Qu’est-ce que l’Ancienne Alliance?

Leçon 14

Cours d’introduction à la bible

INTRODUCTION

Plusieurs croient que l’Ancienne Alliance fait référence à une loi pénible que sont les dix Commandements, alors que la nouvelle Alliance a rapport uniquement à la grâce et aux promesses qui ne sont basées ni sur la loi ni sur l’obéissance. Bien que populaires, de tels concepts sont totalement faux. Le christianisme traditionnel n’a jamais compris la signification des deux divisions de la Parole de Dieu.

Pourtant, la bible révèle le véritable sens et la signification de ces divisions que l’on connaît sous les noms d’Ancien et Nouveau Testament.

Lorsque Dieu créa l’homme, il le fit en lui donnant une apparence semblable à la Sienne. L’homme était physiquement entier, mais spirituellement incomplet. Le grand plan de Dieu a prévu que tous (à un certain moment et dans un ordre que Dieu a déterminé) pourront recevoir le Saint-Esprit afin de croître et d’en arriver à être spirituellement complets. Ce plan doit se réaliser en différentes étapes soigneusement planifiées. Pour l’instant, la grande majorité de l’humanité n’est pas encore appelée.

L’expérience de l’ancien Israël illustre très bien que les Israélites ont trébuché spirituellement parce qu’ils n’avaient pas reçu l’Esprit de Dieu. Leur aveuglement spirituel est révélé dans Deutéronome 5:29: «Oh! s’ils avaient toujours ce même coeur pour me craindre et pour observer tous mes commandements, afin qu’ils fussent heureux à jamais, eux et leurs enfants!» La raison pour laquelle l’ancien Israël n’était pas porté à obéir est que l’esprit naturel et charnel de l’homme est hostile à Dieu, et ne se soumet pas à la loi (Rom 8:7).

L’expérience vécue par Israël est la preuve qu’il est impossible pour l’humanité d’obéir aux lois de Dieu sans avoir l’Esprit-Saint. Il faut une intervention miraculeuse de Dieu pour ouvrir l’esprit des gens et leur accorder la force de volonté nécessaire pour commencer à observer les lois divines et désirer être en harmonie avec tous les aspects de Sa volonté.

Les écrits de l’Ancienne Alliance nous transmettent les instructions que Dieu a données à Israël et documentent son échec à respecter la promesse qu’il avait faite. Les Israélites avaient été instruits par les serviteurs de Dieu et avaient été témoins de plusieurs grands miracles de Sa part. Toutefois, sans l’Esprit-Saint pour les conduire et les guider de l’intérieur, ils ne pouvaient pas obéir à Dieu, encore moins vaincre les faiblesses de la chair. Leur expérience est la preuve que l’homme ne peut obéir ou plaire à Dieu uniquement au moyen de son esprit charnel.

Une telle leçon ne peut être résumée en un seul proverbe ni même par un seul chapitre. Il a fallu les expériences de plusieurs milliers de personnes, pendant des siècles, pour établir une preuve complète. La leçon a dû être écrite avec du sang, pour ainsi dire, exigeant plusieurs livres de la bible dans lesquels est relatée l’expérience de plusieurs générations accompagnée des commandements et des conseils donnés par Dieu.

Nous verrons que dans toutes ces expériences enregistrées, Israël a échoué dans sa tentative de respecter l’alliance qu’il avait faite avec Dieu, l’Ancienne Alliance. Le problème ne dépendait pas des lois de Dieu, comme plusieurs chrétiens traditionnels aiment bien le dire, mais provient plutôt de l’échec de personnes physiques dotées d’esprits charnels.

En étudiant cette leçon, assurez-vous de mettre par écrit chaque verset de votre bible. Lorsque vous avez terminé une leçon, il est utile de la réviser de temps à autre. Cela vous permettra d’obtenir une meilleure perspective de la connaissance que vous avez acquise.

LEÇON 14

«Alliance vs Testament»

(1) À l’aide du dictionnaire, écrivez la définition «d’alliance».

Commentaire: La définition suivante doit être similaire à celle donnée par n’importe quel dictionnaire: «Un accord entre deux ou plusieurs personnes en vue de faire et de s’abstenir de faire une chose; un contrat».

(2) Quelle était l’alliance que Dieu traita avec Noé, Gen 9:11?

Commentaire: L’alliance traitée dans Genèse 9:11 est en quelque sorte une extension de celle mentionnée dans Genèse 6:18 par laquelle Noé devait entrer dans l’arche que Dieu lui avait demandé de bâtir (Gen 6:14). La partie où Dieu promet de ne plus détruire la terre de cette façon est attestée par un signe, un arc-en-ciel (Gen 9:12-13).

(3) Dieu a-t-Il fait alliance avec Abraham, Gen 17:2?

Commentaire: Parce qu’Abraham a obéi à Dieu, Dieu conclut une alliance qui lui promettait des bénédictions en retour. Nous pouvons voir que les descendants d’Abraham deviendraient une grande nation (Gen 12:2) et qu’il devait être le père de plusieurs nations (17:4). Cette alliance revenait en gros à dire, «tu fais ta part, et je ferai la mienne». Notez également que cette alliance fut accompagnée par un signe comme nous l’explique Genèse 17:10-11.

(4) À l’aide du dictionnaire, écrivez la définition de «testament».

Commentaire: La définition générale qui suit devrait aussi s’approcher de celle que vous retrouvez dans votre dictionnaire: «Un testament, une déclaration formelle, généralement par écrit, des souhaits d’une personne en ce qui concerne la disposition de ses biens après sa mort». Notez qu’un testament est lié de près avec la mort alors que dans le cas d’une alliance qui consiste en un accord mutuel, la mort n’entre pas nécessairement en jeu.

(5) Est-ce que ceux qui sont fidèles à Dieu doivent être les héritiers d’un testament qu’Il a rédigé, Gen 22:18; Gal 3:16, 29; Héb 9:15-17?

Commentaire: Dieu voulait que Son royaume soit l’héritage éternel de tous ceux qui le désireraient. Le testament que fit le Christ est décrit dans le dernier quart de la bible, le Nouveau Testament. Il nous enseigne comment devenir héritier des promesses éternelles dans le royaume de Dieu qui doit bientôt être établi sur terre. Un des buts de la mort de Christ était de rendre accessible cet héritage.

L’alliance conclue avec l’ancien Israël.

(1) Avant que les dix Commandements soient donnés au mont Sinaï, qu’est-ce que Dieu a proposé à Israël, Ex 19:4-6?

(2) Après que Dieu ait proposé cette alliance à Moïse, ce dernier descendit de la montagne et la présenta aux chefs et anciens d’Israël. Que fut leur réponse, Ex 19:8?

Commentaire: Après qu’Israël ait promis de respecter l’alliance proposée par Dieu, les dix Commandements furent donnés. Ils constituaient la base de toutes les autres lois civiles secondaires, des ordonnances, de tous les jugements et de tous les préceptes plus détaillés. Les cinq premiers livres de la bible, les livres de la Loi, traitent surtout des instructions qui ont rapport à l’alliance qu’Israël a faite avec Dieu. La majorité de ce que nous appelons l’Ancien Testament rapporte les récits d’événements historiques d’Israël ainsi que d’autres écrits et prophéties qui ont rapport au passé et au futur de la nation. Ces livres parlent surtout de la façon dont Israël a observé l’accord qu’il avait passé avec Dieu.

La majeure partie de la bible a été surnommée erronément «Ancien Testament» alors que cela devrait être «l’Ancienne Alliance». Voici comment cela s’est produit.

Lorsque les érudits catholiques traduisirent la bible en latin au quatrième siècle, le terme utilisé était testamentum qui pouvait signifier autant «testament» «qu’alliance». Lorsque le mot fut plus tard traduit en français, il fut traduit par «testament». Voilà pourquoi la partie de la bible qui contient l’Ancienne Alliance a été appelée jusqu’à ce jour Ancien Testament.

Il est intéressant de noter que le seul endroit où nous retrouvons les mots «Ancien Testament» dans la bible est dans II Corinthiens 3:14. Même ici le mot grec diatheke a été traduit par «testament» afin de s’accorder avec l’erreur qui a déjà été commise et acceptée auparavant. Le terme aurait dû être traduit par «alliance». La partie de la bible qui contient de l’Ancienne Alliance contient les mêmes livres (bien qu’ils ne soient pas dans le bon ordre) que ceux que le Nouveau Testament appelle simplement «la loi et les prophètes», ou parfois «la loi, les prophètes et les psaumes».

Suite à cette information, rappelez-vous que la définition du dictionnaire du mot «testament» précise qu’il s’agit d’un acte légal qui nécessite la mort du testateur pour être en vigueur. Or la mort n’a pas été mentionnée et n’était pas une condition lors de l’alliance passée entre Dieu et Israël. En résumé, l’alliance consistait pour Israël à observer les lois de Dieu, ce qui leur apporterait des bénédictions matérielles, alors que la désobéissance leur apporterait des malédictions. Il est donc évident que le bon terme est Ancienne Alliance et non Ancien Testament.

(3) La bible nous dit-elle de façon explicite si les anciens Israélites avaient accès à l’Esprit-Saint? Jn 7:37-39.

Commentaire: Comme le verset 39 l’indique, l’Esprit-Saint n’a pas été donné avant que Jésus-Christ soit glorifié (après Sa mort, Son ensevelissement et Sa résurrection). Ceux de l’ancien Israël ne reçurent pas le Saint-Esprit à l’exception de quelques-uns comme les patriarches, plus tard, Moïse, Josué, Samuel, David et quelques autres, dont les prophètes. Bien que Dieu a permis à l’humanité d’apprendre des leçons amères en expérimentant les voies charnelles, Il s’est réservé le droit d’appeler quelques personnes particulières à travers le temps pour accomplir Son dessein.

(4) Le peuple d’Israël se croyait-il capable de tenir sa part de l’alliance que Dieu avait passée avec lui? Ex 24:7-8.

Commentaire: Après que le peuple eut dit «nous ferons tout ce que l’Éternel a dit», nous lui obéirons, l’alliance fut scellée par du sang comme cela est écrit au verset 8. Les gens croyaient que le fait d’être à proximité de Dieu, alors que Sa puissance et Sa présence avaient été manifestées au mont Sinaï, leur procurait l’inspiration et la force de Lui obéir. Pourtant, ils furent incapables de respecter leur promesse comme l’expérience nous l’a démontré. Tout comme c’est le cas de nos jours et bien qu’ils n’en étaient pas conscients, les gens étaient littéralement paralysés par l’absence de Saint-Esprit. Rappelez-vous, l’humanité n’avait pas encore accès au Saint-Esprit, cela incluait Israël.

(5) Quels sont les versets qui résument le mieux le but des expériences d’Israël qui ont été consignées dans l’Ancienne Alliance? I Cor 10:11; Rom 15:4.

Commentaire: Les expériences de l’ancien Israël servent de leçons aux véritables chrétiens d’aujourd’hui.

Le ministère de la mort.

L’Ancienne Alliance était composée de différents éléments, dont le principal était les dix Commandements. Ces derniers ont précédé l’Ancienne Alliance et la transcendaient. D’autres parties distinctives de l’Ancienne Alliance consistaient en des lois civiles et des jugements qui donnaient des exemples de la façon d’appliquer les dix Commandements.

(1) Quel était le sens de l’ensemble des jugements qui exigeaient «vie pour vie, oeil pour oeil et dent pour dent» Ex 21:23-24?

Commentaire: Bien que le contexte de ces versets se rapporte à la protection des femmes enceintes (comme au verset 22), en principe le jugement s’appliquait à bien d’autres situations. Une sentence était certaine pour toute infraction. Le coupable payait une amende équivalant au dommage qu’il avait causé.

(2) Quelle était la pénalité pour une personne ayant commis un meurtre? Gen 9:5-6; Ex 21:12.

Commentaire: Immédiatement après le Déluge, Dieu institua l’administration de la peine de mort pour tout meurtre (Gen 9:5-6). En tant qu’un des dix Commandements qui étaient en vigueur depuis la création de l’homme, cela était décrit spécifiquement dans les jugements d’ordre civil (Ex 21:12).

(3) Ce ministère de la mort a-t-il été appelé glorieux, II Cor 3:7-8.?

Commentaire: L’administration de la peine de mort consistait à l’application d’une punition civile pour avoir contrevenu aux lois du code civil qui était l’extension des dix Commandements. Ces lois qui exigeaient la mort s’appliquaient habituellement à des actes tels que le meurtre, l’enlèvement et l’adultère.

Les Israélites péchaient régulièrement et on les avertissait continuellement à ce sujet. Leurs exemples sont là aussi pour nous rappeler nos faiblesses et nos limites. Cela démontre que nous avons besoin de l’aide du Saint-Esprit pour vaincre notre propre nature humaine. L’administration de la peine de mort avait pour but de souligner cette leçon importante.

Si les Israélites avaient pu respecter leur partie de l’alliance en observant la lettre de la Loi, ils n’auraient reçu que des bénédictions matérielles. La vie éternelle n’a jamais fait partie de l’Ancienne Alliance.

Le «ministère de la mort» (II Cor 3:7) n’était que temporaire, jusqu’à l’époque du «ministère de l’Esprit» (II Cor 3:8) qui lui serait permanent. La nouvelle façon d’appliquer les mêmes lois doit être adoptée par ceux qui, avec l’aide du Saint-Esprit, doivent vaincre et se qualifier pendant cette vie. Ils régneront au sein du gouvernement de Dieu en tant qu’êtres spirituels, dans une administration spirituelle!

L’Ancienne Alliance, un mariage.

Bien des gens n’ont jamais entendu dire que l’Éternel, le Dieu de l’Ancienne Alliance qui devint plus tard Jésus-Christ, avait en fait contracté un mariage avec Israël. Jésus-Christ, qui avait créé toutes choses (Jn 1:3), avait clamé haut et fort les dix Commandements et conduit Israël à travers le désert (I Cor 10:4), avait marié l’ancien Israël.

(1) Est-ce que l’Éternel, qui devint plus tard Jésus-Christ, a dit clairement qu’Il avait marié Israël? Jér 3:14.

(2) Christ était-il le mari d’Israël? Jér 3:20, 31:32; És 54:5.

(3) Christ contracta-t-Il un mariage avec Israël? Éz 16:8.

(4) Quelles étaient les bénédictions qu’obtiendrait Israël s’il demeurait fidèle à l’alliance avec Dieu? Lév 26:1-3.

Commentaire: Si vous voulez obtenir un aperçu de ces bénédictions, lisez les versets 4 à 13. Cela est l’équivalent de Deutéronome 28:1-14. Vous devriez vous familiariser avec ces deux chapitres (Lév 26 et Deut 28), puisqu’ils décrivent les bénédictions en cas d’obéissance et les malédictions en cas de désobéissance aux lois de Dieu sur lesquelles étaient basées l’Alliance avec Israël.

(5) Quelles devaient être les malédictions contre Israël si ce dernier était infidèle à l’alliance avec Dieu? Lév 26:14-16

Commentaire: Lisez les versets 17 à 39 pour en savoir davantage sur les malédictions en cas de désobéissance. Ces versets sont toujours en vigueur à notre époque en ce qui concerne les nations modernes d’Israël.

(6) L’apôtre Paul a-t-il montré que l’alliance du mariage était basée sur la loi, la Loi de Dieu? Rom 7:1-3.

Commentaire: Ces versets indiquent très clairement qu’aucune des parties n’est liée à la Loi. Plutôt, chaque partie est liée à l’autre par la Loi. Notez que la Loi ne cesse pas d’exister lorsqu’un des deux meurt. Ce n’est que l’alliance, qui elle est basée sur la Loi, qui est dissoute par la mort d’une des parties.

De même, le mariage du Christ avec l’ancien Israël a été dissout, mais la Loi sur laquelle cette alliance reposait existe toujours. Au lieu que ce soit Christ qui abolisse la Loi, ce furent plutôt les péchés de l’humanité (qui sont la transgression de cette Loi parfaite) qui Lui ont enlevé la vie. Il a dû donner Sa vie pour racheter toute l’humanité puisqu’en tant que Créateur, Sa vie valait plus que l’ensemble de toutes les vies de ceux qui ont jamais vécus.

(7) Est-ce la destinée de tous ceux qui vaincront et deviendront des êtres spirituels lors de la première résurrection de se marier avec le Christ glorifié, Rom 7:4?

Commentaire: Cette alliance de mariage basée sur la Loi spirituelle de Dieu se fera selon les termes de la Nouvelle Alliance dont nous parlerons dans la prochaine leçon.

Résumé

On doit souligner ici que la loi des oeuvres (le système de sacrifices) ne fut pas inaugurée au moment où furent donnés les dix Commandements, mais fut donnée séparément environ une année plus tard en tant que partie distincte de l’Ancienne Alliance. Pour mieux vous rappeler ce passage essentiel, prenez le temps d’écrire aussi Jérémie 7:22-24. Les rituels sacrificiels devinrent une partie intégrante de l’Ancienne Alliance, mais séparée des dix Commandements.

L’Ancienne Alliance, souvent appelée erronément l’Ancien Testament, était basée sur des bénédictions matérielles au profit d’Israël s’il obéissait à la lettre de la Loi, ce qu’il échoua lamentablement. Rappelez-vous que l’Ancienne Alliance fut faite avec Israël uniquement. L’Ancienne Alliance n’était pas seulement matérielle, mais aussi simplement temporelle. Toutefois, la Loi spirituelle sur laquelle elle reposait est éternelle.

Bien qu’Israël n’ait jamais rempli sa part de l’Alliance avec Dieu, il y eut certaines renaissances dans le royaume d’Israël lors desquelles certains rois furent justes, ce qui entraîna des bénédictions au profit d’Israël à courte échéance alors que le peuple suivait l’exemple de leur roi. C’est ce qui arriva pendant et légèrement après le règne de David, lors des règnes d’Ézéchias et de Josias et à un moindre degré lors de quelques autres règnes. Ces renaissances furent plutôt des exceptions dans l’histoire de l’ancien Israël.

Nous verrons certains autres aspects de l’Ancienne Alliance dans la prochaine leçon qui nous présentera aussi les termes de la Nouvelle Alliance. Jusque-là, notre article intitulé «Les chrétiens sont-ils dégagés de l’Ancienne Alliance?» serait très utile puisqu’il offre une perspective unique du sujet.

080918

Autres Cours d’introduction à la Bible