JavaScript

This website requires the use of Javascript Explain This   to function correctly. Performance and usage will suffer if it remains disabled.
Où se trouve l’Église de Dieu aujourd'hui ?
New York, Etats-Unis Jamaïque Pérou Idaho, Etats-Unis Inde Belgique Kenya Arkansas, Etats-Unis Afrique du Sud Angleterre Nigéria Ohio, Etats-Unis

Il existe une seule organisation qui enseigne l’entière vérité de la Bible et qui est appelée à vivre de “toute parole de Dieu.” Savez-vous comment la trouver ? Christ a dit qu’elle :

  • enseignerait tout ce qu’Il a ordonné
  • appelerait les membres mis à part par la vérité pour sortir du monde
  • serait un petit troupeau
A propos de l’auteur
David C. Pack 

Fondateur et Pasteur Général de l’Église de Dieu Restaurée, Rédacteur en Chef du magazine The Real Truth et voix du programme télévisuel The World to Come, David C. Pack a atteint plusieurs millions de personnes dans le monde entier en proclamant les puissantes vérités de la Bible inconnues de la plupart des gens. Il est l’auteur de 80 livres et livrets, et a personnellement établi plus de 50 congrégations. Il est également apparu en tant qu’invité sur The History Channel. M. Pack a fréquenté l’Ambassador Collège à Pasadena, en Californie. Il est entré au ministère de l’Église de Dieu Universelle en 1971 et a été personnellement formé par son fondateur, Herbert W. Armstrong.

Les anniversaires sont-ils des célébrations chrétiennes ?

par David C. Pack

Gâteaux d’anniversaire. Bougies allumées. Chanter « Joyeux anniversaire ». Recevoir des cadeaux. Dans presque chaque culture et nation sur terre, pratiquement rien n’est aussi universellement célébrée que les anniversaires. Mais la célébration des anniversaires est-elle biblique ? Est-ce que Dieu est d’accord avec cette pratique ?

Aussi sûr que la mort et les impôts, tous les êtres humains sont nés un jour précis. Tout le monde a une date de naissance. Puisque Dieu veut que les gens aient une vie abondante (John 10: 10), cela pourrait-il inclure la célébration des anniversaires? Les anniversaires sont-ils des plaisirs innocents—ou bien est-ce que Dieu déteste cela? Est-ce que cela lui importe?

Si vous avez acheté un nouvel ordinateur, vous vous attendez à ce qu’il soit fourni avec un manuel d’instructions. Sans un manuel, vous devrez apprendre à l’utiliser par tâtonnement—et éventuellement supprimer les fichiers et le logiciel dans ce processus. Le manuel d’instructions évite aux utilisateurs d’avoir des maux de tête.

Croyez-le ou non, vous avez été créé avec un mode d’emploi—la Bible! La volonté Dieu et son but sont écrits tout au long de ses pages. Chaque parole de l’écriture est le message de Dieu pour vous, qui vous êtes, ce que vous êtes, pourquoi il vous a créés, et comment il s’attend que vous meniez votre vie. Tout ce que vous devez savoir sur le véritable but de la vie est écrit dans la parole de Dieu (John 17: 17; Matthieu 4: 4; II Timothée 03: 16-17).

Lorsque vous lisez la Bible, Dieu vous parle! Il vous montre comment avoir une vie heureuse, épanoui, vie en abondance. Prenez ce « mode d’emploi » et examinez ce que Dieu dit à propos des anniversaires.

Les anniversaires dans la Bible

Des fêtes d’anniversaire sont mentionnés dans la Bible à trois reprises et, dans chaque cas, quelque chose de terrible s’est produite. Ces trois récits méritent bref examen.

Le premier compte est dans la Genèse. Pharaon, le roi égyptien, a célébré son anniversaire en exécutant son chef boulanger (Genèse 40: 1-23). Dieu a donné la compréhension spéciale à Joseph d’un rêve du Pharaon sur son majordome et boulanger, que le boulanger perdrait sa vie trois jours après que Joseph eu interprété le rêve. Joseph a compris que Pharaon utiliserait cette occasion—sa propre fête d’anniversaire—pour mettre son boulanger à mort. Comme le rêve avait prédit, le boulanger a été pendu lors de la fête.

Le deuxième récit, qui se trouve dans le Nouveau Testament où figure Hérode le tétrarque et qui a ordonné à contrecœur la décapitation de Jean le Baptiste (Mt 14: 3-11). Notez le verset 6: « Mais lorsque l’anniversaire d’Hérode fut célébré... » Au cours de la danse et des réjouissances lors de son anniversaire, Hérode s’est emporté et a finalement fait une promesse qu’il ne voulait pas garder. En conséquence, un grand serviteur de Dieu a perdu la vie.

Le récit final se trouve dans le livre de Job. La Bible dit que les sept fils de ce Job « allaient les uns chez les autres et, donnaient tour à tour un festin chacun son jour; et ils invitaient leurs trois sœurs à manger et à boire avec eux » (du). Ces fêtes n’étaient visiblement centrées sur aucune fête de Dieu, autrement Job n’auraient pas eu à s’inquiéter du fait que ses enfants aient péché durant ces fêtes de célébration. Il n’était pas vraiment sûr de ce qui leur est passé par la tête mais la célébration de leurs anniversaires a enclenché une grande préoccupation chez (Job 1: 4). Apparemment, durant la célébration de l’anniversaire de l’ainé de Job, Dieu autorisa Satan à tuer les 10 enfants de Job qui ressemble de près à une tornade (vs. 6-13, 18-19).

Une preuve de plus que ces célébrations d’anniversaire déplaisent à Dieu se trouve dans Job 3. Prenez le temps de lire le chapitre entier. Job passait beaucoup de temps maudire tous les aspects du jour de sa naissance. La perte de tous ses enfants, en raison d’une fête d’anniversaire, le stupéfait et l’a dégrisé. Ses paroles montrent clairement qu’il n’y a rien de bon sur le jour de naissance de l’homme. Ouvertement, il maudit le jour où il naquit. Cela sera approfondi pour donner une plus grande signification plus loin dans cet article.

Certains de ceux qui sont familiers avec ces récits essaient de les interpréter en disant qu’il n’y a aucune déclaration spécifique qui interdit les célébrations d’anniversaire directement. Ils ignorent aussi les commentaires du travail décrits dans le paragraphe précédent. Il est vrai que les écritures ci-dessus ne contiennent pas une condamnation directe des anniversaires à partir de l’expression « Tu ne feras pas... » ou quelque chose de similaire. Mais considérons un instant la leçon centrale de chacun de ces récits. Ils représentent les seules célébrations d’anniversaires décrites dans toute la Bible entière. Une véritable catastrophe s’est produite à chaque fois! Si Dieu a estimé les anniversaires sont quelque chose de positif et bon, pourquoi ne sont-ils pas enregistrés dans un autre récit dans lequel quelque chose de bon ou positif qui s’est passé? Pourtant, un tel récit n’existe pas.

Qu’en est-il des anniversaires des grands personnages Biblique?

Assurément la Bible n’a pas enregistré les dates de naissance de ses figures les plus importantes. Dieu voudrait-il que ceux qui le servent se souviennent des dates de naissance les plus importants? Nous allons rechercher les dates de naissance de certaines des plus grands serviteurs de Dieu.

Abraham est mentionné trois fois dans la Bible comme « Ami » de Dieu (II Chron. 20: 7; Ésaïe 41: 8; Jacques. 02: 23). Il est aussi appelé « le père de tous » (Rom. 04: 16). De nombreux versets démontrent qu’il jouera un rôle très important lorsque le Royaume de Dieu sera établi sur terre lors du second retour du Christ. Cependant, la Bible n’a pas enregistré la date de naissance de ce très grand serviteur de Dieu.

Moïse fut décrit comme l’homme le plus humble que la terre ait porté (Nom. 12: 3). De nombreux versets décrivent cette figure Biblique et pratiquement tout le monde est familier avec lui. La Bible ne nous dit aucunement quand il est né.

Le célèbre roi David est appelé « un homme après mon [Dieu] propre cœur » (actes 13: 21-22). Une grande partie de la Bible décrit la vie de cet homme. Dieu l’a utilisé pour enregistrer un grand nombre de psaumes. Quand le Royaume de Dieu sera établi sur la terre, la prophétie dit qu’il gouvernera les tribus d’Israël (Ézéchiel 34: 23-31), appelé la maison d’Israël. La Bible rapporte-t-elle la date à laquelle cette figure imposante est né. Certainement pas!

Il n’y a aucun verset des Écritures décrivant quelqu’un célébrant la naissance de ces hommes justes. En fait, la Bible est silencieuse sur la date exacte de la naissance de tous les serviteurs fidèles de Dieu—Jacob, Sarah, Noah, Abel, Samuel, Job, Esther, Isaïe, Jérémie, Ézéchiel, Peter, Paul, Jacques (le frère de Christ) et le reste des apôtres. Même la date de naissance de Jésus-Christ n’a pas été enregistré dans la Bible!

Noël, « une fête d’anniversaire »?

Mais qu’en est-il de Noël? C’est dans la Bible, non? N’est pas la célébration de la naissance du Christ? Les sages n’ont-ils pas apporté des cadeaux à l’enfant Jésus parce que c’était son anniversaire?

Étudier n’importe quelle Encyclopédie de bonne réputation ou visitez une bibliothèque célèbre et vous découvrirez que Noël est célébrée par des idoles immoraux, païen—ceux qui ont plusieurs fois sacrifié leurs enfants aux dieux païens—2 000 ans avant que Jésus Christ soit né! Le 25 décembre marque initialement l’époque du solstice d’hiver. Auquel est tenue de fêtes païennes pour célébrer la « Renaissance » du soleil, quand les jours commencent à s’allonger.

Examinons brièvement le sujet des « sages » qui ont donné des cadeaux au Christ. L’écriture qui décrit cela est dans Matthieu 2: 1, 11: « maintenant, quand Jésus naquit à Bethléem de Judée à l’époque du roi Hérode, voici, il y eut des sages de l’Orient à Jérusalem, disant: où est celui qui est né roi des Juifs?… Et lorsqu’ils furent entrés dans la maison, ils ont vu le petit enfant avec Marie sa mère, et se prosternèrent devant lui: et quand ils ont ouvert leurs trésors, ils lui présentèrent des cadeaux; or et de l’encens et myrrhe. »

Il est généralement supposé qu’il s’agît de cadeaux d’anniversaire pour le « bébé Jésus ». Mais est-ce réellement ce que dit réellement la Bible? Absolument pas! En outre, ils sont arrivés bien après son « anniversaire ». Notez qu’il se réfère à Christ comme un « jeune enfant » plutôt qu’à un bébé. Voilà une raison de plus que les cadeaux que lui avait été apporté n’aurait pas pu être « cadeaux d’anniversaire. »

Une coutume de longue date, une ancienne coutume de l’Orient était de présenter des cadeaux quand on venait se présenter d’un roi. Ces hommes comprirent qu’ils étaient en présence du « roi des Juifs ». La Bible a beaucoup d’exemples de gens qui envoi des cadeaux aux rois ou qui donnent des cadeaux en se présentant devant le roi. Cette coutume est toujours courante aujourd'hui lorsque les ambassadeurs ou autres entreront en la présence d’un leader mondial.

Enfin, Notez que le Adam Clarke Commentary, volume 5, page 46, déclare à propos de ce qui s’est réellement passé à cette occasion: « le verset 11. Ils se prosternèrent devant lui, présentèrent des cadeaux. Les gens de l’Est ne se présentent jamais devant des rois et des grands personnages sans un présent dans leurs mains. Cette coutume est souvent enregistrée dans l’ancien Testament et prévaut encore dans l’Est et dans certaines des îles de mer du Sud nouvellement découvertes. ». Des Cadeaux ont été habituellement présentées aux rois. L’intention réelle derrière cet exemple devrait maintenant être claire.

Dieu n’a même pas enregistré le jour exact la naissance de son Fils. Et nulle part dans la Bible vous trouverez des exemples des disciples du Christ ou l’église du Nouveau Testament fêter leur anniversaire. Par contre, Dieu nous communique expressément le jour et le mois exacte de la mort de son Fils (Exode 12; Lévitique 23: 4-5; Nom. 9:1-5; Matthieu 26: 1-2; John 18:28; I Corinthiens 5:7). Il s’attend que tous les vrais chrétiens observent ce jour-là chaque année, dans le même mois, à la même date (I Cor. 5: 7-8). (Lire nos brochures La véritable origine de Noël, La véritable origine de Pâques, À quelle fréquence doit-on prendre le Repas du Seigneur? et La résurrection du Christ n’eut pas lieu un Dimanche en savoir plus sur ces fêtes païennes et pourquoi la Bible nous dit souvenir de la mort du Christ au lieu de sa naissance.)

Pensez un instant! Chaque année, des millions de chrétiens de professant célèbrent la naissance supposée de Jésus Christ. En plus ils ne respectent pas correctement le jour de la mort du Christ, ce qui identifie clairement le peuple de Dieu et qui est enregistré dans les moindres détails dans sa Parole. Dieu commande à ses serviteurs de célébrer ce Mémorial chaque année. Jésus a mis en garde contre ces fausses doctrines des soi-disant chrétiens, disant: « ce peuple m’honore des lèvres, mais son cœur est loin de Moi. Mais en vain qu’ils m’honorent, enseignant des doctrines qui sont des commandements d’hommes. Vous anéantissez fort bien le commandement de Dieu, vous gardez à la tradition des hommes » (Marc 7: 6-8). Chaque année, pendant les saisons de Noël et de Pâques, les avertissements de Jésus s’appliquent!

Comment Dieu considère votre jour de naissance

Maintenant nous avons établi que la Bible rapporte des exemples négatifs des célébrations d’anniversaire mais aussi qu’il est silencieux sur la célébration, ou même sur l’identification des anniversaires de tous les fidèles serviteurs de Dieu—y compris du Christ.

Mais que dit spécifiquement la Bible sur votre jour de naissance?

La plupart des gens pensent que le jour de sa naissance est spécial. Le célébrer paraît et semble être la bonne chose à faire. Pourtant, Salomon a été inspiré pour écrire, « une bonne réputation vaut mieux que le bon parfum; et le jour de la mort que le jour de sa naissance » (Ecc. 7: 1).

Comme Job, Jérémie aussi maudit le jour de sa naissance: "maudit soit le jour où je suis né: que le jour où ma mère m’a mis au monde ne soit pas béni... Pourquoi suis-je sorti de l’utérus pour voir le labeur et de tristesse, que mes jours doivent être consommées avec honte? » (Jérémie 20: 14, 18).

Si le jour de notre mort est mieux que le jour de notre naissance, et certaines des plus grands serviteurs de Dieu disent que leur date de naissance était loin d’être un jour spécial, alors qu’y a-t-il de spécial dans ce jour? Selon l’Écriture, ce n’est ni un temps de joie, ni de fête et ni pour s’attendre à des cadeaux, tout simplement parce qu’on est né dans le monde à une date spécifique.

Le jour de la mort d’un homme

Nous avons juste lu que la Bible explique que le jour de la mort d’un homme est mieux que le jour de sa naissance. Il s’agit d’une déclaration étonnante. La plupart des gens pense que la mort est un moment qui n’est pas particulièrement merveilleux. Quand cela arrive à un membre de la famille ou un ami proche, c’est généralement un jour de terrible tristesse et d’émotion. Peu importe comment ou quand la mort vient, personne ne célèbre cet événement. La Bible décrit la mort comme un ennemie, une défaite. Examiner certains de ces versets suivants qui décrivent la mort. N’oubliez pas que la Bible dit que ce jour est mieux que le jour de la naissance.

Salomon a également écrit, « Comme il est sorti du ventre de sa mère, il s'en retourne nu ainsi qu'il était venu, et pour son travail n'emporte rien qu'il puisse prendre dans sa main. C'est encore là un mal grave. Il s'en va comme il était venu; et quel avantage lui revient-il d'avoir travaillé pour du vent? » (Ecc. 05: 15-16). Cela semble-t-il comme une journée auquel il faut s’y attendre? La Bible déclare toujours que le jour décrit par ce verset est mieux que le jour de la naissance.

L’apôtre Paul fut inspiré à écrire: « Car le salaire du péché [que vous gagnez en violant les lois de Dieu] est la mort » (Rom. 06: 23). La mort est la peine pour le péché. Il n’est pas représenté dans la Bible comme un jour de triomphe ou, comme beaucoup veulent faire croire, « comme un ami, on rencontre à la fin de la route de la vie. » Paul aussi a écrit, « car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu » (Rom. 03: 23) et «.... il est donné une fois aux hommes de mourir » (Héb. 09: 27). Péché conduit à la mort. Jean a été inspiré pour écrire la définition du péché: « quiconque commet le péché transgresse aussi la Loi: car le péché est la transgression de la Loi » (I Jean 3: 4). La peine—le salaire—du péché est la mort. Ce n’est pas un événement il faut hâter.

Mais il y a espoir!

Jésus Christ revient sur cette terre pour régner—mettre toutes choses, y compris ses ennemis sous ses pieds. Cela inclut l’ennemi appelé la mort. Remarquez: « Ensuite viendra la fin, quand il remettra le royaume à celui qui est Dieu et Père, après avoir détruit toute domination, toute autorité et toute puissance. Car il faut qu'il règne jusqu'à ce qu'il ait mis tous les ennemis sous ses pieds. Le dernier ennemi qui sera détruit, c'est la mort.... Lorsque ce corps corruptible aura revêtu l'incorruptibilité, et que ce corps mortel aura revêtu l'immortalité, alors s'accomplira la parole qui est écrite: La mort a été engloutie dans la victoire. O mort, où est ta victoire ? O mort, où est ton aiguillon? L'aiguillon de la mort, c'est le péché; et la puissance du péché, c'est la loi. Mais grâces soient rendues à Dieu, qui nous donne la victoire par notre Seigneur Jésus-Christ! » (I Cor. 15: 24-26,, 54-56).

Cette vie est donc une existence physique temporaire. Une fois qu’il se termine, il est fini pour toujours. Considérant ceci, qu’y a-t-il de si « heureux » sur d’un « jour de naissance » dans un monde impie, d’esprit charnel, seulement de mourir et de ne jamais revoir la vie? Pourquoi célébrer la naissance dans un monde qui est coupé de la direction divine de Dieu—un monde de misère, la confusion, la pauvreté, l’ignorance, famine et la maladie, qui pourrait déboucher sur la violence à tout moment?

Dieu peut et vous donnera la vie éternelle. Il veut que vous l’ayez. Il veut que vous viviez votre vie pleinement et que vous découvriez le mode de vie qui produit une paix véritable, la joie, l’abondance et la sécurité. Mais votre vie doit être vécu selon sa manière, selon ses règles.

Paul a écrit, « car par un homme [Adam] la mort est venue, par un homme [Jésus Christ] est venu également la résurrection des morts. Par Adam tous sont mort, de même en Christ tous revivront... Le premier homme Adam devint une âme vivante; le dernier Adam a été fait un esprit vivifiant [vivant]... Le premier homme est de la terre, terrestre: le deuxième homme est le Seigneur du ciel. Comme sont les terrestre, tels sont eux aussi qui sont les terrestre: et comme sont les célestes, tels sont eux aussi qui sont célestes. Et comme nous avons porté l’image du terrestre, nous porterons aussi l’image du céleste » (I Cor. 15: 21-22, 45, 47-49).

Par rapport à l’avenir génial que Dieu nous réserve—c’est-à-dire devenir des êtres spirituels qui ne goûteront jamais la mort et ne seront plus limités aux lois physiques de cet univers matériel (lire la totalité des I Corinthiens 15)—fêter les anniversaires semblent insensés.

Origine des anniversaires

Alors d’où viennent les célébrations d’anniversaire? La réponse étonnante provient de la pratique païenne de l’astrologie! Il y a des milliers d’années, quand les hommes levèrent les yeux vers le ciel la nuit et ont cartographié les étoiles, ils ont inventé des calendriers et calculé les dates de naissance à l’heure près des rois, de dirigeants et de leurs successeurs. Ces astrologues païennes antiques ont minutieusement examiné les horoscopes et les présages des anniversaire parce qu’ils croyaient que le sort des riches et des puissants susceptibles pouvait affecter l’ensemble de la société. Même à ce jour, les hommes ont mis leur confiance dans les horoscopes au lieu de Dieu.

Dans l’Égypte ancienne, les pharaons ont ordonné aux entreprises de fermer lors de leurs anniversaires et donnaient des fêtes énormes pour des centaines de fonctionnaires. Dans la Grèce antique, les hommes riches associaient des clubs d’anniversaire composé exclusivement d’hommes qui ont partagé leur date de naissance. Une fois par mois, le club est célébré par une fête. Lorsqu’un membre est mort, il laisse de l’argent pour aider à payer les futures parties. En Perse, les nobles célébraient leurs anniversaires en offrant au barbecue un bœuf, un chameau et un âne et desservant des centaines de petits gâteaux pour les célébrants.

Dans la Rome antique, l’empereur a donné des parties énormes en l’honneur de son propre anniversaire, qui comprenait des défilés, de cirques et de combat de gladiateurs. La célébration des jours était si importante pour le citoyen romain que le calendrier romain désigné la majorité des jours d’une certaine forme de célébration—y compris de nombreux anniversaires des dieux et des hommes célèbres.

Le calendrier romain, qui met l’accent sur une fête sans fin, a eu grande influence sur la société moderne. Considérez la citation suivante quant à l’origine du calendrier romain:

« Notre [Roman] calendrier n’est pas chrétienne à l’origine. Elle descend directement des Égyptiens, qui a créé l’année de 12 mois, système de 365 jours. Un scientifique égyptien païens, Sosigène, a proposé ce plan à l’empereur païen Julius Caesar, et qui a ordonné que celui-ci soit effectif tout au long de l’Empire romain en 45 av. J.-C. Tel qu’adopté, il indique son origine païenne par les noms des mois—appelé Janus, Maia, Juno, etc. Les jours n’étaient pas nommés mais numérotés sur un système complexe impliquant des Idoles, Nones et calendes. Ce n’est qu’en 321 apr. J.-C. que la fonctionnalité de la semaine de sept jours a été ajoutée, lorsque l’empereur Constantin (supposément) adopta le christianisme. Curieusement, pour ces jours de la semaine, il a choisi des noms païens qui sont encore utilisés » (Journal of Reform Agenda, septembre 1953, p. 128).

Les célébrations modernes des anniversaires par les enfants prennent leur forme principalement de l’Allemagne, où l’enfant qui fête l’anniversaire reçoit des dons, choisi un menu et reçoit un gâteau de beurre ou de confiture plombé d’une bougie. Le livre The Lore d’anniversaires, de Ralph et Adelin Linton, donne un bref regard sur l’histoire des célébrations d’anniversaire: « les Grecs croyaient que tout le monde avait un esprit protecteur ou un démon qui participait à naissance et veille sur lui durant la vie. Cet esprit avait une relation mystique avec le dieu auquel est né l’individu. »

Le livre se poursuit: « les Romains aussi ont souscrit à cette idée... Cette notion a été transportée vers le bas dans la croyance humaine et se reflète dans l’ange gardien, la fée marraine et la sainte mère... La coutume des bougies allumées sur les gâteaux a commencé avec les Grecs... miel gâteau rond comme la lune et éclairée avec décroissances progressives ont été placés sur les autels du temple du [Dieu Artémis]... Les bougies d’anniversaire, dans la croyance populaire, sont dotés d’une magie spéciale pour l’octroi des souhaits... Cierges allumés et les feux sacrificiels ont eu une signification mystique particulière depuis que l’homme a configuré les autels à ses dieux. Les bougies d’anniversaire sont donc un honneur et un hommage à l’enfant qui fête et apportent la bonne fortune. »

Dire « joyeux anniversaire » à des amis et des proches a été une façon superstitieuse de la société de les protéger contre les mauvais esprits. Tapote d’anniversaire, pincées, coup, etc., étaient censées porter chance et renvoyer les mauvais esprits. Moquerie, cornes et autres crécelles avaient également pour but d’effrayer les esprits de la malchance.

Il devrait maintenant être clair que les anniversaires ne pas du tout bibliques, mais aussi païens!

Calendrier sacré de Dieu

Il est important de noter que Dieu a son propre calendrier. Beaucoup pourrait être dit à ce sujet. Cette brève explication est vitale. En règle générale, le nombre de jours dans l’année de Dieu n’est pas la même d’une année à l’autre. Elles sont basées sur la lune—pas les calculs causés par l’homme qui incluent des années bissextiles.

Le calendrier de Dieu comprend sept mois de 30 jours supplémentaires à chaque cycle de 19 ans. Cette règle de calendrier à elle seule assure que les jours de naissance varient largement d’une année à l’autre tout au long de la vie. C’est comme si le calendrier sacré est conçu par Dieu pour que les célébrations d’anniversaire soit impossible à observer, tandis que le calendrier romain a été spécifiquement conçu pour faire en sorte que célébrations des anniversaires soient plus commodes.

La date du 29 février, qui ne se produit que tous les quatre ans, crée un problème particulier pour tous ceux qui ont cette date de naissance. Cependant, seule une personne sur 1 461 est touchée par ce problème de « l’année bissextile ». Les irrégularités du calendrier sacré de Dieu, avec ses 30 jours, procédant sept fois dans un cycle de 19 ans, auraient une incidence sur une personne tous les huit ans!

Pourquoi est-ce important pour Dieu

Pourquoi Dieu se soucie de si vous fêter ou non les anniversaires? Après tout, c’est une chance pour vous de faire des cadeaux à une personne et lui faire se sentir bien. Qu’y va-t-il de mal à cela?

Voici ce que Dieu ordonne: « N'imitez pas la voie des nations, Et ne craignez pas les signes du ciel, Parce que les nations les craignent. Car les coutumes des peuples ne sont que vanité » (Jérémie 10: 2, 3).

Après avoir libéré Israël de l’esclavage, Dieu a clairement indiqué, « Vous ne ferez point ce qui se fait dans le pays d'Égypte où vous avez habité, et vous ne ferez point ce qui se fait dans le pays de Canaan où je vous mène: vous ne suivrez point leurs usages. » (Lév. 18: 3). Dieu a commandé qu’ils ne se souilleront avec les pratiques et les coutumes des nations environnantes (vs 24-29). « Vous observerez mes commandements, et vous ne pratiquerez aucun des usages abominables qui se pratiquaient avant vous, vous ne vous en souillerez pas. Je suis l'ÉTERNEL, votre Dieu. » (vs 30).

Il s’agit d’une commande emphatique de Dieu. Il ne veut pas que ses serviteurs tombent dans les coutumes de ce monde.

Mais qu’en est-il ceux qui atteignent l’âge 80, 90 ou 100 ans? Devrions-nous ignorer totalement les nombreuses années d’expériences de vie qu’on a acquis? Non. Dans notre société actuelle, où les personnes âgées sont systématiquement ignorées et considérées comme un fardeau, il est certes permis de reconnaître une personne qui a atteint un nombre considérable d’années. Quelqu'un qui a vécu deux guerres mondiales, la grande dépression, l’ère atomique, la création de la nation moderne d’Israël, la guerre froide, les hommes marchant sur la lune, la crise des missiles cubains, l’assassinat de Kennedy, droits civiques, émeutes raciales, la montée et chute du mur de Berlin et la croissance dans le monde de l’Internet, ont atteint un âge où un honneur spécial devrait être naturellement conféré.

Proverbes 16: 31 dit, « les cheveux [blanche ou grise] est une couronne de gloire, si elle se trouve dans la voie de la justice. » Les gens qui ont vécu au grand âge, parfois traduit par pure cheveux blancs, ont souvent beaucoup de sagesse et d’expérience à partager avec les jeunes générations. Le simple fait qu’ils ont atteint l’âge de 70, 80, 90 ou 100 montre leur honneur et valeur. Il n’est pas mauvais de reconnaître quelqu’un qui a franchi une étape dans une longue vie.

Ce que nous avons décrit ci-dessus est très différent de célébrer des anniversaires avec l’ensemble des traditions païennes habituelles! Célébrer le jour de naissance de quelqu’un, comme s’il s’agissait d’une occasion spéciale, est mauvais. Cela viole l’ordre de Dieu. Cela garde les gens égoïstement centrés sur leur existence temporaire, vie physique, alors que le dessein de Dieu est de donner la vie éternelle à l’humanité en l’intégrant dans sa famille. Les vrais chrétiens devraient se concentrer sur comment ils préparent leur vie pour la domination sur cette terre au retour de Jésus Christ.

Se rendre compte que Dieu hait tous les coutumes païennes et les traditions—célébrer les anniversaires n’est pas une exception!