JavaScript

This website requires the use of Javascript Explain This   to function correctly. Performance and usage will suffer if it remains disabled.
Enregistrer pour le lire plus tard
Disponible dans ces langues :
  Français
OĂč se trouve l’Église de Dieu aujourd'hui ?
New York, Etats-Unis Jamaïque Pérou Idaho, Etats-Unis Inde Belgique Kenya Arkansas, Etats-Unis Afrique du Sud Angleterre Nigéria Ohio, Etats-Unis

Il existe une seule organisation qui enseigne l’entiĂšre vĂ©ritĂ© de la Bible et qui est appelĂ©e Ă  vivre de “toute parole de Dieu.” Savez-vous comment la trouver ? Christ a dit qu’elle :

  • enseignerait tout ce qu’Il a ordonnĂ©
  • appelerait les membres mis Ă  part par la vĂ©ritĂ© pour sortir du monde
  • serait un petit troupeau
A propos de l’auteur
David C. Pack 

Fondateur et Pasteur GĂ©nĂ©ral de l’Église de Dieu RestaurĂ©e, RĂ©dacteur en Chef du magazine The Real Truth et voix du programme tĂ©lĂ©visuel The World to Come, David C. Pack a atteint plusieurs millions de personnes dans le monde entier en proclamant les puissantes vĂ©ritĂ©s de la Bible inconnues de la plupart des gens. Il est l’auteur de 80 livres et livrets, et a personnellement Ă©tabli plus de 50 congrĂ©gations. Il est Ă©galement apparu en tant qu’invitĂ© sur The History Channel. M. Pack a frĂ©quentĂ© l’Ambassador CollĂšge Ă  Pasadena, en Californie. Il est entrĂ© au ministĂšre de l’Église de Dieu Universelle en 1971 et a Ă©tĂ© personnellement formĂ© par son fondateur, Herbert W. Armstrong.

Pourquoi y a-t-il autant de groupes “dissidents”?

par David C. Pack

Chaque item de cette article a Ă©tĂ© soigneusement choisi dans un but spĂ©cifique. Ils sont tous rattachĂ©s les uns aux autres et se rapportent tous au thĂšme de la doctrine d’une seule vraie Église. Chaque section (ou question) rĂ©pond Ă  une ou plusieurs questions souvent posĂ©es. Pourquoi les 20 % de ceux qui ont survĂ©cu Ă  l’ÉUD se sont-ils dispersĂ©s en autant de groupes divergents ? Le Christ est-Il divisĂ© ? Voici les rĂ©ponses ! Cette version de l’article Pourquoi y a-t-il autant de groupes « dissidents » ? a Ă©tĂ© rĂ©visĂ©e et les sujets y ont Ă©tĂ© davantage dĂ©veloppĂ©.

 Langue Afrikaans Deutsch English Español Français Italiano Kiswahili Nederlands Polski Srpski Tahiti

NOTE IMPORTANTE

Cet ouvrage renferme plusieurs citations tirées des écrits de M. Herbert W. Armstrong. Toutefois, nous tenons à préciser qu’après avoir fait des recherches pour retrouver les citations auxquelles fait référence la version originale de cet ouvrage, nous nous sommes aperçus que plusieurs de celles-ci, qui pourtant se trouvent dans la version originale anglaise des textes rédigés par M. Armstrong, avaient été (pour des raisons qui nous échappent), soit abrégées, soit carrément omises — enlevant ainsi au texte tout le sens que l’auteur voulait lui donner. Nous avons également remarqué que parfois certains textes ne s’accordent pas avec les écrits originaux ! À titre d’exemple, il vous suffit de comparer, entre autres, la version originale de la brochure Has Time Been Lost ? avec sa version française, Le jour de la semaine a-t-il été décalé ?, pour vous rendre compte que le texte de cette dernière ne correspond pas du tout à la version originale anglaise.

De plus, aux environs de 1993, l’Église Universelle de Dieu exigea de ses membres qu’ils se débarrassent de tous les écrits de M. Armstrong. Et, bien que nous ayons en main plusieurs de ses textes en français, il est extrêmement difficile, voire pratiquement impossible de les retrouver tous.

Ainsi donc, pour les besoin de cet ouvrage, et aussi pour demeurer parfaitement fidèles à l’authenticité des écrits originaux de M. Armstrong, nous n’avons retenu que les citations dont la traduction était tout à fait fidèle au texte original — prenant sur nous de traduire tout texte ayant été introuvable ou qui, pour quelque raison que ce soit, avait été abrégé, modifié ou omis lors de sa traduction originale. C’est aussi pour ces raisons que vous remarquerez que notre traduction peut parfois ne pas sembler tout à fait conforme à celle que vous pourriez avoir en votre possession. Néanmoins, nous vous assurons que la traduction que nous vous présentons dans cet ouvrage est tout ce qu’il y a de plus fidèle à l’original. D’ailleurs, toute citation ayant été traduite (en partie ou en totalité) par nous, vous est indiquée par ce symbole [ » ] placé au début de celle-ci.

Deux versions de cette publication constituaient jadis la Conclusion du livre There Came A Falling Away et de la brochure « LE PROPHÈTE » est-il vivant, aujourd’hui ? Nous vous l’offrons maintenant sous une forme corrigée, afin de vous aider à donner un sens à la fois de l’apostasie des années 1990 et aux multiples groupes « dissidents » qui en ont résultés.

La prophétie s’accomplit avec précision. Rien n’est hors contrôle. Pendant près de 40 ans M. Armstrong nous avait mis en garde contre l’imminence d’une « apostasie » (II Thess. 2:3), maintenant qu’elle est venue un grand nombre de gens sont dans la confusion. Il ne devrait pas en être ainsi; il n’est pas nécessaire qu’il en soit ainsi !

Ne soyez pas si certain de connaître déjà la réponse à la question posée plus haut. Étudiez cet ouvrage attentivement, et essayez d’y avoir une vue d’ensemble.

Il devrait maintenant être parfaitement clair que l’Église Universelle de Dieu a complètement abandonné le vrai Dieu de la Bible. Si vous acceptez cela, alors vous en arriverez à cette douloureuse conclusion: Si l’Église Universelle de Dieu n’est même pas Laodicée, alors OÙ SONT TOUS LES GENS DE LA SEPTIÈME ET DERNIÈRE ÈRE DOMINANTE DE L’ÉGLISE ? Autrement dit, OÙ SONT TOUS LES LAODICÉENS ? (Rappelez-vous, ils représentent la majorité du peuple de Dieu du temps de la fin. Leur nombre est si dominant, que Dieu dit d’eux qu’ils forment leur propre ère.) On ne peut pas empêcher d’être directement confronté à cette prodigieuse question !

L’Église Universelle de Dieu est désormais inappropriée

L’ÉUD ne fait désormais plus partie de l’équation spirituelle de Dieu. Elle n’est plus dans la course. À moins que vous n’acceptiez ce fait, vous ne pourrez pas répondre à la question posé plus haut: Pourquoi y a-t-il autant de groupes « dissidents » ? Chaque groupe ayant vu le jour après l’apostasie a développé sa propre diversité d’hérésies. Certains sont conscients de leurs changements doctrinaux, alors que certains autres semblent inconscients de ce qu’ils enseignent. Ceux qui font partie de ces groupes tombent dans ces mêmes deux catégories. Ceux qui sont conscients des hérésies autour d’eux ne s’en soucient guère; les autres s’en soucient. Parmi les gens qui en sont inconscients, certains vont se réveiller, alors que d’autres vont continuer à dormir. C’est là l’essence même de la nature humaine.

Quelqu’un d’autre — quelque part ailleurs !

L’expérience m’a appris que ceux qui sont disposés à aborder cette question commencent avec une hypothèse commune: Laodicée c’est toujours quelqu’un d’autre — quelque part ailleurs ! C’est là la grande clef qui révèle pourquoi c’est la majorité des gens convertis qui sont laodicéens ! C’est ce facteur majoritaire qui fait que Dieu l’appelle une ère. Posez-vous la question: Comment une telle chose a-t-elle pu se produire, alors que pendant plus de quarante ans nous avons tous été fortement avertis de l’imminence de cette ère ? Et maintenant qu’elle est là, peu de gens y sont préparés ! Il semble très rare que quelqu’un se dise à prime abord: « Si je vis dans l’ère de Laodicée, il y a des chances pour que j’en fasse partie. » La principale raison à cela est que la septième ère est reconnue pour être, entre autres choses, « aveugle et nu » (Apoc. 3:17). Ces deux caractéristiques vont de pair. Quelqu’un marcherait-il dans la nudité, s’il n’en était pas aussi aveugle (c’est-à-dire inconscient) ? La pire des conditions, entre celles d’être « pauvre, misérable, malheureux, aveugle et nu », c’est celle d’être aveugle !

Pourquoi ?

Parce que si une personne n’était pas aveugle, alors elle pourrait voir que le reste de cette description s’applique à elle. Voilà pourquoi le Christ a dit, en S’adressant au laodicéen: « [achète]…un collyre pour oindre tes yeux, afin que tu voies ». Les laodicéens sont aveugles; ils ne voient pas ! Cet ouvrage a pour but de vous aider à voir ce que plusieurs semblent désormais tout à fait INCAPABLES DE VOIR . Malheureusement, les prophéties révèlent que la majorité d’entre eux ne prendront jamais conscience de leur condition, au temps de la fin. Ils ne réussiront jamais à faire ce que le Christ a dit: « Aie donc du zèle, et repens-toi. » Il n’est toutefois pas nécessaire que vous comptiez parmi ces gens. Tous les êtres humains possèdent le libre-arbitre.

Le Christ a promis (Apoc. 3:20) qu’Il frapperait à la porte de tous ceux qui font partie de la dernière ère. Il est tenu de garder Sa promesse. Il l’a promis; Il le fera. Répondrez-vous à la porte, quand Il frappera — ou faites-vous partie de ceux qui, lorsqu’ils entendent frapper à la porte, s’en vont se cacher jusqu’à ce que la personne qui frappe soit partie ? Deux ères distinctes et séparées de l’Église sont sorties de l’apostasie ! Elles sont demeurées entremêlées, mais errant ici et là et se dispersant dans différentes directions, vers un lieu qui, croyaient les gens, les aiderait à demeurer fermes. Invariablement, ceux qui voulaient s’accrocher à toutes les vérités divines, se rendaient bien compte que les organisations auxquelles ils avaient adhéré ne tenaient fermes que partiellement, et non pleinement. Il existe à présent, à travers le monde, deux ères différentes, auxquelles appartiennent deux groupes distincts de gens. De ces deux groupes, un seul cherche à définir sagement l’endroit où Dieu veut qu’ils aillent. Quant à l’autre groupe, il est totalement inconscient et insouciant — et la Grande Tribulation ne réveillera que la moitié d’entre eux.

Faux ou juste tièdes ?

Les gens ignorent peut-être encore qu’ils peuvent et doivent quitter, quand des faux dirigeants cherchent à les convaincre d’abandonner, en partie ou en totalité, la Vérité. Tout au long de l’histoire, les vrais chrétiens n’ont pu faire autrement que de quitter, tandis que la majorité avait succombé, partiellement ou totalement, à la convoitise du monde.

Si, au temps de la fin, la majorité du peuple de Dieu est tiède et fait partie de la dernière ère, il doit donc en être de même en ce qui concerne la plupart des ministres. Ils sont tièdes, mais pas totalement faux. Un ministre tiède n’est PAS un faux ministre, pas plus qu’un Frère tiède n’est un faux Frère. Les faux Frères et les faux ministres n’ont rien à voir avec les Frères et les ministres qui, eux, sont tièdes ! COMPRENEZ-VOUS CETTE DISTINCTION ? Durant le schisme, la plupart des gens sont tombés dans le piège de croire que tous les observateurs du sabbat sont de vrais chrétiens. Cela n’est pas plus vrai que de croire l’ÉUD quand elle affirme que tous ceux qui observent le dimanche et qui professent la foi en Christ sont de vrais chrétiens. Les vrais chrétiens sont tous des sabbatariens, mais les sabbatariens ne sont pas tous des vrais chrétiens. Puisque quasiment tout le monde reconnaît que l’observance du sabbat ne suffit pas, à elle seule, pour faire de nous de vrais chrétiens, comment peut-on croire qu’en n’observant que les Commandements divins et les vérités de base, l’on devienne automatiquement philadelphien ?

Un autre avertissement de M. Armstrong

M. Armstrong comprenait et croyait que des gens pouvaient observer le sabbat sans pour autant être CONVERTIS ! Il n’a jamais cru que le seul fait d’observer le sabbat et de croire à diverses autres vérités, comme les Fêtes annuelles, les dîmes, etc., suffisait à rendre une personne philadelphienne. En fait, il avait même clairement expliqué que la plupart de ces gens n’avaient même pas l’Esprit de Dieu ! Que les gens ne peuvent être laodicéens que s’ils possèdent, au mieux, une quantité additionnelle et significative des vérités fondamentales requises. Rappelez-vous, c’était M. Armstrong qui nous disait si souvent que la plupart des gens, dans l’Église, n’étaient probablement pas convertis — qu’ils n’avaient « pas compris ». C’était vrai, même si théoriquement toute l’Église « croyait et pratiquait » TOUTES les vérités qu’il nous enseignait. Qu’advient-il maintenant de ceux qui ont carrément négligé, ou même rejeté ouvertement, plusieurs de ces vérités importantes ?

Considérez cette citation de M. Armstrong, qu’il avait faite lors d’une émission de radio remontant à plus d’une trentaine d’années, et que l’on retrouve presque mot à mot dans sa brochure intitulée La vérité sur Pâques. Le puissant impact de son message fait un saisissant rapprochement avec notre époque:

« Même du temps de l’apôtre Paul plusieurs, parmi ceux qui s’assemblèrent à Antioche, à Jérusalem, à Éphèse, à Corinthe, et ailleurs, commencèrent à apostasier et à se détourner de la Vérité. La division (Note de la rédaction: remarquez que M. Armstrong savait que l’apostasie au premier siècle avait causé la formation de divers groupes) se répandit brusquement. Et ces individus, des non-convertis ou qui s’étaient détournés de la vérité de Dieu et de Son mode de vie, ne faisaient pas partie de la vraie Église de Dieu, même s’ils s’assemblaient avec ceux qui en faisaient partie. Le “mystère de l’iniquité” agissait déjà…à l’intérieur même des églises visibles. Cette apostasie se répandit et, en l’an 125 de notre ère, la plupart, dans la majorité de ces congrégations, notamment ceux qui étaient des Gentils de naissance, restèrent attachés à plusieurs de leurs anciennes croyances et coutumes païennes, bien que se disant chrétiens…Puis, peu à peu, une partie toujours de plus en plus restreinte de ces églises visibles, guidées par l’Esprit de Dieu et s’appelant toujours chrétiennes, étaient demeurées fidèles à Dieu et à Sa Vérité. Après que l’empereur Constantin s’eût pour ainsi dire emparé de l’Église visible soi-disant “chrétienne”, au début du 4e siècle, la presque totalité de celle-ci sombra dans le paganisme; puis elle commença à exclure et à persécuter tous ceux qui se cramponnaient à la vraie parole de Dieu ! Finalement, il était devenu nécessaire pour tous les vrais chrétiens, même en tant que peuple dispersé, il leur était devenu nécessaire de fuir. C’était eux qui, conduits par l’Esprit de Dieu et en qui le Christ vivait Sa vie, formaient la véritable Église et qui avaient dû fuir la juridiction de Rome, pour ainsi continuer d’adorer Dieu. C’est ce qui se passa dans l’Église, mes amis. Mais DIEU A TOUJOURS EU DES MINISTRES; IL A TOUJOURS EU SON ÉGLISE . (Note de la rédaction: M. Armstrong n’a jamais douté que Dieu “a toujours eu Son Église”, même après la seule autre apostasie majeure que nous ayons connue. De nombreux groupes se sont formés; mais un seul constitue la vraie Église de Dieu.) Laissez-moi vous dire que la vérité divine est toujours écrite à travers les pages de la Bible, si vous vouliez bien la dépoussiérer et l’accepter telle qu’elle est. » — C’est nous qui soulignons.

Il a toujours été prophétisé que l’Église laodicéenne surgirait au temps de la fin. Celle-ci est formée de sabbatariens qui sont de vrais chrétiens mais qui, à cause de leur « tiédeur » pour la Vérité et l’Œuvre divine, devront endurer la Grande Tribulation. Apocalypse 12:17 montre clairement qu’il s’agit de gens qui « GARDENT les commandements ».

L’ÉUD conditionnée contre l’importance des ères de l’Église

Nul doute, nous savons quels sont ceux qui, en premier lieu, cherchèrent à voiler l’importance des ères de l’Église. Remarquez cette étonnante citation:

« Au fil des années, certains membres se sont référés aux fidèles dans l’Église comme étant philadelphiens, et aux infidèles comme étant laodicéens…Ce n’est tout simplement pas biblique de dire qu’être philadelphien représente la meilleure condition spirituelle et que nous devrions rechercher à être philadelphiens plus que toutes autres choses. »

Éditorial de Joseph W. Tkach, Worldwide News, 9 janvier 1989.

Relisez-la. Et ne l’oubliez jamais !

Ce sont les apostats qui ont été les premiers à vous injecter l’idée selon laquelle les laodicéens ne sont, spirituellement parlant, pas pires que les philadelphiens. Cet extrait est un exemple du « programme de conditionnement » qui a affecté beaucoup de gens, qui ne croient plus en la doctrine d’une seule vraie Église. Les laisserez-vous vous corrompre l’esprit sur un point aussi important ?

M. Armstrong m’avait souvent fait personnellement part de la façon dont il percevait la montée de Laodicée, en disant: 1) Laodicée surgira soudainement; 2) ils feront une petite Œuvre, si toutefois ils font une Œuvre, parce que la « porte » est ouverte devant Philadelphie; 3) ils formeront le groupe le plus important en nombre, parce qu’ils seront l’ère dominante du temps de la fin, puisque Philadelphie, elle, n’a que « peu de puissance »; et 4) ils sortiront de l’ÉUD. Plusieurs autres de ses citations au sujet de Laodicée ont été insérées dans mon livre intitulé: Except The Lord Build The House (disponible en anglais seulement). Ces citations montrent qu’il avait toujours cru que les compromis doctrinaux à propos de l’exactitude de la Vérité constituerait l’une de leurs principales particularités !

J’ai toujours cru qu’une personne devait quitter l’ère de Laodicée pour demeurer philadelphienne. Ma série de sermons intitulée 30 Reasons [Les 30 raisons — disponible en anglais seulement] le reflète clairement et montre aussi pourquoi cela est vrai. La série de sermons intitulée La doctrine d’ UNE SEULE VRAIE ÉGLISE (bientôt disponible en français) explique que la Bible montre clairement pourquoi ces deux ères de l’Église (ni deux des autres ères au cours des 2 000 dernières années) ne peuvent pas se mélanger. Parce qu’elles ne s’entendent pas sur la plan doctrinal, elles ne peuvent donc pas « marcher ensemble » (Amos 3:3).

Toute l’étendue…

Beaucoup de gens n’ont compris qu’une partie de ce qui s’est passé dans l’ÉUD. Pourquoi une partie ? Les gens ont commencé à quitter l’Église Universelle de Dieu vers 1990. Alors que plus de groupes se formaient — offrant aux gens plus d’endroits où aller — plus de gens quittaient. Ce processus continua durant les années 90. Plus les gens étaient restés longtemps, plus ils avaient été exposés à davantage de fausses doctrines — et plus ils étaient inconsciemment « conditionnés » à les adopter.

Cependant, après avoir quitté l’ÉUD pour demeurer fermes, ils se voyaient invariablement comme des gens qui « se tenaient debout pour la Vérité ». La réalité, c’est que 99,9 % d’entre eux étaient demeurés fermes à UNE PARTIE seulement de la Vérité. Plus les gens étaient restés longtemps, plus ils emportèrent des bagages doctrinaux avec eux. Tel Israël qui sortit de l’Égypte ancienne, les apostats placèrent des doctrines de « l’Égypte spirituelle » dans les bagages de « l’Israël spirituel ».

La dernière et brûlante question que chaque personne doit maintenant se poser c’est: « Jusqu’où suis-je prêt à retourner en arrière pour récupérer TOUTE la Vérité — « tout le conseil de Dieu » (Actes 20:27) ? Ceux qui veulent revenir à tout ce que M. Armstrong a enseigné apprendront qu’il existe un endroit ici-bas où cela est enseigné, sans compromis aucun. La plupart en déduiront, inconsciemment, que l’apôtre Jacques avait tort. Ils concluront que « l’eau douce [la bonne doctrine] et l’eau amère [la mauvaise doctrine] » peuvent vraiment jaillir ensemble d’une même source (Jacques 3:11-12); et ils finiront en fait par accepter quelques-unes, voire même plusieurs des changements. Il y en a pour qui l’idée de « retourner en arrière » pour quoi que ce soit signifie une régression, et non une progression. Dieu avait utilisé M. Armstrong pour « rétablir toutes choses » dans l’Église. Ce dernier avait-il régressé ou progressé quand il avait redécouvert les vérités écrites il y a des milliers d’années ? Le point devrait être clair !

L’Église Restaurée de Dieu a peut-être « peu de puissance », mais elle est cette même Église telle qu’elle était en janvier 1986. Elle ne diffère qu’en nombre. Nous enseignons la Vérité, telle que nous y croyions tous avant. Nous faisons l’Œuvre, comme nous la faisions avant. Nous nourrissons le troupeau, comme nous le faisions avant, sous la même forme de gouvernement enseignée par M. Armstrong.

Laodicée signifie « les gens qui dirigent », au lieu de Dieu

Beaucoup de gens restent dans des organisations « tièdes » (l’ÉUD était la première), acceptant une fois de plus, et involontairement, des faux concepts doctrinaux. Ils croient que le Christ va « remettre leur organisation sur la bonne voie ». Ce raisonnement est erroné.

Dieu appelle la septième ère « les gens qui dirigent, ou jugent, ou décident » (Laos signifie les gens, et dike signifie « diriger, décider, juger »). Cette ère montre le Christ Se tenant « à l’extérieur », frappant à la porte des gens, parce que ce n’est pas Lui qui dirige la septième ère. CE SONT LES GENS ! Il n’amènera pas cette ère-là à faire demi-tour, parce qu’Il ne la dirige pas. Qui plus est, étant donné que la plupart des groupes ont fait abstraction de la bonne forme de gouvernement, ils ont rejeté plusieurs autres vérités. Il y a bien deux ou trois organisations qui pratiquent le gouvernement hiérarchique, mais elles sont dirigées avec dictature, notamment lorsqu’elles au prises avec des gens qui refusent d’accepter les hérésies qu’elles enseignent.

N’allez surtout pas croire que le Christ a oublié que ce n’est PAS Lui qui dirige la septième ère; c’est Lui qui lui a donné l’appellation « les GENS qui dirigent ».

Le système de gouvernement de l’ÉUD faisait-il défaut ?

Beaucoup de gens en sont venus à croire que c’était le système de gouvernement que M. Armstrong avait enseigné qui avait causé l’apostasie, au lieu des hommes qui s’étaient introduits dans ce système. Ils croient que c’est un mauvais système qui a permis à des faux dirigeants de s’emparer de l’Église. Ce raisonnement est très mal fondé. Les réformateurs protestants (les Protestants) eurent la même réaction il y a près de 500 ans. Ils avaient bien restauré certaines vérités, mais ils exerçaient un gouvernement démocratique congrégationaliste (aussi appelé d’association ou presbytérien) — et, à cause de cela, il n’en résulta que division après division !

Les pères fondateurs des États-Unis firent la même erreur, en rejetant « la taxation sans représentation ». Ils instituèrent une démocratie contrôlée par le peuple, parce qu’ils refusaient d’être gouvernés par une monarchie. Dieu, bien sûr, ne travaillait pas par l’entremise d’un roi charnel. Ils eurent donc raison de fuir cette tyrannie. Mais, étant eux-mêmes charnels, ils commirent l’erreur de ne pas fuir celle-ci dans le but de trouver un endroit où Dieu aurait pu régner sur eux. Leur nouveau gouvernement démocratique allait amener les États-Unis à être à jamais divisés.

Pas étonnant que Winston Churchill ait dit un jour: « La démocratie est la pire forme de gouvernement, à l’exception de toutes les autres ». Bien sûr, cela est faux si l’Esprit de Dieu est présent dans un gouvernement hiérarchique ! Les vrais chrétiens n’imitent pas les Protestants et ne doivent jamais oublier la perspective de Churchill dans la démocratie. Agir ainsi, c’est tenir Dieu à l’écart. Rejeter la forme divine de Gouvernement représente la pire des erreurs. Si les décisions ne sont pas prises à partir du sommet (et avec une multitude de sages conseils), il s’ensuivra de perpétuelles mésententes et divisions doctrinales.

Comprenez ! La principale raison pour laquelle un gouvernement démocratique ne fonctionne pas dans l’Église, c’est parce que CE N’EST PAS DIEU QUI LE DIRIGE — ET IL NE LE PEUT PAS NON PLUS ! Sa forme de Gouvernement est, et a toujours été, DE HAUT EN BAS . C’est là le cœur de l’Évangile. Les hommes ne peuvent pas modifier la forme du Gouvernement divin, et ensuite affirmer tout bonnement que Dieu travaille par eux ! Ne vous y trompez pas — ou c’est Dieu qui dirige, ou ce sont les gens ! Ça ne peut être les deux à la fois. C’est soit l’un, soit l’autre. Prenez garde au doux refrain démocratique — il est précurseur de danger (malgré les nombreuses objections éloquentes et sincères, visant à prouver le contraire, que l’on a rapportées tout au long de l’histoire) ! Plusieurs revivent la vieille leçon de l’histoire selon laquelle « la seule leçon que l’homme ait jamais apprise de l’histoire, c’est que personne n’a jamais rien appris de l’histoire. »

L’ouvrage Except The Lord Build The House (disponible en anglais seulement) est une compilation de citations tirées des écrits de M. Armstrong lesquelles expliquent pourquoi ce dernier avait renoncé à la voie périlleuse décrite ici. Il avait appris de l’histoire, dans l’ère de Sardes — où un gouvernement démocratique n’avait jamais fonctionné. Ce livre propose aussi de nombreuses citations de M. Armstrong expliquant pourquoi, durant l’hiver de 1953-54, Dieu avait dû lui révéler la vérité sur le gouvernement. Ces citations démontrent pourquoi il disait souvent que « le gouvernement c’est tout ». J’ai étudié à fond les raisons qui l’avaient amené à croire à un gouvernement hiérarchique. Il pourrait s’agir de la vérité la plus importante que Dieu lui ait inspiré à rétablir.

Pourquoi fut-il nécessaire d’avoir une apostasie complète ?

Le Plan de Dieu pour Son Église n’a jamais été hors contrôle. Puisque l’apostasie a été prophétisée par Dieu, à travers l’apôtre Paul, il y a 2 000 ans, celle-ci a donc toujours fait partie de Son Plan.

Mais, pourquoi ?

Plusieurs pièces doivent être « imbriquées les unes dans les autres ». Alors, « raisonnons » ensemble !

M. Armstrong disait souvent que la majorité dans l’Église n’avait « pas compris ». Il est maintenant clair qu’il avait raison ! La plupart des gens ont abandonné la Vérité avec autant d’aisance que s’ils avaient quitté un restaurant. De tout évidence, ils n’ont « pas compris ». Si M. Armstrong avait pu constater la chose, alors bien sûr, Dieu avait pu la constater bien avant lui ! Dieu a toujours su que la plupart des gens, dans l’ÉUD, ne seraient pas convertis. Il savait qu’il n’étaient rien de plus que des infâmes, des flatteurs et des faux Frères. Cependant, dans l’esprit de Dieu, ces gens ne faisaient pas, et n’avaient jamais fait partie de l’équation dans Son Plan ! Il est très important de comprendre cela. Voyons tout de suite de quoi il en retourne.

D’abord, il nous faut brièvement revoir comment la plupart des gens, après avoir quitté l’ÉUD, en sont venus à choir dans une condition laodicéenne. Comment autant de gens sont-ils devenus aveugles ? Laissez-moi vous expliquer. Le simple fait d’avoir posé le geste de quitter l’ÉUD était, pour la personne qui l’avait fait, l’assurance qu’elle avait « vu » ce qui se passait. Autrement dit, ces gens se disaient que seuls ceux qui étaient aveugles étaient restés, tandis que ceux qui avaient « vu » avaient quitté. En quittant, les gens ont systématiquement présumé qu’ils étaient « réveillés ». À cause de cela, ils sont intransigeants; ils refusent de croire que leur esprit pourrait être encore endormi, nu ou aveugle.

La partie mortelle du piège

Rappelez-vous que les 80 % de l’Église qui ont abandonné la Vérité aussi facilement n’ont jamais fait partie du Plan divin. Je le répète, ils n’ont jamais fait partie du Plan divin de salut, pas maintenant. Ils n’ont jamais fait partie de l’équation, celle de définir et de séparer Laodicée de Philadelphie.

Ce qui suit vous aidera peut-être à comprendre comment autant de gens ont pu tout abandonner. Puisque les prophéties exigeaient que le ministère de M. Armstrong devienne grand, avec beaucoup d’impact, un grand nombre de payeurs de dîmes devaient être amenés dans l’Église pour soutenir ce qui fut une grande Œuvre. Nous nous rappelons tous que bon nombre des supporters de l’ÉUD ne s’étaient jamais joints à l’Église, choisissant plutôt de devenir des « co-ouvriers ». Songez aux 80 % qui devinrent membres, mais qui retournèrent dans le monde à la première occasion, comme s’ils n’avaient été que des co-ouvriers temporaires de « la maison ». La plupart d’entre eux ne se sont probablement jamais convertis et, par conséquent, ne sont ni philadelphiens, ni laodicéens.

Les laodicéens (Matth. 25) sont endormis. Près de la moitié d’entre eux se réveilleront juste à temps pour recevoir le salut. M. Armstrong croyait depuis longtemps que la parabole des dix vierges se rapportait entièrement à l’ère de Laodicée. Toutes les vierges étaient laodicéennes parce que « toutes s’assoupirent et s’endormirent ». Le rôle majeur qu’ont joué ces 80 %, c’est d’offrir à la plupart des gens la justification nécessaire pour tomber dans le piège confortable d’aller croire qu’ils « voient » alors qu’en fait, ils sont « aveugles » ! J’espère que, bien que douloureux, il est maintenant clair comment autant de gens peuvent demeurer aveugles, tout en affirmant qu’ils « voient ».

Le but de l’apostasie était d’abord de tester ceux qui avaient l’Esprit de Dieu, pour voir s’ils s’éloigneraient des faux dirigeants et des incontestables fausses doctrines. Presque tout le monde comprend ce premier grand aspect de l’épreuve que Dieu avait depuis longtemps prévu pour Son Église du temps de la fin. Mais Il a toujours su qu’il y aurait, au temps de la fin, deux types d’états d’esprits convertis. N’oubliez pas que cette épreuve n’a JAMAIS été pour, ni à propos de, la grande majorité avec qui nous avions coutume de fraterniser. Ces derniers n’étaient en fait que des graines que Satan avaient semées dans le champ, pour confondre le peuple de Dieu. Nous croyions tous qu’ils étaient du « blé ». Le but du test a TOUJOURS été de mesurer la réaction des ESPRITS CONVERTIS.

La plupart des gens ne comprennent pas qu’il s’agit d’un test continu. En fait, ce test a toujours comporté deux étapes ! La plupart des gens avaient supposé que la seule décision à laquelle ils étaient confrontés était de savoir si, oui ou non, ils devaient quitter. C’était certainement là la première étape. Mais la deuxième étape du test, elle, a toujours été, pour Dieu, de définir quels sont ceux qui affectionnent TOUTE la Vérité et qui ont un amour fraternel pour les autres groupes. Certains n’aiment qu’une partie de la Vérité, et n’ont sans doute qu’une parcelle d’amour pour leurs confrères qui sont dans les autres groupes. Autrement dit, la question est celle-ci: À quelle ère appartenez-vous ? Le restant de cet âge va établir quels sont ceux qui auront choisi la « deuxième étape » — ceux qui auront quitté Laodicée aussi sûrement qu’ils auront quitté l’apostasie. Ne sous-estimez pas la nature humaine. La plupart des gens NE VOUDRONT JAMAIS aller là où le Christ rassemble tous les Frères qui tiennent « tous un même langage », où il n’y a « pointde divisions parmi vous », où ils sont « parfaitement unis dans un même esprit et dans un même sentiment » (I Cor. 1:10), ainsi que M. Armstrong l’avait enseigné.

Les philadelphiens « marchent ensemble », parce qu’ils s’accordent tous mutuellement; ils sont d’accord avec l’Élie des temps de la fin, que Dieu utilisa pour « rétablir toutes choses », et, plus important encore, ils s’accorde avec Dieu Lui-même. Ces gens ont pris le temps d’« [examiner] (de prouver) toutes choses ». L’une des plus grandes vérités que M. Armstrong a rétablies, c’est qu’il n’y a qu’une seule vraie Église. Il est évident que la réponse de l’apôtre Paul à la question rhétorique qu’il pose dans I Corinthiens 1:13, « Christ est-Il divisé ? », a toujours été un « NON ! » catégorique. Le Christ n’a jamais été divisé ! Mais, quant à la septième ère de l’Église, elle sera toujours divisée. Ce n’est pas le Christ qui dirige la dernière ère — cependant Lui et Son Église demeurent toujours unis.

Les hérétiques aiment la compagnie et amènent la division

Dans I Corinthiens 11:18-19, l’apôtre Paul explique pourquoi Dieu laisse parfois l’hérésie frapper Son Église. Chaque fois qu’elle apparaît, elle complète une partie du Plan qu’Il avait conçu d’avance pour chaque chrétien. Remarquez le verset 18. Il y est question de « divisions » dans l’Église à Corinthe. Ce verset met en place le verset 19, où Paul fait une remarquable déclaration: « Car il faut qu’il y ait aussi des sectes (selon certaines versions: des hérésies) parmi vous, afin que ceux qui sont approuvés soient reconnus comme tels au milieu de vous. » Partout où il y a de la division, il y a de l’hérésie; et partout où il y a l’hérésie, il y a de la division. L’un engendre toujours l’autre. Quand cela se produit, tous ceux qui entrent en contact avec l’hérésie endurent la division. Sont-ils, oui ou non, « emportés à tout vent de doctrine [nouvelle] » (Éph. 4:14-15) ? Ce « vent » a atteint la force d’un ouragan, au temps de la fin.

Qui n’a pas entendu l’adage: la misère ne vient pas seule ? L’hérésie non plus. Tels le cancer et le levain, elle se répand à la fois dans l’esprit de celui qui en est affecté (par d’autres doctrines) et à d’autres, transmise par ceux qui en sont atteints. Elle crée ensuite la division entre ceux qui l’acceptent et ceux qui ne l’acceptent pas. Cela n’est pas difficile à comprendre. La seule différence avec la manière dont l’épreuve est survenue à la fin du 20e siècle, c’est que cette fois-ci elle l’est sur une grande échelle. Que l’hérésie gagne 5 personnes dans un groupe de 10 ou 120 000 dans un groupe de 150 000, cela est sans rapport. Les principes et la dynamique avec lesquels elle évolue sont toujours exactement les mêmes. Seul le nombre de ceux qui en sont affectés diffère d’un incident à un autre.

Ne vous laissez pas ébranler par les fausses idées les gens, qui disent que vous devriez rester là où l’on tolère les hérésies, peu importe la quantité ! La dernière ère de l’Église tolère les hérésies. Bien qu’ils gardent les Commandements (Apoc. 12:17), ils ne sont pas reconnus pour des gens qui demeurent fermes. Leurs hérésies suscitent des désaccords. Et ces désaccords excitent la division; parce que les gens ne peuvent pas « marcher ensemble » s’ils ne s’entendent pas (Amos 3:3). À cette division s’ajoutent les accusations que se lancent mutuellement les groupes. Il en a résulté la dispersion dont parle Daniel 12:7. Par contre, les gens qui, eux, sont demeurés fermes en toutes choses, parce qu’ils se sont éloignés de l’apostasie et de la division, ne font désormais plus partie de ce processus.

Les dissidents se ressemblent presque tous

Bien que les groupes dissidents varient quant à leur « apparence, leur forme, leur structure et leur envergure », ils sont tous foncièrement le même « essence ». De bien des façons, ils sont tous en désaccords avec ce que Dieu a enseigné à Son Église par M. Armstrong. Le problème, c’est qu’ils n’arrivent pas à s’accorder SUR QUOI ils ne s’accordent pas. Peut-être que s’ils y parvenaient ils pourraient tous marcher ensemble. Néanmoins, ils auraient somme toute tous torts sur plusieurs points, et la dispersion du peuple saint dont il est question dans Daniel 12:7, n’aurait alors jamais eu lieu ! La nature du levain et du cancer c’est qu’ils se répandent de façon irrégulière et imprévisible. Différentes personnes et différents groupes ont développé diverses types de cancer et de levain doctrinaux, dans leur manière de penser. La dernière ère est vouée à se disperser et à se diviser toujours davanatage. Ce sera pénible à voir, mais n’en doutez pas, car cela aura bel et bien lieu.

Reconnaissez que les faux dirigeants de l’ÉUD ont toujours une forte influence sur les croyances et les pratiques de tous les groupes dissidents ! Cela devrait fortement vous perturber. Si votre organisation tolère des erreurs qu’ILS ont enseignées, c’est que ceux-ci possèdent toujours une certaine influence sur vous ! Ils contrôlent toujours les dirigeants qui, eux, contrôlent votre organisation. Soyez rudement honnête avec vous-même, et admettez-le !

Jetons un coup d’œil sur votre groupe. Quelles erreurs doctrinales votre organisation accepte-t-elle ? Y tolère-t-on les anniversaires de naissance ? Y a-t-on abandonné l’Œuvre ? Y a-t-on rejeté la forme divine de gouvernement ? Y a-t-on altéré l’Évangile, en y incluant Jésus-Christ ? Y permet-on aux gens de se marier à l’extérieur de l’Église ? Le maquillage y est-il permis ? Votre organisation croit-elle encore aux ères de l’Église ? Y accepte-t-on la Pâque de l’Ancien Testament du 15e jour ? La tenu vestimentaire du sabbat y a-t-elle été relâchée ?

Y débat-on sur les anciennes idées concernant le divorce et le remariage ? Dit-on aux gens qu’ils peuvent parfois manquer des services sabbatiques (ou, encore, « s’assembler par eux-mêmes ») ? A-t-on abandonné la 3e dîme ? A-t-on voilé ou rejeté la doctrine d’une seule vraie Église ? Les gens croient-ils en un lieu de refuge, au sens littéral ? Votre groupe croit-il que M. Armstrong était l’Élie qui a rétabli « toutes choses » ? Votre groupe a-t-il abandonné des parties entières de la prophétie ou changé son point de vue sur divers aspects concernant celle-ci ?

Y débat-on sur le moment que le sabbat commence ? Certains se demandent-ils quand la Pentecôte devrait être observée ? S’y pose-t-on des questions relatives au calendrier ? Le dirigeant de votre groupe croit-il avoir pris la place du Christ et qu’il est « le prophète » de Deutéronome 18:15 ? Les gens s’aventurent-ils dans les noms sacrés ? Estiment-ils qu’il ne leur est plus nécessaire d’être guidés et dirigés par le ministère ? Y croit-on que les philadelphiens ne seront réunis qu’au moment de la fuite ? Y en a-t-il qui croient que la Clef de David est le gouvernement, et non l’identité d’Israël dans la prophétie ? Y en a-t-il qui croient qu’ils sont « nés d’en haut » ? Votre groupe croit-il que l’Église n’est pas notre mère ?

Je connais beaucoup de gens qui croient qu’ils demeurent fermes à tout ce que M. Armstrong a enseigné, exception faite bien sûr de leur petite idée doctrinale préférée. Il est particulièrement irritant de transiger avec ce genre d’individus, parce qu’ils sont à la fois si proches et si loin. Je les appelle « les chrétiens à sujet unique ». (Ces gens ont presque toujours des domaines à problèmes secrets, qu’ils omettent de parler tant ils sont concentrés sur leur seul sujet de contention.)

Cela évoque-t-il une description de vous-même, votre organisation ou votre ministère ? Si vous demandiez à Dieu de vous ouvrir les yeux, en évaluant honnêtement la situation, vous répondriez: oui.

Rappelez-vous que la Bible dit que l’ivraie demeure avec le blé jusqu’à la moisson. Ainsi en est-il des hypocrites (selon certaines versions: des flatteurs) et des faux Frères (Daniel 11:34-35). Ces éléments, que l’on trouve dans tous les groupes, causeront d’incessantes agitations, de la confusion et de la division, s’ils ne sont pas résolus.

Réfléchissez sérieusement à la liste donnée ci-haut, ainsi qu’à toute autre forme de confusion doctrinale, quelle soit ouvertement ou tacitement permise et qui risqueraient d’influencer et de corrompre votre groupe. Gardez les yeux ouverts et soyez vigilant; et jugez si un vrai chrétien peut sincèrement tolérer un « vent [continu] de [fausses] doctrine[s] » (Éph. 4:14).

Jetez un coup d’œil au journal produit au Texas et connu sous le nom de The Journal. Il reflète bien l’incroyable panoplie d’idées doctrinales qui ont été introduites dans les Églises qui sont sorties de l’ÉUD. La confusion, la division et tous les conflits qui règnent au sein de ces groupes, et que ce journal propage activement de manière à ce que tout le monde puisse le voir, est absolument renversant (Matth. 24:9-10). Vous n’aurez qu’à lire un seul numéro, et jamais plus vous ne douterez que la septième ère est « pauvre, misérable, aveugle et nu[e] », exactement comme le Christ l’a décrit. Le zèle de vouloir préserver la Vérité, et pour lequel Philadelphie est reconnue, est complètement disparu de l’esprit d’un grand nombre de gens — des gens qui se sont lancés dans des choses à peine moins affreuses que celles que firent les dirigeants de l’ÉUD.

Les prophéties révèlent que « les hommes ne supporteront pas la saine doctrine »

Matthieu 24:13 déclare: « Celui qui persévérera jusqu’à la fin sera sauvé. » Dieu fait clairement comprendre qu’une partie du test au temps de la fin concerne l’endurance ! L’endurance spirituelle des gens est mise à l’épreuve. Luc 21:19, un verset parallèle, déclare à ceux qui vivent au temps de la fin, que « par votre persévérance [endurance] vous sauverez vos âmes. » Apocalypse 3:10 déclare: « Parce que [le philadelphien] as gardé la parole de la persévérance en moi… », il sera protégé à « l’heure de la tentation (de l’épreuve) qui va venir sur le monde entier. » Ces versets, entre autres, montrent clairement que les vrais serviteurs du Christ, notamment au temps de la fin, endureront patiemment tout ce qui leur arrivera, à eux, à ceux autour d’eux !

Remarquez maintenant l’avertissement dans II Timothée 3:13-4:4. L’époque y est clairement identifiée comme étant « les derniers jours » (3:1). Voyons quelques versets clefs. Le chapitre 4:3 déclare: « Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine; mais, ayant la démangeaison d’entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l’oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables » (v. 4). Croyez-vous ce verset ? Croyez-vous que dans les derniers jours les gens seront incapables de supporter la saine doctrine ? Ce processus ne s’arrêta pas avec l’ÉUD ! Voici pourquoi il ne peut être question des non convertis, dans l’ÉUD.

L’une des caractéristiques de ceux qui ne supportent pas la saine doctrine, c’est qu’ils « empilent » les enseignants qui, bien sûr, ne demandent pas mieux que de leur faire « entendre des choses agréables », au moyen d’idées et de doctrines nouvelles. D’après l’original grec, il est question d’empiler, d’accumuler, d’entasser. En ce temps de la fin, il y a littéralement des piles — des tas — d’enseignants, qui répandent toutes sortes d’idées imaginables (connues du diable ou de l’homme), et que les gens acceptent d’entendre.

Pour chaque idée, il y a un enseignant pour la soumettre. Pour chaque enseignant, il y a une idée qui lui convienne. Pour chaque enseignant qui a une idée, il y a un auditoire disposé à l’« entendre ». Et pour toute auditoire qui recherche des enseignants, il existe des « piles/tas » d’enseignants, qui ne demandent pas mieux que de les satisfaire avec des idées insensées. C’EST CE QU’AFFIRME VOTRE BIBLE ! C’est l’une des raisons pour lesquelles le chapitre 3:1 décrit cette période comme étant « des temps difficiles ». Selon l’original grec, il est question ici de « temps périlleux », c’est-à-dire dangereux ! Vous devez comprendre que les fausses doctrines vous placent franchement, vous ainsi que votre couronne, devant un danger certain. Il y a davantage de « fables » qui détournent les gens de la Vérité que Lafontaine lui-même aurait pu en écrire durant une centaine de vies ! Il y a tellement de « ministères sur cassettes », que les gens se font prendre au piège de croire qu’ils peuvent se nourrir eux-mêmes, et ce uniquement en s’abonnant aux plus grand nombre qu’ils veulent, tout en gardant un certain « équilibre » dans toute cette affaire. Comme le disait souvent M. Armstrong: « Vous êtes sans doute sincère, mais vous êtes sincèrement dans l’erreur ! »

Cessez de suivre des tas de ministres qui prêchent assidûment des fausses idées ! Reconnaissez que même dans l’ÉUD les gens ne font pas ce genre de chose. Cela ne se produit que dans les groupes « dissidents » !

C’est dans ceux-ci que les gens n’« endurent »pas. Vous vous faites un sérieux tort à vous-mêmes si vous n’arrivez pas à reconnaître que le problème n’était pas là-bas, dans l’ÉUD. Il est ici, maintenant ! Rappelez-vous que, dans l’esprit de Dieu, la plupart de ces gens n’ont jamais fait partie de l’équation !

J’ai écouté de nombreuses cassettes produites par divers « ministres » et « ministères sur cassettes » qui sont disponibles actuellement. Certaines de leurs déclarations me laissent sceptique ! Les choses auxquelles certaines personnes qui affirment pourtant être attachées à la Vérité semblent disposés à croire sont tout à fait ahurissantes ! Dans l’une de ces cassettes, l’orateur y fait preuve d’une logique insensée, par un raisonnement des plus sinueux et astucieux qu’il m’ait été donné d’entendre. Pendant 75 minutes, ce ministre, qui dirige actuellement un vaste ministère sur cassettes, expliquait pourquoi il croyait que M. Armstrong était un apôtre mais qu’il s’était également trompé sur une foule de sujets doctrinaux. C’était ingénieux. De voir comment il disséquait I Corinthiens 1:10 pour en faire une réprimande qui ne s’adressait qu’à Corinthe, et faire une dissection similaire avec d’autres versets pour essayer de justifier la nécessité de demeurer fermes, était une merveille à entendre !

Dans II Timothée 3:11, l’apôtre Paul avertit que « les hommes méchants et imposteurs avanceront toujours plus dans le mal, égarant les autres et égarés eux-mêmes. » Rappelez-vous, ceux qui sont restés dans l’ÉUD ne font plus partie du décor. Là-bas, les dirigeants ne pourront sans doute pas devenir pires. C’est là un autre aspect du problème dans les groupes « dissidents ». Dans ceux-ci, les gens peuvent encore se faire prendre par des idées dangereuses de la part d’hommes qui prétendent « se tenir debout pour la Vérité ».

Le philadelphien comprend qu’Apocalypse 3:11 lui dit clairement comment il doit passer à travers cette période, en déclarant: « Retiens ce que tu as, afin que personne ne prenne ta couronne. » Gardez les choses simples, frères et sœurs. Ne compliquez pas la parole divine. Ne vous laissez pas duper par « les hommes méchants et imposteurs [qui] avanceront toujours plus dans le mal (II Tim. 3:13), cherchant à vous tromper en vous amenant à accepter des idées nouvelles, et en prétendant que c’est cela « croître dans la grâce et la connaissance ». Les dirigeants de l’ÉUD avait fait exactement la même chose, mais vous êtes partis.

II Timothée 3:14 donne cet avertissement: « Toi, demeure dans les choses que tu as apprises, et reconnues certaines, sachant de qui tu les as apprises. » Vous et moi, nous avons appris la Vérité par Dieu, par l’entremise de M. Armstrong. Demeurer veut également dire persévérer ou endurer. Ce qui est « durable » l’est parce qu’il est fort — il est dur (il est ferme). Êtes-vous forts et fermes, et demeurez-vous dans TOUTE LA VÉRITÉ DIVINE ?…

La « tiédeur » est un niveau de température

Le Christ déclare, à ceux de la septième ère de l’Église, qu’Il aurait préféré qu’ils fussent froids ou bouillants, au lieu d’être « tiède[s] ». Le froid, le chaud et la tiédeur ne représentent pas un degré précis de température. Chacun reflète, pourrait-on dire, un niveau de température. Par exemple, dire d’une chose qu’elle est « glacée » signifie qu’elle est plus froide que juste « froide », alors qu’elle est plus chaude que l’absolu zéro, qui est la température la plus froide de l’univers. Quant à la chaleur, elle peut être considérée comme telle, par le corps humain, à partir de 32.22º C (90º F) et jusqu’à la température au centre du soleil, représentant des millions de degrés Centigrade. Et là encore, il y a des astronomes qui disent que le soleil est une « étoile froide ». Par conséquent même ce niveau de chaleur est relatif.

Voici le point. Les Frères (ils sont des Frères) qui font partie de la dernière ère tiède représentent un niveau de température. Selon le groupe auquel ils sont affiliés, ils pourraient être un peu plus chauds ou un peu plus froids — à l’intérieur du niveau de ce l’on considère être « tiède ». Avez-vous constaté cela ? C’est ce qui a amené autant de gens à croire qu’ils sont meilleurs, ou philadelphiens, mais non les autres. Le fait d’avoir un peu plus de vérités que les autres ne fait pas de nous un philadelphien. Être « un peu plus chaud » que quelqu’un d’autre ne fait pas de nous quelqu’un de « bouillant ». Une seule Église possède TOUTE la Vérité et démontre un véritable amour fraternel envers tous ceux qui sont dans les autres groupes.

Songez-y ! M. Armstrong enseigna des centaines de doctrines — pas des douzaines, comme certains semblent le croire ! Certains groupes ont un partage égal de vérités et d’erreurs. D’autres prêchent et croient environ les deux tiers, tandis que d’autres peuvent posséder jusqu’à 80 % de la Vérité. Il y en a peut-être un ou deux qui sont à 90 %, quoique je n’en connaisse aucun. Je n’en connaît certainement aucun qui prétende être à 100 %.

Assurez-vous que vous n’êtes pas, inconsciemment, qu’au degré supérieur de la « tiédeur ».

Retour au commencement

Les ministres laodicéens peuvent utiliser, et utilisent, parfois inconsciemment, le même genre d’astuces psychologiques pour lesquelles les apostats sont reconnus. (Je parle en détails de ces choses, dans la Section I du livre There Came A Falling Away [disponible en anglais seulement].) Plusieurs ministres tièdes ont accepté plusieurs de ces mêmes astuces, comme ils avaient accepté certaines des fausses doctrines qu’enseigna l’ÉUD. Que cela ait été intentionnel ou pas, cela est sans rapport. Certaines de ces tactiques sont utilisées de la même manière qu’elles l’avaient été initialement, et les gens continuent d’accepter certaines des mêmes fausses doctrines qui viennent de l’ÉUD.

Les imposteurs [les séducteurs] de II Timothée 3:13 « [égarent] les autres et [sont] égarés eux-mêmes. » Seul Dieu connaît quels ministres sont tièdes, et lesquels sont tout à fait faux et non convertis. Sans contredit, les ministres apostats ne sont tout simplement pas convertis. Qu’ils l’aient déjà été ou qu’ils ne l’aient jamais été, est sans rapport. Ils ne le sont pas maintenant. Donc, n’étiquetez pas les ministres tièdes comme étant complètement faux, car ils ne sont peut-être que de « faibles Frères en Christ » qui prêchent derrière un lutrin. Nous devons avoir de l’amour fraternel pour eux, même s’ils trompent peut-être plusieurs amis et Frères en Christ. Certains de ces ministres et anciens locaux peuvent peut-être, un jour, finir par se réveiller. Si, parce que vous êtes réveillés, il n’est pas trop tard pour vous, alors il n’est certes pas trop tard pour les autres. Le temps dira qui va se réveiller.

Plusieurs ministres extrêmement trompeurs et mal fondés ont quitté l’apostasie et se sont joints à différents groupes « dissidents ». Nul doute là-dessus. Satan a toujours cherché, et il a toujours réussi, à se servir de faux ministres, à travers toutes les ères (et Dieu l’a toujours permis, en nous avertissant que cela se produirait), pour persécuter, diviser, confondre, décourager, enseigner l’hérésie et accuser les ministres fidèles. C’est là la nature continue de notre test. Cela a toujours fait partie du Plan divin !

Devrait-on « marquer » certains ministres ?

Romains 16:17-18 stipule clairement qu’il faut éviter « ceux qui causent des divisions et des scandales, au préjudice de l’enseignement que vous avez reçu. » J’espère qu’il est tout aussi clair que ça ne fait aucune différence si ces ministres sont faux ou s’ils sont tièdes ! S’ils enseignent des hérésies, vous devez les « marquer » (« en prendre note »), et les éviter. Certains sont peut-être des ennemis de Dieu, tandis que d’autres ne sont sans doute que de faibles Frères en Christ qui font partie de la septième ère. Dieu le sait, mais pas nous.

L’instruction donnée dans Romains 16:17 ne fait aucune distinction entre ces deux catégories. Rien dans ce verset ne différencie une catégorie d’une autre. Je ne prétends pas que l’on devrait marquer publiquement tous ceux qui enseignent des faussetés, des artifices et des points de doctrines. Nous devons cependant les marquer dans notre esprit, et les éviter, comme l’enseigne l’apôtre Paul. La raison se trouve au verset 18: « Par des paroles douces et flatteuses, ils séduisent les cœurs des simples. » Ne vous laissez pas duper par ceux qui vous disent que vous « manquez d’amour » ou que vous « jugez » ces ministres, et ce parce que vous avez reconnu les erreurs qu’ils enseignent, ou que leur organisation enseigne. C’est un dangereux piège. Ne vous y faites pas prendre !

« Les brebis…connaissent sa voix »

Le 10e chapitre du livre de Jean décrit en grande partie la relation qui existe entre les brebis et leurs bergers. Aux versets 3-5, le Christ explique que Ses brebis connaissent Sa voix, et qu’elles Le suivent: « Il (le Christ) appelle par leur nom les brebis qui lui appartiennent, et il les conduit dehors. » Le chapitre se rapporte aux loups, aux étrangers et aux voleurs qui menacent les brebis. En somme, ce que le Christ dit, c’est que lorsque Ses brebis sont en danger, Il les appelle et les conduit « dehors », vers un lieu sûr ! Remarquez qu’Il les appelle par « leur nom ». Cela est spécifique — individuel — personnel. Mais, elles doivent être prêtes à Le suivre. On ne peut pas se tromper quant à ce message !

Dans Apocalypse 3:20, le Christ dit qu’Il frappera à la porte de chaque laodicéen, pour l’inciter à avoir du zèle et à se repentir (v. 19). Ici, comme dans Jean 10:3, c’est une promesse que le Christ ne peut pas violer. Il conduira Ses brebis là où Il a placé Son nom. C’est ce qu’Il a toujours fait, tout au long des 2 000 ans de l’histoire de l’Église du Nouveau Testament. Évidemment, durant l’époque de la pire menace de l’histoire, Il n’allait pas abandonner Son troupeau, ni manquer de le protéger. Rappelez-vous, Il a promis de ne jamais abandonner l’Église. Par conséquent, Il n’allait certainement pas négliger le troupeau au moment où celui-ci faisait face au pire des dangers.

Dans Jean 10, le mot grec utilisé pour « voix » est phone (prononcer fo-nay). Le mot « téléphone » dérive de ce mot. Au sens littéral, la voix du Christ est Son téléphone. Donc, de même que la plupart des gens aujourd’hui, le Christ possède un téléphone, qu’Il utilise vivement. Mais, de même que ceux qui ne répondent pas à leur téléphone lorsqu’il sonne, ou à leur porte lorsque l’on frappe, la plupart des gens ne répondront jamais à l’appel que le Christ leur lancera, en ces temps périlleux. Mais quand Il le fera, répondrez-vous à Son appel ? Chaque personne fait face à ce choix. Le Christ fera en sorte que l’on verra clairement où se trouve toute Sa Vérité, et chaque « brebis » doit prendre une décision lorsque ce choix lui est présenté !

Bâtie sur le roc

À la fin du sermon sur la montagne, le Christ compara un homme qui avait bâti sa maison sur le roc à celui qui avait bâtie la sienne sur le sable (Matth. 7:24-29). Lorsqu’il fait beau, les deux maisons se ressemblent et fonctionnent pareillement. La parabole du Christ montre la différence qu’il y a entre les gens qui L’entendent et qui accomplissent Son Œuvre et ceux qui ne font que L’entendre. Accomplir la parole du Christ, le Rocher, correspond en fait à bâtir sa maison sur Lui — sur ce qu’Il dit !

Si une maison se doit d’avoir une fondation solide, c’est parce que le beau temps ne dure pas indéfiniment. Un jour, la pluie, les torrents et les vents frapperont toutes les maisons. Le sable refoule et balaie toujours, entraînant avec lui en fin de compte la maison qui était bâtie dessus. Quel événement climatique naturel transporte passablement de pluies et de vents pour « battre » une maison assez longtemps pour finir par créer une inondation ? Seul un ouragan (parfois appelé cyclone ou typhon) peut produire toutes ces choses — et apporter la dévastation des maisons et des édifices qui gisent sur son chemin. Le Christ dit que tous les chrétiens gisent parfois sur le chemin d’« ouragans » spirituels. L’« ouragan » à travers duquel nous sommes tous passés, à la fin des années 80 et dans les années 90, a probablement été le pire de tous les temps. La plupart des gens ont déjà été balayés et, comme qui dirait, n’ont jamais réussi à sortir de leur « maison » avant de se noyer. Comme certaines victimes d’inondations, ils sont tellement égarés qu’on ne pourra jamais plus les récupérer.

Faire exactement comme le Christ nous a enseigné par Son apôtre et Élie des temps de la fin, Herbert W. Armstrong — voilà notre « Rocher ». Si nous y croyons vraiment, comme nous y croyions quand M. Armstrong était en vie, alors nous devons être trouvés « faisant ainsi », c’est-à-dire — mettant en pratique toutes les paroles que représente notre « Rocher ».

Certaines personnes bâtissent exactement comme ceux qui construisirent la tour penchée de Pise. La moitié de cette tour fut bâtie sur du roc, et l’autre moitié sur de la terre battue. Les ingénieurs mènent une lutte acharnée pour la préserver, parce que l’inclinaison, lente mais toujours plus prononcée, qu’elle « gagne » depuis de nombreux siècles se poursuit… jusqu’à ce qu’elle finisse par renverser. Même s’il a fallu plusieurs siècles avant que cela ne se produise, celle-ci finira par s’effondrer si elle n’est pas chevalée (ou affermie) !

Cette brochure ne s’adresse pas aux gens qui ont bâti entièrement sur du sable. Ils ne peuvent sans doute pas saisir le message qui y est contenu. Elle a été écrite pour ceux qui suivent partiellement, ou pas, les paroles du Christ. Il s’agit essentiellement de ceux de la septième ère. Ils ont une partie, ou une bonne partie, de la Vérité mais ils n’aspirent pas à tout ce que le Christ nous a enseigné. S’il y a du sable sous votre maison, alors enlevez-le, et remplacez-le par du roc… avant qu’il ne soit trop tard.

Je vous le dis, de par l’autorité divine, la partie la plus éprouvante de l’ouragan est ENCORE À VENIR ! Si vous en doutez, alors réétudiez la prophétie, et voyez ce qu’elle réserve à tous ceux dont la vie reflète « la tour penchée de Pise ».

Que ferez-vous ?

J’espère que cette brochure vous aidera à prendre l’importante décision à laquelle vous êtes maintenant confronté. La vie implique des choix ! Fermerez-vous les yeux, ou les garderez-vous grands ouverts ? Resterez-vous passif, sans rien faire, ou combattrez-vous sérieusement pour toute la Vérité ? Resterez-vous là où vous êtes ou réagirez-vous, en recherchant la seule vraie Église ? Ne vous faites pas d’illusions ! Les prophéties révèlent que les chances sont fortement contre vous. La voie que vous envisagez peut-être de prendre maintenant n’est pas facile. Mais, la Grande Tribulation sera bien plus difficile pour ceux qui auront choisi maintenant la voie la plus facile. Vous, et vous seul, savez combien vous êtes attaché à TOUTE la Vérité divine. Vous, et vous seul, savez si vous accepterez de marcher avec ceux qui ont « les mêmes sentiments » que vous. Vous, et vous seul, savez si vous êtes prêt à payer le prix qui est rattaché à une telle action !…