JavaScript

This website requires the use of Javascript Explain This   to function correctly. Performance and usage will suffer if it remains disabled.
Où se trouve l’Église de Dieu aujourd'hui ?
New York, Etats-Unis Jamaïque Pérou Idaho, Etats-Unis Inde Belgique Kenya Arkansas, Etats-Unis Afrique du Sud Angleterre Nigéria Ohio, Etats-Unis

Il existe une seule organisation qui enseigne l’entière vérité de la Bible et qui est appelée à vivre de “toute parole de Dieu.” Savez-vous comment la trouver ? Christ a dit qu’elle :

  • enseignerait tout ce qu’Il a ordonné
  • appelerait les membres mis à part par la vérité pour sortir du monde
  • serait un petit troupeau

En Premier Dans le Plan de Dieu, la Pâque

Leçon 23

Cours d’introduction à la Bible

INTRODUCTION

Les sept Jours Saints de Dieu

Cette leçon commence une série de sept leçons qui sera très bénéfique pour introduire le sujet à de nombreuses personnes pour la première fois, et aussi, rafraichira la mémoire, annuellement, avant chaque Fête. Ces leçons couvrent le fascinant sujet des Fêtes que Dieu commanda à Son peuple d’observer à jamais, incluant aujourd’hui. Ensembles, ces sept Fêtes, démontrent un aperçu du plan de salut de Dieu, et chacune d’elles décrivant une étape importante de ce plan de salut.

Avant de les nommer et de décrire comment chacune d’elles doivent être observées, Lévitique 23:4 présente la déclaration suivante: «Voici les fêtes de l'Éternel, les saintes convocations, que vous publierez à leurs temps fixés». Comme la nouvelle année commence au printemps, les Fêtes surviennent dans une série particulière à un moment particulier, et nous les examinerons toutes les sept. Sept, est le chiffre de la perfection et de l’accomplissement pour Dieu. Il y a donc sept Fêtes et sept Jours Saints dans le plan de Dieu. Un Jour Saint est un Jour de Fête, annuel, dans lequel aucun travail ne doit être fait et Dieu exige une offrande.

La première Fête, la Pâque, n’est pas un Jour Saint dans lequel aucun travail ne doit être fait, ni une offrande ne doit être présentée lors de ce jour. Mais, ce jour précède un Jour Saint, dans lequel une offrande doit être présentée. La Pâque ordonne, convoque, une assemblée du peuple de Dieu. La Pâque précède immédiatement le premier jour des Pains Sans Levain et est suivi des autres Fêtes du plan de salut.

Le commencement du plan de Dieu, pas la fin

De nombreux érudits religieux modernes, clament que la question du salut se termine sur la «croix» (lors de l’acceptation de la mort de Christ pour ses péchés), et c’est tout ce qu’il faut au salut. De plus, ils proclament qu’il n’y a rien de plus à rajouter à cette acceptation de Son sacrifice, puisque nous sommes déjà «sauvés». Ils acceptent la première étape du plan de salut de Dieu et proclament que c’est la fin de la question. Pourtant, la Bible démontre qu’il y a beaucoup plus à cette question et que les obligations des hommes ne s’arrêtent pas à la croix.

Christ est venu s’offrir pour les péchés du monde entier, et il a réussi et terminé complètement cette phase du plan de Dieu, écoutez Ses dernières paroles: «…Tout est accompli» (Jean 19:30).

Avant cela, Christ avait accompli Sa mission de prêcher la bonne nouvelle du royaume de Dieu et d’entrainer, de préparer, d’enseigner Ses disciples afin de continuer cette Oeuvre jusqu’à Son retour à la fin de cet âge. Concernant la phase de la mission, il déclara: «Je t'ai glorifié sur la Terre, j'ai achevé l'Oeuvre que tu m'as donnée à faire» (Jean 17:4). Christ, termina effectivement Sa part dans cette phase du plan de Dieu. Mais, aujourd’hui, Il est occupé et actif dans Son rôle de Souverain Sacrificateur, intercédant pour ceux que Dieu a appelés (Rom. 8:34), et dirigeant Son Œuvre et Son Église dans les dernières années avant que ce monde n’affronte les plus grandes souffrances et malheurs qui ne sont jamais arrivés sur toute l’humanité.

Nous devons bien comprendre le fait que le sacrifice de Christ était la première étape très importante dans tout le plan de Dieu qui permet aux autres étapes de suivre.

LEÇON 23: La première Fête, la Pâque

Le besoin d’un Sauveur vivant

(1) Pourquoi est-ce nécessaire pour l’humanité d’avoir un Sauveur? Romains 3:23; 6:23.

Commentaire: Si nous n’avions pas une personne d’une valeur plus grande que toute l’humanité pour payer la pénalité pour nos péchés, nous aurions tous, individuellement, à payer cette pénalité nous-mêmes.

(2) Est-ce que Dieu a planifié avant la Création, pour que Christ devienne le Sauveur de l’humanité? I Pierre 1:18-20.

(3) Si Christ n’eut pas ressuscité, est-ce que Sa mort et Son sang versé nous aurait sauvés? I Corinthiens 15:17.

(4) Si seulement la mort de Christ ne nous sauve pas, alors, qu’est-ce qui le fait? Romains 5:10; Jean 14:19.

Commentaire: Nous sommes réconciliés à Dieu par Sa mort, mais sauvés par Sa vie. Christ nous a sauvés de la pénalité de la mort parce qu’Il a souffert la mort à notre place. Lorsque nous avons été sauvés (secourus) de cette manière, nous sommes sauvés (préservés) par le Christ vivant, qui nous envoie Son Saint Esprit, qui fortifie et préserve ceux que Dieu appelle durant cet âge.

L’agneau de la Pâque

Dieu permit aux tribus d’Israël de demeurer en Égypte pendant 430 ans, dont les 250 dernières en esclavage, avant de les délivrer. Il utilisa Moïse pour révéler à Israël ce qui devait avoir lieu afin de les libérer de l’Égypte. À la neuvième plaie, et avant la dernière, Moïse instruisit les Israélites au sujet des détails de ce qu’ils avaient à faire pour la préparation de la dernière plaie. Dieu révéla que le mois d’Abib était le commencement de l’année et qu’Israël devait avoir un agneau le 10ème jour de ce mois, et de le garder jusqu’au 14ème jour de ce même mois, où il devait être tué. L’agneau devait accomplir un but très spécial.

(1) Est-ce qu’Ésaïe prophétisa au sujet de Christ comme d’un agneau qu’on mène à la boucherie? Ésaïe 53:7-8.

(2) Est-ce que l’agneau de la Pâque représente Christ? Jean 1:29; I Pierre 1:19.

(3) Lorsque l’agneau était tué, que devait-on faire avec le sang? Exode 12:6-7.

(4) Lorsque la 10ème plaie frappa l’Égypte, à quel but servit le sang? Exode 12:12-13.

Commentaire: Là, où le sang avait été peinturé sur les cadres de portes, l’ange de la mort passait au-dessus (passed over), delà le terme anglais de «Passover» ou en français, la «Pâque». Le sang signifiait que la maison était protégée. Cet évènement symbolisait l’accomplissement de l’agneau de la Pâque, celui qui viendrait plus tard dans la chair, en fait, plusieurs siècles plus tard comme Jésus Christ.

(5) Est-ce qu’Israël fut instruit qu’il lui était permit d’observer la Pâque le 15 du mois en même temps que la Fête des Pains Sans Levain s’il le désirait? Lévitique 23:5-6.

Commentaire: La Pâque devait toujours être observée le 14, et les Pains Sans Levain commençant le 15. Cela est clairement désigné dans les Écritures. Le fait que certaines sectes des Juifs avaient fait des compromis en observant la Pâque le 15 (après l’influence helléniste du temps d’Antiochus Epiphanes), cela n’anéantis pas l’ordre biblique très clair d’observer la Pâque le 14. Les Juifs de la Galilée gardèrent la Pâque le 14 durant le temps de Christ, même si la majorité des Juifs de Judée avaient compromis avec ce commandement.

(6) Pendant combien de temps les Juifs devaient (furent commander) observer la Pâque? Était-ce au choix des générations successives de décider d’obéir ou non à ce commandement ou de la manière de le faire? Exode 12:24.

Jésus garda la Pâque

(1) Est-ce que les parents de Jésus gardèrent la Pâque et allèrent à Jérusalem annuellement? Luc 2:40-42.

(2) Comme adulte, est-ce que Jésus continua de garder la Pâque? Jean 2:13, 23.

Commentaire: Avant Sa naissance humaine, Jésus était l’Éternel de qui il est fait mention dans l’Ancien-Testament (comme nous l’avons expliqué dans la Leçon 3 de ce cours), Il obéit au commandement de garder les Fêtes qu’il avait Lui-même données à Israël. Christ se soumis aux lois de Dieu et à la volonté de Son Père dans les cieux.

(3) Est-ce que Christ garda fidèlement la Pâque avec Ses disciples jusqu’au moment de sa mort? Matthieu 26:19-21; Marc 14:16; Luc 22:14-16.

Christ a introduit une nouvelle ordonnance à la Pâque

Comme Christ et les disciples mangeaient l’agneau de la Pâque lors de la veille de Sa crucifixion, Il se servit de cette opportunité pour montrer à Sa future Église comment observer la Pâque à partir de ce moment-là.

(1) Quelle autre action Christ performa-t-il durant le repas de la Pâque? Jean 13:1-5.

Commentaire: Ce fut durant ou pendant le souper que Christ arrêta le repas afin de démontrer une nouvelle ordonnance que les disciples devaient répéter à chaque service de la Pâque. Le verset 2 de Jean 13 dit bien «pendant le souper», que le diable mit dans le cœur de Judas Iscariot de trahir Christ.

L’ordonnance du lavement des pieds était complètement nouvelle, n’ayant jamais été une pratique des services de la Pâque auparavant. Christ était très passionné par ce qu’Il savait que c’était sa dernière Pâque avec les disciples (Luc 22:14-16). Il introduisit soigneusement et avec beaucoup de détails les nouvelles ordonnances en cette occasion. Dans le récit de l’évangile de Jean, qui fut canonisé longtemps après les autres, Jean savait que l’ordonnance du lavement des pieds était très importante.

(2) Quel fut l’importance du refus de Pierre à Christ de lui laver les pieds et quelle fut la réponse de Christ? Jean 13:6-9.

Commentaire: La réponse impétueuse de Pierre donna à Christ l’opportunité d’expliquer que sans la participation active de cette ordonnance, alors, cette personne ne peut avoir une part avec Christ. Lorsque Pierre compris cela, il alla à l’autre extrême. Cependant, Crist mit l’emphase que seulement les pieds devaient être lavés.

(3) Sur quoi Christ mit-Il l’emphase sur la raison de cette nouvelle ordonnance? Jean 13:12-15.

Commentaire: Au verset 12 de Jean 13, après avoir lavé leurs pieds, Christ demanda aux disciples «…comprenez-vous ce que Je vous ai fait?» Aux versets 14 à 15, Il dit: «Si donc je vous ai lavé les pieds, moi, le Seigneur et le Maître, vous devez aussi vous laver les pieds les uns aux autres; car je vous ai donné un exemple, afin que vous fassiez comme je vous ai fait». C’étaient des instructions explicites de garder cette ordonnance du lavement des pieds, une tâche normalement faite par des serviteurs.

Le point est indéniable que Christ faisait aussi référence au niveau de service allant au-delà l’ordonnance de la Pâque, à la manière que Ses serviteurs auraient à vivre leurs vies. Si Christ alla au-delà de Lui-même, au point de donner Sa propre vie, ils devaient faire la même chose. L’ordonnance de la Pâque du lavement des pieds va beaucoup plus loin que juste l’acte physique. Les onze disciples loyaux allaient devenir des apôtres et, avec l’exception of Jean, éventuellement, donnèrent aussi leurs vies.

(4) Est-ce que Christ proclama une bénédiction pour ceux qui garderaient cette ordonnance? Jean 13:17.

Commentaire: En ce qui concerne la phrase: «Si vous savez ces choses, vous êtes HEUREUX, pourvu que vous les pratiquiez», le mot HEUREUX, signifie beaucoup plus qu’il ne parait. Il vient du mot Grec makarios, qui signifie «suprêmement béni, heureux, bien heureux». Ce verset devrait être traduit de cette façon: si vous savez ces choses, SUPRÊMEMENT BÉNIS serez vous si vous les pratiquez. C’est une promesse de bénédiction pour garder, observer l’ordonnance que Christ venant tout juste d’instituer.

De nouveaux symboles pour le service de la Pâque

(1) À ce moment-là, durant le repas, est-ce que Christ introduisit les nouveaux symboles? Luc 22:20.

Commentaire: Ce verset montre que les nouveaux symboles (qui constituent une autre ordonnance) furent donnés après le souper, mais celle du lavement des pieds le fut durant le souper.

(2) Quel fut le symbole suivant le lavement des pieds (et se rapprochant de la fin du service de la dernière Pâque de Christ)? Matthieu 26:26.

(3) Quel sorte de pain était toujours mangée durant le repas de la Pâque et après avoir été brisé et donné aux disciples? Exode 12:8; Nombres 9:11.

Commentaire: La Pâque a toujours été mangé avec du pain sans levain. Le pain sans levain représente être pure et libéré du péché ou sans péché et de l’orgueil, les deux sont symbolisés par le levain.

(4) Qu’est ce que le pain brisé symbolise? Matthieu 26:26; I Corinthiens 11:24; Jean 6:58; I Pierre 2:24; Ésaïe 53:5.

Commentaire: Il symbolise le corps brisé de Christ (en fait, il n’y eut aucun os de brisé, seulement les jointures étaient disloquées, ce qui était très douloureux), et que manger ce pain est lié à avoir la vie éternelle en soi (Jean 6:58). Le corps brisé est lié directement à notre guérison physique.

(5) Quel autre symbole fut introduit après le pain brisé? Matthieu 26:27; Luc 22:17-18.

Commentaire: Ce fruit de la vigne auquel il est fait référence dans Luc 22:18 et aussi dans Matthieu 26:29, ne pouvait être autre chose que du vin. Plusieurs soi-disant Chrétiens insistent que cela fait référence au jus de raisin. Au printemps, les raisins de l’année précédente ne pouvaient exister seulement que sous la forme de vin, de vinaigre ou de sirop. Le jus de raisin ne peuvent exister que 40 jours après la récolte était faite. Le vin était une boisson importante à cette époque dans l’ancien Israël et en Judée durant la vie de Christ (Hastings Dictionary, pp. 973-974). Le vin faisait partie de tout repas et dans les occasions spéciales (Jean 2:1-11).

(6) Que signifie boire une petite quantité de vin? Matthieu 26:27-28; Luc 22:20.

Commentaire: Le vin est un symbole du sang versé de Christ, le sacrifice de Sa vie, dont Il, comme Souverain Sacrificateur, appliquerait plus tard pour nettoyer de leurs péchés, ceux qui seront appelés par Dieu.

(7) Est-ce que les vrais Chrétiens doivent suivre l’exemple de Christ en prenant les symboles du pain et du vin au service de la Pâque? Luc 22:19-20; I Corinthiens 11:24-25.

(8) Combien de fois (ou souvent) le service de la Pâque (le mémorial de la mort et des souffrances de Christ) doit-il être observer? Exode 12:14; 13:10; Lévitique 23:5; I Corinthiens 11:26.

Commentaire: un mémorial est toujours observé annuellement ou une fois par année, pas à toutes les semaines ou à tous les mois.

La phrase dans I Corinthiens 11:26 déclarant: «Car toutes les fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe…», ne veut pas dire: «aussi souvent que vous décidez de manger ce pain et de boire de ce vin». Cela signifie simplement qu’à chaque fois où cet évènement important, ce mémorial (annuellement, une fois par année) est célébré, à la Pâque, qui ne survient qu’à un moment bien déterminé une fois par année. Lorsque vous prenez ces symboles, vous reconnaissez et honorez la mort de Christ jusqu’à ce qu’Il revienne.

Notre agneau pascal

(1) Est-ce que Christ est explicitement appelé un agneau, qui devait être offert comme sacrifice à la Pâque? Jean 1: 29; I Pierre 1: 19; I Corinthiens 5:7.

(2) Est-ce que le sang de l’agneau de la Pâque, après avoir été tué, servait à un but? Exode 12:6-7.

(3) Pourquoi était-il nécessaire à Christ de répandre Son sang? Hébreux 9:22.

(4) Est-ce que Christ était prophétisé de répandre Son âme, sang (Son existence physique dépendait de la vie qu’il y avait dans Son sang) jusqu’à la mort? Ésaïe 53:12; Lévitique 17:11.

Commentaire: La vie de toute chair existe essentiellement dans le sang, comme ces versets rendent clairs.

Le corps brisé de Christ

(1) Pourquoi Christ fut-il battu de coups de fouet (un fouet contenant des pièces acérées de métal afin de lacérer la chair) avant Sa crucifixion? Jean 19:1; Ésaïe 52:14.

Commentaire: Christ fut battu jusqu’à en être défiguré: «…Et son aspect n'avait rien pour nous plaire...» (Ésaïe 53: 1-8). Tout ce qu’il souffrit, fut prophétisé, notez ce qui est décrit dans Ésaïe 53:5, 8: «Mais il était blessé pour nos péchés, brisé pour nos iniquités; le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, et c'est par ses meurtrissures que nous sommes guéri.… e t frappé pour les péchés de mon peuple».

(2) Comment est-ce que le corps brisé de Christ nous donne la guérison? Ésaïe 53:5; I Pierre 2:24; I Corinthiens 11:29-30.

Commentaire: Les mots: «et c'est par ses meurtrissures que nous sommes guéris.… e t frappés pour les péchés de mon peuple», ces mots sont reliés aux péchés physiques ou aux transgressions, qui sont distincts des péchés spirituels couverts par le sang de Christ. L’apôtre Paul fit clairement le lien entre l’échec à discerner la signification et l’importance du corps brisé de Christ de ceux qui sont malades et qui sont morts de ne pas avoir été guéris de maladies et de mauvaises santé (I Cor. 11:29-30). Lisez Jacques 5:14-15 en ce qui regarde la guérison lié au pardon des péchés. Notez le Psaume 103:2-3, et les bénéfices liés à la signification du pain et du vin. (Notre livret: La vérité au sujet de la guérison offre une bonne explication du sujet important de la guérison.)

La véritable Église maintient et garde l’observation de la Pâque

(1) Est-ce que le livre des Actes fit référence à l’Église naissante observant la Pâque (et non Easter (les Pâques), comme il est traduit dans la version anglaise de la Bible de The King James) comme une étape importante de l’année, indiquant par le fait même que les Juifs (et les vrais Chrétiens de l’Église de Dieu à cette époque) observaient la Pâque? Actes 12:4.

Commentaire: Le mot “Easter” traduit dans les versions anglaises de la Bible seulement, est une mauvaise traduction du mot Grec pascha, qui signifie “Pâques.” Le même mot Grec est traduit correctement par “Pâque” plus de 25 autres fois et endroits dans le Nouveau-Testament.

(2) Y a-t-il des preuves séculières (autres que bibliques) existantes pour supporter que l’Église de Dieu continua de garder la Pâque le 14ème jour du premier mois, bien avant le temps des apôtres?

Commentaire: Polycarpe, Polycrate et bien d’autres loyaux serviteurs de Dieu refusèrent de compromettre avec les Fêtes ordonnées de Dieu.

Polycrate a écrit: «Nous…qui observons le vrai jour; n’y avons rien ajouté ni rien retranché. Car en Asie, de grands personnages sont morts et qui seront ressuscités au jour de la parution du Seigneur,… De plus, Jean, qui reposait sur la poitrine de notre Seigneur,… aussi Polycarpe…Ont tous observé le quatorzième jour de la Pâque en accord avec l’évangile, ne déviant en rien, mais suivant la règle de la foi» (Ecclesiastical History, Eusebius, bk.5, ch. 24).

Notre livre: Où se trouvent la véritable Église et son incroyable histoire! Pourvoit plus d’informations sur ceux qui ont fidèlement gardé la vraie Pâque de Dieu depuis le temps des apôtres, jusqu’à maintenant.

En suivant Cours d’introduction à la Bible :

Leçon 24 : Les Jours des Pains Sans Levain

Le processus de sortir du péché est ce que les vrais Chrétiens doivent faire lorsque leur ardoise a été effacée. Même avant d’accepter le sacrifice de Christ, la personne doit reconnaitre et regretter d’avoir péché comme une façon de vivre. Le processus de sortir du péché n’est pas instantané, il exige plusieurs années de vaincre le péché et de construire un caractère saint et juste. Cette deuxième étape du plan de Dieu est démontrée par les jours des Pains Sans Levain, qui typifient le fait de mettre le péché hors de nos vies.

Cette leçon examinera l’origine et la signification de ces jours.

Vous pouvez lire ce que vous désirez: