JavaScript

This website requires the use of Javascript Explain This   to function correctly. Performance and usage will suffer if it remains disabled.
Où se trouve l’Église de Dieu aujourd'hui ?
New York, Etats-Unis Jamaïque Pérou Idaho, Etats-Unis Inde Belgique Kenya Arkansas, Etats-Unis Afrique du Sud Angleterre Nigéria Ohio, Etats-Unis

Il existe une seule organisation qui enseigne l’entière vérité de la Bible et qui est appelée à vivre de “toute parole de Dieu.” Savez-vous comment la trouver ? Christ a dit qu’elle :

  • enseignerait tout ce qu’Il a ordonné
  • appelerait les membres mis à part par la vérité pour sortir du monde
  • serait un petit troupeau

Les Jours des Pains Sans Levain

Leçon 24

Cours d’introduction à la Bible

INTRODUCTION

Dans la leçon précédente, nous avons vu que le sacrifice de Christ, décrit par la Pâque, était le commencement du plan de salut de Dieu. Le Christianisme populaire prétend qu’en acceptant ce sacrifice, la seule obligation qui reste est de «juste croire». Même si une vraie croyance est cruciale, il y a encore beaucoup plus à faire pour se qualifier pour recevoir la vie éternelle.

Le sacrifice du Christ couvre les péchés de ceux qui se repentent réellement. La définition du péché se trouve dans I Jean 3:4:«Quiconque pèche transgresse la loi, et le péché est la transgression de la loi». Pour se repentir réellement du péché, quiconque doit absolument arrêter de briser la loi de Dieu, c'est-à-dire les dix commandements. Voici les paroles de Christ à cet égard: «…Si tu veux entrer dans la vie, observe les commandements» (Matt. 19:17). Lorsqu’une personne accepte le sang versé de Christ, ayant été pardonné de ses anciens péchés, cette personne a l’opportunité de débuter une toute nouvelle vie.

Le processus de sortir du péché est ce que les vrais Chrétiens doivent faire lorsque leur ardoise a été effacée. Même avant d’accepter le sacrifice de Christ, la personne doit reconnaitre et regretter d’avoir péché comme une façon de vivre. Le processus de sortir du péché n’est pas instantané, il exige plusieurs années de vaincre le péché et de construire un caractère saint et juste. Cette deuxième étape du plan de Dieu est démontrée par les jours des Pains Sans Levain, qui typifient le fait de mettre le péché hors de nos vies.

Cette leçon examinera l’origine et la signification de ces jours.

LEÇON 24

Les jours des Pains Sans Levain

(1) Pouvons-nous apprendre des leçons importantes des expériences des anciens Israélites lorsqu’ils sortirent d’Égypte? Romains 15:4; I Corinthiens 10:1, 5, 11.

(2) Pour réviser la Pâque, est-ce que l’agneau devait être mangé à un moment déterminé et comme un mémorial de cet évènement devant être observé à un moment précis annuellement? Exode 12:6, 11, 14.

(3) Après la Pâque, y avait-il autre chose qu’Israël était commandé de faire? Exode 12:15-16.

Commentaire: Le premier jour des Pains Sans Levain, suivant immédiatement la Pâque, il y avait sept jours de Pains Sans Levain, dont le premier et le septième jour étaient saints, exigeant une convocation ou un rassemblement et une offrande devait être présentée à Dieu sur chacun de ces jours.

(4) Est-ce que cette période de Pains Sans Levain devait être gardée seulement pour un temps limité? Exode 12:17.

(5) Quoi d’autre, Dieu expliqua-t-Il, devait être fait durant ces sept jours? Exode 13:6-10; Deutéronome 16:3-4.

Commentaire: Le levain devait être hors de la maison et de la propriété des Israélites. Ils devaient de plus instruire les générations successives de ce qui survint en Égypte durant ce temps. Le peuple de Dieu fut commandé de manger du pain sans levain durant tous les sept jours des Pains Sans Levain.

Christ et les apôtres gardèrent les jours des Pains Sans Levain

(1) Est-ce que les parents de Jésus Christ gardèrent la Pâque et les Pains Sans Levain? Luc 2:41-43.

Commentaire: Le verset 43 déclare: «Puis, quand les jours furent écoulés…», ce qui signifie la Pâque et les sept jours des Pains Sans Levain.

(2) Est-ce que Christ observa les jours des Pains Sans Levain étant un adulte? Marc 14:1-2, 12-16.

Commentaire: Les versets 1-2 font référence au plan des ennemis de Christ afin de L’arrêter. Ils savaient fort bien qu’Il observerait les jours des Pains Sans Levain. Les versets 12-16 montrent comment Christ dirigea Ses disciples pour prendre le repas de la Pâque. La Pâque fut observée avant ces jours. Le même Dieu qui commanda de garder la Pâque à jamais, a aussi commandé que les jours des Pains Sans Levain soient gardés à jamais.

Même si le repas de la Pâque requiert du pain sans levain, la Pâque et le jour sur lequel elle survient ne sont pas un jour de pain sans levain. Du pain avec du levain peut être consommé ce jour-là, mais, à la fin de ce jour, tout le levain et le pain avec du levain devaient être hors de la maison au coucher du soleil, parce que c’est le premier jour de la Fête des Pains Sans Levain qui commence, comme il est commandé. Les Juifs à l’époque de Christ erraient en prenant (incluant) la Pâque comme un jour de Pains Sans Levain (voir Marc 14:12).

(3) Est-ce que les apôtres observèrent les Jours des Pains Sans Levain après la mort et la résurrection de Christ? Actes 12:3; 20:6.

Commentaire: Étant l’auteur du livre des Actes, Luc (Actes 12:3) utilisa cette référence comme un évènement qui était observé par la vraie Église. De la même manière, cet évènement fut encore employé lorsque Luc voyagea avec Paul plus tard en Asie Mineure (Actes 20:6).

(4) Est-ce que la Bible contient un commandement explicite ordonnant d’observer les jours des Pains Sans Levain? I Corinthiens 5:7-8.

Commentaire: Paul expliqua que Christ notre Pâque fut sacrifié (immolé) pour nous, nous devrions alors garder la Fête des Pains Sans Levain. La signification importante du levain sera discutée avec plus de détails plus bas.

Symboles qui typifiaient le péché

(1) Est-ce que les Écritures font référence à l’Égypte comme étant un symbole du péché? Apocalypse 11:8; Hébreux 11:24-27.

Commentaire: Dans Apocalypse 11:8, la grande ville (qui réfère à Jérusalem; voir aussi Apocalypse 16:19) dans son état pécheresse était spirituellement comparée à Sodome et à l’Égypte. Dans Hébreux 11:24-27, nous trouvons que Moïse rejeta les plaisirs du péché qu’offrait l’Égypte, il choisit plutôt d’obéir à Dieu et à souffrir avec Son peuple, regardant au-delà les attraits de ce monde méchant.

(2) De quelle manière Israël fut-il traité en Égypte? Exode 1:11, 13-14, 2:3.

Commentaire: Toute l’humanité a souffert de l’esclavage du péché depuis l’époque d’Adam.

(3) Est-ce que ceux qui sont appelés par Dieu, sont exhortés à résister à ce présent monde méchant, que le péché tient captif? I Jean 2:15-17; Hébreux 12:1-4.

Commentaire: Résister et se détourner des voies du péché dans ce monde, requiert de la diligence et des efforts soutenus.

(4) Pourquoi Dieu commanda-t-Il à Israël de ne pas manger de pain levé (ou toute nourriture contenant du levain) durant les jours des Pains Sans Levain? Exode 12:15, 20.

Commentaire: Un agent de fermentation (pour lever une pâte) cause le pain à lever ou à enfler.

(5) Quel tort y a-t-il avec une personne «enflée»? I Corinthiens 5:2, 13:4; Colossiens 2:18.

Commentaire: Être «enflée» est une condition de propre exaltation ou d’orgueil qui vient d’une attitude pécheresse. C’est clair qu’une telle attitude provient ou est une conséquence du péché. Juste comme la pâte enfle à cause de la présence du levain, les hommes «enflent» aussi à cause de la présence du péché. Notez qu’il est permis de manger du pain levé en tout autre temps de l’année.

Israël sort d’Égypte

(1) Où et quand Israël commença son exode hors d’Égypte? Est-ce qu’Israël était très joyeux et excité de laisser l’Égypte? Nombres 33:3; Deutéronome 16:1.

Commentaire: La cité de Ramsès en Égypte était située tout près du secteur réservé au fils de Jacob, où les Israélites vivaient. Après avoir «demandé» des objets de valeurs aux Égyptiens la veille de la Pâque, Dieu dit à Moïse: «…Parle au peuple, pour que chacun demande à son voisin et chacune à sa voisine des vases d'argent et des vases d'or» (Ex. 11:2), (possiblement les salaires qu’ils n’ont jamais reçus étant des esclaves), ils s’assemblèrent dans la soirée qui commençait le 15ème jour du mois d’Abib. Cette soirée s’appelait «the Night to be Much Observed» en anglais, et en français, «la Soirée Mémorable», un nuage se format au-dessus des Israélites, leur donnant de la lumière pendant la nuit et de l’ombrage durant le jour (Ex. 12:42; 13:21-22). Aussitôt après s’être assemblés par leurs tribus, les Israélites commencèrent leur voyage. Israël sortit de Ramsès cette nuit là et continua son voyage le jour suivant.

(2) Où alla Israël à sa sortie de Ramsès? Nombres 33:5.

Commentaire: Ils empruntèrent la route appelée: «la route de la Mer Rouge» jusqu’à un point près de Succoth (un nom qui signifie «demeure temporaire» ou «tente»). Le matin suivant, ils continuèrent leur voyage.

(3) Quelle fut l’étape suivante pour Israël? Nombres 33: 6.

Commentaire: Ils continuèrent vers l’est sur la route de la Mer Rouge jusqu’à Étham. La ville d’Étham était située sur cette route principale près de la frontière de l’Égypte, là où le désert commençait.

(4) Où Dieu les dirigea t-ils après Étham? Exode 14:1-2, Nombres 33:7.

Commentaire: Logiquement, le chemin le plus rapide pour sortir d’Égypte était de continuer directement vers l’est, mais à ce point, Dieu dit à Israël de tourner ou de changer de direction et d’aller vers le sud au lieu de continuer dans leur destination première. Apparemment, ils allèrent vers le sud, vers la région de la Mer Rouge.

(5) Comme Israël se dirigeait vers le sud, est-ce que Dieu changea le cœur de Pharaon? Exode 14:8.

Commentaire: Israël campa dans la région de Migdol, tout comme Nombres 33: 7 le déclare: «Ils partirent d'Étham, se détournèrent vers Pi Hahiroth, vis-à-vis de Baal Tsephon, et campèrent devant Migdol». Ici, le sol était rocailleux et plutôt difficile à y marcher dans cette région désertique entre, Baal-Tsephon et Migdol, juste à l’ouest de la région de la Mer Rouge. Cette ville, Migdol, est aussi mentionnée dans Jérémie 44:1 et 46:14 comme faisant partie de l’Égypte.

(6) Est-ce que le peuple d’Israël paniqua en apprenant qu’il était coincé par les Égyptiens? Exode 14:10-12.

Commentaire: Comme Israël s’échappait d’Égypte, il semble que les Égyptiens les avaient coincés entre la Mer Rouge qui se trouvait à l’est, et les montagnes de Pi Hahiroth qui se trouvaient au sud (Ex. 14:2-4). Pharaon voulait détruire autant d’Israélites que possible avec son armée bien équipée, la plus puissante armée du monde à cette époque. Joséphus enregistra que les Égyptiens qui poursuivaient Israël n’incluaient pas seulement 600 chariots, mais aussi 50,000 cavaliers et plus de 200,000 soldats à pieds (Antiquities, livre II, ch. 15, par. 3). Pharaon poursuivait ceux qui se sauvaient de l’esclavage de l’Égypte, tout comme Satan essaie d’arrêter tous les efforts de ceux qui se sauvent de son esclavage, de l’esclavage du péché. Comme l’Égypte typifiait le péché, ainsi Pharaon typifie Satan.

(7) Comment Israël échappa t-il au piège mortel de l’armée Égyptienne? Exode 14:13-16.

Commentaire: Ce ne fut seulement que par l’intervention miraculeuse de Dieu qu’Israël fut délivré des Égyptiens en traversant à pieds secs la Mer Rouge. Les sept jours des Pains Sans Levain (Ex. 12:15) rappellent la sortie de l’Égypte spirituelle et de sortir complètement du péché. Sortir d’Égypte exigea des efforts de la part d’Israël, et d’une intervention de Dieu. De la même manière, nous devons déployer des efforts soutenus et persistants en plus d’une intervention de Dieu pour sortir du péché.

L’observation des jours des Pains Sans Levain est commandée

Le jour qu’Israël commença son Exode était le 15 du mois d’Abib et le jour qu’il compléta sa sortie d’Égypte était le 21 du mois d’Abib. Nous verrons que ces deux jours sont commandés d’être observés comme étant des Jours Saints, un temps d’assemblées solennelles.

(1) Qu’est-ce que Dieu commande avec respect, lors du premier jour des Pains Sans Levain et le jour qui le précède immédiatement? Lévitique 23:4-7; Nombres 28:17-18.

(2) Qu’est-ce que Dieu commande avec respect, lors du septième et dernier jour des Pains Sans Levain? Lévitique 23:8; Nombres 28:25.

Commentaire: Ces deux Jours Saints surviennent le premier mois du calendrier sacré, qui survient au printemps. Son nom est: «Abib», qui fut plus tard changé pour »Nisan». Lors de ces deux Jours Saints, aucun travail ne devait être accompli, une assemblée commandée (solennelle) devait avoir lieu, et une offrande spéciale était donnée.

Éviter le levain spirituel

(1) Est-ce que l’apôtre Paul a eu à prendre soin d’un problème (péché) particulièrement grave à Corinthe avant les jours des Pains Sans Levain? I Corinthiens 5:1.

(2) Est-ce que les frères qui toléraient un tel péché se considéraient eux-mêmes spécialement justes et miséricordieux? I Corinthiens 5:2.

(3) Qu’ordonna Paul au sujet de cet homme? I Corinthiens 5:4-5.

(4) Qu’ordonna Paul au sujet de ceux qui avaient cette attitude mauvaise? I Corinthiens 5:6-7.

Commentaire: Après avoir condamné leur attitude orgueilleuse, Paul les avertit que même un petit montant de levain peut faire lever toute la pâte, tout comme le plus petit péché peut corrompe le caractère de toute personne. Il les exhorta alors de se débarrasser du vieux levain et de se préparer pour la Pâque avec les pains sans levain de la pureté et de la vérité. (Comme les vrais Chrétiens pratiquaient alors et aujourd’hui.)

Paul mettait l’emphase sur l’aspect spirituel de mettre le levain spirituel du péché de l’orgueil et de la propre justice, dans le but de devenir sans levain ou pure de tout péché. Cette analogie aurait été inutile si les frères n’eurent été familiers avec le nettoyage du levain durant cette saison de l’année.

(5) Ayant enlevé le vieux levain, littéralement et spirituellement, qu’ordonna Paul à ces frères de faire ensuite? I Corinthiens 5:8.

Commentaire: Paul ordonna explicitement aux frères Corinthiens de célébrer la Fête. Le vieux levain, maintenant sortit, représentait la malice et la méchanceté, et l’attitude sans levain, représentait la sincérité et la vérité. La signification des jours des Pains Sans Levain pointe vers ce que Dieu S’attend de Son peuple, nous devons enlever le péché de nos vies!

Les Rois de Juda observèrent les jours des Pains Sans Levain

(1) Lorsque le roi Ézéchias monta sur le trône, a-t-il fait des réformes nécessaires? II Chroniques 29:3-10.

Commentaire: Ézéchias craignait Dieu et il cherchait à Lui obéir en toutes choses. Ézéchias chargea aux sacrificateurs et aux Lévites de remettre le Temple en ordre et de se préparer à recommencer le système de sacrifice qui avait été négligé depuis de nombreuses années.

(2) Après avoir célébré la Pâque, es-ce que ceux de Juda et d’Israël qui voyageaient au sud de la région les rejoignirent pour observer les jours des Pains Sans Levain, avec une grande joie? II Chroniques 30:21.

(3) Après s’être réjouis durant ces jours (pour la première fois depuis de nombreuses années), est-ce que ceux de Juda et d’Israël se concertèrent afin d’observer une autre période de sept jours de Pains Sans Levain? II Chroniques 30:23.

Commentaire: Cela ne s’est pas répété ensuite dans les Écritures, jamais. Cet évènement fut si joyeux, que le peuple célébra 14 jours de Pains Sans Levain avec la bénédiction et l’approbation de Dieu!

(4) Est-ce que le petit fils d’Ézéchias, Josias, institua de la même manière des réformes après que Juda ait arrêté de suivre Dieu? II Chroniques 34:1-5.

Commentaire: Josias chercha à obéir sincèrement à Dieu, et il le fit de tout son cœur.

(5) Est-ce que Juda (et ceux qui restaient d’Israël, ceux qui auparavant s’étaient resitués en Juda) gardèrent la Pâque et les jours des Pains Sans Levain durant le règne de Josias? II Chroniques 35:1, 16-17.

(6) Est-ce que la Pâque et la Fête qui suivait, étaient une occasion mémorable? II Chroniques 35:18.

Commentaire: Le mot «Pâque» (ou la saison de la Pâque), a souvent été employé pour décrire la Pâque ET les jours des Pains Sans Levain. Cette occasion était si mémorable, qu’une telle Pâque n’était jamais survenue dans tout Israël depuis le temps de Samuel, environ 500 ans auparavant. Ce fut sûrement un moment joyeux de célébrations et de réjouissances d’adoration de Dieu. Après avoir été privé d’adorer le vrai Dieu depuis fort longtemps, des décennies, le peuple se réjouit encore une fois afin d’adorer Dieu selon Ses lois et Ses statuts.

Loin d’être un fardeau, adorer le vrai Dieu de la bonne manière, est certainement un privilège joyeux pour tous ceux qui suivent Sa manière de tout leur cœur!

En suivant Cours d’introduction à la Bible :

Leçon 25 : La Fête des Prémices, La Pentecôte

La troisième étape dans le Plan de Salut de Dieu est illustrée par la Fête de la Pentecôte.

Mais la troisième étape de ce Plan de Salut est aussi très importante afin de vaincre avec succès le péché durant cette vie physique. Nous verrons qu’un élément essentiel est nécessaire pour y parvenir lors du jour de la Pentecôte, et cet élément est le Saint Esprit, la puissance même de Dieu.