Il viendrait. Les apôtres avaient bien compris la nature du Royaume à ses débuts. Cela deviendra CLAIR !

Plusieurs « venues »

Nous allons poser une question surprenante que personne ne semble se poser. Combien de venues de Jésus la Bible décrit-elle ? Des versets contrastés détiennent la surprenante réponse. Le prophète Aggée a écrit concernant le retour de Jésus : « Car ainsi parle l’Éternel des armées : Encore un peu de temps, Et J’ébranlerai les cieux et la terre, la mer et le sec; J’ébranlerai toutes les nations; les trésors de toutes les nations viendront, et Je remplirai de gloire cette maison, dit l’Éternel des armées... » (2 :6-7). Un grand nombre de personnes aujourd'hui sont à la recherche de la venue de Christ et la souhaitent. Alors que la plupart des gens comprennent très peu Sa venue, les masses chrétiennes la désirent, avec chaque jour davantage de raisons pour l’espérer que la veille, à cause de l'effondrement des qualités morales dans le monde entier !

Voici le problème... et il est important ! Le livre de l’Apocalypse parle d’une réaction très différente à l’apparition de Jésus : « le Royaume du monde est remis à notre Seigneur et à Son Christ; et Il régnera aux siècles des siècles… Les nations se sont irritées; et Ta colère est venue, et le temps est venu de juger les morts, de récompenser Tes serviteurs les prophètes, les saints et ceux qui craignent Ton nom, les petits et les grands, et de détruire ceux qui détruisent la terre. » (11 :15, 18). Une image de nations en colère n’est pas compatible avec Aggée.

Ces passages ne peuvent pas parler du même moment !

Ne sachant pas que Christ viendra plusieurs fois, beaucoup de personnes affirment qu’Il viendra, vaincra immédiatement tous Ses ennemis, et établira Son Royaume. C'est ce qu'Apocalypse semble dire, mais regardez 1 Corinthiens 15 :25 qui montre quelque chose de totalement différent, disant que Christ doit « règne[r] jusqu’à ce qu’Il ait mis tous les ennemis sous ses pieds. » Ceux qui suggèrent qu’Il arrive, règne pour une fraction de seconde, puis élimine tous les ennemis, ignorent tout simplement ce verset ainsi que beaucoup d’autres.

Mais le problème devient encore plus grand.

Luc, le rédacteur de l'un des Évangiles, a rapporté un curieux échange entre Jésus et les pharisiens : « les pharisiens demandèrent à Jésus quand viendrait le Royaume de Dieu. Il leur répondit : Le Royaume de Dieu ne vient pas de manière à frapper les regards. On ne dira point : Il est ici, ou : Il est là. Car voici, le Royaume de Dieu est au milieu de vous », (17 :20-21). « Au milieu de vous » est correctement traduit par « parmi vous », donc Christ expliquait que Sa présence seule suffisait pour indiquer la présence du Royaume. Il ne disait pas que le Royaume de Dieu était dans des dirigeants qu'il avait appelés des hypocrites, des serpents et des imbéciles ! Les pharisiens requéraient de connaitre l’arrivée du Royaume parce qu’ils attendaient un Messie qui chasserait les Romains et mettrait en place un gouvernement mondial avec eux-mêmes comme administrateurs ! Il est évident que Jésus n’avait rien de la sorte à l’esprit. Notez que le Royaume n’arriverait pas de manière « à frapper les regards. » Le grec signifie sans « inspection » ou « preuve oculaire. » Oculaire se rapporte aux yeux. Donc, Christ dit : le Royaume de Dieu arrive de manière imperceptible.

Cette venue se distingue de celle d’Aggée et d’Apocalypse qui décrivent clairement toutes les nations en train de le chercher, (et de le regarder !) à l’avènement de Christ. Jésus n’était pas embrouillé sur Sa propre venue. De la même manière, Il se serait assuré que nous ne l'aurions pas été non plus et Il s'en assure toujours.

Comprenez bien cela. La première venue de Christ n’a rien à voir avec la fausse croyance protestante que Christ "aspire" secrètement Ses serviteurs au ciel. Nulle part la Parole de Dieu dit que Jésus amène des chrétiens au ciel avec Lui. (Plusieurs versets prouvent cela.) Vous verrez de simples passages montrant qu’Il établit le Royaume de Dieu sur terre, à l’aide de serviteurs qui sont ici. Cela va devenir clair.

La venue « invisible » de Christ, Sa prochaine venue, celle que vous verrez, c'est celle qui nous concerne en ce moment. Aucun vrai chrétien ne doute que Christ doit venir. Mais personne n’explique comment Il va venir, quand Il va venir (dans quelles conditions), Il va venir, pourquoi Il doit venir, et ce qu’Il va faire tout d’abord. Ils ne le savent tout simplement pas.

Une autre photo incompatible

Le monde est en plein bouleversement aujourd'hui, mais ce que nous vivons est relativement calme par rapport aux horribles événements à venir de l’Apocalypse, dont nous avions pensé pendant longtemps qu'ils précéderaient la prochaine venue de Christ. La Bible dit-elle vraiment que Jésus Christ revient sur terre dans un monde au bord de la destruction totale ?

Beaucoup sont venus à croire que l’Amérique et l’Occident, et potentiellement le monde entier, sont sur le point d'entrer dans une période de prospérité sans précédent. Cela entre-t-il en conflit avec les circonstances que Jésus a annoncées et qui doivent être en place à Son arrivée, ou est-ce-que cela pourrait indiquer que Sa venue est plus proche que jamais ? Lequel de ces deux cas est-ce ? Vous serez choqué par la clarté de Ses mots.

Matthieu 24 présente un panorama fascinant, apparemment contradictoire. Après que Christ ait informé les disciples que chaque pierre du temple serait « jeté à terre, » ils ont posé trois questions. Les voici : « dis-nous, quand cela arrivera-t-il, et quel sera le signe de Ton avènement et de la fin du monde ? » (verset 3). Bien sûr, ils parlaient de Sa venue à Jérusalem, sujet qu'Il venait juste d'évoquer (Matthieu 23 :39).

Comprenez cela. Les disciples voulaient savoir quand Christ reviendrait à Jérusalem ! Mais Christ en est arrivé à décrire deux venues absolument incompatibles... dans le même chapitre ! Le début de ce chapitre répond à leur question, en présageant des guerres horribles, des famines, des maladies, des tremblements de terre, une grande tribulation et de terrifiants signes célestes, jusqu’aux versets 27 à 30 : « car, comme l’éclair part de l’orient et se montre jusqu’en occident, ainsi sera l’avènement du Fils de l’homme. Alors le signe du Fils de l’homme paraîtra dans le ciel, toutes les tribus de la terre se lamenteront, et elles verront le Fils de l’homme venant sur les nuées du ciel avec puissance et une grande gloire. »

Saisissez cela ! Dans cette description, Jésus ne vient pas à Jérusalem jusqu'à ce qu’une calamité d’une ampleur sans précédent ait d’abord frappé la terre ! Évidemment, rien de ce qu’Il a décrit ici ne se passe en ce moment, ce qui signifie que cet avènement ne peut pas être imminent. Notez également l’évidente nature visible de cet avènement, une venue « à frapper les regards. »

Comparez maintenant cela à ce que Jésus dit vers la fin du même chapitre : « ce qui arriva du temps de Noé arrivera de même à l’avènement du Fils de l’homme. Car, dans les jours qui précédèrent le déluge, les hommes mangeaient et buvaient, se mariaient et mariaient leurs enfants, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche; et ils ne se doutèrent de rien, jusqu’à ce que le déluge vînt et les emportât tous : il en sera de même à l’avènement du Fils de l’homme. C’est pourquoi, vous aussi, tenez-vous prêts, car le Fils de l’homme viendra à l’heure où vous n’y penserez pas », (versets 37-39, 44). Mais réfléchissez à cela. Le monde entier actuellement « ne pense pas » que Jésus viendra à une époque prospère, sans guerre, famine, maladies, tremblements de terre, etc.

Au milieu de ce qui serait une économie mondiale en plein essor, une grande dépravation morale est également prédite. Nous allons lire Genèse 6 pour comprendre le temps de Noé. Ce fut un temps où « l’Éternel vit que la méchanceté des hommes était grande sur la terre, et que toutes les pensées de leur cœur se portaient chaque jour uniquement vers le mal », (verset 5). Les versets 11 à 13 ajoutent des détails : « la terre était corrompue devant Dieu, la terre était pleine de violence. Dieu regarda la terre, et voici, elle était corrompue; car toute chair avait corrompu sa voie sur la terre. Alors Dieu dit à Noé : La fin de toute chair est arrêtée par devers moi; car ils ont rempli la terre de violence. »

La dépravation du caractère était si horrible que Dieu envisagea d’exterminer la quasi-totalité de l’humanité : « voici, je vais les détruire avec la terre », (verset 13). Dieu a même déclaré qu’Il regrettait d’avoir créé l’humanité : « l’Éternel se repentit d’avoir fait l’homme sur la terre, et Il fut affligé en Son cœur », (verset 6). Pourtant, Jésus dit qu’à cette même époque, les conditions économiques et le cours normal de la société (« manger, boire, se marier, etc ») se déroulait comme à l'habituel.

Luc 17 en dit plus sur l’effondrement du caractère moral dans le monde d’aujourd'hui. Il commence en répétant la description du temps de Noé, avant d’y ajouter une autre période biblique : « ce qui arriva du temps de Noé arrivera de même aux jours du Fils de l’homme. Les hommes mangeaient, buvaient, se mariaient et mariaient leurs enfants, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche; le déluge vint, et les fit tous périr. Ce qui arriva du temps de Lot arrivera pareillement… [au temps de Sodome et Gomorrhe]… Les hommes mangeaient, buvaient, achetaient, vendaient, plantaient, bâtissaient; mais le jour où Lot sortit de Sodome, une pluie de feu et de souffre tomba du ciel, et les fit tous périr. Il en sera de même le jour où le Fils de l’homme paraîtra », (versets 26-30).

Quiconque connaissant un peu la Bible comprend que Sodome et Gomorrhe ont été détruites à cause de la perversion sexuelle massive qui s’était répandue dans ces villes mais également dans les « villes de la plaine » autour d’elles, comme c'est toujours le cas avec de telles perversions. Ainsi tandis que la vie avait l’air normal à Sodome, (davantage de détails sont donnés de cette époque que de celle de Noé), l'état du caractère des gens s’était dégradé à un niveau jamais vu.

Maintenant, voici le point essentiel pour notre démonstration. Sur le plan économique, ces deux sociétés profitaient de temps normaux, de périodes de prospérité, ce qui incluait une nourriture abondante à l’opposé de la famine. Mais ces moments ont été soudainement et violemment interrompus par la punition de Dieu. Pour faire un parallèle avec notre époque moderne, Jésus Christ va revenir, puis les nombreuses prophéties horribles se produisent, enfin elles-mêmes sont suivies de Sa venue à Jérusalem.

Venez à bout du récit populaire qui raconte que les choses s’aggravent considérablement avant que Jésus Christ ne revienne sur terre : c'est en conflit direct avec les SIMPLES MOTS de Jésus ! Une arrivée annoncée par une horreur croissante, jamais vue auparavant, qui implique que beaucoup d’événements sont visibles par tous sur terre, y compris le retour de Christ à Jérusalem ou comme la foudre brillant de l’est à l’ouest, une telle arrivée ne pourrait en aucun cas s’apparenter à une venue tout à fait inattendue, sans « frapper les regards, » qui arrive à une époque d'abondance, dans des moments de construction, d’achat, de vente, où l'on mange, boit, se marie, etc.

Maintenant, un point important. Tout cela vous dit clairement que le retour de Christ est beaucoup plus PROCHE que vous ne le pensez et que ce que prétendent des millions de prêcheurs ! Pensez à ce que Jésus a dit, et si vous allez le croire Lui ou des ministres confus.

Mais qu'est-ce-que la Bible dit d'autre concernant cette venue ? Vous allez être surpris.

Le Royaume de graine de sénevé (ou de moutarde)

Tout le monde sait que Jésus a souvent parlé en paraboles. Seul dans Matthieu 13 sept d'entre elles sont présentées, la plupart étant très courtes. Chacune illustre certains aspects du Royaume et ensemble elles dessinent une image complète. Le point de départ est le verset 31 : « le Royaume des cieux est semblable à un grain de sénevé qu’un homme a pris et semé dans son champ. C’est la plus petite de toutes les semences; mais, quand il a poussé, il est plus grand que les légumes et devient un arbre, de sorte que les oiseaux du ciel viennent habiter dans ses branches », (versets 31-32). Les graines de sénevé dont l’entourage de Jésus était familier étaient extrêmement petites, très difficiles à percevoir. C’est pourquoi Il l'a appelée la « moindre [en taille] de toutes les semences. » Le Royaume de Dieu est semblable à quelque chose de microscopique quand il arrive ! Personne ne met l’accent sur cela. Il grandit en fin de compte en un GOUVERNEMENT MONDIAL, devenant « plus grand que les plantes », un « arbre », mais il ne commence pas de cette façon. Cette parabole n’est jamais évoquée parce que personne ne la comprend vraiment.

Donc il ne pourrait y avoir aucun doute que le Royaume commence petit, la parabole suivante le confirme : « le Royaume des cieux est semblable à du levain qu’une femme a pris et mis dans trois mesures de farine, jusqu’à ce que la pâte soit toute levée », (verset 33). Le mot grec « mis » est egkrupto, ce qui signifie caché dans. Pensez à l’équivalent moderne « crypté ». Jésus dit, littéralement, qu’Il apporte un ROYAUME CACHE. Il est initialement masqué, initialement caché parmi les nations ! mais il se développe parce que le levain se propage toujours.

Jésus souligne cela dans une troisième parabole : « le Royaume des cieux est encore semblable à un trésor caché dans un champ. L’homme qui l’a trouvé le cache; et, dans sa joie, il va vendre tout ce qu’il a, et achète ce champ », (verset 44). « Cache » ici provient de krupto, qui signifie « cacher en couvrant ». Le message de Christ est encore plus clair : le début du Royaume de Dieu est minuscule, caché et couvert. Il faut aller le trouver !

Une autre parabole confirme cela : « le Royaume des cieux est encore semblable à un marchand qui cherche de belles perles », (verset 45). Les perles naturelles sont rares, précieuses, et difficiles à trouver. « Il a trouvé une perle de grand prix [elle était cachée et il a dû la chercher], et il est allé vendre tout ce qu’il avait, et l’a achetée », (verset 46). Posez-vous la question : quelqu'un aurait-il à chercher un Royaume qui a été sur toute la terre depuis sa création comme le stipule l’enseignement populaire ? En plus de renforcer les paraboles de la graine de sénevé et du levain, les paraboles du trésor caché et de la belle perle nous parlent également de la valeur à entrer dans le Royaume.

Avant de regarder les trois paraboles restantes de Matthieu 13, rendez-vous compte que chaque Royaume sur terre aujourd'hui est composé de quatre éléments nécessaires : (1) de la terre, une propriété ou un territoire qu'il soit grand ou petit. Il doit y avoir des limites claires établissant la taille du Royaume. (2) Un régisseur ou un roi dirigeant le gouvernement. (3) Des gens, des sujets, vivant sur le territoire. Et (4) un système de lois et de règles avec une structure de base du gouvernement.

Malgré sa taille, quand le Royaume de graine de sénevé arrive, il a chacun de ces quatre éléments. C’est un Royaume littéral. Ne le spiritualisez pas comme une église ou quelque chose « dans le cœur des hommes. »

Trois autres paraboles

Une cinquième parabole montre l’expansion du Royaume de Dieu à partir d'un commencement petit, mais aussi quelque chose d’autre que personne ne semble remarquer : « le Royaume des cieux est encore semblable à un filet jeté dans la mer... » (verset 47). Le filet, au départ, est vide. Au fil du temps, il se remplit de poissons de « toute espèce », des gens de toutes les nations. Mais ce n’est pas tous ces « poissons » qui sont acceptés : « quand il est rempli, les pêcheurs le tirent; et, après s’être assis sur le rivage, ils mettent dans des vases ce qui est bon, et ils jettent ce qui est mauvais. Il en sera de même à la fin du monde, [ou l'époque où Christ ira à Jérusalem] : les anges viendront séparer les méchants d’avec les justes, [notez cela ! ] et ils les jetteront dans la fournaise ardente [ou four], où il y aura des pleurs et des grincements de dents », (versets 48-50). (La fin des méchants est incompatible avec un enfer brûlant pour l'éternité, le lecteur pourra lire notre livret La vérité sur l’enfer s'il le souhaite).

Abandonnez toute idée du Royaume de Dieu commençant avec des esprits divins uniquement. Cette parabole dissipe cette idée fausse. Les méchants peuvent entrer dans le Royaume et doivent à un moment y être enlevés !

Encore une autre parabole, toujours de Matthieu 13, décrit du blé et de l’ivraie vénéneux grandissant initialement ensemble dans le Royaume des cieux. Le Royaume n’est évidemment pas dans le ciel. Christ indique que l’ivraie doit rester avec le blé jusqu'à la récolte, moment où Il se déplace à Jérusalem. Il explique qu’à ce stade, le filet est tiré vers la côte, après que le Royaume de la taille d’une graine de sénevé ait été sur terre depuis quelque temps, et que les anges rassemblent « hors du Royaume » l’ivraie et « toutes les choses qui commettent l’iniquité », en répétant que ceux-ci sont brûlés dans un feu ardent.

Ainsi donc, la première phase de ce Royaume est telle que, à mesure qu’il grandit, un mauvais genre de personnes peut y entrer. Christ a dit cela deux fois, en utilisant des illustrations faciles afin que ce soit clair. Le verset 43 appelle la récolte le moment où les justes dans le Royaume du Père « resplendiront comme le soleil. » Le grec signifie « devenir resplendissant ». D’autres passages indiquent clairement que c’est à ce moment que beaucoup plus de saints, des gens qui se sont qualifiés pour régner dans le Royaume de Dieu, rejoignent Christ et un petit nombre d’administrateurs précoces à Jérusalem (Luc 12 :32), et où Il impose Son Royaume au-dessus de toutes les nations. Il aura alors poussé en un grand arbre de sénevé qui avait commencé comme la plus petite des semences.

La toute première parabole de Matthieu 13 apporte une autre perspective, montrant ceux qui réussissent finalement à rentrer dans le Royaume. Jésus a parlé d’un semeur qui jettent des graines, dont certaines tombent dans de la bonne terre, d'autres sur le sol, là où des épines peuvent les étouffer, et d'autres le long du chemin. Comme avec le blé et l’ivraie, Jésus interprète cela pour nous : « vous donc, écoutez [ou comprenez] ce que signifie la parabole du semeur. Lorsqu’un homme écoute la parole du Royaume [une proclamation spéciale, puissante, et permanente dans le monde entier qui commence lorsque le petit Royaume arrive] et ne la comprend pas, le malin [le diable] vient et enlève ce qui a été semé dans son cœur : cet homme est celui qui a reçu la semence le long du chemin. Celui qui a reçu la semence dans les endroits pierreux, c’est celui qui entend la parole [du Royaume], et la reçoit aussitôt avec joie; mais il n’a pas de racines en lui-même, il manque de persistance, et, dès que survient une tribulation ou une persécution à cause de la parole, [beaucoup ne veulent rien entendre du Royaume], il y trouve une occasion de chute », (versets 18-21).

Notez également que la tribulation et la persécution sont associées aux sujets du Royaume ! Pourtant, les récompenses seront impressionnantes. Personne n’entend jamais qu’une telle chose est possible. Mais les conditions seront loin d’être facile pour les sujets dans la première courte phase du Royaume, lorsque Dieu se concentre sur la restauration du Royaume à ceux qui vivent dans les nations où sont les descendants des 12 tribus d’Israël.

La parabole se poursuit : « celui qui a reçu la semence parmi les épines, c’est celui qui entend la parole, mais en qui les soucis du siècle et la séduction des richesses étouffent cette parole, et la rendent infructueuse », (verset 22).

Voici la dernière catégorie : « celui qui a reçu la semence dans la bonne terre, c’est celui qui entend la parole [du Royaume] et la comprend; il porte du fruit, et un grain en donne cent, un autre soixante, un autre trente », (verset 23). Il s’agit de la seule catégorie d’auditeurs qui survit, et ce sont eux qui s'épanouissent.

Matthieu 13 seul suffit pour comprendre que tous les récits populaires du Royaume sont terriblement incomplets et souvent totalement faux ! Soyez prudent à ne pas rejeter ou spiritualiser LES ENSEIGNEMENTS SIMPLES expliquant la façon dont le Royaume de Dieu viendra, simplement parce que vous ne les avez jamais entendus auparavant ou parce que personne d’autre n’enseigne cela. Dieu a Son Église et c’est là qu’Il révèle Sa vérité.

Mais il reste beaucoup à apprendre.

« Petit troupeau »

Jésus a utilisé un terme fascinant pour décrire un groupe qui serait les premiers administrateurs dans Son petit Royaume. Comme le Royaume Lui-même, ce groupe ne sera pas grand pour commencer. Dans Luc 12, Jésus a dit à Ses serviteurs, « ne crains point, petit troupeau; car votre Père a trouvé bon de vous donner le Royaume. » « Petit » est mikros en grec. C’est un micro troupeau qui s'empart d'un minuscule Royaume... comme c’est logique et facile à comprendre !

Une autre parabole dans Luc 19 décrit un noble (Christ) qui est parti dans un pays lointain (les cieux) pour obtenir pour Lui-même un Royaume. Cette parabole porte un message extraordinaire pour tout véritable chrétien. Il décrit un jugement, un rendement de comptes, qui concerne un petit groupe au moment même de la venue de Christ, quand Il amène Son petit Royaume. Regardez : « lorsqu’il fut de retour [des cieux], après avoir été investi de l’autorité royale, il fit appeler auprès de lui les serviteurs auxquels il avait donné l’argent, afin de connaître comment chacun l’avait fait valoir », (verset 15). Certains serviteurs réussirent l’épreuve de Dieu, d’autres non.

La lecture de l’intégralité du récit révèle que ceux qui réussissent sont placés au-dessus de villes sur terre (pas encore la terre entière) dans la phase initiale du Royaume. Dieu travaille avec des gens partout dans le monde, les préparant à des postes de dirigeants dans la phase initiale du Royaume. Seulement après un rendement de comptes des actions passées devant le trône du jugement de Jésus Christ (Romains 14 :10; 2 Corinthiens 5 :10), ces serviteurs spécialement appelés et formés pourront régner.

Matthieu 25 contient un récit similaire, où il est dit à certains : « c’est bien, bon et fidèle serviteur; tu as été fidèle en peu de chose, je te confierai beaucoup; entre dans la joie de ton maître », (verset 21). « La joie du maître » implique la première phase du Salut, ainsi que l’octroi de responsabilités dans la gouvernance du Royaume appelé à grandir de plus en plus, une fonction dans le but d’aider les autres à entrer dans le Royaume au cours de sa première courte phase, afin qu’ils puissent également avoir l’opportunité de gouverner un peu plus tard. Toute personne désirant entrer dans le Royaume et y devenir sujet aura cette occasion.

Christ comme Roi

Jésus Christ, comme Roi du Royaume de la taille d’une graine de sénevé, commence Lui-même « petit » concernant la façon dont Il se manifeste et dans l'étendue initiale de Son règne. Le récit de l’ascension de Christ au ciel est titulaire d’un indice révélateur que personne ne remarque jamais. Rappelez-vous la question des apôtres : « Seigneur, est-ce en ce temps que Tu rétabliras le Royaume d’Israël ? » (Actes 1 :6). Après Sa réponse, il est écrit : « Il fut élevé pendant qu’ils le regardaient, et une nuée le déroba à leurs yeux. Et comme ils avaient les regards fixés vers le ciel pendant qu’Il s’en allait, voici, deux hommes vêtus de blanc leur apparurent », (versets 9, 10). Ces deux hommes, en fait des anges, demandèrent : « pourquoi vous arrêtez-vous à regarder au ciel ? Ce même Jésus [un homme, pas un être spirituel sous forme glorifié], qui a été enlevé au ciel du milieu de vous, viendra de la même manière que vous l’avez vu allant au ciel », (verset 11).

La phrase « ce même » se référant à Jésus est une CLÉ d’énorme importance. Le grec signifie mot à mot « ce ce », le mot grec étant le même mot répété dans le texte original pour « ce » et « même ». Les anges soulignaient que Jésus reviendrait sous la même forme humaine qu’Il avait quand Il est parti.

Il n’est pas surprenant alors que Christ est si souvent appelé « le fils de l’homme ». C’est parce qu’Il projette de garder (au début) la forme qu'Il avait au premier siècle quand Il reviendra. Voyons plus de preuves.

Le prophète Jérémie décrit Christ dans Son Royaume en expansion par un nom inhabituel tout en le nommant également Roi : « Voici, les jours viennent, dit l’Éternel, Où je susciterai à David un germe juste; Il régnera en roi et prospérera, Il pratiquera la justice et l’équité dans le pays. En son temps [à un moment donné, mais pas tout de suite] Juda sera sauvé, Israël aura la sécurité dans sa demeure; Et voici le nom dont on l’appellera : L’ÉTERNEL NOTRE JUSTICE. » (23 :5-6). Le mot hébreu pour « germe » est littéralement un germe. Comme les graines de sénevé, les germes sont également minuscules au début. Cette représentation de « germe » est totalement incompatible avec un Jésus-Christ Tout-puissant de retour dans une forme glorifiée.

Dix chapitres plus tard, Jérémie ajoute plus de détails, confirmant quelque chose de décisif sur les germes : « Je ferai éclore à David un germe de justice; Il pratiquera la justice et l’équité dans le pays... » (33 :15). L’hébreu « éclore » est simplement la forme verbale du nom germe. Dieu dit, littéralement, qu'Il fera éclore le germe. Méditez sur ces paroles prodigieuses.

Les deux récits dans Jérémie lient le germe au roi David. Remarquez une autre prophétie de l’ange Gabriel à Marie au sujet de Christ : « Il [Christ] sera grand et sera appelé Fils du Très Haut, et le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son père. Il règnera sur la maison de Jacob éternellement, et Son règne n’aura point de fin, » (Luc 1 :32-33). À Sa venue comme graine de sénevé, Christ est assis sur le trône de David avant de s’assoir plus tard sur Son propre trône à Jérusalem, (lorsque David revient pour recevoir le trône vacant que Jésus venait d’occuper).

Confirmant puissamment Jérémie, Zacharie 6 illustre également la croissance vers un règne sur le monde entier. Ce verset est peut-être le plus simple de ceux qui parlent de Christ en tant que germe : « Ainsi parle l’Éternel des armées : Voici, un HOMME [encore une fois, pas un être spirituel sous forme glorifiée] dont le nom est germe; germera en dehors de Son lieu [où il demeurait, loin de Jérusalem], et bâtira le temple de l’Éternel. Il bâtira le temple de l’Éternel; Il portera les insignes de la majesté; Il s’assiéra et dominera sur Son trône [à une date ultérieure]; Il sera sacrificateur sur Son trône... » (versets 12-13). Ce dernier passage évoque évidemment Christ gouvernant dans la gloire à partir d'un temple physique qui devrait être à Jérusalem.

Le terme « Son lieu » est fascinant et vraiment incroyable dans ce qu’il révèle. Cela veut dire « le fond, qui est déprimé, dessous, en dessous. » Ainsi le Royaume, et Christ, commencent à partir de ce que Dieu Lui-même appelle un fond, un endroit déprimé, au-dessous, voulant parler d'un endroit qui est dissimulé sous « l’horizon » des nations et des Royaumes humains. Nous allons apprendre quelque chose d’autre.

Zacharie 6 :12 illustre Christ germant d’un lieu secret, « Son lieu », pour finalement construire deux Temples.

La première moitié du verset décrit la construction du Temple spirituel, nous allons voir que c'est l’Église. Cela s’intègre parfaitement avec Malachie 3 :1 qui décrit Christ revenant sur terre à Son Temple. Regardez : « Voici, j’enverrai Mon messager; Il préparera le chemin devant Moi. Et soudain entrera dans Son temple le Seigneur que vous cherchez; Et le messager de l’alliance que vous désirez, voici, Il vient, dit l’Éternel des armées. »

Il ne peut pas s'agir d'un temple physique à Jérusalem parce qu’il n’existe pas aujourd'hui. Les Juifs n’occupent pas déjà le Mont du Temple ! Remarquez que Malachie précise que Christ venant à Son Temple signifie venir à des personnes qui Le cherchent et Le désirent.

L’apôtre Paul qualifie ce Temple comme étant l'Église : « ne savez-vous pas que vous [l’Église, le peuple de Dieu] êtes le temple de Dieu, et que l’Esprit de Dieu habite en vous ? Si quelqu’un détruit le temple de Dieu, Dieu le détruira; car le temple de Dieu est saint, et c’est ce que vous êtes », (1 Corinthiens 3 :16-17). (Lisez aussi 1 Corinthiens 6 :19-20.) Voici comment l’apôtre Pierre décrit les vrais chrétiens : « et vous-mêmes, comme des pierres vivantes, édifiez-vous pour former une maison spirituelle, un saint sacerdoce, afin d’offrir des victimes spirituelles, agréables à Dieu par Jésus Christ », (1 Pierre 2 :5). Ce sont ces pierres vivantes (les êtres humains) qui forment ensemble le « temple de Dieu » spirituel.

Christ élargit considérablement le nombre de personnes dans ce Temple spirituel tout au long de la première phase de Son Royaume, au cours de ce qui s’appelle — nous allons le voir — « une Oeuvre stupéfiante et incroyable »

Où le Royaume commence

Le lieu presque universellement accepté du retour de Christ est Jérusalem. Mais est-ce que c'est ce que dit la Parole de Dieu ? Christ gouvernera de là en fin de compte, bien sûr, d’innombrables Écritures le montrent, mais est-ce de là que commence Son minuscule Royaume de la taille d’une graine de sénevé ? Sa venue au premier siècle donnerait-elle un indice ?

Remarquez que Jésus naquit de Marie dans « une ville de Galilée, appelée Nazareth », (Luc 1 :26), bien au Nord de Jérusalem ! Loin d’être une ville de premier plan, Nazareth était bafoué comme un trou perdu loin de Jérusalem. Jésus appela d'abord l’apôtre Pierre, puis Philipe qui déclara à Nathaniel qu’ils avaient trouvé Christ. N’étant pas convaincu, Nathaniel a demandé, « peut-il venir de Nazareth quelque chose de bon ? » (Jean 1 :46). Clairement la venue de Christ au premier siècle était d'un endroit inattendu. Son arrivée a choqué et confondu les masses : « d’autres disaient : C’est le Christ. Et d’autres disaient : Est-ce bien de la Galilée que doit venir Christ ? » (7 :41). Nazareth et la Galilée étaient méprisées par les élites du temps de Jésus.

Christ a commencé Son ministère loin de Jérusalem, un modèle dont nous verrons qu'il ne change pas.

Le prophète Michée montre davantage que le Royaume se déplace à Jérusalem : « Et toi, tour du troupeau, colline de la fille de Sion, A toi viendra, à toi arrivera la première domination, Le Royaume de la fille de Jérusalem » (4 :8). Il ne dit pas que le Royaume, c'est-à-dire le règne de Christ qui commence bien avant les événements de l’Apocalypse et reprend après cela pour continuer 1000 ans de plus, est construit à Sion ou commence à Sion. (Il ne dit pas non plus qu’il arrivera des cieux). Michée dit qu’il « vient » là, ce qui signifie qu’il fut d’abord quelque part d’autre. Bien sûr... dans un endroit appelé « Son lieu ! »

Regardons une dernière description du germe dans un contexte inhabituel. Le cadre est une grande guerre qui afflige les nations d’Israël moderne et un effet désastreux sur la tribu de Juda et de Jérusalem : « Tes hommes tomberont sous le glaive, Et tes héros dans le combat. Les portes de Sion gémiront et seront dans le deuil; dépouillée, elle s’assiéra par terre. Et sept femmes saisiront en ce jour un seul homme [les survivants de la guerre], et diront : Nous mangerons notre pain, Et nous nous vêtirons de nos habits; Fais-nous seulement porter ton nom ! Enlève notre opprobre ! » (Ésaïe 3 :25 - 4 :1).

De nombreux autres passages de la Bible parle en détail de la guerre à laquelle Isaïe fait référence où elle commence, comment elle se répand, qui elle affecte et sa gravité inimaginable. Il s’agit d’un événement complètement séparé qui se produit bien, bien avant Armageddon, mais ce n’est pas notre sujet ici. Ceux qui pensent que le monde est déjà en guerre, différentes cultures s’affrontant les unes les autres, se rendront bientôt compte que les événements d’aujourd'hui ne sont RIEN en comparaison. Les circonstances deviendront infiniment pires et finiront par engloutir toutes les nations de l’Ouest. Ce qui est au-delà de l’imaginable. Par conséquent, la plupart des gens seront complètement pris au dépourvu.

Ésaïe continue, montrant ce qui se passe en corrélation avec la guerre. Lisons ce que personne n'a jamais vu : « En ce temps-là [quand les ravages de la guerre seront devenus énormes] le germe [le germe en pleine croissance] de l’Éternel aura de la magnificence et de la gloire, Et le fruit du pays aura de l’éclat et de la beauté pour les réchappés d’Israël [de la guerre]. Et les restes de Sion, les restes de Jérusalem, seront appelés saints, quiconque à Jérusalem sera inscrit parmi les vivants, [beaucoup seront morts] : Après que le Seigneur aura lavé les ordures des filles de Sion, et purifié Jérusalem du sang qui est au milieu d’elle, par le souffle de la justice et par le souffle de la destruction », (versets 2-4). Un jugement fougueux est impliqué et inclut le four que nous avons lu. Lisez Ésaïe 31 :9.

À ce moment le germe et le Royaume, qui sont sur terre depuis un certain temps, prospèrent ! C’est le résultat de l’« Oeuvre stupéfiante » mentionnée précédemment, momentanément cachée. Le fruit est dit avoir « de l'éclat et de la beauté » ce qui signifie un « ornement ». Christ est dit avoir de la « magnificence » et de la « gloire ». Le sens de ce dernier mot est « prédominance; splendeur (comme quelque chose de manifeste) », à ce moment le Royaume est devenu le contraire de petit et caché ! Il est bien visible et important ! Des millions de personnes seront venues à ce moment dans le Royaume. Essayez d'accorder tout cela — en totalité ! — avec le récit populaire ! Personne n’enseigne cela, et pourtant c’est la vérité écrite dans votre Bible, NOIR SUR BLANC.

Ésaïe 59 apporte une autre perspective de Christ venant à Jérusalem, encore une fois, après que son Royaume ait commencé petit : « Un rédempteur viendra pour Sion, Pour ceux de Jacob qui se convertiront de leurs péchés, dit l’Éternel, » (verset 20). Alors le chapitre 60 commence : « Lève-toi, sois éclairée, car ta lumière arrive, et la gloire de l’Éternel se lève. [Elle se lève, et non pas elle descend] sur toi [n’oubliez pas d’un endroit déprimé, d’en-dessous]. Voici, les ténèbres couvrent la terre, et l’obscurité les peuples; Mais sur toi l’Éternel se lève, sur toi Sa gloire apparaît », (versets 1-2). Méditez cela. Si Jésus avait commencé Sa venue à partir des cieux, il serait décrit comme descendant, et non pas comme se levant, sur Sion ! Ne manquez pas cela ! De nombreux versets confirment que Jésus vient du ciel à Son peuple. C’est quelques années plus tard, quand Il vient à la montagne des oliviers (Zacharie 14 :4) et peu après à Sion, qui est située à côté.

Emplacement du « lieu » de Christ

Certains passages prouvent encore que Christ se déplace à Sion, et ils fournissent des indices concernant la nation dans laquelle Il vient. Une prophétie pour notre époque, les derniers jours, dont presque personne ne parle, se trouve dans Nombres 24. Le prophète Balaam prédit, « dans la suite des temps… Un astre sort de Jacob, un sceptre [un souverain] s’élève d’Israël [pas de Juda]... Celui qui sort de Jacob règne en souverain, Il fait périr ceux qui s’échappent des villes. [C’est Jérusalem] » (versets 14, 17, 19).

Appelé ici un « astre », d’autres passages décrivent Christ comme le « soleil de justice » (Malachie 4 :2), « l’étoile du jour » (2 Pierre 1 :19) et « l’étoile brillante du matin » (Apocalypse 22 :16). Il apporte Sa domination, Son règne ! à Jérusalem et Juda à partir d’une nation moderne différente de Jacob (Israël). Cela ne peut pas faire référence au lieu de naissance de Christ parce qu’Il était né de la tribu de Juda et en Judée. Beaucoup d’Écritures expliquées dans mon livre L’Amérique et l’Angleterre en prophétie démontrent clairement la distinction entre Juda et les 11 autres tribus d’Israël. En fait, la première référence aux « Juifs » dans la Bible, les montrent en guerre contre Israël (2 Rois 16 :1-6) ! La nation moderne du Moyen-Orient appelée Israël est en fait Juda, et les nations démocratiques anglophones de l’Ouest sont identifiées comme les descendants du reste des tribus de l’ancien Israël. Jésus Christ vient d’abord à l’un de ces pays, PAS à Juda !

Ésaïe 41 contient plus de preuves : « Je l’ai suscité du septentrion, et Il est venu » (verset 25). « Septentrion » signifie « caché, sombre; utilisé uniquement du Nord ». Le verset continue ne laissant aucun doute que c’est Jésus Christ : « Il foule les puissants comme de la boue [établissant son Royaume, Son autorité sur les dirigeants terrestres], comme de l’argile que foule un potier. Qui l’a annoncé dès le commencement, pour que nous le sachions, Et longtemps d’avance, pour que nous disions : c’est vrai ? Nul ne l’a annoncé, nul ne l’a prédit, et personne n’a entendu vos paroles. C’est moi le premier qui ai dit à Sion : les voici, les voici ! Et à Jérusalem [à ce moment-là] : J’envoie un messager de bonnes nouvelles ! » (25-27). Voici une prophétie de Christ étant « élevé », on pourrait dire « grandir », germant d’un pays du nord (une nation israélite moderne de l’Ouest) pour vaincre Ses ennemis.

Cette intervention, associée avec la bonne nouvelle, le vrai Évangile, est absolument nécessaire étant donné que l’horreur commence à Jérusalem le jour même où commence le petit Royaume de Christ.

Une ville à venir

Nous avons vu plus tôt qu’un Royaume contient quatre éléments : un territoire, un roi, des sujets et des lois. Bien sûr, le territoire contient également une structure d'où régner. Est-ce-que Christ bâtit tout cela à Son retour ou l’apporte-t-Il avec Lui ? Souvenez-vous du noble dans Luc 19 qui est allé chercher (du ciel) un Royaume.

Donc ce Royaume vient du ciel. Cela est compatible avec le récit d’Actes 1. Les mêmes disciples qui ont posé des questions sur le retour de Christ l’auraient entendu expliquer cela dans Jean 14 : « Que votre cœur ne se trouble point. Croyez en Dieu, et croyez en Moi. Il y a plusieurs demeures [grec : résidences] dans la maison de Mon Père [grec : résidence ou domicile] : Si cela n’était pas, Je vous l’aurais dit... » (versets 1-2). Christ nous dit de croire tout ce qu’Il s’apprête à dire... aussi incroyable que cela puisse paraître ! Il continue ainsi : «... Je vais vous préparer une place. Et, lorsque Je m’en serai allé, et que Je vous aurai préparé une place, Je reviendrai, et Je vous prendrai avec moi, afin que là où Je suis vous y soyez aussi. » (versets 2-3). Il s’agit de Christ venant du ciel à Son peuple, et non le contraire.

Le mot grec traduit par « place » est topos, d'où vient le mot topographie. Le mot peut aussi être traduit par « un endroit ou une localité. » Christ a parlé d’amener cet endroit déjà préparé quand Il reviendra sur terre. Quiconque pourrait-il douter qu’Il parlait de Sa prochaine venue ?

Christ apporte des demeures du ciel pour Son petit Royaume. Mais où seront-elles ?

Apocalypse 22 démontre une ville à venir. Le retour de Christ est le contexte : « voici, je viens bientôt, et Ma rétribution est avec Moi, pour rendre à chacun selon ce qu’est son œuvre. [Il s’agit d’un élément du jugement ou du rendement de comptes décrit précédemment]. Je suis l’alpha et l’oméga, le premier et le dernier, le commencement et la fin. Heureux ceux qui lavent leurs robes, afin d’avoir droit à l’arbre de vie, et d’entrer par les portes dans la ville ! »

Maintenant, une description très distincte de la ville : « dehors les chiens [les faux prophètes et les ministres], les enchanteurs, les impudiques, les meurtriers, les idolâtres, et quiconque aime et pratique le mensonge ! » (versets 12-15). Ce passage est également relié à Christ comme étant le rejeton [germe] de la lignée du roi David : « Moi, Jésus, J’ai envoyé Mon ange pour vous attester ces choses dans les Églises. Je suis le rejeton et la postérité de David, l’étoile brillante du matin », (verset 16).

Cette « ville » ne peut pas être Sion ou Jérusalem. Aucun faux prophète, sorcier, impudique, assassin, idolâtre et menteur ne sera autorisé nulle part au-delà des confins de Sion — ou nulle part en Juda, ou d’ailleurs nulle part dans le monde — une fois que Christ reviendra à Jérusalem, à Sion. Les derniers chapitres de Zacharie montrent cela, notamment le chapitre 13 :1-3. Cette ville ne pourrait pas non plus être la « Nouvelle Jérusalem » établie au début du futur règne millénaire de Christ. Tous ceux qui s’opposent à Dieu — chaque personne sur terre qui a pris la marque de la bête — seront exécutés avant l’arrivée de cette ville. Donc les catégories de personnes ci-dessus seront en « dehors », ce qui signifie à l'extérieur. Il suffit de penser au diable qui sera lié à ce moment. Il est impossible qu’il pourrait y avoir un seul sorcier n’importe où sur terre. C’est de même pour les idolâtres et les faux prophètes. En outre, étant donné que le diable est un « menteur et le père du mensonge » (Jean 8 :44), il n’y aura aucun meurtre ni mensonges proférés.

Tout au long d’Apocalypse 21 et du chapitre 22 verset 5, Jean rapporte le message de Christ sur la grandiose Nouvelle Jérusalem qui viendra sur terre au début du règne millénaire de Christ. À la fin d’Apocalypse 22, Dieu fait brièvement référence à la Nouvelle Jérusalem, la qualifiant de « Cité Sainte ». Ne manquez pas cette distinction cruciale !

« Une Oeuvre stupéfiante et incroyable »

Quand le Royaume sera de la taille d’une graine de sénevé, un grand nombre de gens viendra à connaître ces vérités de la Bible, c'est ce que Dieu, à travers le prophète Habacuc, a appellé une « Oeuvre stupéfiante ». Remarquez : « Jetez les yeux parmi les nations, regardez, Et soyez saisis d’étonnement, de stupéfaction ! Car Je vais faire en vos jours une Oeuvre, que vous ne croiriez pas si on la racontait. » (1 :5). Dans l’écriture, une « Oeuvre » représente les serviteurs de Dieu enseignant et avertissant tous ceux qui écouteront. Croirez-vous l'étude préliminaire de cette Oeuvre ?

Le prophète Ésaïe souligne avec force ce que prédit Habacuc : « C’est pourquoi je frapperai encore ce peuple par des prodiges et des miracles; Et la sagesse de ses sages périra, Et l’intelligence de ses hommes intelligents disparaîtra » (29 :14).

Paul a également cité Habacuc dans le livre des Actes, le modifiant légèrement : « Ainsi, prenez garde qu’il ne vous arrive ce qui est dit dans les prophètes : [Habacuc]; Voyez, contempteurs, soyez étonnés et disparaissez; Car Je vais faire en vos jours une Oeuvre, Une Oeuvre que vous ne croiriez pas si on vous la racontait » (13 :40-41).

Cela signifie que nous devrions nous attendre à une Oeuvre gigantesque, secouant la terre, une Oeuvre d’une portée si grande qu’elle va faire éclater les esprits, qui ne pourra pleinement être comprise jusqu'à ce qu’elle soit vue, qu’après l’avoir entendue la plupart n’y croira pas ! Ce livret est non seulement en train de vous la proclamer, mais il annonce aussi que c’est pour bientôt !

Une prophétie en lien et peu comprise fait allusion à la durée de l'Oeuvre qui se produit au cours de la première phase du Royaume. Daniel 9 :27 explique la durée de la première venue de Christ, mais aussi de la première phase de Son retour. Lisons : « Il fera une solide alliance avec plusieurs pour une semaine, et durant la moitié de la semaine Il fera cesser le sacrifice et l’offrande... »

Notre article complet sur ce sujet montre que cette « semaine » a commencé à l’automne de l'année 27 après Jésus Christ, le moment exact où le ministère de Christ commença. Christ, le sacrifice et l’offrande pour l’humanité, a été tué au « milieu » de la semaine ce qui représente sept années prophétiques (Nombres 14 :34; Ézéchiel 4 :6). Le savoir populaire est que Son ministère terrestre a duré trois ans et demi. Trois ans et demi supplémentaires seraient nécessaires pour terminer la semaine « prophétique » qui constitue le ministère de Christ. Cela semble être la durée de la première phase de Christ restaurant le Royaume à tout Israël.

Une image impossible à mal comprendre

Résumé général : Christ vient d’abord à Son peuple, son Temple, lors d'une période de prospérité, apportant Son Royaume « sans frapper les regards ». Le Royaume commence de manière microscopique et cachée ! Il est également dirigé par un petit troupeau sous Christ, qui cachera d’abord Sa présence et sera comme un germe. Au cours de cette première phase du Royaume viendra le terrible châtiment sur les nations issues de Jacob les rendant enfin prêtes à recevoir le Royaume de Dieu. Le Royaume s’accroitra en nombre de sujets avant que Christ ne transfère ce gouvernement mondial prêt à être considérablement élargi à Jérusalem. À partir de là, Il gouvernera toutes les nations avec un plus grand groupe de saints provenant de Son troupeau alors largement agrandi. C’est à ce stade qu’Il va construire le troisième Temple glorieux sur le Mont Sion (Ézéchiel 40 :48).

Si vous êtes surpris, voire choqué, de ces simples vérités contenues dans les paraboles de Jésus et que vous demandez pourquoi on ne vous a jamais enseigné leur sens, sachez qu’Il les a conçus pour confondre ceux qu’Il n’appelle pas. Voici ce que Jésus a dit : « c’est pourquoi je leur parle en paraboles, parce qu’en voyant ils ne voient point, et qu’en entendant ils n’entendent ni ne comprennent. Et pour eux s’accomplit cette prophétie d’Ésaïe : Vous entendrez de vos oreilles, et vous ne comprendrez point; Vous regarderez de vos yeux, et vous ne verrez point. Car le cœur de ce peuple est devenu insensible; Ils ont endurci leurs oreilles, et ils ont fermé leurs yeux, De peur qu’ils ne voient de leurs yeux, qu’ils n’entendent de leurs oreilles, qu’ils ne comprennent de leur cœur, qu’ils ne se convertissent, et que je ne les guérisse... » (Matthieu 13 :13-15). Les masses choisissent de fermer les yeux sur la vérité de la Bible. Les paraboles les empêchent de comprendre ce qu’ils ne veulent pas entendre.

Mais VOUS POUVEZ comprendre ! En expliquant davantage la raison des paraboles, Matthieu a ajouté : « Jésus dit à la foule toutes ces choses en paraboles, et Il ne lui parlait point sans parabole, afin que s’accomplît ce qui avait été annoncé par le prophète : J’ouvrirai ma bouche en paraboles, Je publierai des choses cachées depuis la création du monde » (13 :34-35).

Vous avez reçu des connaissances précieuses, gardées secrètes du monde. Ce ne sont pas des traditions populaires, des fables de la chrétienté moderne, mais les paroles simples de Jésus comprises maintenant à notre époque. Dieu attend depuis des milliers d’années pour établir Son Royaume sur une terre qui en a désespérément besoin. Pourtant, Il ne viendra pas de la manière dont des milliards de personnes s’y attendent. Pensez-y. Vous avez entendu la Parole du Royaume avant qu'Il ne vienne. Il y a un grand avantage à cela ! Christ prépare aujourd'hui une équipe spécialement choisie d’administrateurs qualifiés avant Son arrivée pour régner sous Lui.

Il y a deux mille ans, Jésus Christ a construit Son Église, la véritable Église, la seule qu’Il ait construite. Cette Église croit et enseigne les VÉRITÉS de la Bible, chacune d’elles, pas des idées humaines, aucune de celles-là ! Le peuple de cette Église a toujours soutenu avec une INÉBRANLABLE CERTITUDE les promesses que Dieu a faites pour ceux vivant dans les temps de la fin, et non pas les faux espoirs imaginés par les hommes.

Maintenant, allez-vous vous accrocher à de vielles croyances ou vous emparez de la VÉRITÉ à même de changer votre vie ?

Vous pouvez lire ce que vous désirez: